LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI

Aller en bas

LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI Empty LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 8:11



Le baptême de Clovis




Du livret « Saint Rémi, Thaumaturge et Apôtre des Francs » par le Marquis de la Franquerie, pages 12 à 14 :



« Dans la nuit de Noël 496, au jour anniversaire et à l’heure même de sa naissance, le Christ – lors de la naissance spirituelle de notre France et de nos Rois - voulut, par un miracle éclatant, affirmer la Mission providentielle de notre pays et de notre Race Royale, au moment même ou Saint Rémi va proclamer cette Mission au nom du Tout-Puissant, pour sanctionner solennellement les paroles (divinement inspirées) de Son Ministre. A minuit, alors que le Roi, la Reine et leur suite sont dans l’Eglise Saint Pierre ou l’Archevêque les a convoqués, ‘soudain raconte Hincmar (1), une lumière plus éclatante que le soleil inonde l’église ! Le visage de l’évêque en est irradié ! En même temps retentit une voix : ‘La paix soit avec vous ! C’est moi ! N’ayez point peur ! Persévérez en ma dilection ! Quand la voix eut parlé, ce fut une odeur céleste qui embauma l’atmosphère. Le Roi, la Reine, toute l’assistance épouvantés, se jetèrent aux pieds de Saint Rémi qui les rassura et leur déclara que c’est le propre de Dieu d’étonner au commencement de Ses visites et de se réjouir à la fin. Puis soudainement illuminé d’une vision d’avenir, la face rayonnante, l’œil en feu, le nouveau Moïse s’adressant directement à Clovis, Chef du nouveau Peuple de Dieu, lui tint le langage – identique quant au sens – de l’ancien Moïse à l’Ancien Peuple de Dieu : ‘Apprenez, mon fils, que le royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Eglise Romaine, qui est la seule véritable église du Christ. Ce Royaume sera un jour grand entre tous les royaumes et il embrassera toutes les limites de l’empire romain ! Et il soumettra tous les peuples à son sceptre ! Il durera jusqu’à la fin des temps ! Il sera victorieux et prospère tant qu’il sera fidèle à la foi romaine. Mais il sera rudement châtié toutes les fois qu’il sera infidèle à sa vocation(2)’. Remarquez le bien : la prophétie est faite directement à la race royale, pour bien marquer que la race royale doit être aussi inséparable de la France que la France doit être inséparable de l’Eglise ! Un nouveau miracle devait se produire le jour même ; laissons parler Hincmar : ‘Dès qu’on fut arrivé au baptistère, le clerc qui portait le chrême, séparé par la foule de l’officiant, ne put arriver à le rejoindre. Le Saint Chrême fit défaut. Le Pontife alors lève au ciel les yeux…et supplie le Seigneur de le secourir en cette nécessité pressante. ‘Soudain apparaît, voltigeant à la portée de sa main, aux yeux ravis et étonnés de l’immense foule, une blanche colombe tenant en son bec une ampoule d’huile sainte dont le parfum d’une inexprimable suavité embauma toute l’assistance. Dès que le prélat eut reçu l’ampoule, la colombe disparut (3). C’est avec le Saint Chrême contenu dans cette Ampoule, qu’ont été sacrés nos Rois. Le cérémonial du Sacre des Rois de France reconnaît que, comme au baptême du Christ, c’est leSaint Esprit qui, par l’effet d’une grâce singulière, apparut sous la forme d’une colombe et donna ce baume divin au pontife’. Le Saint Esprit voulut assister visiblement au Sacre du premier de nos Rois, pour marquer ainsi d’un signe sacré de toute spéciale prédilection la Monarchie Française, consacrer tous nos Rois et imprimer sur leur front un caractère indélébile qui leur assurerait la Primauté sur tous les autres Souverains de la terre ; enfin pour les munir de Ses sept dons afin qu’ils pussent accomplir leur Mission providentielle dans le monde. Très véritablement le Roi de France était l’Oint, le consacré du Seigneur. Ce privilège unique était reconnu dans le monde entier. Dans toutes les cérémonies diplomatiques, en effet, l’Ambassadeur du Roi de France avait le pas sur ceux de tous les autres Souverains parce que son Maître était ‘Sacré d’une huile apportée du Ciel’, ainsi que le reconnaît un Décret de la République de Venise, daté de 1558 ».



Notes :



(1) : « Migne ‘Patrologie Latine’, tome 125, page 1159. Hincmar : ‘Vita Sancti Remigii’, chapitre 36 ».

(2) : « Migne ‘Patrologie Latine’, tome 135, page 51 ; Flodoard : ‘Historia Ecclesiae Remensis, livre 1, chapitre 13 ».

(3) : « Hincmar : ‘Vita Sancti Remigii’, chapitre 38. Migne ‘Patrologie Latine’, tome 125, page 1160 ».



Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI Empty Re: LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 8:43

Saint Rémi baptisant Clovis (statue à coté de la Basilique)


LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI Bateme_de_Clovis_par_St_Remy-edit

Merci Joannes Maria



Cordialement dans le Christ
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI Empty Re: LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 9:11

Merci beaucoup à vous cher La Croix pour cette photographie.

Voici un des vitraux du Sanctuaire Saint Bonaventure à Lyon au sujet du Baptême de Clovis en 496 (voir page suivante).


Dernière édition par Joannes Maria le Ven 6 Aoû 2010 - 9:21, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI Empty Re: LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 9:20

LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI Img_4010
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI Empty Re: LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 13:05

Pardon, mais j'ai cela comme texte ci-dessous avec cette petite écriture ... pour vous donner un nouvel exemple, Joannes Maria ... Avez-vous la même mise en forme ?


Le baptême de Clovis



Du livret « Saint Rémi, Thaumaturge et Apôtre des Francs » par le Marquis de la Franquerie, pages 12 à 14 :



« Dans
la nuit de Noël 496, au jour anniversaire et à l’heure même de sa
naissance, le Christ – lors de la naissance spirituelle de notre France
et de nos Rois - voulut, par un miracle éclatant, affirmer la Mission
providentielle de notre pays et de notre Race Royale, au moment même ou
Saint Rémi va proclamer cette Mission au nom du Tout-Puissant, pour
sanctionner solennellement les paroles
(divinement inspirées) de Son Ministre. A minuit, alors que le Roi, la Reine et leur suite sont dans l’Eglise Saint Pierre ou l’Archevêque les a convoqués, ‘soudain raconte Hincmar
(1), une
lumière plus éclatante que le soleil inonde l’église ! Le visage de
l’évêque en est irradié ! En même temps retentit une voix : ‘La paix soit avec vous ! C’est moi ! N’ayez point peur ! Persévérez en ma dilection ! Quand la voix eut parlé, ce fut une odeur céleste qui embauma l’atmosphère.
Le Roi, la Reine, toute l’assistance épouvantés, se jetèrent aux pieds
de Saint Rémi qui les rassura et leur déclara que c’est le propre de
Dieu d’étonner au commencement de Ses visites et de se réjouir à la
fin. Puis soudainement illuminé d’une vision d’avenir, la face
rayonnante, l’œil en feu, le nouveau Moïse s’adressant directement à
Clovis, Chef du nouveau Peuple de Dieu, lui tint le langage – identique
quant au sens – de l’ancien Moïse à l’Ancien Peuple de Dieu : ‘Apprenez,
mon fils, que le royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense
de l’Eglise Romaine, qui est la seule véritable église du Christ
. Ce Royaume sera un jour grand entre tous les royaumes et il embrassera toutes les limites de l’empire romain ! Et il soumettra tous les peuples à son sceptre ! Il durera jusqu’à la fin des temps ! Il sera victorieux et prospère tant qu’il sera fidèle à la foi romaine. Mais il sera rudement châtié toutes les fois qu’il sera infidèle à sa vocation
(2)’. Remarquez
le bien : la prophétie est faite directement à la race royale, pour
bien marquer que la race royale doit être aussi inséparable de la
France que la France doit être inséparable de l’Eglise !
Un nouveau miracle devait se produire le jour même ; laissons parler Hincmar : ‘Dès
qu’on fut arrivé au baptistère, le clerc qui portait le chrême, séparé
par la foule de l’officiant, ne put arriver à le rejoindre. Le Saint
Chrême fit défaut. Le Pontife alors lève au ciel les yeux…et supplie le
Seigneur de le secourir en cette nécessité pressante. ‘Soudain
apparaît, voltigeant à la portée de sa main, aux yeux ravis et étonnés
de l’immense foule, une blanche colombe tenant en son bec une ampoule
d’huile sainte dont le parfum d’une inexprimable suavité embauma toute
l’assistance
. Dès que le prélat eut reçu l’ampoule, la colombe disparut
(3). C’est avec le Saint Chrême contenu dans cette Ampoule, qu’ont été sacrés nos Rois. Le cérémonial du Sacre des Rois de France reconnaît que, comme au baptême du Christ, c’est leSaint Esprit qui, par l’effet d’une grâce singulière, apparut sous la forme d’une colombe et donna ce baume divin au pontife’. Le
Saint Esprit voulut assister visiblement au Sacre du premier de nos
Rois, pour marquer ainsi d’un signe sacré de toute spéciale
prédilection la Monarchie Française, consacrer tous nos Rois et
imprimer sur leur front un caractère indélébile qui leur assurerait la
Primauté sur tous les autres Souverains de la terre ; enfin pour les
munir de Ses sept dons afin qu’ils pussent accomplir leur Mission
providentielle dans le monde
. Très véritablement le Roi de France était l’Oint, le consacré du Seigneur. Ce privilège unique était reconnu dans le monde entier. Dans
toutes les cérémonies diplomatiques, en effet, l’Ambassadeur du Roi de
France avait le pas sur ceux de tous les autres Souverains parce que
son Maître était ‘Sacré d’une huile apportée du Ciel’, ainsi que le reconnaît un Décret de la République de Venise, daté de 1558
»
.




Notes :



(1) : « Migne ‘Patrologie Latine’, tome 125, page 1159. Hincmar : ‘Vita Sancti Remigii’, chapitre 36 ».

(2) : « Migne ‘Patrologie Latine’, tome 135, page 51 ; Flodoard : ‘Historia Ecclesiae Remensis, livre 1, chapitre 13 ».

(3) : « Hincmar : ‘Vita Sancti Remigii’, chapitre 38. Migne ‘Patrologie Latine’, tome 125, page 1160 ».


Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI Empty Re: LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 13:44

@ territoire

Non pas du tout, le caractère est grand dans ma visualisation.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI Empty Re: LE BAPTEME DE CLOVIS PAR SAINT REMI

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 13:58

A n'y rien comprendre ... merci quand même!
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum