François déraille et veut réécrire la Bible
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

François déraille et veut réécrire la Bible

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

François déraille et veut réécrire la Bible

Message  Ginou Saliba le Jeu 17 Sep 2015 - 17:32

Le pape François prend la défense d'Eve par rapport à Adam


Dans son dernier discours, le souverain pontife s'attaque au "scandale" des inégalités hommes-femmes, à travers le mythe d'Adam et Eve.


Alors qu'il prononçait un discours sur Adam et Ève, le pape François a dénoncé la vision de la femme dans le texte : "La femme tentatrice ? Voilà une idée blessante !", rapporte le Huffington Post, qui se base sur une information du quotidien italien Corriere della Serra. Les "lieux communs blessants" vont à l'encontre de la vérité, estime le souverain pontife qui rappelle que le Christ est lui-même né d'une femme.

Depuis son arrivée au Vatican, le pape s'attaque régulièrement aux inégalités entre hommes et femmes, un thème qui était justement au coeur d'une conférence à laquelle il a participé il y a peu. Il y a quelques mois, le souverain pontife avait ainsi qualifié de "machiste" l'idée selon laquelle la crise du mariage serait due à l'émancipation des femmes.

"Pauvres femmes ! Nous devons les défendre !"

Avant l'été, déjà, François critiquait la "fausseté" de ceux qui voient dans l'émancipation de la femme la cause de la crise de l'institution maritale. "C'est une forme de machisme, dont le but a toujours été de dominer la femme. Nous risquons de commettre la même bévue qu'Adam, lorsque Dieu lui a dit : - Mais pourquoi as-tu mangé la pomme? et qu'il a répondu : - C'est la femme qui me l'a donnée", prévient le pape.

"C'est toujours la faute de la femme. Pauvres femmes ! Nous devons les défendre !", s'insurge François à propos de la bévue d'Adam qui avait croqué dans la pomme. Des propos à contresens de la construction culturelle catholique selon laquelle la femme serait l'instrument du diable.


Source: Le point.fr


_________________
La Parole ! Est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier.Paix ! 
avatar
Ginou Saliba
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 5975
Date d'inscription : 13/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: François déraille et veut réécrire la Bible

Message  Ginou Saliba le Jeu 17 Sep 2015 - 17:43

@ Tous:

Catholique.org

Livre de la Genèse

Chapitre 3

1 Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahweh Dieu ait faits. Il dit à la femme: " Est-ce que Dieu aurait dit: " Vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin? "
2 La femme répondit au serpent: " Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.

3 Mais du fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. "

4 Le serpent dit à la femme: " Non, vous ne mourrez point;

5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal. "

6 La femme vit que le fruit de l'arbre était bon à manger, agréable à la vue et désirable pour acquérir l'intelligence; elle prit de son fruit et en mangea; elle en donna aussi à son mari qui était avec elle, et il en mangea.

7 Leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils connurent qu'ils étaient nus; et, ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures.

8 Alors ils entendirent la voix de Yahweh Dieu passant dans le jardin à la brise du jour, et l'homme et sa femme se cachèrent de devant Yahweh Dieu au milieu des arbres du jardin.

9 Mais Yahweh Dieu appela l'homme et lui dit: " Où es-tu? " Il répondit: "

10 J'ai entendu ta voix, dans le jardin, et j'ai eu peur, car je suis nu; et je me suis caché. "

11 Et Yahweh Dieu dit: " Qui t'a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais défendu de manger? "

12 L'homme répondit: " La femme que vous avez mise avec moi m'a donné du fruit de l'arbre, et j'en ai mangé. " Yahweh Dieu dit à la femme:

13 " Pourquoi as-tu fait cela? " La femme répondit: " Le serpent m'a trompée, et j'en ai mangé."

14 Yahweh Dieu dit au serpent: " Parce que tu as fait cela, tu es maudit entre tous les animaux domestiques et toutes les bêtes des champs; tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie.

15 Et je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité; celle-ci te meurtrira à la tête, et tu la meurtriras au talon.

16 " A la femme il dit: " je multiplierai tes souffrances, et spécialement celles de ta grossesse; tu enfanteras des fils dans la douleur; ton désir se portera vers ton mari, et il dominera sur toi. "

17 Il dit à l'homme: " Parce que tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: Tu n'en mangeras pas, le sol est maudit à cause de toi. C'est par un travail pénible que tu en tireras , ta nourriture, tous les jours de ta vie;

18 il te produira des épines et des chardons, et tu mangeras l'herbe des champs.

19 C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes à la terre, parce que c'est d'elle que tu as été pris; car tu es poussière et tu retourneras en poussière."

20 Adam donna à sa femme le nom d'Eve, parce qu'elle a été la mère de tous les vivants.

21 Yahweh Dieu fit à Adam et à sa femme des tuniques de peau et les en revêtit.

22 Et Yahweh Dieu dit: " Voici que l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Maintenant, qu'il n'avance pas sa main, qu'il ne prenne pas aussi de l'arbre de vie, pour en marger et vivre éternellement. "

23 Et Yahweh Dieu le fit sortir du jardin d'Éden, pour qu'il cultivât la terre d'où il avait été pris.

24 Et il chassa l'homme, et il mit à l'orient du jardin d'Éden les Chérubins et la flamme de l'épée tournoyante, pour garder le chemin de l'arbre de vie.

_________________
La Parole ! Est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier.Paix ! 
avatar
Ginou Saliba
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 5975
Date d'inscription : 13/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: François déraille et veut réécrire la Bible

Message  Admin le Jeu 17 Sep 2015 - 18:13

@ Ginou Saliba :

Meeerci ! pour cette information très importante !

J'en parlerai dans ma prochaine Newsletter !

Le Livre d\'or

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36195
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: François déraille et veut réécrire la Bible

Message  Admin le Jeu 17 Sep 2015 - 18:32

@ Tous :

Ce Pape est assurément le Faux-Prophète !

Il remet une fois de plus en doute un autre Enseignement de l'Église Catholique. Cette fois-ci sur Adam et Ève !

Son point de vue n'est pas théologique, ou même mystique, mais idéologique. Il est axé sur la notion (fausse) d'égalitarisme entre l'Homme et la Femme comme l'enseigne l'idéologie féministe (et la Franc-Maçonnerie) qui voudrait nous faire croire que l'Homme et la Femme sont parfaitement égaux en tout alors que l'Église Catholique a toujours enseignée que l'Homme et la Femme sont égaux devant Dieu, mais avec des Vocations respectives qui ne sont pas les mêmes !

L'Homme est le Chef de la Femme enseigne Saint Paul car il représente le Christ et le Père, donc l'Autorité de Dieu sur la création, autorité donnée par le Père à Adam lui-même au moment de la création et autorité qu'il porte avec lui dans sa Famille. En revanche, la Femme est le COEUR de la Famille car elle représente à la fois la Vierge Marie et l'Église à cause de son côté plus intime et plus mystique avec Dieu.

L'un, l'Homme, est plus tourné vers l'extériorité; l'autre, la Femme, vers l'intériorité !

Les deux se complètent donc parfaitement et les deux n'ont pas à se jalouser l'un l'autre car c'est ce qui fait leur force !

C'est pourquoi Satan essaie de détruire ce rapport de force en essayant de détourner la Femme de sa Vocation à la Maternité et à l'intériorité.

Ce Pape, répétons-le, est inspiré par l'Esprit du Monde quand il parle comme il parle !

Si quelqu'un prétendait le contraire, et bien qu'il vienne le prouver avec de solides arguments !

Drapeau de la Paix 

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36195
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: François déraille et veut réécrire la Bible

Message  Ginou Saliba le Jeu 17 Sep 2015 - 21:22

@Admin:

Sou prétexte de défendre Ève, je vois aussi qu'il s'en prend à La Vierge. Car osé dire que :
Les "lieux communs blessants" vont à l'encontre de la vérité, estime le souverain pontife qui rappelle que le Christ est lui-même né d'une femme.


C'est vouloir rabaisser la femme la plus pure, la plus obéissante, la Mère de Dieu, à Ève qui a faillit nous perdre par sa désobéissance, si ce n'etait la Miséricorde Divine et le Fiat de Maman Marie. Oui, le Christ est né d'une Femme, mais pas n'importe Laquelle et certainement pas une Ève. Mais une Nouvelle, une Pure et sans tâches, parfaitement obéissante et soumise a Dieu.

_________________
La Parole ! Est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier.Paix ! 
avatar
Ginou Saliba
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 5975
Date d'inscription : 13/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: François déraille et veut réécrire la Bible

Message  clofer le Ven 18 Sep 2015 - 1:57

Bonjour,
Benoit XVI est un grand théologien, et contrairement à ce qu'on pense de lui, loin d'être un conservateur au plan de la réflexion théologique. Le père François Varillon, philosophe jésuite qui donnait des conférences aux ouvriers de Belleville à Paris dans les années 70, a écrit de nombreux livres très intéressants (La souffrance de Dieu, joie de croire) et il cite souvent celui qui était à l'époque le cardinal Ratzinger.
Les écrits de Benoit XVI, s'ils jettent parfois un regard nouveau sur la Parole, sont pensés et réfléchis.
François n'a pas une pensée profonde, il jette en pâture des réflexions inspirées du moment, mais il a un plan, c'est sur, et pour l'instant il peut inquiéter !
avatar
clofer
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.

Messages : 63
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 65
Localisation : Paris, Fort Mahon, Barbotan les Thermes

Revenir en haut Aller en bas

Re: François déraille et veut réécrire la Bible

Message  JEREMIE le Ven 18 Sep 2015 - 9:50

Comment enrayer la chute de la natalité en Europe? ©Getty Images

Comment enrayer la chute de la natalité en Europe ?
Historiquement, les deux principaux facteurs de régulation de la population mondiale sont le manque de nourriture et la mortalité infantile. Mais alors que la richesse de l’Europe et les progrès médicaux auraient dû lui offrir les conditions idéales pour une croissance démographique, les taux de natalité ne cessent de baisser sur le continent. Les nouveaux modèles familiaux et parentaux sont-ils en cause? L’Europe cherche des solutions pour aider les adultes qui le souhaitent à…faire des bébés.

Le constat est simple : alors que le taux de fertilité nécessaire pour assurer le renouvellement des générations est estimé à 2,1 enfants par femme, le taux moyen constaté dans l’Europe des 25 (chiffres de 2005) est de 1,5 enfants par femme. Conséquence : la population européenne décline.

Les démographes estiment même que si le taux de fertilité continue à baisser jusqu’à 1,3 enfants par femme, les européens ne seront plus, dans 100 ans, qu’un quart de la population actuelle…

Les raisons du déclin européen

Pour expliquer la chute du taux de natalité en Europe, les démographes évoquent plusieurs facteurs :

  le niveau d’éducation des mères qui leur impose d’équilibrer vie familiale et carrière,
  les changements de valeurs culturelles et individuelles,
  l’augmentation des divorces et la baisse du nombre de mariages,
  les nouveaux styles de vie (plus de contraception, grossesses plus tardives).


Pourtant, selon une étude européenne réalisée en 2004 (voir lien ci-dessous), les femmes souhaiteraient en général avoir plus d’enfants qu’elles n’en ont. Mais selon leurs mots, élever un enfant coûte très cher et elles restent inquiètes quant à l’avenir de leur fils ou fille : voilà les deux facteurs qui les décident à ne pas faire plus d’enfants.

Au niveau européen, cette chute de la natalité inquiète : comment faire face à une Europe vieillissante, aux coûts plus élevés de la solidarité nationale en termes de santé et de retraites, au manque de main-d’œuvre et de salariés et ce, face à d’autres régions du monde où la démographie est au contraire croissante ? L’Union Européenne (UE) réfléchit aux moyens d’encourager la natalité.

De nouvelles politiques publiques pour soutenir les parents

Déjà en 2002, lors du Sommet de Barcelone, les Etats-membres de l’UE s’étaient engagés à agir. Ils s’étaient fixé pour objectif en 2010 d’offrir une crèche ou une garderie pour au moins un tiers des enfants de moins de 3 ans. Ce taux devrait grimper à 90% pour les enfants entre 3 ans et l’âge légal de première année d’école.

Le Parlement européen planche lui aussi sur deux rapports touchant directement les facteurs affectant la population. Pour encourager la natalité, la députée française Françoise Castex préconise, dans son projet de rapport sur l’avenir démographique de l’Europe, plusieurs mesures concrètes :

  adapter les politiques publiques au besoin de stabilité des femmes qui décident d’avoir un enfant ;
  aider les mères célibataires par des investissements publics dans les aides aux jeunes enfants, dans les garderies d’enfants ou la protection sociale ;
  promouvoir le congé de paternité et établir un droit effectif au congé parental.

Ces mesures devraient permettre, explique la députée dans son projet de rapport, de « maintenir la compétitivité économique, tout en garantissant le modèle social européen sur le long terme ».

Etudier et élever un enfant, c’est possible !

La proportion d’étudiants qui sont aussi parents reste faible en Europe, à l’exception des pays nordiques : en Suède par exemple, 41% des femmes ont eu leur premier enfant avant la fin de leurs études. Cela est rendu possible grâce aux mesures sociales et économiques adaptées : pour la députée grecque Marie Panayotopoulos-Cassiotou, il est donc temps de réconcilier vie familiale et période d’études.

Auteur d’un rapport adopté en juin 2007 à ce propos, elle explique que « s'il est vrai qu'il n'est pas du ressort des États d'influer sur les choix individuels d'avoir ou non des enfants, les États devraient créer toutes les conditions permettant aux Européens d’avoir le nombre d'enfants qu'ils désirent. » Et ce, même pour les jeunes européens et à un stade précoce de leur vie.

Elle appelle donc les Etats-membres et la Commission européenne à offrir aux jeunes des taux avantageux de crédits lorsqu’ils doivent combiner études et responsabilités familiales. Leurs conditions de logement doivent être adaptées s’ils élèvent un ou plusieurs enfants, et leur accès aux garderies doit être aussi aisé que pour les parents salariés.

Ces mesures suffiront-elles à inverser la courbe de natalité ? Réponse dans quelques années…

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?language=fr&type=IM-PRESS&reference=20080414FCS26499
avatar
JEREMIE
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.

Messages : 386
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: François déraille et veut réécrire la Bible

Message  JEREMIE le Ven 18 Sep 2015 - 9:53

«Le divorce est une revendication féminine»
Par Charlotte Rotman — 16 novembre 2011 à 00:00
DÉSAMOUR. Pourquoi les femmes sont-elles le moteur des séparations ? Entretien avec le sociologue François de Singly, qui publie un livre-enquête.

Maud a décidé de divorcer après plusieurs années de doute. «C’était le grand bonheur. Je souriais toute seule en conduisant, je chantais, c’était une libération, mais alors quel bonheur ! Je me retrouve, maintenant, c’est quand même fou !» Elles ne le disent pas toutes avec le même transport. Mais, pour beaucoup de femmes, le divorce est un moyen d’émancipation qui s’accompagne d’un sentiment de «reconquête de soi». Le plus souvent, ce sont elles qui le demandent, pas leurs maris. Voilà ce que montre Séparée, (1) le dernier livre de François de Singly, spécialiste des évolutions de la famille et professeur à l’université Paris-Descartes. L’ouvrage rassemble plusieurs enquêtes inédites, dont l’une porte sur une centaine de récits de femmes hétérosexuelles séparées.

En trente ans, les probabilités de divorcer ont doublé. Mais, jusqu’à présent, les sociologues ont préféré étudier comment on choisit son conjoint plutôt que pourquoi on s’en sépare. Pourtant le désamour est tout aussi intéressant que l’amour. La rupture que l’union.
Pourquoi avoir écrit Séparée du point de vue des femmes ?

Parce qu’aujourd’hui le divorce est en majorité demandée par des femmes. Pour être exact, sur 100 divorces initiés par l’un des conjoints, c’est à 75% la femme qui le demande. C’est une revendication féminine. Souvent on étudie la vie privée des individus comme si c’était neutre que ce soit des hommes ou des femmes. Mais ce n’est pas le cas.
Pourquoi les femmes demandent-elles plus le divorce ?

Les femmes sont plus souvent déçues de la vie conjugale, du niveau d’engagement de leur mari dans la vie commune, et de l’attention trop faible qu’ils leur portent.

Elles ont une définition du mariage basé sur l’amour : elles ne veulent pas d’un mariage bourgeois qui ne dit pas son nom, mais où chacun fait sa vie, où les hommes jouissent de la stabilité de l’union avec leur femme et, aussi, d’une offre sexuelle variée. Les femmes construisent leur demande d’individualité dans une logique qui passe par l’amour. Elles demandent plus le divorce parce qu’elles ont un niveau d’exigence plus élevé : elles attendent de leur conjoint une reconnaissance globale d’elles-mêmes. Leurs plaintes l’expriment : «Il ne fait pas assez attention à moi» ; «Quand il est là, il n’est pas assez investi.»
Quels types de séparation avez-vous identifiés ?

Trois (lire les témoignages ci-dessous). Une forme de divorce a clairement à voir avec le féminisme des années 70 : c’est le refus de la négation de soi. Ces femmes ont misé sur le «nous» et se sentent flouées. Elles ont parié sur la prédominance de la vie commune, s’y sont consacrées, mais se rendent compte que leur mari menait sa vie de façon indépendante. Elles se sentent réduites à une dimension sociale : la mère, l’épouse. Or, elles veulent que dans leur espace privé, toutes leurs identités soient reconnues. Pour redevenir elles-mêmes, il faut se séparer de la personne qui les nie. Dans ce cas, le divorce est difficile, car le «nous» était le plus important, et le «je» était noyé. Il signe un échec. Mais il permet l’émancipation. Il permet de retrouver du pouvoir sur soi-même.
Ont-elles toujours les mêmes reproches vis-à-vis de leur conjoint ?

Pour certaines femmes, le «nous» est moins investi. Elles se plaignent donc moins d’une assignation à leur rôle d’épouse. Mais elles refusent ce qui dans la vie conjugale est perçu comme un obstacle à la réalisation personnelle. Le «je» devient primordial pour elles. Le divorce peut alors être une étape de leur développement. Je me construis tout au long de la vie, à un moment donné mon conjoint ne correspond plus à ce que je veux. Il y a alors une envie de se redéfinir. C’est plus vrai chez la jeune génération. Le conjoint a été un accompagnateur, elles l’ont rencontré tôt, mais ont progressé dans la vie, et il y a un décalage… Elles peuvent choisir de rompre, même avec un compagnon aimable. Le divorce est une forme d’émancipation là aussi, mais plus douce, et permet le maintien du lien avec l’ancien conjoint.
Selon vous, le succès du divorce exprime aussi que l’amour n’est plus sans condition ?

Oui, cette nouvelle définition de l’amour dérive de la demande d’égalité entre les partenaires et de la défense de soi. On le voit bien dans un troisième modèle de séparation. C’est celui initié par les femmes qui ont parié sur la construction du couple, sans pour autant renoncer à mener une vie personnelle, et notamment professionnelle. Elles ne veulent pas que la femme soit du côté du «nous», et l’homme du côté du «je». Elles réclament un équilibre et une réciprocité. Elles veulent tout concilier.
Pascal Bruckner a-t-il raison d’écrire que «le couple fait naufrage comme une barque surchargée» ?

C’est la thèse de l’inflation : le bateau est surchargé, il coule car les femmes sont trop exigeantes. Mais quelle banque centrale décrète qu’il y a inflation ? Les femmes n’en demandent pas «trop», qui le dit ? C’est juste un regard masculin.
Quel est le rôle de l’infidélité dans la séparation ?

Elle l’accélère. Mais ce n’est pas juste un déclencheur. Je pense que la définition que les femmes ont de l’amour inclut l’exclusivité sexuelle. C’est une demande totale, qui implique le plus souvent une logique de confiance, plus que de contrôle. Mais cette définition qui inclut la fidélité peut très bien évoluer…
Comment devient-on un ex ?

Il faut définir un autre lien, ce n’est pas toujours possible. Parfois, on raye son ancien conjoint, on le gomme carrément. Dans mon enquête sur les trentenaires, on voit que les trois quart des femmes en couple n’ont plus aucune relation avec leur ex. Ou alors, pour certaines, il reste «le père de mes enfants». Ce qui correspond à la norme juridique : on reste un couple parental, même si le couple conjugal n’est plus. J’ai été également frappé dans les entretiens que des femmes parlent de leur ancien mari, comme d’un «ami», même comme d’un «frère». C’est le cas quand les femmes ont su défendre leur «je» lorsqu’elles étaient en couple. C’est aussi une manière de réintroduire de la longue durée, au moment de la séparation. Le conjoint était total, mais pas forcément durable. Un ami, c’est une reconnaissance plus partielle, mais qui est appelé à durer davantage.

(1) «Séparée, vivre l’expérience de la rupture», Editions Armand Colin, novembre 2011, 17,50euros.
Charlotte Rotm
http://next.liberation.fr/vous/2011/11/16/le-divorce-est-une-revendication-feminine_774970
avatar
JEREMIE
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.

Messages : 386
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

D'autre exemple encore... LE PAPE DERAILLE...

Message  JEREMIE le Ven 18 Sep 2015 - 9:57

http://www.elle.fr/Love-Sexe/Mon-mec-et-moi/Articles/Couple-pourquoi-ce-sont-les-femmes-qui-s-en-vont-406038



http://www.lalibre.be/actu/belgique/pourquoi-les-femmes-prennent-l-initiative-de-la-rupture-51b8e10ce4b0de6db9c49204



http://madame.lefigaro.fr/societe/quand-passion-faiblit-femmes-partent-071211-186904


http://leplus.nouvelobs.com/contribution/213603-divorce-pourquoi-la-decision-vient-le-plus-souvent-des-femmes.html
avatar
JEREMIE
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.

Messages : 386
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: François déraille et veut réécrire la Bible

Message  clofer le Ven 18 Sep 2015 - 11:09

Est ce à cause de cette dénatalité que nos dirigeants favorisent l'invasion des migrants ? Mauvais calcul en tout cas.
Rappelons que la France a supprimé une bonne part des allocations familiales aux familles dites riches donc françaises.
avatar
clofer
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.

Messages : 63
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 65
Localisation : Paris, Fort Mahon, Barbotan les Thermes

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum