19 septembre : Sainte Marie-Emilie de Rodat
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

19 septembre : Sainte Marie-Emilie de Rodat

Aller en bas

19 septembre : Sainte Marie-Emilie de Rodat

Message  ami de la Miséricorde le Mar 18 Sep 2018 - 17:14



19 septembre : Sainte Marie-Emilie de Rodat :

Religieuse


Émilie de Rodat naquit le 6 septembre 1787 au château de Druelle, près de Rodez, en Aveyron.

Le 3 mai 1816, avec trois autres jeunes femmes : Eléonore Dutriac, Marie Boutaric, et Ursule Delbreil, elle fonda la Congrégation « Sœurs de la Sainte Famille » à Villefranche-de-Rouergue.

Pendant plus de vingt ans, elle eut une expérience mystique qu'elle cachait à son entourage. Elle se croyait réprouvée. Dans les dernières années de sa vie, elle retrouva la paix intérieure.

À sa mort, à Villefranche-de-Rouergue, le 19 septembre 1852, son Institut comptait déjà une quarantaine de maisons réparties dans différents pays.
Elle fut inhumée quatre jours plus tard dans le jardin des Cordeliers, près du petit Oratoire de Notre Dame de la Salette, où des guérisons sont souvent obtenues par son intercession.

Son corps est conservé dans la crypte de la chapelle du Couvent de la Sainte-Famille.

Elle a été béatifiée le 9 juin 1940 et canonisée le 23 avril 1950 par le pape Pie XII. Emile de Rodat est la Fondatrice de la Congrégation de la Sainte-Famille.

Biographie de Sainte Marie-Emilie de Rodat.
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89milie_de_Rodat

Une prière de Sainte Marie-Emilie de Rodat.

Prière écrite le 3 janvier 1810

Avec le secours de votre sainte grâce, je vous prends pour mon seul et mon unique partage ; oui, vous seul, vous seul, voilà ma devise : que ces mots soient souvent dans ma bouche et profondément gravés dans mon cœur ; mais que je ne me contente pas de les dire, faites qu’ils me soient, par votre Miséricorde, une grande leçon qui m’apprenne à me détacher de tout pour m’unir intimement à vous ; je veux donc, s’il le faut, tout perdre, tout sacrifier pour vous, embrasser votre croix, me cacher dans vos saintes plaies, surtout dans votre Sacré-Cœur, et de là, avec votre secours, voir la terre de loin et vivre inconnue et cachée dans la retraite, dans le silence, en méditant votre sainte loi, mettant en vous toute ma confiance ; car je reconnais, à ma honte et confusion, que je n’en ai pas eue assez. Et si je suis tentée de découragement, je jetterai les yeux sur mon divin Sauveur Jésus, je me jetterai dans les bras de la Divine Miséricorde et la force me sera rendue.

D’ailleurs, je veux avoir plus de dévotion à la très Sainte Vierge Marie et, après vous, me reposer entièrement sur elle. Oui, ce sera vous, Vierge très sainte, qui m’obtiendrez la grâce de ne pas trop parler, d’être prudente et simple tout ensemble, d’éviter de donner le moindre trot aux autres, et ne jamais rein dire à dessein de me procurer l’estime des autres, soit intérieure, soit extérieure, de me nourrir des vérité saintes que le bon Dieu voudra bien me faire connaître, d’en peu parler, de les méditer sous ses yeux, de ne pas m’appuyer sur un confesseur mais de le regarder comme un instrument que je dois être disposée à voir changer quand Dieu voudra ; à ne chercher dans cet instrument ni consolation ni soutien ni appui que dans l’ordre de sa divine providence.
Ce sera encore sous vos auspices, Vierge très sainte, que je me rappellerai toujours des grands exemples de vertu que j’ai eux dans cette sainte maison et que je m’efforcerai de les imiter. Dites-Lui, je vous prie, que, dans l’excès de son amour, il me rende pour toujours et à jamais son esclave, que je lui obéisse tous les jours de ma vie en obéissant avec une entière simplicité aux personnes qu’il mettra au dessus de moi, que je sois toujours l’esclave de mon devoir, de condescendre autant qu’il me sera possible à la volonté de mes égaux et même de mes inférieurs, afin que je pratique la sainte obéissance, si je ne puis par vœu, du moins en désir et dans mes actions. Que la sainte pauvreté soit ma fidèle compagne, que je la pratique aussi jusqu’à mon dernier soupir.

Source : sainte-famille-villefranche.com

Prier avec sainte Emilie de Rodat.
http://www.sainte-famille-villefranche.com/fr/fondatrice-sainte-emilie-de-rodat/prier-avec-sainte-emilie.php

Lecture de l’icône de Sainte Emilie de Rodat.
https://tv.catholique.fr/foi-et-spiritualite/9307-lecture-de-licone-de-sainte-emilie-de-rodat/

La pensée de Sainte Emilie de Rodat.
http://www.sainte-famille-villefranche.com/fr/fondatrice-sainte-emilie-de-rodat/pensee.php

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 5703
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 60

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum