Hommage à un Témoin de la Tradition : Raoul Auclair !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Hommage à un Témoin de la Tradition : Raoul Auclair !

Aller en bas

Hommage à un Témoin de la Tradition : Raoul Auclair ! Empty Hommage à un Témoin de la Tradition : Raoul Auclair !

Message  Octo le Ven 25 Mar 2011 - 14:15

Hommage à [Ce passage a été supprimé par l'Administration] - Trois témoins de la Tradition : [Ce passage a été supprimé par l'Administration], Raoul Auclair, [Ce passage a été supprimé par l'Administration]
Conférence à Paris le 23 novembre 2003,
par Charles RIDOUX


Trois témoins de la Tradition


Hommage à un Témoin de la Tradition : Raoul Auclair ! Jean_p10Hommage à un Témoin de la Tradition : Raoul Auclair ! Hom_co10Hommage à un Témoin de la Tradition : Raoul Auclair ! 10110
De gauche à droite : 1. [Ce passage a été supprimé par l'Administration], 2. Raoul Auclair, 3. [Ce passage a été supprimé par l'Administration]

(.....)

Mais c’est chez Raoul Auclair que l’on rencontre, de la manière la plus spectaculaire, une véritable illumination qu’il eut en 1941, à l’âge de 35 ans, à la terrasse d’un café à Marseille. Le temps d’une fraction de seconde, une illumination lui a fait comprendre qu’il aurait à écrire sur la « connaissance divine » et que cette connaissance lui serait, en quelque sorte, révélée au fil de l’écriture. On peut ajouter aussi comme des signes d’une orientation providentielle de sa vie et de son œuvre les propos de Marthe Robin qui lui avait dit qu’il avait une mission à remplir et le fait que sa communion solennelle eut lieu le 13 mai 1917, jour de la première apparition de Marie à Fatima, qui vient comme marquer du sceau marial sa destinée terrestre. Marie-Paule, la fondatrice de l’Armée de Marie, association à laquelle Raoul Auclair fut attaché durant ses dernières années, apporte un témoignage très précieux et détaillé à propos de cette illumination ; elle rapproche notamment ce phénomène de l’embrasement semblable que connut, au XIIe siècle, sainte Hildegarde de Bingen :.

« A l’âge de 42 ans et 7 mois, une lumière et un éclat éblouissant, me venant du ciel entr’ouvert, pénétra tout mon esprit, tout mon cœur et tout mon être… Et tout à coup, j’eus l’intelligence des Psaumes, des Évangiles et des autres livres catholiques, tant de l’Ancien que du Nouveau Testament. » [4].

Marie-Paule précise que c’est à partir de ce jour que Raoul Auclair, qui de longues années durant garda le plus grand secret sur son illumination, entreprit la rédaction de son Livre des Cycles, dont il écrivit les 144 chapitres tout d’un trait, sans calcul et sans recherche.

Né le 4 mars 1906 dans l’Indre, Raoul Auclair sera attaché, à partir de 1941, à la radio française et se fera connaître par une série d’émissions consacrées aux apparitions mariales. Après la Seconde Guerre mondiale paraissent ses premiers ouvrages qui éclairent le sens de l’histoire à la lumière des prophéties : Le Livre des Cycles (1947), Le Crépuscule des Nations (1949) et Les Centuries de Nostradamus (1958). 1967 semble marquer une étape importante dans sa carrière d’écrivain. En cette année, les éditions Beauchesne publient les textes sur les apparitions de Marie que Raoul Auclair a écrits pour l’ORTF dans un recueil intitulé : Les Épiphanies de Marie. Raoul est le premier à y souligner le caractère eschatologique des grandes apparitions de la Vierge Marie. Pendant les dix années qui suivent, Raoul Auclair produit de nombreuses œuvres à caractère eschatologique et marial : Kérizinen (1968) ; La Prophétie des Papes (1969) ; La Fin des Temps (1973) ; Histoire et Prophétie (1973), livre couronné par l’Académie Française ; Prophétie de Catherine Emmerich pour notre Temps (1974) ; Le Jour de Yahvé (1975) ; une réédition revue et augmentée des Centuries de Nostradamus (1975) et Mystère de l’Histoire (1977).

Jean Phaure, étant de ceux qui suivent avec attention le développement de cette œuvre, écrit dans Atlantis :

D’un livre à l’autre, Raoul Auclair continue d’élaborer la plus magistrale et la plus actuelle exégèse des apocalypses de Daniel et de saint Jean. Actuelle, oui, car bien des aspects de la crise que nous traversons aujourd’hui s’éclairent magistralement à cette lecture. Et ceci par l’harmonie d’un style à la fois précis et musical que nous apprécions depuis plusieurs années.

L’abbé André Richard, directeur de L’Homme Nouveau, commente en ces termes les Épiphanies de Marie en juillet 1967 :

L’auteur, Raoul Auclair, n’est ni un théologien, ni un exégète de profession. C’est un laïc qui mange, mâche et rumine le pain de l’Écriture, à la manière d’un Claudel, et comme peut le faire le plus humble chrétien, sans aucun mépris pour les théologiens ou exégètes de profession, mais avec la liberté de l’enfant de Dieu, et dans l’esprit de l’Église.

En septembre 1976, après la mort de son épouse survenue quelques mois plus tôt, Raoul offre ses services à l’Armée de Marie, dont il deviendra oblat le 15 août 1981. ». Tous les articles de Raoul parus dans L’Étoile, organe de cette association, seront rassemblés en deux volumes : ses écrits à caractère eschatologique dans Eschatologie de notre Temps (1982) et ses écrits mariaux dans Tous ces mystères dans le Mystère de Marie (1987). Peu de temps après son arrivée à Québec en 1978, Raoul créait sa propre maison d’édition : les Éditions Stella. Il y publie deux œuvres écrites au temps où il travaillait à l’ORTF : Sainte Catherine de Sienne (1980) et Le Secret de la Salette (1981). Le 27 novembre 1984, Raoul Auclair présente à ses lecteurs le premier tome de L’Apocalypse ; deux autres tomes suivront, le tout couvrant l’interprétation des seize premiers chapitres, mais, pour des raisons mystérieuses, la parution du tome IV n’a jamais eu lieu. En 1985, Raoul Auclair publie un autre de ses ouvrages majeurs : L’Homme Total dans la Terre Totale. Voici comment Séverin Batfroi - un des collaborateurs d’Atlantis - présente, dans Le Royaume, ce dernier livre de Raoul Auclair :

Revenant à la pureté originelle des textes sacrés, Raoul Auclair entreprend un véritable travail d’exégèse à partir des sources mêmes du mystère universel. Grâce au présent ouvrage, Raoul nous prouve que l’histoire de l’Univers et celle de l’homme sont étroitement liées, et il n’est point d’autre rédemption que celle, globale, du monde, pour laquelle l’être humain est tout à la fois le révélateur et le catalyseur.

Le 13 octobre 1987, Raoul Auclair confirme son désir de devenir Religieux Fils de Marie. Il reçoit l’habit, gardant le nom secret de Père Marie du Rosaire qu’il a pris en entrant dans la Famille des Fils et Filles de Marie. Le 8 janvier 1997, il est rappelé à Dieu, à l’âge de 90 ans et 9 mois.

Rappelons en deux mots ce qu’est l’Armée de Marie, suivant la brochure de présentation intitulée Manuel de l’Armée de Marie :

L’Armée de Marie a pour but de revivifier la vie intérieure de ses membres par la réforme personnelle pour rayonner ensuite dans un apostolat fécond. (…) L’Armée de Marie poursuit ce but par une attention à trois points particuliers, soit la dévotion eucharistique dans une liturgie authentique, la dévotion mariale selon la doctrine de saint Louis-Marie Grignon de Montfort et le service de l’Église dans le respect à son Pasteur suprême et aux autres Évêques [5] (…) L’Armée de Marie est une armée pacifique dont les armes sont la prière, l’esprit de renoncement et de sacrifice, la charité et la pratique des vertus, tout spécialement l’humilité et la pureté. L’Armée de Marie puise sa spiritualité dans les Saintes Écritures, en particulier dans les Évangiles ; les documents du Concile Vatican II – spécialement Lumen Gentium -, Signum Magnum et les encycliques ; le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge ; les œuvres de saint Jean de la Croix, sainte Thérèse d’Avila, sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et saint Maximilien Kolbe.

Si la mission de Raoul Auclair a été d’interpréter la Fin des Temps à la lumière du grand cycle de Daniel inauguré en 603 av. J.-C. avec le songe du roi Nabuchodonosor ayant la vision de la statue d’or, d’argent, d’airain et de fer que le prophète interprète comme signifiant la succession des Empires en conformité avec la doctrine traditionnelle des Quatre Ages qui se retrouvent dans maintes civilisations, Jean Phaure se présente lui-même comme un témoin d’une période qui se situe au terme de ce grand cycle de Daniel, achevé en 1917, année fatidique marquée, au mois d’octobre, par deux événements de portée eschatologique : l’avènement du communisme en Russie et l’apparition miraculeuse de la Vierge à Fatima :

Douloureux honneur que d’appartenir à une Humanité finissante qui ne sait pas sa fin prochaine, qui ne veut pas le savoir – et de le dire pourtant, car il faut qu’en cette époque certaines choses soient dites, aussi inconfortables soient-elles. Dans le demi-siècle à venir les événements les plus brutaux, les plus inconcevables, à la fois maléfiques et bénéfiques, vont éclater – et ce n’est qu’alors que la plupart s’apercevront que certains les avaient prévus. [6].

(.....)

[Le lien suivant a été supprimé par l'Administration]

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum