Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression !

Aller en bas

Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression ! Empty Re: Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression !

Message  Admin le Ven 24 Mai 2019 - 12:12

LES RÉSEAUX SOCIAUX SERONT LE PROCHAIN CHAMP DE BATAILLE POUR LA LIBERTÉ D'EXPRESSION !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


16 mai 2019 ( American Thinker ) - Imaginez un jour où les journaux publient des articles concernant uniquement les avantages des avortements tardifs, du socialisme et de l'ouverture des frontières. Où les livres d'histoire dénigrent les conservateurs républicains qui se battent pour défendre l'esclavage, incitent à la ségrégation et fondent le KKK. Les chaînes de télévision par câble rapporteraient des crimes commis uniquement par les conservateurs ou les capitalistes, et les médias sociaux ne permettaient que de transmettre les idées de gauche sur leurs plateformes.

Eh bien, si la gauche continue sa politique de la terre brûlée contre la liberté d'expression, les États-Unis n'auront aucune ressemblance avec ce que les pères fondateurs avaient envisagé. Il existe de nombreux exemples pour détailler de manière exhaustive la pauvreté, la violence et les atrocités qui apparaissent rapidement lorsque la liberté d'expression est supprimée, ce qui soulève la question de savoir pourquoi tant d'Américains plus jeunes sont indifférents à la perte d'un droit aussi important.

Dans un chapitre intitulé " Les médias au service du communisme soviétique et de la Russie post-communiste ", écrit par Lee Edwards dans le livre de Paul Hollander, Political Violence , Lénine aurait déclaré: "Un journal n'est pas seulement un propagandiste collectif et agitateur collectif, c’est aussi un organisateur collectif. " En d'autres termes, les médias grand public d'aujourd'hui cadreraient assez bien avec la vision de Lénine de ce que devrait être un journal. Cependant, le paysage de la communication est en train de changer rapidement et les gauchistes ont pris un virage perceptible pour contrôler le nouveau moteur des médias sociaux.

Au 31 mars 2019, on comptait plus de 2,38 milliards d'utilisateurs de Facebook actifs par mois dans le monde, Twitter rapportant 326 millions d'utilisateurs mondiaux au troisième trimestre de 2018 et YouTube, 1,3 milliard d'utilisateurs. Tous sont fermement penchés à gauche et se dirigent rapidement vers l'extrême gauche. Si les médias sociaux existaient à l'époque de Lénine, il ne fait aucun doute qu'il aurait également concentré ses efforts sur la propagande de cette puissante plate-forme.

Selon un article de Social Media Insider de juin 2017, "la véritable application phare des médias sociaux répand de la propagande, de la désinformation et de fausses informations, selon une nouvelle étude du projet de recherche sur la propagande informatique de l'université d'Oxford". "En Russie, les chercheurs ont découvert que la conversation sur Twitter était gérée avec soin par des comptes automatisés: en fait, 45% de toute l'activité de Twitter en Russie est produite par des robots." Ce n'est pas seulement la Russie, mais aussi la Chine qui contrôle tous les aspects de la vie de son peuple avec l'application "WeChat" conçue par la société de technologie chinoise Tencent. Avec plus d'un milliard de comptes enregistrés, l'application collecte et partage avec le gouvernement chinois toutes les données imaginables sur ses utilisateurs.

Au début, les médias sociaux aux États-Unis étaient considérés comme le nouvel oasis de liberté de pensée et de parole, mais après avoir pris un virage à gauche brutal, ils sont en train de peindre des points de vue conservateurs dans un coin. La poignée de dictateurs gauchistes dans le cyberespace oblige les utilisateurs à penser et à ne dire que ce qui a été jugé approprié. Lorsque Facebook déclare protéger ses utilisateurs en empêchant certains types de discours, l'entreprise prépare en réalité le terrain pour une propagande et un contrôle futurs.

Un éditorial du quotidien des investisseurs de 2018 indiquait que GovPredict, une entreprise de recherche en données politiques de la Silicon Valley, avait découvert qu'au cours des 14 dernières années, des employés d'Alphabet (la société mère de Google) avaient versé 90% de leurs dons politiques, soit 15,5 millions de dollars, à des démocrates. Les républicains ont gagné seulement 1,6 million de dollars. " L'éditorial a ajouté qu'une autre étude avait révélé que, depuis 2006, les employés d'Amazon avaient versé 90% de leurs dons politiques à des comités d'action politique démocrates. "Il est donc ridicule d'affirmer que les géants des médias sociaux sont politiquement neutres", a conclu l'éditorial.

Les dons sont une chose. éliminer activement la liberté d’expression et les différents points de vue en est un autre. L'animateur d'émissions de radio conservateur, Michael Savage, est l'un des premiers exemples de la manière dont la gauche élimine systématiquement les conservateurs, un par un, en sélectionnant d'abord un individu, puis en le séparant du troupeau à attaquer. Le 5 mai 2009, Savage a été banni du Royaume-Uni et ajouté à une liste de terroristes et de dirigeants racistes du monde entier. La raison donnée est que les commentaires de Savage ont favorisé la haine, bien qu'aucun exemple spécifique n'ait été donné.

Il y a peu de temps, Facebook a décidé d'interdire Louis Farrakhan et Alex Jones, affirmant qu'ils avaient violé la loi contre "des individus dangereux". L'AP de San Francisco a déclaré que Facebook "avait également supprimé les personnalités de droite Paul Nehlen, Milo Yiannopoulos, Paul Joseph Watson et Laura Loomer, ainsi que le site de Jones, Infowars". L'interdiction a été étendue aux pages de fans et à d'autres comptes connexes. En outre, récemment, l'écrivain conservateur David Horowitz a été banni de Twitter sans explication.

Outre les critiques du président Trump et de quelques animateurs conservateurs de la télévision par câble, les objections se sont rapidement estompées. Les utilisateurs de droite qui ont survécu aux purges initiales pourraient se considérer comme chanceux et se sentir relativement en sécurité tant qu’ils ne franchissent pas la ligne de gauche, mais c’est plus un voeu pieux qu’un fait. Comme dans tous les cas de tyrannie, la liste des personnes coupables de dire tout ce qui est jugé inapproprié à ce moment-là s'allonge en permanence jusqu'à ce que survienne un moment où seuls certains types de pensées et de mots sont autorisés.

Avec leurs libertés en danger, les jeunes conservateurs vont-ils descendre dans la rue comme leurs homologues et protester contre le traitement injuste par les médias sociaux? Selon un sondage Gallup réalisé en août 2018 , un peu plus du tiers des Américains (36%) affirment avoir «déjà ressenti le besoin d'organiser une manifestation publique ou de participer à une manifestation publique à propos de quelque chose», mais 60% d'entre eux étaient libéraux. seulement 21% étaient conservateurs. En fin de compte, une majorité de conservateurs ne proteste pas et ne participe même pas à la vie politique.

Pour la plupart, les conservateurs ont reconnu que les médias grand public avaient été dépassés et contrôlés par la gauche. Cependant, ils peuvent ne pas être conscients qu'ils risquent fort de perdre leur capacité à communiquer leurs opinions via les médias sociaux. Si les médias grand public sont majoritairement truqués contre les conservateurs, ils ont peu de chance de faire publiquement objection à ces critiques et de faire connaître leurs contre-mesures par le biais des méthodes médiatiques traditionnelles. Il faudra un moyen audacieux de sortir des sentiers battus pour que les vues conservatrices reviennent sur la place publique.

Ce que nous voyons est plus qu’un assaut contre la liberté d’expression; il s'agit de jeter les bases nécessaires pour changer la conscience de l'Amérique en lavant le cerveau de sa jeunesse. Exemple: Selon un article de Forbes de septembre 2017 , un sondage de la Brookings Institution a révélé que 40% des étudiants ne croyaient pas que le Premier amendement protégeait le discours de haine, 50% affirmaient que le moyen le plus approprié de traiter un discours bouleversant était de le fermer. 19% ont déclaré que la violence physique était un moyen acceptable de la fermer.

Les médias sociaux décortiquent lentement et méthodiquement ce qu'ils considèrent comme des vues conservatrices offensantes en proscrivant l'expression conservatrice dans un appel hypocrite à la décence. Le premier amendement ne doit pas nécessairement être aboli pour que tous les Américains perdent la Charte des droits restante. Il suffit que la société soit incapable de communiquer ouvertement entre elle. Les médias sociaux peuvent soit aider cette nation à contrer la propagande déséquilibrée des grands médias, soit contribuer à transformer le peuple américain en une collection supprimée de robots aux vues similaires.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 45843
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression ! Empty Re: Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression !

Message  Admin le Lun 3 Juin 2019 - 8:46

FACEBOOK, GOOGLE ET TWITTER ONT COMMENCÉ À CENSURER LES CONTENUS PRODUITS PAR DES CHRÉTIENS CONSERVATEURS !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


(15 Mars 2018) - Un symposium aux Etats-Unis dénonce que nous approchons de la fin de la liberté d'expression dans les médias sociaux.

Les grandes entreprises technologiques telles que Facebook, Google et Twitter censurent délibérément les messages des conservateurs, en particulier les chrétiens. Si cette tendance se poursuit, nous verrons la fin de la liberté d'expression en Occident.

Le résultat des processus ouverts contre les réseaux sociaux peut changer le cours des communications dans les années à venir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La dénonciation a été faite lors de la Convention Internationale des Médias Chrétiens, tenue ce mois-ci à Washington (États-Unis). La députée Marsha Blackburn a rapporté comment, même avec le profil vérifié, Twitter a bloqué son compte après avoir posté une vidéo de la campagne où elle a appelé à la fin de l'avortement légalisé.

En interrogeant la société de micro-blogging, elle a reçu la justification que le contenu était considéré comme
« Une déclaration susceptible de générer une forte réaction négative » sur les utilisateurs des réseaux sociaux.

« Quand vous blâmez la liberté d'expression d'un côté, vous blâmez tout le monde », a-t-elle ajouté.
Le leader conservateur Dennis Prager, connu pour ses vidéos produites par Prager University (PragerU), et qui partage son travail en récoltant des millions de visualisations au cours des années dans plusieurs langues, a dénoncé sa censure :

« Nous sommes une force active, parce que nous changeons les mentalités », a déclaré Prager, expliquant qu'il avait été dénoncé par les mouvements de gauche, affirmant que le matériel constituait "un discours de haine". Pour cette raison, environs 40 des vidéos de PragerU ont été placées sur la liste restreinte de YouTube et ne peuvent plus être consultées librement.

Refusant d'être censuré, Prager a poursuivi Google, la société propriétaire de YouTube.

« Il y a quelque chose qui doit être clarifié. Ils disent 'Nous sommes un forum ouvert '. Ils ne le sont pas. Ils sont un forum de gauche. Si nous sommes vaincus dans notre procès, cela leur donnera une base légale pour imposer leur filtre idéologique sur Internet ... nous vivrons dans un monde fermé par la gauche, qui n'accepte pas la pensée conservatrice. »

D'autres participants au forum, comme Marjorie Dannenfelser, ont rappelé que tout mouvement social aujourd'hui dépend fortement des médias sociaux pour la diffusion de son message. Et c'est exactement ce que la gauche essaie de supprimer.

Elle dirige un groupe pro-vie et a rapporté que plusieurs de ses messages ont été censurés par Twitter et Facebook, y compris celui qui a simplement utilisé une citation religieuse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les plaintes de censure contre les réseaux sociaux ont pris un nouvel élan depuis mi-janvier 2018.

Project Veritas, a publié une vidéo où les hauts responsables de Twitter admettent qu'il existe un algorithme qui identifie certains termes dans les messages et crée une « interdiction de l'ombre ».

Cette expression est utilisée pour un processus qui permet à l'utilisateur de voir ce qu'il a écrit, mais pas ses abonnés. Autrement dit, la publication n'est pas interdite (effacée), mais placée dans l’« ombre », sans aucune visibilité et donc non partagée.

Malgré tous les discours de Facebook sur les « fake news » (fausses infos) et la justification que le réseautage social est neutre, parce que le contenu est géré par des algorithmes (programmes qui analysent les données), les anciens employés de Mark Zuckerberg ont déjà dénoncé que la cible préférée de Facebook ce sont les conservateurs.

En gros leurs mensonges sont des « good news » et nos vérités des  "fake news"…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

SOURCE : Article reproduit sur le Forum VSJ avec des informations de Christian Post et GospelPrime


_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 45843
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression ! Empty Re: Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression !

Message  Admin le Jeu 18 Juil 2019 - 13:54

L'ASSEMBLÉE NATIONALE A VOTÉ LA CENSURE DE L'INTERNET (IMPOSÉE EN 24 HEURES) !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


L’ASSEMBLÉE NATIONALE a VOTÉ la CENSURE de l’INTERNET (imposée en 24 heures) !

La police de la pensée contrôle de plus en plus notre environnement. Ainsi, l’Assemblée nationale vient de voter ce 4 juillet l’obligation pour les plateformes internet de retirer en 24 heures les contenus dits “haineux”, simplement signalés après notification “par un ou plusieurs utilisateurs”. Ce qui, en pratique, signifie la porte ouverte à tous les abus de censure sous la pression de l’un ou l’autre des lobbies qui dictent ce qu’il nous reste le droit de penser.

Les députés ont adopté par 31 voix contre six (et quatre abstentions) l’article 1er du texte de la très mordante élue Laetitia Avia, inspiré d’une loi allemande de 2018. Il prévoit le retrait ou le déréférencement des contenus “manifestement” illicites dans la journée, sous peine d’une condamnation à des amendes pouvant grimper jusqu’à 1,25 million d’euros.

Des députés ont voulu étoffer la définition des contenus haineux en ligne, dans la nuit de mercredi à jeudi. Le champ d’application du texte a été étendu à l’apologie des crimes contre l’humanité mais pas au négationnisme, ni à la “haine de l’Etat d’Israël”, au grand dam du CRIF qui voyait là l’occasion d’empêcher toute critique d’Israël et du sionisme.

Les trois principales organisations françaises de professionnels du numérique – Tech in France, Syntec Numérique et l’Asic – ont pourtant signalé que les députés visent trop large dans les contenus, “au risque de compromettre” l’application. Les grandes entreprises du numérique affichent leur soutien au renforcement de la prétendue “lutte contre la haine en ligne”, mais l’obligation de retrait inquiète. Car elle obligera les plateformes à décider très rapidement, au risque d’une cascade de polémiques et conflits juridiques. Facebook en particulier, grand allié d’Emmanuel Macron pour une meilleure régulation d’internet, a fait part de son inquiétude.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 45843
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression ! Empty Re: Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression !

Message  Admin le Sam 27 Juil 2019 - 15:08

YOUTUBE CENSURE UNE PUBLICITÉ CAR ON A UTILISÉ UN MOT INACCEPTABLE, LE MOT "CHRÉTIEN" !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


24 juillet 2019 ( LifeSiteNews ) - Une publicité YouTube pour un organisme de bienfaisance aux côtés d' anciens combattants a été supprimée car elle contenait le mot clé «Christian», explique le fondateur de cet organisme.

Chad Robichaux, ancien combattant de la Marine américaine et fondateur de la Mighty Oaks Foundation , a déclaré que son équipe de marketing avait tenté de publier l'annonce samedi pour un épisode du «Mighty Oaks Show», qui comporterait des entretiens avec des vétérinaires et du contenu axé sur la communauté des vétérans.

La publicité avait pour but de promouvoir un épisode de la série dans lequel on avait interviewé Darrin Dick, réalisateur et producteur du documentaire «Unforgotten». Le film raconte comment l'ancien grand-père de la guerre de Corée, Harold Bauer, avait retrouvé espoir et guéri. dans sa foi chrétienne.

«Donc, l’un des mots clés pour dynamiser l’annonce», a déclaré Robichaux à Faithwire, «était le mot« Christian », que nous utilisons régulièrement. La publicité a été refusée spécifiquement à cause de l'utilisation du mot «chrétien» ».

Le rapport Faithwire décrit une capture d'écran d'un courrier électronique de Google à Robichaux indiquant que le mot clé «Christian» était un «contenu inacceptable» et une «violation potentielle de la politique».

«C’est la première fois que nous voyons cela», a déclaré Robichaux. "Nous avons appelé la ligne d'assistance (Google) et ils nous ont dit que les nouveaux critères de Google interdisaient ce mot" Christian "."

Tout le monde, qu’il soit chrétien ou musulman, libéral ou conservateur, pro-vie et ne doit pas se rendre compte «c’est un chemin dangereux pour l’Amérique», a déclaré Robichaux à propos de la censure du contenu.

«Comment pouvons-nous atteindre les personnes que nous sommes appelés à atteindre?» A-t-il demandé. «Nous ne sommes pas une organisation politique. nous sommes un ministère appelé à servir ceux qui ont le cœur brisé, et c'est ce que nous essayons de faire. "
Robichaux a noté qu'il n'a jamais été réticent à propos de ses propres convictions conservatrices, mais a déclaré: «Nous sommes un dommage collatéral à ce débat politique».

Robichaux a également fourni deux prises de vue au journal chrétien pour illustrer le double standard appliqué par Google aux chrétiens.
L'un a montré qu'il n'aurait eu aucun problème à utiliser le mot clé «Musulman» et l'autre, le mot «Chrétien» était signalé.

L'article de Faithwire a été publié mardi et, le même jour, Robichaux a partagé une capture d'écran du message de YouTube sur Twitter .

«Nous avons diffusé une publicité sur YouTube pour les activités de notre ministère auprès des anciens combattants, destinée aux personnes dans le besoin. Le mot« chrétien »a été refusé», a déclaré Robichaux. "Insensé!"

« La censure devrait effrayer tous les Américains. conservateur ou libéral, chrétien ou musulman », a-t-il poursuivi. "Ce parti pris est un cours dangereux pour l'Amérique."

Depuis le tweet et le rapport Faithwire, YouTube a répondu sur Twitter en déclarant:

Nous savons que les croyances religieuses sont personnelles, nous n'autorisons donc pas les annonceurs à cibler les utilisateurs sur la base de la religion. Au-delà de cela, nous n'avons pas de politique contre la publicité incluant des termes religieux tels que «chrétien».

Robichaux, cependant, a appelé YouTube à la tâche dans une réponse à sa déclaration en réponse à son tweet, fournissant à nouveau des preuves via une capture d'écran.

"Nous avons diffusé la même annonce avec le mot clé" Muslim "et elle a été approuvée, mais" Christian "ne l'a pas été", a-t- il déclaré . «En outre, nous avons passé des années avec des annonces avec le mot clé« Christian ». Cette année seulement, nous avons eu 150 000 impressions sur ce mot dans nos annonces. Selon votre ligne d'assistance, il s'agit d'une nouvelle restriction. "

Des exemples de suppression de contenu chrétien, conservateur et relatif à la vie par YouTube, sa société mère Google et d’ autres grandes entreprises de technologie se produisent depuis des années.

YouTube tirait des vidéos de Live Action exposant des pratiques douteuses de Planned Parenthood dès 2009 .

Alex Schadenberg, défenseur de la cause de l'euthanasie, a eu une vidéo de son entretien en février 2016, l'explication étant donnée que "la communauté YouTube" avait déterminé que c'était offensant.

En janvier, des documents internes divulgués montraient que Google manipulait couramment les résultats de recherche pour masquer les recherches conservées par YouTube. Il a été constaté que les travailleurs de Google préparaient manuellement des listes noires et blanches de sujets de recherche, des recherches conservatrices constituant la liste noire.

Cela a contredit les déclarations sous serment du président de Google, Sundar Pichai, devant le Congrès de décembre, selon lesquelles les employés de Google ne manipulent pas les résultats de recherche sur les plates-formes de la société.

Dans une interview en juin, M. Pichai a ajouté qu'il souhaitait que YouTube continue à supprimer les vidéos jugées «nuisibles» par la société .
En mars, YouTube a démonétisé le ministère chrétien du Dr Michael Brown et sa vidéo «Can You Be Gay and Christian?», Car les employés de Google étaient contrariés par la vidéo de Brown expliquant l'enseignement chrétien du «mariage» entre personnes de même sexe.

Le vice-président de Google, Vishal Sharma, a accepté l'évaluation des employés en colère.

"Les publicités qui violent ce principe de base", a précisé Sharma, a précisé que Google supprimait la publicité de Brown car "elle enfreint notre politique".

Un ingénieur logiciel de Google a confirmé plus tôt en mars que la société de technologie avait un préjugé défavorable envers les chrétiens, qualifiant spécifiquement d' homophobes les annonces publiées sur YouTube sur YouTube .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En mai, YouTube a démonétisé une conversation vidéo entre l'évangéliste catholique Patrick Coffin et le cofondateur et rédacteur en chef de LifeSiteNews, John-Henry Westen, avec le raisonnement selon lequel «il avait été confirmé que cela ne convenait pas à tous les annonceurs».
YouTube a stoppé toutes les recettes de la chaîne du commentateur conservateur et comédien Steven Crowder en juin, en réponse aux appels du média de gauche Vox d'interdire complètement Crowder.

L'animateur de radio et commentateur Dennis Prager, cofondateur de l'Université Prager, a témoigné devant le sous-comité sénatorial du pouvoir judiciaire sur la Constitution la semaine dernière que "Google, propriétaire de YouTube, limite l'accès à 56 de nos 320 vidéos de cinq minutes et autres vidéos que nous produisons . "

L'audience a été convoquée pour examiner la question du géant mondial de l'internet et de la censure, en particulier d'organisations conservatrices, d'individus et d'idées.

"Google a même restreint l'accès à une vidéo sur les Dix commandements. Oui, les dix commandements", a déclaré Prager. "Nous avons demandé à plusieurs reprises à Google pourquoi nos vidéos étaient restreintes. Aucune explication n'a jamais été donnée."

Karan Bhatia, vice-président de Google chargé des affaires gouvernementales et des politiques publiques, a contesté l'allégation selon laquelle Google serait partisan à l'audience.

"Google n’a pas de parti pris politique", a déclaré Bhatia.

«En effet, nous déployons des efforts extraordinaires pour concevoir nos produits et appliquer nos politiques de manière analytique et apolitique», a-t-il déclaré. «Nous le faisons parce que nous voulons créer des outils utiles pour tous les Américains. Notre moteur de recherche et nos plates-formes reflètent le monde en ligne qui existe. "

Le président de la Commission fédérale de la communication (FCC), Ajit Pai, a déclaré devant la commission du Sénat sur le commerce, les sciences et les transports en juin que "les géants de la technologie non réglementés de la Silicon Valley" représentent le plus grand danger actuel pour un Internet gratuit .

«La plus grande menace pour un Internet libre et ouvert a été les géants de la technologie non réglementés de la Silicon Valley qui décident aujourd'hui de ce que vous voyez et de ce que vous ne faites pas», a déclaré Pai lors d'une audition sur un certain nombre de questions soumises à la FCC. «Il n'y a pas de transparence. Il n'y a pas de protection des consommateurs, et je pense que les membres bipartites des deux chambres du Congrès ont maintenant compris cela. "

SOURCE :  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 45843
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression ! Empty Re: Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression !

Message  Admin le Dim 28 Juil 2019 - 18:13

@ Tous :

Boris Le Lay et la censure des réseaux sociaux :


L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 45843
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression ! Empty Re: Les réseaux sociaux seront le prochain champ de bataille pour la liberté d'expression !

Message  Admin le Ven 2 Aoû 2019 - 15:21

APPLE NEWS INTERDIT À LIFESITE D'INTERVENIR SANS PRÉVENIR !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


31 juillet 2019 ( LifeSiteNews ) - Il y a un peu plus d'une semaine, Apple a approuvé la demande de LifeSiteNews de publier nos actualités sur sa plate-forme Apple News.

Aujourd'hui, sans avertissement, Apple News a renversé brusquement sa trajectoire, indiquant à LifeSite qu'ils avaient supprimé notre chaîne et tout notre contenu de leur plate-forme.

Apple a affirmé que la chaîne de LifeSite "ne respectait pas nos directives Apple News". Elle a notamment précisé que le contenu de LifeSite "[c] hannel témoigne de l'intolérance envers un groupe spécifique".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le courrier électronique d'Apple ne fournissait aucune information sur le contenu qu'ils jugeaient offensant ou sur le contenu de «groupe spécifique» prétendument marqué par l'intolérance.

LifeSite a contacté Apple News pour obtenir plus de détails sur sa décision, que nous entendons faire appel.

Apple News est une application disponible sur tous les appareils Apple. Il regroupe le contenu des nouvelles de milliers d'éditeurs. Les utilisateurs d’Apple peuvent «suivre» leurs sites d’actualités préférés et recevoir des mises à jour personnalisées.

Les conservateurs ont exprimé leur inquiétude ces dernières années qu'un petit nombre de grands géants de la technologie, souvent situés dans des juridictions majoritairement de gauche, agissent comme des gardiens d'une quantité croissante d'informations dans le monde.

"Nous ne savons pas encore pourquoi Apple a décidé de supprimer notre chaîne", a déclaré le rédacteur en chef de LifeSiteNews, John-Henry Westen. "Cependant, à un moment où il est de plus en plus évident que les géants de la technologie se livrent à une censure concertée contre les points de vue conservateurs même traditionnels, la décision d'Apple - prise unilatéralement et sans possibilité d'appel - est effrayante."

«Il va sans dire que LifeSite ne ferait jamais la promotion de l'intolérance ou de la haine contre un groupe», a poursuivi Westen. «Cependant, dans le climat politique actuel qui divise beaucoup de personnes, même des expressions douces de points de vue conservateurs communs sont souvent considérées comme de la haine et de l’intolérance de facto . Nous espérons certainement que ce n’est pas ce que fait Apple. Cependant, nous invitons nos lecteurs à contacter Apple et à exiger respectueusement qu'ils rétablissent le canal de LifeSite. "

LifeSiteNews a créé une pétition que les utilisateurs peuvent signer pour exprimer leurs opinions à Apple à propos de cette décision.

LifeSiteNews a demandé à publier sur la plate-forme Apple News - considérée comme un agrégateur neutre de nouvelles - en novembre dernier. Cela a pris plus de six mois et des dizaines de demandes de suivi avant que la chaîne de LifeSite soit finalement approuvée plus tôt ce mois-ci.

Nous ne prenons pas cela à la légère et nous ne serons pas réduits au silence, mais cela prend du temps et des ressources. Veuillez envisager de faire un don mensuel, quelle que soit sa taille, pour nous aider à lutter contre la censure de #BigTech.

Disons à Apple et à toutes les autres sociétés Big Tech que nous ne resterons pas les bras croisés tant que la censure perdure.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 45843
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum