Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le pape pour le diaconat féminin ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  René-1 le Lun 16 Mai 2016 - 14:52

Je ne suis pas convaincu que l'interdiction faite par Jean-Paul II d'ordonner prêtre des femmes empêchera le pape François de le faire !
N'a-t-il pas déjà ignorer la demande prioritaire faite par Notre Seigneur Jésus à Ses apôtres d'évangéliser toutes les nations ?

Il préfère être ami officiellement avec les Juifs qui ont renié Jésus, avec les musulmans qui tiennent le Coran de Satan (Parole de la Vierge Marie au Père Don Gobbi), à être ami et être félicité par les Francs-maçons !

Nous allons voir ce qu'il fera avant la venue de l'Antéchrist qui règnera au Vatican sur le Siège de Pierre !

René-1
René-1
René-1
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 145
Date d'inscription : 28/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  stjeanlagneau le Lun 16 Mai 2016 - 15:41



@ rené 1  D\'Accord  En harmonie
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 24003
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 53
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  Admin le Mer 18 Mai 2016 - 19:30

DES FEMMES DIACRES ? (II)


 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Socci210



Antonio Socci: c'est la dernière en date des attaques de François contre la tradition et les sacrements (15/5/2016).


Diaconat féminin :

nouveau coup de pioche de Bergoglio contre les sacrements



www.antoniosocci.com
14/5/2016
Ma traduction

* * *

Dans une récente conférence en Espagne, le cardinal Gerhard Müller, gardien de la doctrine catholique, cherchant à "rapiécer" les trouvailles hétérodoxes explosives de Laetitia Amoris, a dit qu'aucun pape ne peut changer la doctrine sur les sacrements institués par le Christ (ndt: Sandro Magister consacre à la conférence un article sur www.chiesa - avec les liens vers les traductions en italien et en anglais)

Puis Müller a expliqué leur centralité: «Saint Augustin a vu dans l'économie sacramentelle de l'Eglise l'architecture fondamentale de l'Arche de Noé, qui est le corps du Christ, avec le baptême comme grande porte. L'Église peut naviguer parce que sa coque et ses mâts ont la forme de cet amour de Jésus, communiqué dans les sacrements».

Et pourtant, c'est précisément contre les sacrements que s'est déchaînée l'oeuvre de démolition du pape Bergoglio, qui menace de faire couler le navire. Ceux qui ont été le plus durement touchés - par des actes officiels - sont les sacrements du mariage, de l'Eucharistie et de la confession (en même temps que plusieurs commandements). Mais même le baptême - avec moins d'artillerie - a été ciblé.

A présent, le moment est venu de frapper le sacerdoce et Bergoglio le fait de différentes manières. Tout d'abord, il y a le langage symbolique des gestes.


AU TOUR DU SACERDOCE
----

Par exemple, le pape argentin n'a jamais voulu célébrer la "Messe de la Cène du Seigneur" au Latran avec le clergé romain. C'était la tradition des papes de laver les pieds de douze prêtres romains, car le Jeudi Saint, on fait mémoire de l'institution des sacrements de l'Eucharistie et de l'ordination sacerdotale, qui sont liés l'un à l'autre. A la place, les Jeudis Saints bergogliens ont été consacrés au lavement des pieds des immigrés de toutes les religions par le pape (toujours au bénéfice des caméras).

Ensuite, il y a la délégitimation du célibat ecclésiastique, dont Bergoglio a pu dire: «N'étant pas un dogme de foi, il y a toujours une porte ouverte».

Mais il y a aussi ceux qui poussent à l'ordination des femmes. Sur ce point, Bergoglio sait que la route est barrée par la Lettre apostolique "Ordinatio Sacerdotalis" de Jean-Paul II, lequel - en continuité avec tout le magistère de l'Eglise - a défini "infailliblement" l'exclusivité masculine de l'ordination.

Pourrait-on la contourner par le diaconat aux femmes? Hier, certains ont dû le penser à la lecture des sites des journaux du monde entier, annonçant «le Pape ouvre aux femmes diacres».

Bergoglio souhaite mettre en place une commission chargée d'étudier la question. Mais il devrait savoir qu'une telle «commission» a déjà eu lieu et a travaillé pendant dix ans, publiant ses conclusions en 2003. Il n'y a donc plus rien à clarifier et à étudier.


COMMENT SONT LES CHOSES
-------

Le Professeur Roberto De Mattei, historien de l'Église, explique:

«Dès les origines, la hiérarchie apostolique instituée par Jésus-Christ avait trois grades: diacres, prêtres et évêques. Ce ministère ecclésiastique est de droit divin divin et a une nature sacramentelle. Dès le début, la participation à ce ministère était réservée aux seuls hommes baptisés. Les dites "diaconesses" des premiers siècles ne recevait aucune ordination sacramentelle, et n'avaient rien à voir avec cette hiérarchie sacrée, comme l'explique saint Épiphane, dans son "Panarion", et saint Thomas dans la "Somme théologique"».

Donc, depuis toujours «la tradition et la pratique» de l'Eglise sont claires et sans ambiguïté.
De Mattei ajoute:

«Dans les premiers siècles de l'Église, ce furent les hérétiques (gnostiques, marcionites, montanistes) qui ont inséré les femmes dans la hiérarchie ecclésiastique, les admettant aux tâches du prédicateur ou d'un prêtre. A ces hérétiques, les Pères de l'Eglise ont toujours opposé le comportement de Jésus qui a choisi les Apôtres seulement chez les hommes et n'a confié à Marie aucun ministère au sein de l'Église, bien qu'Elle en constitue le cœur. En effet, comme l'affirme le pape Innocent III, "même si la Vierge Marie est située à un niveau plus élevé et est plus que tous les apôtres réunis, ce n'est pas à Elle, mais aux apôtres, que le Seigneur a confié les clés du royaume» .

Mais quel est alors le sens de cette nouvelle «ouverture» de Bergoglio?

C'est simple.


CE QUI SE PASSE
----

Jusqu'à Benoît XVI, l'Eglise a été un obstacle (katechon) pour certains pouvoirs mondains. Ceux qui ont poussé Benoît à "démissionner" et ont lancé Bergoglio veulent aligner l'Eglise sur le monde, la diluant dans l'idéologie dominante.
Bergoglio a déclaré que cette «adaptation» est utile pour permettre à la foi chrétienne d'atteindre les hommes modernes. Mais les faits montrent l'exact contraire, ils disent que c'est un suicide. Les dénominations protestantes qui sont allées dans cette direction moderniste sont au bord de la disparition, désormais insignifiantes et inexistantes.
Au contraire - comme l'a noté le sociologue américain Rodney Stark - là où est proposée une vie chrétienne exigeante et rigoureuse, avec une forte connotation idéale, fidèle à l'Evangile, il y a une réponse (y compris vocationnelle) extraordinaire.

La voie à suivre pour l'Église serait donc claire. Mais la voie choisie par Bergoglio est au contraire celle de céder aux idéologies du monde. Il imite les confessions protestantes avec lesquelles - par ailleurs - il projette une sorte de rattachement en 2017, à l'occasion des 500 ans du schisme luthérien dévastateur.

Même le choix bergoglien d'abandonner et de refuser toutes les batailles publiques sur les «principes non négociables» a ce motif: ne pas entraver l'idéologie et les puissances dominantes. C'est pour cela que Bergoglio a (mal) traité avec un mépris glacial le "Family Day" et la récente "Marche pour la vie".

Il leur préfère le centre social Leoncavallo (cf. benoit-et-moi.fr/2014-II-1/actualites/les-interviews-du-pape-a-scalfari) et enfourche les batailles "politiquement correctes" amplifiées par les médias: les immigrants, l'écologie, le réchauffement de la planète, l'oecuménisme (ndt: et la mafia!).


LA LOI BERGOGLIO
------

Le cas de la récente loi sur les unions homosexuelles est emblématique. C'est le trio Renzi-Boschi-Alfano, soit trois "catholiques", qui l'a fait voter. Aucun d'entre eux - au moins pour des raisons de cuisine électorale - n'aurait signé une opération similaire en ayant l'Eglise contre. Avec Benoît XVI, pour dire les choses, cela ne serait pas arrivé.
Au contraire, de la part de Bergoglio, ils ont eu des assurances: il a dit que sur ces questions, «je ne m'immisce pas» (tout en s'immisçant dans la présidentielle américaine, bombardant Trump sur le thème de l'immigration).

Et puis le oui bergoglien aux unions homosexuelles a même été mis noir sur blanc dans cette "Amoris laetitia" qui est un véritable manifeste pour la démolition de l'Eglise.

Il faut le lire pour y croire:

«Nous devons reconnaître la grande variété des situations familiales qui peuvent offrir une certaine protection ('règle de vie' dans le texte en italien), mais les unions de fait, ou entre personnes du même sexe, par exemple, ne peuvent pas être placidement ('de façon simpliste' dans le texte en italien) comparées ('rendues équivalentes') au mariage» (AL n. 52)

Attention à la ruse jésuite. Ici, c'est seulement en apparence qu'on refuse la reconnaissance. En réalité, ces mots impliquent: 1. que «unions homosexuelles» font partie de «la grande diversité des situations familiales» à «reconnaître» (jusqu'à hier, l'Eglise affirmait qu'il n'y a qu'une seule famille); 2. que «les unions de même sexe» offrent «une certaine règle de vie» (stabilité) et 3. que «les unions homosexuelles» peuvent être «rendues équivalentes» au mariage, mais pas de façon «simpliste»: avec une certaine dissimulation.

C'est précisément ce que fait la loi qui vient de passer, qui de fait rend les unions homosexuelles équivalentes au mariage sans le dire officiellement.

Mgr Galantino a feint une «protestation», mais - attention - sur la méthode d'approbation, non sur le contenu. C'tait un moyen de sauver les apparences devant les catholiques. La fourberie bergoglienne habituelle.

Quelqu'un qui a très bien compris qu'avec Bergoglio, nous sommes face à une "autre Église" (qui n'est plus catholique), c'est Emma Bonino, qui déclare: «Cette Église n'a rien à voir avec la véhémence intrusive de Ruini«».

Et en effet, le titre de son interview sur La Stampa est: «Et maintenant, en avant avec l'euthanasie, le cannabis, la citoyenneté et l'asile».

Bergoglio et «son» église ne seront certes pas un obstacle. Les papes, depuis deux mille ans, nous ont dit de suivre l'exemple des saints, mais au contraire, récemment, le "pape argentin" a indiqué la Bonino et Napolitano comme les "grand Italiens" à admirer.

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/des-femmes-diacres-ii.html

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 49940
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  Admin le Mer 18 Mai 2016 - 21:59

DES FEMMES DIACRES ? (III)


 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Phoebe10


Comme c'est presque toujours le cas, l'histoire est appelée à la rescousse pour la "preuve par l'Eglise primitive". Le coup d'envoi de l'opération est donnée par Kasper himself. Mais quel était le rôle des diaconesses, dans l'Eglise des premiers siècles? (15/5/2016)

>>> Ci-contre: La diaconesse Phébé (cf. Rm 16, 1-2), l'alibi des modernistes.

PLACE AUX HISTORIENS...

La fièvre d'ouverture qui s'est emparée de la frange la plus progressiste de la catholicité, et bien entendu des médias lorsqu'ils s'occupent de l'Eglise, va voir apparaître une floraison d'historiens improvisés pour la circonstance, plus ou moins compétents, plus ou moins auto-proclamés. Comme pour le mariage des prêtres, ou les origines de la fête de Noël, ils vont creuser dans les profondeurs de l'histoire pour découvrir, dans l'Eglises primitive, des femmes-diacres - avant de conclure trimphalement: «vous voyez bien, cela a existé dans l'Eglise 'pure' des premiers siècles, ce sont seulement les 'incrustations' ultérieures qui ont fait de l'Eglise-institution ce repère sclérosé de machistes bas du front».
En fait, ils ont déjà commencé, et en ont bel et bien trouvé une, dans la lettre de Saint Paul aux Romains. Une certaine Phoebé (ou Phébée) de Cenchrée diaconesse, évoquée par Benoît XVI dans l'audience générale du 14 février 2007:

L'Apôtre [Paul] mentionne une certaine "Phébée", qualifiée comme diákonos de l'Eglise de Cencrées, petite ville portuaire située à l'est de Corinthe (cf. Rm 16, 1-2). Bien que le titre, à cette époque, n'ait pas encore de valeur ministérielle spécifique de type hiérarchique, il exprime un véritable exercice de responsabilité de la part de cette femme en faveur de cette communauté chrétienne.

Comme c'était prévisible, le cardinal Kasper a été le premier à saisir la perche, ne perdant pas un jour pour réagir dans une interview illico accordée au Corriere della Sera.

«Il y a des années, on en a discuté à la Commission théologique internationale, au Vatican, quand Joseph Ratzinger était préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Ce fut une discussion large et je me souviens que les théologiens ont été incapables de parvenir à une position commune, il y avait beaucoup d'opinions différentes, beaucoup de divisions ....».

Le cardinal Walter Kasper, grand théologien allemand très estimé par François - c'est à lui qu'il confia le discours d'introduction aux deux Synodes sur la famille - prévoit une autre très longue discussion: «j'imagine que certains seront fortement opposés, d'autres ouverts ... Mais je me souviens bien que le même Ratzinger, à la fin, a expliqué qu'il n'y avait toujours pas de clarté (ndt: quelle valeur a la parole du cardinal Kasper?), mais la question n'a pas été close».

En fait, le document final, en 2003, à propos des femmes diacres, résumait: «Il appartiendra au ministère de discernement que le Seigneur a établi dans son Eglise de se prononcer avec autorité».

- Quelles sont les difficultés, Votre Eminence? Saint Paul parle déjà d'une diaconesse...

«C'est vrai, dans la Lettre aux Romains. Il faut reconnaître que, sous une certaine forme, cela existait dans l'Église primitive. Le problème est de déterminer ce qu'entend Paul, quand il parle d'une femme diacre. Même dans la commission théologique, il y a eu un long débat entre les experts, si ce diaconat féminin a jamais existé et était égal ou pas à celui des hommes».

- Résultat?

«Les voix étaient souvent très différentes. Mais bien sûr, on peut faire une nouvelle commission, poursuivre la discussion peut-être en partant de ce texte. Ce ne sera pas une chose simple».

En 2003, la Commision théologique internationale alors présidée par le cardinal Ratzinger en tant que préfet de la CDF a effectivement publié un document sur le diaconat, intitulé LE DIACONAT: ÉVOLUTION ET PERSPECTIVES (cf. www.vatican.va).

Ce document contient un long développement consacré aux femmes [cf §2 d), §3 b)], dans lequel la diaconesse Phoebée est évoquée [§2 d)].

Voici la conclusion :

Concernant l’ordination de femmes au diaconat, il faut observer deux éléments importants résultant de ce que nous avons exposé. Premièrement, les diaconesses dont il est fait mention dans la tradition de l’Église ancienne (selon ce que le rite d’institution et les fonctions exercées suggèrent) ne peuvent pas être assimilées purement et simplement aux diacres. Deuxièmement, la tradition ecclésiale, surtout dans la doctrine du concile Vatican II et dans l’enseignement du Magistère postconciliaire, souligne fortement l’unité du sacrement de l’Ordre, dans la claire distinction entre les ministères de l’évêque et des presbytres d’une part et le ministère diaconal d’autre part. À la lumière de ces éléments mis en relief par la présente recherche historico-théologique, il revient au ministère de discernement que le Seigneur a établi dans son Église de se prononcer avec autorité sur la question.

On voit que ces propos qui ouvrent effectivement "en situation" sur de possibles (?) ambiguïtés n'ont pas été perdus pour le cardinal Kasper, qui a bien l'intention d'utiliser la plus minuscule fissure pour faire entrer ses idées dans le débat....

* * *

Le site italien propose ici une brève synthèse (ou plutôt un aperçu) du document de la CTI, qui sera utile pour comprendre les débats qui s'annoncent... sans avoir besoin de se plonger dans les détails d'un long texte théologique:


Le vrai rôle des «diaconesses» dans l'Église primitive


Matteo Carletti
www.libertaepersona.org
14 mai 2016
Ma traduction

* * *

A lire les principaux quotidiens aujourd'hui, il semble vraiment que le pape ait ouvert à la possibilité de femmes prêtres. En réalité, le pape Bergoglio, lors de l'audience accordée hier au Vatican aux supérieures religieuses, a seulement posé la possibilité de rouvrir l'étude sur le diaconat féminin.

On ne peut certes ignorer que le diaconat est, pour les hommes, l'étape qui précéde immédiatement la prêtrise et qu'il représente le premier degré de l'Ordre. La proposition du Saint-Père est basée sur la connaissance établie de la présence de diaconesses dans l'Eglise primitive.

En 2003, la Commission théologique internationale, après des années d'études sur le cas, a publié un document dans lequel était laissée ouverte une certaine exégèse sur le diaconat des femmes, mais qui affirmait également très clairement que ce rôle était différent à la fois de celui actuel et de celui strictement masculin. Le document rappelle que les diaconesses étaient des laïques chargées de façon permanente de l'éducation des catéchumènes, des œuvres de charité, et d'aider les femmes adultes à se dévêtir à l'occasion de leur baptême.

Dans les Constitutions apostoliques, apparues vers 380 en Syrie, leurs fonctions étaient résumées ainsi: « La diaconesse ne bénit pas et n'accomplit rien de ce que font les prêtres et les diacres, mais garde la porte et assiste les prêtres lors du baptême des femmes, pour des raisons de convenance». Parmi les autres sources antiques, nous trouvons Epiphane de Salamine qui, dans le Panarion (vers 375) dit: « Il y a dans l'Église l'ordre des diaconesses, mais il ne sert pas à exercer les fonctions sacerdotales, ni pour leur donner une tâche, mais pour la décence du sexe féminin au moment du baptême».

Le document de la Commission théologique rappelle que le mode de vie des diaconesses se rapproche de celui des religieuses cloîtrées à la fin du IVe siècle. Est alors appelée diaconesse la responsable d'une communauté monastique de femmes, comme en témoigne, entre autres, Grégoire de Nysse.

«Ordonnées abbesses de couvents de religieuses, les diaconesses portent le 'maforion' (МАФОРИЙ, cf. illustration plus haut), ou voile de perfection. Jusqu'au sixième siècle, elles assistent encore les femmes dans la piscine baptismale et pour l'onction. Bien que ne servant pas à l'autel, elles peuvent distribuer la communion aux malades. [...] Les diaconesses sont simplement des vierges consacrées qui ont fait le vœu de chasteté. Elles résident soit dans les monastères, soit dans leur propre maison. La condition d'admission est la virginité ou le veuvage, et leur activité consiste dans l' assistance caritative et sanitaire aux femmes».

Même l'imposition des mains par les évêques avaient pour elles la fonction de bénédiction, mais pas d'ordination, leur interdisant tout accès à l'autel et au ministère liturgique. En Occident, on ne trouve pas de traces de diaconesses dans les cinq premiers siècles, tandis que «certains conciles des IVe et Ve siècles, rejettent tout ministerium feminae et interdisent toute ordination des diaconesses».

En résumé, le document nous informe qu'un ministère des diaconesses a vraiment existé, même si c'est de manière inégale dans les différentes parties de l'Eglise. Ce qui en revanche est commun c'est «que ce ministère n'était pas entendu comme le simple équivalent féminin du diaconat masculin».

Sur la question de l'éventuelle ordination des femmes, Paul VI s'est expressément exprimé CONTRE et la question a été close définitivement par Jean-Paul II dans la Lettre apostolique Ordinatio Sacerdotalis (1994).

Donc, une étude sur le rôle des femmes dans l'Église primitive pourra certainement mettre en lumière certains aspects qui étaient encore dans l'ombre, mais en aucun cas ouvrir la voie à l'ordination des femmes. Et le pape François le sait (c'est pourquoi il ne peut aborder la question que de biais, ndt), contrairement à la plupart des journalistes qui insistent pour écrire sur des questions dont ils n'ont peu (ou pas) de connaissance.

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/des-femmes-diacres-iii.html

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 49940
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  Admin le Jeu 19 Mai 2016 - 15:42

L'APPÂT DES DIACONESSES !


 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Tosatt10


La brève analyse de Marco Tosatti, suite, à une énième sortie impromptue de François n'est qu'une opinion personnelle, mais qu'il est très tentant de partager (16/5/2016).


(Le crescendo médiatique) aide à comprendre le caractère diabolique d'un mécanisme de communication dans lequel il n'est pas toujours facile de distinguer si le Pape est la victime, plus ou moins consciente et plus ou moins heureuse du rôle, ou l'artisan habile. Selon moi, il s'amuse souvent à voir l'effet qu'il fait ...

Sauf que... lancer des appâts en attendant les réactions qu'ils suscitent pour s'en amuser, est-ce bien le rôle du successeur de Pierre, dont le devoir est plutôt de "confirmer ses frères dans la foi" - et pas de créer la confusion?

* * *

A propos de ce "magistère liquide" (pour ne pas dire carrément flottant) du Pape François, il faut absolument lire l'analyse qu'en donnait le 13 mai Sandro Magister sur www.chiesa (cf. Oui, non, je ne sais pas, décidez vous-mêmes. Le magistère liquide du pape François):

Il ne dit jamais tout ce qu’il a dans la tête. Il le laisse seulement entrevoir. Et il laisse se répandre les interprétations, y compris les plus disparates, à propos de ce qu’il dit ou écrit.

Que l’on utilise ce genre d’approche dans des entretiens privés, cela peut se comprendre. Mais Jorge Mario Bergoglio y a systématiquement recours en public, dans ses actes de magistère officiel, même lorsque tout le monde s’attend à ce qu’il tire des conclusions et qu’il donne une réponse claire et définitive.

Par rapport au magistère des papes précédents, gravé dans le marbre, travaillé mot à mot, sans équivoque, le changement introduit par François va faire date.

...

Non aux portes barricadées, non aux révolutions. Mais la troisième voie imaginée par François n’est pas du tout immobiliste. Bien au contraire.

En remettant en discussion ce qui, avant lui, paraissait définitif, il a ouvert un processus qui donne le même droit de cité aux opinions les plus inconciliables et donc aussi aux réformistes les plus ardents.


Le hameçon des diaconesses


MARCO TOSATTI
San Pietro e dintorni
13/05/2016
Ma traduction

* * *

On peut dire beaucoup de choses du Pontife régnant, mais certainement pas qu'il ignore comment stimuler et éveiller l'enthousiasme des médias, émoustillés dans l'attente permanente d'un nouvel appât sur lequel se jeter.

Et donc, juste au moment où les discussions et le débat sur la communion et les divorcés remariés commencent à montrer des signes de fatigue, hier (jeudi 12 mai), le pape a saisi l'occasion pour s'assurer les ovations des bonnes religieuses de l'UISG, l'Association des Supérieurs Générales, et lancer au monde le hameçon des diaconesses.

Qu'a dit le Pape? Nous citons un article du collègue Tornielli sur Vatican Insider:

«Au cours de la session de questions-réponses de la rencontre, on a demandé entre autres au Pape pourquoi l'Eglise exclut les femmes du service comme diacres. Les religieuses ont dit au Pontife que dans l'Eglise primitive, les femmes servaient comme diacres (*) et ont demandé: «Pourquoi ne pas constituer une commission officielle qui étudierait la question?». Le pape a répondu qu'il en avait parlé il y a quelques années avec un "professeur bon, sage", qui avait étudié l'utilisation des femmes diacres dans les premiers siècles de l'Église. François a expliqué qu'il ne savait pas encore exactement quel était le rôle ces diacres. Le pape se rappelle avoir demandé au professeur: "Qui étaient ces femmes diacres?"... Avaient-elles l'ordination, ou pas?". "C'est un peu obscur", avait-il répondu. "Quel était le rôle de la diaconesse à cette époque?". "Mettre en place une commission officielle qui étudierait la question?" s'est ensuite demandé Bergoglio à haute voix. "Je pense que oui. Il serait bon pour l'Eglise de clarifier ce point. Je suis d'accord. Je vais parler pour faire quelque chose de ce genre". "J'accepte", a dit ensuite le pape. "Il me semble utile d'avoir une commission qui clarifie tout cela" ». (**)

Si ma mémoire ne me trahit pas, je me rappelle que la question a été longuement débattue dans les années 70 et 80 (??) par des spécialistes, et qu'en substance, la conclusion à laquelle on était arrivés, c'est que le mot "diacre", ou au féminin "diaconesse" exprimait une forme de service dans l'Église, mais qui n'avait rien à voir avec le ministère des prêtres; ou, même, des diacres masculins. Il ne me semble certes pas qu'il s'agissait d'un premier grade vers la prêtrise, comme l'est aujourd'hui, et depuis des siècles, le diaconat.

Bref, le pape a approuvé l'idée d'une commission historique; et, à ce qu'il semble, rien de plus. Mais cela suffit pour que certains quotidiens annoncent que les futures femmes diacres (mais le Pape a-t-il annoncé qu'il y en aura?) pourront marier, donner le baptême et Dieu sait quoi d'autre encore.

Un crescendo qui aide à comprendre le caractère diabolique d'un mécanisme de communication dans lequel il n'est pas toujours facile de distinguer si le Pape est la victime, plus ou moins consciente et plus ou moins heureuse du rôle, ou l'artisan habile. Selon moi, il s'amuse souvent à voir l'effet qu'il fait. Mais c'est une opinion personnelle. A vous de décider.

* * *

NDT :
----

(*) C'est la "preuve par l'Eglise primitive que j'évoquais hier (cf. Des femmes diacres? (III)).

(**) On peut s'étonner que le Pape ignore les travaux de la CTI de 2003 (ibid)


SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/lappat-des-diaconesses.php 

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 49940
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  René-1 le Ven 20 Mai 2016 - 5:20

Mon commentaire sera très simple sur les "diaconesses" souhaitées semble-t-il par François !
Que fit la Vierge Marie ?
Elle est restée silencieuse à conseiller les Apôtres et son Fils Jésus ne l'a pas admise à communier avec les Apôtres.
Les sœurs de Saint Lazare vinrent en France, mais aucune ne fut admise ou demandée pour servir le culte de la messe !
Pour ces raisons, je pense que c'est démoniaque de vouloir promouvoir des femmes dans la célébration de la messe.

Les Messages actuels de Jésus et Marie condamnent les rôles donnés aux femmes pour lire les Ecritures et donner la Sainte Hostie !

En continuant, comme il le fait, François se comporte en Faux prophète.

René-1
René-1
René-1
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 145
Date d'inscription : 28/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  Admin le Ven 20 Mai 2016 - 11:22

@ René-1 :

Yeeeees !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 49940
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  Admin le Ven 11 Oct 2019 - 11:51

UN ÉVÊQUE CLÉ DU SYNODE D'AMAZONIE PROMEUT LES FEMMES-DIACRES COMME LA PREMIÈRE ÉTAPE DES FEMMES-PRÊTRES !


 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Sans-139


ROME, 9 octobre 2019 (LifeSiteNews)

Un organisateur clé du synode amazonien, favorable à un diaconat féminin pour la région, a déclaré que cela pourrait être le "premier pas" pour ordonner des femmes prêtres.

Dans un point de presse après la conférence de presse quotidienne du Synode de mercredi, l'évêque émérite autrichien Erwin Kräutler de Xingu, au Brésil, a déclaré qu'il soutenait l'ordination des femmes.

Interrogé par le journaliste Edward Pentin sur l’éventuelle extension aux femmes prêtres, Kräutler a répondu «oui, logiquement», et a ajouté qu’un diaconat féminin en Amazonie «pourrait être un pas en avant» dans la réalisation de cet objectif.

«De nombreux évêques [au synode] sont en faveur des femmes diacres», a affirmé Kräutler. En tant que missionnaire, l’évêque a passé des années dans la région amazonienne à défendre les droits des peuples autochtones et a été le principal auteur du document de travail controversé du synode [Instrumentum laboris].

Interview avec Lifestyle :

Diane Montagna: Vous avez parlé du diaconat féminin, étant donné que le rôle de la femme est si important en Amazonie. Vous êtes en faveur de la prêtrise pour les femmes.

Mgr Kräutler: Oui. S'agira-t-il du début d'un mouvement vers ce sacerdoce féminin dans le Synode, comme vous le voyez? Peut-être que l’ordination des femmes en tant que diacre sera la première étape. Donc, l'ordination pour les femmes.

Comment cela fonctionnerait-il, car le pape Jean-Paul II a écrit un document disant que cela ne pouvait pas se produire, et que d'autres…
Jean-Paul II n’a pas parlé des diacres, mais seulement du presbyterium [sacerdoce].

Mais le diaconat n’appartient-il pas à l’ordre général du sacerdoce?

Oui. Bien sûr.

Donc, si une femme ne peut pas devenir prêtre, comment peut-elle devenir diacre? Est-ce possible?

Je suppose que c'est possible. Il y avait des diacres dans les premiers temps de notre église - des diacres de sexe féminin.

Mais quel genre… alors vous pensez que cela pourrait être un début pour l'ordination des femmes au sacerdoce féminin.

Exactement. Je suis convaincu de ça.

Pensez-vous que le Saint-Père est d'accord avec vous?

Personne ne sait.

SOURCE :

https://www.lifesitenews.com/news/bishop-and-key-synod-organizer-amazon-synod-is-a-first-step-to-women-priests

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 49940
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  Admin le Dim 13 Oct 2019 - 12:21

LE VATICAN CONFIRME : LES FEMMES DÉJÀ EN FORMATION DE DIACONAT !


 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Sans-145


(12 octobre 2019) - Le briefing du Synode d’Amazonie d’hier par Vatican News :

Le pape a déclaré qu'il devrait commencer par ce que l'Église permet déjà : le diaconat permanent.

Selon le reportage du Vatican News :

Ils élaborèrent un plan avec un prêtre italien qui avait travaillé toute sa vie dans les missions autochtones en Amazonie. La première étape a consisté à créer des ministres de l’Eucharistie, puis des ministères que les diacres exercent afin d’aller de l’avant à l’ordre des diacres.

NB : Le but de ce programme a été clairement révélé. à savoir, déplacer les candidats vers l'ordination.

Le rapport continue: Ils ont choisi de commencer par le ministère de la Parole, car l'Eucharistie ne peut être préservée très longtemps sur ces territoires. La formation des ministres de la Parole a commencé en novembre 2017. Vingt hommes et quatre femmes ont été nommés et ont commencé à prêcher la parole de Dieu dans leur propre langue.

Sous la direction d'un prêtre italien non identifié, dont on peut être certain qu'il a fonctionné avec la bénédiction de la Rome conciliaire et du dieu des surprises (alias Jorge Bergoglio), le diocèse s'est développé et a entamé un processus de formation des futurs diacres en 2017, la première promotion comprend quatre femmes!

ll y a même des rumeurs qui sortent de Rome selon lesquelles il a déjà été décidé que le diaconat pour les femmes sera une réalité dès novembre 2017.

Eh bien, alors, ce n’est plus une rumeur; même la date de départ était correcte si nous comprenons la «réalité» mentionnée comme signifiant les femmes en formation de diaconat.

Vatican News : En mars dernier, Mgr Santin a déclaré qu'il était retourné dans ce village et avait trouvé 24 autres ministres de la Parole, soit un total de 48, qui prêchaient dans leur langue locale.

Bien que le rapport ne nous dise pas combien de femmes parmi les vingt-quatre candidats les plus récents sont des femmes, si le ratio est respecté, il y a maintenant plus d'une douzaine de femmes en passe de devenir «ordonnées» dans ce seul village, et il n'y a aucune raison d'imaginer que cette charade est limitée à un seul endroit.

Cela va beaucoup aider les gens, a conclu Mgr Santin. À l'avenir, il est à espérer que l'ordination des diacres sera possible.

Cette information vient un jour après que Mgr Erwin Kräutler, évêque émérite de Xingu, Brésil, ait déclaré à Edward Pentin, du National Catholic Register, «De nombreux évêques [au synode] sont en faveur des femmes diacres».

Lorsqu'on lui a demandé s'il voyait le Synode comme un moyen de réaliser l'ordination des femmes au sacerdoce, Kräutler a répondu: «Peut-être un pas en avant.»

L'église conciliaire va «ordonner» des femmes au diaconat en vue de créer éventuellement des femmes prêtres. La seule question qui reste à résoudre concerne le moment auquel cela se produira à l'avenir. à condition, bien sûr, que Notre Seigneur ne détruise pas d’abord l’église contrefaite.

SOURCE :

https://akacatholic.com/diaconate-formation-women/?fbclid=IwAR1h7NdII1QyjZBa97eOApmXtp0JayLbzzoEJ88vSJ7KZvt-Kh9HcJd7A7w

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 49940
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

 Le pape pour le diaconat féminin ? - Page 2 Empty Re: Le pape pour le diaconat féminin ?

Message  stjeanlagneau le Dim 13 Oct 2019 - 17:46

Pas d\'accord !

_________________

Bonne Nouvelle "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

La Parole !
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 24003
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 53
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum