François, Pape. Plus infaillible que lui, il n'y a personne !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

François, Pape. Plus infaillible que lui, il n'y a personne !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

François, Pape. Plus infaillible que lui, il n'y a personne !

Message  Admin le Ven 13 Mai 2016 - 19:08

FRANÇOIS, PAPE. PLUS INFAILLIBLE QUE LUI, IL N'Y A PERSONNE !




Il se montre disposé à rediscuter du dogme de l'infaillibilité. Mais, en réalité, il centralise dans ses mains la plénitude des pouvoirs beaucoup plus que ne le faisaient ses derniers prédécesseurs. Et il agit comme un monarque absolu.


par Sandro Magister

ROME, le 9 mai 2016 – L'annonce, par le théologien Hans Küng, d’un accord substantiel du pape François à "une discussion sans restrictions à propos du dogme de l'infaillibilité" a fait grand bruit, ces jours derniers :

> Fr. Hans Küng says Francis responded to request for free discussion on infallibility dogma

Bizarrement, toutefois, et contrairement à ce à quoi l’on pouvait s’attendre, Küng n’a pas rendu publique cette lettre que le pape lui a écrite en réponse à un appel qu’il lui avait fait parvenir antérieurement. Il l’a seulement décrite. Peut-être parce que cette lettre n’était pas aussi affirmative que Küng a voulu le faire croire.

On constate, en effet, que François n’est pas du tout conciliant quand il revendique son autorité de pape comme "suprême, pleine, immédiate et universelle", que ce soit en ce qui concerne le gouvernement ou l’enseignement.

Au contraire, il est certainement le souverain pontife qui a, plus que tous les autres papes au cours du dernier demi-siècle, exalté l’autorité suprême qui est la sienne, non seulement sur l’Église catholique mais sur la chrétienté toute entière, citant à l’appui de cette attitude précisément la constitution dogmatique "Pastor æternus" du concile Vatican I de 1870, celle qui a proclamé l'infaillibilité "ex cathedra" du pape.

Mais procédons avec ordre.

L'appel que Küng a adressé au pape François a été publié simultanément en plusieurs langues, le 9 mars, dernier dans différents journaux du monde, par exemple dans "la Repubblica", le quotidien laïc et progressiste le plus important d’Italie, ultra-bergoglien :

> Aboliamo l'infallibilità del papa

Rien de surprenant à cela. Il y a très longtemps que Kung cherche à démolir le dogme de l'infaillibilité pontificale. Le processus qui s’est terminé en 1979 par la révocation de son habilitation canonique à enseigner la théologie catholique avait justement eu comme point de départ deux de ses ouvrages, publiés une dizaine d’années plus tôt, intitulés l’un "L’Église" et l’autre "Infaillible ? Une interpellation".

Et ce sont tous les textes qu’il a écrits à ce sujet, réunis dans le cinquième volume de ses œuvres complètes, en cours de publication cette année en Allemagne, qui lui ont servi de point d’appui pour demander publiquement au pape François de lancer "une discussion libre, sans préjugés et ouverte à propos de toutes les questions non résolues ou mises de côté qui sont liées au dogme de l’infaillibilité".

Pour envoyer son appel au pape personnellement, Küng lui a fait parvenir une lettre, rédigée en espagnol. Et, peu de temps après Pâques, il a vu arriver à son domicile de Tübingen, par l’intermédiaire de la nonciature de Berlin, la lettre de réponse du souverain pontife, datée du 20 mars.

La lettre du pape commence par un amical "Lieber Mitbruder", cher frère, écrit à la main. Mais ce sont là les seuls mots qui soient cités par Küng entre guillemets lorsqu’il décrit le contenu de la missive. Pour ce qui est du reste de la lettre, on ne sait pas dans quelle mesure il correspond à la description qui en a été donnée par le théologien.

Parce qu’il est vrai que, de la part du pape François, on peut s’attendre à des exhortations à discuter de tout, y compris des questions les plus délicates. Mais il est également prouvé qu’il a l’habitude faire alterner ces "ouvertures" avec des réaffirmations de la doctrine traditionnelle, en un "stop and go" continu et toujours sans conclusion qui caractérise son magistère.

En ce qui concerne le dogme de l'infaillibilité, cependant, il n’y a pas de comparaison possible entre, d’un côté, le soutien faible et incertain qu’il apporte au réexamen du dogme et, de l’autre, la puissante et tonnante proclamation de sa propre autorité suprême à laquelle il a procédé plus d’une fois, toujours dans des occasions très importantes.

On peut citer en particulier deux occasions-clés.

La première est le discours de clôture de la tumultueuse première session du synode consacré à la famille, le 14 octobre 2014 :

> "Le cœur empli…"

Visiblement irrité par la manière dont le synode s’était déroulé, c’est-à-dire très en-dessous de ses attentes réformatrices, le pape François fit comprendre aux évêques et aux cardinaux que, en tout état de cause, ce serait à lui que reviendrait le dernier mot, en tant que "pasteur et docteur suprême de tous les fidèles", en possession de la "puissance suprême, pleine, immédiate et universelle". Des formulations qu’il avait puisées l’une comme l’autre dans le code de droit canonique, c’est-à-dire justement dans cette structure juridique de l’Église qu’il n’apprécie pas mais sur laquelle, en cette occasion, il avait jugé opportun de prendre appui.

Pour éviter tout malentendu, François a en outre rappelé aux pères synodaux que "le synode se déroule 'cum Petro et sub Petro'", c’est-à-dire non seulement "avec" mais également "sous" le successeur de Pierre.

La seconde occasion-clé s’est présentée un an plus tard, à mi-parcours de la seconde session, également décevante pour lui, du synode consacré à la famille :

> "Alors que se déroule…"

C’était le 17 octobre 2015, cinquantième anniversaire de l'institution du synode des évêques  ; cette circonstance a fourni au pape un point de départ pour décrire la dynamique d’un synode de la manière suivante :

"La démarche synodale commence par l’écoute de ce que dit le peuple. […] Elle se poursuit par l’écoute de ce que disent les pasteurs. […] Enfin cette démarche synodale atteint son point culminant avec l’écoute de ce que dit l’évêque de Rome, qui est appelé à se prononcer en tant que 'pasteur et docteur de tous les chrétiens".

Attention. Ici François n’a pas cité, comme il l’avait fait l’année précédente, le canon 749 du code de droit canonique, qui proclame l'autorité du pape sur les "christifideles", c’est-à-dire sur les "fidèles" qui appartiennent à l’Église catholique.

Cette fois, il a tiré sa citation de la constitution dogmatique "Pastor æternus" du concile Vatican I, dans laquelle l'autorité du pape est étendue à "tous les chrétiens", c’est-à-dire aussi, idéalement, aux protestants, aux orthodoxes, aux évangéliques, à la globalité des baptisés appelés à revenir au sein de l’unique Église.

Or cette autorité du pape est une autorité de "pasteur" et aussi de "docteur" et, dans le même paragraphe, "Pastor æternus" proclame que cette autorité est "infaillible", en précisant en quel sens et dans quelles limites. Immédiatement après est mentionné l'"anathema sit", formule caractéristique de toute définition dogmatique :

"Si quelqu’un, donc, ce qu’à Dieu de plaise, avait la présomption de contredire notre définition, qu’il soit anathème".

Il faut noter que, lorsque le concile Vatican II réaffirme, au n° 25 de la constitution dogmatique "Lumen gentium", la "puissance pleine, suprême et universelle" du pape et son "infaillibilité en tant que suprême pasteur et docteur de tous les fidèles", il cite lui aussi la constitution "Pastor aeternus" du concile Vatican I, qui est la bête noire de Küng et de ceux qui pensent comme lui :

> Lumen gentium

Mais Vatican II s’arrête un degré en-dessous de François, c’est-à-dire que, contrairement à ce dernier, il considère que le magistère infaillible du pape s’étend non pas à "tous les chrétiens", mais seulement aux fidèles catholiques.

Puis, dans son discours du 17 octobre 2015, François a poursuivi son propos en insistant sur le "sub Petro" avec plus de vigueur encore que l'année précédente :

"Le fait que le synode agisse toujours 'cum Petro et sub Petro' – donc pas seulement 'cum Petro', mais aussi 'sub Petro' –est non pas une limitation de la liberté, mais une garantie de l'unité".

Et on peut présumer qu’il avait déjà en tête ce qu’il allait écrire dans l'exhortation post-synodale "Amoris lætitia", en se prévalant de son autorité suprême pour aller beaucoup plus loin que le point auquel le synode s’apprêtait à arriver.

__________


Dans le texte latin de "Pastor æternus" tel qu’on peut le lire dans le "Denzinger", la citation donnée par le pape François dans son discours du 17 octobre 2015 est tirée du paragraphe 3074, celui dans lequel est définie l'infaillibilité "ex cathedra" du pape :

> Constitutio dogmatica "Pastor aeternus" de Ecclesia Christi

__________


La déclaration de la congrégation pour la doctrine de la foi, en date du 15 février 1975, concernant les livres de Hans Küng "L’Église" et "Infaillible ? Une interpellation" :

> Dichiarazione…

La déclaration antérieure, en date du 24 juin 1973, présentant une défense du dogme de l'infaillibilité mis en doute par Küng, qui n’est toutefois pas cité dans le texte :

> Mysterium Ecclesiæ

Et la déclaration du 15 décembre 1979 qui retire à Küng son habilitation canonique à enseigner en tant que théologien catholique :

> Déclaration...

__________


Lorsqu’il a présenté – c’était le 3 mai dernier, à l'Université "Francisco de Victoria" de Madrid – son plus récent ouvrage, "Informe sobre la esperanza", le cardinal Gerhard L. Müller, préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi, a critiqué vigoureusement les attaques de Küng contre le dogme de l'infaillibilité :

> El prefecto de doctrina de la fe niega la posibilidad de comulgar a los divorciados recasados

L'infaillibilité, a dit Müller, est "le trésor et l’essence de l'ecclésiologie catholique". Par conséquent Küng "ne peut pas dire qu’il se sent justifié par le pape".

"Ni sa christologie ni son ecclésiologie ne sont catholiques", a ajouté le cardinal. Küng "ne croit pas en la divinité du Christ et pas non plus en la Sainte Trinité".

__________

Pour d'autres informations et commentaires, voir le blog que tient Sandro Magister, uniquement en italien:

> SETTIMO CIELO

SOURCE : http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1351290?fr=y

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36777
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: François, Pape. Plus infaillible que lui, il n'y a personne !

Message  Petit le Dim 15 Mai 2016 - 1:49

Avec le Pape François il devient évident que Dieu seul est infaillible. Je suis contre ce dogme qui est très dangereux pour l'Eglise. Seul Dieu est parfaitement bon et infaillible. C'est un dogme qui fait tourner la tête de François.

Petit

Messages : 1
Date d'inscription : 07/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: François, Pape. Plus infaillible que lui, il n'y a personne !

Message  Admin le Dim 15 Mai 2016 - 11:32

@ Peit_Paul :

Je crois que vous avez mal compris le Dogme de l'Infaillibilité !

Je vous recommande cette lecture :

- http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/t1018-les-degres-du-magistere-et-linfaillibilite-pontificale

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36777
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum