Le délégué du Pape ordonne à l'ancien chef des Chevaliers de Malte
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le délégué du Pape ordonne à l'ancien chef des Chevaliers de Malte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le délégué du Pape ordonne à l'ancien chef des Chevaliers de Malte

Message  AnneLéa le Mer 19 Avr 2017 - 1:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le délégué du Pape ordonne à l'ancien chef
des Chevaliers de Malte
de passer outre l'élection du successeur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Pape avec Fra 'Matthew Festing, l'ancien Grand Maître des Chevaliers de Malte

Par : Pete Baklinski

Pete Baklinski a un B.A. en arts libéraux et possède une maîtrise en Théologie avec une spécialisation sur le mariage et la famille (STM). Il est marié à Erin. Ensemble, ils ont six enfants.

SOURCE : Life Site News
News Catholic Church Mardi 18 avr. 2017 - 4:48 pm EST

ROME, le 18 avril 2017 (Life Site News) - Le délégué spécial du Pape François qui supervise les Chevaliers de Malte a ordonné à son ancien chef, par obéissance, de rester à l’écart de l'élection de son successeur.

Le 15 avril, l'Archevêque Angelo Becciu a écrit à Fra 'Matthew Festing, l'ancien Grand Maître des Chevaliers de Malte, en lui disant de ne pas « venir à Rome » pour les élections du 29 avril.

Le Pape François a demandé à Festing de démissionner de son poste en janvier après avoir renvoyé un Chevalier qui a été impliqué dans un scandale de distribution de contraceptifs. L'implication du Pape est une surprise étant donné le statut souverain de l'Ordre. Ensuite, dans un autre mouvement surprise, François a réintégré et promu le fonctionnaire licencié en révoquant les décisions de Festing des semaines précédentes.

L'Archevêque Becciu a déclaré à Festing : « Votre présence rouvrirait des blessures récemment guéries seulement et empêcherait l'événement d'avoir lieu dans une atmosphère de paix et de retrouver l'harmonie ».

Becciu a déclaré à Festing qu'il avait « partagé la décision avec le Saint-Père » déclarant qu'il devait renoncer à son voyage à Rome « comme un acte d'obéissance ».

Mais tandis que Becciu a déclaré à Festing que « beaucoup ont exprimé leur souhait que vous ne veniez pas à Rome », des sources à l’intérieur de l'Ordre ont déclaré à Ed Pentin du National Catholic Register que Festing reste très populaire dans l'Ordre et pourrait même être réélu.

« Ils prétendent que ce mouvement est donc une tentative de certains qui souhaitent orienter l'Ordre dans une direction nettement nouvelle pour empêcher Fra 'Festing d'avoir une influence sur les élections à venir » a déclaré Pentin.

Les fidèles Catholiques avaient examiné le rejet par Festing du fonctionnaire favorisant la promotion de préservatifs alors que l'Ordre commençait à nettoyer la maison sous la surveillance du Cardinal Burke. Burke avait été nommé Patron de l'Ordre par le Pape François.

Mais l'imbroglio de rejeter le guide de la promotion des préservatifs a éclaboussé Burke. Le Pape François dépouilla Burke de sa fonction, mais pas de son titre de Patron de l'Ordre. Le Pape a ensuite désigné Becciu comme son délégué auprès de l'Ordre.

Lorsqu'on lui a demandé la semaine dernière dans une interview avec InfoVaticana si la crise de l'Ordre de Malte était terminée, Burke a répondu que c'était une « question difficile à répondre ».

« Pour l'instant, je suis complètement retiré de toute implication avec l'Ordre de Malte. Alors que je retiens le titre de Cardinal, le Pape a précisé que la seule personne capable de traiter des questions de l'Ordre de Malte au nom du Saint-Père est l'Archevêque Becciu. Alors je ne sais donc pas. »

Il a ensuite commenté les prochaines élections.

« En avril, il devrait y avoir une élection d'un nouveau Grand Maître, et j'espère qu'un chef exceptionnel sera choisi parmi les Chevaliers en nomination qui pourrait commencer à concilier les choses et à diriger l'Ordre dans une bonne direction. Le Saint-Père m'a clairement indiqué dans sa lettre du 1er décembre de l'année dernière les très sérieuses préoccupations qu'il avait pour l'Ordre de Malte. Ces préoccupations sont certainement justifiées à mon avis et les nouveaux dirigeants devront répondre à ces préoccupations » a-t-il déclaré.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
AnneLéa
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 23854
Date d'inscription : 03/07/2014
Localisation : Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le délégué du Pape ordonne à l'ancien chef des Chevaliers de Malte

Message  Admin le Mer 19 Avr 2017 - 14:34

@ AnneLéa :

Meeerci !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 35850
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape Bergoglio « ordonne » au Chef congédié des Chevaliers de Malte de rester hors de Rome lors d

Message  AnneLéa le Jeu 20 Avr 2017 - 16:35

Et en plus::::::

     [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'Église
comme une République de bananes
Le Pape Bergoglio « ordonne »
au Chef congédié des Chevaliers de Malte
de rester hors de Rome
lors de l'élection des Chevaliers
par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Perspectives
Le 19 avril 2017

En janvier dernier, le Pape Bergoglio a convoqué Fra 'Matthew Festing, alors chef de l'ancien Ordre Souverain des Chevaliers de Malte — plus désormais souverain — à une audience privée à une heure de préavis. Lorsque Festing s’est présenté comme il lui fut ordonné, Bergoglio a exigé qu'il écrive une lettre de démission sur place et qu’il indique dans cette lettre que le Cardinal Burke était responsable de l'expulsion du grand chancelier Albrecht Boeselager « suite à la révélation de son implication dans la distribution de préservatifs... » (sans parler de l'implication de Boeslager dans une fiducie (trust) plutôt ombragée qui était alors sous enquête criminelle pour des raisons de blanchiment d'argent).
 
Au cours de l'audience où sa démission lui a été extorquée, Festing a demandé au Pape Bergoglio si c’était correct s’il se représentait en réélection lorsque le Conseil d'État de l'Ordre se réunirait pour élire un nouveau Président à Rome le 29 avril. Comme Festing l'a dit au site Catholic Herald : « Et j'ai dit : « Hypothétiquement, que se passerait-il si j'étais réélu ? » [Le Pape] a réfléchi un instant et a dit: « Eh bien, ça serait correct ».

Eh bien, ce n'est pas correct pour le Pape Bergoglio et Festing aurait dû voir venir cela. Le 15 avril, Festing a reçu une lettre du « délégué spécial » du Pape à l'Ordre, le Cardinal Becciu, qui a écrit au sujet « des blessures en train de guérir » dans l'Ordre, puis l’a conseillé comme suit : « Compte tenu de ce qui précède et après avoir partagé la décision avec le Saint-Père, je vous demande, en ma qualité de délégué spécial, de ne pas être présent au Conseil Entier d'État et de renoncer à votre voyage à Rome à cette occasion [l'élection du 29 avril]. Je vous demande ceci comme un acte d'obéissance... »

Bien sûr, c'est un outrage le fait que le Pape Bergoglio ait interdit Festing de participer à la réunion du Conseil d'État, le gouvernement souverain de ce qui est censé être une entité souveraine en vertu du droit international et dont Festing est un membre votant et même de ne pas être présent dans la ville de Rome pour l'élection. C'est un abus absurde de l'autorité papale, visant à favoriser un côté dans un conflit politique sur lequel le Pape n'a pas compétence.

Notez cependant le libellé intelligent de la lettre de Becciu qui protège Bergoglio de la responsabilité directe de cette brutale manœuvre : l'ordre de ne pas participer aux élections et de rester hors de Rome est présenté comme la décision de Becciu, qu'il a simplement « partagé avec le Saint Père », qui peut ainsi plausiblement nier qu'il a donné un tel ordre scandaleux — comme si quelqu'un en croit le contraire.

Festing devrait avoir mieux su que de se fier à toute représentation privée du rusé Argentin. C'est, après tout, le même Pape Bergoglio qui, confronté de façon inattendue à des parents affligés dont six de leurs neuf enfants avaient été consacrés aux Frères Franciscains de l'Immaculée (FFI), a donné cette réponse à leur plaidoyer au sujet de la persécution de cette Ordre Traditionnel florissant — par Bergoglio lui-même ! — réponse qui s’est terminée ainsi : « Bientôt, bientôt ». Je suppose que c'était littéralement vrai, mais trompeur : « bientôt, bientôt », le FFI a été ensuite complètement détruit.

Je suis tout à fait d'accord avec ce commentaire cinglant concernant l'interdiction à Festing de voyager fait par le site Rorate Caeli :

« La ville [de Rome] n'est pas la propriété du Pape, après tout, et le pouvoir temporel de la papauté, depuis 1929, a été réduit aux très petites limites de la Cité du Vatican et à quelques bâtiments supplémentaires dans la région.

« Hélas, c'était avant que le Caudillisme [la dictature extrême) n'ait atteint la Ville ! Si seulement Jean-Paul II et Benoît XVI avaient connu ce pouvoir absolu du Pape extra-muros [au-delà des murs]. El Caudillo Jorge sait mieux : qui se préoccupe des lois et des droits, s'il te déteste, il peut juste te congédier, muchacho ! ...»

« Ceci est une violation de plusieurs lois sous le couvert de l’« obéissance » — ces intimidateurs doivent être amenés à un tribunal civil. Seuls les tribunaux civils arrêteront ces abus et cet harcèlement personnel par François et ses sbires ».

Le Père Gruner a consacré une partie considérable de son travail pendant sa promotion du Message de Fatima au problème de la fausse obéissance dans l'Église en ce qui concerne la crise ecclésiale prédite dans le Troisième Secret. Il y a eu des dommages incalculables aux biens de l'Église « sous le couvert de l'obéissance » aux « ordres » qui ne sont pas vraiment des ordres et aux commandements qui ne reposent sur aucune autorité. Par exemple, la « prohibition » inexistante de la Messe Latine Traditionnelle, présentée comme une fraude sur l'Église par Benoît XVI dans son Summorum Pontificum et qui déclare que la Messe Traditionnelle n'a jamais été « abrogée juridiquement » — c'est-à-dire jamais interdite légalement, mais seulement interdite de facto sous la fausse apparence d'un commandement de Paul VI, un commandement qu'il n'a jamais effectivement donné et qu’il n'avait pas le pouvoir de donner.

Par de tels abus sournois du pouvoir, l'Église a été plongée dans la pire crise de sa longue histoire. Nous ne pouvons qu'espérer et prier pour une fin, ou un changement miraculeux, de ce pontificat atroce, qui cause une division et une perturbation catastrophiques dans l'Église, prier pour une fin à la crise ecclésiale dont le tumulte Bergoglien n'est que la dernière étape la plus grave.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le Grand Maître frappé d’interdit. Le pape lui ordonne de ne pas poser le pied à Rome

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Conseil Complet des Chevaliers profès, l’organe qui procède à l’élection du nouveau Grand Maître de l’Ordre de Malte en vertu de ses statuts, a été convoqué à Rome le 29 avril.

Comme nous le savons, le précédent Grand Maître, l’anglais Fra‘ Matthew Festing, obéissait le 24 janvier dernier à l’ordre du Pape François en remettant sa démission entre ses mains.

Depuis lors, le gouvernement suprême de l’Ordre est temporairement confié au Grand Commandeur Fra’ Ludwig Hoffmann von Rumerstein en qualité de lieutenant ad interim.

Depuis le 4 février pourtant , le Pape François a également imposé à l’Ordre un Délégué spécial et « porte-parole exclusif », doté dans les faits des pleins pouvoirs, en la personne de l’archevêque Angelo Becciu, le Secrétaire d’Etat adjoint du Vatican.

La lettre qui suit est la preuve flagrante de ces pleins pouvoirs.

Au nom du pape, Becciu vient d’interdire à l’ex Grand Maître Festing de prendre part à l’élection de son successeur. Mais ce n’est pas tout.  Il lui interdit même de se rendre à Rome à l’occasion du conclave.

Voici la traduction intégrale de la lettre envoyée à Festing le jour du Samedi Saint.

*

Le Délégué Spécial
auprès de l’ Ordre souverain militaire hospitalier
de Saint-Jean de Jérusalem,
de Rhodes et de Malte.
00120 CITÉ DU VATICAN

Vatican, le 15 avril 2017

Cher Vénérable Frère,

Depuis que j’ai accepté la charge qui m’a été confiée par le Saint-Père d’être Son Délégué auprès de l’ Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, une de mes priorités a consisté à approfondir ma connaissance de l’Ordre, aussi bien à travers des rencontres personnelles avec ses membres que par la correspondance. De cette façon, j’ai pu apprécier la vitalité de l’Ordre ainsi que la complexité de ses problèmes.  Il en est ressorti une certain désorientation accompagnée d’une profonde souffrance à cause des crises récentes.  Dans l’ensemble on peut cependant constater le désir de tourner la page en travaillant à réconcilier les différents éléments et à mettre en œuvre une révision des Constitutions.

Cependant, dans la perspective du Conseil Complet d’Etat qui se tiendra le 29 avril, de nombreuses personnes ont exprimé le souhait que vous ne veniez pas à Rome et que vous ne participiez pas aux sessions de vote. Votre présence rouvrirait des blessures à peine refermées et empêcherait que l’événement ne se déroule dans une atmosphère de paix et d’harmonie retrouvée.

En conséquence de quoi, après avoir partagé cette décision avec le Saint-Père, je vous demande, en vertu de mes pouvoirs de Délégué Spécial, de ne pas être présent au Conseil Complet d’Etat et de renoncer à venir à Rome à cette occasion. Je vous demande cela comme un acte d’obéissance au travers duquel considérerez sans nul doute votre sacrifice comme un geste de don de vous-même pour le bien de l’Ordre de Malte.

Je vous souhaite de Joyeuses Pâques et vous assure de mon meilleur souvenir dans mes prières,

Bien à vous dans le Christ,

Archevêque Angela Becciu
Délégué Spécial
Fra’ Matthew Festing
Burks, Tarsot
Hexham NE48 1LA
Northumberland
Grande-Bretagne

*

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
AnneLéa
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 23854
Date d'inscription : 03/07/2014
Localisation : Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le délégué du Pape ordonne à l'ancien chef des Chevaliers de Malte

Message  Admin le Dim 23 Avr 2017 - 14:22

@ AnneLéa :

Un grand Meeerci ! pour ce complément d'information !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 35850
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum