Maurice G. Dantec, American Black Box !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Maurice G. Dantec, American Black Box !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maurice G. Dantec, American Black Box !

Message  Octo le Dim 1 Aoû 2010 - 14:49

Maurice G. Dantec, AMERICAN BLACK BOX !




Profitons de l'anniversaire de Maurice G. Dantec pour pondre une analyse sur son monstrueux et hallucinant American Black Box curieusement ignoré de la critique. Le pitch : l'agitation des banlieues dans une France en phase ultime de dégénérescence préfigure la désintégration finale.

Imparable ? Pas vraiment comme le prouve la deuxième partie de notre analyse.

Impossible avec cette Boîte Noire, troisième volet du Théâtre des opérations, inauguré chez Gallimard et poursuivi, pour un tas de raisons dont on se fout, chez Albin Michel, de parler du texte comme s’il s’agissait seulement d’un journal littéraire. On a dit tout le bien qu’on pensait de Dantec le romancier et de son style, en nette amélioration, à propos de Grande Jonction, le meilleur livre de l’année 2006.

On pourrait redire la même chose cette fois-ci, tant cette American Black Box est aussi affaire de percussion par les mots, de Verbe en armes, de formules mordantes et de mise en espace magistrale du discours. Page 472 (ce sera mon seul exemple), Dantec entrelace les paroles d’un groupe de rap appelé Overdose et des définitions de dictionnaire. « Dégénéré : adj (fin XVIIIème.) ; de dégénérer. 1°vx. qui a perdu les qualités de sa race. 2° méd. Qui est atteint d’anomalies congénitales graves, notamment psychiques, intellectuelles.

REFRAIN :

"Et oui, les TASPéS, c’est notre passe-temps préféré Marre de zoner dans le hall, on a envie de piner. Un simple coup de file, elles rapliquent kom des chiennes Le plus vieux métier du monde : péripathéticienne…. "

L’effet est saisissant, répété sur 3 ou 4 pages. Dantec a les moyens littéraires de ses ambitions, philosophiques lorsqu’il parle du christianisme, politiques lorsqu’il parle des musulmans et du cours du monde. La Boîte Noire est avant tout une machine de guerre, c’est ce que Dantec avance et il n’a pas tort. C’est un livre entouré d’une ceinture d’explosifs rationnelle, historique, sociale, esthétique, mis au service d’une démonstration (pas un pamphlet, pas un libelle, Dantec est moins con et haineux que Céline, il n’est même pas raciste).

Ce n’est pas un livre dont on peut parler à la légère comme l’on critiquerait à peu près tout autre travail théorique ou démonstratif, tout autre essai ou journal de bord. American Black Box implique dans sa dynamique propre qu’on prenne parti pour ou contre lui. Il porte une vision trop radicale et argumentée pour qu’on joue avec lui au jeu des qualités et des défauts. Ce sera à prendre ou à laisser, par delà le badinage propre au format, les conversations rock et les débats mondains.

Le "Frankistan" au bord de l'explosion

Alors allons y pour le résumé en 4 ou 5 lignes (on a déjà fait pire). Le monde est en guerre : une putative Sainte Alliance, menée par les Etats-Unis dont Bush est un boss pas si branque que les médias débiles du Frankistan le disent, devrait réunir les nations catholiques, protestantes, orthodoxes et juives (les religions du Livre) et se cartonner avec le monde musulman réunifié par la bêtise de l’Islam, une religion qui masque, de fait, une idéologie pré-totalitaire.

La France, et l’Europe abêtie et aveuglée, sont en train de se perdre et de se faire bouffer de l’intérieur par les légions de l’Islam. En laissant croître en son sein et avec le regard complice et presque tendre des médias et des politiques, de gauche et de droite, des millions de musulmans prêts à fondre sur sa civilisation jadis prestigieuse, la France est à deux doigts d’une explosion. C’est un pays perdu qui a de la merde dans les yeux.

Encore ? Tournantes et peines ultralight pour les violeurs maghrébins, les émeutes de l’hiver 2005, d’autres augures : le combat pour le port du voile, la lutte pour le respect de la Charia au Canada,… Aussi : il est trop tard. L’union des nations du Livre ne se fait pas. Al Quaïda grandit. Les Etats-Unis font ce qu’il faut en Irak. Période 2002-2005. Fin du résumé.

Langage castré et nation abêtie

American Black Box parle de ces choses comme on tire à la mitraillette mais avec un sang froid, une intelligence et un sens de la méthode qu’on peut trouver sinistre ou glaçant. On déambule dans ces presque 700 pages comme dans un tunnel noir, sans avoir le temps de contre-argumenter. Il se pourrait bien que Dantec ait raison sur tout : il a des éléments qui comptent, il marque des points importants (son texte sur Youssouf Fofana est brillant). L’agitation croissante de l’Islam de banlieue cache sans doute quelque chose de monstrueux. Un acte terroriste, 11 septembre à la puissance géométrique, est concevable dans les prochains mois. Il est tout à fait possible que le racisme anti-blanc soit la prochaine étape qui cristallisera, à partir d’un faits divers débile, une insurrection de masse en France et enclenchera un mécanisme de désintégration du pays.

L’ordre ne se tient qu’à un cheveu du désordre. Tout le monde sait ça. La démocratie française n’en est plus une. Le langage politique est castré. La nation est abêtie. La vie intellectuelle est étouffée. Nous avons des intérêts communs avec les autres nations du livre, une culture commune. Tout cela est vrai D’UNE CERTAINE FACON. Au bord du précipice. On se paie Bush parce qu’on ne peut pas faire autrement. Il faut bien faire semblant d’être en vie. Bush vit, puisqu’il tue et a l’arme au poing.

Les rares moments amusants d’American Black Box (lorsque l’écrivain se fait refaire la tronche et parle de son chirurgien esthétique, lorsqu’il dit presque du bien de Beigbeder ou du mal d’Ardisson, de Nabe, de Bordage et d’autres) ne détournent pas de l’effroi qu’il a suscité et qui implique, s’il a raison, qu’on se prépare, personnellement, à se battre à ses côtés ou à faire semblant de ne pas l’avoir lu et compris.

A force d'obsession macro-idéologique, American Black box est aussi un pamphlet caricatural qui voit l'Islam comme un bloc rigoriste et unifié, vision démentie par la réalité sociologique et géopolitique. Deuxième partie de notre analyse du dernier Dantec où il est (enfin) permis d'espérer.


Maurice G. Dantec

Pour ma part, je ne vois que deux objections à lui opposer et ne suis pas sûr qu’elles soient consistantes :

1°) Dantec sous-estime la force du modèle capitaliste et les dégâts déjà causés dans le camp ennemi. Voilà notre arme nucléaire, notre groupe d’infiltration terroriste : la consommation. Pas sûr que les musulmans de banlieue soient prêts à renoncer à la musique, aux baskets, au porno et à la liberté, pour nous massacrer et se jeter dans les bras d’un Islam rigoriste. Dantec surestime nos adversaires et leur motivation. S’ils sont aussi cons qu’il le dit, ils n’auront pas la force d’aller jusqu’au bout. Il est tout à fait possible qu’un pays, même anémié comme le nôtre, puisse résister et ne pas tomber aussi facilement.

2°) La démonstration de Maurice Dantec est essentiellement sur le niveau macro-idéologique. Il y a des exemples bien sûr mais on pourrait en donner d’autres qui bloqueraient peut-être ses missiles. Dantec évacue toute approche marxiste et, de fait, toute distinction fine et significative de classes et de groupes concurrents au sein des blocs. Le bloc musulman, et son appréciation le confirme, n’est pas assez compact et unifié pour mener le combat. Al Quaïda est par nature un organe périphérique. Le système ne conduit pas nécessairement à une bipolarisation.

William T Vollmann à la rescousse

L’actualité des guerres en est la preuve. L’Islam n’est pas un ou le camp. De la même façon, les banlieues ne marchent pas en légions, et se tirent dans les pattes. Il faudra plus qu’un Sarkozy ou un faits divers sordide pour cristalliser l’insurrection. Les révolutionnaires le savent : l’étincelle ne jaillit pas facilement. Les révolutions ne sont pas simples à lancer. Pourquoi en serait-il différemment avec l’Apocalypse ? Je passe sur les injures personnelles : Dantec paranoïaque ? Dantec ado boutonneux et frustré ? (c’est la version Soral), qui évidemment rendrait tout débat superflu et inutile. Si seulement ça pouvait être vrai….

Il faut aller chercher la contradiction dans les ouvrages historiques de William T.Vollmann, le romancier globe-trotter américain, qui produit de la lumière humaine à partir d’une approche presque aussi ténébreuse. Vollmann parcourt le théâtre des opérations depuis des années et ramène autre chose dans ses filets : de la complexité, de l’épaisseur, en plus de la haine et du feu. C’est cette épaisseur qui empêche les guerres, la Grande Guerre que le prophète Dantec a vu dans ses nuits canadiennes, simple et limpide.

Quelque part dans son essai sur la violence, l’anti-livre, et le scénario auquel on peut se raccrocher, Vollmann écrit : « Je me demande ce qui empêche que tout cela vole en éclats, que tout explose ici et là-bas. Je sais : même les monstres éprouvent la fatigue. Même les monstres aiment serrer une nana dans leur bras et avoir un peu la paix pour tirer sur leur pipe. »

A la force de Dantec et à sa lucidité, il faut bien opposer quelque chose, une autre source d’énergie que celle qu’il a vue en Dieu et en lui-même, si l’on veut se donner le temps d’y voir plus clair.

***************************************

Pour ceux qui voudraient entendre la très belle prière de MgD, cliquez sur le lien suivant :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/actualite-du-quebec-f40/priere-de-l-ecrivain-francais-maurice-g-dantec-t28.htm

Pour ceux qui aimeraient consulter son site Internet, cliquez ici :

http://www.mauricedantec.com/

SOURCE : http://livres.fluctuat.net/maurice-dantec/livres/american-black-box/2201-chronique-american-black-box-maurice-g-dantec.html



Dernière édition par Octo le Sam 3 Sep 2011 - 23:34, édité 6 fois

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurice G. Dantec, American Black Box !

Message  Invité le Dim 1 Aoû 2010 - 14:57

Cher Octo,

de quelle Céline parlez-vous ?

C’est un livre entouré d’une ceinture d’explosifs rationnelle, historique, sociale, esthétique, mis au service d’une démonstration (pas un pamphlet, pas un libelle, Dantec est moins con et haineux que Céline, il n’est même pas raciste).

Merci !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurice G. Dantec, American Black Box !

Message  Octo le Dim 1 Aoû 2010 - 15:02

celine a écrit:Cher Octo,

de quelle Céline parlez-vous ?

C’est un livre entouré d’une ceinture d’explosifs rationnelle, historique, sociale, esthétique, mis au service d’une démonstration (pas un pamphlet, pas un libelle, Dantec est moins con et haineux que Céline, il n’est même pas raciste).

Merci !

@ Céline :

N'inquiétez vous pas ! Il ne s'agit pas de vous ! Ni de Céline Dion !

Il s'agit de l'écrivain français, Louis-Ferdinand Céline.

Octo !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurice G. Dantec, American Black Box !

Message  Invité le Dim 1 Aoû 2010 - 15:09

Merci Octo !

Voici une photo prise sur le Net.


MAURICE G. DANTEC





Beau bonhomme !

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurice G. Dantec, American Black Box !

Message  yacoub le Lun 27 Juin 2016 - 13:04

MP3 Maurice Dantec

Maurice Dantec MP3 II


Mort de Maurice G. Dantec, fleur du mal du cyber-polar


   Par Olivier Delcroix

Dans ses outrances, ses excès, ses fulgurances, l'écrivain Maurice G.Dantec, décédé le 25 juin à Montréal à 57 ans, était un enragé littéraire qui suintait l'apocalypse par tous les pores.


DISPARITION - L'auteur de La Sirène rouge, des Racines du mal ou Babylon Babies, est décédé d'une crise cardiaque dans la nuit du samedi 25 juin à l'âge de 57 ans, a annoncé la maison d'édition Inculte.

L'écrivain Maurice G. Dantec, véritable tête brûlée littéraire, est décédé d'une crise cardiaque dans la nuit du samedi 25 juin à l'âge de 57 ans, a annoncé la maison d'édition Inculte. Voilà une véritable surprise pour le milieu de l'édition française, qui ne s'attendait certes pas à une telle disparition.

Naturalisé canadien, le romancier français, avait publié en 2015 son dernier livre Les Résidents. «Chaleureux, généreux, amical et humain, Maurice G. Dantec aura marqué la littérature française de son œuvre unique», écrit l'éditeur dans un message publié sur Facebook.


«Il est mort chez lui, dans la nuit de samedi à dimanche, a confié à L'Express un des cofondateurs des éditions Inculte. Il était malade depuis longtemps, son corps a lâché.»

Né en 1959 à Grenoble, scolarisé au lycée Romain-Rolland d'Ivry-sur-Seine, le jeune Dantec passe son enfance dans la ceinture de municipalités communistes appelée la «banlieue rouge». Son entrée remarquée en littérature, il la fait grâce à la série Noire, avec La Sirène Rouge, un brillant techno-thriller qui annonce une œuvre puissante.

Autant dire que Dantec aura surgi tel un diable de sa boîte au cours des années 1990 avec des romans oscillant entre le polar et la littérature d'anticipation apocalyptique, de La Sirène rouge (1993, Gallimard), à Villa Vortex (Gallimard, 2003), en passant par Les Racines du mal (1995, Gallimard), et Babylon Babies. Dans ses outrances, ses excès, ses fulgurances, cet enragé littéraire suintait l'apocalypse par tous les pores.

Entre 1993 et la parution de La Sirène rouge, suivi deux ans plus tard des Racines du Mal, cet écrivain marginal qui aura fini par vivre au Canada, loin de la France, s'était nourri à la diable de culture underground américaine des années 1960 et 1970.

Lecteur assidu de Céline, de Dostoïevski, féru de Burroughs et de Philip K. Dick, Dantec, fut un musicien rock immergé dans les textes de Deleuze et Nietzsche. Au début des années 2000, il fera scandale avec le premier tome de son journal, Théâtre des opérations, sous-titré Journal métaphysique et polémique (Gallimard), qui secoua le cocotier d'une petite société littéraire guère habituée à voir les écrivains mettre le feu aux rideaux.

Dantec écrivait compulsivement des histoires qui ne furent ni tout à fait du polar, ni tout à fait de la science-fiction. Ses livres étaient de véritables pavés torrentiels. Ils mettaient souvent en scène son héros, celui de La Sirène rouge, Hugo Cornélius Toorop, mercenaire impavide, mélancolique mais diablement professionnel.

Fresques angoissantes, ces cybers polars rock et SF étaient habités d'une belle hargne, celle de celui qu'on avait baptisé le «prince du néopolar.» Les Racines du Mal racontaient une traque d'une secte sanglante, Babylon Babies fut d'abord le récit d'une naissance: naissance de Toorop à un monde furieusement éclaté par la réalité cyber, naissance du nouvel Homme, aussi supérieur à nous que nous le sommes au singe.
Le monde comme un immense générateur de souffrance

Avec Villa Vortex, Dantec conta ensuite le convoyage épique d'une jeune femme enceinte, une sorte de cyber vierge Marie, qui lui fournit l'occasion de belles scènes de flammes, notamment après une bataille en plein centre de Montréal, où la jeune femme échappe à tous, escorte et poursuivants.

Les romans de Dantec prenaient souvent une dimension métaphysique ambitieuse comme on rate un virage. en cela, il se rapprochait d'un Michel Houellebecq. D'ailleurs, comme le précisa Dantec dans une interview en 2003: «Les Particules élémentaires furent pour moi un choc esthétique. C'est une meilleure chose qui soit arrivée à la littérature française depuis longtemps. Houellebecq joue sur le terrain du nihilisme schopenhaurien. Moi, je joue du côté de Nietzsche. Nous nous rejoignons sur le fait que le monde est un immense générateur de souffrance.»

Depuis Montréal, l'écrivain poursuivait une quête du sens d'un monde à la dérive, tout en fustigeant l'extrémisme islamique, brocardant l'ultralibéralisme et passant sans transition du rock punk à Crébillon. Libre-penseur converti au catholicisme, Dantec avait une vision hallucinée du monde. Visionnaire, poète égaré, nombreux furent ceux qui auront voulu le faire passer pour un fou. Mais le fut-il vraiment?

_________________


Signature
avatar
yacoub
Première Demeure : J'évite le péché mortel.
Première Demeure :  J'évite le péché mortel.

Messages : 21
Date d'inscription : 23/02/2015

http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurice G. Dantec, American Black Box !

Message  Admin le Lun 27 Juin 2016 - 13:11

@ Yacoub :

Meeerci ! pour cette info !

J'ai connu Dantec à la Librairie Ville-Marie où il venait donner des conférences !

Que Dieu ait son Âme !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 37790
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurice G. Dantec, American Black Box !

Message  yacoub le Mer 29 Juin 2016 - 5:04


_________________


Signature
avatar
yacoub
Première Demeure : J'évite le péché mortel.
Première Demeure :  J'évite le péché mortel.

Messages : 21
Date d'inscription : 23/02/2015

http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurice G. Dantec, American Black Box !

Message  Admin le Mer 29 Juin 2016 - 12:55

@ Yacoub :

Meeerci ! pour cette vidéo-témoignage !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 37790
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum