Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Page 41 sur 43 Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43  Suivant

Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  antoine le Sam 27 Avr 2019 - 13:33

Sri Lanka : 16 morts dans un assaut contre des jihadistes
AFP
Modifié le 27/04/2019 à 19:21 - Publié le 26/04/2019 à 08:20 | AFP
Sri Lanka : 16 morts dans un assaut contre des jihadistesSri Lanka : 16 morts dans un assaut contre des jihadistes © AFP / Jewel SAMAD
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
Seize personnes, dont six enfants, ont péri dans la nuit de vendredi à samedi au Sri Lanka au cours d'une opération de police contre des jihadistes à la suite des sanglants attentats de Pâques dans cette île d'Asie du sud.

Ce raid nocturne s'est déroulé près de Kalmunai, une ville de la côte est majoritairement peuplée de musulmans et située dans la province d'origine de l'islamiste Zahran Hashim, soupçonné d'avoir organisé les attaques suicides contre trois hôtels de luxe et trois églises chrétiennes bondées qui ont fait 253 morts et 500 blessés dimanche.

Sur la foi d'informations fournies après l'arrestation du chauffeur de Zahran Hashim, dont la mort présumée a été annoncée vendredi, les policiers ont donné l'assaut à une maison abritant, selon eux, des jihadistes impliqués dans les attentats de Pâques, revendiqués par le groupe Etat islamique (EI).

Après une heures d'échanges de coups de feu, trois hommes se sont fait exploser, provoquant aussi la mort de trois femmes et de six enfants présents sur place, ont annoncé des responsables des forces de sécurité.

"Trois autres hommes, que l'on pense être des kamikazes, ont été retrouvés morts près de la maison", a déclaré la police dans un communiqué, précisant qu'ils avaient été abattus par les forces de l'ordre

Un civil a également péri dans la fusillade.

Des centaines de familles ont par ailleurs fui leurs domiciles en raison des combats.

Des corps carbonisés et au moins un homme armé tenant un fusil d'assaut ont été montrés dans des séquences vidéo diffusées à la télévision d'Etat. Des explosifs et un drone ont été vus à l'intérieur de la maison.

Un drapeau de l'EI y a également été découvert, a assuré la police.

Interdiction de groupes islamistes
Dans cette ancienne colonie britannique du sous-continent indien, peuplée de 21 millions d'habitants majoritairement bouddhistes et où les tensions restent vives, au moins 94 personnes ont été interpellées depuis dimanche.

"Nous avons maintenant des informations selon lesquelles il y a environ 140 personnes au Sri Lanka liées à l'Etat islamique, nous pouvons et allons toutes les éradiquer très vite", avait lancé vendredi le président Maithripala Sirisena.

Ce dernier a interdit le National Thowheeth Jama'ath (NTJ), un mouvement islamiste local accusé par les autorités d'avoir perpétré les tueries de dimanche, ainsi qu'un groupe satellite, le Jamathei Millathu Ibraheem (JMI), a annoncé samedi la présidence dans un communiqué.

Le NTJ était dirigé par Zahran Hashim, qui a effectué l'attaque suicide contre l'hôtel Shangri-La de la capitale Colombo avec un second kamikaze.

La police sri-lankaise avait annoncé avoir saisi vendredi 150 bâtons de dynamite et un drapeau de l'EI au cours d'une perquisition à Sammanthurai, une ville voisine de Kalmunai. C'est dans ce bâtiment qu'aurait été tournée la vidéo de revendication.

Zahran Hashim apparaissait dans une vidéo diffusée par le groupe Etat islamique : on l'y voyait avec sept hommes prêtant un serment d'allégeance au chef de l'organisation jihadiste Abou Bakr al-Baghdadi.

Pour des raisons de sécurité, les églises catholiques sont fermées au Sri Lanka jusqu'à nouvel ordre. Certaines mosquées ont annulé les prières du vendredi et celles où elles ont eu lieu ont souvent accueilli une assemblée clairsemée, sous haute sécurité.

Washington met en garde
Les autorités sont sur la défensive depuis le massacre alors qu'elles disposaient d'informations préalables très précises. Le chef de la police et un haut responsable du ministère de la Défense ont déjà dû démissionner.

Le chef de file des catholiques du Sri Lanka, le cardinal Malcolm Ranjith, l'archevêque de Colombo, a dit s'être senti "trahi" en apprenant que le gouvernement n'avait pas pris en compte les avertissements.

Une alerte rédigée le 11 avril par le chef de la police, prévenant que le NTJ préparait des attentats, n'a pas été communiquée au Premier ministre et à des ministres de haut rang, sur fond de lutte de pouvoir entre le chef de gouvernement Ranil Wickemesinghe et le président Sirisena, qui est également ministre de l'Intérieur et de la Défense.

A l'instar de plusieurs autres pays occidentaux et de l'Inde, les Etats-Unis ont déconseillé à leurs ressortissants de se rendre au Sri Lanka.

Cette île, prisée pour ses plages idylliques et sa nature verdoyante, avait connu une année record en 2018 avec 2,33 millions de touristes. Elle s'attend maintenant à une baisse de 30 % des arrivées, selon le ministre des Finances sri-lankais Mangala Samaraweera.

27/04/2019 19:20:35 - Colombo (AFP) - © 2019 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3129
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  antoine le Dim 5 Mai 2019 - 13:30

Nigeria: 5 soldats tués par Boko Haram
Par Le Figaro avec AFP Publié le 05/05/2019 à 18:41
Cinq soldats nigérians ont été tués tard vendredi lors d'une attaque du groupe djihadiste Boko Haram qui a réussi à prendre une base militaire dans le nord-est du Nigeria, a annoncé l'armée dimanche.

Une colonne de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP), faction des djihadistes de Boko Haram, venue à bord de camions et à moto a attaqué la base de la ville de Magumeri, à 50 kilomètres de la capitale de l'Etat de Borno.

Selon le porte-parole de l'armée, Ezindu Idima, les forces gouvernementales ont combattu les djihadistes qui étaient venus pour piller de la nourriture et d'autres biens. «Nos troupes infatigables ont empêché les terroristes» d'exécuter leur plan grâce à une puissance de feu supérieure, a-t-il ajouté dans un communiqué. «Pendant l'engagement, les terroristes ont souffert de lourdes pertes. Cinq soldats ont payé le prix suprême» a-t-il précisé.

Un dirigeant des forces antigouvernementales, Gremah Kaka, a quant à lui affirmé que les assaillants «avaient pris le dessus et chassé les troupes» gouvernementales. «Les insurgés ont vaincu les soldats et les ont forcés à fuir dans la brousse», a-t-il affirmé. Selon Gremah Kaka, les djihadistes sont restés dans la base pendant «plus de quatre heures» avant d'être délogés par des renforts venus de la base de Gubio, située à 46 kilomètres.

La semaine dernière, les djihadistes avaient attaqué une base à Mararrabar Kimba, à 135 kilomètres de Maiduguri, tuant cinq soldats. Trente soldats y sont portés disparus.

Les localités de la région ont été frappées à plusieurs reprises par Boko Haram depuis 2014, dont des combattants avaient pris le contrôle d'une partie du territoire avant d'être chassés par une contre-offensive menée par la Force multinationale mixte (Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun).
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3129
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  antoine le Lun 13 Mai 2019 - 13:43

Afghanistan : explosions à Jalalabad, au moins trois morts
Par Le Figaro avec AFP Publié le 13/05/2019 à 18:12
Trois explosions ont frappé lundi soir le centre de la ville de Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, faisant trois morts et 20 blessés selon un premier bilan, ont indiqué les autorités locales.

» LIRE AUSSI - Afghanistan : 3804 civils tués en 2018

«Il y a eu trois explosions consécutives à Talashi Chawk», le centre-ville de la capitale du Nangarhar, «près d'un véhicule de police», a indiqué dans un message à la presse le porte-parole du gouverneur provincial, Attaullah Khogyani. «La nature de l'explosion n'est pas déterminée. Il pourrait s'agir de bombes artisanales», a-t-il ajouté, faisant part d'un bilan provisoire de trois tués et 20 blessés. Aucun groupe rebelle présent en Afghanistan n'a pour l'heure revendiqué ces attentats mais le groupe Etat islamique (EI) et les talibans sont tous deux actifs dans l'est du pays.

La ville proche de la frontière pakistanaise avait été épargnée par les attentats ces derniers temps, les combats, essentiellement contre l'EI, se tenaient dans des districts reculés de la province. Cependant, au moins 16 civils avaient été tués mi-mars dans une attaque-suicide suivie d'échanges de tirs contre une entreprise locale de BTP proche de l'aéroport de Jalalabad. Les talibans avaient assuré ne pas être impliqués.

Le président afghan Ashraf Ghani a offert à maintes reprises des offres de cessez-le-feu durant le mois de ramadan mais les combats perdurent dans le pays.

Mali: une dizaine de civils peuls tués dans le centre

Par Le Figaro avec AFP Publié le 13/05/2019 à 18:07
Plus de dix civils peuls ont été tués lundi dans la région de Ségou (centre du Mali) par des «chasseurs traditionnels armés», a appris l'AFP auprès d'une association peule et d'un élu local.

» LIRE AUSSI - Mali: une centaine de Peuls massacrés

«Un groupe de chasseurs dozos a attaqué ce matin vers 09h le hameau peul de Heremakono, situé à 8 kilomètres de la ville de Niono», a déclaré à l'AFP Abdoul Aziz Diallo, président de Tabital Pulaaku, principale association peule du Mali.

Depuis l'apparition en 2015 dans le centre du Mali du groupe jihadiste du prédicateur Amadou Koufa, recrutant prioritairement parmi les Peuls, traditionnellement éleveurs, les affrontements se multiplient entre cette communauté et les ethnies bambara et dogon, pratiquant essentiellement l'agriculture, qui ont créé leurs «groupes d'autodéfense».

Syrie: 35 morts dans des combats entre régime et djihadistes (ONG)
Par Le Figaro avec AFP Publié le 13/05/2019 à 17:57
Au moins 35 combattants ont été tués en 24 heures d'affrontements entre les forces du régime syrien et des djihadistes dans le nord-ouest de la Syrie, théâtre d'un regain de violences depuis plusieurs semaines, a annoncé lundi une ONG.

» LIRE AUSSI - Syrie: Londres, Berlin et Paris appellent à «cesser l'escalade militaire» à Idleb

Le régime de Bachar al-Assad et son allié russe ont intensifié depuis fin avril leurs bombardements contre la province d'Idleb et les territoires insurgés adjacents, des secteurs contrôlés par Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) et d'autres groupes djihadistes. Entre dimanche et lundi, des combats opposant le régime et des djihadistes ont ainsi secoué une zone du nord-est de la province de Lattaquié, qui jouxte la région d'Idleb, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Au moins 19 djihadistes et 16 combattants prorégime ont été tués, selon la même source.

Le régime syrien et la Russie ont également mené lundi des raids aériens dans différents secteurs du bastion djihadiste, a précisé l'Observatoire. Des frappes russes sur la localité de Kafranbel ont ainsi mis hors-service un centre des Casques blancs, la défense civile en zone rebelle, a rapporté l'OSDH. Un correspondant de l'AFP a pu voir le sol jonché de parpaings et de décombres. Le béton de la toiture s'est écroulé sur un engin de chantier à la vitre brisée. «Deux missiles ont touché le centre» alors que le personnel venait d'être déployé vers un village voisin, sur le site d'une frappe, a confirmé à l'AFP un secouriste local.

De son côté, l'agence de presse officielle syrienne Sana a fait état d'un enfant tué et de cinq personnes blessées dans des tirs de roquettes qui ont visé une localité du régime dans la province de Hama, adjacente d'Idleb.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3129
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  antoine le Ven 24 Mai 2019 - 23:33

Venezuela: au moins 29 détenus tués dans des affrontements avec la police
AFP
Publié le 25/05/2019 à 05:20 | AFP
Venezuela: au moins 29 détenus tués dans des affrontements avec la policeVenezuela: au moins 29 détenus tués dans des affrontements avec la police © AFP/Archives / Yuri CORTEZ
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
Au moins 29 prisonniers sont morts et 19 policiers ont été blessés vendredi au Venezuela dans des affrontements dans un centre de détention surpeuplé à Acarigua, dans l'Etat de Portuguesa (ouest), ont annoncé les autorités.

Une intervention des forces spéciales de la police (FAES) pour empêcher "une tentative d'évasion de masse" s'est soldée par "un bilan de 29 personnes mortes parmi la population pénale", a déclaré à la presse le responsable de la sécurité de l'Etat de Portuguesa, Oscar Valero.

Selon lui, les mutins ont tiré "une pluie de balles" sur les policiers et leur ont lancé trois grenades, faisant 19 blessés parmi les agents.

Un précédent bilan fourni par Una ventana de libertad (Une fenêtre de liberté), une organisation de défense des droits des prisonniers, faisait état de 25 morts parmi les détenus.

Selon le directeur de cette ONG, Carlos Nieto, un commando des FAES a fait irruption dans le centre de détention préventive pour délivrer des visiteurs pris en otage jeudi par un détenu. Ce dernier, considéré comme le meneur des mutins, est mort dans les affrontements.

Depuis jeudi, une vidéo circulait sur les réseaux sociaux, montrant un détenu du centre d'Acarigua au visage partiellement masqué, armé d'un pistolet et apparemment de deux grenades, en train de menacer deux femmes. "Ils ne vont pas me mettre (au cachot) parce que je suis prêt à mourir. Ici nous voulons la paix", disait-il, pendant qu'une de ses otages lançait des appels suppliants à l'aide.

500 détenus pour 60 places
Au Venezuela, les cas de violence sont fréquents dans les centres de détention provisoire où, selon le code pénal, les prisonniers ne sont pas censés rester plus de 48 heures.

Selon Una ventana de libertad, il existe 500 centres de ce type dans le pays qui accueillent un total de 55.000 détenus pour une capacité d'à peine 8.000 places.

Dans celui de la localité d'Acarigua, d'une capacité de 60 personnes, 500 personnes étaient détenues, indique un rapport policier auquel l'AFP a eu accès.

Selon Carlos Nieto, les mutins exigeaient "de la nourriture et un transfert dans des prisons", dénonçant également des "abus" de la part des policiers chargés de leur surveillance.

Les centres de détention provisoire "ne sont pas des lieux appropriés pour détenir des détenus pendant plus de 48 heures. C'est le travail du ministère de s'occuper des prisonniers, mais il n'assume pas les fonctions qui lui incombent", a déclaré le militant.

La situation est "chaotique" dans l'ensemble du système pénitentiaire, a-t-il ajouté, soulignant que des gangs prennent de plus en plus le contrôle de prisons.

Interrogé par l'AFP, Humberto Prado, directeur de l'Observatoire vénézuélien des prisons, a dénoncé un "massacre".

Le 28 mars 2018, 68 prisonniers avaient péri dans l'incendie de leurs cellules lors d'une mutinerie dans un centre de détention à Valencia (nord). En août 2017, 37 prisonniers sont morts dans un centre de détention de l'Etat d'Amazonas (sud), également lors d'une mutinerie.

Selon les organisations humanitaires, plus de 400 personnes ont été tuées depuis 2011 dans les prisons vénézuéliennes où la corruption, la malnutrition et le manque de soins s'ajoutent à la violence endémique, dans un pays en proie depuis des mois à une interminable crise économique et politique.

De plus, des ONG accusent régulièrement les FAES - une unité de police d'élite - de violations des droits de l'homme, notamment d'exécutions extra-judiciaires, dans le cadre de la lutte contre la criminalité.

25/05/2019 05:18:46 - Caracas (AFP) - © 2019 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3129
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  antoine le Jeu 30 Mai 2019 - 12:19

Afghanistan: l'EI revendique l'attentat-suicide contre l'école militaire de Kaboul
AFP
Modifié le 30/05/2019 à 18:08 - Publié le 30/05/2019 à 11:17 | AFP
Afghanistan: l'EI revendique l'attentat-suicide contre l'école militaire de KaboulAfghanistan: l'EI revendique l'attentat-suicide contre l'école militaire de Kaboul © AFP / STR
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué un attentat-suicide qui a visé jeudi l'Université de la défense nationale afghane, une école militaire située dans l'ouest de Kaboul, faisant au moins six tués.

"L'explosion s'est produite à midi (07H30 GMT) près de la porte d'entrée de l'Université du Maréchal Fahim, au bord de la route", a indiqué dans un communiqué le porte-parole de la police à Kaboul, Firdaws Faramarz.

Le kamikaze à pied "a été repéré par un soldat et s'est fait exploser avant d'atteindre sa cible", a-t-il expliqué.

Selon un dernier bilan, six personnes ont été tuées et 16 blessées, a indiqué M. Faramarz.

L'attentat, survenu à une heure où de nombreux étudiants quittent l'école en cette période de ramadan, a été revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique, selon le site américain Site spécialisé dans la surveillance des groupes islamistes et extrémistes.

L'EI affirme avoir tué "50 étudiants militaires".

L'académie militaire nationale afghane, fondée en 2005, forme les officiers supérieurs de l'armée.

Une grande annexe de l'université abrite dans une base ultra-sécurisée de nombreux soldats de l'OTAN qui encadrent les cadets afghans.

Plusieurs attaques à la grenade ou d'hommes armés à moto ont ciblé ces dernières semaines des policiers en faction dans la capitale, tandis que les Etats-unis et les talibans sont engagés depuis des mois dans des pourparlers de paix.

30/05/2019 18:07:11 - Kaboul (AFP) - © 2019 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3129
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  antoine le Lun 3 Juin 2019 - 4:50

Bombardements israéliens en Syrie, 15 combattants prorégime tués
AFP
Modifié le 03/06/2019 à 10:41 - Publié le 02/06/2019 à 15:14 | AFP
Bombardements israéliens en Syrie, 15 combattants prorégime tuésBombardements israéliens en Syrie, 15 combattants prorégime tués © AFP / JALAA MAREY
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
L'armée israélienne a bombardé en 24 heures plusieurs positions des forces loyales au régime de Bachar al-Assad en Syrie, tuant 15 combattants, dans une escalade des opérations militaires de l'Etat hébreu contre le pays voisin en guerre.

Sur un autre front, le président américain Donald Trump a appelé dimanche le régime de Bachar al-Assad et son indéfectible allié russe à mettre fin à la "boucherie" et au "bombardement infernal" dans la province d'Idleb (nord-ouest), dernier grand bastion jihadiste en Syrie.

Ces développements illustrent la complexité du conflit qui ravage la Syrie depuis 2011, avec l'implication de plusieurs belligérants et l'intervention de puissances internationales et régionales sur un territoire aujourd'hui morcelé.

Voisin de la Syrie, Israël a mené depuis 2011 des centaines de frappes contre l'armée syrienne mais aussi contre les forces d'Iran et du Hezbollah libanais, alliés indéfectibles du régime et deux grands ennemis d'Israël.

Lundi avant l'aube, l'armée israélienne a tiré des missiles contre la base aérienne T4 dans la province centrale de Homs, où un soldat a été tué et deux blessés, tandis qu'un dépôt d'armement a été touché, selon l'agence officielle syrienne Sana.

La nuit précédente, elle a ciblé des positions prorégime près de la capitale Damas et dans la province de Qouneitra (sud), disant agir après des tirs de roquettes en provenance de Syrie.

Au total, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les bombardements israéliens ont tué 15 combattants: sept combattants prorégime de nationalité étrangère ont péri à Kesswa près de Damas, cinq soldats syriens à T4 et trois autres à Qouneitra.

Les médias étatiques syriens ont eux fait état seulement de quatre soldats syriens tués.

"Missiles ennemis"
Selon Sana, la défense antiaérienne syrienne à Damas est entrée en action et a abattu des "missiles ennemis" tirés "depuis le Golan occupé" par Israël.

L'OSDH a affirmé que "des entrepôts et des positions" où sont stationnés des forces syriennes, des forces iraniennes et des combattants du Hezbollah ont été pris pour cible, notamment à Kesswa, une localité au sud-ouest de Damas visée plusieurs fois déjà.

L'armée israélienne a dit riposter à des tirs de roquettes provenant de Syrie samedi et visant le mont Hermon sur le Golan occupé. Elle a prévenu qu'elle "tenait pour responsable" le régime syrien de "chaque action entreprise contre Israël".

"Nous n'allons pas tolérer des tirs contre notre territoire", a mis en garde dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Israël confirme rarement ses frappes en Syrie, même si ces derniers mois il a revendiqué plusieurs tirs.

"ARRETEZ !"
Les dernières frappes imputées à Israël en Syrie remontent au 27 mai. Un missile israélien s'était abattu sur la province de Qouneitra, tuant un soldat syrien.

En janvier, Israël avait frappé des positions iraniennes en Syrie, disant agir en riposte à un tir de missile iranien. Selon l'OSDH, 21 personnes, principalement des Iraniens, avaient été tuées. L'Iran est l'ennemi juré d'Israël.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations antigouvernementales, le conflit en Syrie a fait plus de 370.000 morts et poussé à la fuite des millions personnes.

Le régime, qui contrôle aujourd'hui près de 60 % du pays après avoir multiplié les victoires face aux rebelles et aux jihadistes, semble avoir désormais dans le viseur la province d'Idleb, dont la grande partie est contrôlée par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche d'Al-Qaïda).

Si le régime n'a pas officiellement annoncé une offensive contre HTS, lui et ses alliés ont intensifié les bombardements contre les secteurs jihadistes depuis fin avril.

En un mois, près de 300 civils ont été tués dans les raids des aviations syrienne et russe et les tirs d'artillerie dans la province d'Idleb et les zones jihadistes limitrophes, d'après l'OSDH. Au moins 23 hôpitaux et cliniques, mais aussi plusieurs écoles, ont été touchés selon l'ONU. Plus 270.000 personnes ont été déplacées.

"J'entends parler que la Russie, la Syrie (...) se livrent à un bombardement infernal dans la province d'Idleb en Syrie et tuent sans discrimination beaucoup de civils innocents", a écrit sur Twitter M. Trump. "Le Monde observe cette boucherie. Quel est l'objectif, qu'est-ce que vous allez obtenir ? ARRETEZ !".

burx-tgg/tp

03/06/2019 10:39:19 - Beyrouth (AFP) - © 2019 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3129
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  antoine le Lun 10 Juin 2019 - 12:09

Burkina: au moins 19 morts dans une attaque dans le Nord
AFP
Publié le 10/06/2019 à 17:36 | AFP
Burkina: au moins 19 morts dans une attaque dans le NordBurkina: au moins 19 morts dans une attaque dans le Nord © AFP
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
Au moins 19 personnes ont été tuées dimanche soir lors d'une attaque massive d'hommes armés dans le nord du Burkina Faso, une des plus graves récemment dans le pays, a-t-on appris lundi de source sécuritaire et auprès d'un élu local.

"Plusieurs dizaines d'individus armés ont mené une attaque dans la commune d'Arbinda, faisant plusieurs morts par balles", a déclaré à l'AFP un élu local sous le couvert de l'anonymat.

"L'attaque a eu lieu ce dimanche entre 15h00 et 17h00 (locales et GMT) lorsque le groupe d'individus a ouvert le feu sur des habitants de la localité", selon l'élu.

"19 corps ont été retrouvés", a indiqué une source sécuritaire, soulignant que les recherches d'éventuelles autres victimes se poursuivaient. Dimanche matin déjà à Arbinda, trois véhicules avaient été interceptés puis incendiés et un chauffeur tué par des hommes armés, selon la même source.

La commune rurale d'Arbinda est située à 90 kilomètres de Djibo, chef-lieu de la province du Soum, dans le nord du Burkina Faso, frontalier du Mali. Cette région est en proie à des attaques de plus en plus en plus fréquentes et meurtrières, attribuées par les autorités à des groupes jihadistes.

Une réunion de crise était en cours lundi "pour faire le point exact de la situation", selon l'élu local.

Grande opération "antiterroriste"
Arbinda a enregistré une série d'attaques meurtrières ces derniers mois, alors que les forces de défense et de sécurité mènent une grande opération "antiterroriste" dans la zone.

Début avril, 62 personnes avaient été tuées lors d'attaques jihadistes suivies d'affrontements intercommunautaires.

Et fin avril, quatre passagers voyageant dans un car reliant Dori à Arbinda avaient été tués par des individus armés.

Le Burkina Faso est confronté depuis quatre ans à des attaques, attribuées à des groupes jihadistes, dont Ansarul Islam, le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) et l'Etat islamique au grand Sahara (EIGS).

D'abord concentrées dans le nord du pays, ces attaques ont ensuite visé la capitale et d'autres régions, notamment l'Est, faisant depuis 2015 plus de 400 morts, selon un comptage de l'AFP.

Ce pays pauvre sahélien d'Afrique de l'Ouest avait bénéficié d'une accalmie depuis deux semaines.

Depuis fin 2018, les attaques sont allés crescendo, visant notamment des églises chrétiennes. Des prêtres et des fidèles ont été tués dans une série d'attaques.

Des religieux musulmans ont également été attaqués, car ils sont considérés comme trop modérés par les jihadistes.

Des Occidentaux ont par ailleurs été pris en otage, certains tués.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé fin mai avoir secouru plus de 17.000 personnes, fuyant la région du Sahel du Burkina Faso à cause des attaques jihadistes.

Des centaines d'écoles ont dû fermer dans le nord du Burkina, les professeurs fuyant la région par peur d'être pris pour cible.

Malgré les déclarations rassurantes du gouvernement burkinabè qui affirme mener des opérations "antiterroristes" et avoir mis hors de combat des centaines de jihadistes, et l'appui technique des armées française et américaine notamment, les forces de sécurité burkinabè semblent incapables d'enrayer la spirale de violences depuis quatre ans.

10/06/2019 17:36:09 - Ouagadougou (AFP) - © 2019 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3129
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  antoine le Mar 18 Juin 2019 - 14:09

Nouveau massacre au centre du Mali, 41 morts dans deux villages
Par Le Figaro avec Reuters Publié le 18/06/2019 à 19:58
Un commando d'une centaine d'individus armés circulant à moto a attaqué deux villages du centre du Mali, massacrant au moins 41 personnes dans cette partie du pays où les violences interethniques sont en recrudescence ces derniers mois, a fait savoir ce mardi le maire d'une de ces localités.

» LIRE AUSSI - Les violences des milices font planer de graves menaces sur le Mali

Les attaques survenues lundi soir ont visé les villages de Yoro et de Gangafani 2, que séparent une quinzaine de kilomètres. Les victimes sont pour la plupart des membres de l'ethnie Dogon, a déclaré le maire de Yoro, Issiaka Ganame, où 24 personnes sont mortes. Les 17 autres ont péri à Gangafani 2.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3129
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  antoine le Mar 2 Juil 2019 - 12:28

Niger: 18 morts, 4 disparus lors de l'attaque d'un camp de l'armée près du Mali
Par Le Figaro avec AFP Publié le 02/07/2019 à 13:54
Dix-huit soldats ont été tués et 4 ont été portés disparus lors de l'attaque lundi par des djihadistes d'un camp de l'armée nigérienne dans la zone d'Inates (ouest), près de la frontière du Mali, a annoncé mardi le ministère de la Défense dans un communiqué.

» LIRE AUSSI - Les islamistes gagnent du terrain au sud du Sahel

«Le 1er juillet, aux environs de 14H30 (13H30 GMT), le poste militaire avancé d'Inates, sur la frontière du Mali, a repoussé une attaque menée par des éléments terroristes (...) Le bilan provisoire est le suivant: côté ami, on déplore 18 décédés et quatre portés disparus. Côté ennemi, plusieurs terroristes neutralisés, un camion détruit par les frappes aériennes et deux véhicules kamikazes détruits», selon le texte qui évoque «l'appui aérien des partenaires» français et américain.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3129
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée - Page 41 Empty Re: Maria DM 04 Mars 2014 Les guerres vont s’intensifier, jusqu’à ce que la Grande Guerre soit déclarée

Message  Admin le Mar 2 Juil 2019 - 13:35

@ Antoine :

En tenant le fort jour après jour, vous faites la preuve que ça brasse de plus en plus à travers le monde !

Drapeau de la Paix

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46309
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 41 sur 43 Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum