NUL NE CONNAIT NI LE JOUR NI L'HEURE
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

NUL NE CONNAIT NI LE JOUR NI L'HEURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NUL NE CONNAIT NI LE JOUR NI L'HEURE

Message  Invité le Dim 5 Sep 2010 - 22:51

Nul ne connaît ni le jour ni l’heure

1. Fondement biblique

Mc 13,28-32 :

« 28 Du figuier apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l'été est proche. 29 Ainsi vous, lorsque vous verrez cela arriver, comprenez qu'Il est proche, aux portes. 30 En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout cela ne soit arrivé. 31 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. 32 "Quant à la date de ce jour, ou à l'heure, personne ne les connaît, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, personne que le Père ».

Ac 1,6-8 :

« 6 Etant donc réunis, ils l'interrogeaient ainsi: "Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas restaurer la royauté en Israël?" 7 Il leur répondit: "Il ne vous appartient pas de connaître les temps et moments que le Père a fixés de sa seule autorité. 8 Mais vous allez recevoir une force, celle de l'Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre ».

2. Catéchisme de l’Eglise Catholique

Concernant ce passage de l’Ecriture voici ce que précise le Catéchisme de l’Eglise Catholique au § 1036 :

« […] Ignorants du jour et de l'heure, il faut que, suivant l'avertissement du Seigneur, nous restions constamment vigilants pour mériter, quand s'achèvera le cours unique de notre vie terrestre, d'être admis avec lui aux noces et comptés parmi les bénis de Dieu, au lieu d'être, comme de mauvais et paresseux serviteurs, écartés par l'ordre de Dieu vers le feu éternel, vers ces ténèbres du dehors où seront les pleurs et les grincements de dents (LG 48) ».

Avec une reprise des paroles Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (Docteur de l’Eglise), dans la deuxième partie du § 1821 :

« […] Espère, ô mon âme, espère. Tu ignores le jour et l'heure. Veille soigneusement, tout passe avec rapidité, quoique ton impatience rende douteux ce qui est certain, et long un temps bien court. Songe que plus tu combattras, plus tu prouveras l'amour que tu portes à ton Dieu, et plus tu te réjouiras un jour avec ton Bien-Aimé, dans un bonheur et un ravissement qui ne pourront jamais finir (Ste. Thérèse de Jésus, excl. 15,3).

Les deux passages de l’Ecriture cités précédemment s’éclaire l’un l’autre, le Catéchisme de l’Eglise Catholique nous invitant d’ailleurs à les rapprocher au § 474 de la petite section dédiée à « L'âme et la connaissance humaine du Christ » :

« De par son union à la Sagesse divine en la personne du Verbe incarné, la connaissance humaine du Christ jouissait en plénitude de la science des desseins éternels qu'il était venu révéler (Cf. Mc 8,31; Mc 9,31; Mc 10,33-34; Mc 14,18-20; Mc 14,26-30). Ce qu'il reconnaît ignorer dans ce domaine (Cf. Mc 13,32), il déclare ailleurs n'avoir pas mission de le révéler (Cf. Ac 1,7) ».

3. La connaissance par le Christ de l’heure du Jugement

Dans le prolongement direct de ce que nous venons d’évoquer, je me permets de faire une remarque fondamentale, car l’idée est malheureusement très répandue dans l’Eglise, que Jésus ne connaissait réellement pas le jour et l’heure du Jugement. Celui qui interprète ainsi ce passage du Saint Evangile, fait une lecture littérale fondamentaliste, par méconnaissance de l’authentique doctrine catholique concernant le sujet.

Voici trois paragraphes de la lettre « Sicut aqua » du Pape Grégoire I er au patriarche Euloge d’Alexandrie datée d’août 600, comme reproduits pages 170 et 171 du Denzinger, qui explicitent clairement, que notre Seigneur Jésus Vrai Dieu et Vrai Homme connaît parfaitement le jour du Jugement :

§ 474 :

« Pour ce qui concerne ... le passage de l'Ecriture selon lequel " ni le Fils ni les anges ne connaissent le jour et l'heure " (Cf. Mc 13,32), votre Sainteté pense très justement qu'il n'est pas à rapporter à ce même Fils considéré comme tête, mais considéré en son corps que nous sommes... A ce sujet Augustin fait usage en beaucoup d'endroits de cette signification. Il dit autre chose également, qu'on peut entendre de ce même Fils, à savoir que le Dieu tout-puissant parle parfois de façon humaine, par exemple lorsqu'il dit à Abraham : " Maintenant je sais que tu crains Dieu " (Cf. Gn 22,12), non pas que Dieu ait alors appris qu'il était craint, mais parce que, par lui, Abraham a reconnu alors qu'il craignait Dieu. Comme nous parlons d'un jour heureux, non pas parce que le jour lui-même est heureux, mais parce qu'il nous rend heureux, de même le Fils tout-puissant dit qu'il ignore le jour que lui-même fait ignorer, non qu'il l'ignore, mai parce qu'il ne permet absolument pas qu'on le connaisse ».

§ 475 :

« D'où on dit aussi que seul le Père sait, parce que le Fils, qui lui est consubstantiel, de par sa nature, par laquelle il est au-dessus des anges, a le pouvoir de savoir ce que les anges ignorent. D'où on peut comprendre ceci plus subtilement en disant que le Fils unique incarné, fait pour nous homme parfait, a connu le jour et l'heure du jugement dans la nature humaine et ne l'a pourtant pas connu de par la nature humaine. Ce qu'il a donc connu en elle, il ne l'a pas connu par elle, car c'est par la puissance de sa divinité que le Dieu fait homme a connu le jour et l'heure du jugement...C'est pourquoi la science qu'il n'avait pas de par la nature humaine, qui le faisait créature avec les anges, il a refusé de l'avoir avec les anges qui sont des créatures. Le Dieu homme connaît donc le jour et l'heure du jugement, mais précisément parce que Dieu est homme ».

§ 476 :

« La chose est des plus claires, car quiconque n'est pas nestorien ne peut nullement être agnoète. En effet, celui qui confesse que la Sagesse de Dieu elle-même s'est incarnée, comment va-t-il pouvoir dire qu'il y a quelque chose qu'ignore la Sagesse de Dieu ? Il est écrit : " Au commencement était le Verbe, et le Verbe était Dieu. Tout a été fait par lui " Jn 1,1-3. Si c'est " tout " c'est sans aucun doute aussi le jour et l'heure du jugement. Qui donc est assez fou pour oser dire que le Verbe du Père a fait ce qu'il ignorait ? Il est écrit encore : Jésus sachant que le Père avait tout remis entre ses mains Jn 13,3. Si c'est " tout " c'est manifestement aussi le jour et l'heure du jugement. Qui donc est assez sot pour dire que le Fils a reçu dans ses mains ce qu'il ne connaît pas ? S'agissant du passage dans lequel il dit aux femmes à propos de Lazare : " Où l'avez-vous déposé ? " Jn 11,34, nous avons pensé exactement ce que vous avez pensé, à savoir que s'ils disent que le Seigneur ne savait pas où Lazare était enseveli et qu'il a demandé pour cette raison, ils sont contraints sans aucun doute de reconnaître que le Seigneur ne savait pas en quels lieux s'étaient cachés Adam et Eve après leur péché lorsqu'au paradis il dit : " Adam, où es-tu ? " Gn 3,9, ou lorsqu'il fait reproche à Caïn en disant : " Où est Abel ton frère ? " Gn 4,9 . S'il ne le savait pas, pourquoi a-t-il ajouté aussitôt : " Le sang de ton frère crie de la terre vers moi ? »

4. Jean-Paul II

- extraits de l’audience générale « L’humanité en marche vers le Père » du 26 mai 1999, selon la lecture d’Ap 21,1-3 :

§ 4 : La résurrection du Christ, son ascension et l'annonce de son retour ont ouvert de nouvelles perspectives eschatologiques. En effet, lors du discours après la Cène, Jésus dit: «Je vais vous préparer une place. Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place, à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi, afin que, là où je suis, vous aussi, vous soyez» (Jn 14,2-3). Saint Paul écrivait également aux Thessaloniciens : «Car lui-même, le Seigneur, au signal donné par la voix de l'archange et la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts qui sont dans le Christ ressusciteront en premier lieu; après quoi nous, les vivants, nous qui seront encore là, nous seront réunis à eux et emportés sur des nuées pour rencontrer le Seigneur dans les airs. Ainsi nous serons avec le Seigneur toujours» (1 Th 4,16-17). Nous ne savons rien sur la date de cet événement final. Il faut patienter dans l'attente de Jésus ressuscité qui répondit aux Apôtres, qui lui avaient demandé s'il allait reconstituer le royaume d'Israël, en les invitant à la prédication et au témoignage: «Il ne vous appartient pas de connaître les délais et les dates que le Père a fixés dans sa liberté souveraine. Mais vous allez recevoir une force, celle de l'Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre» (Ac 1,7-8).

5. Marie du Rosaire à Saint Nicolas

De l’ouvrage « Lire la Bible avec Marie » :

- extrait du message donné le 26 mars 1988, page 339 :

« Je prie pour ceux qui sont en prison. Je La vois et Elle me dit : "La venue du Seigneur est imminente ; comme dit l’Evangile, personne n’en sait le jour ni l’heure mais l’heure viendra et il est certain que l’âme du chrétien doit se préparer pour cette heure-là. Même les pierres en seront témoins. C’est pour cela Ma fille, que cette Mère veut faire connaître la Parole de Son Fils. Les uns par ignorance, d’autres à cause de la dureté de leur cœur ignorent le Seigneur. La vie de beaucoup d’entre eux n’a pas été toute droite, leurs oreilles ont été des murailles et leur cœur une porte bien fermée. Mon Cœur peut redresser leurs chemins et il peut ouvrir leurs cœurs. Je peux faire disparaître l’angoisse qui ronge leur âme, Je peux protéger leur âme désolée, Je peux aider leur âme à rencontrer Dieu. J’aime le cœur de l’homme, et c’est pour cela que j’attends le cœur de l’homme. Gloire au Seigneur Miséricordieux. Lisez Isaïe 2,5" ».

6. La Très Sainte Vierge Marie à Don Stefano Gobbi

Du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge » :

- extrait du message n ° 104 « Mon temps » donné le 26 juillet 1976, page 114 :

« […] i) Je vous ai annoncé le triomphe de mon Cœur Immaculé et la nécessaire et douloureuse purification qui doit le précéder.
j) Je vous ai dit aussi que ce temps est celui de la purification et que ces années sont celles de mon triomphe. Mais ne cherchez pas le moment en scrutant le futur et en comptant les années, les mois et les heures.
L’anxiété et le trouble s’emparent de vous et vous gâchent vraiment votre temps si précieux.
k) Ce n’est pas ainsi mes fils de prédilection, que vous devez mesurer mon temps, mais uniquement par votre confiance en Moi, qui vous prépare à être des instruments choisis par Moi, et formés pour réaliser en ce temps le triomphe de mon Cœur Immaculée ».

- extrait du message n° 316 « Heureux dans l’attente » donné le 1 er décembre 1985, page 427 :

« Ne vous laissez pas séduire par ceux qui indiquent des années et des jours, comme s’ils voulaient imposer des échéances à l’infini miséricorde du Divin Cœur de Jésus »

7. Notre Seigneur Jésus à Vassula Ryden

- extrait du message donné le 8 février 1995, cahier 76, pages 63 et 64 du supplément 8 :

« Le réconfort vous sera donné bientôt et Je vais redresser Mon peuple et rafraîchir vos prêtres. Je vais restaurer Mes autels et rebâtir Mes cités. Cependant, Je dois d'abord discipliner les impies qui sont champions lorsqu'il s'agit de vilenie. Ils ont avalé l'apostasie comme s'ils mangeaient le Pain de Vie. Même aujourd'hui, s'ils se repentaient, Je leur montrerais gracieusement Ma faveur et Mon pardon ; mais Je n'entends rien d'eux... Comment puis-Je abjurer Ma fureur et rétracter Ma Justice alors que cette génération continue à accorder de grands honneurs au démon ? Je suis connu pour être bon et clément et le plus aimant. Mais qui, aujourd'hui, parmi ces apostats M'invoque en M'appelant : " mon Père " ? Ainsi, bientôt, une tempête de feu balaiera cette iniquité et le péché. Nul d'entre vous n'en connaît le Jour et si quelqu'un vous dit qu'il le sait, cela ne vient pas de Moi... Je vous visiterai en un moment où vous vous y attendez le moins, une heure sans un signe. Soudainement, de façon inattendue, vous serez visités par un ouragan de flamme d'un feu dévorant. Ce que vous attendez arrivera. Je parlerai et, lorsque Je parlerai, Ma Voix fondra ensemble les éléments de la terre, avec son iniquité et son péché ».

8. Notre Seigneur Jésus à Françoise

Du tome 6 de l’œuvre « Messages de conversion des cœurs » :

- extrait du message donné le 25 juillet 2000, page 131 :

« Lorsque tu vois des âmes baser leur existence sur des évènements à venir, sur des dates, dis-leur qu’elles font fausse route. Il est bon d’accueillir les prédictions que Je confie à Mes prophètes ; il est mauvais de vivre dans l’attente de ce qui pourait se passer ; (car tout est conditionné par la conversion) ; certaines âmes vievent bien plus dans l’avenir que dans le présent ; et alors elles ne Me mettent plus en premier ».

9. Notre Seigneur Jésus à Jnsr

De l’ouvrage « Humanité déchirée, la Vierge Immaculée vient t’enfanter dans Sa Parfaite Pureté et l’homme sera glorifié » :

- extrait du message « Je suis l’Immaculée Conception » donné le 8 décembre 2001, pages 231 et 232 :

« Mon deuxième Avènement est proche […]. Quant à te donner une date, ni le Jour, ni l’heure, mais plusieurs Signes vous seront donnés. Priez, plus que jamais, avec Ma Sainte Croix et le Saint-Rosaire de ma Mère Chérie. Continuez à vivre en vous améliorant comme si c’était demain votre délivrance ».

De l’ouvrage « Et voici…le Secret de Marie » :

- extrait du message « Je suis l’Amour » donné le 13 août 2003, page 217 :

« Personne ne doit savoir, jusqu’à présent, la date de Mon Retour en Gloire. Je cacherai ce Secret encore un peu ».

Du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie » :

- extrait du message « La prière de l’apôtre (suite) » donné le 25 août 2005, pages 72 et 73 :

« Le temps est venu au Monde de se repentir car un changement universel est proche, tel qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à ce jour et qu’il n’y en aura jamais plus. Après ces jours de détresse, alors apparaîtra dans le ciel le Fils de l’Homme Lui-même, avec une grande Majesté et une grande Puissance, pour rassembler les élus des quatre coins de la Terre. En Vérité, Je vous le dis : le ciel et la terre passeront, mais Mes Paroles ne passeront point ».

Ceci est un extrait de l’Apparition du Christ à Madeleine, le 1 er Novembre 1974, en la Fête de la Toussaint, 1 er Vendredi du mois, dans la chapelle de l’école Saint Joseph à Dozulé.

Ce changement universel est annoncé et il peut venir. Écoutez-Moi : Je vous demande de traverser ces jours sombres en vous aidant les uns les autres, Je vais vous instruire avant. Je vous demande de bien retenir que Mes Paroles ne passeront point.

Je viens vous dire que, bientôt, J’arrêterai tout ce qui peut encore convertir le Monde. Lorsque Je le jugerai, J’arrêterai Mes Instruments les uns après les autres.

Ce sera le silence de Mes Voix du Ciel comme de la Terre. Les Saintes Apparitions, les Saints Messages du Ciel, tout prendra fin, car l’Avertissement de tous les avertissements qui se sont produits jusqu’à présent, est déjà à vos portes !

Ne cherchez pas à savoir l’Heure et le Jour. Si cette Humanité se convertit pendant ce temps, si vous rentrez avec Moi dans ce Temps de Paix que Je vais vous présenter avec tout Mon Amour, alors avec votre Foi vous éviterez le Châtiment ».
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum