Témoignage : Raoul Auclair et son coeur d'enfant !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Témoignage : Raoul Auclair et son coeur d'enfant !

Aller en bas

Témoignage : Raoul Auclair et son coeur d'enfant ! Empty Témoignage : Raoul Auclair et son coeur d'enfant !

Message  Octo le Ven 25 Mar 2011 - 14:22

TÉMOIGNAGE : RAOUL AUCLAIR ET SON COEUR D'ENFANT !
par Léo Bourget


Témoignage : Raoul Auclair et son coeur d'enfant ! Hom_lo11
De sa résidence, Raoul appréciait cet étang
ou «lac» de Lozère, dont il était copropriétaire


Raoul Auclair vient de nous quitter durant l’octave de l’Épiphanie, fête qu’il aimait tant, la fête des Rois, comme on disait autrefois. Pour Raoul Auclair, l’Épiphanie était la manifestation, la réalisation prochaine d’un des plus grands mystères de la Bonne Nouvelle, celui du règne du Pater «sur la terre comme au ciel». C’était, bien sûr, la fête des Rois, mais des Rois mages, des rois sages, des rois-prêtres du sacerdoce royal pour le Royaume de mille ans (un Jour) du Septième Jour. C’était aussi la fête du ROI, du CHRIST-ROI. C’était encore la fête du secret du ROI: Marie, Marie-Reine, la Jérusalem céleste qui descend du ciel sur la terre afin que le royaume qui est en nous soit enfin entre nous pour que nous puissions entrer purifiés, groupés et pardonnés dans le Royaume de gloire définitif, celui des siècles des siècles.

Déjà, en 1949, en terminant son livre Le Crépuscule des Nations, Raoul a ajouté une petite phrase laconique et pleine d’espérance: «Le 6 janvier, dans le désir et l’attente de la Grande Épiphanie.» Il est enfin réalisé le voeu du grand chevalier du Rosaire, du grand Chevalier de Marie.

Mais comment savait-il que le Royaume était proche? Voici sa pensée:

«Le sens de l’histoire? Oui. Mais à condition de restituer à ces mots leur double acception de direction et de signification: et c’est l’eschatologie. Sous l’apparente anarchie de l’histoire règne un ordre profond. D’une part le déterminisme des actes des hommes, mais d’autre part l’axe inflexible de la Détermination divine. De leur confrontation se dégage l’évidence de lois cycliques, au demeurant exprimées symboliquement et numériquement dans les Écritures sacrées. Mais ce regard synoptique n’est possible que lorsque l’histoire parvient à un terme. Et nous sommes à l’un d’eux, et des plus solennels, et des plus décisifs: la fin des temps. La fin du monde? Non, la fin d’un monde.

«Chacun, plus ou moins confusément, éprouve cette angoisse et ressent ce mystère; mais il est possible de percevoir quelle surnaturelle rigueur règne sous ce chaos humain, quelle clarté il y a dans ces ombres, quelle espérance se lève au-dessus de tant de menaces.

«À l’exégèse biblique, assise fondamentale de ce livre, l’auteur confronte les diverses traditions, montrant combien tous les cycles se rejoignent à leur terme pour, tous ensemble, aboutir à notre temps.

«Notre monde a six mille ans, six Jours de mille ans (Ps 89, 4; 2 P 3, 8); il lui reste donc un Jour (Ap 20, 2) pour que s’achève la Semaine de l’ère présente. Mais avant ce grand Dimanche, image temporelle de la Jérusalem éternelle, il nous faut traverser les heures douloureuses et terribles du jugement et de la purification. Et tels sont les temps de la Fin des temps.»

Pour avoir une «vision» du temps, il faut la Révélation. La vision de l’aigle de la terre mesure l’Espace. Les aigles de l’Écriture survolent le temps du fleuve du temps. Ils sont trois aigles dans la Bible, «saisis» par l’Esprit pour survoler le fleuve du temps et décrire les événements antérieurs au Règne: Daniel, Ézéchiel et le Grand Aigle Jean. Ils ont chacun un livre: un livre fermé, un livre roulé et un petit livre. Les deux premiers couvrent le temps de notre génération, le dernier celui du Jour de Yahvé ou de l’Apocalypse. Lorsque ces livres s’ouvrent et se lisent, c’est parce que l’Esprit du Seigneur souffle où il veut, quand il veut et sur qui il veut.

Le temps ne se mesure pas sans une référence et la seule référence valable est la Révélation. La naissance du Christ est l’axe fixe, inébranlable, à partir duquel il se mesure en avant et en après. Le temps se mesure en cycle. Un cycle est complet en soi et doit s’enchaîner. Il n’est pas linéaire. Mais pour faire comprendre avec nos sens terrestres, nous devons déployer un cycle et cela peut nous donner une lecture de gauche à droite ou inversement. La Tradition veut que Dieu parle aux hommes pour qu’ils lisent de droite à gauche.

La dernière vision que Lucie (de Fatima) a eue, en 1929 à Tuy, donne une synthèse de la semaine de notre Génération, synthèse donnée par Marie elle-même pour la Russie d’abord et dans une seconde façon homothétique (agrandie) à tout le mystère. Pour en pénétrer tout le sens et la symbolique du tableau de la couronne d’étoiles, il faut lire La Fin des Temps, de Raoul Auclair.

Il est parti sans bruit dans la lumière du Royaume, «l’aigle» qu’on aimait. Mais son oeuvre, par contre, ne partira pas et aura l’effet du tonnerre au temps voulu par Dieu. Sept mille pages d’exégèse biblique serrée qui s’étend de la Genèse à l’Apocalypse, c’est beaucoup de pain sur la planche pour des générations d’exégètes. Mais les «Himalayas de glose» ne réussiront pas à mieux faire comprendre ce que les petits bergers aujourd’hui ont déjà saisi: «Ce n’est pas nouvelle révélation, mais la découverte de ce qui avait été scellé sept fois et enveloppé trois fois d’un voile.» Et tout cela est écrit dans un style incomparable de clarté, de précision, de simplicité, de poésie et d’un sublime lyrisme. Mais laissons ces réflexions à d’autres, ses pairs, qui ont les compétences requises pour évaluer son oeuvre. Ils lui rendront sans aucun doute un juste hommage. Rendre un hommage de gratitude à cet accélérateur spirituel appartient à ses amis. Ses amis étaient légion et certains, non sans raison, le trouvaient difficile. Ils ignoraient, ceux-là, l’impatience de Raoul Auclair pour ceux qu’il considérait comme «pas assez simples pour être bergers et pas assez sages pour être mages». Aujourd’hui, c’est bien connu, les bergers sont rares et les mages encore plus. Quel était le secret de ses nombreux amis? Il se trouvait dans le livre des Proverbes et dans l’Évangile: «Je prends mes délices avec les enfants des hommes», et «Laissez venir à moi les petits enfants.» Les petits enfants... et voilà le secret de polichinelle, normalement connu de tous, mais ici des enfants seulement. Oui, les enfants, ceux qui avaient ou avaient su conserver ou encore retrouver un coeur d’enfant. Bye Bye ! Un coeur non pas puéril, mais dénué d’artifices. Un coeur ouvert aux grandes vérités éternelles: l’Amour et la Sagesse. Un coeur capable de s’émerveiller devant une simple fleur, humble reflet de la Beauté et de l’Harmonie de la Création. Un coeur enfin capable de laisser jaillir spontanément le chant de l’âme reconnaissante de tous les enfants de Dieu pour rejoindre celui de Marie dans le Magnificat: «Il a fait pour moi des merveilles, Saint est son Nom.» Et ceci n’a rien à voir avec le merveilleux.

Un coeur ouvert ou fermé, un coeur sensible ou indifférent, voilà les signes qui permettaient à Raoul Auclair de déceler ses amis. Raoul Auclair, dans sa préface de La Fin des Temps, mentionne qu’il laisse couler les perles entre ses doigts tout en mangeant sa pomme – son talent d’écrivain. Il savait très bien ce que l’Évangile interdit de faire avec les perles. Ses amis savaient qu’il avait, en plus de ses dons, l’Esprit du Seigneur.

Léo Bourget, Charlesbourg

SOURCE : http://www.communaute-dame.qc.ca/Raoul_Auclair/HOM_aigle-enfant_FR.htm

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum