Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde. - Page 43
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Page 43 sur 47 Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44, 45, 46, 47  Suivant

Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Lun 29 Jan 2018 - 14:08

33 civils tués par des frappes du régime syrien
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 29/01/2018 à 12:17 Publié le 29/01/2018 à 12:13

Au moins 33 civils ont été tués ces dernières 24 heures dans des frappes aériennes du régime syrien sur la province d'Idleb (nord-ouest) où une opération militaire contre des jihadistes est en cours, a rapporté aujourd'hui une ONG.

Pour cette seule journée, les raids ont tué 16 civils, notamment 11 personnes qui se trouvaient dans un marché de la ville de Saraqeb, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Brésil: 10 morts lors de rixes entre prisonniers
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 29/01/2018 à 17:08 Publié le 29/01/2018 à 16:38

Dix détenus ont trouvé la mort aujourd'hui lors d'affrontements entre membres de factions rivales de narcotrafiquants dans la prison brésilienne d'Itapajé, à 125 km de Fortaleza (nord-est), ont annoncé les autorités locales.


"Un affrontement entre groupes rivaux de détenus a provoqué ces morts", a expliqué le Secrétariat à la Justice de l'État du Ceara, dont Fortaleza est la capitale, deux jours après une fusillade qui avait fait 14 morts dans cette ville. Les autorités ont indiqué que les agents pénitentiaires avaient repris le contrôle de la prison, mais n'étaient pas en mesure de confirmer s'il y avait des blessés ou si des prisonniers s'étaient évadés.

Dans la nuit de vendredi à samedi, un groupe d'hommes armés ont fait irruption dans un bal populaire et ont ouvert le feu, perpétrant la fusillade la plus meurtrière de l'histoire de l'Etat de Ceara. Parmi les 14 personnes tuées, huit étaient des femmes et le massacre a été qualifié de "barbarie" par le gouverneur de Cearé, Camilo Santanta.

» LIRE AUSSI : Brésil : l'armée appelée pour mettre fin aux violences dans les prisons

L'enquête est toujours en cours, les autorités ayant affirmé samedi ne "pas être en mesure de confirmer s'il s'agissait d'un affrontement entre factions". Six personnes soupçonnées d'avoir pris part à la fusillade ont déjà été arrêtées. En 2017, l'État du Ceara a recensé un record de 5.114 homicides, 50% de plus qu'en 2016. Le 1er janvier, une mutinerie dans une prison de Goias (centre-ouest) avait fait neuf morts.

Un massacre perpétré un an jour pour jour après des émeutes sanglantes durant lesquelles 56 détenus avaient été sauvagement assassinés à Manaus (nord-ouest). Plus de cent prisonniers avaient trouvé la mort lors d'affrontements de ce type en début d'année dernière. Le Brésil compte la troisième population carcérale au monde, avec 726.712 prisonniers enregistrés en juin 2016, soit deux fois plus que la capacité officielle des prisons, selon les derniers chiffres du ministère de la Justice.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Lun 5 Fév 2018 - 13:07

Syrie: 23 civils tués dans des raids aériens
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 05/02/2018 à 13:46 Publié le 05/02/2018 à 13:45

Au moins 23 civils, dont quatre enfants, ont été tués aujourd'hui en Syrie dans des raids aériens du régime visant plusieurs localités de la Ghouta orientale, région rebelle à l'est de Damas, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les frappes les plus meurtrières ont visé la localité de Beit Sawa, où neuf personnes, dont deux enfants, ont été tuées sur un marché, a précisé l'OSDH. Le régime du président Bachar al-Assad bombarde quasi-quotidiennement la Ghouta orientale.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Dim 11 Fév 2018 - 1:18

Syrie : 11 militaires turcs tués
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 10/02/2018 à 22:09 Publié le 10/02/2018 à 22:04

Onze militaires turcs ont été tués ce samedi dans plusieurs incidents, le plus lourd bilan pour l'armée turque depuis le début de son offensive contre une milice kurde dans le nord de la Syrie, le 20 janvier.

» LIRE AUSSI - Un hélicoptère militaire turc abattu en Syrie

Le premier ministre turc Binali Yildirim a indiqué que deux militaires avaient été tués lorsque leur hélicoptère avait été abattu. "Nous avons deux martyrs", a-t-il dit. Mais il a indiqué que rien ne prouvait pour l'instant qu'il y avait eu une "intervention extérieure" à l'origine de ce crash. L'armée turque a annoncé ensuite que neuf autres militaires avaient été tués dans divers incidents, sans fournir davantage de détails. Onze soldats ont de plus été blessés, a-t-on ajouté de même source.

La Turquie et ses alliés au sein des rebelles syriens ont lancé le 20 janvier l'opération "Rameau d'olivier" contre les Unités de protection du peuple (YPG), une force paramilitaire kurde considérée comme "terroriste" par Ankara mais qui est aussi une alliée précieuse des Etats-Unis dans la lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI). Ankara considère les YPG comme une émanation "terroriste" du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mène une insurrection armée de trois décennies contre le pouvoir central turc.

1.141 "terroristes neutralisés" selon Erdogan

Un porte-parole des Forces démocratiques syriennes, soutenues par les Etats-Unis, Mustefa Bali, a assuré sur Twitter que l'hélicoptère avait été abattu dans le secteur de Rajo, dans la région d'Afrine, dans le nord-ouest de la Syrie, proche de la frontière avec la Turquie. Le premier ministre turc avait expliqué un peu plus tôt que la Turquie n'était pas intervenue dans la région d'Afrine pour mener une guerre ou parce qu'elle avait une "oeil" sur le territoire d'un autre pays, en l'occurrence la Syrie.

"Je suis désolé mais aucun Etat ne fermerait les yeux sur une organisation terroriste croissant à ses côtés telle une tumeur", a-t-il expliqué lors d'une interview télévisée réalisée depuis la province de Mugla (ouest). "Il s'agit d'une menace pour la Turquie qu'Ankara avait le droit naturel de combattre dans le cadre des lois internationales et intérieures", a-t-il ajouté. Le président Recep Tayyip Erdogan a d'autre part déclaré que 1.141 "terroristes" avaient été neutralisés lors de l'opération engagée en Syrie, désignant de la sorte les tués, les blessés et les prisonniers. Il n'était pas possible dans l'immédiat de vérifier ce chiffre.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Dim 11 Fév 2018 - 13:22

Yémen: 6 djihadistes présumés d'Al-Qaïda tués
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 11/02/2018 à 18:59 Publié le 11/02/2018 à 18:30

Six membres du réseau djihadiste Al-Qaïda ont été tués ce dimanche dans une attaque de drone dans le centre du Yémen, pays en proie à la guerre, a indiqué un responsable de la sécurité yéménite.

LIRE AUSSI - Yémen : les cinq actes d'un conflit oublié

Les Etats-Unis sont les seuls à opérer des drones armés au Yémen et ils y visent régulièrement Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), qu'ils considèrent comme la plus dangereuse des branches du réseau jihadiste. Selon le responsable yéménite, la frappe a visé après le coucher de soleil un véhicule dans la province de Baïda.

"Un drone, probablement américain, a visé un véhicule du groupe dans la région de Qayfa, où Al-Qaïda est actif", a-t-il affirmé sous le couvert de l'anonymat. Le réseau international d'Al-Qaïda reste "remarquablement résilient", représentant même dans certaines régions une menace plus importante que celle de l'organisation Etat islamique (EI), selon un rapport de l'ONU consulté mercredi par l'AFP. Le texte précise qu'Aqpa est utilisée comme une plateforme de communication par le réseau jihadiste.

Les Etats-Unis ont intensifié les attaques contre Aqpa depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche en janvier 2017. Al-Qaïda a renforcé son influence au Yémen à la faveur du chaos provoqué par la guerre civile qui déchire ce pays depuis trois ans et oppose les forces progouvernementales soutenues militairement par l'Arabie saoudite aux rebelles Houthis qui se sont emparés de vastes régions du territoire dont la capitale Sanaa. L'EI a lui aussi profité de ce chaos pour prendre pied dans ce pays où il a commis plusieurs attentats.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Sam 17 Fév 2018 - 11:31

Un attentat suicide attribué à Boko Haram fait 19 morts dans le nord-est du Nigeria
AFP
Publié le 17/02/2018 à 11:24 | AFP
ABONNEZ-VOUS
Un attentat suicide attribué à Boko Haram fait 19 morts dans le nord-est du NigeriaUn attentat suicide attribué à Boko Haram fait 19 morts dans le nord-est du Nigeria ©️ AFP / Sophie RAMIS
Trois kamikazes suspectés d'appartenir à Boko Haram se sont fait exploser sur un marché aux poissons du nord-est du Nigeria, tuant 19 personnes, et démontrant une nouvelle fois la capacité de nuisance du groupe jihadiste.

Les explosions se sont produites vendredi vers 20h30 (19H30 GMT) à Konduga, à environ 35 kilomètres au sud-est de la capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri.

Selon deux responsables de la milice engagée aux côtés de l'armée contre le groupe armé nigérian, Babakura Kolo et Musa Ari, les kamikazes étaient des hommes.

"Nous avons 19 morts et quelque 70 blessés (...) Deux des kamikazes ont attaqué le marché aux poissons Tashan Kifi, puis quatre minutes plus tard, un troisième a frappé à proximité", a déclaré M. Kolo.

"Les victimes comprenaient 18 civils et un soldat. Le Tashan Kifi est un marché informel qui sert de restaurant, de marché et de lieu de détente pour les habitants", a-t-il ajouté.

Selon Musa Ari, 22 des 70 blessés sont dans un état critique.

"Il n'y a aucun doute quant à savoir qui est derrière ça: Boko Haram a ciblé Konduga à plusieurs reprises", a-t-il ajouté.

L'armée et la police de l'Etat de Borno, épicentre de l'insurrection sanglante de Boko Haram, n'avaient pas réagi samedi matin.

Le conflit a fait plus de 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés depuis 2009.

Le 31 janvier, deux femmes kamikazes s'étaient fait exploser dans le village de Mandarari, près de Konduga.

Les explosions avaient eu lieu peu après une autre attaque suicide ayant fait quatre morts et 44 blessés dans un camp déplacés de Dalori, à une vingtaine de kilomètres sur la même route de Maiduguri. Un quatrième kamikaze s'était également fait exploser à l'extérieur du camp.

L'armée et le gouvernement nigérians ont affirmé à plusieurs reprises que les jihadistes, affaiblis par les opérations militaires lancées par les armées de la région du lac Tchad (Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun), étaient sur le point d'être vaincus.

Mais ils continuent de mener des attentats-suicides et des attaques dans des villages reculés de brousse ou en périphérie des villes importantes.

Récompense
Le chef des opérations militaires contre Boko Haram, le général Rogers Nicholas, a ainsi déclaré mercredi que le groupe, qui a prêté allégeance à l'Etat islamique en 2015, était "en déroute".

Depuis le début de l'année, l'armée nigériane traque les jihadistes dans l'un de leurs principaux fiefs, la forêt de Sambisa (Borno), où ils s'étaient réinstallés ces derniers mois après en avoir été chassés une première fois en décembre 2016.

Le triple attentat-suicide de vendredi intervient alors que les procès de centaines de membres présumés de Boko Haram se tenaient cette semaine devant des tribunaux civils siégeant dans une base militaire.

L'un des islamistes, jugé pour son implication dans l'enlèvement en 2014 de plus de 200 lycéennes de la ville de Chibok, toujours dans l'Etat de Borno, a été condamné à 15 années d'emprisonnement.

L'armée a par ailleurs affirmé en début de semaine que le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau, "avait pris ses jambes à sou cou" après une opération militaire destinée à le déloger de son lieu de refuge.

Selon le porte-parole de l'armée, le général Sani Usman, le chef jihadiste "essaie désespérément de s'échapper (...) déguisé en femme", portant un hijab pour éviter d'être repéré.

Une récompense de trois millions de nairas (6.700 euros) a été promise en échange de toute "information crédible" permettant de l'appréhender. En 2012, l'armée avait annoncé une récompense de 50 millions de nairas pour des informations similaires.

Les Etats-Unis, qui considèrent Shekau comme un "terroriste", avaient offert en 2013 sept millions de dollars contre des informations sur le lieu où il se trouvait.

17/02/2018 11:24:21 - Kano (Nigeria) (AFP) - ©️ 2018 AFP
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Ven 23 Fév 2018 - 15:32

Somalie: au moins 18 morts dans un double attentat à Mogadiscio
AFP
Publié le 23/02/2018 à 21:30 | AFP
ABONNEZ-VOUS
Somalie: au moins 18 morts dans un double attentat à MogadiscioSomalie: au moins 18 morts dans un double attentat à Mogadiscio ©️ AFP / AFP
Deux attentats à la voiture piégée ont visé vendredi à Mogadiscio le palais présidentiel et un hôtel, faisant au moins dix-huit morts et vingt blessés.

"Nous avons jusqu'à présent récupéré les corps de 18 personnes décédés et de 20 blessés de l'un des sites de l'attentat", a déclaré à l'AFP Abdukadir Abdurahman Aden, des ambulances Aamin.

La première explosion, suivie par des tirs d'armes à feu, a frappé un poste de contrôle près de Villa Somalia, le siège du gouvernement.

"Je peux confirmer qu'une attaque s'est produite à proximité du palais présidentiel", a déclaré un officier de police somalien, Ibrahim Mohamed. "Une autre voiture chargée d'explosifs a détonné près d'un hôtel récemment ouvert".

Selon un officier de sécurité, Abdulahi Ahmed, cinq des assaillants ont été tués par les forces de l'ordre et "la situation est revenue à la normale".

Les islamistes shebab affiliés aux jihadistes d'Al-Qaïda, coutumiers de ce genre d'attaque, ont revendiqué le double attentat dans un communiqué sur internet, affirmant avoir visé des services gouvernementaux.

Les shebab tentent depuis 2007 de renverser le fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les plus de 20.000 hommes de la force de l'Union africaine, venus d'Ouganda, du Burundi, de Djibouti, du Kenya et d'Ethiopie.

Chassés de Mogadiscio en août 2011, les shebab ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, jusque dans la capitale Mogadiscio, et contre des bases militaires, somaliennes ou étrangères.

Même s'ils ne l'ont pas revendiqué, ils ont été rendus responsables de l'attentat au camion piégé du 14 octobre dans le centre de Mogadiscio, le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie, qui a fait au moins 512 morts.

23/02/2018 21:29:10 - Mogadiscio (AFP) - ©️ 2018 AFP
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Dim 25 Fév 2018 - 13:54

Marches de catholiques contre Kabila en RDC: au moins un mort selon l'épiscopat
AFP
Modifié le 25/02/2018 à 19:44 - Publié le 25/02/2018 à 05:07 | AFP

Marches de catholiques contre Kabila en RDC: au moins un mort selon l'épiscopatMarches de catholiques contre Kabila en RDC: au moins un mort selon l'épiscopat ©️ AFP / John WESSELS
La répression de nouvelles marches de catholiques dimanche contre le maintien au pouvoir de Joseph Kabila a fait au moins un tué et plusieurs blessés en République démocratique du Congo, selon l'épiscopat, alors que la police estime avoir tenu son objectif de "zéro mort".

Pour la troisième fois en deux mois, les fidèles ont persisté à vouloir défiler contre la "dictature" de Joseph Kabila, dont le mandat a expiré depuis fin décembre 2016, à la sortie de la messe, mais ils se sont heurté aux forces de l'ordre.

"Nous avons enregistré un mort à Kinshasa qui est certifié et plusieurs blessés" dans le pays, a déclaré à l'AFP l'abbé Donatien Nshole, porte-parole de l'épiscopat.

Un peu plus tôt, le médecin directeur de l'hôpital Saint-Joseph de Kinshasa avait annoncé à l'AFP le décès d'un jeune activiste d'un mouvement citoyen "Collectif 2016", Rossy Mukendi Tshimanga, "qui a reçu une balle à la poitrine".

Un agent "a tiré sur mon frère à bout portant dans l'enceinte de la paroisse Saint-Benoît (centre). J'étais près de mon frère", a expliqué le frère du défunt entre deux sanglots.

Un fidèle catholique est évacué par une équipe de la Croix-Rouge après avoir été atteint par un tir des forces de l'ordre, au cours d'une marche à Kinshasa contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, le 25 février 2018. ©️ John WESSELS AFPUn fidèle catholique est évacué par une équipe de la Croix-Rouge après avoir été atteint par un tir des forces de l'ordre, au cours d'une marche à Kinshasa contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, le 25 février 2018. ©️ John WESSELS AFP
Le corps de la victime a été emporté par une équipe du Comité international de la Croix-rouge, ont constaté des journalistes de l'AFP.

A Kisangani, grande ville du nord-est du pays, des centaines de fidèles qui sortaient de la messe ont commencé à marcher avant d'être dispersés par les forces de sécurité qui ont fait usage de gaz lacrymogènes et tiré à balles réelles, blessant deux personnes, selon un correspondant de l'AFP.

Dans plusieurs villes, les marches ont été étouffées par les forces de sécurités qui se sont déployées massivement devant toutes les églises catholiques. C'est le cas à Kikwit (sud-ouest), à Goma (est), tandis qu'à Bukavu (est), toute tentative d'attroupement a été systématiquement dispersée à coup de gaz lacrymogène.

Internet coupé
A Lubumbashi, deuxième ville du pays dans le sud-est, des jeunes ont brulé des pneus dans les rues avant d'être dispersés par la police anti-émeute.

Ces marches sont organisées à l'appel du Comité laïc de coordination (CLC), un collectif d'intellectuels proche de l'Église catholique, qui demandent à M. Kabila de dire publiquement qu'il ne sera pas candidat aux élections prévues le 23 décembre 2018. Le CLC a reçu dimanche le soutien de 85 intellectuels francophones.

L'internet a été coupé dans le pays. Les SMS et le système de messagerie WhatsApp ont été suspendus brusquement après la sortie des messes.

Un groupe de fidèles catholiques défile à Kinshasa contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo, le 25 février 2018. ©️ John WESSELS AFPUn groupe de fidèles catholiques défile à Kinshasa contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo, le 25 février 2018. ©️ John WESSELS AFP
Malgré une faible affluence, les manifestants se sont montrés déterminés et dans plusieurs paroisses de Kinshasa, les fidèles ont commencé à marcher avant d'être dispersés par les forces de l'ordre.

A Saint-François-de-Sales, des policiers cagoulés étaient postés devant la rue qui donne sur cette paroisse du centre de Kinshasa, où une femme de 24 ans, aspirante à la vie religieuse avait été tuée par un tir lors d'une précédente marche le 21 janvier. Ils ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Des militaires arrivés sur les lieux ont ensuite fait usage des tirs de sommation pour disperser les manifestants.

A Kinshasa, où la marche avait été interdite, la police s'était donnée pour objectif de faire "zéro mort". La répression des deux marches précédentes avait fait une quinzaine de morts selon l'Église, deux d'après les autorités.

Ce dimanche, "le consigne zéro mort a été respecté avec professionnalisme par les forces de l'ordre déployées sur le terrain", s'est félicité le porte-parole de la police, le colonel Pierrot-Rombaut Mwanamputu.

Dans l'ensemble du pays, 22 personnes ont été blessées dont 13 policiers, tandis que 8 personnes ont été interpellées, selon un bilan provisoire donné à la télévision publique.

Vendredi, l'Union européenne, la Suisse et le Canada avaient rappelé dans un communiqué conjoint "l'importance du respect des libertés fondamentales, en particulier de la liberté de manifester et de la liberté de culte".

En fin d'après-midi, le calme était revenu à Kinshasa, où les barrages de police ont été levés et que la présence policière et militaire se faisait discrète. Le Premier ministre congolais Bruno Tshibala a fait la ronde de quelques quartiers de la capitale, distribuant des billets de 100 dollars aux habitants, ont constaté des journalistes de l'AFP.

25/02/2018 19:44:17 - Kinshasa (AFP) - ©️ 2018 AFP
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Lun 5 Mar 2018 - 10:32

Syrie/Ghouta: 44 civils tués dans des raids
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 05/03/2018 à 16:11 Publié le 05/03/2018 à 16:00

Au moins 44 civils ont été tués aujourd'hui dans des bombardements du régime syrien sur l'enclave rebelle dans la Ghouta orientale, à l'est de Damas, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les frappes ont visé plusieurs secteurs de ce dernier fief rebelle proche de Damas depuis avant l'aube. "Plusieurs morts ont été retirés des décombres", selon Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Mer 14 Mar 2018 - 13:55

Syrie: 25 civils tués dans la Ghouta
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 14/03/2018 à 16:34 Publié le 14/03/2018 à 16:32
Au moins 25 civils, dont trois enfants, ont été tués aujourd'hui dans des bombardements qui ont visé l'enclave rebelle dans la Ghouta orientale, cible d'une offensive du régime syrien, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des frappes aériennes, imputées par l'OSDH au régime et à son allié russe, mais aussi des tirs d'artillerie ont visé plusieurs localités du dernier fief rebelle aux portes de Damas, où l'offensive du régime a tué plus de 1.200 civils en près d'un mois.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Mer 14 Mar 2018 - 15:07

Pakistan: explosion d'une bombe, au moins 7 morts
Par Le Figaro.fr avec Reuters Mis à jour le 14/03/2018 à 19:22 Publié le 14/03/2018 à 19:21
Sept personnes ont été tuées et 18 autres blessées, ce mercredi, par l'explosion d'une bombe près d'un point de contrôle de police à Lahore, dans l'est du Pakistan, a indiqué un responsable des services de secours. Selon Jam Sajjad Hussain, sept corps ont été acheminés vers plusieurs hôpitaux.

"Nos sauveteurs sont à l'oeuvre", a-t-il déclaré à Reuters. "Ils ont pour l'heure découvert sept cadavres". Selon un gradé de la police locale, la bombe a explosé alors que des policiers chargés de surveiller le point de contrôle étaient relevés par des collègues. L'attentat n'a pas été revendiqué.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 43 sur 47 Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44, 45, 46, 47  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum