Dernier témoignage de Fabienne
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Dernier témoignage de Fabienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dernier témoignage de Fabienne

Message  IDEAL le Sam 27 Avr 2013 - 17:01

Source : Forum Docteur Angélique

Voici un livre qui est sorti chez Chrétien Magazine (20.000 exemplaires)

Introduction du Père Spirituel de Fabienne
Fabienne me communique son manuscrit d'un nouveau livre.

Depuis plusieurs années, elle m'a demandé d'être son Directeur Spirituel et elle sollicite de moi un mot d'introduction pour les enseignements qu'elle transmet dans ses écrits. Je le fais bien volontiers.

Elle témoigne de sa vie dans le péché, dans les pièges du New Age et du spiritisme, et autres.

Si, à notre époque, certains doutent de l'existence de l'Enfer - ce qui est préjudiciable à beaucoup qui renoncent à se convertir - elle reconnaît qu'elle menait une vie qui l'aurait conduite en Enfer - non par la Volonté de DIEU, mais par la haine et les mensonges et les flatteries de Satan, « l'ennemi de Dieu et des hommes ».

Elle témoigne de la Divine Miséricorde de Jésus et de l'Amour infini qu'Il lui a manifesté pour la sauver ; et elle témoigne avec humilité, pour inciter ses lecteurs à la conversion, en conformité avec les enseignements de l'Evangile et du catéchisme de l'Eglise Catholique. Elle évangélise. Je tiens à la soutenir dans cet apostolat « en contradiction avec l'esprit du monde ». Vous vous en rendrez compte par vous-mêmes, en lisant son texte.

Parce qu'elle est consciente que Jésus l'a sauvée par amour pour faire d'elle, une grande pécheresse, une grande sainte. C'est en cela que Dieu Se glorifie contre l'esprit du mal, et fait éclater ainsi la toute-puissance de Sa Divine Miséricorde, en faisant non pas des demi-conversions - mais de vraies conversions, définitives ; et Dieu, veut, aujourd'hui, que la multitude des pécheurs deviennent une multitude de saints, et de grands saints. Car nous ne pouvons accepter que notre Sauveur remporte une demi-victoire.

Fabienne sait d'où elle a été relevée, et de quoi elle est redevable à notre Rédempteur. Il a payé très cher pour la sauver - pour nous sauver - tous. Elle ne peut pas se taire, son engagement pour Dieu est total, absolu… jusqu'au martyre, s'il le faut.

Et elle rend grâce, aussi, à la Très Sainte Vierge Marie, aux deux Saints Cœurs unis de Jésus et de Marie.

Son témoignage est vrai, son enseignement est celui de l'Eglise, sans concession ni diminution. Qu'il se répande !...

LE PERE SPIRITUEL DE FABIENNE
(PERE SPIRITUEL DE PLUSIEURS AMES PRIVILEGIEES)


TEMOIGNAGE DE FABIENNE


PREMIER PELERINAGE A MEDJUGORJE
Il y a quelques années, je me suis rendue à Medjugorje sur l’appel personnel de la Sainte Vierge Marie. C’est un lieu de prière dans lequel j’ai retrouvé le goût des sacrements et l’amour de l’Eglise Catholique que j’avais quittée depuis de nombreuses années pour m’adonner à divers plaisirs illicites et au Nouvel Age. La Sainte Vierge m’a accordé beaucoup de grâces dans ce lieu et spécialement celle de la confession et du retour à son divin Fils Jésus Christ. C’était en 1996.

MON AME ETAIT EN ENFER
De retour en France, la sainte Vierge a commencé à m’instruire pour ma vie spirituelle et m’a conduit vers mon premier père spirituel. En arrivant chez lui, le Seigneur Jésus me dit « Témoigne de Ma miséricorde ». Le Seigneur, venait par là, m’inviter à dire ce qu’Il avait fait pour ma pauvre âme. De retour à mon domicile, Il me demanda d'écouter Sa Parole, d'observer Ses Commandements et d'observer Ses Sabbats. Il me fut aisé de reconnaître que je ne connaissais aucun des commandements de la Loi de Dieu. J’ai donc cherché dans la Bible de Jérusalem pour mieux comprendre ce que Dieu venait de m’enseigner et j’ai commencé à faire un bon examen de conscience.
Dieu me montra dans une vision mon âme enfermée dans la Bête, c'est-à-dire en Satan et Il m’a demandé de faire pénitence. Il m’a dit : Dieu aime qu’on le craigne. A ce moment particulier de ma vie, je menais une vie de débauche complète. Il me demanda, dans Sa bonté infinie, de le laisser décider de mon salut éternel. J’ai donc du abandonner ma volonté propre pour me soumettre à celle de Dieu.
Dès que je me suis confessée et repentie sincèrement, Jésus qui n’est qu’amour et miséricorde m’a dit : « Tu fais toute ma joie ; Tu as Ma miséricorde ».

LES ANGES DECHUS M’OPPRESSAIENT CONTINUELLEMENT
Pendant des années, sans le savoir, j’ai soumis mon âme aux supplices infligés par les démons. Mon Dieu était l’argent, j’aimais les plaisirs du monde et tous les plaisirs de la chair. Si je n’avais pas été avertie par le ciel que mon âme était perdue, je ne me serai probablement pas repentie. Le Seigneur Jésus m’a invitée plusieurs fois à la pénitence pour éviter les supplices éternels, le feu de l’enfer. Il m’a également invitée à m’accrocher à la pauvreté, à fuir le monde et les hommes. Sur la demande du Seigneur d’observer ses commandements, je les ai étudiés un par un.

1ER COMMANDEMENT :
« Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Egypte, de la maison de servitude. Tu n'auras pas d'autres dieux que moi. Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux là-haut, ou sur la terre ici-bas, ou dans les eaux en dessous de la terre. Tu ne te prosterneras pas devant ces images ni ne les serviras. » (Ex 20, 2-5)

Pendant des années j’ai été adulée par les hommes, j’ai passé mon temps chez les esthéticiennes, je m’achetais de très beaux vêtements, je prenais des vacances dans des îles de rêve. Je menais réellement la vie du Monde dans laquelle Satan m’avait plongée. C’est lui qui m’avait incité à étudier dans le Nouvel Age qui s’est répandu d'abord à travers les Rosicruciens, dont j’ai fais partie, et les Francs-Maçons au temps des révolutions française et américaine, la réalité qu'il dénote est plutôt une variante contemporaine de l'ésotérisme occidental, dont l'origine remonte aux groupes gnostiques des premiers siècles du christianisme. Il se caractérise par le rejet progressif d'un Dieu personnel au profit d'entités (démons) qui servaient souvent d'intermédiaires entre Dieu et l'humanité...

Quand le Seigneur Jésus m’a dit : « Tu adores Satan. » j’ai compris à quel point je l’avais offensé par ces études ésotériques.

J’ai mis en pratique, pendant assez longtemps, la cartomancie, l'astrologie, la numérologie, le Yi-king, le spiritisme (oui-ja, guéridon, écriture automatique) les lignes de la main, les techniques du Nouvel Âge (guérison par les cristaux, guérison par les couleurs liées au chakras, accupuncture, guérisseurs, magnétiseurs…). Comme je l’ai précisé plus haut, j’ai été affiliée à l’Ordre de la Rose-Croix AMORC. (L'Ancien et mystique ordre de la Rose-Croix (AMORC) est mentionné dans le rapport sur les sectes N° 1687 - 10 juin 1999). De Juillet 93 à Mars 97, j’ai étudié avec conviction les divers enseignements Rosicruciens par le biais de diverses monographies que je recevais au rythme de 4 par mois. J’ai aussi été initiée dans une loge, plusieurs fois. Satan, par permission divine a été obligé de m’avouer que les initiations ésotériques que j’avais reçues en loge étaient données par lui-même, le prince des ténèbres.
Après que je me sois repentie, le Seigneur Jésus m'a dit : « Ne vends plus ton âme au diable, Ne me trahis plus mais glorifie-moi, honore-moi et loue-moi. »
Toutes ses pratiques sataniques ont contribuées à beaucoup faire souffrir mon âme. J’ai été très déprimée assez longtemps car j’adorais Lucifer et non Dieu, la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit. Je n’avais aucune relation d’amour avec Elle dans l’oraison ou l’adoration.
Maintenant, je passe des heures à l'adorer en esprit et en vérité. Dieu m'a fait savoir qu'Il cherchait des adorateurs fidèles.

2ème commandement — « Tu ne prononceras pas le Nom du Seigneur ton Dieu à faux. » (Ex 20, 7)
Dans de nombreuses conversations privées, il m’est arrivé de prononcer le nom de Dieu sans respect, alors que ce nom est sacré. La confession, qui est un véritable sacrement de guérison m’a guérie.
3ème commandement — « Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier. Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage : mais le septième jour est un sabbat pour le Seigneur ton Dieu. Tu n'y feras aucun ouvrage. » (Ex 20, 8-10)

Pendant des années, le dimanche j’ai fais du sport ou encore j’ai travaillé ce jour saint. Depuis que j’ai eu connaissance que ce jour en est un de repos complet, je loue Dieu, je le prie, je l'adore, je contemple la belle création et je vais à la messe par amour pour mon créateur.
4ème commandement — « Honore ton père et ta mère afin d'avoir longue vie sur la terre que le Seigneur ton Dieu te donne. » (Ex 20, 12).
Dans ma tendre jeunesse, j’ai été très désobéïssante à mes parents. Après avoir eu connaissance de la sainteté de ce commandement et de ma misère j’ai appris à bien m’occuper des miens, père, mère, sœur, neveu et nièce. Je suis la marraine d’un garçon dont je m’occupe spirituellement, d’autant plus que je devrais rendre compte à Dieu, au jour du jugement particulier de mon âme, de l’éducation spirituelle que je lui ai donnée. Tous les parents doivent rendre un compte très sévère de l’éducation chrétienne et de l’amour qu’ils ont donné à leur progéniture.

5ème commandement — « Tu ne commettras pas de meurtre. » (Ex 20, 13)

Pendant des années, j’ai fumé deux paquets de cigarettes par jour, j’ai pris des drogues douces, j’ai bu beaucoup d'alcool, j’ai pris la pilule et je me mettais très souvent en colère. J'ai donnais à mon corps beaucoup de poison. Mon âme a souffert de cela, mais la confession qui est un véritable sacrement de guérison, m’a renouvelée intérieurement et m’a guérie.
Dieu m’a dit : « Je t'ai créée de mes mains. Respecte ton corps ».
Quand j’ai réalisé que l’argent que j’avais dépensé mal à propos aurait pu servir à nourrir les pauvres, j’ai pris conscience de ma grande misère.
Je dois avouer que j’ai aussi amenée un jour une amie pour se faire avorter. Elle avait besoin d’un chauffeur et je me suis proposée pour la conduire jusqu’à la clinique.

L’AVORTEMENT EST UN CRIME ODIEUX
Le pauvre petit embryon. On lui arrache la tête, les pieds, les bras. L'avortement est un meurtre.
J’ai beaucoup pleuré et souffert à cause du péché que j’avais commis, mais Dieu qui est Amour a voulu me guérir intérieurement.
Maintenant, en réparation et par amour pour ses pauvres bébés, je prie tous les jours pour qu'il n'y ait plus de bébés martyrs et pour que les mamans qui ont avorté se repentent sincèrement. Je prie aussi pour que les médecins qui pratiquent l'avortement fassent pénitence.
6ème commandement — « Tu ne commettras pas d'adultère. » (Ex.20.14)

J’ai vécu dans l'adultère qui est un péché mortel, selon ce qu’enseigne le C.E.C. 1856.
Quelle aurait été ma condition si j'étais morte avec un tel péché dans mon âme ?
Le C.E.C 1035 nous dit : L'enseignement de l'Eglise affirme l'existence de l'enfer et son éternité. Les âmes de ceux qui meurent en état de péché mortel descendent immédiatement après la mort dans les enfers, où elles souffrent les peines de l'enfer, « le feu éternel ». La peine principale de l'enfer consiste en la séparation éternelle d'avec Dieu en qui seul l'homme peut avoir la vie et le bonheur pour lesquels il a été créé et auxquels il aspire.

Je souhaite vous parler de mon vécu.
Je me suis mariée civilement le 6 septembre 1997 avec un homme divorcé. Ce monsieur s’était marié à l’église 14 ans auparavant. Son épouse l'avait laissé pour un ami à lui. Elle lui avait laissé les enfants puis plus tard elle est venue les lui reprendre. Sur les conseils de prêtres Catholiques, pour avoir accès à la confession et à la communion, nous avons vécu dans la continence, pendant plus de deux ans, chacun dans une chambre séparée.

« JÉSUS M'A MONTRÉ LE COMBAT INFERNAL AUTOUR DE MON AME :
Dès que je me suis mariée civilement, Jésus d'Amour est venu me demander la chasteté afin d’être délivrée de ces esprits impurs qui me possédaient à cause de mon adultère. Ensuite Jésus m'a dit : « Je demande réparation. Obéis-moi ».
Effectivement, le Seigneur Jésus a exigé de moi que je fasse pénitence en m’abstenant de relations sexuelles. Ma pénitence m’a servi de réparation car si je ne réparais pas des supplices éternels très douloureux attendaient mon âme. Si une âme répare sur terre et qu’elle a la contrition parfaite de ses péchés, elle peut même aller au ciel directement. Si elle n’est pas assez purifiée mais qu’elle s’est confessée et donc mis en grâce avec Dieu, elle devra réparer dans le feu du purgatoire.
Quand j’ai accepté la continence, Jésus, pour me montrer le combat infernal qui se faisait autour de mon âme a permis que je vois les démons qui étaient autour de moi, avec des têtes haineuses et qui n’attendaient qu’une chose : m’emmener en enfer pour l’éternité.
Puis Jésus m’a dit : « Je pleure sur les femmes infidèles ».
Jésus d'Amour, dans sa Miséricorde infinie m'a protégée. J'ai donc suivi ce que Jésus me demandait car Jésus est venu pour sauver ceux qui étaient perdus.
Aucun péché n'épuisera la grande Miséricorde du Seigneur et plus on y puise, plus elle augmente.
Dieu aime les pêcheurs et Il veut tous les sauver. Il m’a dit : « Ne cesse jamais de me prier pour eux ».

Après avoir rencontré mon père spirituel et après lui avoir livré mon expérience sprituelle avec Dieu, j’ai entendu : « Je t'appelle à la sainteté, je t'appelle à m'aimer. ».
Le Seigneur appelle tous les grands pécheurs à être de grands saints. Sa Miséricorde infinie peut nous transformer jour après jour.
Après ces paroles du Christ, j’ai entrepris un chemin de libération à travers lequel Il m’a promis de me guérir.
Depuis qu’Il a accompli la guérison de mon âme, Il m’a demandé de voyager dans le monde avec lui pour témoigner de sa bonté pour tous ceux qui lui reviennent, se confessent et se repentent sincèrement de tous leurs péchés.
Après une sincère confession de mon péché d’adultère, Jésus m'a dit : « Ton péché est effacé ».
Quand j'étais encore mariée civilement, j'ai écrit un jour au Vatican pour me renseigner des cas de nullité de mariage et le Vatican m'a dit qu'il fallait qu'il y ait une cause valable et sérieuse pour cela.
J'ai humblement reconnu devant Dieu que je n'avais pas droit à faire cette demande de nullité puisque le monsieur avait lequel j’avais fait alliance ainsi que son épouse étaient consentants au moment du sacrement. En conscience avec Dieu, j'y renoncé à cette demande. Cependant si j'avais fais cette demande, j'aurai dû en rendre compte à Dieu au jour du jugement particulier de mon âme, car tous nos actes ont une conséquence. J’ai préférée être prudente pour ne pas perdre mon âme éternellement, non que Dieu m’aurait condamnée, mais mon âme n’aurait pas supporté la lumière de Dieu avait un tel péché sur la conscience et je me serai condamnée moi-même. Si bien qu’après mon repentir sincère, j’ai donné à Dieu tous les choix que j’avais fais et leurs conséquences afin que mon âme guérisse.
Toutefois, il est vrai qu’il y a des cas de nullité qui sont réellement valables.
Mais dans tous les cas, la lumière se fera devant Dieu.
En 1987, Jean Paul II a dénoncé le nombre excessif d'annulations de mariages : un scandale a-t-il dit qui menace de détruire la valeur du mariage chrétien. Il a dénoncé la prolifération excessive et presque automatique des déclarations de nullité, sous le prétexte d'immaturité ou de faiblesse psychique des époux. Une véritable incapacité des époux est justifiée exclusivement par une grave anomalie touchant la capacité de compréhension et de volonté des sujets a t-il dit.


"VIE COMMUNE ET DIVORCE DU MARIAGE CIVIL "
Après deux ans de vie commune en frères et sœurs, j'ai divorcé puisque mon mariage civil n'avait aucune valeur pour Dieu et n’en aurait aucune au jour du jugement particulier de mon âme.
Le catéchisme de l'Église catholique 1650 nous dit que nombreux sont aujourd'hui dans bien des pays, les catholiques qui ont recours au divorce selon les lois civiles et qui contractent civilement une nouvelle union.

L'Église maintient par fidélité à la Parole de Jésus Christ « Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère à l'égard de la première et si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère » (MC 10 – 11-12) qu'elle ne peut reconnaître comme valide une nouvelle union si le premier mariage l'était.
Si les divorcés sont remariés civilement, ils se trouvent dans une situation qui contrevient objectivement à la loi de Dieu. Dès lors, ils ne peuvent pas accéder à la communion Eucharistique aussi longtemps que persiste cette situation. Pour la même raison, ils ne peuvent pas exercer certaines responsabilités ecclésiales.

La réconciliation par le sacrement de pénitence ne peut être accordée qu'à ceux qui se sont repentis d'avoir violé le signe de l'alliance et de la fidélité au Christ et se sont engagés à vivre dans une continence complète.
Je me dois aussi de vous faire part que, pendant quelques années, j'ai vécu en concubinage avec un autre Monsieur. Je ne savais pas qu'il n'était pas permis de vivre ensemble sans avoir été mariée religieusement. Là encore, j’avais donné mon âme à Satan sans le savoir.
Dieu m'a aussi avertie qu'il était interdit de penser à la chair avant le mariage et de procréer si le mariage n’a pas été fait dans l’église catholique (pour un baptisé). Si on le fait, c’est un péché très grave qu’il faut confesser pour éviter le feu éternel.
Si des enfants naissent alors que les parents sont catholiques depuis leur baptême et qu'ils ne se sont pas unis à l'Eglise catholique, ce sont malheureusement les enfants qui devront porter la conséquence de la désobéissance de leur parent.
Mais là, la Miséricorde de Dieu est infinie dans le sens où nous avons la possibilité de faire célébrer des Messes de réparation de nos péchés afin que les liens soient coupés définitivement. Dieu coupe les liens pendant la messe à condition que les parents se soient unis à l’église et qu’ils regrettent sincèrement leur péché. Dans ce cas, l’âme de leurs enfants guérira.
Il en va de même pour les enfants qui sont nés de parents divorcés et remariés civilement. Dieu guérira leur âme après la célébration de messes, mais il est nécessaire que les parents qui se sont remariés civilement vivent en frères et sœurs.
Dieu dit : « Je suis un Dieu à la passion jalouse, qui fait rendre des comptes aux fils pour la faute des pères, jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me détestent ; mais qui agit avec fidélité jusqu'à la millième génération envers ceux qui m'aiment et qui observent mes commandements. » (Exode 34, 7).

DIEU M’A MONTRE LES FLAMMES DU PURGATOIRE :
Dieu a permis que je vois les flammes du purgatoire qui sont terribles. Un feu dévorant, mais un feu d'Amour infini dans lequel les âmes se purifient avant de voir Dieu face à face. Leur plus grande souffrance est d'être séparées de Dieu. Elles ne peuvent rien faire pour elles mais nous, nous pouvons tellement faire pour les aider à être délivrées de leurs liens.
Ce qui est le plus utiles pour elles, c’est la célébration de messes.

On peut aussi puiser dans le trésor de l'Eglise toutes les indulgences et les offrir pour elles.
Qu'est ce que l'indulgence ? « L'indulgence est la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, rémission que le fidèle bien disposé obtient à certaines dispositions déterminées, par l'action de l'Eglise, laquelle, en tant que dispensatrice de la rédemption, distribue et applique par son autorité le trésor des satisfactions du Christ et des saints. »

L'indulgence est partielle ou plénière, « selon qu'elle libère partiellement ou totalement de la peine temporelle due pour le péché. »

« Tout fidèle peut gagner des indulgences pour soi-même ou les appliquer aux défunts. » (C.E.C. 1471)
On peut aussi réciter le saint Rosaire. Les saintes âmes du purgatoire qui sont très chères à Dieu, souhaitent qu’on le prie pour leur délivrance et en retour elles prient beaucoup pour nous. Ces pauvres âmes nous obtiendront beaucoup de grâces pour notre vie sur terre et pour le salut de notre âme.
Personnellement, j'offre souvent le chemin de Croix pour elles d’autant plus que qu'un jour Jésus d'Amour m'a demandé de continuer cette œuvre de miséricorde.

7ème commandement — « Tu ne commettras pas de vol. » (Ex 20, 15)

Le septième commandement défend de prendre ou de retenir le bien du prochain injustement et de faire du tort au prochain en ses biens de quelque manière que ce soit. Il prescrit la justice et la charité dans la gestion des biens terrestres et des fruits du travail des hommes. Il demande en vue du bien commun le respect de la destination universelle des biens et du droit de propriété privée. La vie chrétienne s'efforce d'ordonner à Dieu et à la charité fraternelle les biens de ce monde. (C.E.C. 2401)
J’ai commis beaucoup de vols à l’âge de 15 ans quand j’étais étudiante. Seul Dieu m’a guérie, de l'envie de m'approprier beaucoup de choses qui n'étaient pas miennes. A chaque fois que je dérobais quelque chose dans les magasins avec mes copines d’école, mon âme s’enfonçait un peu plus dans l’abîme. La confession m’a vraiment guérie de tout cela.

8e commandement — « Tu ne témoigneras pas faussement contre ton prochain. » (Ex 20, 16)
Le huitième commandement interdit de travestir la vérité dans les relations avec autrui. Cette prescription morale découle de la vocation du peuple saint à être témoin de son Dieu qui est et qui veut la vérité. Les offenses à la vérité expriment, par des paroles ou des actes, un refus de s'engager dans la rectitude morale : elles sont des infidélités foncières à Dieu, et en ce sens, sapent les bases de l'alliance.

Je dois vous avouer qu’après ma conversion j’avais fait un serment à Dieu. Cette promesse était d’observer la chasteté jusqu’à ma mort.
Cependant, ayant du mal à rester seule après avoir vécu 15 mois, le temps d’un postulat chez les Sœurs « Clarisses », j’ai souhaité me marier à l’église étant donné que je ne m’étais jamais mariée religieusement auparavant.
Cependant la promesse que j’avais faite à Dieu me liait à lui.
La sainte Vierge m’a rappelée la promesse que j’avais faite à Dieu si bien que le mariage a été rompu deux mois avant. Si je m’étais mariée alors que j’avais fait cette promesse à Dieu, le ciel ne m’aurait pas été ouvert un jour. Dieu m’a dit qu’il haïssait l’infidélité.
9e commandement — « Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain. » « Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, rien de ce qui est à ton prochain. » (Ex 20, 17).
Pendant des années, j’ai envié les biens matériels. Maintenant, je ne vis que d'Amour pour le salut des âmes. J’ai abandonné mon travail et ma maison pour me donner complètement à ma mission car Jésus m’a demandé avec amour de lui offrir ma vie.
Dieu est tellement amour qu’on ne peut rien lui refuser.

10e commandement — « Tu ne convoiteras (…) rien de ce qui est à ton prochain. » (Ex 20, 17).
Le dixième commandement dédouble et complète le neuvième, qui porte sur la concupiscence de la chair. Il interdit la convoitise du bien d'autrui, racine du vol, de la rapine et de la fraude, que proscrit le septième commandement. La « convoitise des yeux » (1 Jn 2, 16) conduit à la violence et à l'injustice défendues par le cinquième précepte. La cupidité trouve son origine, comme la fornication, dans l'idolâtrie prohibée dans les trois premières prescriptions de la loi.

Le dixième commandement porte sur l'intention du cœur : il résume, avec le neuvième, tous les préceptes de la loi. (C.E.C. 2534).

A plusieurs reprises, avant ma conversion, j’ai regardé et souhaitait avoir le mari des autres, mais Jésus m'a appris à me repentir. Il m’a demandé de baisser le regard devant les hommes. Cependant, j’ai commis beaucoup de péchés avec de nombreux hommes. C'est pourquoi mon âme était enfermée dans la Bête. Jésus m'en a montré la vision en 1997, juste avant la Noël et Il m'a demandé d'accepter ma pénitence. Je sais que j'aurais beaucoup de comptes à rendre car Dieu me l'a fait savoir, mais Dieu, pour ma guérison intérieure, m’a demandé de lui donner beaucoup d’amour.
SATAN AVAIT CONDAMNE MON AME A CAUSE DE MA LACHETE
A cause des situations délicates dont j’ai parlé précédemment, mon âme était au fonds de l'abîme et j'étais condamnée aux peines de l'Enfer par Satan qui m’avait, un certain temps séparée de la grande miséricorde de Dieu. Je l’entendais me dire : « Tu es à Moi » mais Jésus qui a versé son sang pour moi me disait « Tu baignes dans mon sang » et la Sainte Vierge Marie a ajouté « A ta mort, je t’emporterai au Paradis ». La Sainte Vierge voit depuis le Ciel tous les efforts que Satan fait pour me détruire car mon témoignage sauve beaucoup d’âmes. Satan m’a dit un jour après la confession « Je ruinerai tous tes efforts ». Il essaye mais la puissance de Dieu est là pour ma protection.
Satan a plusieurs fois envoyé ses démons pour m’empêcher de me confesser et je me rappelle que lors de ma première confession générale, il m’a dit : « Va en enfer ». Il était furieux que je donne mon péché à Dieu. Il envoie aussi ses démons pour m’empêcher d’assister à la messe. Quand on assiste avec ferveur à la messe et que l’on s’unie au saint Sacrifice, alors Dieu guérit notre âme ce que Satan ne veut pas.
Je voulais aussi partager avec vous que j’étais condamnée à cause de plusieurs mauvais gestes que j’avais fait avec mes mains. Mon corps brûlait intérieurement par la haine que Satan avait déposée en moi depuis mes chakras ont été ouvert par un gourou dans le spiritisme. Je ne remercierai jamais assez Jésus de ma délivrance grâce à son précieux sang.
Les démons travaillent les âmes qui pratiquent le Nouvel Age, le yoga, le reiki et la méditation transcendantale et si les chakras sont ouverts, ils entrent dans le corps. Même dans les simples exercices de yoga, les esprits impurs infestent la personne sans qu’elle ne s’en rende compte. C'est alors qu'il est nécessaire de se consacrer au Cœur Immaculé, de quitter ces techniques et de s'en confesser et de voir un prêtre pour faire couper ces liens infernaux et de beaucoup jeûner.
La Sainte Vierge m’a dit qu’elle me libèrerait de tous ses démons et elle l’a fait en récitant le Rosaire tous les jours.
Le port du scapulaire du mont Carmel m’a aidé à être protégée par la Vierge Marie. Je le garde jour et nuit sur moi.
Je me suis consacrée à elle et puis j’ai fais un pacte d’alliance avec elle en la fraternité Marie Reine Immaculée de l’Univers.
Après avoir fait ce pacte, elle m’a dit : « Bats-toi contre le spiritisme ».
St Michel Archange m’a dit un jour qu’il n’aime pas l’orgueil. J’en étais rempli. En le priant, il m’a aidé à guérir spirituellement.


JESUS « MONTRE LE BON EXEMPLE »
Pour retrouver la paix, le ciel m’a demandé à deux reprises de faire célébrer beaucoup de messes pour moi. Ce que j’ai fais. Plusieurs prêtres ont célébré des trentains pour mon âme et j’ai retrouvé la paix.
Après mon repentir à Medjugorje, j'ai beaucoup pleuré à cause des péchés que j’avais commis dans les boîtes de nuit, à travers la fréquentation du milieu homosexuel. J’ai souvent regardé de mauvais films et même des films pornographiques, ce qui me fait maintenant horreur. Mes yeux et tout mon corps étaient dans la géhenne.
Alors j’ai crié vers Dieu et Il m’a dit : « Montre le bon exemple ».
Je l’ai supplié d’avoir pitié de moi, d'avoir pitié de la grande misère que je suis et de m'apprendre à vivre dans Sa Loi d'Amour, de respect et de pureté.

Après mon repentir sincère, Dieu m’a dit : « Je suis le Fils de Dieu. Mon nom est Yechouah. Tu as ma Miséricorde », mais « Ne me trahis plus ».
Dieu m’a dit qu’il voyait tous mes efforts pour le servir et Il m’a demandé de beaucoup lui donner.
Il m’a fait savoir à quel point Il m’aimait, comme Il aime toutes les créatures. Dans sa bonté infinie, Il m’a fait savoir que je lui étais très chère et Il m'a demandé de méditer Sa Passion et là j'ai enfin compris l’AMOUR de Dieu.

LA VIERGE MARIE « TA VIE EST A MOI »

Jésus, pendant sa douloureuse passion, a subi 5480 coups alors qu'Il était innocent, alors moi je peux Lui offrir ma vie en action de grâce, d’autant plus que la Sainte Vierge m’a dit : « Ta vie est à moi ». Elle me demandait ma vie pour l’aider à sauver les pauvres pêcheurs comme moi. Si je n'avais pas témoigné de la grande Miséricorde que Dieu a eu pour mon âme, j'aurais difficilement obtenu miséricorde au jour du jugement particulier de mon âme.
Je témoigne uniquement par amour pour le tendre et doux Jésus qui souffre tellement de voir les pauvres pécheurs éloignés de son Divin Cœur.


« MON AME DANS LES PLAIES DU CHRIST »
Les premiers mots de Jésus pour moi ont été « Mes saintes plaies te sauveront ».
J'étais encore attachée au matériel bien que Jésus m'ait demandé de m'accrocher à la pauvreté et il y a quelques années, à travers le mariage que je souhaitais contracter dans l’église catholique, je voulais acquérir une belle maison. Le Seigneur m’a fait comprendre à quel point j'étais hypocrite. Ma conscience ne trouvait plus la paix car j'étais loin de la vérité de l'Evangile : "Vends tout et suis-moi". Encore une fois, j'étais au fond de l'abîme à cause de mon goût pour le luxe.
Jésus a permis que je sois purifiée de cela et dans sa bonté infinie, Il est encore revenu m'expliquer de ne pas oublier l'Evangile et de penser à ceux qui sont dans la détresse matérielle. Ensuite Jésus m'a encouragée au partage.

LA VIERGE-MARIE : « MON FILS EST MORT A CAUSE DE TES PECHES ».
La Sainte Vierge Marie m'a accordé beaucoup de grâces pour ma conversion et elle n'a jamais cessé de le faire car j'en avais beaucoup besoin, étant très rebelle de nature. Les premières paroles de la Sainte Vierge pour moi ont été : « Mon Fils est mort à cause de tes péchés ».
J'ai commencé à aller à la Messe tous les jours, à lire la Bible, à étudier le catéchisme, à me confesser, à jeûner trois fois par semaine, à réciter le Rosaire car Jésus m'a promis que le Rosaire me sauverait.


DIEU NOUS A CREE POUR LE CIEL ET NON POUR L’ENFER
Comme je souhaite aller au paradis un jour, je me soumets volontairement à la Loi de Dieu, avec beaucoup d’amour pour Lui.
Quand je serais au paradis, les Croix que j'aurais offertes à Dieu sur la terre deviendront des pluies de grâce et des joies renouvelées pour toute mon éternité où je louerai la Miséricorde infinie d'un Dieu qui n'est qu'Amour.
Le C.E.C 846 nous dit que ceux qui refusent soit d'entrer dans l'Église catholique soit d'y persévérer alors qu'ils la sauraient fondée de Dieu par Jésus Christ, comme nécessaire, ceux-là ne pourraient pas être sauvés.

Bien que je me sois écartée de l'Église catholique pendant quelques années, le baptême que j'avais reçu à ma naissance m'avait incorporée pour toujours à l'Église qui m'a accordé la grâce par ce baptême que tous mes péchés soient remis, le péché originel et tous mes péchés personnels ainsi que toutes les peines du péché. (C.E.C. 1263).

Tant que je suis sur terre, je remercie Dieu d’être Catholique et de pouvoir prendre les sacrements. Il y a ce qu'on appelle les sacrements de l'initiation chrétienne comme le sacrement du baptême, le sacrement de la confirmation, le sacrement de l'Eucharistie.
Après on trouve les sacrements de guérison comme le sacrement de pénitence et de réconciliation, l'onction des malades.

j'ai reçu 10 fois l'onction des malades car j’ai été détruite par un gourou qui m’avait ouvert deux chakras (le chakra du cœur et le chakra du troisième œil). Dieu m’a fait savoir qu’il n’était pas d’accord avec ses techniques.
J'ai été plusieurs fois comme à l’agonie physique et si je suis encore en vie aujourd’hui c’est grâce aux divers sacrements pour les malades.
La sainte Vierge m’a fait savoir que ce gourou était en enfer parce qu’il n’a pas regretté ses fautes.
Quand il était encore vivant sur terre, la Sainte Vierge m’avait demandé de me tenir loin de ce faux prophète, ce que j’ai fais.

LE NOUVEL AGE EST PARTOUT PRESENT
L'Eglise Catholique nous avertit que le Nouvel Age fait publicité d'un large éventail de pratiques telles que l'acuponcture, le biofeedback, la chiropraxie, la kinésiologie, l'homéopathie, l'irridologie, les massages et différentes sortes de techniques corporelles (comme l'ergonomie, le Feldenkrais, la réflexologie, le Rolfing, le massage en polarité, le toucher thérapeutique, etc.), la méditation et la visualisation, les thérapies nutritionnelles, les traitements psychiques, différentes sortes de médecine des plantes, la guérison par les cristaux, les métaux, la musique ou les couleurs, les thérapies de la réincarnation et enfin les programmes en douze étapes et les groupes de réalisation de soi. (Jésus-Christ le porteur d'eau vive - Conseil Pontifical de la Culture et Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux).

Si j'étais allée communier sans m'être confessée des péchés dont j’ai parlé, j'aurais apporté la condamnation sur moi-même c'est-à-dire qu'à chaque communion, je me serais enfoncée un peu plus dans un abîme profond.

Saint-Paul nous a demandé de discerner le Corps du Christ. 1 Cor. 11,28-30 : « Que chacun s'éprouve soi-même et qu'ainsi il mange de ce pain et boive de cette coupe ; car celui qui mange et boit, mange et boit sa propre condamnation s'il ne discerne le Corps. Voilà pourquoi il y a parmi vous beaucoup de malades et d'infirmes et que bon nombre sont morts. »
Avant d'aller me confesser je demande à l'Esprit Saint et aux Saints de me montrer tous mes péchés. Je les note par écrit afin de ne pas les oublier.
J'ai longtemps étudié certains auteurs du Nouvel Age qui sont des faux prophètes. Ils ne parlent pas de Jésus Christ comme étant Dieu.
Actuellement, il existe beaucoup de faux docteurs.
Saint Pierre nous en a parlé dans sa deuxième épître chapitre deux verset 1 à 3 : « Il y a eu de faux prophètes dans le peuple, comme il y aura aussi parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses et qui, reniant le Maître qui les a rachetés, attireront sur eux-mêmes une prompte perdition. Beaucoup suivront leurs débauches, et la voie de la vérité sera blasphémée, à cause d'eux. Par cupidité, au moyen de paroles trompeuses, ils trafiqueront de vous, eux dont le jugement depuis longtemps n'est pas inactif et dont la perdition ne sommeille pas. »
Le Nouvel Age fait mention de certains d'entre eux que j'ai étudié il y a quelques années : Alice Bailey - Helena Petrovna Blavatsky - Allan Kardec - Chrishnamurti - Saï Baba - Maitreya – Paulo Coelho, Eliphas Levi - Leadbetter - Papus - René Guénon - Paracelse - Nostradamus - Carl Jung - S. Freud - Edgar Cayce - Marilyn Ferguson - Lobsang Rampa - Carlos Castaneda... et bien d'autres.
J'ai été empoisonnée par le venin que Satan avait déposé dans mon cœur à travers toutes ces lectures. Une fois encore je remercie Jésus pour son précieux sang, qui m’a lavait et qui au moment de la confession, renvoie les démons dans l’enfer, si on est parfaitement repenti.
JESUS - « TU BAIGNES DANS MON SANG »
Jésus pour me rassurer m'a dit : « Tu baignes dans mon Sang ». Alors, par amour pour lui j'ai déchiré puis brûlé tous les livres qui étaient consacrés au Nouvel Age, au spiritisme, à la cartomancie, à la numérologie, à l'astrologie, à l'occultisme, aux horoscopes… Tant que j’avais ces livres chez moi, les démons continuaient à habiter ma demeure. Je les ai déchiré parce que je ne souhaitais pas que quelqu’un puisse les lire. En effet, j’aurai dû en répondre à Dieu.
Un jour j'ai été marquée par un livre : "PEUT-ON SE LIBERER DES ESPRITS IMPURS ? où Mgr Tournyol du clos (Editions de l'archistratège), nous dit :

Si vous avez été en contact avec l'occultisme, l'ésotérisme, le spiritisme, l'astrologie, la sorcellerie, la magie, l'hypnotisme, le reiki, le yoga, la méditation transcendantale, le Nouvel Age et toutes espèces de sectes ; ou encore avec des pranothérapeutes, soit disant guérisseurs ou magnétiseurs, qui soignent par imposition des mains, passes magnétiques ou radiesthésie ou pendule ; si vous avez rendu visite à des voyants ou voyantes tels que mages, devins, marabouts ou gourous, à des cartomanciennes qui lisent dans les cartes ; à des chiromanciennes qui lisent dans les lignes de la main ou à des nécromanciens qui consultent les esprits des défunts : sachez que vous vous êtes adressé à des individus qui travaillent avec le démon et que vous avez donné à Satan un certain pouvoir sur vous.

Si vous-mêmes avez cherché à connaître l'avenir, même par jeu dans les tarots ou les horoscopes, si vous avez porté des porte-bonheur tels que talismans, amulettes, signes du zodiaque ; si vous avez fait - ou si on a pratiqué pour vous - des préparations occultes, si vous avez prononcés des formules ou répété des mots secrets comme les mantras par exemple, enfin si vous avez fréquenté des lieux empoisonnés par la sorcellerie, le vice ou la dépravation morale ; à plus forte raison si vous-même avez passé un pacte avec Satan, fait de la magie, évoqué les morts ; lancé des sorts, proféré des malédictions ou des blasphèmes, vous devez avant tout vous efforcer de vous rendre compte que vous avez gravement offensé notre Père du ciel.

Mgr Tournyol du clos nous invite, dans une confession exhaustive à demander à Dieu de nous pardonner ces égarements et ces péchés qu'Il a en abomination, même si ces évènements sont anciens et si, à l'époque, nous n'étions pas conscient de l'offenser.

La Parole de Dieu au Deutéronome 18,10 nous dit : « On ne trouvera chez toi personne qui fasse passer au feu son fils ou sa fille, qui pratique divination, incantation, mantique ou magie, personne qui use de charmes, qui interroge les spectres et les devins, qui invoque les morts, car quiconque fait ces choses est en abomination à Yahvé ton Dieu et c'est à cause de ces abominations que Yahvé ton Dieu chasse ces nations devant toi. Tu seras sans tâche vis-à-vis de Yahvé ton Dieu ».
En conclusion, je dirai simplement que l'éternité ne suffira pas pour remercier Dieu de sa grande miséricorde et patience envers ma pauvre âme pécheresse. Le Seigneur a dit à Sainte Faustine Kowaslka qu’aucun pêcheur ne craigne de l’approcher car les flammes de Sa miséricorde le brûlent » ; N’hésitons pas à nous plonger avec confiance dans l’océan de cette miséricorde infinie.

FABIENNE
avatar
IDEAL
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 113
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernier témoignage de Fabienne

Message  Admin le Lun 29 Avr 2013 - 0:03

@ Ideal

Êtes-vous Fabienne Guerrero ? Éclater de rire

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 37768
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum