10 octobre Saint Loth
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

10 octobre Saint Loth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10 octobre Saint Loth

Message  ami de la Miséricorde le Lun 9 Oct 2017 - 18:44



10 octobre Saint Loth

Neveu d'Abraham Ancien Testament

Génèse 19


15 Dès l'aube du jour, les anges pressèrent Lot, en disant: " Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui sont ici, afin que tu ne périsses pas dans le châtiment de la ville. "
16 Comme i! tardait, ces hommes le prirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car Yahweh voulait l'épargner; ils l'emmenèrent et le mirent hors de la ville.
17 Lorsqu'ils les eurent fait sortir, l'un des anges dit: " Sauve-toi, sur ta vie. Ne regarde pas derrière toi, et ne t'arrête nulle part dans la Plaine; sauve-toi à la montagne, de peur que tu ne périsses. "
18 Lot leur dit: " Non, Seigneur. Voici votre serviteur a trouvé grâce à vos yeux,
19 et vous avez fait un grand acte de honte à mon égard en me conservant la vie; mais je ne puis me sauver à la montagne, sans risquer d'être atteint par la destruction et de périr.
20 Voyez, cette ville est assez proche pour m'y réfugier, et elle est peu de chose; permettez que je m'y sauve, - n'est-elle pas petite? - et que je vive. "
21 Il lui dit: "Voici,je t'accorde encore cette grâce, de ne pas détruire la ville dont tu parles.
22 Hâte-toi de t'y sauver, car je ne puis rien faire que tu n'y sois arrivé. " C'est pour cela qu'on a donné à cette ville le nom de Ségor.
23 Le soleil se leva sur la terre, et Lot arriva à Ségor.
24 Alors Yahweh fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu d'auprès de Yahweh, du ciel.
25 Il détruisit ces villes et toute la Plaine, et tous les habitants des villes et les plantes de la terre.
26 La femme de Lot regarda en arrière et devint une colonne de sel.
27 Abraham se leva de bon matin et se rendit au lieu où il s'était tenu devant Yahweh.
28 Il regarda du côté de Sodome et de Gomorrhe, et sur toute l'étendue de la Plaine, et il vit monter de la terre une fumée, comme la fumée d'une fournaise.
29 Lorsque Dieu détruisit les villes de la Plaine, il se souvint d'Abraham, et il fit échapper Lot au bouleversement, lorsqu'il bouleversa les villes où Lot habitait.

Lire le chapitre 19

https://bible.catholique.org/livre-de-la-genese/3525-chapitre-19

Biographie de Loth, Fils de Harân et neveu d'Abraham.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Loth




Saint Augustin sur le Chapitre 19 de la Génèse à propos de Loth.


le Seigneur était cependant lui-même en la personne de ces anges; car, en envoyant ses messagers, il ne se sépare point d'eux. Il descendit donc à Sodome en leur personne, suivant qu'il l'avait prédit, quand il parlait avec Abraham; après quoi il est dit qu'il se retira, et que les anges vinrent vers le soir à Sodome. Puis un peu plus loin, à peine eurent-ils entraîné Loth hors de la ville et lui eurent-ils dit, comme le rapporte l'Écriture: «Sauve ta vie, ne regarde point en arrière et ne t'arrête point dans tout ce pays; sauve-toi sur la montagne, de peur que tu ne sois surpris», Loth leur répondit: «Seigneur, puisque votre serviteur trouvé grâce devant vous, je vous prie, etc.» Quand il eut fini de parler et se fut choisi une petite ville pour s'y réfugier, l'Écriture ajoute qu'il lui fut répondu: «J'ai tenu compte encore de la prière que tu me fais de ne pas détruire la ville dont tu me parles, hâte-toi donc de te sauver en ce lieu-là: car je ne pourrai point accomplir ma parole que tu n'y sois a entré (1)». Qui lui adressa cette réponse, sinon celui auquel il avait dit: «Seigneur, je a vous prie?» Or, d'après les termes de .l'Ecriture, c'est à deux et non pas à un seul qu'il avait parlé: «Loth», dit-elle, «leur répondit: Je vous prie, Seigneur». Loth reconnut donc un seul Seigneur en la personne des deux anges, comme Abraham en la personne de ses trois hôtes.

7. Les trois hôtes d'Abraham représentent la Trinité; les deux anges envoyés à Loth représentent le Fils et le Saint-Esprit. - Vous n'avez pas besoin de dire: Celui qui était le Seigneur et parlait avec Abraham, s'était retiré; et ceux qui étaient venus seuls à Sodome, étaient ses deux anges; car tee trois qui apparurent à Abraham sont tous appelés hommes, conformément à l'usage de l'Écriture, qui donne le nom d'hommes aux anges. Et Abraham ne se montra pas plus humble ni plus rempli de déférence à l'égard de l'un deux qu'à l'égard des deux autres, mais à tous il lava également les pieds, à tous il fit également les honneurs d'uni festin. Donc, il reconnut Dieu dans tous les trois. C'est pourquoi l'Écriture avait déjà dit auparavant que Dieu lui avait apparu au chêne de Mambré, à l'ombre duquel il servit les trois hôtes, qu'il contempla des yeux de son corps; mais ce

1. Gn 18 Gn 19

n'est pas de ses yeux charnels, mais des yeux du coeur qu'il vit Dieu en eux, c'est-à-dire qu'il le comprit et le reconnut même; de même que Loth reconnut Dieu dans les deux anges, ne leur parlant point comme à plusieurs, mais à un seul, et n'entendant aussi qu'un seul d'entre eux répondre à sa prière. Abraham entendit Dieu d'abord par l'organe de ses trois hôtes, puis seulement par l'organe de celui qui était resté à parler avec lui, quand les deux autres allèrent à Sodome; quant à Loth, il entendit également un seul Seigneur par les deux anges, le conjurant de lui accorder sa délivrance, et recevant de lui la réponse à sa demande: puisque tous deux, je veux dire Abraham et Loth, prenaient les anges pour des hommes, mais croyaient voir Dieu en leur personne. Pourquoi donc cette Trinité visible et cette unité intelligible, sinon pour.nous faire comprendre que le Père et le Fils et le Saint-Esprit étaient trois, sans être néanmoins trois seigneurs et trois dieux, mais un seul Seigneur Dieu? Mais vous avez dit: Ce Dieu s'est fait voir à Abraham, sachant que vous aviez lu ce qui est écrit, que Dieu apparut à Abraham au chêne de Mambré; et voulant prouver . en quelque manière que c'était le Fils qui avait apparu à ce patriarche,vous avez passé sous silence les trois personnages dont parle l'Écriture, vous n'en avez absolument rien dit, de peur de nous laisser entendre que les trois personnes de la Trinité sont un Dieu d'une seule substance, de même que les trois hommes apparus à Abraham n'avaient qu'une substance identique: car l'Écriture avait dit déjà: «Dieu apparut à Abraham»; ce qui excluait trois dieux: «Dieu apparut», porte le texte, et non pas Trois dieux apparurent; et Abraham vit trois personnages, mais il rendit ses adorations à un seul, ne voulut pas être passé par lui; et les réponses de la divinité lui furent adressées par un seul. Et il ne crut pas voir deux dieux dans la personne de deux d'entre eux . car Loth, lui aussi, vit deux personnages, et cependant ne reconnut qu'un seul Seigneur. Il me semble que les anges étaient une figure du Fils et du Saint-Esprit; car ils se dirent envoyés; de la Trinité qui est Dieu, il n'y a que le Père qui ne soit pas envoyé; le Fils et le Saint-Esprit ont reçu une mission, mais ils ne sont pas pour cela d'une nature différente, car les hommes, qui les figuraient, étaient (652) d'une seule et même substance. Vous avez donc eu l'habileté de passer sous silence un passage de l'Ecriture qui pouvait vous confondre. Et après avoir dit: Ce Dieu apparut à Abraham, ayant l'intention de faire croire que d'après la Genèse, le Fils s'était seul rendu visible à Abraham, vous n'avez pas voulu rapporter les circonstances de cette apparition, de peur qu'on n'y reconnût pas le Fils seul, mais la Trinité qui est Dieu.

Source :clerus ;org





Saint Jean Chrysostome à propos de Loth et de Sodome et Gomorrhe.


(…) Aujourd'hui il n'est point de péché qu'on ne commette. Cependant entretenons-nous, si vous le voulez, de quelques autres châtiments, afin que le passé garantisse la certitude de l'avenir. Quelqu'un de vous a-t-il jamais voyagé en Palestine ? Je le pense : à vous donc de rendre témoignage de la vérité de mes paroles. Au delà de Gaza et d'Ascalon, non loin de l'embouchure du Jourdain, il y avait une vaste contrée d'une fertilité telle qu'elle était comparée au paradis lui-même. "Lot aperçut, dit l'Ecriture, toutes la contrée des bords du Jourdain, laquelle était arrosée comme le paradis du Seigneur." (Gen 13,10)
Eh bien, cette même contrée est aujourd'hui le plus désolé des déserts. On y voit des arbres, ces arbres ont des fruits, mais ces fruits sont un mémorial de la Colère divine. On y voit des grenadiers de superbe apparence et qui donnent d'eux-mêmes les plus favorables idées ; mais, quand on prend dans les mains les grenades et qu'on les brise, au lieu d'un fruit savoureux on ne trouve dedans que poussière et que cendre. Ainsi en est-il du sol, ainsi des pierres, ainsi de l'air. L'incendie y a tout dévoré, y a tout réduit en cendres, à l'exception de ce qui doit perpétuer le souvenir de la Colère de Dieu, et annoncer les supplices à venir. Sont-ce là des menaces verbales ; sont-ce là des cliquetis de mots ? Si quelqu'un ne croit pas à l'enfer, qu'il se souvienne de Sodome, qu'il pense à Gomorrhe, à ces châtiments du passé dont nous voyons encore aujourd'hui l'accomplissement.

A ce sujet se rapportent ces passages de l'Ecriture parlant de la sagesse : "C'est elle qui délivra le juste de ce feu qui tombait sur la Pentapole, tandis que les impies périssaient. - Aussi cette terre reste déserte et fumante en témoignage de leurs crimes, et les arbres y portent des fruits qui ne mûrissent pas." (Sag 10,6-7) Il faudrait maintenant désigner la cause de cette épouvantable catastrophe. Un seul genre de crime souillait les habitants de cette contrée, mais un crime horrible et abominable. Les jeunes gens étaient l'objet de leur passion, et c'est pour cela qu'ils furent dévorés par une pluie de feu. Or, aujourd'hui des crimes pareils, en plus grand nombre et de plus graves encore se commettent, et le feu ne tombe pas du ciel. Pourquoi cela ? Parce qu'un autre feu est préparé qui ne s'éteindra jamais. Comment, en effet, Celui qui punit un seul péché d'une façon si effrayante et qui n'eut égard ni aux supplications d'Abraham, ni à la piété de Lot, habitant de Sodome, nous pardonnerait-Il, nous coupables d'une infinité de crimes ? Non, cela ne se peut, et cela ne sera pas. (…)

Source : http://www.orthodoxa.org/FR/orthodoxie/textespatristiques/Chrysostome01.htm

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4451
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum