PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !

+5
François Cright
Bobestparti
stjeanlagneau
Admin
Célestine
9 participants

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Le Pape François ne croit pas au Miracle de la multiplication des pains !

Message  Célestine Ven 7 Aoû 2015 - 12:06

> Objet : le faux prophète affirme une fois encore (16 mai 2013, 4 août 2014 et 9 juillet 2015) que le miracle de la multiplication des pains n'a pas eu lieu
>
>


Bonsoir,
>
>
Pour confirmer une fois encore les Messages donnés à MDM sur le faux prophète.
>
> C'est malheureusement en anglais, mais le problème posé par les dernières affirmations de Georg Bergoglio le 9 juillet 2015 est bien étudié, en long et en large. Pour lui, Jésus n'a pas multiplié les pains, c'est une métaphore pour dire qu'il faut partager même le peu que l'on a. L'étude montre qu'il dénie donc la Divinité de Jésus et va à l'encontre de la Sainte Écriture (Révélation publique), des pères de l'Église et des Conciles qui nous enseignent que Jésus a fait des miracles pour justement rendre témoignage qu'Il est Dieu.
>
> http://denzingerbergoglio-en.com/francis-and-the-curious-miracle-of-the-non-multiplication-of-the-loaves/
>
>
Célestine
Célestine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 161637
Date d'inscription : 18/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Re: PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !

Message  Admin Ven 7 Aoû 2015 - 13:01

@ Célestine :

On voit que vous êtes de retour avec ce brillant post !

Applaudir

Je vais le publier à la suite de ce message !

L'Administrateur Bise

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66985
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Re: PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !

Message  Admin Ven 7 Aoû 2015 - 13:10

LE PAPE FRANÇOIS NE CROIT PAS AU MIRACLE DE LA MULTIPLICATION DES PAINS !


Francis et le miracle curieux de la non-multiplication des pains :


Il est probable que beaucoup de nos lecteurs ont reçu leurs classes de catéchisme durant les années turbulentes de les années 70, et ont peut-être entendu parler, les yeux écarquillés et scandalisé, que le miracle bien connu de la multiplication des pains - transmises dans l'Evangile - avait rien plus qu'une métaphore pour symboliser la puissance de partager avec les autres. Il fut un temps où beaucoup de choses dans l'Eglise ont été réinterprétés par certains ... et d'innocence a été perdue.

En dépit de ces vols égarés de l'imagination, le fait est que ce miracle particulier de la multiplication des pains apparaît à deux reprises dans le Évangiles, dont le premier est raconté par les quatre évangélistes - peut-être le seul miracle qui reçoit cette attention. Voilà pourquoi il est pas difficile d'avoir une image assez complète des circonstances qui ont entouré l'événement: nous savons même pas ce type de pains qu'ils étaient et d'où ils venaient. Selon Saint John, ils étaient pains d'orge, prévu par un jeune garçon. Les quatre évangiles racontent attentivement le nombre de ces bénéficié: plus ou moins cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants.

Par conséquent, il était un miracle vécu par un nombre important de témoins qui avaient faim et étaient au courant du manque de nourriture, mais qui a fini par se satisfaire sur les pains et les poissons. En outre, ils pourraient témoigner de la réalité du miracle par les restes recueillis ensuite par les disciples. La même chose est arrivée avec le deuxième multiplication, racontée dans les Synoptiques: dans cet épisode, Jésus a nourri environ quatre mille personnes avec sept pains et quelques petits poissons. Et si Jésus a été accusé par ses détracteurs de toutes sortes de mensonges, même qu'ils ne pouvaient pas o jusqu'à nier ce miracle, qui a été si amplement témoin.

À la lumière d'une telle narration claire, serait-il licite pour un catholique de douter la puissance du Christ? Ne serait pas celui qui marchait sur ​​l'eau et transformé l'eau en vin ont le pouvoir de multiplier les pains et même de les produire à partir de rien? Tout comme ceux qui ont cherché Jésus, désireux d'apprendre sa doctrine, l'Eglise transmet aussi des enseignements très fermes et accessibles à chacun d'entre nous en ce qui concerne la puissance divine de notre Rédempteur, et ces épisodes spécifiques, ainsi que d'autres indiquant comment les faits racontés dans le Évangiles doivent être interprétés.

François a écrit:

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! 150cca10


Flèche droite  En ce qui concerne les pains et les poissons, je voudrais ajouter une nouvelle perspective. Ils ne se multiplient pas, non, ce ne est pas vrai. Les pains tout simplement ne sont pas venus à une fin. Tout comme la farine et l'huile de la veuve qui n'a pas épuisée. Quand on parle de la multiplication, il pourrait être confondu avec la magie, pas . Non, non, la grandeur de Dieu est si grand, et l'amour qu'il met dans nos cœurs, que si nous voulons, ce que nous avons ne sera pas épuisé. Lot de confiance dans ce domaine. ( Discours au Comité exécutif de Caritas International, le 16 mai 2013 )

Flèche droite  Jésus raisons avec la logique de Dieu, qui est celle du partage. Combien de fois nous nous détournons afin de ne pas voir nos frères dans le besoin! Et ce en détournant les yeux est une façon polie de dire, avec des gants blancs, «faire le tri pour vous-mêmes». Et ce ne sont pas le chemin de Jésus: cela est l'égoïsme. Il avait renvoyé les foules, beaucoup de gens ont été laissés avec rien à manger. Au lieu ces quelques pains et les poissons, partagée et béni par Dieu, ont été assez pour tout le monde. Et prêter attention! Il est pas de la magie, il est un «signe»:. Un signe qui appelle à la foi en Dieu, le Père de prévoyance, qui ne nous laisse pas sans «notre pain quotidien», si nous savons comment partager comme frères ( Angelus, 3 août 2014 )

Flèche droite  Ces paroles de Jésus ont une résonance particulière pour nous aujourd'hui: Nul besoin d'aller être exclus, personne ne doit être écarté; "Vous vous», leur donner quelque chose à manger. Jésus parle ces mots pour nous, ici, dans ce carré. Oui, personne ne doit être écarté; «Vous», leur donner quelque chose à manger. La manière de Jésus de voir les choses laisse aucune place à la mentalité qui réduirait appât sur ​​les faibles et les plus démunis. Prenant les devants, il nous donne son propre exemple, il nous montre la voie à suivre. Ce qu'il ne peut se résumer en trois mots. Il 'est' un peu de pain et un peu de poisson, il «bénit» eux et ensuite 'donne' eux à ses disciples pour partager avec la foule.  Et voilà comment le miracle a lieu . Il est pas de la magie ou de la sorcellerie.  Avec ces trois gestes, Jésus est capable de transformer une mentalité qui ignore les autres dans un esprit de communion, un état ​​d'esprit de la communauté. Je voudrais brièvement pour examiner chacune de ces actions. [...] Les mains que Jésus mécaniques pour bénir Dieu dans le ciel sont les mêmes mains qui ont donné du pain à la foule affamée. Nous pouvons imaginer maintenant comment ces personnes ont passé les pains et les poissons de main en main, jusqu'à ce qu'ils arrivent à ceux le plus éloigné. Jésus a généré une sorte de courant électrique parmi ses disciples, comme  ils partagé ce qu'ils avaient, a fait un don pour les autres, et ainsi mangé à leur faim . Incroyablement, il y avait même des restes: assez pour remplir sept corbeilles. Une mémoire qui est pris, une mémoire qui est béni et une mémoire qui est donné, satisfait toujours faim de personnes. ( Sainte Messe dans le Christ le Rédempteur Place, Santa Cruz de la Sierra - Bolivie 9 Juillet 2015 )


Enseignements du Magistère :


Table des matières

I - les miracles du Christ prouver sa divinité
II - Tradition et la Sainte Écriture: le dépôt de la Parole de Dieu a confié à l'Église
III - Les enseignements de l'Eglise en ce qui concerne les miracles de la multiplication des pains
_____________________________________________________________________

I - les miracles du Christ prouver sa divinité

Ecriture Sainte
- Jésus lui-même considère ses propres miracles comme une preuve de sa divinité pour les autres
- Ceux qui ne croient pas au Christ ont ses miracles comme une preuve de sa puissance divine
- Jésus est devenu célèbre en raison de ses hauts faits, les prodiges et signes

Saint Thomas d'Aquin
- Les miracles du Christ a montré que sa doctrine était surnaturelle de Dieu

Catéchisme de l'Église catholique
- les actes du Christ, des miracles et des mots: ce qui était visible dans sa vie terrestre, conduit au mystère invisible de sa filiation divine et de la mission rédemptrice

Léon XIII
- Christ prouve sa propre divinité et de l'origine divine de sa mission par des miracles

Concile Vatican I
- Dieu a voulu que les preuves extérieures de sa révélation, à savoir les miracles, devraient être joints pour les aides internes de l'Esprit Saint

Jean-Paul II
- L'ensemble de la primitive Eglise vit en chacun des miracles le pouvoir suprême du Christ sur ​​la nature et les lois
- les miracles du Christ n'a pas été refusée, même par ses adversaires - incapable de le faire, ils ont cherché à les attribuer à la puissance de la diable
- Saint John parle des miracles comme «signes» pour démontrer l'action de Dieu en personne, le Christ

Concile Vatican I
- Anathema: pour quiconque considère les miracles dans la Sainte Écriture comme des fables et des mythes

II - Tradition et la Sainte Écriture: le dépôt de la Parole de Dieu confié à l'Eglise

Le Concile Vatican II
- Le Magistère doit servir la Parole de Dieu

Saint Irénée
-Si quelqu'un n'a pas d'accord avec les Evangiles, il méprise le Christ et se condamne lui-même

Benoît XV
- Ceux qui renverser la vérité fondamentale de la Bible détruire l'enseignement catholique transmise par les Pères

Léon XIII
- Illicitude d'interpréter l'Ecriture Sainte contraire au sens vrai que l'Eglise a toujours tenu
- interprétation qui oppose l'enseignement de l'Église sont insensée et le faux

Pie X
- Ceux qui vont au-delà des limites fixées par les Pères de l'Église et dans l'interprétation de la Sainte Écriture tomber dans des erreurs graves
- Condemned: l'idée que les évangélistes ont enregistré des choses fausses qui seraient profitables pour leurs lecteurs
- Excommunication latae sententiae pour ceux qui défendent les propositions, les opinions ou les enseignements condamnés dans le décret « Lamentabili exitu saine »

Commission biblique pontificale
- Ceux qui enseignent les fidèles doivent s'abstenir de proposer des nouveautés insuffisamment éprouvées qui ne correspondent pas à la vérité

Léon XIII
- Les annonceurs de nouveautés approchent les citernes défectueuses de la sagesse humaine
- détestables erreurs de ceux qui considèrent que les miracles ne sont pas ce qu'ils sont censés être, mais les effets de la loi naturelle, ou des trucs et les mythes

III - Les enseignements de l'Eglise en ce qui concerne les miracles de la multiplication des pains

Ecriture Sainte
- Tous mangèrent et furent rassasiés, et ils ont ramassé les morceaux qui restent - douze paniers pleins
- ému de compassion pour la foule Jésus multiplie les pains une seconde fois
- Quand les gens ont vu le signe que Jésus avait fait ils voulaient le porter hors pour le faire roi

Saint Thomas d'Aquin
- La multiplication des pains était pas par voie de création, mais par une addition de matière étrangère

Saint Augustin
- Celui qui a multiplié les cinq pains est le même qui multiplie les fruits des semences

Saint Ambroise
- En multipliant les pains, Jésus a montré son pouvoir sur la nature matérielle

Saint Jean Chrysostome
- Les restes de la multiplication dépassé que des fragments de sorte que l'absence pourrait apprendre du miracle
- Les fragments ont montré que ce qui avait eu lieu était pas une illusion

Jean XXIII
- Avec la multiplication des pains, le Christ veut manifester son pouvoir pour les foules qui le suivaient

Jean-Paul II
- Ce miracle marque le début de la multiplication ininterrompue du Pain de vie nouvelle dans l'Église

Écriture Sainte

•Jésus lui-même considère ses propres miracles comme une preuve de sa divinité pour les autres

Mais je dois témoignage plus grand que celui de Jean. Les œuvres que le Père m'a donné d'accomplir, ces œuvres que je effectuer témoigner sur mon nom que le Père m'a envoyé. En outre, le Père qui m'a envoyé a témoigné en ma faveur. ( Jn 5: 36-37 )

•Ceux qui ne croient pas au Christ ont ses miracles comme une preuve de sa puissance divine

Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas ; mais si je les effectuer, même si vous ne me croyez pas, croyez les oeuvres, afin que vous pouvez comprendre (et de comprendre) que le Père est en moi et je suis dans le Père. ( Jn 10: 37-38 )

•Jésus est devenu célèbre en raison de ses hauts faits, les prodiges et signes

Vous qui sont Israélites, écoutez ces paroles, Jésus, le Nazaréen était un homme félicité à vous par Dieu avec miracles, les prodiges et les signes que Dieu a travaillé par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes. Cet homme, livré selon le plan d'ensemble et selon la prescience de Dieu, vous a tué, en utilisant les hommes sans foi ni loi pour le crucifier. ( Actes 2: 22-23 )

Saint Thomas d'Aquin

•Les miracles du Christ ont montré que sa doctrine était surnaturelle de Dieu

Dieu permet à l'homme de faire des miracles pour deux raisons. D'abord et principalement, dans la confirmation de la doctrine qu'un homme enseigne. [...] Deuxièmement, afin de faire connaître la présence de Dieu dans un homme par la grâce du Saint-Esprit: de sorte que lorsque un homme qui fait les oeuvres de Dieu, nous pouvons croire que Dieu habite en lui par sa grâce. Pourquoi il est écrit (Gal 3: 5).: «Celui qui donne de vous l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous.» Maintenant, les deux ces choses devaient être portées à la connaissance des hommes au sujet du Christ, à savoir que Dieu habitait en Lui par grâce, pas d'adoption, mais de l'union: et que sa doctrine était surnaturelle de Dieu. Et il était donc plus approprié qu'il devrait faire des miracles. ( Saint Thomas d'Aquin. Somme théologique III, Q.43, a.1 )

Catéchisme de l'Église catholique

•Les actes du Christ, des miracles et des mots: ce qui était visible dans sa vie terrestre, conduit au mystère invisible de sa filiation divine et de la mission rédemptrice

Les Evangiles ont été écrits par des hommes qui étaient parmi les premiers à avoir la foi (cf. Mc 1: 1; Jn 21:24) et je voulais partager avec d'autres. Ayant connu dans la foi qui est Jésus, ils pouvaient voir et faire voir les traces de son mystère dans toute sa vie terrestre. De les langes de sa naissance à le vinaigre de sa passion et le linceul de sa Résurrection, tout en Jésus » la vie était un signe de son mystère (cf. Lc 2: 7; Mt 27: 48; Jn 20: 7). Ses actes, des miracles et des mots toutes révélé que «en lui toute la plénitude de la divinité habite corporellement» (Col 2: 9 ). Son humanité est apparu comme "sacrement", qui est, le signe et l'instrument, de sa divinité et du salut qu'il apporte: . ce qui était visible dans sa vie terrestre, conduit au mystère invisible de sa filiation divine et de la mission rédemptrice ( Catéchisme de l' Église catholique, n. 515 )

Léon XIII

•Christ prouve sa propre divinité et de l'origine divine de sa mission par des miracles

Christ prouve sa propre divinité et de l'origine divine de sa mission par des miracles; Il enseigne les multitudes de doctrine céleste de bouche à oreille; et Il commande absolument que l'assentiment de la foi doit être accordée à son enseignement , en promettant des récompenses éternelles à ceux qui croient et la punition éternelle à ceux qui ne le font pas. [...] Tout ce qu'il commande, il commande par la même autorité. Il nécessite l'assentiment de l'esprit à toutes les vérités, sans exception. Il était donc du devoir de tous ceux qui écoutaient Jésus-Christ, si elles le souhaitaient pour le salut éternel, non pas simplement d'accepter sa doctrine dans son ensemble, mais de sanctionner avec toute leur esprit à tous et chaque point de celui-ci, car il est illégal de refuser la foi de Dieu même à l'égard d'un seul point . ( Léon XIII. encyclique Satis Cognitum , no. 8, le 29 Juin, 1896 )

Concile Vatican I

•Dieu a voulu que les preuves extérieures de sa révélation, à savoir les miracles, devraient être joints pour les aides internes de l'Esprit Saint

[Cette foi est conforme à la raison] .Cependant , afin que le «obéissance» de notre foi doit être «conforme à la raison» (cf. Rm 12, 1), Dieu a voulu que les aides internes de l'Esprit Saint là devrait être rejoint preuves extérieures de sa révélation, à savoir: faits divins, en particulier les miracles et les prophéties qui, parce qu'ils montrent clairement en avant l'omnipotence et l'infinie connaissance de Dieu, sont les plus certains signes d'une révélation divine, et sont adaptés à l'intelligence de tous [pouvoir. 3 et 4]. Pourquoi, non seulement Moïse et les prophètes, mais surtout le Christ, le Seigneur Lui-même , produit de nombreux miracles authentiques et des prophéties; et nous lisons sur les apôtres: «Mais ils vont de suite prêché partout: Le Seigneur travaillait avec cela et confirmant la parole par les miracles qui ont suivi» (Mc 16:20). ( Denzinger-Hünermann 3009. Concile Vatican I, Session III, Constitution dogmatique sur la foi catholique, Avril 24, 1870 )

Jean-Paul II

•Toute l'Église primitive a vu dans chacun des miracles le pouvoir suprême du Christ sur la nature et les lois

Autant que les discussions qui souhaitent créer, ou que, en fait, ont été incité à commettre ce qui concerne le sujet des miracles (à laquelle, d'autre part, les apologistes chrétiens ont déjà répondu), il est certain que les «miracles, prodiges et les signes », attribuées à Jésus et inclusive à ses Apôtres et les disciples qui ont travaillé «en son nom» , ne peuvent être séparés du contexte authentique de l'Evangile . [...] Quelles qu'aient été les réfutations subséquentes, à partir des sources authentiques de la vie et des enseignements de Jésus une première certitude émerge: Les apôtres, les évangélistes et toute l'Eglise primitive a vu dans chacune des miracles le pouvoir suprême du Christ sur la nature et les lois . ( Jean-Paul II. Audience générale, non. 1, 2 Décembre, 1987 )

•Les miracles du Christ ne sont pas privés de même par ses adversaires - incapables de le faire, ils ont cherché à les attribuer à la puissance du diable

L'analyse non seulement du texte, mais aussi du contexte, parle en faveur de leur caractère «historique», attestant qu'ils sont des faits qui se sont produits dans la réalité, et bien effectuées par le Christ . Ceux qui les approchent avec droiture intellectuelle et expertise scientifique ne peut pas les laisser de côté avec seulement un mot, comme si elles étaient simplement inventions postérieures. En ce qui concerne cela, il est bon d'observer que ces faits ne sont pas seulement témoigné et raconté par les Apôtres et par les disciples de Jésus, mais ils sont également confirmée dans de nombreux cas par ses adversaires.  Par exemple, il est très significatif que le ce dernier n'a pas nié les miracles accomplis par Jésus, mais plutôt ils ont cherché à les attribuer à la puissance du «diable». ( Jean-Paul II. Audience générale, non. 3-4 11 Novembre 1987 )

•Saint Jean parle des miracles comme «signes» pour démontrer l'action de Dieu en personne, le Christ

Dans l'Evangile de Jean, nous ne trouvons des formes similaires, mais plutôt la description détaillée des sept événements que de les signes »les appels évangéliste (et pas à des miracles). Avec cette expression, il souhaite indiquer ce qui est le plus essentiel dans ces événements: la démonstration de l'action de Dieu en personne, présente dans le Christ, alors que le monde «miracle» indique l'aspect plus «extraordinaire» que ces événements ont dans les yeux . de ceux qui les ont vu ou entendu parler d'eux Cependant, avant de conclure son évangile, Jean nous dit aussi que «Jésus a fait beaucoup d'autres signes de la présence de (ses) disciples qui ne sont pas écrits dans ce livre» (Jn 20: 30 ). Et donne la raison pour laquelle le choix qu'il a fait: «Mais ces choses sont écrites que vous pouvez (à venir) croient que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et que grâce à cette foi, vous ayez la vie en son nom» (Jn 20: 31). Dans ce but, les synoptiques ainsi que le quatrième évangile sont dirigés:. de montrer à travers les miracles de la vérité du Fils de Dieu et de conduire à la foi, qui est le commencement du salut ( . Jean-Paul II Audience générale , no. 6 11 Novembre 1987 )

Concile Vatican I

•Anathema: pour quiconque considère les miracles dans la Sainte Écriture comme des fables et des mythes

[Le démontrabilité de la révélation] Si quelqu'un aurait dit que les miracles ne sont pas possibles, et donc que tous les comptes d'entre eux, même ceux contenus dans l'Ecriture Sainte, sont à bannir parmi les fables et les mythes; ou, que les miracles ne peuvent jamais être connues avec certitude, et que l'origine divine de la religion chrétienne ne peut pas être correctement prouvé par eux: qu'il soit anathème . ( Denzinger-Hünermann 3034. Concile Vatican I. Constitution dogmatique sur la foi catholique, Avril 24, 1870 )

II - Tradition et la Sainte Écriture: le dépôt de la Parole de Dieu confié à l'Eglise

Le Concile Vatican II

•Le Magistère doit servir la Parole de Dieu

Tradition sacrée  et la forme la Sainte Ecriture d'un dépôt sacré de la parole de Dieu, commis à l'Eglise. En tenant ferme à ce dépôt tout le peuple saint unis à leurs pasteurs restent toujours fermes dans l'enseignement des apôtres, dans la vie commune, dans le fraction du pain et dans les prières (Ac 2, 42, texte grec), de sorte que la tenue à, pratiquer, professer le patrimoine de la foi, il devient de la part des évêques et des fidèles d'un seul effort commun (cf. Pie XII ,, ' Munificentissimus Deus , «le 1 novembre 1950;. Saint-Cyprien, Lettre 66, 8) Mais la charge d'interpréter authentiquement la parole de Dieu, écrite ou transmise sur (cf. Concile Vatican I, Dz 1792 (3011 )), a été confiée au seul Magistère vivant de l'Église (cf. Pie XII, août 'Humani Generis "12, 1950), dont l'autorité est exercée au nom de Jésus-Christ. Ce bureau de l'enseignement ne sont pas au-dessus de la parole de Dieu, mais sert, enseigner seulement ce qui a été transmis, en écoutant pieusement, la garde religieusement, l'explique fidèlement en accord avec une commission divine et avec l'aide de l'Esprit Saint, il puise dans cet unique dépôt de la foi tout ce qu'il nous propose à croire comme divinement révélé. Il est clair, par conséquent, t chapeau tradition sacrée, la Sainte Écriture et le Magistère de l'Église , en accord avec le très sage dessein de Dieu, sont tellement liés et reliés entre eux que l'on ne peut pas se tenir debout sans les autres, et que tous ensemble et chacun à sa manière sous l'action de l'unique Esprit Saint contribuer efficacement au salut des âmes. ( Concile Vatican II, Constitution dogmatique Dei Verbum , n. 10, 18 Novembre, 1965 )

Saint Irénée de Lyon

•Si quelqu'un n'a pas d'accord avec les Evangiles, il méprise le Christ et se condamne lui-même

Nous avons appris de personne d'autre le plan de notre salut,  que de ceux par qui l'Évangile est venu jusqu'à nous, ce qu'ils ont fait à un moment de proclamer en public, et, à une période plus tard, par la volonté de Dieu, transmise à nous dans les Écritures, pour être le sol et le pilier de notre foi (1 Tim 3:15). [...] Ils ont tous déclaré à nous qu'il ya un seul Dieu, Créateur du ciel et de la terre, a annoncé par la loi et les prophètes; et un seul Christ le Fils de Dieu. Si l'on ne partage pas à ces vérités, il méprise les compagnons du Seigneur; Bien plus, il méprise le Christ Lui-même le Seigneur; oui, il méprise aussi le Père, et se condamne lui-même, de résister et opposant à son propre salut, comme cela est le cas avec tous les hérétiques. ( Saint Irénée de Lyon. Contre les hérésies , III 1,1: 1,2 )

Benoît XV

•Ceux qui renverser la vérité fondamentale de la Bible détruire l'enseignement catholique rendues par les Pères

Ensuite, il ya d'autres assaillants de l'Ecriture Sainte  qui abusent de principes - qui ne sont que le son, si elles sont maintenues dans des limites dues - dans le but de renverser la vérité fondamentale de la Bible et donc détruire l'enseignement catholique transmise par les Pères . Si Jérôme vivaient maintenant il serait affûter ses plus vifs armes controversées contre les personnes qui mis de côté ce qui est l'esprit et le jugement de l'Église, et de prendre trop rapidement un refuge dans des notions telles que «citations implicites» ou «récits de pseudo-historiques», ou dans 'sortes de littérature »dans la Bible tels que ne peut pas être conciliée avec l'entière et parfaite vérité de la Parole de Dieu, ou qui suggérer des origines de la Bible comme doit inévitablement affaiblir - voire de détruire -. son autorité Que pouvons-nous dire des hommes qui, en exposant les Évangiles mêmes afin rogner la confiance humaine, nous devrions repos en elle comme pour renverser la foi divine en elle?  Ils refusent de permettre que les choses que Christ a dit ou n'a pu venir jusqu'à nous inchangé et entier à travers témoins qui attentivement commis . à l'écriture de ce qu'ils avaient eux-mêmes vu ou entendu  Ils soutiennent - et en particulier dans leur traitement de la quatrième Evangile - qui est beaucoup plus en raison bien sûr les évangélistes - qui, cependant, ajouté beaucoup de leurs propres imaginations; mais beaucoup, trop, est due à des récits compilés par les fidèles à d'autres périodes, le résultat, bien sûr, est que les courants circulant jumeaux maintenant dans le même canal ne peut pas être distinguée de l'autre. ( Denzinger-Hünermann 3654. Benoît XV, Encyclique Spiritus Paraclitus , le 15 Septembre, 1920 )

Léon XIII

•Illicitude d'interpréter l'Ecriture Sainte contraire au sens vrai que l'Église a toujours occupé

Le Synode du Vatican a adopté la doctrine des Pères, lorsque, comme il a renouvelé le décret de Trente sur l'interprétation de la Parole divine, il a déclaré que ce soit de son esprit, qui en matière de foi et de la morale, qui se rapportent à l'immeuble place de la doctrine chrétienne, qui doit être tenu comme le vrai sens de l'Écriture Sainte Mère Église qui a occupé et occupe, auquel il revient au juge de le sens et l'interprétation de l'Écriture vrai; et, par conséquent, il est permis à personne d'interpréter l'Ecriture sainte contre ce sens, ou même contre l'accord unanime des Pères . ( Denzinger-Hünermann 3281. Léon XIII, encyclique Deus Providentissimus , le 18 Novembre, 1893 )

•Les interprétations qui opposent à l'enseignement de l'Église sont absurdes et faux

Pourquoi, il est clair que cette interprétation doit être rejetée comme absurde et fausse, qui soit fait auteurs inspirés dans une querelle de manière entre eux, ou oppose l'enseignement de l'Eglise. . . . ( Denzinger-Hünermann 3283. Léon XIII, encyclique Deus Providentissimus , le 18 Novembre, 1893 )

Pie X

•Ceux qui vont au-delà des limites fixées par les Pères de l'Église et dans l'interprétation de la Sainte Écriture tomber dans des erreurs graves

Avec des résultats vraiment lamentables, notre âge , mettant de côté toute retenue dans sa recherche des causes ultimes de choses, poursuit fréquemment nouveautés si ardemment qu'il rejette l'héritage de la race humaine. Ainsi, il tombe dans des erreurs très graves, qui sont encore plus grave quand ils concernent autorité sacrée, l'interprétation de la Sainte Écriture, et les principaux mystères de la foi. Le fait que de nombreux écrivains catholiques vont également au-delà des limites fixées par les Pères et l'Église elle-même est extrêmement regrettable. Au nom de connaissances supérieur et la recherche historique (disent-ils), ils sont à la recherche pour que les progrès des dogmes qui est, en réalité, rien que la corruption des dogmes. ( décret-Pie X. Lamentabili exitu saine 3 Juillet 1907 )

•Condemned: l'idée que les évangélistes ont enregistré des choses fausses qui seraient profitables pour leurs lecteurs

[Condemned et proscrire]: 14 . Dans de nombreux récits des évangélistes enregistrées, pas tellement de choses qui sont vraies, comme des choses qui, même si faux, qu'ils jugeaient plus rentable pour leurs lecteurs.

Jusqu'au moment où le canon a été défini et constitué, les évangiles ont été augmentés par des ajouts et corrections. Par conséquent, il ne restait en eux seulement une trace faible et incertaine de la doctrine du Christ. ( Décret-Pie X. Lamentabili exitu saine 3 Juillet 1907 )

•Excommunication latae sententiae pour ceux qui défendent les propositions, les opinions ou les enseignements condamnés  dans le décret Lamentabili exitu saine

En outre, afin de vérifier l'audace croissante quotidienne de nombreux modernistes qui sont efforcent par toutes sortes de sophismes et les périphériques à nuire à la force et l'efficacité non seulement du décret Lamentabili exitu saine (la soi-disant Syllabus), délivré par notre ordre par le Saint Inquisition romaine et universelle le 3 Juillet de cette année, mais aussi de nos encycliques Pascendi dominici de GREGIS données le 8 Septembre de cette même année, nous faisons de notre répétition de l'autorité apostolique et confirmons la fois ce décret de la Sacrée Congrégation suprême et ces encycliques de la nôtre, en ajoutant la pénalité d'excommunication contre leurs contradicteurs, et thi s nous déclarer et de décret qui devrait quiconque, qui peut à Dieu ne plaise, être assez téméraire pour défendre l'une des propositions, des avis ou des enseignements condamné dans ces documents qu'il tombe, ipso facto, sous la censure contenues dans le chapitre 'Docentes' de la constitution Apostolicae Sedis , qui est le premier parmi les excommunications latae sententiae, tout simplement réservés au Pontife romain. Cette excommunication doit être compris comme Salvis poenis , qui peuvent être encourus par ceux qui ont violé de quelque manière que lesdits documents, comme les propagateurs et défenseurs des hérésies, quand leurs propositions, les opinions et les enseignements sont hérétiques, comme cela est arrivé plus d'une fois le cas des adversaires de ces deux documents, surtout quand ils préconisent les erreurs des modernistes, qui est la synthèse de toutes les hérésies. ( Pie X. Motu Proprio Proprio Praestatia Scripturae , le 18 Novembre, 1907 )

Commission biblique pontificale

•Ceux qui enseignent les fidèles doivent s'abstenir de proposer des nouveautés insuffisamment éprouvées qui ne correspondent pas à la vérité

Enfin, ceux qui instruisent le peuple chrétien avec prédication sacrée ont la nécessité de la plus grande prudence. Avant toute chose, enseigner la doctrine, se souvenant de la recommandation de saint Paul: «Assister à vous-même et sur ​​ton enseignement, persévérer dans les deux tâches, car en faisant de sorte que vous économiserez à la fois vous et ceux qui vous écoutent »(1 Tm 4,16). Evitez absolument de proposer des nouveautés vaines ou insuffisamment éprouvées . Nouvelles opinions présentes, le cas échéant, qui ont été solidement démontré avec prudence, en gardant à l'esprit l'état de l'auditeur. Alors que la narration des faits bibliques, ne pas ajouter circonstances fictives qui ne correspondent pas à la vérité. Cette vertu de prudence doivent être avant tout une caractéristique de ceux qui répandent écrits de circulation pour les fidèles. Votre préoccupation doit être de mettre les richesses de la parole divine avec clarté »de sorte que la sensation fidèles déplacé et encouragé à améliorer leurs propres vies» (Encyclique Divino Afflante Spiritu ). Soyez scrupuleux jamais se séparer de la doctrine commune ou de la tradition de l'Eglise, pas même dans les petites choses , profitant des progrès de la science biblique et les résultats des chercheurs modernes, mais en évitant toutes les opinions téméraires des innovateurs ( cf. Lettre apostolique Quoniam in re biblica ;.. Pie X Acta, III, p 75) Il est sévèrement interdit de vous à se répandre, de collaborer avec une aspiration pernicieuse de nouveautés, quelques tentatives pour la résolution des difficultés, sans prudente la sélection et l'examen sérieux, confondant ainsi la foi de beaucoup de gens. ( Commission Biblique Pontificale, La vérité sur les Evangiles , aucune. 4, Avril 21, 1964 )

Léon XIII

•Les annonceurs de nouveautés approchent les citernes défectueuses de la sagesse humaine

La Bible est donc la source de l'éloquence sacrée principale et la plus accessible. Mais ceux qui se constitue comme annonciateurs de nouveautés, ne pas nourrir l'ensemble de leurs discours de la source d'eau vive, mais plutôt bêtement, à tort approche, les citernes défectueuses de la sagesse humaine ; par conséquent, en mettant de côté la doctrine inspirée par Dieu - ou celle des Pères de l'Église et des Conseils - tout ce qu'ils font est d'exposer les noms et les idées des écrivains profanes et contemporains, vivant encore: ces idées donnent fréquemment lieu à ambiguë et très interprétations dangereuses. ( Léon XIII cités par saint Pie X. Moto Proprio , Sacrorum Antistitum , Le Serment contre le modernisme, Septembre 1, 1910 )

•Détestables erreurs de ceux qui considèrent que les miracles ne sont pas ce qu'ils sont censés être, mais les effets de la loi naturelle, ou des trucs et les mythes

Ils nient qu'il ya une telle chose que la révélation ou l'inspiration, ou Saintes Ecritures à tous; ils voient, à la place, seuls les faux et les mensonges des hommes; ils posèrent les récits bibliques que fables et des histoires stupides couchés: les prophéties et les oracles de Dieu sont les prédictions faites soit après l'événement ou de prévisions formées par la lumière de la nature; les miracles et les merveilles de la puissance de Dieu ne sont pas ce qu'ils sont censés être, mais les effets surprenants de la loi naturelle, ou bien de simples astuces et mythes; et les Evangiles et les écrits apostoliques ne sont pas l'œuvre des apôtres du tout. Ce détestable erreurs, de sorte qu'ils pensent qu'ils détruisent la vérité des Livres divins, sont obtruded sur le monde que les déclarations péremptoires d'une certaine nouvellement inventé la «science libre; ' une science, cependant, qui est si loin de la finale qu'ils sont perpétuellement modifiant et complétant. Et il ya certains d'entre eux qui, malgré leurs opinions et déclarations au sujet de Dieu, et le Christ, les Evangiles et le reste de l'Écriture Sainte impies, seraient être considéré comme deux théologiens et chrétiens et les hommes de l'Évangile, et qui tentent de déguiser par ces noms honorables leur témérité et leur fierté. ( Léon XIII. encyclique Deus Providentissimus, no. 10, 18 Novembre, 1893 )

III - Les enseignements de l'Eglise en ce qui concerne les miracles de la multiplication des pains

Écriture Sainte

•Ils ont tous mangèrent et furent rassasiés, et ils ont ramassé les morceaux qui restent - douze paniers pleins

Et il ordonna à la foule de s'asseoir sur l'herbe. prit les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction, rompit les pains, et les donna aux disciples, qui à leur tour leur ont donné à la foules. Tous mangèrent et furent rassasiés, et ils ont ramassé les morceaux qui restent - douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants. ( Mt 14: 19-21 )

•Pris de pitié pour la foule Jésus multiplie les pains une seconde fois

Jésus appela ses disciples et dit , « Mon cœur est ému de compassion pour la foule, car ils ont été avec moi pendant trois jours et avoir rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, de peur qu'ils pourraient défaillir le chemin. »Les disciples lui dirent:« Où pourrions-nous jamais obtenir assez de pain dans ce lieu désert pour satisfaire une telle foule? »Jésus leur dit:« Combien de pains avez-vous? 'Sept, répondirent-ils, «et un peu de poisson.» Il ordonna à la foule de s'asseoir sur le sol. Puis il prit les sept pains et les poissons, il rendit grâce, le rompit les pains, et les donna aux disciples, qui à leur tour leur ont donné à la foule. Tous mangèrent et furent rassasiés. Ils ont ramassé les morceaux qui restent - sept corbeilles pleines. Ceux qui avaient mangé étaient quatre mille hommes, sans compter les femmes et les enfants. ( Mt 15: 32-38 )

•Quand les gens ont vu le signe que Jésus avait fait ils voulaient l'enlever pour le faire roi

Ils les ramassèrent, et ils remplirent douze paniers en osier 8 avec des fragments des cinq pains d'orge qui avaient été plus que ce qu'ils pouvaient manger. Quand les gens ont vu le signe qu'il avait fait, disaient-ils, «Ceci est vraiment le Prophète, celui qui est à venir dans le monde. » Puisque Jésus savait qu'ils allaient venir et lui porter hors de lui faire roi, il retira de nouveau sur la montagne seul. ( Jn 6, 13-15 )

Saint Thomas d'Aquin

•La multiplication des pains n'a pas été effectuée au moyen de la création, mais par une addition de matières étrangères

La multiplication des pains n'a pas été effectuée par le biais de la création, mais par une addition de matière étrangère transformé en pains, où Augustin dit sur ​​Jn 6: 1-14: «d'où il multiplie les quelques grains dans les récoltes, de là, dans ses mains, il multiplié les cinq pains »: et il est clairement par un processus de transformation que les grains sont multipliés dans les récoltes. ( Saint Thomas d'Aquin. Somme théologique III, q. 44, a.4, ad.4 )

Saint Augustin

•Celui qui a multiplié les cinq pains est le même qui multiplie les fruits des semences

Un grand miracle : mais nous ne demander beaucoup à ce qui a été fait, si nous donnons attention à celui qui l'a fait. Il a multiplié les cinq pains dans les mains de ceux qui les freiner, qui multiplie les graines qui poussent dans la terre, afin que quelques grains sont semés, et granges entières sont rempli. Mais, parce qu'il doit cette chaque année, personne ne émerveille. Pas le inconsiderableness de ce qui est fait, mais sa constance enlève l'admiration de celui-ci. Mais quand le Seigneur a fait ces choses, Il dit à ceux qui avait l'intelligence, non par des paroles seulement, mais même par les miracles eux-mêmes. ( Saint Augustin. Sermon 130, no. 1 )

Saint Ambroise

•En multipliant les pains, Jésus a montré son pouvoir sur la nature matérielle

Mais ce qui est divin est que les cinq pains étaient plus que suffisante pour cinq mille personnes, pour clairement ce ne fut pas ce peu de nourriture qui avaient satisfait aux gens, mais sa multiplication. Comme vous l'avez vu, comme par une police irrépressible foisonnant des mains des distributeurs les fragments qu'ils avaient pas encore divisés, et sans oser les toucher avec leurs doigts, les morceaux sont apparus spontanément. Lorsque de telles choses sont lus, comment peut- nous soyons surpris par le mouvement perpétuel des eaux ou devenir étonné que les polices liquides coulent sans cesse quand une substance solide se développe en abondance? Cela arrive à nous faire voir ce que nous ne voyons pas habituellement. Par une chose, il a manifesté avec une telle la preuve qu'il est également l'auteur des autres et le Créateur de toute la nature matérielle, qui n'a pas été trouvé, mais a fait, et fournit ses contributions successives à la production de toutes choses. ( Saint Ambroise. Traité sur l'Evangile de Saint Luc, bk. VI, n. 84-85 )

Saint Jean Chrysostome

•Les restes de la multiplication dépassées que des fragments de sorte que l'absence pourrait apprendre du miracle

"Frein et lui et donna aux disciples, et les disciples à la foule.» Le cinq pains Il frein et ont donné, et les cinq se sont multipliés dans les mains des disciples . Et même pas ici Il accomplit le miracle de rester, mais il les fit même dépasser; à dépasser, et non pas comme les pains entiers, mais des fragments; pour signifier que ces pains étaient ces restes, et afin que les absents puissent apprendre ce qui avait été fait. ( Saint Jean Chrysostome. Homélie sur Matthieu, Homélie XLIX )

•Les fragments ont montré que ce qui avait eu lieu était pas une illusion

Et je suis émerveillé non seulement à la quantité de pains créé, mais, outre la quantité, à l'exactitude de l'excédent, qu'il a causé la surabondance d'être ni plus ni moins que juste tellement comme il voulait, avant-voyant combien ils le feraient consommer; une chose qui a marqué le pouvoir indicible. Les fragments ont ensuite confirmé la matière, montrant ces deux points de; que ce qui avait eu lieu était pas une illusion, et que ceux-ci étaient des pains par lequel les gens avaient été. nourris ( Saint Jean Chrysostome. Homélie sur l'Evangile de Saint Jean. Homélie XLII )

Jean XXIII

•Avec la multiplication des pains, le Christ veut manifester son pouvoir pour les foules qui le suivaient

Mais grâce à la multiplication de la nourriture indispensable de matériau, le Christ désire, deux fois dans sa vie mortelle, de manifester son pouvoir pour les foules qui le suivaient . Et il a employé le miracle afin d'esprits vers les réalités spirituelles diriger, mais ne manquant pas d'abord de rassasier les organismes affamés. ( Jean XXIII. Adresse aux participants de la 10e Conférence internationale de la FAO, le 3 mai 1960 )

Jean-Paul II

•Ce miracle marque le début de la multiplication ininterrompue du Pain de vie nouvelle dans l'Église

Ceci est un miracle incroyable qui marque en quelque sorte le début d'un long processus historique: la multiplication ininterrompue dans l'Eglise du Pain de vie nouvelle pour les gens de toute race et culture. Ce ministère sacramentel est confiée aux Apôtres et à leurs successeurs. Et ils, fidèle à l'ordre du divin Maître, ne cessent de se briser et de distribuer le pain eucharistique de génération en génération. ( Jean-Paul II. Homélie en la Solennité de Corpus Christi 22 Juin 2000 )

SOURCE :

http://denzingerbergoglio-en.com/francis-and-the-curious-miracle-of-the-non-multiplication-of-the-loaves/

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66985
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Re: PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !

Message  stjeanlagneau Ven 7 Aoû 2015 - 17:41



@ Célestine
@ Admin

PAS DE PANIQUE!

François est juste en train de refaire les évangiles.  Effrayé  Sonné

@ tous

Nous étions prévenus.  
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 27850
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 57
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Re: PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !

Message  Bobestparti Ven 7 Aoû 2015 - 18:08

@ tous 
Le pendule
Il n'y as pas à dire , ce pape nous fait  la démonstration qu'il agit comme un démolisseur de la vérité. 
Son stratège est de nous présenter le messie sauveur comme une personne tout  juste  fraternel et décidément , le surnaturel le dérange. 
En revanche,  pour notre pape François,  le miracle de  la multiplication de la bêtise humaine lui correspond très bien  Sonné
Bobestparti
Bobestparti
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3757
Date d'inscription : 24/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Re: PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !

Message  Admin Sam 8 Aoû 2015 - 13:23

@ Robert Adelaide :

La Petite Corne, dit le Pape François, sera le Fossoyeur de la Religion Catholique !

Satan

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66985
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Re: PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !

Message  Bobestparti Sam 8 Aoû 2015 - 19:30

Merci @admin Paix !
C'est tout à fait cela 


Poisson Poisson
Hostie Hostie Hostie Hostie Hostie
@tous 


nous serons surpris de lire les commentaires de ceux qui ont assistés à la multiplication des pains et des poissons du temps de jésus grâce au récit rapporté par jésus à maria valtorta .
Nous retrouvons l'attitude négative du pape François au travers de l'apôtre judas avec son esprit humaniste qui le conduira sur un chemin d'égarement. .




 "Maître" demande le scribe, "pourquoi l'enfant a-t-il tout de suite senti le poids, et nous pas ? J'ai même fouillé à l'intérieur. Il n'y avait toujours que ces quelques bouchées de pain et cet unique morceau de poisson. J'ai commencé à sentir le poids en allant vers la foule, mais si cela avait pesé pour la quantité que j'ai donné, il aurait fallu un couple de mulets pour le transport, non plus le panier, mais un char complet chargé de nourriture. Au début, j'y allais doucement... puis je me suis mis à donner, à donner, et pour ne pas être injuste, je suis revenu vers les premiers en faisant une nouvelle distribution parce qu'aux premiers j'avais donné peu de chose. Et pourtant, il y en a eu assez."
"Moi aussi, j'ai senti que le panier devenait lourd pendant que j'avançais, et tout de suite j'ai donné abondamment, car j'ai compris que tu avais fait un miracle" dit Jean.
"Moi, au contraire, je me suis arrêté et me suis assis, pour renverser sur mon vêtement le fardeau et me rendre compte... Alors j'ai vu des pains et des pains, et j'y suis allé" dit Manaën.
"Moi, je les ai même compté pour ne pas faire piètre figure. Il y avait cinquante petits pains. Je me suis dit : "Je vais les donner à cinquante personnes, et puis je reviendrai". Et j'ai compté. Mais, arrivé à cinquante, il y avait toujours le même poids. J'ai regardé à l'intérieur. Il y en avait encore tant. Je suis allé de l'avant et j'en ai donné par centaine. Mais cela ne diminuait jamais" dit Barthélemy.
PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Balise"Moi, je le reconnais, je n'y croyais pas. J'ai pris dans mes mains les bouchées de pain et ce petit morceau de poisson et je les regardais en disant : "A quoi cela va servir ? Jésus a voulu plaisanter !..." et je les regardais, je les regardais, restant caché derrière un arbre, espérant et désespérant de les voir croître. Mais c'était toujours la même chose. J'allais revenir quand Mathieu est passé et m'a dit: "Tu as vu comme ils sont beaux ?".  "Quoi ?" ai-je dit. "Mais les pains et les poissons !... " "Tu es fou ? Moi je vois toujours des morceaux de pain"
332> "Va les distribuer avec foi, et tu verras". J’ai jeté dans le panier ces quelques bouchées et je suis allé avec réticence… Et puis… pardonne-moi, Jésus car je suis pécheur !" dit Thomas.
"Non, tu es un esprit du monde. Tu raisonnes comme les gens du monde."
"Moi aussi, Seigneur, alors" dit l’Iscariote. "Au point que j’ai pensé donner une pièce avec le pain en pensant : "ils mangeront ailleurs". J’espérais t’aider à faire meilleure figure. Que suis-je donc, moi ? Comme Thomas ou davantage ?"
"Bien plus que Thomas, tu es "monde"."
"Mais pourtant j’ai pensé faire l’aumône pour être Ciel ! C’étaient mes deniers à moi…"
"Aumône à toi-même et à ton orgueil et non pas à Dieu. Ce dernier n’en a pas besoin et l’aumône à ton orgueil est une faute, pas un mérite."
Judas baisse la tête et se tait.
"Moi de mon côté" dit Simon le Zélote "je pensais que cette bouchée de poisson, ces bouchées de pain, il me fallait les fragmenter pour qu’elles suffisent. Mais je ne doutais pas qu’elles auraient suffit pour le nombre et la valeur nutritive. Une goutte d’eau, donnée par Toi, peut être plus nourrissante qu’un banquet".
PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Balise "Et vous, que pensiez-vous ?" demande Pierre aux cousins de Jésus.
"Nous nous rappelions Cana… et nous ne doutions pas" dit sérieusement Jude.
"Et toi, Jacques, mon frère, tu n’as pensé qu’à cela ?"
"Non. J’ai pensé que c’était un sacrement. Comme tu m’en as parlé… Est-ce ainsi ou je me trompe ?"
Jésus sourit : "Oui et non. A la vérité de la puissance d’une goutte d’eau, exprimée par Simon, il faut ajouter ta pensée pour une figure lointaine. Mais ce n’est pas encore un sacrement."
Le scribe garde une croûte entre ses doigts.
"Qu’en fais-tu ?"
"Un… souvenir."
"Je la garde moi aussi. Je la mettrai au cou de Margziam dans un sachet" dit Pierre.
"Moi, je la porterai à notre mère" dit Jean.
"Et nous ? Nous avons tout mangé…" disent les autres, mortifiés.
"Levez-vous. Faite de nouveau le tour avec les paniers, recueillez les restes. Séparez les gens les plus pauvres d’avec les autres et amenez-les moi ici, avec les paniers. 333> Et puis vous, mes disciples, allez tous vers les barques et prenez le large pour aller à la plaine de Génésareth. Je vais congédier les gens après avoir fait une distribution aux plus pauvres et puis je vous rejoindrai."
Les apôtres obéissent... et reviennent avec douze paniers combles de restes, et suivis d'une trentaine de mendiants "C'est bien. Allez."

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2004/04-136.htm
Bobestparti
Bobestparti
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3757
Date d'inscription : 24/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Re: PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !

Message  Admin Sam 8 Aoû 2015 - 20:46

@ Robert Adelaide :

Excellent !

10 sur 10 !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66985
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Angélus du 2 août 2015

Message  François Cright Jeu 13 Aoû 2015 - 17:36

Voici le lien de l'angélus du 2 août ( http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/angelus/2015/documents/papa-francesco_angelus_20150802.html ), je ne trouve pas le texte mentionné plus haut dans celui-ci, pourriez-vous citer la source svp ?
François Cright
François Cright

Messages : 3
Date d'inscription : 25/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus ! Empty Re: PAPE FRANÇOIS : Il ne croit pas à la Multiplication des Pains par Jésus !

Message  Admin Jeu 13 Aoû 2015 - 18:10

@ François Cright :

Le texte de l'Angélus cité dans le haut de cette page date du 3 août 2014. Conséquemment, vous ne le retrouverez pas dans votre texte de l'Angélus du 2 août 2015 !  Drapeau de la Paix 

L'Administrateur


Dernière édition par Admin le Ven 5 Juil 2019 - 10:17, édité 1 fois

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66985
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum