SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Page 10 sur 16 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 16  Suivant

Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Lun 9 Sep 2019 - 11:45

CARDINAL SARAH : LES PRÊTRES MARIÉS ET LES DIACRES FÉMININS SONT DES MONSTRUOSITÉS !


SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Sans-t80


Une décision du Synode amazonien d'introduire un sacerdoce marié, de nouveaux "ministères" pour les femmes ou "d'autres monstruosités de cette nature" serait une "rupture finale" avec la tradition de l'Église latine.

Le cardinal Robert Sarah déclare cela dans son livre d'entretien "Le soir approche et déjà le jour baisse", publié en mars en français et qui paraîtra cet automne dans d'autres langues.

Sarah rappelle que le synode de l'Amazonie n'est pas le premier exemple où des voix dans l'Église ont affirmé que les autochtones sont incapables de vivre dans le célibat pour le Christ.

Il encourage les prêtres à ne pas être troublés par le monde, "Ils se moquent du célibat, mais ils ont peur de vous." Le fait que le célibat soit critiqué montre qu'il est un grand signe de la foi.

SOURCE : https://gloria.tv/article/qcfYzMtuwE7L4wQMMsDyDX3A6

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Mar 10 Sep 2019 - 11:30

CARDINAL MÜLLER : L'ÉQUIPE DU PAPE FRANÇOIS PRÉPARE DÉJÀ LE PROCHAIN CONCLAVE !


SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Sans-227


Cardinal Müller : L'équipe de François prépare déjà le prochain conclave

Le cardinal Gerhard Müller a pitié de François, parce qu'il est "défendu jusqu'à la mort" par ses amis qui sont des "ignorants théologiques".

Müller a déclaré à Kath.net le 5 septembre que l'équipe de François utilise les insultes personnelles pour compenser la faiblesse du raisonnement.

Les mêmes personnes qui ont utilisé les polémiques les plus vives contre Jean-Paul II et Benoît XVI se vantent maintenant de leur hyper-papalisme et déguisent toute critique de François en blasphème contre Dieu, ajoute-t-il.

Le cardinal refuse de "critiquer" le pape ou d'être décrit et insulté comme un "critique de pape".

Il avertit que le cercle des proches de François se prépare déjà pour le prochain conclave afin que l'Esprit Saint ne détruise pas "leur "belle église nouvelle" " qui est "sans Dieu et Christ".

SOURCE : https://gloria.tv/article/61Fz1RXZxTcu4Pr4LDcKZghAe

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Mar 10 Sep 2019 - 13:03

CARDINAL MARX : IL VEUT ABOLIR LE CÉLIBAT DES PRÊTRES - APERÇU DES SOPHISMES DÉPLOYÉS !


SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Sans-230


Le cardinal Reinhard Marx de Munich veut présenter des prêtres mariés "sous certaines conditions" et "dans certaines régions".

Le renversement sélectif du mode de vie ecclésiastique passe par le "tour de passe-passe du cas spécifique"

Dans le cadre du synode amazonien à venir, qui est principalement financé par les évêques allemands et leurs organisations dites d'entraide, Marx a déclaré à Faz.net le 8 septembre qu'il n'y aura "aucun chemin particulier pour l'Allemagne". En même temps, il exigeait des chemins particuliers pour "certaines régions".

Faire une demande en feignant de la rejeter : c'est le "tour de passe-passe de la contradiction".

De plus, Marx a déblatéré ses sornettes habituelles, disant que la question ne portant "pas seulement sur le célibat", mais sur "l'avenir du mode de vie sacerdotal". Selon lui, il est décisif de savoir "si" et comment le célibat peut être vécu de telle sorte qu'il soit un "signe positif" et qu'il "fasse pas de tort" aux prêtres dans leur vie.

Ces sophismes sont autant de méthodes utilisées en politique pour tromper les citoyens.

SOURCE : https://gloria.tv/article/t2VSiND2MqyU3Y3PdVuzLqYG1

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Mer 11 Sep 2019 - 11:21

CARDINAL SARAH : LE SYNODE D'AMAZONIE ROMPRAIT DÉFINITIVEMENT AVEC LA TRADITION EN PERMETTANT LES PRÊTRES MARIÉS ET LES MINISTÈRES FÉMINIS !


SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Sans-t81


3 septembre 2019 (LifeSiteNews) - Le cardinal africain Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin, a écrit dans son dernier livre que si le prochain synode amazonien permettait l'ordination sacerdotale d'hommes mariés et fabriquait des «ministères pour les femmes et autres incongruités similaires, ”La situation serait“ extrêmement grave ”à cause des pères synodaux rompant avec l'enseignement et la tradition catholiques.

«Si, par manque de foi en Dieu et par effet de myopie pastorale, le Synode de l'Amazonie décidait de l'ordination des viri probati, de la fabrication de ministères pour les femmes et autres incongruités, la situation serait extrêmement grave », a-t-il écrit.

«Ses décisions seraient-elles ratifiées sous prétexte qu'elles sont l'émanation de la volonté des pères synodaux? L'Esprit souffle où il veut, bien sûr, mais il ne se contredit pas et ne crée pas de confusion ni de désordre. C'est l'Esprit de sagesse. En ce qui concerne le célibat, les conseils et les pontifes romains en ont déjà parlé », a-t-il poursuivi.

"Si le Synode pour l'Amazonie prenait des décisions dans une telle direction, il romprait définitivement avec la tradition de l'Église latine", a-t-il ajouté. Le cardinal Sarah a fait ces commentaires dans son livre Le soir approche et déjà le jour baisse, qui a été publié en mars. Le livre sera publié en anglais le 22 septembre.

À l'approche du synode amazonien (du 6 au 27 octobre), un nombre croissant de cardinaux et d'évêques catholiques s'inquiètent de la façon dont le synode est utilisé pour promouvoir l'ordination sacerdotale d'hommes mariés en Amazonie, ainsi que le début de l'ordination féminine, sinon en créant des femmes prêtres, du moins en inventant une forme de diaconat féminin. Le cardinal Sarah a abordé les deux questions de front dans son livre, exprimant notamment son opposition à une évolution concrète du célibat sacerdotal et du rôle des femmes dans l'Église dans le contexte du prochain synode amazonien.

Le Cardinal a reproché au document de travail du Synode amazonien de présenter «tout sauf une solution» aux problèmes de la région amazonienne, déclarant que le fait de donner à ces personnes moins que ce que l’Église ordonne normalement ne constitue pas une réponse aux difficultés spécifiques auxquelles elles sont confrontées.

Dans le livre, le cardinal Sarah a longuement parlé de la valeur du célibat et de la chasteté totale pour ceux qui, «configurés à Christ», devraient suivre son exemple en se donnant corps et âme à l'Église, de la même manière Jésus-Christ est vraiment l'épouse de l'Église.
Citant l’ancienne pratique de l’Église catholique qui exigeait la continence totale des hommes mariés qui sont devenus prêtres, même s’ils continuaient à vivre sous le même toit que leur femme, le cardinal a clairement établi un lien entre ces deux passages entre la célébration de l’Eucharistie et la pratique constante de l'Église qui a depuis été confirmée par sa partie latine, suggérant même que l'Église catholique de rite oriental ferait du bien "d'évoluer" vers un retour à cette situation. Dans ses commentaires sur la situation en Amazonie, le cardinal Sarah a déclaré: «J'ai entendu dire que tout au long de ses 500 ans d'existence, l'église latino-américaine a toujours considéré les peuples autochtones comme incapables de vivre dans le célibat. Le résultat de ce préjudice est visible. Il y a très peu d'évêques et de prêtres autochtones, même si les choses commencent à changer. ” Que ce soit vrai ou non, que ce jugement de la part de l'Église soit valide n'est pas en discussion ici. Ce qui est certain, c’est qu’en regardant de plus près à la «théologie indienne» que le document préparatoire du Synode amazonien préconisait déjà en 2018, le concept de célébrants célibataires de la liturgie est rejeté en raison de traditions autochtones. Les remarques du cardinal Sarah sur le prochain Synode ont été publiées en mars, plusieurs mois avant la publication de l’Instrumentum Laboris en juin dernier.

SOURCE : LifeSiteNews

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Jeu 12 Sep 2019 - 21:14

UN DIACRE MARIÉ POUR PRÉSIDER UNE MESSE (INVALIDE). LE PAPE FRANÇOIS DIT : "ALLEZ-Y" !


SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Sans-t87


(12 septembre 2019) - En Amazonie, la célébration des messes par les diacres mariés est une réalité, "autorisée" par les évêques locaux et par le pape François, dit le Père Giovanni Nicolini, 79 ans, dans une vidéo (ci-dessous).

Nicolini, est un prêtre moderniste de Bologne, en Italie, assistant ecclésiastique des associations catholiques des travailleurs italiens et fondateur d'une communauté.

La vidéo a été enregistrée lors d'une école d'été de l'association catholique politico-culturelle La Rosa Bianca à Terzolas, Trentin (21 au 25 août).

Pour Nicolini, "l'Église des prêtres" touche à sa fin, "Est-ce une prophétie ? Non, c'est la réalité."

Il évoque un diacre marié sans nom dans la soixantaine, dans une "paroisse missionnaire isolée" en Amazonie. Ce diacre a informé son évêque par téléphone qu'il n'y avait pas de prêtre pour dire la messe le lendemain. L'évêque lui aurait dit : "Tu vas là-bas et tu dis la messe."
Selon Nicolini, le pape François en a été informé et a répondu : "Pour l'instant, nous ne pouvons rien écrire [à ce sujet], allez-y !"

SOURCE : https://gloria.tv/article/UbNzAA8veqDo2WVKJvMEhFjgS

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Ven 13 Sep 2019 - 12:03

PENDANT SON SÉJOUR EN AFRIQUE, LE PAPE FRANÇOIS A NOMMÉ TROIS PRÉSIDENTS DÉLÉGUÉS LIBÉRAUX POUR LE SYNODE D'AMAZONIE !


SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Sans-231


Francis a nommé le 7 septembre trois présidents délégués qui animeront les discussions lors du synode amazonien. Ils s'agit de :

Le libéral vénézuélien Cardinal Baltazar Porras Cardozo, 74 ans. Étonnamment, Porras a été nommé deuxième cardinal résident au Venezuela en 2016. Cette nomination place le cardinal Urosa de Caracas dans l'ombre. Urosa était parmi les 13 cardinaux qui ont signé une lettre de protestation au Synode de la Famille 2015.

Le cardinal péruvien Pedro Barreto Jimeno, 75 ans, jésuite, qui est devenu cardinal en 2018. Il a qualifié le document de travail hérétique du Synode amazonien d'"expression de la voix du peuple de Dieu" après qu'il eut été critiqué par les cardinaux catholiques.

Le cardinal moderniste de la Curie Pedro Barreto Jimeno, 72 ans, un ardent partisan de François et opposant du célibat, considère de nombreuses traditions catholiques comme ”pas utiles” et est responsable de la liquidation de plusieurs communautés religieuses.

SOURCE : https://gloria.tv/article/w3TjLnvQuudP6gHm1sRZmCdN2

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Sam 14 Sep 2019 - 11:15

LES GRANDS IDÉOLOGUES AMAZONIENS DU PAPE FRANÇOIS RÉVÈLENT LEUR HAINE DU CÉLIBAT ET DU SACERDOCE !


SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Sans-232


Les grands idéologues amazoniens de François révèlent leur haine du célibat et du sacerdoce

Une "écologie holistique", une "Église prophétique en Amazonie", une "liturgie interculturelle", une "évangélisation dans les villes" et le "dialogue œcuménique et interreligieux" seront les thèmes du Synode amazonien, selon Mgr Erwin Kräutler, 80 ans.

Nommé par Jean-Paul II, Kräutler fut jusqu'en 2015 évêque de Xingu, Brésil. On lui a permis de propager ses positions anti-catholiques pendant des décennies. François a fait de lui l'idéologue en chef pour le Synode d'Amazonie.

Kräutler, né en Autriche, a expliqué à l'agence de presse des évêques allemands KNA que le président brésilien Jair Bolsonaro, né au Brésil, ne "pige rien" à l'Amazonie.

Pour Kräutler, le célibat est un "scandale" et "contre la volonté explicite du Seigneur", parce que selon lui, c'est la raison pour laquelle 90% des paroisses d'Amazonie n'ont que quatre "eucharisties" par an. Cependant, les sectes protestantes sont en plein essor en Amazonie parce que des gens comme Kräutler ont fait de l'Église un parti politique ennuyeux.

Le fait que le Christ ait appelé les hommes à être prêtres est pour Kräutler une "sinistre discrimination" des femmes.

Actuellement, Kräutler est à Rome pour préparer le synode.

SOURCE : https://gloria.tv/article/QoD1hb68JhS72D1p18dWsGXaw

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Dim 15 Sep 2019 - 13:48

LES CARDINAUX BRANDMÜLLER ET BURKE ALERTENT TOUS LES CARDINAUX SUR LES DANGERS DE "L'Instrumentum Laboris" POUR LE DÉPÔT DE LA FOI !


SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Cardin20


Les cardinaux Walter Brandmüller et Raymond Burke ont décidé de prendre les devants face aux prévisibles attaques contre la foi et la doctrine de l’Eglise lors du synode sur l’Amazonie qui se tiendra à partir du 6 octobre prochain en interpellant directement à l’ensemble de leurs confrères du collège cardinalice – en fait pour les rappeler à leur devoir de princes de l’Eglise. Chacun de son côté a pris la plume pour écrire une lettre, en italien,  adressée à chacun des autres cardinaux, pour les alerter quant à la « dissonance », voire le caractère « contraire » au dépôt de la foi de certaines affirmations contenues dans l'Instrumentum laboris du Synode sur l'Amazonie.

Leurs lettres, dont la Catholic News Agency a eu connaissance, dénoncent avec gravité le « flou » du document, qui « semble » même en certains points, « au regard de l’enseignement authentique de l’Eglise, lui être contraire », a ainsi écrit le cardinal Brandmüller. Faut-il rappeler que celui-ci était également signataire, avec le cardinal Burke et les défunts cardinaux Caffarra et Meisner, des Dubia sur la l’exhortation apostolique Amoris laetitia – leurs questions n’ayant pas reçu de réponses à ce jour ?

Le cardinal Brandmüller n’a pas hésité à faire référence à la manière dont les récents synodes sur la famille et la jeunesse ont déjà été l’occasion de manœuvres peu catholiques :

« Comme le montre l’expérience de ces derniers synodes, il faut craindre que l’on tente non seulement de manipuler la session mais aussi d'exercer une forte pression sur elle », a-t-il averti.

« Les formulations nébuleuses de l’Instrumentum, tout comme la proposition de créer de nouveaux ministères ecclésiastiques pour les femmes, et, surtout, la proposition de conférer l’ordination sacerdotale à des viri probati font surgir le fort soupçon de voir le célibat sacerdotal remis en question », selon le cardinal Brandmüller.

Et d’invoquer comme preuve la participation au synode du cardinal brésilien Claudio Hummes, qui préside le Réseau ecclésial pan-amazonien (REPAM), institution qui, selon Mgr José Luis Azcona, évêque émérite de Marajó (Brésil), a joué un rôle majeur dans la rédaction du texte. REPAM fait depuis sa création à la suite de la publication de Laudato si’ la promotion de l’indigénisme au sein de l’Eglise, chantant les louanges du style de vie et des vertus des tribus primitives vivant dans leur milieu naturel dans la forêt amazonienne.

« Le fait même que le Cardinal Hummes en soit le président et qu’il exerce ainsi une influence sérieuse dans un sens négatif est suffisant pour que notre préoccupation soit fondée et réaliste, comme dans le cas des évêques (Erwin) Kräutler, (Franz-Josef) Overbeck, etc », a écrit Brandmüller, mettent en évidence les noms des prélats qui font pression en vue de l’abolition au moins locale du célibat sacerdotal, à la manière de Mgr Overbeck qui a pu dire que le sommet sur l’Amazonie « pourrait changer l’Eglise pour toujours » en la menant  vers « un point de non-retour ».

Le même Overbeck s’était manifesté en mai de cette année en faveur de la « grève des femmes » contre l'Eglise en Allemagne, pour protester contre le refus du Pape François d'ordonner des diaconesses : une grève de la pratique religieuse, rien de moins. Il met également en cause la morale sexuelle traditionnelle de l’Eglise.

Mgr Kräutler est un évêque austro-brésilien, vice-président du très radical REPAM.

Le Cardinal Brandmüller, expert de l’histoire de l'Eglise et professeur d'université, a également écrit à l’ensemble des cardinaux : « Nous devrons faire face à de graves attaques contre l'intégrité du dépôt de la foi, contre la structure hiérarchico-sacramentelle de l’Eglise et contre sa Tradition apostolique. Tout cela a créé une situation inédite dans l'histoire de l'Église, telle qu’on n’en a  même pas connu lors de la crise arienne des IVe et Ve siècles. »

Si les menaces évoquées sont déjà clairement visibles dans l’Instrumentum laboris, le cardinal Brandmüller  ne semble pas exclure qu’elles se concrétisent dans le document qui fera suite au synode. Il a appelé ses confrères à prendre leurs responsabilités en affirmant que « se pose alors la grave question de savoir comment nous, cardinaux, dans cette situation historiquement inédite, pouvons agir à la hauteur de notre serment solennel de cardinaux, et comment nous pouvons réagir aux déclarations ou décisions éventuelles du Synode ».

Il évoque ici le document final qui pourrait en sortir par la volonté des pères synodaux, sans parler d’une éventuelle exhortation qui pourrait suivre des mains du pape.

Mais c’est sans langue de bois. Il a rappelé que l’ensemble des cardinaux doivent d’ores et déjà considérer de quelle manière ils réagiront « à toute déclaration ou décision hérétique de la part du synode. »

Le cardinal Brandmüller a poursuivi : « Certes, en tant que Cardinal, vous avez déjà réfléchi à la situation et même aux mesures qui pourraient être prises en commun. C'est pourquoi j'espère que Son Eminence, pour sa part, en profitera pour corriger, selon l'enseignement de l'Église, certaines positions exprimées dans l'Instrumentum Laboris du Synode de l'Amazonie, en utilisant aussi les réseaux sociaux », a-t-il conclu.

Un véritable appel à la mobilisation pour mettre fin à la confusion régnante ! En effet, les catholiques seraient extrêmement nombreux à être reconnaissants à l’égard des cardinaux qui s’acquitteraient ainsi du grave devoir de leur charge…

Pour sa part, le cardinal Raymond Burke a noté dans sa lettre également datée du 28 août qu’il « partage pleinement la profonde préoccupation du cardinal Brandmüller concernant le prochain Synode sur l’Amazonie, sur le fondement de ce qui est contenu dans l’Instrumentum laboris.

Il a qualifié celui-ci de « long document marqué par un langage qui n’a pas une signification claire, spécialement en ce qui concerne le dépôt de la foi ».

Outre les points mentionnés par le cardinal Brandmüller, le cardinal Burke a plus précisément épinglé la manière dont l’Instrumentum laboris envisage les relations au monde de la nature qui est au cœur du discours écologiste et indigéniste que celui-ci adopte sans ambages (et qui relève en réalité d’un paganisme panthéiste, comme je l’ai déjà indiqué à plusieurs reprises sur ce blog).

L’Instrumentum « contredit l’enseignement constant de l’Eglise sur la relation entre le monde créé et Dieu, Créateur incréé, et l’homme, créé à l’image et à la ressemblance de Dieu pour coopérer avec lui en tant que gardien du monde créé », écrit le cardinal Burke.

Il a également souligné que dans le document de travail du Synode « la vérité selon laquelle Dieu s’est révélé pleinement et parfaitement à travers le mystère de l’Incarnation du Rédempteur, le Fils de Dieu, est obscurcie, sinon niée. »

« La conséquence logique de cela est que la mission de l'Eglise, sa mission d'évangélisation, est niée au profit d’un “enrichissement réciproque des cultures en dialogue” », comme l’affirme le paragraphe 122 du document.

De cette façon, « le rôle juste de l'inculturation dans la mission d'évangélisation est contredit, à tel point que la culture en vient à conditionner la vérité révélée, au lieu que la vérité révélée purifie et élève toute culture », poursuit le cardinal Burke dans sa lettre.

De plus, a-t-il averti, certains points soulevés par le cardinal Brandmüller « laissent présager une apostasie de la foi catholique ».

Le cardinal Burke a achevé sa lettre sur une prière :

« Que notre enseignement, par la grâce de Dieu, soit efficace dans la lutte contre la grande menace qui pèse actuellement sur l'Eglise. Que la Vierge Mère de Dieu, saint Joseph, protecteur de l'Église universelle, les saints Pierre et Paul et les grands saints cardinaux intercèdent avec force pour le Collège des Cardinaux en ces temps agités et troublants », a-t-il conclu.

Quelle sera la réponse des cardinaux ? Ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas…

SOURCE : https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/09/synode-amazonien-brandmuller-et-burke.html

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Lun 16 Sep 2019 - 10:49

SYNODE D'AMAZONIE : DES ERREURS ET DES HÉRÉSIES DÉNONCÉES PAR MGR BURKE ET MGR SCHNEIDER !


SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 000_x511


[Présentation de L’Homme Nouveau : Du 6 au 27 octobre, se déroulera le synode des évêques sur l'Amazonie. La publication de l'Instrumentum Laboris, le document préparatoire de ce synode, a suscité des craintes et des réactions chez plusieurs théologiens, clercs et fidèles laïcs. Ce texte avait déjà fait l'objet de vivre critiques par le cardinal Müller et le cardinal Brandmüller. Le cardinal Burke (déjà auteur d'une lettre à destination des cardinaux et pointant du doigt les erreurs de l'Instrumentum Laboris) et Mgr Schneider ont choisi de présenter à l'ensemble des fidèles catholiques, six sujets gravement problématiques ressortant du texte préparatoire. Ils invitent à « une croisade de prière et de jeûne afin d'implorer Dieu pour que l'erreur et l'hérésie ne pervertissent pas la prochaine assemblée extraordinaire du synode des évêques sur l'Amazonie ». Voici une traduction de leur lettre ouverte.]

Divers prélats et commentateurs fidèles laïcs, ainsi que des institutions laïques, ont mis en garde sur le fait que les auteurs de l'Instrumentum Laboris, publié par le secrétariat du Synode de Évêques pour servir de base pour la discussion durant la prochaine assemblée extraordinaire sur l'Amazonie, ont inséré de graves erreurs théologiques et des hérésies dans le document.

Nous invitons le clergé catholique et les fidèles à participer à une croisade de prière et de jeûne afin d'implorer Notre Seigneur et Sauveur, par l'intercession de la Sainte Vierge sa Mère, pour les intentions suivantes :

Que les erreurs théologiques et les hérésies insérées dans l'Instrumentum Laboris ne soient pas approuvées durant l'assemblée synodale.
Qu'en particulier le Pape François, dans l'exercice de son ministère pétrinien, puisse confirmer ses frères dans la foi par un rejet sans ambiguïté des erreurs de l'Instrumentum Laboris, et qu'il ne consente pas à l'abolition du célibat sacerdotal dans l'Église latine en introduisant la pratique de l'ordination d'hommes mariés, les dits « viri probati », pour le sacerdoce sacré.

Nous proposons une croisade de quarante jours de prière et de jeûne à commencer le 17 septembre et à terminer le 26 octobre 2019, le jour précédant la conclusion de l'assemblée extraordinaire du Synode des Évêques sur l'Amazonie. Quiconque serait informé de la croisade après la date officielle de son commencement, pourrait bien sûr s’y joindre à n’importe quel moment.

Durant les quarante jours de la croisade de prière et de jeûne, nous invitons à prier au moins une dizaine du Saint Rosaire et à jeûner une fois par semaine pour les intentions mentionnées plus haut. Selon la tradition de l'Église, jeûner consiste à manger un seul repas complet dans la journée et, en addition, il est possible d'y ajouter deux petites collations. Jeûner au pain et à l'eau est également recommandé pour ceux qui sont capables de faire ainsi.

Il est de notre devoir de faire prendre conscience aux fidèles de quelques-unes des erreurs répandues dans l'Instrumentum Laboris. En guise d'introduction, il faut observer que le document est long et qu'il est marqué par un langage qui n'est pas clair dans sa compréhension, tout spécialement ce qui concerne le dépôt de la foi (depositum fidei). Parmi les principales erreurs, nous notons plus particulièrement les suivantes :

Un panthéisme implicite

L'Instrumentum Laboris promeut une socialisation païenne de la « Terre Mère », reposant sur la cosmologie des tribus amazoniennes, implicitement panthéiste.

Les peuples aborigènes découvrent comment toutes les parties « sont des dimensions qui existent de façon constitutive en relation, formant un tout vital »(n°21) et ainsi vivent « en communion avec la nature comme un tout » (n°18) et « en dialogue avec les esprits » (n° 75). Leur vie et leur« bonne manière de vivre » sont caractérisées par « l'harmonie des relations » entre « le cosmos total- nature, hommes, l'être suprême » et « les diverses forces spirituelles » (n° 12 et 13), résumé dans le « mantra » du Pape François : « tout est connecté » (n° 25).
Les croyances et les rites des « guérisseurs traditionnels »(n° 88 et 89) concernant « la divinité aux noms multiples », agissant avec et en relation avec la nature (n° 25) « créent harmonie et équilibre entre les êtres humains et le cosmos » (n° 87). Ainsi, nous devons écouter les pleurs de la« terre Mère » (n° 146), arrêter son extermination (n° 17) et vivre sainement en harmonie avec elle (n° 85).

Le Magistère de l'Église rejette un tel panthéisme implicite comme incompatible avec la Foi catholique : « La chaleur de la Terre Mère, dont la divinité s'étend à toute la création, comble, dit-on, le fossé entre la création et le Dieu-Père transcendant du judaïsme et du christianisme en écartant la perspective de devoir être jugés par un tel Être. » (Conseil Pontifical pour la Culture et Conseil Pontifical pour le Dialogue interreligieux, « Jésus Christ, le porteur d'eau vive : une réflexion chrétienne sur le « Nouvel Age », 2.3.1)

Dans l'affirmation suivante, le Magistère de l'Église rejette panthéisme et relativisme en enseignant ceci :

« Ils (NDT : les adeptes du Nouvel Age) tendent à relativiser la doctrine religieuse en faveur d'une vague vision mondialiste exprimée comme un système de mythes et de symboles habillés d'un langage religieux. De plus, ils proposent souvent un concept panthéiste de Dieu qui est incompatible avec les Saintes Ecritures et la Tradition chrétienne. Ils remplacent la responsabilité personnelle envers Dieu pour nos actions par un sens du devoir envers le cosmos, renversant par conséquent le véritable concept de péché et le besoin de rédemption à travers le Christ. » (Jean-Paul II, Adresse aux évêques américains de l'Iowa, du Kansas, du Missouri et du Nebraska, visite« Ad Limina », 28 mai 1993).

2. Les superstitions païennes comme sources de la révélation divine et comme voies alternatives pour le salut

L'Instrumentum Laboris retire, de son implicite conception panthéiste, un concept erroné de la Révélation divine, affirmant dans l'ensemble que Dieu continue de se communiquer Lui-même dans l'histoire à travers la conscience des peuples et les cris de la nature. Selon cette vision, les superstitions païennes des tribus amazoniennes sont une expression de la Révélation divine méritant une attitude de dialogue et d'acceptation de la part de l'Église :

L'Amazonie est une « place théologique » où la foi « ou l'expérience de Dieu dans l'histoire » est vécue  c'est « une source particulière de la révélation de Dieu : des lieux épiphaniques » où « les caresses de Dieu » deviennent « incarnées dans l'histoire » (n° 19).

L'Église doit « découvrir la présence incarnée et active de Dieu » dans « la spiritualité des peuples d'origine » (n° 33), reconnaissant en eux « d'autres avenues/voies » (n° 39), puisque l'Esprit Créateur « a nourri la spiritualité de ces peuples pendant des siècles, même avant la proclamation de l'Évangile » (n° 120), leur enseignant « la foi en Dieu Créateur Père-Mère » et « la relation vivante avec la nature et la « Terre Mère » ainsi qu' “avec les ancêtres” » (n° 121).

À travers le dialogue, l'Église doit éviter d'imposer des « doctrines pétrifiées » (n° 38), « des formulations de la foi exprimées avec d'autres références culturelles » (n° 120), et une « attitude corporatiste qui réserve le salut uniquement à son propre credo ». (n° 39)  en faisant ainsi, l'Église marchera « en cherchant son identité vers l'unité dans le Saint Esprit ». (n° 40)

Le Magistère de l'Église rejette la relativisation du caractère unique de la Révélation de Dieu contenue dans les Saintes Ecritures et la Tradition sacrée, en enseignant ceci :

« L’Église a toujours vénéré les divines Écritures, comme elle le fait aussi pour le Corps même du Seigneur, elle qui ne cesse pas, surtout dans la sainte liturgie, de prendre le pain de vie sur la table de la Parole de Dieu et sur celle du Corps du Christ, pour l’offrir aux fidèles. Toujours elle eut et elle a pour règle suprême de sa foi les Écritures, conjointement avec la sainte Tradition, puisque, inspirées par Dieu et consignées une fois pour toutes par écrit, elles communiquent immuablement la Parole de Dieu lui-même et font résonner dans les paroles des prophètes et des Apôtres la voix de l’Esprit Saint. » (Second Concile du Vatican, Constitution dogmatique Dei Verbum, n° 21)

Le Magistère de l'Église affirme qu'il n'y a qu'un unique Sauveur, Jésus-Christ, et que l'Église est son unique Corps mystique et Épouse :

« Par conséquent, compte tenu de l'unicité et de l'universalité de la médiation salvifique de Jésus-Christ, on doit croire fermement comme vérité de foi catholique en l'unicité de l'Église fondée par le Christ. Tout comme il existe un seul Christ, il n'a qu'un seul Corps, une seule Épouse : une « seule et unique Église catholique et apostolique ». De plus, les promesses du Seigneur de ne jamais abandonner son Église (cf. Mt 16,18  28,20) et de la guider par son Esprit (cf. Jn 16, 13) impliquent, selon la foi catholique, que l'unicité et l'unité, comme tout ce qui appartient à l'intégrité de l'Église, ne feront jamais défaut. ». (Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Déclaration Dominus Iesus sur l'unicité et l'universalité salvifique de Jésus Christ et de l'Église, n° 16)

3. Dialogue interculturel au lieu d'évangélisation

L’Instrumentum Laboris contient la théorie erronée que les peuples aborigènes ont déjà reçu la révélation divine et que l’Église catholique en Amazonie devrait opérer « une conversion pastorale et missionnaire », au lieu d’introduire la doctrine et la pratique de la vérité et du bien universels. L’Instrumentum Laboris affirme également que l’Église doit s’enrichir des symboles et des rites des peuples aborigènes:

Une « Église en chemin » évite le risque de« proposer une solution avec une valeur universelle » ou l’application d’ « un corps monolithe de doctrine regardé par tous » (n° 110), et favorise l’interculturalité, c’est-à-dire « un enrichissement mutuel des cultures dans le dialogue », parce que « les sujets actifs de l’interculturation sont les peuples indigènes eux-mêmes » (n°122). En outre, l’Église reconnaît « la spiritualité indigène comme une source de richesse pour l’expérience chrétienne »et se charge d’ « une catéchèse qui assume le langage et le sens des récits des cultures indigènes et d’ascendance africaine » (n° 123). En partageant mutuellement« leurs expériences de Dieu », les croyants font « de leurs différences un stimulus de croissance et d’approfondissement de leur propre foi » (n° 136).

Le Magistère de l’Église rejette l’idée que l’activité missionnaire soit simplement un enrichissement interculturel, en enseignant ceci :

« Les initiatives particulières par lesquelles les prédicateurs de l’Évangile envoyés par l’Église et allant dans le monde entier s’acquittent de la tâche d’annoncer l’Évangile et d’implanter l’Église parmi les peuples ou les groupes humains qui ne croient pas encore au Christ, sont communément appelées « missions » (…). La fin propre de cette activité missionnaire est l’évangélisation et l'implantation de l’Église dans les peuples ou les groupes humains dans lesquels elle n’a pas encore été enracinée (…). Mais le moyen principal de cette implantation, est la proclamation de l’Évangile de Jésus Christ . » (Second Concile du Vatican, Décret Ad Gentes, n° 6)

« Par l’inculturation, l’Église incarne l’Evangile dans les diverses cultures et, en même temps, elle introduit les peuples avec leurs cultures dans sa propre communauté; elle leur transmet ses valeurs, en assumant ce qu’il y a de bon dans ces cultures et en les renouvelant de l’intérieur. Pour sa part, l’Eglise, par l’inculturation, devient un signe plus compréhensible de ce qu’elle est et un instrument plus adapté à sa mission. ». (Jean-Paul II, Encyclique Redemptoris Missio, n° 52)

4. Une conception erronée de l’ordination sacramentelle, postulant des ministres du culte des deux sexes pour accomplir même des rites chamaniques

Au nom de l’inculturation de la foi, et sous le prétexte du manque de prêtres pour célébrer fréquemment l’Eucharistie, l’Instrumentum Laboris est en faveur d’adapter les ministères ordonnés catholiques aux coutumes ancestrales des peuples aborigènes, accordant aux femmes des ministères officiels et ordonnant les dirigeants mariés de la communauté comme prêtres de second rang, privés d’une partie de leur pouvoir ministériel mais autorisés à célébrer des rites chamaniques :

Comme « le cléricalisme est inacceptable sous toutes ses formes »(n° 127) « un changement est nécessaire en ce qui regarde le critère de sélection et de préparation des ministres autorisés à célébrer l’Eucharistie » (n° 126), étudiant la possibilité de l’ordination presbytérale « pour des anciens, préférablement indigènes, respectés et acceptés dans leur communauté, même s’ils ont une famille stable et existante » (n° 129), ceci montrant « une autre manière d’être l’Église (…) sans la censure, le dogmatisme ou les disciplines rituelles. » (n° 138). Parce que, dans les cultures de l’Amazonie,« l’autorité est rotative », il serait opportun « de reconsidérer l’idée que l’exercice de la juridiction (pouvoir du gouvernement) doive être lié dans tous les domaines (sacramentel, juridique, administratif) et de façon permanente au sacrement de l’Ordre sacré ». (n° 127) L’Église doit « identifier le type de ministère officiel qui peut être conféré aux femmes » (n° 129).

Reconnaissance doit être donnée « aux rites et cérémonies indigènes »qui « créent une harmonie et un équilibre entre les êtres humains et le cosmos » (n° 87), de même qu’ « aux éléments traditionnels qui sont parts des processus de guérison » pratiqués par les « guérisseurs anciens » (n° 88) dont « les rites, les symboles et les styles de célébration » devraient être intégrés dans « les rituels sacramentels et liturgiques ». (n° 126)

Le Magistère de l’Église rejette de telles pratiques, et leurs idées implicites, en enseignant ceci :

« Le sacerdoce ministériel diffère essentiellement du sacerdoce commun des fidèles parce qu’il confère un pouvoir sacré pour le service des fidèles. Les ministres ordonnés exercent leur service auprès du peuple de Dieu par l’enseignement (munus docendi), le culte divin (munus liturgicum) et par le gouvernement pastoral (munus regendi). » (Catéchisme de l’Église catholique, n° 1592)

« Le Christ, Fils unique du Père, du fait même de son incarnation, est constitué Médiateur entre le ciel et la terre, entre le Père et le genre humain. En pleine harmonie avec cette mission, le Christ est resté durant toute sa vie dans l’état de virginité, qui signifie son dévouement total au service de Dieu et des hommes. Ce lien profond qui, dans le Christ, unit la virginité et le sacerdoce, se reflète en ceux à qui il échoit de participer à la dignité et à la mission du Médiateur et Prêtre éternel, et cette participation sera d’autant plus parfaite que le ministre sacré sera affranchi de tout lien de la chair et du sang. » (Paul VI, Encyclique Sacerdotalis Caelibatus, n° 21)

« La volonté de l’Église trouve sa dernière motivation dans le lien du célibat avec l’Ordination sacrée, qui configure le prêtre à Jésus Christ Tête et Époux de l’Église. L’Église, comme Épouse de Jésus Christ veut être aimée par le prêtre de la manière totale et exclusive avec laquelle Jésus Christ Tête et Époux l’a aimée. Le célibat sacerdotal alors, est don de soi dans et avec le Christ à son Église, et il exprime le service rendu par le prêtre à l’Église dans et avec le Seigneur. » (Jean-Paul II, Exhortation apostolique Pastores dabo vobis, n° 29)

« L’ordination sacerdotale, par laquelle est transmise la charge, confiée par le Christ à ses Apôtres, d’enseigner, de sanctifier et de gouverner les fidèles, a toujours été, dans l’Église catholique depuis l’origine, exclusivement réservée à des hommes. (…) D’autre part, le fait que la très sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Église, n’ait reçu ni la mission spécifique des Apôtres ni le sacerdoce ministériel montre clairement que la non admission des femmes à l’ordination sacerdotale ne peut pas signifier qu’elles auraient une dignité moindre ni qu’elles seraient l’objet d’une discrimination. (…) C’est pourquoi, afin qu’il ne subsiste aucun doute sur une question de grande importance qui concerne la constitution divine elle-même de l’Église, je déclare, en vertu de ma mission de confirmer mes frères (cf. Lc22,32), que l’Église n’a en aucune manière le pouvoir de conférer l’ordination sacerdotale à des femmes et que cette position doit être définitivement tenue par tous les fidèles de l’Église. » (Jean-Paul II, Lettre apostolique Ordinatio Sacerdotalis, n° 1, 3 et 4)

5. Une « écologie intégrale » qui dévalorise la dignité humaine

En accord avec ses vues implicitement panthéistes, l’Instrumentum Laboris relativise l’anthropologie chrétienne qui reconnaît la personne humaine comme créée à l’image de Dieu et donc le sommet de la création matérielle (Gen 1, 26-31). À l’opposé, il considère l’humain comme un simple lien dans la chaîne écologique de la nature, regardant le développement socio-économique comme une agression envers la « Terre Mère ».

« Un aspect fondamental de l’origine du péché humain est de se détacher de la nature et de ne pas la reconnaître comme une part de l’humain en exploitant la nature sans limites.»(n° 99) « Un nouveau paradigme de l’écologie intégrale »(n°56) devrait se fonder sur « la sagesse des peuples indigènes » et sur leur vie quotidienne qui « nous enseigne à nous reconnaître comme part du biome » (n° 102), « part de l’écosystème » (n° 48), « part de la nature ». (n° 17)

Le Magistère de l’Église rejette les opinions suivantes : que les hommes ne possèdent pas une dignité unique au-dessus du reste de la création matérielle, et que le progrès technique est lié au péché, en enseignant ceci :

« Aux hommes, Dieu accorde même de pouvoir participer librement à sa providence en leur confiant la responsabilité de « soumettre la terre et de la dominer » (cf. Gn 1, 26-28). Dieu donne ainsi aux hommes d’être causes intelligentes et libres pour compléter l’œuvre de la Création, en parfaire l’harmonie pour leur bien et celui de leurs prochains. » (Catéchisme de l’Église catholique, n° 307)

6. Un collectivisme tribal qui amoindrit le caractère propre de la personne et la liberté

Selon l’Instrumentum Laboris, une « conversion écologique » intégrale inclut l’adoption du modèle social collectif des tribus aborigènes dans lesquelles la personnalité individuelle et la liberté sont amoindries :

« Le concept de sumak kawsay ["bonne vie"] a été construit à partir de la sagesse ancestrale des peuples et nations indigènes. Il s’agit d’un mot riche d’expérience, plus ancien et plus réel qui propose un style de vie communautaire où tous SENTENT, PENSENT et AGISSENT de la même façon, comme un fil de laine qui maintient, enveloppe et protège, comme un poncho de différentes couleurs »(Appel « Le Cri du Sumak Kawsay en Amazonie », cité dans la note 5 du n° 12). « La vie en Amazonie est intégrée et unifiée au territoire  il n’y a pas de séparation ou de division entre les parties. Cette unité inclut toute l’existence : travail, repos, relations humaines, rites et célébrations. Chaque chose est partagée  les espaces privés, si caractéristiques de la modernité, sont réduits au minimum. La vie avance sur un chemin commun où les tâches et les responsabilités sont distribuées et partagées dans le but du bien commun. Il n’y a pas de place pour l’idée d’un individu détaché de la communauté ou du territoire. » (n° 24)

Le Magistère de l’Église rejette de telles opinions en enseignant ceci :

« La personne humaine doit toujours être comprise dans sa singularité inimitable et inéluctable. De fait, l’homme existe avant tout comme subjectivité, comme centre de conscience et de liberté, dont l’histoire unique et non comparable à aucune autre exprime l’impossibilité de le réduire à quelque tentative que ce soit de l’enfermer dans des schémas de pensée ou dans des systèmes de pouvoir, idéologiques ou non. » (Compendium de la Doctrine sociale de l’Église, n° 131)

« À juste titre, l’homme apprécie la liberté et la cherche passionnément : à juste titre, il veut et doit former et conduire, de sa libre initiative, sa vie personnelle et sociale, en en assumant personnellement la responsabilité.(Veritatis Splendor, n° 24) De fait, non seulement la liberté permet à l’homme de modifier convenablement l’état de choses qui lui est extérieur, mais elle détermine la croissance de son être en tant que personne, par des choix conformes au vrai bien : (Catéchisme de l’Église catholique, n° 1733) de la sorte, l’homme s’engendre lui-même, il est le père de son propre être (Saint Grégoire de Nysse, De Vita Moysis), il construit l’ordre social.» (Compendium de la Doctrine sociale de l’Église, n° 135)

Conclusion

Les erreurs théologiques et les hérésies, implicites et explicites, dans l’Instrumentum Laboris de l’imminente assemblée extraordinaire du Synode des Évêques sur l’Amazonie, sont une manifestation alarmante de la confusion, de l’erreur et de la division qui affectent l’Église d’aujourd’hui. Personne ne peut s’excuser de ne pas être informé de la gravité et de la situation, et de ne pas prendre les mesures appropriées par amour pour le Christ et pour sa vie avec nous dans l’Église.

Par-dessus tout, tous les membres du Corps mystique du Christ, en présence d’une telle menace contre son intégrité, doivent prier et jeûner pour le bien éternel de ses membres qui risquent d’être scandalisés, c’est-à-dire induits dans la confusion, dans l’erreur, dans la division par ce texte pour le Synode des Évêques. De plus, chaque catholique, comme un vrai soldat du Christ, est appelé à protéger et à promouvoir les vérités de la foi et la discipline par lesquelles ces vérités sont honorées dans la pratique, de peur que la solennelle assemblée des évêques au Synode ne trahisse la mission du Synode qui est « d’aider de ses conseils le Pontife Romain pour le maintien et le progrès de la foi et des mœurs, pour conserver et affermir la discipline ecclésiastique (…) » (Droit Canon, n° 342).

Le 13 octobre 2019, lors de la tenue de l’assemblée extraordinaire du Synode des Évêques sur l’Amazonie, aura lieu la canonisation du bienheureux cardinal John Henry Newman. Puissent le Saint Père et tous les membres de l’assemblée extraordinaire du Synode des Evêques sur l’Amazonie, entendent et acceptent l’enseignement lumineux de ce nouveau saint de l’Eglise, par lequel il prévient contre des erreurs théologiques semblables à celles mentionnées plus haut dans l’Instrumentum Laboris :

« Les crédos privés, les religions capricieuses peuvent être très voyants et s’imposer à beaucoup de nos jours; les religions nationales peuvent s’étaler sur une grande échelle de façon inerte, et occuper le terrain pendant des siècles, et distraire l’attention ou semer la confusion dans le jugement des savants  mais, à la longue, il apparaîtra que, ou bien la Religion catholique est en vérité et vraiment la préfiguration du monde invisible dans celui-ci, ou bien qu’il n’y a rien de positif, rien de dogmatique, rien de réel dans nos idées sur d’où nous venons et où nous allons. » (Discourses to Mixed Congregations, XIII)

« Jamais la Sainte Église n’a eu autant besoin de champions contre [l’esprit de libéralisme dans la religion] qu’actuellement, alors que, hélas, c’est une erreur se répandant comme un piège sur le monde entier  […] Le libéralisme dans la religion est la doctrine qui affirme qu’il n’existe aucune vérité positive dans la religion, et que toutes les croyances se valent, position dont l’enseignement prend substance et force de jour en jour actuellement. C’est inconsistant avec la reconnaissance de n’importe quelle religion comme vraie. Il enseigne que toutes doivent être tolérées, car toutes sont des questions d’opinions. La religion révélée n’est pas une vérité, mais un sentiment et un goût; pas un fait objectif; pas un fait miraculeux: et donc c’est le droit de chaque individu de lui faire dire ce qui lui plaît le plus. La dévotion n’est pas nécessairement fondée sur la foi. Les hommes peuvent fréquenter les Églises protestantes ou l’Église catholique, peuvent recevoir de la nourriture des deux et n’appartenir à aucune. Ils peuvent fraterniser ensemble dans des pensées spirituelles et des sentiments, sans avoir de doctrines communes et éprouver la nécessité d’en posséder. » (Biglietto Speech, 12 mai 1879)

Que Dieu, par l’intercession de tant de vrais missionnaires catholiques qui évangélisèrent les peuples indigènes des Amériques, parmi lesquels sont saint Turibius de Mongrovejo et saint José de Anchieta, et par l’intercession des saints que les peuples indigènes ont donnés à l’Église, parmi lesquels sont saint Juan Diego et sainte Catherine Tekakwitha, et tout spécialement par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Reine du Saint Rosaire, qui vainc toute hérésie, accorde que les membres de la prochaine assemblée du Synode des Évêques sur l’Amazonie et le Saint Père soient protégés du danger d’approuver des erreurs doctrinales et des ambiguïtés, et de miner la règle apostolique du célibat sacerdotal.

Cardinal Raymond L. Burke - Mgr Athanasius Schneider

12 septembre 2019. Fête du Très saint Nom de Marie

SOURCE :

https://gloria.tv/article/zD3ayfxfCYLc42onjSbZMUdKW

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique? - Page 10 Empty Re: SYNODE AMAZONIEN - (SUITE D'AMORIS LAETITIA) : Nous conduira-t-il au Schisme de l'Église Catholique?

Message  Admin le Lun 16 Sep 2019 - 10:49

@ Tous :

Denyse, notre membre des États-Unis, m'envoie ce long et pertinent commentaire :

Philippe bonjour et grand merci!

D'apres ce que j'ai lu cette semaine il pourrait bien etre le synode qui va precipiter le schisme de l'Eglise qui créera une l'Eglise Catholique en 2 parties bien distinctes  avec chacune un pape:

- autour du Pape Francois la clique/mafia (et maintenant le clergé en majorité ouvertement homosexuel des 2 Ameriques selon une immigration Sud-Nord organisée, protégée, désirée d'un commun accord depuis plus de 20 ans!) que Benoit XVI voulait eliminer de l'Eglise, dont la liste fut volée  sur le bureau du Pape (cf Vaticaleaks) et qui fut réhabilitée par Pape Francois pour lequel elle forme la garde d'honneur et le conseil (qui a préparé ces documents qui changent completement l'Enseignement de l'Evangile et l'Eglise de Jesus-Christ pour les accomoder aux péchés mortels du monde maintenant tolérés, encouragés !)

- autour du Pape Benoit XVI, les fideles et le clergé anxieux de retourner aux enseignements et pratiques de l'Eglise de Jesus-Christ jusqu'à Vatican Ii.

Il est important de noter les points suivants de la lettre de resignation du Pape Benoit XVI, maintenant connue et analysée en grands details:

- sous menace d'assassinat, le Pape Benoit XVI en 2012 fut FORCE de presenter sa resignation, par la clique des cardinaux homosexuels que le Pape n'eut pas le temps d'eliminer avant le vol de leur liste et documents (par son chauffeur?)

- Cependant dans sa lettre de resignation le pape n'abandonna que LE MINISTERE de la Papaute -- a un second pape qu'il appela "souverain pontif" tandis que lui meme se designait par "Sucesseur de St Pierre"".

Pape Benoit XVI en 2012 garda donc pour lui meme LA FONCTION de Pape -- le MUNUS-- (malgre surtout la demande de resignation de cette fonction qui lui avait ete faite! Une grosse deception pour la clique des cardinaux homosexuels!) Un fait bien à  même d'expliquer que Pape Francois ait pu si souvent etre appelé "hérétique" dans ses proclamations telles "Amare Laeticia"..

Donc Benoit XVI est bien resté le VRAI Pape de la (vraie) Eglise de Jesus-Christ.

Note: Pour aider les lecteurs de sa lettre de resignation a comprendre qu'il avait ete force (sous menaces de mort) a abandonner son ministere papal, le pape Benoit XVI y a parait-il "laissé des erreurs de Latin": une preuve de son desarroi!

..Donc Benoit XVI  est le "très Saint Pape" qui selon des propheties du XIXe siecle en Bretagne "sera main dans la main" avec le futur "très saint Roi de France" ...

- "qu'il découvrira tandis que lui meme pour échapper aux envahisseurs (Russes venus nous delivrer!) de l'Italie (arrivés  via l'Afrique du Nord) se refugiera dans un couvent de Bretagne ou le roi -- et/ou son frère? -- capucin sera (seront) present(s)..etc" (propheties de J...)

(Note : l'envahisseur est suppose n'occuper la France que jusqu'à une ligne Le Havre-Bordeaux !)

Voila ce que j'ai appris/compris cette semaine dans les youtube ou emails fournis par Providence, que je vous ferai suivre sous peu.

In  Christo Per Mariam,

Denyse

Merci-3 , Denyse !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46682
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 16 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 16  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum