Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église !

3 participants

Aller en bas

Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Empty Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église !

Message  Admin Lun 19 Oct 2015 - 15:09

LE PAPE FRANÇOIS PRÔNE UNE "SAINE DÉCENTRALISATION" DANS L'ÉGLISE !


Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! 4ffdff10


LE PAPE VEUT DONNER PLUS DE POIDS AUX ÉVÊQUES

CITE DU VATICAN (Reuters - 18 octobre 2015) - Le pape François a prôné samedi une "saine décentralisation" des pouvoirs au sein de l'Eglise catholique, qui donnerait notamment aux évêques plus de poids dans les décisions.

Il s'exprimait lors d'une cérémonie marquant le 50e anniversaire de l'institution du synode des évêques par le pape Paul VI dans la foulée du concile Vatican II.

Le synode est un corps consultatif, constitué d'évêques venus du monde entier, qui se réunit périodiquement pour discuter des questions importantes pour l'Eglise, comme actuellement "les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l'évangélisation".

Pour le pape François, au nom du principe de collégialité, les conférences des évêques à travers le monde devraient avoir plus de poids dans les décisions qui concernent les fidèles, plutôt que toujours se tourner vers Rome dans l'attente d'une décision venant du "centre".

Il a souligné "la nécessité d'aller de l'avant vers une saine 'décentralisation'" et a jugé "nécessaire et urgent de réfléchir à une conversion de la papauté", comme l'avait déjà évoqué Jean Paul II en 1995. "Je suis convaincu que, dans une Eglise synodale, même l'exercice (de la papauté) pourra recevoir plus de lumière", a-t-il dit.

(Philip Pullella, Guy Kerivel pour le service français)

SOURCE :

http://www.boursorama.com/actualites/le-pape-prone-une-saine-decentralisation-dans-l-eglise-8c6626f8eb6bb7aef484399095e5fff3

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66205
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Empty Re: Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église !

Message  Bobestparti Lun 19 Oct 2015 - 15:34

Merci @ admin 
Traduction : décentralisation selon le pape François 
ne soyons pas dupes c'est si vous n'êtes pas d'accord sur la résolution définitive de ce synode  c'est pas ma faute à moi c'est la collégialité de tous , c'est pas mi .... C\'est pas moi !
Je ne sais pas Un bon café !
Bobestparti
Bobestparti
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3757
Date d'inscription : 24/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Empty Re: Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église !

Message  Admin Lun 19 Oct 2015 - 17:54

@ Tous :

Quelle face il fait notre "bon Pape François" !

Une face de Faux-Prophète ! Éclater de rire

Une face de Judas ! Mort de rire

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66205
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Empty Pourquoi Bergoglio annonce maintenant la réforme/démolition de la Papauté par la décentralisation !

Message  Admin Mar 20 Oct 2015 - 13:46

POURQUOI BERGOGLIO ANNONCE MAINTENANT LA RÉFORME/DÉMOLITION DE LA PAPAUTÉ PAR LA DÉCENTRALISATION !


Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Franci10


La fumée de Satan dans l'Eglise.

L'avertissement dramatique d'Antonio Socci après la deuxième semaine du Synode sur la Famille.



POURQUOI BERGOGLIO ANNONCE MAINTENANT LA RÉFORME/DÉMOLITION DE LA PAPAUTÉ.

L'ARCHEVÊQUE TOMASZ PETA AU SYNODE : ICI EST ENTRÉ LA «FUMÉE DE SATAN» PROPHÉTISÉE PAR PAUL VI


www.antoniosocci.com 18 octobre 2015

Hier, le pape Bergoglio a prospecté - rien de moins - une réforme de la papauté :

«Il n'est pas opportun que le Pape remplace les épiscopats locaux dans le discernement de toutes les problèmatiques qui se présentent dans leurs territoires. En ce sens, je ressens la nécessité de procéder à une salutaire "décentralisation"».

Bien qu'il cite une phrase de Jean-Paul II, Bergoglio entend en réalité faire une opération qui suit la vieille idée anti-romaine des catho-progressistes, qui est le contraire de ce qu'entendait le pape Wojtyla.

Ce n'est pas un hasard, en effet - après qu'il l'ait proposé dans Evangelii Gaudium - que le pape argentin relance cette idée aujourd'hui, en plein Synode de cet incandescent synode sur la famille. La raison est claire.

SYNODE CONTOURNÉ
-----
Il y a quelques mois - voyant que la révolution de Kasper n'avait pas été approuvée par le Synode de 2014 - le président de la Conférence épiscopale allemande, Reinhard Marx, avait affirmé avec arrogance que l'épiscopat allemand n'est pas «une filiale de Rome». Revendiquant donc la prétention de pouvoir suivre sa propre route (cela sembla presque une menace de schisme «de la gauche»).

L'idée formulée hier sert à Bergoglio à dribbler le Synode (où la majorité reste catholique) comme il l'a fait avec le motu proprio qui introduit le divorce dans l'Église.

Dans la pratique, on déléguerait aux épiscopats - comme celui allemand - les questions controversées (divorcés remariés, unions civiles et homosexualité).

Mais un tel choix, au lieu de résoudre le problème, le rendrait encore plus explosif et plus grave. Parce que ce serait démolir l'Eglise elle-même.

FIN DU CATHOLICISME
----

En effet, en mars dernier, le cardinal Müller, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, avait répondu à Marx que déléguer les décisions doctrinales ou disciplinaires en matière de famille ou de mariage aux conférences épiscopales nationales «est une idée absolument anti-catholique qui ne respecte pas la catholicité de l'Eglise».

La vérité ne change pas avec le climat. Si la vérité n'est pas la même partout, ce n'est plus la vérité. Ce serait le triomphe de la «dictature du relativisme» même dans l'Eglise, et donc sa fin.

Le cardinal Burke l'a répété:

«C'est tout simplement contraire à la foi et à la vie catholique. L'Eglise suit l'enseignement de notre Seigneur Jésus-Christ (et) elle est une dans le monde entier. Il n'y a aucun changement dans ces vérités, d'un lieu à un autre ou d'une époque à lune autre. Bien sûr, l'enseignement de ces vérités tient compte des exigences particulières de chaque région. Mais cela ne change pas l'enseignement (...) qui devrait même être encore plus fortedans les endroits où il est le plus compromis».

Si l'idée des «diversités régionales» - également présentée au Synode - passe, «l'Eglise n'est plus catholique [universelle]. Cela signifie - ajoute Burke qu'elle n'est plus 'une' dans son enseignement, à travers le monde. Nous avons 'une' seule foi. Nous avons 'un' [ensemble de] sacrements. Nous avons 'un' gouvernement pour l'ensemble du monde. C'est cela que signifie «catholique».

Une réforme de la papauté qui transformerait l'Eglise en une fédération d'Églises locales qui décident - chacune pour soi - à propos des divorcés remariés et l'homosexualité, puis des commandements et des sacrements - porterait atteinte à la «constitution divine» de l'Eglise (c'est-à-dire l'Église telle qu'elle a été fondée par le Christ) et une telle réforme n'est dans les pouvoirs d'aucun pape. Parce que le pape n'est pas supérieur à Jésus-Christ.

Comme on le voit, au Synode, plus on entre dans le vif du sujet et plus on découvre qu'au fond, le vrai conflit porte sur les fondements de la foi catholique et sur la survie de l'Église elle-même, comme le Christ l'a instituée et comme elle existe depuis deux mille ans.

ÉGLISE ET ANTI-ÉGLISE
-----
Peu de gens comprennent la portée du conflit actuel parce que le Synode a été voulu (par Bergoglio) à huis clos, il est bâillonné et filtré par l'establishment bergogliien. Et la plupart des médias chantent en chœur la même vieille rengaine voulue par les Maîtres de chant.

Mais si on se met à creuser, on découvre qu'il y a désormais un schisme de fait, non déclaré, mais évident.
Beaucoup de Pères synodaux, conscients de l'immensité des enjeux, expriment leur profonde préoccupation.
C'est ce qu'ont fait - au nom de beaucoup d'autres - les treize cardinaux de la fameuse lettre, avec loyauté et respect, mais dans la Salle, ils ont reçu de Bergoglio une réponse très dure (un «non» sur tout), puis ils se sont vus mis à l'index comme «conjurés» grâce à "quelqu'un" qui - faisant filtrer la lettre à la presse - l'a fait dans le but de discréditer les signataires et même les non-signataires ( contraints de se dissocier). Et de discréditer même Sandro Magister - journaliste gênant pour l'establishment actuel - liquidé comme celui qui alimente les complots quand il n'a fait que son travail (s'il ya une conspiration, ce n'est pas contre Bergoglio, mais - selon les mots du cardinal Dolan - contre la famille qui au Synode, au lieu d'être défendue, risque la liquidation définitive).

Tel est le climat.

L'Association américaine "Voice of the Family" soutient qu'au synode, un affrontement entre Eglise et anti-Eglise est en cours (cf. Synode: L'Eglise vers la dictature du relativisme?), mais l'archevêque bergoglien Cupich - à qui cette affirmation a été soumise - a haussé les épaules: «Je ne suis pas d'accord. Nous écouter mutuellement est d'une grande utilité».

Malheureusement, ce n'est pas le cas, parce que Bergoglio ne veut pas entendre raison et fonce vers son objectif comme un char d'assaut.


Il n'y a aucune écoute de la voix des catholiques, qui sont même snobés avec mépris, voire délégitimés, comme on l'a vu justement avec la lettre des cardinaux.

Il est arrivé la même chose avec l'ensemble de l'épiscopat polonais, qui a défendu la doctrine catholique, parce que dans le pays de Jean-Paul II, on assiste avec consternation au renversement soudain de son enseignement mis en place à Rome.

La revue «Pologne chrétienne», représentative du monde catholique polonais, a réalisé une vidéo "Krisis. Où va nous mener le Synode», dans laquelle les évêques et les cardinaux s'expriment et où l'on peut entendre des affirmations dramatiques selon lesquelles l'hérésie dans l'Église est arrivée aux niveaux (aux étages) les plus élevés.

«FUMÉE DE SATAN»
---
Tomasz Peta, Archevêque de Astana, au Kazakhstan, ressemble aux anciens confesseurs de la foi: son église et composée essentiellement d'anciens prisonniers des camps de concentration communistes (tant prêtres que fidèles).

Au Synode, il a fait une intervention formidable et dramatique:

«Le Bienheureux Paul VI a dit en 1972: "Par quelque fissure, la fumée de Satan est entrée dans le temple de Dieu". Je suis convaincu que ces paroles du saint pontife, l'auteur d'Humanae Vitae, furent prophétiques. Au cours du Synode de l'année dernière, "la fumée de Satan" a essayé d'entrer dans la Salle de Paul VI».

À ce point, l'archevêque énumère les trois questions qui sont un tremblement de terre pour l'Église, et dans lesquelles il sent cette "fumée". Les voici, selon le prélat kasakh:

1) La proposition d'admettre à la sainte communion celui qui est divorcée et vit dans une nouvelle union civile;

2) L'affirmation que la cohabitation est une union qui peut avoir une certaine valeur en soi; 3) Le plaidoyer pour homosexualité comme quelque chose qui est censé être normal».

Il convient de mentionner que ces trois points ont été rejetés au Synode de 2014, mais ont été réintégrés d'autorité par Bergoglio dans l'Instrumentum laboris de ce synode.

En effet, l'archevêque Peta ajoute que dans ce Synode aussi, on a recommencé à «avancer des idées qui contredisent la tradition bimillénaire de l'Eglise, enracinée dans le Verbe éternel de Dieu» et que «malheureusement, on peut percevoir encore l'odeur de cette "fumée infernale" dans certains passages de l'Instrumentum laboris, et également dans les discours de certains des Pères synodaux de cette année».

L'Archevêque kazakh a conclu: «Il n'est pas permis de détruire la fondation et le roc».

Intervention trop alarmiste? Non, réaliste.

Il suffit de considérer ce qui est arrivé ces derniers jours, quand l'establishment bergoglien du Synode est allé jusqu'à faire connaître et à célébrer comme «émouvant» et exemplaire un fait extrêmement déplaisant qui - de fait - était une profanation de l'Eucharistie (*).

La gravité du fait prouve qu'il y a une alerte rouge pour l'Eglise.

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2015-II/actualite/la-fumee-de-satan-dans-leglise.html

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66205
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Empty Re: Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église !

Message  Admin Mar 20 Oct 2015 - 13:58

LA DÉCENTRALISATION VOULUE PAR LE PAPE !


Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Sans-t17


La décentralisation de l'Eglise voulue par le Pape ... et le schisme prévisible qui s'ensuivra. L'article du Prof. de Mattei sur Il Foglio d'aujourd'hui. Pour lui aussi, le post-synode sera plus important que le synode

Le post-synode est plus important que le synode, parce qu'il en représente l'auto-réalisation.

Le Synode, en effet, confiera la réalisation de ses objectifs à la praxis pastorale. Si ce qui se transforme n'est pas la doctrine, mais la pastorale, ce changement ne peut se produire dans le Synode, il doit se produire dans la vie quotidienne du peuple chrétien et donc hors du Synode, après le Synode, dans la vie des diocèses et des paroisses de l'Eglise.

SYNODE : LA DÉCENTRALISATION DE L'EGLISE OFFENSE LA FOI ET LE SENS COMMUN

Roberto de Mattei
Il Foglio, 20 octobre 2015
Ma traduction

Le Pape François a annoncé, le 17 Octobre 2015, comment se conclura le Synode sur la famille. A quelques jours de la fin des travaux, l'assemblée des évêques est arrivée à une 'impasse' (en français dans le texte) et la route pour en sortir serait, selon le pape celle de la décentralisation de l'Eglise (1).

L'impasse découle de la division entre ceux qui dans la Salle rappellent fermement le Magistère de toujours sur le mariage, et ces 'novatores' qui voudraient renverser deux mille ans d'enseignement de l'Église, mais surtout la vérité de l'Evangile. C'est en effet Parole du Christ, loi divine et naturelle, que le mariage valide des baptisés, conclu et consommé, ne peut être, pour aucune raison au monde, dissous par quiconque.

Une seule exception annulerait la valeur absolue et universelle de cette loi, et si cette loi venait à tomber, l'édifice moral de l'Eglise tout entier s'écroulerait avec elle. Ou bien le mariage est indissoluble ou bien il ne l'est pas, et on ne peut pas admettre une dissociation entre l'énonciation du principe et son application dans la praxis. Entre la pensée et les mots et entre les mots et les faits, l'Eglise exige une cohérence radicale, la même dont ont témoigné les martyrs au long de l'histoire.

Le principe selon lequel la doctrine ne change pas, mais que son application pastorale change, introduit un coin (ndt: au sens de l'outil dont on se sert pour fendre du bois ou de la pierre avec un maillet) entre deux dimensions inséparables du christianisme: Vérité et Vie. La séparation entre la doctrine et la praxix ne provient pas de la doctrine catholique, mais de la philosophie hégélienne et marxiste, qui inverse l'axiome traditionnel selon lequel 'agere sequitur esse' (l'action suit l'"être"). L'action, dans la perspective des novateurs, précède l'"être" et le conditionne, l'expérience ne vit pas la vérité, mais la crée. C'est le sens du discours prononcé par le cardinal Christoph Schönborn, commémorant le 50e anniversaire du Synode, le jour même où le pape François s'exprimait (2). «La foi ne peut pas être représentée mais seulement témoignée», a affirmé l'archevêque de Vienne, réaffirmant la primauté du «témoignage» sur la doctrine.

Martyr, en grec, signifie témoin, mais pour les martyrs, témoigner signifiait vivre la vérité, tandis que pour les novateurs, cela signifie la trahir, la réinventer dans l'expérience.

La primauté de la praxis pastorale sur la doctrine est destinée à avoir les conséquences catastrophiques suivantes:

1) Le Synode "virtuel", comme cela a déjà été le cas pour le Concile Vatican II, est destiné à prévaloir sur le réel. Le message médiatique qui accompagnera les conclusions des travaux est plus important que le contenu des documents. La Relatio sur la première partie de l'Instrumentum Laboris du Circulus Anglicus C affirme avec clarté la nécessité de cette révolution du language: “Like Vatican II, this Synod needs to be a language-event, which is more than cosmetic”.

2) Le post-synode est plus important que le synode, parce qu'il en représente l'auto-réalisation. Le Synode, en effet, confiera la réalisation de ses objectifs à la praxis pastorale. Si ce qui se transforme n'est pas la doctrine, mais la pastorale, ce changement ne peut se produire dans le Synode, il doit se produire dans la vie quotidienne du peuple chrétien et donc hors du Synode, après le Synode, dans la vie des diocèses et des paroisses de l'Eglise.

3) L'auto-réalisation du Synode se déroule à l'enseigne de l'expérience des Eglises particulières, autrement dit de la décentralisation ecclésiastique. La décentralisation autorise les églises locales à expérimenter une pluralité d'expériences pastorales. Mais s'il n'y a pas une unique praxis cohérente avec l'unique doctrine, cela signifie qu'il y en a beaucoup, et toutes dignes d'être expérimentées. Les protagonistes de cette Révolution dans la praxis seront donc les évêques, les prêtres, les conférences épiscopales, les communautés locales, chacun selon sa liberté et sa créativité.

On voit se profiler l'hypothèse d'une Eglise "à deux vitesses" (two-speed Church) ou, toujours pour utiliser le language des eurocrates de Bruxelles, à "géométrie variable" (variable geometry). Face au même problème moral, on réagira de façon différente, selon l'éthique de la situation. A l'église des "catholiques adultes", de langue germanique, appartenant au "premier monde" sera autorisée la "marche accélérée" du "témoignage missionnaire"; à l'église des catholiques "sous-développés", africains ou polonais, appartenant aux églises du deuxième ou troisième monde, sera concédée la "marche lente" de l'attachement à leurs traditions.

Rome resterait en arrière-plan, sans autorité réelle, avec une unique fonction d'"impulsion charismatique". L'Eglise serait dé-vaticanisée, ou plutôt, dé-romanisée. A l'Eglise romanocentrique, on veut substituer une église polycentrique ou polyédrique. L'image du polyèdre a souvent été utilisée par le Pape François. «Le polyèdre - a-t-il affirmé - est une unité, mais avec toutes les différentes parties; chacune a sa particularité, son charisme. C'est cela l'unité dans la diversité. C'est sur cette route que nous, chrétiens, faisons ce que nous nommons l'œcuménisme théologique: nous essayons de faire en sorte que cette diversité soit davantage harmonisée par l'Esprit Saint et devienne unité» (3).

Le transfert des pouvoirs aux conférences épiscopales est déjà prévu dans un passage d'"Evangelii Gaudium", qui les conçoit comme «sujets de pouvoirs spécifiques, incluant même quelque authentique autorité doctrinale. Une centralisation excessive, plutôt que d'aider, complique la vie de l'Église et sa dynamique missionnaire» (§32).

Aujourd'hui, François énonce ce "principe de collégialité", comme résultat final de l'assemblée en cours.

Les antiques hérésies du gallicanisme et du nationalisme ecclésiastique émergent à nouveau à l'horizon. La primauté de juridiction du Souverain Pontife est en effet un dogme de foi promulgué par le Concile Vatican II: dans cette primauté réside l'autorité suprême de l'Eglise, sur tous les pasteurs et sur tous les fidèles, indépendamment de tout autre pouvoir. Ce principe constitue la garantie de l'unité de l'Église: unité de gouvernement, unité de foi, unité des sacrements. La décentralisation est une perte d'unité qui conduit inévitablement au schisme. Le schisme est en effet la rupture qui se produit inexorablement quand viennent à manquer un point central de référence, un critère unitaire, tant sur le plan de la doctrine que sur celui de la discipline et de la pastorale. Les Églises particulières, divisées sur la praxis, mais aussi sur la doctrine qui dérive de la praxis, sont fatalement destinées à entrer en conflit et à produire fractures, schismes, hérésies.
La décentralisation ne sape pas seulement la Primauté romaine, mais nie le principe de non-contradiction, selon lequel «une même personne ne peut pas, dans le même temps et sous le même rapport, être ce qu'elle est et ne pas l'être». C'est seulement sur la base de ce premier principe logique et métaphysique que nous pouvons utiliser notre raison et connaître la réalité qui nous entoure.

Qu'advient-il si le Pontife romain renonce, même seulement en partie, à exercer son pouvoir pour le déléguer aux Conférences épiscopales ou aux évêques individuels? Il arrive évidemment que se crée une diversité de doctrine et de praxis entre les conférences épiscopales et d'un diocèse à l'autre. Ce qui sera interdit dans un diocèse, sera admis dans un autre et vice versa. Le concubin pourra recevoir le sacrement de l'Eucharistie dans un diocèse et pas dans un autre. Mais le péché est ou n'est pas, la loi morale est la même pour tout le monde ou elle n'est pas. Et de deux choses l'une: soit le Pape a la primauté de juridiction et il l'exerce, soit quelqu'un gouverne, dans les faits, en dehors de lui

Le pape admet l'existence d'un sensus fidei, mais c'est précisément le sensus fidei des évêques, des prêtres, des simples laïcs, qui est aujourd'hui scandalisé par les extravagances que l'on entend dans la Salle du Synode. Ces extravagances offensent le sens commun avant même le sensus Ecclesiae des fidèles. Le Pape François a raison quand il affirme que l'Esprit Saint n'assiste pas seulement le pape et les évêques, mais tous les fidèles (4). Mais l'Esprit Saint n'est pas l'esprit d'innovation; il guide l'Eglise, assistant nfailliblement sa Tradition. A travers la fidélité à la Tradition, l'Esprit Saint parle encore aux oreilles des fidèles. Et aujourd'hui, comme à l'époque de l'arianisme, nous pouvons dire avec saint Hilaire «Sanctiores aures plebis quam corda sacerdotum», les oreilles du peuple sont plus saintes que les cœurs des prêtres (5).

Roberto de Mattei

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2015-II/actualite/la-decentralisation-de-leglise-voulue-par-franoi.php

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66205
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Empty Re: Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église !

Message  Admin Mer 21 Oct 2015 - 9:40

LE PAPE FRANÇOIS EST MAINTENANT VRAIMENT EN GUERRE AVEC LE VATICAN !


S'IL L'EMPORTE, L'ÉGLISE CATHOLIQUE PEUT S'EFFONDRER


Damian Thompson
blogs.new.spectator.co.uk/
18 octobre 2015
Traduction par Anna

* * *

Le Pape a prononcé hier un discours à un Synode sur la Famille profondément divisé où il a confirmé ses projets de décentralisation de l'Église Catholique, donnant plus de liberté aux conférence épiscopales locales pour élaborer leurs propres solutions aux problèmes du divorce et de l'homosexualité.

C'est le cauchemar des cardinaux catholiques conservateurs y compris – ce n'est pas une surprise - ceux du Vatican. Ils croyaient avoir une majorité suffisante au Synode pour empêcher la levée de l'interdiction à la réception de la communion par les divorcés remariés, ou quelque assouplissement dans l’attitude de l'Église envers les couples gay.

Mais dans le discours-programme d'hier, prononcé alors que le synode entre dans sa dernière semaine, François leur a annoncé que la décentralisation sera imposée par le haut.

Se référant délibérément à lui-même comme l'"Évêque de Rome", pour souligner sa solidarité avec les évêques locaux du monde entier (par opposition à la Curie Romaine, c'est à dire "le Vatican"), il a invoqué le pouvoir du Souverain Pontife de passer outre les simples cardinaux. "Le parcours du synode culmine dans l'écoute de l'Évêque de Rome, appelé à parler avec autorité comme Pasteur et Maître de tous les Chrétiens", a-t-il dit. C'est un langage plus autoritaire que celui que je me souviens avoir été utilisé par Benoît XVI en tant que pape. Cela signifie: C'est moi qui décide. À la fin, vous m'écoutez, et non le contraire.

Une affirmation a en particulier horrifié les conservateurs. François leur a dit que "le sens de la foi empêche une séparation rigide entre l'Église qui enseigne et l'Église qui apprend, car le troupeau possède son propre "sens" pour discerner les nouvelles voies que le Seigneur révèle à l'Eglise…". Ce qui revient à dire qu'il nous faudra attendre jusqu'à ce que le Pape donne la réponse finale au synode l'an prochain.

C'est un développement si étonnant qu’il mérite une analyse plus complète une fois le synode terminé. J'allais dire "dès que les choses se seront calmées", mais je ne m'attends pas à ce que les choses se calment dans un futur proche, au moins jusqu'à après le prochain conclave, dont beaucoup de catholiques conservateurs souhaitent qu’il ait lieu le plus tôt possible.

Voici pourquoi je crois que la décentralisation de François ne marchera pas.

1. C'est le synode où l'Église africaine a montré sa force. Et elle est très conservatrice. Le Cardinal Robert Sarah, de Guinée, a déclaré que le lobby gay est une menace pour la Chrétienté autant que l'ISIS. Sarah est Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et donc un des premiers cardinaux de la Curie. Mais dans son "intervention" il a voulu nous faire comprendre qu'il parlait au nom de 200 millions de catholiques africains. S'il les représente effectivement, c'est une question d'opinion, mais je doute que beaucoup d'entre eux seraient e, désaccord avec la diabolisation (littérale) de l'homosexualité de la part du cardinal. Nota Bene: Sarah et les autre cardinaux africains ne disent pas "Nous n'accepterons jamais la communion pour les divorcés remariés, etc., mais dans la mesure où vous nous laissez tranquilles, les diocèses occidentaux peuvent faire ce qu'il leur plaît". Ils affirment que les interdictions existantes doivent s'appliquer à toute l'Église Catholique. Sarah considère comme hérétique la proposition du cardinal Kasper de permettre aux évêques locaux (c'est à dire, en pratique, aux prêtres locaux et probablement aux divorcés eux-mêmes) de décider s'ils peuvent recevoir le sacrement.

2. Les Pères Synodaux les plus libéraux, sentant que le Pape François utilisera la carte maîtresse papale en leur faveur, ont tous endossé une version du plan Kasper, et peuvent bientôt permettre aux prêtres de le mettre en pratique. L'Archevêque Blaise Cupich de Chicago (désigné par François et qui sera bientôt cardinal) a donné une conférence de presse vendredi où il a dit ce qui suit au sujet des divorcés et remariés civilement: "[Les gens doivent] parvenir à une décision en bonne conscience… La conscience est inviolable et nous devons la respecter en prenant des décisions et c'est ce que j'ai toujours fait". S'il entend par cela que les catholiques divorcés peuvent décider par eux-mêmes "en bonne conscience" au sujet de la réception du sacrement, cela le met en contradiction avec le Cardinal Timothy Dolan de New York, un des signataires d'une lettre, signée aussi par d'autres hauts cardinaux du Vatican, avertissant le Pape que ce synode pourrait faire éclater l'Église. De toutes les routes vers le schisme, la plus rapide est de se quereller publiquement sur la Sainte Communion.

3. De nombreux catholiques conservateurs ne font plus confiance au Pape François, et le nombre de ceux qui n'ont pas confiance en lui s'est énormément accru depuis le début en octobre dernier du processus synodal, qu'il a selon moi très mal géré. Les prêtres et les catholiques laïques qui initialement aimaient l'homme, ne serait-ce que pour son style liturgique, et qui pensaient qu'il était fondamentalement conservateur malgré ses commentaires inopinés du genre "qui suis-je pour juger?", croient maintenant qu'il menace l'unité de l'Eglise. Certains libéraux conviennent que la désunion est inévitable mais pensent que l'Esprit Saint l'a déjà prise en compte: les Africains finiront par partager leurs propres élans compatissants vers les Catholiques qui ont été forcés par le tumulte de la vie moderne à contourner l'enseignement de l'église en matière de comportement sexuel. En d’autres termes, ils espèrent en un miracle. Entre-temps, ils sont devenus les nouveauultramontains.

4. Ce que le Pape entend quand il parle de "synodalité" n'est pas complètement clair, mais il est certain que cela n'implique pas le renforcement de la curie. En rejetant une lettre des préfets de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, de la Congrégation pour le Culte Divin et du Secrétariat pour l'Économie, il s'est distancié du Vatican. Il peut ne pas avoir décampé pour Avignon, mais son refus de vivre dans les appartements papaux semble de jour en jour plus significatif. Il a entrepris un combat avec le Vatican, et c'est quelque chose que les papes font à leurs risques et périls. Les Cardinaux Müller, Sarah et Pell (et d'autres cardinaux importants trop nerveuxeux pour signer la lettre) considèrent la curie comme la gardienne du Magistère, le dépôt de la foi. C'était pour préserver ce dépôt que Saint Jean-Paul II a centralisé l'église. Les conservateurs interprètent le discours de dimanche de François comme un manifeste pour renverser le processus et, à un niveau plus profond, marginaliser l'héritage de Jean-Paul II qui contient un enseignement difficilement conciliable avec l'agenda de l'actuel pape. D'après eux, François s'attaque au plus grand pape de l'histoire moderne, qui, maintenant qu'il est canonisé, est reconnu comme une présence surnaturelle dans la vie de l'église. Il peut même essayer de changer la nature même de la papauté, et ce pendant que son prédécesseur est encore vivant, lequel doit de demander si Dieu voulait vraiment qu'il démissionne.

Il y a d'autres choses à dire sur l'effet que la tentative de révolution de François a sur les divisions séculières et religieuses qui s'amplifient, en dehors de l'église, partout dans le monde. Mais c'est pour une autre fois. Ma dernière remarque est que si le Pape veut apporter des changements profonds à la pratique pastorale, et même à la doctrine, il y a des façons plus intelligentes pour y parvenir que de tenir un synode catastrophiquement divisé laissant ensuite entendre que de toute façon il a l'intention de faire à sa manière.

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2015-II/actualite/franois-en-guerre-avec-le-vatican.html

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66205
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Empty Re: Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église !

Message  Sainte Croix Ven 23 Oct 2015 - 10:07

Quel horreur!

On avance de plus en plus vers des ténèbres épaisses...

Augmenter le pouvoir "pastoral" des Évêques équivaut dans la pratique à démissionner de l'héritage condensée dans la Chaire Pietrine qui, par fidélité à sa tradition, devrais plus que jamais apaiser les brebis à travers l'éclairage infaillible du Magistère, dès lors immuable de la Sainte Église...

Cependant cette mesure, prise à façon totalitaire, relève d'une subtilité stratégique très sournoise et, dans la pratique, éloignera les fidèles de bonne foi dans le monde entier de l'unique Vérité et ce faisant, renfermera derrière soi la route du Salut entrouverte à notre humanité pécheresse par la Révélation du Verbe Vivant confiée justement à ce Corps Mystique de Notre Seigneur qui néanmoins, agissant en totale désobéissance à sa propre Institution Sacrée, seulement flagelle encore plus notre Doux et Bon Sauveur.

Ce faisant, Monsieur "François" (ça serait de franc-maçon?) laisse l'Église du Christ fondée par son Précieux Sang en totale dérision...C'est d'une déloyauté jamais vue auparavant, dans un moment eschatologique charnier!!!

Prions ensemble pour que Notre Pape Émérite Benoit XVI, toujours de son vivant, viens en notre secours en sachant dans son cœur, par l'éclairage du Saint Esprit plus que jamais Vivant en lui, le moment de reprendre le cap et redresser cette folie démoniaque qui côtoie les flammes de l'enfer...

Prions aussi pour que la Consécration de la Russie au Coeur Immaculé de Notre Maman Céleste soit faite immédiatement, dans la forme prescrite, pour nous éviter encore plus des chagrins...

Restons tous, plus que jamais, en communion des prières, en attendant l'Avertissement avec nos bien-aimés sauvegardés dans la lumière éclatante du Rédemptor réchauffé avec gratitude et totale confiance dans la crèche de nos cœurs!

Bien à tous...

Fleurette
Sainte Croix
Sainte Croix
Première Demeure : J'évite le péché mortel.
Première Demeure :  J'évite le péché mortel.

Messages : 43
Date d'inscription : 14/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église ! Empty Re: Le Pape François prône une "saine décentralisation" dans l'Église !

Message  Admin Ven 23 Oct 2015 - 12:45

@ Sainte Croix :
@ Tous :

Devant les scandales qui s'offrent à nos regards, il ne faut pas perdre de vue que pour entrer dans la Terre Nouvelle, il faut d'abord que les Prophéties s'accomplissent !

L'Accomplissement des Prophéties doit passer par la venue du Faux-Prophète, laquelle est déjà accomplie à travers le Pontificat du Pape François, et la venue de l'Antéchrist, laquelle s'accomplira bientôt également !

Satan

Il nous faut donc prier et ne pas se révolter ou se scandaliser car ce qui doit arriver va arriver quand même !

- « Heureuse faute », comme dirait Saint Augustin, puisqu'elle nous permettra d'accueillir le Second Retour du Seigneur Jésus suivi de l'Entrée dans la Terre Nouvelle !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66205
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum