L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  Admin le Lun 27 Juin 2016 - 14:22

L'ÉGLISE DOIT DEMANDER PARDON AUX HOMOSEXUELS !




Pape François — Après le massacre d'Orlando, le Pape, de retour d'Arménie, a réaffirmé son message tolérant envers les homosexuels.

(26 juin 2016) - Le pape François a estimé dimanche que les chrétiens en général et l'Eglise catholique en particulier devraient demander pardon aux homosexuels pour la façon dont ils les ont traités par le passé. Elle devrait également s'excuser auprès des pauvres, des femmes et des enfants.

Pendant une conversation d'une heure avec des journalistes dans l'avion qui le ramenait d'Arménie, le souverain pontife s'est vu demander s'il était d'accord avec les propos d'un cardinal allemand qui a déclaré que l'Eglise devrait s'excuser auprès des homosexuels.

Le pape François a répondu en citant les enseignements de l'Eglise selon lesquels «les homosexuels ne doivent pas être discriminés. Ils doivent être respectés et accompagnés sur le plan pastoral.» Il ajoutait: «Une personne qui vit cette condition, qui a une bonne volonté, qui cherche Dieu, qui sommes-nous pour la juger», reprenant ses propos dans sa première conférence dans l'avion qui le ramenait de Rio de Janeiro à Rome à l'été 2003.

Femmes et enfants

Il a ajouté: «Je crois que l'Eglise devrait non seulement s'excuser (...) auprès d'un homosexuel qu'elle a offensé, mais elle doit aussi s'excuser auprès des pauvres, auprès des femmes qui ont été exploitées, des enfants qui ont été exploités. Elle doit s'excuser pour avoir donné sa bénédiction à tellement d'armes (de guerre).»

Lors de cette conférence de presse dans les airs, le pape a aussi reproché dimanche aux journalistes d'avoir déformé sa pensée, quand il avait accepté en mai la constitution d'une commission pour étudier le rôle des femmes diacres dans les premiers siècles du christianisme.

Diaconnesses: pas si vite !

Annoncer que «l'Eglise ouvre la voie aux diaconesses», comme il l'avait lu dans les journaux, n'était «pas la vérité», a dit François dans l'avion qui le ramenait d'Arménie. Il a cependant confirmé qu'il mettrait en place une commission pour travailler sur le rôle des femmes diaconnesses qui aidaient les prêtres au début du christianisme. Il a expliqué que leur rôle était souvent de suppléer les prêtres dans des fonctions qu'ils ne pouvaient pas remplir : comme constater les traces des coups sur une femme se plaignant d'être battue par son mari.

Le pape a salué le travail d'une autre commission instituée un an plus tôt sous l'égide du Conseil pontifical des laïcs et rassemblant des théologiennes. Dans l'Eglise, a-t-il assuré, «on ne peut pas prendre un bonne décision sans écouter les femmes» car elles voient les choses «autrement» que les hommes.

L'ordination des femmes diacres constituerait une révolution pour l'Eglise catholique, où seuls les hommes peuvent donner les sacrements.

Les diacres catholiques peuvent prononcer le sermon à la messe, célébrer baptêmes, mariages et funérailles, mais ils ne peuvent pas dire la messe seuls : il faut un prêtre pour célébrer l'eucharistie, de même que pour confesser les fidèles.

(ats/nxp)

SOURCE : http://www.lematin.ch/vivre/eglise-doit-demander-pardon-homosexuels/story/15249474

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36755
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  Admin le Lun 27 Juin 2016 - 14:29

L'EFFET D'ALTITUDE A ENCORE FRAPPÉ - 1 !


Dans l'habituelle conférence de presse de retour d'Arménie, le Pape a abondamment battu sa coulpe sur la poitrine des chrétiens: pardon aux gays, aux pauvres, aux jeunes chômeurs, aux femmes... (27/6/2016).

Je reprends le verbatim de Jean-Marie Guénois sur le Figaro.

Après avoir répété, à propos du Brexit, l'un de ses slogans favoris, ce que le P. Scalese avait appelé les 4 postulats de François ("Pour moi, l'unité est toujours supérieure au conflit. La fraternité est meilleure que l'inimitié ou les distances. Les ponts sont meilleurs que les murs"), et avant de confirmer, en réponse aux rumeurs, qu'IL N'Y A QU'UN SEUL PAPE, Benoît XVI étant seulement "le grand-père sage" (qui devient manifestement un autre slogan!!), François martèle:

«Je redis ce que j'ai déjà dit et ce que le catéchisme de l'Eglise catholique enseigne: Les homosexuels ne sont pas discriminés. Ils doivent être respectés, accompagnés pastoralement. On peut condamner mais pas pour des motifs idéologiques certaines manifestations trop offensives pour les autres mais là n'est pas le problème. Le problème c'est une personne qui a cette condition, qui a une bonne volonté et qui cherche Dieu. Qui sommes-nous pour la juger? Nous devons les accompagner comme le dit le catéchisme. Certaines cultures ou certains pays ont une mentalité différente sur cette question. Je pense que l'Eglise doit présenter ses excuses aux personnes gays qu'elle a offensées COMME L'A DIT RÉCEMMENT LE CARDINAL MARX, mais elle doit aussi présenter ses excuses aux pauvres, aux femmes délaissées, aux jeunes sans travail, et pour avoir béni tant d'armes. L'Eglise doit présenter ses excuses, disons les chrétiens, car l'Eglise est sainte et les pécheurs, c'est nous! Nous les chrétiens devons présenter nos excuses de ne pas avoir accompagnés tant de déchirures, tant de familles... Je me souviens de la culture de Buenos Aires quand j'étais enfant, la culture catholique fermée, j'en viens.

Une famille divorcée ne pouvait pas entrer à la maison! La culture catholique a changé grâce à Dieu et les chrétiens doivent présenter leurs excuses mais aussi demander pardon. C'est un mot que nous oublions trop. Le prêtre patron, non, le prêtre père, oui. Le prêtre qui bastonne, non....

Rien de formellement hérétique dans de tels propos, évidemment. On pourrait dire qu'il se contente de rappeler le CEC (et au passage, il confirme on ne peut plus clairement que le "qui suis-je pour juger?" était bien ce que 99,9% des gens avaient compris, contrairement aux escaladeurs de miroir de la cour bergoglienne, sauf qu'il a opportunément remplacé le "je" papal par un "nous" générique - et non de majesté - plus confortable).

Mais le Pape n'a-t-il pas de causes plus urgentes à défendre?

Il cite flatteusement le cardinal Marx, dont le moins que l'on puisse dire est que ses récentes prises de position n'ont pas fait l'unanimité chez les catholiques pélagiens ... Et à un moment où l'Eglise est attaquée comme elle ne l'a peut-être jamais été par les pouvoirs obscurs qui dominent le monde, est-il vraiment opportun, de la part de son pasteur suprême, de la désigner ainsi à leur vindicte ? Gageons que ses ennemis (qui EUX ne demandent jamais pardon), ne vont pas laisser passer l'occasion.

A propos, le Pape qui se dit être un lecteur assidu de l'oeuvre de son prédécesseur, devrait relire le document intitulé "Mémoire et réconciliation: l'Eglise et les fautes du passé" publiée par un commission théologique internationale réunie par le Pape Jean-Paul II et présidée par Joseph Ratzinger, à l'occasion de la grande repentance du jubilé de l'an 2000

Dans la préface (que j'ai scannée dans le livre "Faire route avec Dieu": benoit-et-moi.fr/2015-I/benoit-xvi/les-fautes-de-leglise), le préfet de la CFF expliquait l'esprit qui avait présidé à la formulation de ce document.

Il soulignait en particulier le caractère individuel du pardon: « "moi", j'ai péché; je ne confesse pas le péché des autres, je ne confesse pas des péchés anonymes d'un collectif, je confesse avec mon "moi" ».
Rien de tel, ici, où la demande de pardon est générique. C'est peut-être de l'orgueil de ma part, mais ne voyant pas en quoi j'ai offensé les gays, les femmes et les jeunes qui ne trouvent pas de travail, je ne vois pas non plus pourquoi je devrais leur demander pardon.

Bref, la question du "pardon" est complexe (au point d'avoir nécessité un texte de 72 pages pour l'expliquer!) et c'est, au minimum, manquer de prudence que de la liquider avec désinvolture en quelques phrases lapidaires lâchées devant un parterre largement ecclésio-sceptique et avide de "petites phrases".

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/leffet-daltitude-a-encore-frappe.html 

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36755
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  Admin le Lun 27 Juin 2016 - 14:39

L'EFFET D'ALTITUDE A ENCORE FRAPPÉ - 2 !


Toujours de la conférence de presse dans le vol de retour du voyage en Arménie: "il n'y a qu'un seul Pape, Benoît XVI est le 'grand-père sage'" (27/6/2016).

Le Pape est manifestement soucieux de clore le débat ouvert par Mgr Gänswein avec ses propos sur le double ministère pétrinien (Une nouvelle conception du ministère pétrinien?), qui laissaient entrevoir une troublante dyarchie papale. Et il ne manque pas de rappeler que Benoît XVI lui a promis "obéissance", et que c'est "un homme de parole", puis encore qu'il est "fidèle à sa parole".

Mais, martèle-t-il: "Il n'y a qu'un seul Pape". Et plus loin: "c'est le Pape émérite, et non pas le second Pape" (en fait, Benoît XVI se voit relègué au rôle sympathique mais peu valorisant de "grand-père sage" - un qualificatif en passe de devenir le nouveau slogan du Pontificat).

En passant, il "tacle" ses détracteurs, rapportant une rumeur (lui qui déteste les pettegolezzi) selon laquelle ils auraient été se plaindre de lui auprès du "Pape émérite", qui les aurait chassés (sic!)

A qui s'adresse cette insistance?

Je me réfère là encore au verbatim de Jean-Marie Guénois sur le Figaro.

«A certaines époques l'Eglise a eu trois papes!

Benoît est pape émérite. Il l'a dit clairement le 11 février 2013 qu'il donnait sa démission à partir du 28 février. Qu'il se retirait pour aider l'Eglise par la prière. Benoît est dans un monastère, il prie. Je suis allé le voir plusieurs fois, je l'ai eu au téléphone. L'autre jour il m'a écrit une petite lettre avec sa signature pour me souhaiter un bon voyage. C'est une grâce que d'avoir à la maison le sage grand père. Quand je lui dis cela, il rit! Pour moi, il est le pape émérite, le grand père sage, il est l'homme qui veille sur mes épaules et sur ma nuque par sa prière. Je n'oublierai jamais le discours qu'il a donné au cardinaux le 28 février: «Il y a parmi vous mon successeur, je promets obéissance» et il l'a fait. Puis, j'ai entendu dire, mais je ne sais pas si cela est vrai, que quelques-uns sont allés le voir pour se lamenter sur le nouveau pape et il les a chassés! De la meilleure manière, bavaroise, éduquée, mais il les a chassés...

Et si cela n'est pas vrai, c'est bien trouvé parce que cet homme est ainsi: C'est un homme de parole. C'est un homme droit, droit, droit! C'est le pape émérite. Je l'ai remercié publiquement pour avoir ouvert ainsi la porte aux papes émérites. Avec l'allongement de la vie peut-on effectivement gérer une Eglise à un certain âge? Lui, avec courage, dans la prière, en conscience et en pleine théologie, il a décidé d'ouvrir cette porte et je crois que c'est bon pour l'Eglise. Mais il n'y a qu'un seul pape. Peut-être qu'il y aura un jour deux ou trois papes émérites. Mais ils seront émérites.

Mardi, on célèbre le 65e anniversaire de son ordination sacerdotale. Son frère Georges sera là car ils ont été ordonnés le même jour. Il y aura un petit rassemblement avec des chefs de dicastère. Il y aura peu de gens car il préfère ainsi mais il accepté ce principe, très modestement. J'y serai et je dirai quelque chose pour cet homme de prière, de courage. Mais c'est le pape émérite, et non pas le second pape. Il est fidèle à sa parole, c'est un homme de Dieu, très intelligent et qui pour moi, est comme un grand père à la maison.»

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/leffet-daltitude-a-encore-frappe-ii.html

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36755
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  Admin le Lun 27 Juin 2016 - 14:57

@ Tous :

Ginette m'envoie son commentaire :

--------------------------

Le pape François vient tout juste de s excuser de la part de l église catholique, pour avoir discriminer les guays...

Il demande donc pardon de la part de Jean-Paul 11 et Benoit XV1, sous entendu...

Il les fait passer pour dépassés...

Qu en pensez-vous??

Que faut-il retenir de cela??

Ginette


--------------------------------

Merci ! , Ginette !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36755
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  robert adelaide le Lun 27 Juin 2016 - 16:04

@ admin 
Merci !
Pour répondre à Ginette,  je dirais que c'est facile au pape François, de prendre à témoins le pape émérite  Benoît 16 et le pape Jean Paul II .
Le premier a fait la promesse d'obéissance à son successeur er la façon dont le pape François martèle qu'il est un pape sage est le signe de son anxiété qui verouille toute nostalgie envers le pape émérite benoît 16. 
Le second est à trois mêtres sous terre,  il ne peux pas donner son appréciation lui qui a l'image de saint jean le baptiste nous a appelés à ouvrir nos portes aux christ rédempteur. 
Les propos du pape trouve écho dans l'esprit de la multitude de personnes qui n'ont que du mépris pour la sainte église catholique,  ceux qui ne cherche pas à élever leurs âmes vers la vraie lumière de DIEU. 

 

  Elle doit s'excuser pour avoir donné sa bénédiction à tellement d'armes (de guerre).»
Pour ma part,  je ne comprends pas à quoi le pape François fait référence quand il parle de bénédictions d'armes ???
avatar
robert adelaide
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1861
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 57
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  Admin le Lun 27 Juin 2016 - 18:09

@ Tous :

Ginette m'envoie ce nouveau commentaire :

--------------------------------

Attention! Attention!! J ai entendu cela aux nouvelles TVA d hier soir...J ai été renversée...complètement!
Ce qui a été dit c est que le pape s excusait au nom de l Église Catholique pour avoir discriminer les gais par le passé..(?!?!)

( MA réflexion...: Contrairement au Pape François,, les autres papes mettait en garde et disait la vérité de Jésus Christ, afin qu ils changent leurs conduites, pas pour les juger..ni les discriminer...c est horrible...de dire cela de ses 2 prédécesseurs...)

J ai rajouté cette réflexion par la suite et ce n est plus les propos du pape, qu il s excusait pour les papes avant lui...qui selon lui, étaient sûrement dans leurs torts...J ai dit qu il les accusait par le fait même...Mais le pape François est plus discret que ça...

Ça c est MOI qui disait ceci!!

Il faut bien spécifier!!

Il aurait dû dire que l homosexualité était défendue par le Seigneur et réprouvée...Qu il ne jugeait pas, ne discriminait pas mais que c est bien écrit que c est un péché contre nature...Qu il leur fallait se convertir, regretter et changer...

Mettre en garde contre ce péché sodomite est LA responsabilité du pasteur des Brebis du Christ..

Et bien...pas un mot....

Décidément,ça ne va pas...

Gi


---------------------------------------

Meeerci ! , Ginette !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36755
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  Admin le Mar 28 Juin 2016 - 15:47

L'EFFET D'ALTITUDE A ENCORE FRAPPÉ-3 !




Riccardo Cascioli, tout en conservant sa modération de jugement, avertit du risque de confusion. Il se concentre ici sur les excuses aux "gays", et les propos sur Luther (28/6/2016)

La version officielle de la conférence de presse dans l'avion de retour d'Arménie n'est pour le moment disponible qu'en italien sur le site du Vatican.

Pour la traduction en français, on peut se référer à la transcription de JM Guénois sur le Figaro.

Ou, c'est encore mieux, regarder la vo sous titrée sur le site de KTO.

L'échange sur Luther, dont il est question ici, commence à 46'17" (pour y accéder directement, cliquer ici youtu.be/w0IHpDrqMBY?t=46m17s ).

Ceux qui connaissent un peu Riccardo Cascioli (par exemple à travers les traductions de ses articles sur ce site) connaissent ses présupposés affichés sur le Pape, sur lesquels je ne reviendrai pas.
Si l'on en fait abstraction, il pose les bonnes questions.



Excuses aux gays, Luther: le risque de confusion

Riccardo Cascioli
28/06/2016
www.lanuovabq.it
Ma traduction

* * *

Désormais, il semble vraiment inutile d'essayer de relire la réponse du pape, de chercher à expliquer que la réponse - pour confuse qu'elle soit - fait comprendre qu'il parle des personnes ayant des tendances homosexuelles et non du mouvement gay, qu'il parle de pastorale et d'accompagnement et non de revendications politiques; qu'en se référant au catéchisme, on peut imaginer (avec beaucoup d'imagination, ou une bonne dose d'aveuglement!!, ndt) qu'il entend tout ce que le catéchisme dit (1) sur le sujet. C'est absolument inutile, parce que le message - résultat de la conférence de presse dans l'avion de retour d'Arménie - est déjà passé sur tous les médias internationaux: «Le Pape: l'Église s'excuse pour les gays».

Nous pourrions en discuter pendant des jours, cela ne changerait pas l'histoire: même quelqu'un qui serait tombé distraitement sur un journal, un site Web d'information, les nouvelles à la radio ou à télévision, aura déjà reçu et digéré le message: l'Eglise s'est toujours mal comportée avec les gays et doit aujourd'hui présenter des excuses (ce qui, traduit dans le langage du monde, signifie satisfaire à toutes les exigences du mouvement gay).

Malheureusement, nous sommes devant l'habituel court-circuit de communication, résultat des conférences de presse «sans filet», c'est-à-dire sans avoir les questions à l'avance afin de préparer les réponses. Cela aussi, il semble inutile de le répéter, étant donné que c'est désormais arrivé tellement de fois qu'honnêtement, on ne peut pas attribuer ces incidents au hasard. Fatalement, dans des conférences de presse de ce genre, des questions difficiles qui nécessiteraient peut-être des réponses pondérées et précises dans les termes, trouvent au contraire des réponses approximatives et souvent confuses, typiques d'une conversation familière: joie pour les journaux qui ont assuré un titre à effet, motif de désarroi et de confusion pour les simples fidèles.

Il n'y a pas que les excuses aux gays: lors du voyage de retour de'Arménie, un autre point très critique est venu de la réponse sur Luther, présenté comme un «réformateur» qui peut-être s'est un peu trompé dans la manière, mais qui au fond avait raison sur beaucoup de choses (2). En particulier, a dit le Pape: «aujourd'hui, luthériens et catholiques avec tous les protestants, nous sommes d'accord sur la doctrine de la justification: sur ce point si important, il n'avait pas tort». En réalité, la question est plus complexe, la déclaration conjointe de 1999 luthéro-catholique n'a pas résolu tous les problèmes liés à la doctrine de la justification. Mais il s'agit certes de questions difficiles à expliquer en deux lignes en réponse à un journaliste qui demande si l'heure ne serait pas venue de réhabiliter Martin Luther.

Même chose en ce qui concerne l'affaire des excuses aux gays. La journaliste américaine demande si le cardinal Marx (un des 9 cardinaux qui conseille le pape dans la réforme de la Curie) a raison de dire que «l'Église catholique devrait présenter des excuses à la communauté gay pour avoir marginalisé ces personnes», et si le massacre d'Orlando ne doit pas être attribué aussi à la haine alimentée par la communauté (!!) chrétienne.

Mais le Pape a-t-il lu ce que le Cardinal Marx a dit la semaine dernière à Dublin à l'occasion d'une conférence? Probablement pas, si l'on en juge par la réponse, partant de la première conférence de presse, celle du fameux «qui suis-je pour juger?». Qui n'avait pas grand chose à voir avec les déclarations de Marx, lequel non seulement a dit que l'Eglise doit présenter des excuses, mais que le fait de reconnaître le caractère positif des unions homosexuelles fait partie des excuses - un discours déjà fait au Synode 2014, scandalisant - comme lui-même l'a dit - plusieurs confrères (cf. www.irishtimes.com). On ne peut pas dire non plus que le Cardinal Marx soit isolé dans cette opinion, même en Italie, nous avons vu soutenir des positions analogues aux plus hauts niveaux ecclésiastiques.

Nous ne pouvons évidemment pas penser que le pape partage cette approche (!!!), qui serait l'exact opposé non seulement du catéchisme, mais aussi de ce que le pape François lui-même a dit à plusieurs reprises au sujet de l'idéologie du genre.

Il faut dire en revanche une fois pour toutes que ce qui tient à coeur à tous ces monsignori, ce n'est pas tant le sort des personnes ayant ces tendances que la légitimation de l'homosexualité. Sinon, ils penseraient à présenter des excuses, éventuellement, pour les homosexuels qui sont ignorés dans leur besoin de guérir la blessure causée par ces tendances, et sont au contraire poussées à persister dans un comportement contre nature.

Le fait est qu'indépendamment des intentions de François, à une époque où tant d'évêques et de prêtres sont dans la ligne de mire pour annoncer clairement la vérité sur la sexualité humaine et sur les rapports hommes-femmes, l'opinion publique est portée à penser que le pape est contre eux. Sans doute cela en arrange-t-il certains au Vatican, mais s'il y a quelqu'un parmi ses collaborateurs qui aime vraiment à François, qu'au moins il l'en rende conscient.

--------------------------------------------

NDT :

(1) CEC:
Chasteté et homosexualité
-------
2357 L’homosexualité désigne les relations entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Elle revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que " les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés " (CDF, décl. " Persona humana " 8). Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.

2358 Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension, objectivement désordonnée, constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. Ces personnes sont appelées à réaliser la volonté de Dieu dans leur vie, et si elles sont chrétiennes, à unir au sacrifice de la croix du Seigneur les difficultés qu’elles peuvent rencontrer du fait de leur condition.

2359 Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne.

*

(2) Ceux qui veulent approfondir trouverontl'analyse critique, datant de 2002 du Cardinal Avery Dulles, s.j..J'avoue que c'est si compliqué que je ne l'ai pas lu au delà des premiers paragraphes. Mais cela prouve au moins l'incongruité de livrer des réflexions hâtives aux journalistes, qui s'y connaissent encore moins que moi, venant d'un Pape qui ne domine apparemment pas vraiment le sujet.

Par ailleurs, lors de son voyage en Allemagne en septembre 2011, Benoît XVI avait été amené à s'exprimer sur Luther.
D'abord en répondant aux journalistes dans l'avion VERS Berlin:

Q: Vous allez visiter, à Erfurt, l'ancien couvent du réformateur Martin Luther. Les chrétiens évangéliques et les catholiques, en dialogue avec eux, se préparent à commémorer le cinquième centenaire de la Réforme. Avec quel message, quelles pensées, vous préparez-vous à la rencontre ? Votre voyage doit-il être également vu comme un geste fraternel à l'égard des frères et sœurs séparés de Rome ?

Benoît XVI : Quand j'ai accepté l'invitation à faire ce voyage, il était évident pour moi que l'œcuménisme avec nos amis évangéliques devait être un point fort et central de ce voyage. Nous vivons à une époque de sécularisme comme je l'ai déjà dit, au cours de laquelle les chrétiens ensemble, ont pour mission de rendre présent le message de Dieu, le message du Christ, de faire qu'il soit possible de croire, d'aller de l'avant avec ces grandes idées, ces vérités. Il est donc fondamental pour notre époque que les catholiques et les évangéliques soient ensemble, même si sur le plan institutionnel, nous ne sommes pas parfaitement unis et même s'il reste des problèmes importants, des problèmes relatifs au fondement de la foi en Jésus Christ, en Dieu trinitaire et en l'homme comme image de Dieu. Nous sommes unis et il est essentiel de montrer cela au monde et d'approfondir cette unité, en ce moment historique. Je suis par conséquent très reconnaissant à nos amis, frères et sœurs, protestants, qui ont rendu possible un signe très significatif: la rencontre dans le monastère où Luther commença son cheminement théologique, la prière dans l'église où il fut ordonné prêtre et le dialogue ensemble sur notre responsabilité de chrétiens aujourd'hui. Je suis très heureux de pouvoir montrer ainsi cette unité fondamentale, que nous sommes frères et sœurs et que nous travaillons ensemble pour le bien de l'humanité, en annonçant la bonne nouvelle du Christ, du Dieu qui a un visage humain et qui nous parle.

-------------------------------------
NDT :

Puis en s'adressant le 23 septembre 2011 à Erfurt, aux représentants du conseil de l'église évangélique en Allemagne.
Son discours (très ciselé) avait déjà incité certains médias à titrer "Le Pape absoud Luther"
Il n'en était évidemment rien, et Massimo Introvigne (celui d'AVANT) avait consacré un long article à réfuter leurs raccourcis (ma traduction ici: benoit-et-moi.fr/2011-II).

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/leffet-daltitude-a-encore-frappe-iii-.html   

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36755
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  Admin le Dim 3 Juil 2016 - 13:25

CARDINAL NAPIER : « DEMANDER PARDON AUX GAYS ? QUE DIEU NOUS SAUVE DU POLITIQUEMENT CORRECT ! »




Le cardinal sud-africain, Wilfrid Fox Napier, a répondu via twitter aux récents propos sur les gays du cardinal allemand, Reinhard Marx, repris par le pape François. Le chef de l’Église et son étroit collaborateur sur le plan financier prétendent quel’Église catholique doit faire des excuses aux homosexuels :

« Je pense que l’Église doit présenter ses excuses aux personnes gays qu’elle a offensées comme l’a dit récemment le cardinal Marx » a précisé François en revenant d’Arménie.

Le cardinal Marx avait, en effet, affirmé quelques jours plutôt, lors d’une conférence tenue au Trinity Collège de Dublin :

« L’histoire des homosexuels dans notre société a été très négative, parce que nous avons fait beaucoup pour les marginaliser. Voilà pourquoi, comme Église et comme société nous devons dire pardon, pardon. Nous devons respecter les décisions des personnes. Nous devons les respecter et je l’ai dis lors du premier Synode sur la famille. Certains étaient resté choqués. Mais je crois que c’est normal. On ne peut pas affirmer qu’une relation entre un homme et un autre homme lorsqu’ils sont fidèles ne représente rien, qu’elle n’a pas de valeur. De toute façon, l’État doit régler la relation entre homosexuels et nous comme Église nous ne pouvons pas avoir une position contraire. »

Ces propos scandaleux en faveur de la reconnaissance des relations homosexuelles et hostiles à la ferme condamnation que l’Église catholique a toujours tenu par rapport à l’homosexualité active ont fait réagir le cardinal sud-africain, archevêque de Durban :

Flèche

« Que Dieu nous aide ! La prochaine fois nous devrons demander pardon pour avoir enseigné que l’adultère est un péché!

Flèche

Le politiquement correct est la plus grande hérésie d’aujourd’hui ! »

Propos sans ambiguïtés qui rappellent que l’homosexualité est un péché. Mgr Napier est pourtant connu pour être parmi les prélats progressistes. Certainement la culture africaine, très hostile à l’homosexualité, et le bons sens naturel de peuples moins matérialistes et hédonistes que les occidentaux sont pour beaucoup dans sa prise de position énergique.

En revanche, tous ces propos bienveillants, de la part des plus hautes autorités de l’Église, envers les relations contre-nature, témoignent que le lobby gay est toujours puissant au Vatican malgré l’action du pape Benoît XVI dont il est question dans son livre-testament qui sortira en septembre et dont un journaliste italien a révélé quelques passages : Benoit XVI « admet avoir été au courant de la présence d’un « lobby gay » au Vatican, composé de trois ou quatre personnes et (qu’) il affirme avoir réussi à dissoudre ce groupe de pouvoir : information,continue le journaliste, qu’on n’avait jamais sue. »

A-t-il vraiment dissout ce pouvoir ? On peut sérieusement en douter tant le pape François et le Vatican sont acquis à la cause homosexualiste !

Francesca de Villasmundo

SOURCE :

http://www.medias-presse.info/cardinal-napier-demander-pardon-aux-gays-que-dieu-nous-sauve-du-politiquement-correct/57436


_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36755
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  JEREMIE le Lun 4 Juil 2016 - 8:21

'Eglise doit demander pardon aux homosexuels... pour leur avoir caché la vérité

Alors que le cardinal Marx, et à sa suite, le pape François lui-même ont publiquement demandé que l’Eglise catholique demande pardon pour la manière dont elle a traité les personnes homosexuelles, un jeune homme au lourd passé LGBT vient d’exprimer de manière poignante ce dont il accuse réellement l’Eglise sur ce chapitre. Joseph Sciambra (que nous avons déjà évoqué ici et là) a eu affaire tout au long de sa jeunesse à des hommes d’Eglise qui lui ont dit de ne pas renoncer à son style de vie homosexuel. Il lui a fallu attendre des années avant qu’on lui dise la vérité. Réinformation.tv rapporte une tribune publiée par LifeSiteNews :

Joseph_Sciambra_645_363_55
"Joseph Sciambra, la quarantaine, a grandi dans la confusion adolescente du gamin qui s’est laissé happer par l’obsession pornographique après avoir mis la main sur des numéros de Playboy de son grand frère. Recherchant sans cesse de nouvelles expériences, il s’est essayé au « porno gay », pour en adopter rapidement le style de vie, avant de sombrer dans des pratiques de plus en plus extrêmes. Ses recherches d’un plaisir qui laissait un goût de vide l’ont finalement conduit à un pacte démoniaque : la « star » du porno gay sado-masochiste est allé au bout de sa logique – après avoir couché avec un millier d’hommes… Se retrouvant à l’hôpital entre la vie et la mort à la suite d’un acte d’une violence horrible, il se souvient de s’être senti happé par une immense bouche dégoulinant de salive qui pour lui représentait clairement l’enfer. Mais sa mère, catholique, priait auprès de lui. Sciambra demande pardon à Dieu, Le suppliant de lui accorder la délivrance. C’est à ce moment-là qu’il a senti qu’il réintégrait son corps – et qu’il a entamé son chemin de conversion à la religion de son enfance, obtenant miséricorde à travers la confession et paix grâce à un exorcisme.

Aujourd’hui, il se sent toujours très proche de tous ces jeunes hommes « gays » qui se laissent séduire par un style de vie qu’ils imaginent plein de satisfactions mais qui les laisse le plus souvent dans le désarroi après avoir été la cible des attentions des plus âgés ravis de trouver de la chair fraîche. Mais sa préoccupation est de les amener au vrai Bien.

C’est un soutien qu’il n’a pas reçu de la part des prêtres catholiques qu’il a côtoyés pendant son adolescence et sa jeunesse. Comme il l’explique dans sa tribune, il a rencontré des hommes qui lui présentaient Jésus comme un ami, et non comme le Rédempteur – son Rédempteur. « J’étais terrifié et j’avais besoin d’aide », raconte-t-il : il savait que les choses allaient de travers. Mais en face, rien : ou plutôt un « relativisme pandémique ».

« J’étais sur le point d’accepter mon homosexualité lorsqu’un prêtre catholique m’a dit que je ne devais pas m’inquiéter parce que chaque homosexuel est né ainsi, gay ; il m’a envoyé sur mon chemin en me faisant des recommandations socialement responsables sur les dangers du sexe à découvert » – c’était au moment où éclatait l’épidémie du sida.

Installé à San Francisco, Sciambra ne rencontre dans le quartier gay que les prêtres de la paroisse du Très Saint Sauveur – tous incroyablement dévoués pour « enterrer les corps sans vie et décharnés de nos amis, à une époque où peu acceptaient de le faire », mais ils « confondaient la compassion à l’égard des malades et des morts avec une renonciation totale à toute tentative quelle qu’elle soit d’enseigner la doctrine catholique sur l’homosexualité ». « Ils voulaient être nos amis, pas nos Pères », raconte Sciambra.

Les morts se succédaient et Sciambra voyait le champ de ruines tout en subissant lui-même les conséquences des maladies liées à la pratique gay – il voulait justement y renoncer, après avoir une nouvelle fois rempli de sang la cuvette des toilettes, lorsque le prêtre auquel il demanda conseil l’encouragea à rester là où il était : « C’était ma place, je devais rester gay. » Ce qu’il fit. Pour entrer dans un « cauchemar sans fin ».

C’est alors qu’il a commencé à se rappeler la religion de son enfance. Décida de rompre avec son style de vie. Il s’adressa à une paroisse catholique où, une nouvelle fois, on lui dit que de toute façon, il était gay.

Joseph Sciambra attribue à la Providence et à la bonté du Seigneur Jésus-Christ le fait d’avoir croisé le chemin de « trois prêtres courageux ».

« Ces hommes furent difficiles à trouver – ils étaient parmi ceux qui avaient été à moitié remerciés, voire persécutés à la fois par leurs diocèses et leurs ordres religieux. Mais instinctivement, je savais que c’étaient des hommes bons au cœur vaillant et à l’esprit sans faille. Ils m’ont guidé : ils ont été les Pères d’un homme seul et perdu qui était toujours un garçon seul et perdu », explique Sciambra. Ils ne faisaient pas partie de ces prêtres qui ont découragé bien des gays déçus de renoncer à la pratique de leur homosexualité alors que c’était leur désir. Ces jeunes hommes, Sciambra les connaissait : il a vu comment les prêtres les encourageaient à « se stabiliser en restant avec un seul homme ». « Aujourd’hui, ils sont tous morts »…

Ceux-là, il est trop tard pour leur demander pardon, écrit non sans amertume Joseph Sciambra. Mais l’Eglise peut demander pardon pour avoir laissé des prêtres, des religieuses, présenter l’homosexualité de manière positive, « sans lien nécessaire avec le péché, la maladie ou l’échec, comme un don de Dieu à accepter et à vivre avec gratitude » comme le disait un nommé P. John J. McNeill.

Aux Etats-Unis, poursuit Sciambra, l’Eglise devrait demander pardon pour un document de la Conférence épiscopale, « Toujours nos enfants » qui refuse d’évoquer « ne serait-ce qu’un instant la désespérance et la dépravation intrinsèques du style de vie “gay” moderne » et qui voit l’homosexualité comme une forme de « stabilité » de la personne, un « donné » voire un « don » – un document rédigé après la consultations de trois prêtres « experts » qui avaient tous fait leur « coming out ».

Ces prêtres, accuse Joseph Sciambra, ont poussé d’innombrables personnes à « confirmer » leur homosexualité et à reconnaître qu’elle faisait partie de leur identité – « Ils me l’ont bien fait ! » « Ce ne sont que les figures de premier plan de cette sinistre Eglise pro-gay au sein de l’Eglise catholique – mais il y a bien d’autres ministères et programmes pastoraux, opérant dans chacun des plus importants diocèses des Etats-Unis, qui font ouvertement la promotion de l’homosexualité comme d’un style de vie authentique et viable », s’indigne-t-il. Alors que le vrai bonheur, il atteste de l’avoir trouvé dans la chasteté.

Et il conclut : « Cher pape François : demandez pardon pour la mauvaise catéchèse, pour les mauvais programmes pastoraux, pour les évêques apathiques qui ne font rien pour les corriger. Pour ce qui est des morts qui ont depuis longtemps quitté cette vie, bien trop jeunes, parce personne n’a jamais pris la peine de leur dire la Vérité – même une montagne d’excuses ne suffira jamais à les ramener. »"
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/06/leglise-doit-demander-pardon-aux-homosexuels-pour-leur-avoir-cach%C3%A9-la-v%C3%A9rit%C3%A9.html
avatar
JEREMIE
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.

Messages : 386
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise doit demander pardon aux homosexuels !

Message  JEREMIE le Lun 4 Juil 2016 - 8:48


Ces prêtres qui œuvrent à l’acceptation des unions homosexuelles
Twitter Facebook Pinterest Google Plus Linkedin email

Publié le : jeudi 28 mai 2015
Mots-clés : Allemagne; Christianisme; France; Mariage homosexuel; Religion; Société; Suisse
Commentaires : 23
Nombre de vues : 6 172
Source : lesalonbeige.blogs.com

1
2
3
4
5
49 votes

C’était le but de la rencontre informelle et très discrète de certains évêques à Rome, autour du très controversé (voir ici , ici , ici , et là) cardinal Marx, selon le vaticaniste Edward Pentin. Il a rendu compte dans le National Catholic Register de cette rencontre confidentielle. Jeanne Smits a traduit ce qu’en dit Pentin :

La rencontre a rassemblé une cinquantaine de participants : des théologiens, des évêques et même des représentants des médias, à l’invitation des présidents des conférences épiscopales d’Allemagne, de Suisse et de France, soit le cardinal Marx, Mgr Markus Büchel et Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille. Tout cela, on le sait, en revanche, la réunion s’est tenue à huis-clos et l’un des thèmes clefs, selon des participants qui ont tout de même parlé, était de déterminer comment l’Eglise peut mieux accueillir les personnes se trouvant au sein d’unions stables de même sexe. Il semblerait que « personne » ne se soit opposé à la reconnaissance par l’Eglise de ces unions comme étant valides.

Incise.

- S’il y avait des représentants des médias, la rencontre ne peut pas avoir été confidentielle et discrète, et encore moins secrète !, direz-vous.

Mais si, justement. Un journaliste sait se taire, c’est même une de ses principales et paradoxales qualités. Il sait quoi dire, et jusqu’où. Il semble, s’il faut en croire Edward Pentin, ou plutôt un observateur qu’il cite, que ces représentants des médias soient importants dans le dispositif, leur rôle étant de promouvoir les thèmes soulevés et leur traitement, conformément aux choix de ce Rhineland Group qui pivote autour de l’épiscopat allemand, dans les semaines qui précéderont le synode sur la famille à l’automne prochain. Pour la France, des journalistes de La Croix et d’I-Media étaient présents selon The New Catholic Register qui affirme être en possession de la liste complète des participants.

Quoi qu’il en soit la rencontre aura été à la fois une opération discrète et une opération de communication. S’agit-il de préparer les esprits à une tentative massive de modification de l’enseignement multi-séculaire – et surtout certain ! – de l’Église catholique ?

Outre le nouveau regard sur les unions homosexuelles, les participants ont évoqué, selon Pentin, la nécessité de « développer » l’enseignement de l’Église sur la sexualité humaine, afin de remplacer la « théologie du corps » de saint Jean-Paul II par une « théologie de l’amour ». [...]

Mais poursuivons avec Pentin. Un prêtre suisse a mis en avant « l’importance de la libido humaine » ; un autre participant, parlant de la communion pour les divorcés remariés, demande :

« Comment pouvons-nous la refuser, comme si c’était une punition pour les gens qui ont eu un échec et qui ont trouvé un nouveau partenaire avec qui commencer une nouvelle vie ? » [...]

Edward Pentin rapporte que le cardinal Reinhard Marx est sorti de la réunion en insistant sur le fait qu’elle n’était pas « secrète », mais pressé de questions sur le manque de publicité qui lui avait été donnée, il s’est irrité, affirmant qu’il était là de manière « privée » et qu’il avait tous les droits de s’y rendre comme il voulait.

Personne ne se trompe en tout cas sur les grands objectifs de la rencontre, discrète ou pas, puisque le cardinal Marx ne cache pas sa volonté de voir modifier l’approche de l’Église vis-à-vis des homosexuels : dimanche dernier, jour de la Pentecôte, son homélie appelait à une « culture de l’accueil » de la part de l’Église à l’égard des homosexuels :

« Ce ne sont pas les différences qui comptent, mais ce qui nous unit. »

Parmi les participants, Edward Pentin évoque la présence du chef de la conférence épiscopale suisse, Mgr Büchel de Sankt-Gallen qui préconise l’ordination des femmes. Mgr Pontier, également présent, ne brille pas par la rigueur de ses déclarations. Le Père jésuite Hans Langendörfer, secrétaire général de la conférence épiscopale d’Allemagne, a été la cheville ouvrière de lois du travail allemandes qui permettent aux divorcés remariés et aux couples homosexuels de travailler au sein d’institutions catholiques.

Une mention spéciale pour le P. Eberhard Schockendorff, théologien moral : les catholiques allemands de tournure plus traditionnelle y voient le « cerveau » des attaques contre l’enseignement certain de l’Eglise au sein de l’épiscopat allemand. Il est connu comme critique de Humanae vitae et comme soutien du clergé homosexuel, ainsi que de tous ceux qui demandent une modification de l’éthique sexuelle.

Dès 2010, il donnait une interview où il rendait hommage à la permanence et à la solidarité que l’on constate au sein de certaines unions homosexuelles, d’une réelle « valeur éthique », disait-il. Toute évaluation des actes homosexuels « doit être reléguée au siège arrière » parce que les fidèles se distancient toujours davantage de la « morale sexuelle catholique » qui leur paraît « irréaliste et hostile », disait-il. Le pape et les évêques « doivent prendre cela au sérieux et ne pas rejeter ces idées comme laxistes », disait-il. Sans surprise, il propose de « libérer » la théologie morale de la « loi naturelle » et que la conscience doit s’appuyer sur « l’expérience de vie des fidèles ». Il est partisan de l’accès des divorcés remariés à la communion au motif que cela « ne remet pas sérieusement en cause l’indissolubilité du mariage », ce qui est le signe soit d’un ramollissement cérébral soit d’une totale absence de foi en la présence réelle de Notre Seigneur dans l’Eucharistie…

Edward Pentin cite encore parmi les présents Marco Impagliazzo, président de la communauté laïque Sant’Egidio, le père jésuite Andreas Battlogg, professeur de philosophie et de théologie, rédacteur en chef du journal de gauche Zimmen der Zeit, et le salésien Mgr Markus Graulich, auditeur prélat de la Rote romaine, l’un des rares représentants officiels de la Curie à prendre part à ce qu’il faut bien appeler cet exercice subversif. [...]"
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Ces-pretres-qui-oeuvrent-a-l-acceptation-des-unions-homosexuelles-33151.html
avatar
JEREMIE
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.

Messages : 386
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum