Les audiences du Pape François de moins en moins populaires - Une photo à l'appui !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Les audiences du Pape François de moins en moins populaires - Une photo à l'appui !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les audiences du Pape François de moins en moins populaires - Une photo à l'appui !

Message  Admin le Jeu 19 Mar 2015 - 13:48

LES AUDIENCES DU PAPE FRANÇOIS DE MOINS EN MOINS POPULAIRES - UN PHOTO À L'APPUI !


Y a-t-il baisse d'affluence aux audiences papales? (ou les limites d'un magistère qui se confond avec la communication). Témoignage d'Antonio Socci sur sa page Facebook.


Voici une photo que les journaux ne montrent pas :



Elle a été pris ce matin (mercredi 11 février 2015) par un de mes amis durant l'audience générale du pape Bergoglio.
La Place Saint-Pierre comme on le voit est plutôt vide, bien qu'on soit le 11 Février, fête de la Bienheureuse Vierge de Lourdes et journée du malade, avec l'afflux de délégations de l'UNITALSI (*).

Le phénomène des audiences du pape Bergoglio, de plus en plus «vides», se poursuit depuis un certain temps, mais les médias parlent continuellement de «foules» (invisibles) et l'establishment du Vatican accrédite cette version.

Le phénomène est parallèle à la vente des livres du pape Bergoglio qui est tout sauf prospère : essayer de poser la question aux éditeurs et vous serez surpris ...

Faisons quelques remarques à ce sujet :

1) Être acclamé par Scalfari et Pannella n'amène pas les fidèles Place Saint-Pierre et surtout n'amène pas de convertis dans les confessionnaux et dans les églises.

2) Si on transforme le fait chrétien en produit médiatique facile, tôt ou tard, la bulle médiatique se dégonfle.

3) Dans l'Evangile, Jésus avait averti ses apôtres: «Malheur à vous quand tous les hommes diront du bien de vous. Comme le faisaient leurs pères avec les faux prophètes.» (Luc 6, 26).

Les apôtres doivent chercher la gloire de Christ, pas la leur: «Non nobis Domine ...».

* * *

(*) Unione Nazionale Italiana Trasporto Ammalati (transport des malades vers les lieux de pélerinage).

SOURCE :

http://benoit-et-moi.fr/2015-I-1/actualites/une-photo-que-vous-ne-verrez-pas-dans-les-journaux.html
 

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 38116
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les audiences du Pape François de moins en moins populaires - Une photo à l'appui !

Message  Admin le Jeu 19 Mar 2015 - 16:31

LES AUDIENCES DU PAPE : DES PLACES REMPLIES OU NON ?



       
ORDRE MEDIATIQUE : NE VIDEZ PAS CETTE PLACE !

Réf. :
bergoglionate.wordpress.com/2014/12/05/ordine-mediatico-non-svuotate-quella-piazza/  
-----

Les médias peuvent être très utiles pour l'évangélisation, mais ils peuvent aussi se révéler très dangereux, surtout lorsqu'ils sont utilisés par l'ennemi mortel de notre salut. Ce n'est pas un hasard si Marshal McLuhan rappelait toujours que «le prince de ce monde est un grand communicateur». Il est donc bon de distinguer la popularité médiatique de la dévotion populaire.

Cela fait à peu près un an que les supporters ("tifosi") de François ne cessent de répéter que les critiques sont injustifiées, puisque les places sont remplies. Eh bien, nous avons suivi l'affluence des fidèles aux catéchèse du mercredi de ces deux dernières années et nous avons découvert plusieurs choses intéressantes.

Tout d'abord, il faut rappeler que François a été élu au cours de l'Année de la Foi, donc beaucoup de paroisses et de nombreux mouvements avaient déjà organisé, ou étaient en train d'organiser leur participation aux audiences du mercredi et à d'autres événements depuis la fin de 2012. Notre diocèse, par exemple, a coordonné une vaste organisation pour les réservations et les diverses requêtes bien avant l'annonce de la démission de Benoît XVI. Tous les diocèses italiens, sans exception, sans oublier les conférences épiscopales régionales, ont tout préparé pour que, à chaque occasion, la Place Saint Pierre soit toujours bondée de pèlerins. Et les pèlerins ne sont pas des touristes. Il était juste et naturel que chaque diocèse puisse se rendre chez le Successeur de Pierre au cours de l'Année de la foi, afin de recevoir sa bénédiction. Ainsi les «places pleines» de 2013 étaient déjà prévues depuis 2012. Cela ne signifie pas, bien sûr, que l'intérêt et la sympathie pour le nouveau pape n'ont pas été importantes.

A l'audience du mercredi de cette semaine (3 Décembre), le commentateur à la télévision a affirmé qu'on pouvait voir à partir des images l'afflux, en constante augmentation, des pèlerins. Avouons-le: il y a été fort!

Comme on peut le constater au contraire par les photos de L'Osservatore Romano , la place se «vide» depuis Septembre dernier. Pour certaines audiences, même, ils ont mis 100/200 personnes par «carré», entouré de barrières, laissant les autres à l'extérieur de manière à faire paraître la place plus remplie, facilitant le tour de la papamobile, suggérant qu'il y avait un contact plus long avec la foule.

«Notre» commentateur a également ajouté qu'il y avait d'autres «groupes nombreux» dans la salle Paul VI. Ceci est également faux, ou incorrect, parce que, quand le temps est froid et pluvieux, les pèlerins malades suivent toujours l'audience sur grand écran dans la salle après avoir reçu le salut du pontife. Mais, cette bienvenue aux malades, les fans médiatiques de François la font passer comme une nouveauté absolue.

Le prédécesseur immédiat de François aussi, c'est-à-dire Benoît XVI, a toujours salué les malades avant l'audience sur la place, mais les photographes, à l'époque, n'étaient pas intéressés à dépeindre ces moments. En outre, quand la salle Paul VI était pleine, bondée, certains pèlerins se trouvaient dans la Basilique, de sorte que le pape était contraint, dans un certain sens, de faire deux audience, c'est pourquoi il a été décidé d'organiser la catéchèse du mercredi place Saint-Pierre, supportant la pluie, le vent et le froid.

Quel est le but des médias, pour continuer à donner ainsi des chiffres gonflés? Craindraient-ils que la «lune de miel» avec le pape régnant soit sur le point de se terminer et utilisent-ils la «place pleine» pour endiguer le phénomène?

Franchement, nous pensons qu'au Vatican, plutôt que remplir les places, ils devraient s'employer à remplir - en particulier tout près de la Nativité du Seigneur - les cœurs avec la lumière et la chaleur de l'Enfant Divin de Bethléem.

* * *

Regard en arrière

Très honnêtement, ne suivant pas les catéchèses de François, je ne peux pas confirmer ce qui est dit ici. Je me souviens que du temps de Benoît XVI, il y avait généralement moins de monde aux catéchèses dans la période autour de Noël - ce qui paraît naturel. Mais il y avait aussi des périodes où la foule était très compacte (je ne parle pas des dernières apparitions publiques, en février 2013), et Raffaella relevait souvent que la Préfecture de la maison Pontificale, à l'époque dirigée par Mgr Harvey, donnait des chifffres largement sous-évalués, ne tenant pas compte des très nombreuses personnes qui assistaient aux audiences sans avoir pris de billet - je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui.

A la fin de la première année de Pontificat de Benoît XVI, l'affluence cumulée officielle était considérable, faisant exploser les records établis sous Jean Paul II et suscitant la perplexité des médias laïcs, cherchant à tout prix à expliquer, c'est-à-dire à minimiser, comme en témoigne cet article datant de décembre 2005: beatriceweb.eu/archives2005.

En 2007, le phénomène s'amplifiait même (voir ici: Affluence au Vatican et également Le charisme de Benoît XVI).

A partir de 2008, bien informés par l'Osservatore Romano (dont on pourrait s'interroger sur la loyauté!), les medias hostiles commençaient à parler de baisse d'affluence, comme par exemple (ce n'est pas un hasard) Marco Politi dans la Repubblica du 2 janvier 2009 (cf. benoit-et-moi.fr/2009-I). Au point que le vaticaniste de l'AGI, Salvatore Izzo, apportait par souci d'honnêteté professionnelle quelques mises au point de bon sens (benoit-et-moi.fr/2008), et qu'interrogé par le Time, Vittorio Messori en personne volait à la rescousse de Benoît XVI, disant que « le pape représente Jésus-Christ, et le Christ ne peut pas être mesuré par des indications de popularité. En fait on pourrait dire que plus un pape satisfait les foules, moins il est une icône authentique du Christ. Les applaudissements ne sont pas tout : c'était la foule après tout qui a sauvé Barabbas et crucifié Jésus ».

Il ajoutait n'avoir aucun désir de voir la Place Saint-Pierre désertée, mais aussi qu'il n'était pas emballé de la voir déborder. Il y avait le risque de voir l'affluence aux audiences papales comme un phénomène de tourisme. « Il serait absurde d'utilliser les foules sur la place comme mesure de la foi ».

En passant, des propos qui trouvent un écho spécialement aujourd'hui, mais j'imagine que Messori ne les redirait pas...

L'insistance des médias sur ce thème avait probablement agacé Benoît XVI lui-même, puisque peu après, lors des voeux à la Curie romaine du 22 décembre 2007, il y répondait indirectement en rappelant à ses cardinaux: « le Pape n'est pas lui non plus la star autour de laquelle tout tourne. Il est totalement et seulement le Vicaire. Il renvoie à l'Autre qui se trouve au milieu de nous» (il parlait des JMJ de Sidney, mais c'était aussi une allusion claire aux polémiques dans l'air à ce moment).

La baisse d'affluence, répétons-le alimentée par les chiffres fournis par l'OR, est restée jusqu'au bout l'un des chevaux de bataille des pires ennemis de Benoît XVI.

Début juillet 2009, un commentateur d'une chaîne publique italienne, Rai Tre, (dite "traditionnellement de gauche"!!) Roberto Balducci, ironisait méchamment sur les "quatre chats qui avaient encore le courage et la patience d'écouter ses paroles". Propos déplacés, et même stupéfiants, qui avaient valu à leur auteur d'être relevé de ses fonctions de vaticaniste (!!) de Rai Tre (on trouvera des détails ici: benoit-et-moi.fr/2011-I).

En témoigne encore les propos de Nuzzi, l'auteur de "Sua Santità" (qui a connu son heure de gloire avec les Vatileaks, mais qui est depuis retombé dans l'oubli dont il n'aurait jamais dû sortir) dans un documentaire diffusé sur Arte en juin 2013, affirmant mensongèrement qu'au bout d'un an du pontificat de Benoît XVI, l'affluence aux audiences avait diminué de moitié (benoit-et-moi.fr/2013-II/articles/complot).

Mais revenons à aujourd'hui: les pélerinages organisés à l'occasion de l'Année de la foi constituent une donnée objective qui ne peut pas être niée, et à eux seuls, ils redimensionnent à la baisse la visibilité du fameux effet Bergoglio. Sans parler de l'effet de curiosité naturelle, forcément destiné à s'atténuer.

Sous Benoît XVI, les médias, comme nous venons de le voir relevaient malicieusement la moindre baisse d'affluence, réelle ou présumée: c'est le contraire qui se passe aujourd'hui, et c'est un fait en soi significatif, qui interpelle.

* * *

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2014-II/actualites/des-places-remplies-ou-non-.html 

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 38116
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les audiences du Pape François de moins en moins populaires - Une photo à l'appui !

Message  Admin le Ven 20 Mar 2015 - 10:47

@ Tous :

Les médias ont développé l'art de manipuler l'information ! Journal

Quand ça leur plaît, ils mettent sur un piédestal tel ou tel personnage. Quand un autre ne leur plaît pas, ils font tout pour le rabaisser !

Au secours !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 38116
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les audiences du Pape François de moins en moins populaires - Une photo à l'appui !

Message  Admin le Ven 20 Mar 2015 - 13:36


_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 38116
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les audiences du Pape François de moins en moins populaires - Une photo à l'appui !

Message  Admin le Dim 3 Jan 2016 - 14:06

EFFONDREMENT DE L'AFFLUENCE AU VATICAN !




Pourquoi? s'interroge Antonio Socci (qui évoque les subterfuges imaginés pour gonfler les chiffres). Serait-ce, entre autre, un effet de ce qu'il faut bien appeler l'imigrationisme de François (3/1/2016)

Dans son dernier billet, Antonio Socci revient sur la chute spectaculaire de l'affluence aux audiences et aux angélus du Pape, attestée par les chiffres fournis par la préfecture de la Maison Pontificale.

Parmi plusieurs explications, il y en a une qui n'est jamais citée, mais que je crois très crédible: l'insistance de François à parler de l'accueil des immigrés (Eh oui, il se peut que les italiens, à l'instar des français, soient de vilains racistes, qui résistent aux sirènes de l'accueil sans discrimination. Sauf que, bien entendu, les insulter ne résoudra aucun problème!).


LES FIDÈLES FUIENT BERGOGLIO

www.antoniosocci.com
Ma traduction

* * *

La bulle médiatique du pape Bergoglio existe encore. Surtout dans les salons des mécréants. Mais parmi les catholiques, 2015 a été en revanche l'année du dégonflement, comme le démontrent les chiffres désastreux sur l'effondrement de l'afflux des fidèles à ses rencontres.

Même "la Repubblica", quoique discrètement, a dû l'admettre: «Les chiffres officiels fournis par le Vatican certifient que le début du Jubilé a même apporté un reflux du nombre de pèlerins qui ont participé à des rencontres publiques avec le pape».
Moins 30 pour cent en un an, c'est un effondrement vertical. Même effondrement pour la présence aux Angélus du pape: «150 mille pèlerins contre 390 mille pour la même période en 2014».

La cérémonie d'ouverture du Jubilé, le 8 Décembre, qui a été suivie par la moitié de l'assistance prévue (50 mille personnes) a elle aussi été un flop.

"La Repubblica" écrit qu'il y avait beaucoup de monde au Jubilé des Familles. Mais dans ce cas, le nombre a été "dopé" par une raison extrabergoglienne: la présence massive à Rome des milliers de familles du Chemin néocatéchuménal (les mêmes qui ont rempli la Place Saint-Jean de Latran le 20 Juin dernier [pour la marche des familles, ndt]).

Le Vatican, en réalité, est de plus en plus alarmé, parce que depuis deux ans, on assiste à une véritable fuite de Bergoglio.
Le Jubilé a été voulu précisément pour cela, pour essayer d'étoffer la présence des fidèles au Vatican et démontrer que "el pueblo unido" est avec sa "Revolución".

Dans les intentions du promoteur de l'Année Sainte, celle-ci devrait "maquiller" la défaite, mais elle est encore plus évidente lorsque l'on considère l'ensemble de ces trois ans en tant que Pape (quand, entre autre, il n'y avait pas l'excuse de la peur des attentats, comme en Décembre dernier).

TROIS ANS D'EFFONDREMENT
----
Dans les chiffres sur la fréquentation des audiences papales que la Préfecture de la Maison pontificale a fournis - comme c'est la tradition - pour la centième audience de Bergoglio, la chose la plus claire est l'effondrement qui s'est vérifié entre la première à la troisième année de son pontificat: 1.548.500 présences aux 30 audiences de 2013, 1.199.000 présences aux 43 audiences de 2014 et - attention - 400.100 présences aux 27 audiences tenues jusqu'au 26 Août 2015.
Des chiffres terribles. Et la tendance est également confirmée par le calcul de la participation moyenne aux audiences générales.

Qu'est-ce que cela signifie? Qu'à l'enthousiasme initial des premiers mois a succédé une amère déception, avec pour conquéquence la fuite des rencontres papales.

C'est un phénomène encore plus spectaculaire si l'on considère la machine de propagande qui depuis trois ans mythifie le pontife Argentin et - encore aujourd'hui - évite de rapporter cet éloignement massif du pape Bergoglio.

Dans l'Église, on répond que la foi ne se juge pas aux chiffres. C'est vrai. Mais les chiffres deviennent au contraire extrêmement importants quand un pontificat prétend "révolutionner" le catholicisme, en promettant qu'ainsi, il ramènera les gens à l'Église.

Si l'on démantèle l'enseignement de toujours de l'Eglise, et que l'on proclame ce que le monde veut entendre, parce que - disent-ils - on se fait comprendre et accepter par les hommes d'aujourd'hui, il devient obligatoire et décisif d'aller vérifier si ensuite "l'homme d'aujourd'hui" a mordu à l'hameçon.

Eh bien, il me semble que cette fois, le démenti des faits est spectaculaire. Les chiffres que j'ai mentionnés signalent un échec total.

Qu'ensuite les médias continuent à représenter l'ère Bergoglio avec des tons triomphants, rend encore plus impératif d'aller vérifier, et de dire les choses telles qu'elles sont réellement.

Le Jubilé (un très étrange Jubilé où l'on ne parle même pas d'"indulgences" pour ne pas gêner les protestants) a été voulu - je l'ai dit - pour camoufler cet abandon de masse.

Pour cela, pour attirer les gens, on a également imaginé un événement incompréhensible comme l'exposition à Rome du corps de Padre Pio, mais aussi la canonisation de Mère Teresa (deux saints qui sont aux antipodes du pape de la théologie de la libération).

Mais le flop du prétendu "printemps" dû à l'"effet Bergoglio" demeure. Tant et si bien qu'on l'observe aussi dans la pratique dominicale des paroisses, selon les données de l'ISTAT, celles relatives à 2014, la deuxième année de pontificat bergoglien (cf. benoit-et-moi.fr/2015-II/actualite/maigre-affluence-aux-audiences-du-pape).

Ainsi, l'effet Bergoglio existe, mais inversé: il n'attire pas les lointains, mais il fait fuire les proches. Pourquoi? Qu'est-ce qui ne va pas, dans le message Bergoglio?

La liste des choses qui ne vont pas serait très longue, surtout en matière doctrinale et pastorale. Mais il y a un sujet très sensible qui a certainement opposé le peuple (et même le peuple chrétien) à Bergoglio: l'immigration.

TONI NEGRI
----
Dans son homélie du Nouvel An (1), le pape argentin a parlé à nouveau, pour la énième fois, de l'immigration, comme il le fait depuis trois ans, depuis le discours malheureux de Lampedusa, présentant la vague d'immigration comme une marée humaine que l'on ne peut et que l'on ne doit ni contenir, ni endiguer, ni réguler.

A entendre Bergoglio, il semble que nous devrions laisser renverser les frontières, les identités nationales, les économies et les états.

Le Pape sud-américain a utilisé à nouveau la catégorie de "multitudes" qui n'existe pas dans la doctrine de l'Eglise, mais se trouve en revanche dans la pensée de Toni Negri (2), où cette nouvelle catégorie supplante la vieille "classe ouvrière".
La "multitude", écrivait-il dans son livre "Impero" , est la nouvelle "subjectivité politique", avec le plus grand "potentiel révolutionnaire" contre l'Empire.

Bergoglio rompt avec le magistère traditionnel de l'Eglise qui a toujours mis l'accent sur la diversité des rôles entre l'Église (qui doit vivre la charité et l'hospitalité) et l'Etat (qui doit défendre la stabilité, l'ordre et le bien-être de son peuple).
Au contraire, «dans la vision de François», écrivait hier Sandro Magister «la distinction entre Eglise et Etat semble disparaître. La ‘tranquillitas ordinis’, qu'il est du devoir de l'Etat de garantir aux citoyens, est absorbée et jugée selon la seule 'miséricorde', propre à l'Église».

MIEUX VAUT MATTARELLA
-----
La rupture de Bergoglio par rapport à la tradition de l'Église est si radicale que - comme l'a souligné encore Magister - même le président [de la République Italienne] Mattarella, qui vient pourtant du catholicisme progressiste, dans son discours de fin d'année, a tenu des propos opposées à Bergoglio sur l'immigration.

En effet, «pour le pape Bergoglio, tout se résume dans un mot: "accueil". Et dans la réprobation qui s'ensuit pour tous ceux, y compris les institutions publiques, qui ne s'y conforment pas totalement» (Magister).
Au contraire, Mattarella a affirmé qu' «il faut gouverner» le phénomène migratoire.

Le président a expliqué que l'on doit faire la distinction entre les réfugiés fuyant la guerre et la persécution «et d'autres migrants qui doivent au contraire être rapatriés, tout en leur assurant un traitement digne».

Pour Mattarella, avec l'accueil, il faut la «rigueur», parce que «ceux qui sont en Italie doivent respecter les lois et la culture de notre pays ... Ces immigrants qui, au contraire, commettent des délits, doivent être arrêtés et punis, comme cela est du reste le cas pour les Italiens délinquants. Ceux qui sont dangereux doivent être expulsés. Les communautés étrangères en Italie sont appelées à coopérer avec les institutions contre les prédicateurs de haine et contre ceux qui pratiquent la violence».

Mais l'immigration n'est une des nombreuses raisons pour lesquelles le peuple chrétien s'éloigne de Bergoglio. Même pas la plus grave.

2016 sera l'année de vérité.

Antonio Socci

---------------------

NDT :

(1) Chaque jour, tandis que nous voudrions être soutenus par des signes de la présence de Dieu, nous devons rencontrer des signes opposés, négatifs, qui le font plutôt sentir comme absent. La plénitude des temps semble s’effriter devant les multiples formes d’injustice et de violence qui blessent chaque jour l’humanité. Parfois nous nous demandons : comment est-il possible que perdure le mépris de l’homme par l’homme ?, que l’arrogance du plus fort continue à humilier le plus faible, le reléguant aux marges les plus sordides de notre monde ? Jusqu’à quand la méchanceté humaine sèmera sur la terre violence et haine, provoquant d’innocentes victimes ? Comment ce peut être le temps de la plénitude, ce que nous donnent à voir des multitudes d’hommes, de femmes et d’enfants qui fuient la guerre, la faim, la persécution, disposés à risquer leur vie pour voir respectés leurs droits fondamentaux ? Un fleuve de misère, alimenté par le péché, semble contredire la plénitude des temps réalisée par le Christ.
(w2.vatican.va)

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/effondrement-de-laffluence-au-vatican.html

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 38116
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les audiences du Pape François de moins en moins populaires - Une photo à l'appui !

Message  stjeanlagneau le Dim 3 Jan 2016 - 17:44



Merci Admin

Je pense que la cause est principalement du au fait qu'il s'occupe trop des affaires du monde, et pas assez de celles de l'Eglise.  Sur le choc
avatar
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 20463
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 50
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les audiences du Pape François de moins en moins populaires - Une photo à l'appui !

Message  Admin le Dim 3 Jan 2016 - 19:22

@ Stjeanlagneau :

En effet, et les gens savent intuitivement reconnaître qu'il n'est pas un Pasteur en qui on peut faire confiance !

C\'est louche !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 38116
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum