CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

4 participants

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Lun 11 Déc 2023 - 12:16

LA CONFÉRENCE DE CLINTON A DONNÉ UN APERÇU DE L'ÉTAT D'ESPRIT RADICAL DES ACTIVISTES TRANSGENRES AMÉRICAINS !


CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Screen34


La conférence de Clinton a donné un aperçu de l’état d’esprit radical des activistes transgenres américains. Au cours d’une table ronde animée par Dwyane Wade, les activistes transgenres ont parlé à plusieurs reprises de la transformation de la société, et il était très clair que leur société implique la participation obligatoire du reste d’entre nous.
Image à la une


par Jonathon Van Maren

25 septembre 2023

(LifeSiteNews) — La semaine dernière, des célébrités, des politiciens et des dirigeants mondiaux se sont réunis à New York pour la Clinton Global Initiative 2023. Sans surprise, les questions LGBT étaient en tête de l’ordre du jour. Une table ronde, animée par Dwyane Wade, membre du Temple de la renommée de la NBA, comprenait l’écrivain et comédien Alok Vaid-Menon, qui s’identifie comme « non conforme au genre », « transféminin » et (au cas où vous ne seriez pas encore confus) utilise des « pronoms à la troisième personne du singulier », et l’activiste et designer transgenre basé à New York Qween Jean.  

Wade est devenu un porte-parole de premier plan sur la scène LGBT depuis qu’il a annoncé que son fils s’identifiait comme une « fille » et a parlé de sa « fille transgenre » dans de nombreuses interviews dans les médias. Il convient de mentionner que son ex-femme s’est opposée à la décision de Wade de déposer légalement une demande pour que le nom de son fils soit changé en « Zaya ». Wade est maintenant marié à l’actrice Gabrielle Union, mais son ex-femme l’a récemment poursuivi en justice parce qu’elle est « préoccupée par le fait que notre enfant soit commercialisé à un jeune âge » et que Wade encourage la « transition de genre » pour des raisons financières.

Le panel a été un aperçu éclairant et troublant de l’état d’esprit des activistes trans américains. Selon Alok, « les personnes trans et de genre non conforme » sont « attaquées et désignées comme boucs émissaires si lourdement en ce moment », précisément parce que le reste de la société est jaloux. « Ils n’arrêtent pas de nous dire des mensonges pour détourner l’attention des vérités sur eux-mêmes », a-t-il déclaré. « En fait, cela n’a rien à voir avec nous. » Pourquoi, a-t-il demandé, « la communauté hétérosexuelle et cisgenre [sic] devrait-elle s’en soucier ? »

Alok a poursuivi en répondant à sa propre question. Apparemment, c’est parce que les personnes confuses de genre ont « l’audace d’être libres, de vivre réellement les vies qu’elles pensaient et pensent toujours impossibles, des vies qui sont organisées et cultivées autour de la joie, de la possibilité et de l’expansion, elles nous perçoivent comme une menace et non comme une invitation et non comme une invitation à une autre façon d’être. Donc, ce qui est nécessaire pour aller de l’avant, c’est déplacer le fardeau de mon corps vers leur psyché. En bref, dit-il, les gens s’opposent au mouvement trans en raison d’une réticence à faire le « travail de l’ombre » de « l’acceptation de soi » et « à cause de notre pouvoir ».

Ce à quoi on ne peut que répondre : non. Nous voulons juste que vous arrêtiez de transposer les enfants, de leur montrer de la pornographie dans les écoles et de confondre les mineurs.

Qween Jean est vraiment entré dans le vif du sujet lorsque Wade lui a demandé comment les gens pouvaient être des « alliés ». Pour commencer, a déclaré Jean, nous devons cesser de « mégenrer ». « Un pronom ne vous coûte vraiment rien », a-t-il noté sous les applaudissements. Et c’est là que le bât blesse : il ne s’agit pas de leur droit de paraître eux-mêmes comme ils le souhaitent – il s’agit de notre droit de ne pas participer à leurs récits construits. Un pronom peut, en fait, vous coûter quelque chose de très, très important : la vérité. Mentir sciemment – appeler un grand homme noir une femme, par exemple – c’est compromettre sa propre intégrité. C’est ce que le mouvement trans nous demande.

Un autre aspect fascinant de la discussion a été le complexe de la persécution. Deux hommes s’identifiant comme transgenres sont assis sur une scène en train de parler à une célébrité lors d’une conférence organisée par les Clinton et remplie d’élites – et pourtant ils ont insisté sur le fait qu’ils étaient les victimes d’un génocide en cours. Selon Alok, les personnes qui ont des problèmes de genre sont confrontées à un « fascisme imminent » qui « se temple sur nous », mais qui, en fin de compte, nous serons tous en danger. Les élites applaudissent. Un génocide. Imaginez que vous pensiez que vous êtes les victimes du fascisme parce que certains parents ne veulent pas que vous endoctriniez leurs enfants.

À cela, Qween est intervenu pour dire que lorsque vous êtes « sans vergogne sans sexe », « il y a un monde de gens qui ne le recevront pas d’une manière affirmative ». C’est, encore une fois, le point – ce n’est pas que Qween ne peut pas se voir comme il le veut. C’est la façon dont nous le recevons – et si nous l’affirmons – qui compte vraiment. En effet, il a dit à son père pasteur, dont il semble qu’il soit éloigné, qu’il ne se souciait pas du « Lévitique mais de l’amour » et que son père n’aimait pas Dieu, parce que sinon « vous verriez le dieu en moi ». Ce n’est pas une question de courtoisie ou d’amour. Il s’agit de la vérité et de la vision du monde. À plusieurs reprises, les trois panélistes ont parlé de la transformation de la société. Malgré beaucoup de bavardages sur la compassion, il était très clair que leur société impliquait un discours forcé, une « éducation » LGBT obligatoire – et le genre d'« affirmation » qui implique la participation obligatoire du reste d’entre nous.  

SOURCE :

https://www.lifesitenews.com/blogs/clinton-conference-gave-a-glimpse-into-the-radical-mindset-of-americas-transgender-activists/?utm_source=daily-canada-2023-09-26&utm_medium=email

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Mar 12 Déc 2023 - 12:10

@ Tous :


CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 40934010


D\'Accord

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Sam 13 Jan 2024 - 13:31

UN TRANSGENRE A ÉTÉ NOMMÉ POUR REPRÉSENTER LES FEMMES À L'ONU AU ROYAUME-UNI !


CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Unna1326


par Léo Kersauzie

10 janvier 2024

Un transgenre pour représenter les femmes à l'ONU :

Des organisations de femmes du Royaume-Uni, d’Espagne et de 16 autres pays ont envoyé une lettre à Sima Bahous, directrice exécutive d’ONU Femmes, exprimant leur désaccord radical avec la nomination du transgenre Munroe Bergdorf comme « ambassadrice » d’ONU Femmes au Royaume-Uni.

Tous les signataires soutiennent la lettre qui estime que la désignation d’un transgenre pour représenter les femmes dévalorise plus de 33 millions de femmes au Royaume-Uni et demandent son remplacement immédiat. Ils soulignent les nombreuses déclarations insultantes et désobligeantes que le transgenre Bergdorf a faites ces dernières années.

Cette personne transgenre a été licenciée de L’Oréal il y a des années pour avoir accusé tous les Blancs d’être « racistes ». Ensuite, il a récemment été démis de ses fonctions d’ambassadrice de Childline, une organisation caritative pour les enfants, en raison de messages jugés « inappropriés et contraires aux règles de protection de l’enfance ».

Pour de nombreuses organisations de femmes, nommer le transgenre Bergdof comme ambassadrice des femmes apparaît comme une « provocation et une attaque délibérée contre les femmes au Royaume-Uni ».

Léo Kersauzie

SOURCE :

https://www.medias-presse.info/un-transgenre-pour-representer-onu-femmes-au-royaume-uni/184648/

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Mar 16 Jan 2024 - 13:48

DES EXTRÉMISTES PRO-LGBT ÉLABORENT LES NOUVELLES LIGNES DIRECTRICES DE L'OMS SUR LES TRANSGENRES !


CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Unna1332


Les intentions de l'OMS avec ses lignes directrices sur le transgenre ont toujours été claires : créer un cadre qui aiderait à la mise en œuvre légale de l'agenda du transgenre dans le monde entier.


par Jonathon Fourgon Maren

9 janvier 2024

(LifeSiteNews) - En juillet de l'année dernière, j'ai rapporté que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) commençait discrètement à élaborer des "lignes directrices" sur les interventions en faveur des transgenres. Selon C-Fam, ces lignes directrices sont destinées à "lutter contre la propagation rapide des interdictions et des restrictions sur les chirurgies et les médicaments transgenres, en particulier pour les enfants" et viseraient à "accroître l'accès et l'utilisation de services de santé de qualité et respectueux par les personnes transgenres et les personnes de genre différent". La mission de l'OMS comprendrait "l'éducation et la formation des travailleurs de la santé" (l'endoctrinement des professionnels de la santé) ainsi que la "reconnaissance légale de l'identité de genre autodéterminée" (la mise en œuvre des prémisses transgenres dans la loi).

C-Fam a rapporté à l'époque que les personnes impliquées dans la création de ces lignes directrices étaient, sans exception, "investies dans l'élargissement de l'accès aux protocoles médicaux "transgenres" de plusieurs milliards de dollars, y compris pour les enfants mineurs", y compris Chris McLahlan, un psychologue spécialisé dans les "soins aux transgenres", Elma de Vries, co-auteur avec McLahlan des lignes directrices de l'Association professionnelle mondiale pour la santé des transgenres (WPATH), Cianán Russell d'ILGA-Europe, un groupe militant LGBT de premier plan, et Ayouba El Hamri, une militante transgenre qui se décrit elle-même comme telle. En bref, les intentions de l'OMS n'ont jamais fait l'ombre d'un doute : créer un cadre qui faciliterait la mise en œuvre juridique de l'agenda transgenre dans le monde entier.

Comme toujours avec l'Organisation mondiale de la santé, les choses peuvent empirer. Le 28 décembre, l'Unherd a rapporté que l'OMS prévoyait d'annoncer bientôt les nouvelles lignes directrices et que les membres du "groupe d'élaboration des lignes directrices" (leurs biographies peuvent être consultées sur le site Web de l'OMS) avaient été invités à participer à l'élaboration des lignes directrices. ici) était une liste de radicaux LGBT, y compris "des activistes trans employés par le réseau Global Action for Trans Equality, ou GATE ; le parent d'un enfant trans-identifié ; et au moins un membre ayant des liens étroits avec l'industrie pharmaceutique". Les critiques, les cliniciens concernés, les experts en développement de l'enfant et de l'adolescent, les spécialistes du développement neurologique, les désistants et les détransitionnistes du groupe d'élaboration des lignes directrices de l'OMS sont notoirement absents.

En fait, certains panélistes sont radicaux, même selon les critères du mouvement transgenre. "Florence" Ashley, professeur adjoint à la faculté de droit de l'université d'Alberta, qui passe par les pronoms "They/Them/That B-tch" et "a été le premier auxiliaire juridique ouvertement transféminin à la Cour suprême du Canada". Il a d'ailleurs soutenu dans un document de 2019 pour Psychologie et psychiatrie cliniques de l'enfant que "les bloqueurs de puberté devraient être considérés comme l'option par défaut" pour les enfants au lieu de "laisser la puberté suivre son cours". Selon Ashley - qui, je dois le rappeler, a été chargée d'aider à l'élaboration de lignes directrices en matière de transgenre et de former de jeunes esprits impressionnables dans une grande université canadienne -, la puberté devrait être considérée comme une option par défaut pour les enfants :

Les bloqueurs de puberté placent structurellement les avenirs hormonaux des transgenres et des cisgenres dans une symétrie approximative. Les jeunes qui prennent des bloqueurs de puberté ont toutes les options possibles, leur corps n'étant altéré ni par la testostérone ni par l'œstrogène. Bien que l'on ignore encore beaucoup de choses sur les effets à long terme des bloqueurs de la puberté, les preuves empiriques limitées et l'expérience clinique nous permettent de supposer que les risques liés aux bloqueurs de la puberté, quels qu'ils soient, n'hypothèquent pas les futurs parcours de vie autant que le fait de subir la puberté.


C'est à Eliza Mondegreen de Unherd que revient le mérite d'avoir découvert ce document. a écrit sur En voyant le YouTuber "Zinnia Jones" suggérer que tous les enfants, quels qu'ils soient, soient placés sous bloqueurs de puberté en 2020, j'ai noté que Jones était un marginal, même selon les normes du mouvement transgenre. Je n'avais aucune idée qu'un universitaire canadien avait présenté le même argument, dans une revue à comité de lecture, un an plus tôt. Ce qui est terrifiant, c'est que l'idée de soumettre des enfants, en masse, à des médicaments dont la nocivité a été démontrée, n'a pas été considérée comme disqualifiante, alors même que de nombreux pays européens renoncent à leur utilisation. Les bloqueurs de puberté ont un impact sur le développement du cerveau, réduisent la densité des os et freinent la croissance. Ils risquent d'empêcher l'utilisateur d'atteindre son QI maximal, d'inhiber la fonction sexuelle, d'épaissir le sang, de multiplier par cinq le risque de crise cardiaque, d'augmenter le risque de diabète, de caillots sanguins et de cancer, et peuvent entraîner une atrophie vaginale - et ce n'est que ce que nous savons jusqu'à présent.

En ce qui concerne les prochaines lignes directrices de l'OMS, la solution a toujours été trouvée. Selon Unherd, ils ont "ouvert une brève fenêtre pour les commentaires du public pendant les vacances de Noël - une fenêtre qui se referme seulement deux jours après l'Épiphanie", sachant que pratiquement personne ne remarquerait cette fenêtre et que ceux qui le feraient pourraient être ignorés en toute sécurité. Les radicaux qui dirigent le spectacle obtiendront ce qu'ils veulent, et les activistes transgenres pourront bientôt prétendre que les "directives de l'Organisation mondiale de la santé" soutiennent unanimement tous les objectifs du mouvement transgenre et qu'il est de notre devoir de "suivre les experts".

SOURCE :

https://www.lifesitenews.com/fr/blogs/extremistes-lgbt-qui-transgenres/

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Jeu 18 Jan 2024 - 14:25

L'OMS NOMME DES MILITANTS TRANSGENRES AU SEIN DU GROUPE CHARGÉ DES SOINS DE SANTÉ POUR LES ENFANTS !


CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Unnam856


L’OMS nomme des militants « transgenres » au sein du groupe chargé des soins de santé pour les enfants. La décision de l'OMS d'autoriser la prise de contrôle de cette institution par des activistes transgenres ne tient pas compte des conclusions récentes sur ce qu'on appelle les "soins d'affirmation du genre", qui comprennent la facilitation de l'offre de traitements hormonaux stérilisants et de chirurgies mutilantes pour les enfants.


par Frank Wright

17 janvier 2024

(LifeSiteNews) - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a accordé aux activistes transgenres une majorité au sein d'un groupe d'experts sur la santé mondiale chargé de définir des politiques mondiales concernant le traitement des enfants.

Le groupe, connu sous le nom de GDG ou "Guideline Development Group", a été chargé d'élaborer des lignes directrices globales pour la fourniture de ce que l'on appelle les "soins d'affirmation du genre".

Selon Stella O'Malley, psychothérapeute et directrice exécutive du groupe de réflexion sur le genre Genspect, le groupe d'experts est susceptible de faire avancer un programme à l'exclusion des avis scientifiques et d'experts.

"Ils détermineront les lignes directrices en matière de soins pour les personnes transgenres, mais ils n'ont personne pour représenter l'équilibre critique au sein de leur groupe", a-t-elle ajouté dans le rapport de la Commission européenne. rapport le 9 janvier par le Royaume-Uni. Daily Mail.

"L'OMS présume que l'approche fondée sur l'affirmation du genre est la seule voie à suivre et rejette ainsi la psychothérapie conventionnelle.

L'un des membres du panel est Florence Ashley, un homme qui prétend être une femme. Professeur de droit au Canada, Ashley estime que la prescription de "bloqueurs de puberté" aux enfants - des hormones qui les stérilisent définitivement - devrait être "l'option par défaut" dans le traitement de toute personne susceptible de s'identifier comme "trans".

L'avocat canadien, qui arbore un tatouage "be gay - do crimes", est l'auteur d'un livre sur les droits de l'homme. étude qui préconise l'accès aux hormones stérilisantes pour les enfants de moins de 12 ans, en invoquant les avantages d'une "transition prépubertaire".

PRÉJUGÉS À L'ÉGARD DES TRANSGENRES

Les critiques ont porté sur la sélection des membres du groupe, dont certains sont favorables à l'autorisation des traitements dits "d'affirmation du genre" pour les enfants dès l'âge de 13 ans. La moitié des membres du groupe n'ont aucune formation médicale. Comme le souligne M. O'Malley, "le groupe de l'OMS est composé principalement de juristes spécialisés dans la justice sociale et les droits de l'homme qui pensent que l'approche affirmative du genre est la seule option possible".

"Il s'agit d'une approche étroite d'esprit et fortement biaisée", a poursuivi M. O'Malley. "L'OMS commet une grave erreur ; elle devrait suspendre ce processus et consulter les nombreux professionnels qui ont des approches différentes.

RIEN NE PROUVE QU'IL S'AGIT DE "SOINS

La décision de l'OMS d'autoriser la prise de contrôle de cette institution par les activistes transgenres ignore les conclusions récentes sur les soins dits d'affirmation du genre - le terme utilisé par ces activistes pour décrire la promotion de "l'auto-identification", qui comprend la facilitation de l'offre de traitements hormonaux stérilisants et d'opérations chirurgicales mutilantes aux enfants.

Pourtant, selon des conclusions récentes, cette approche n'est ni soignante ni positive, et aboutit plutôt à la normalisation d'une politique largement préjudiciable. La partialité dans le choix des membres de ce panel est significative, car elle reflète la même partialité intentionnelle que celle que l'on retrouve dans la promotion des traitements qu'ils préconisent.

Une étude européenne a infirmé l'idée selon laquelle les "soins d'affirmation du genre" réduisent les dommages causés aux enfants. En commençant par une étude de 2018 papier en Finlande, qui a montré que "pour l'écrasante majorité des enfants dysphoriques - environ 80 % - leur dysphorie se résout d'elle-même si on leur laisse une puberté naturelle".

Cette enquête a débouché sur une étude nationale, avec la participation de l'Agence finlandaise pour l'environnement. L'initiative a conclu en 2020 que tous les "soins liés au genre" devraient être reportés à l'âge adulte.

EXPÉRIENCES SUR LES ENFANTS

Ce document, publié par l'autorité sanitaire nationale finlandaise, a conduit à une révision des "soins d'affirmation du genre" au Royaume-Uni et aux Pays-Bas - parce qu'il n'y avait pas de preuves à l'appui de l'affirmation du genre. a fait valoir les avantages de "l'expérimentation" sur les enfants. La conclusion est la suivante :

À la lumière des données disponibles, le changement de sexe des mineurs est une pratique expérimentale.

Pour LifeSiteNews en juin 2023, la révision par le Royaume-Uni de cette pratique expérimentale a été motivée par le fait qu'il n'existe aucune preuve de l'utilité des "soins d'affirmation du genre", qui entraînent au contraire des préjudices à vie.

Cette décision a été vivement critiquée par les fonctionnaires et les experts en la matière.

LA CAPTURE IDÉOLOGIQUE

La décision de l'OMS de promouvoir les sévices infligés aux enfants en tant que politique de santé publique est le résultat d'une "capture idéologique", comme l'affirme un critique britannique, et elle amplifie l'influence des activistes par rapport aux preuves fournies par les professionnels de la médecine et de la santé mentale.

Le journaliste indépendant James Esses, qui documente la capture idéologique de la société et de ses institutions, a publié une lettre de protestation à l'OMS. Il a été rédigé par Thoughtful Therapists, une organisation basée au Royaume-Uni. groupe de "conseillers, psychologues cliniciens et psychothérapeutes du Royaume-Uni et d'Irlande qui partagent la même inquiétude quant à l'impact de l'idéologie de l'identité de genre sur les enfants et les jeunes".

Leur travail a commencé en s'organisant contre la "détourne" des organismes britanniques de conseil professionnel "par un réseau d'activistes qui n'a pas de comptes à rendre".

Ce groupe de professionnels de la santé mentale est uni dans son opposition aux objectifs des activistes du panel de l'OMS visant à normaliser l'accès incontrôlé aux hormones et à la chirurgie pour les enfants dès l'âge de 13 ans.

Ils sont rejoints dans leur opposition au nouveau groupe de l'OMS - appelé "Gender Guideline Group" - par le principal expert des Nations unies en matière de violence à l'égard des femmes et des filles.

Reem Alsalem dit l'OMS met en danger la "dignité, la sûreté et la sécurité" des femmes en promouvant une politique dite "d'auto-identification" soutenue par le groupe de travail du GDG.

La promotion du droit légal pour les enfants et les hommes de simplement "s'identifier" comme femme est un aspect, selon elle, du fort parti pris idéologique du groupe.

"La majorité des membres du groupe d'élaboration des lignes directrices (GDG) ont manifestement des opinions tranchées et unilatérales en faveur de la promotion de la transition hormonale de genre et de la reconnaissance légale du genre autoproclamé.

Suite au tollé suscité par le panel du GDG, la Society for Evidence Based Gender Medicine (Société pour une médecine de genre basée sur les preuves) a décidé de mettre en place un groupe de travail sur la médecine de genre. rapports que l'OMS a abandonné le rôle du groupe d'experts dans l'élaboration de lignes directrices pour soutenir les "transitions" des enfants. Avec un membre L'OMS change de cap sous la pression de l'opinion publique.

L'OMS a répondu a répondu aux protestations du public en précisant que le groupe d'experts ne fera aucune recommandation pour les enfants et les adolescents, citant "les preuves limitées concernant les résultats à long terme des soins affirmatifs pour les jeunes".

AGENDA ANTI-HUMAIN

Le phénomène transgenre a été décrit par la journaliste d'investigation Jennifer Bilek comme une industrie dont le but est de détruire la nature humaine.

"L'industrie du genre n'est pas un accessoire dans une guerre culturelle. C'est une guerre contre l'humanité.

Selon son analyse, l'émergence de ce qu'elle appelle les "identités sexuelles synthétiques" n'est pas un aspect des soi-disant "guerres culturelles" - et ne peut être contrée par un débat.

Comme l'ont montré ses propres recherches Il s'agit d'une industrie de plusieurs milliards de dollars promue par de puissants milliardaires, tels que la société d'État. Pritzkers aux États-Unis, et le PDG de Sirius Radio "Martine" Rothblatt.

Rothblatt a créé une "religion trans", qui revendique : "La technologie est un dieu". La technologie, ici, c'est celle qui donne à des hommes comme lui le pouvoir de recréer la vie à l'image de leurs propres fantasmes.

Bilek avertit que l'objectif du mouvement est de "transcender" l'humanité - en détruisant sa base naturelle dans une fusion avec la technologie. Ce qui vient ensuite, ce sont les "droits" - pour les algorithmes - et l'effacement de la distinction entre l'homme et la machine.

Les "droits du genre" sont des droits de l'IA en devenir, c'est pourquoi ils nous amènent à nous désigner comme des hommes et des femmes biologiques", a-t-elle poursuivi.

"Jusqu'à présent, il n'y a que des humains biologiques.

Bilek décrit le phénomène transgenre comme une "psyop", une opération psychologique destinée à tromper la population.

Dans ce cas, la "psyop" vise à favoriser l'acceptation de la fusion de l'homme et de la technologie dont le WEF fait si souvent l'apologie. Yuval Noah Harari. Bilek met en garde :

L'idée qu'il n'y a pas de frontière sexuelle entre les mâles et les femelles de notre espèce est la plus grande opération psychologique jamais perpétrée contre l'humanité.

Elle considère ce projet comme une forme de "grooming" - une préparation à l'exploitation avec une dimension sexuelle - qui s'adresse directement aux enfants

"Nous sommes en train d'être préparés, en particulier les prochaines générations.

L'action se poursuit pour s'opposer à la décision de l'OMS, avec une pétition organisée contre la dotation de cet organe consultatif en activistes du "genre". La pétition, que vous trouverez ci-dessous, demande à l'OMS d'annuler la première réunion du panel prévue pour le 2 février et de "retourner à la planche à dessin".

Flèche Flèche Flèche

Si vous souhaitez que l'OMS revienne sur sa décision de nommer des activistes "trans" à ce panel, vous pouvez signer cette pétition en signe de protestation :

- https://who-decides.org/

SOURCE:

https://www.lifesitenews.com/fr/news/qui-nomme-des-activistes-transgenres-au-sein-dun-groupe-dexperts-charge-des-soins-aux-enfants/?utm_source=editions_menu&utm_campaign=usa

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Ven 19 Jan 2024 - 11:38

@ Tous :

L'idéologie transgenre est-elle une menace ? :


10 février 2023 :

Céline Masson et Caroline Eliacheff, deux psychanalystes et auteurs du livre La Fabrique de l’enfant-transgenre (Éditions de l’Observatoire), ont alerté, en novembre dans Le Figaro, sur les dérives de la transition de genre chez les enfants. Fin 2022, elles ont vu trois de leurs conférences annulées en une semaine, sous la pression d’activistes trans.

«Est-il raisonnable, acceptable, d’accuser de transphobie quiconque émet une critique des discours transaffirmatifs qui s’érigent aujourd’hui en dogmes et vérités absolus ?», s'interroge Caroline Eliacheff.

0:00 - Quelques chiffres sur la transidentité
2:20 - La fabrique de l'enfant transgenre
16:35 - La transidentité sur les réseaux sociaux
20:15 - Les transgenres et la cancel culture
28:00 - Comment gérer la transidentité en tant que parent ?
31:00 - La réaction du personnel politique

Super

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Ven 26 Jan 2024 - 12:51

L'ADL SIGNALE AUX FORCES DE L'ORDRE QUE LES CRITIQUES DE L'AGENDA LGBT SONT DES EXTRÉMISTES !


CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Unnam872


L'ADL signale aux forces de l'ordre que les critiques de l'agenda LGBT sont des "extrémistes" : rapport. L'ADL a décrit le commentateur conservateur Matt Walsh comme "l'un des plus grands pourvoyeurs de récits erronés et nuisibles concernant les soins de confirmation du genre pour les jeunes transgenres et non binaires".


par Marie Margaret Olohan

25 janvier 2024

(Le signal quotidien) - La Ligue anti-diffamation signale les "amplificateurs en ligne de la haine LGBTQ+" comme des extrémistes devant être examinés par les forces de l'ordre, selon un courriel obtenu par le projet Oversight.

Cette révélation indique que l'Anti-Defamation League, "la principale organisation de lutte contre la haine dans le monde", incite tout particulièrement les services de police à examiner de près les messages viraux. Le courrier électronique a été obtenu par le projet de surveillance de la Heritage Foundation. Le courriel a été obtenu par le projet de surveillance de la Fondation Heritage. (Le Daily Signal est l'organe d'information de Heritage).

L'ADL s'est historiquement concentrée sur l'antisémitisme, mais ces dernières années, elle a accordé une grande attention à la haine et à l'extrémisme. L'ADL a qualifié de "dangereux" et de "faux" les contenus qui s'opposent à l'idéologie transgenre, affirmant que ces contenus inspirent "des activités extrémistes dans le monde réel, des menaces et même de la violence".

"L'ADL et les organisations similaires sont un moteur essentiel de l'armement du gouvernement", a déclaré Mike Howell, directeur de l'Oversight Project, une division de la Heritage Foundation, a déclaré au Daily Signal. "Ils fournissent une fausse prédiction et une couverture intellectuelle afin de pointer les gens armés vers leurs ennemis. Notre travail d'investigation continue à mettre en évidence des exemples de ces groupes qui dirigent l'action gouvernementale.

LE PAYSAGE EXTRÉMISTE

La demande de la loi sur la liberté de l'information adressée par l'Oversight à l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail. Centre de fusion de l'État de Washington (un centre de "lutte antiterroriste unifiée") a diffusé un courriel de février 2023 sur "le paysage extrémiste" de l'ADL. Ce courriel a été envoyé à Tyler Phelan, analyste du renseignement au centre, à partir de l'adresse "Law Enforcement" de l'ADL.

L'objet du courriel est le suivant : "Les clubs de combat de la suprématie blanche" : "Clubs de combat suprémacistes blancs", La haine anti-LGBTQ." Il brosse ensuite un tableau du "paysage extrémiste" : menaces de terrorisme islamique, augmentation présumée du nombre d'équipes de suprémacistes blancs encourageant la violence, et "amplificateurs en ligne de la haine LGBTQ+" promouvant "de faux récits, une escalade du harcèlement des individus LGBTQ+".

Cette section sur la "haine à l'égard des LGBTQ+" décrit le contenu diffusé par des acteurs en ligne "y compris le dénigrement des spectacles de drague . L'ADL affirme que ce contenu a "mis en péril et isolé une communauté déjà à risque", notant que "ces accusations et positions ont également été adoptées par des personnalités médiatiques de droite et diffusées sur des plateformes grand public". L'ADL affirme que ce contenu a "mis davantage en danger et isolé une communauté déjà à risque", notant que "ces accusations et positions ont également été adoptées par des personnalités médiatiques de droite et diffusées sur des plates-formes grand public".

"La montée du sectarisme anti-LGBTQ+ en ligne expose les personnes LGBTQ+ à un risque accru de violence physique et de harcèlement", note le courriel. Il renvoie les lecteurs à son blog pour de plus amples informations et indique que le centre de l'ADL sur l'extrémisme surveille "l'extrémisme à travers le spectre idéologique" par l'intermédiaire d'enquêteurs, d'analystes, de chercheurs et d'experts techniques.

L'ADL vante les mérites de son centre sur l'extrémisme est "l'autorité non gouvernementale la plus importante du pays en matière d'extrémisme". Il est composé "d'enquêteurs, d'analystes, de chercheurs et d'experts techniques qui surveillent et dénoncent stratégiquement les menaces extrémistes - sur Internet et sur le terrain".

Ce courriel présente des similitudes remarquables, tant dans sa formulation que dans sa structure, avec l'article du blog de l'ADL sur le thème "La liberté d'expression". Un billet de blog qui nomme spécifiquement le compte viral de média social "Libs of TikTok" géré par Chaya Raichik, le compte de média social "Gays Against Groomers" géré par Jaimee Michell, l'entreprise de média Blaze Media, Rufo et Walsh.

Selon ce billet de blog, l'ADL souhaite que le gouvernement cible ce type d'individus en raison de leur influence en ligne liés à l'idéologie transgenre.

"L'ADL plaide pour que ses partenaires gouvernementaux renforcent les lois contre les auteurs de propos haineux en ligne et consulte ses partenaires chargés de l'application de la loi pour agir sur les discours haineux en ligne qui incitent à la violence et/ou à des menaces crédibles", peut-on lire dans le billet de blog. "L'ADL continuera à développer des partenariats communautaires avec des leaders LGBTQ+ et des organisations telles que GLAAD, dans le but de contrer le discours de haine par un discours positif.

Cet article représente une collaboration entre le groupe pro-LGBT GLAAD et l'ADL visant à "contrer l'extrémisme et la haine anti-LGBTQ+". Cette collaboration vise explicitement à "alerter les forces de l'ordre et les organisations communautaires des menaces visant les individus et les institutions LGBTQ+".

"Il est possible d'établir un lien direct entre les contenus et les comptes anti-LGBTQ sur les médias sociaux et la violence dans le monde réel. Le vandalisme dans les centres communautaires LGBTQ et les alertes à la bombe dans les hôpitaux pour enfants qui s'occupent des jeunes transgenres", a déclaré Sarah Kate Ellis, présidente-directrice générale de la GLAAD, dans le communiqué de presse annonçant la collaboration en novembre 2022.

Il semble que le courriel de l'ADL adressé à l'employé du Washington State Fusion Center renvoie à cet article de blog - le courriel contient des liens que The Daily Signal n'a pas pu confirmer, en particulier sur l'expression "acteurs en ligne" et l'expression "affirmations sans fondement", qui renvoient à des affirmations supposées sans fondement de toilettage d'enfants et à l'expression "child grooming", c'est-à-dire l'utilisation de l'Internet par les enfants." L'ADL n'a pas répondu aux multiples demandes de commentaires.

LES FORCES DE L'ORDRE NIENT LES ENQUÊTES

Chris Loftis, directeur de la communication de la Patrouille de l'État de Washington un partenaire clé du centre de fusion de l'État de Washington, a nié qu'il y ait actuellement des enquêtes sur Walsh, Rufo, Raichik, Libs of TikTok ou Gays Against Groomers.

Il a également déclaré au sujet des services de police de l'État de Washington que, bien qu'ils puissent examiner des informations provenant "d'une organisation comme l'ADL", ils "reconnaissent que, comme toute organisation ou individu, ils sont organisés et dynamisés autour de croyances fondamentales et d'axes de mission qui peuvent avoir un impact sur leurs perspectives".

"Par conséquent, nous traitons toutes les sources d'information de la même manière, avec l'appréciation et le scepticisme qui s'imposent, quelle que soit leur position sur l'échiquier politique, et nous faisons preuve de la diligence nécessaire pour évaluer la validité de toute information reçue", a-t-il ajouté. "Si, après ce type d'examen à large spectre et à sources multiples, nous disposons de renseignements exploitables sur une menace crédible, nous prenons les mesures qui s'imposent.

"Nous n'enquêtons pas sur qui que ce soit ou sur quoi que ce soit 'à la demande de la Ligue anti-diffamation'", a ajouté M. Loftis, faisant référence à la demande de renseignements de la presse du Daily Signal. "Nous recevons des informations de diverses sources et parties intéressées et nous suivons chacune d'entre elles jusqu'à sa conclusion logique afin d'évaluer s'il existe réellement une menace pour la sécurité publique.

LES AMPLIFICATEURS EN LIGNE

Le billet de blog de l'ADL sur les amplificateurs en ligne de la "haine LGBTQ+" accuse à la fois Raichik et Gays Against Groomers de perpétrer de "fausses allégations" de "grooming" et accuse à plusieurs reprises Raichik, Michell, le Blaze et Rufo de vilipender les spectacles de travestis.

Il décrit également M. Walsh comme "l'un des plus grands pourvoyeurs de récits erronés et nuisibles" pour les jeunes transgenres et non-binaires", le qualifiant de "commentateur extrémiste anti-LGBTQ+".

Walsh a particulièrement attiré l'attention des idéologues du genre grâce à ses révélations sur les hôpitaux et les professionnels de la santé aux États-Unis qui pratiquent des interventions médicales transgenres expérimentales sur des enfants et des adolescents.

M. Walsh considère les tactiques de l'ADL comme "une menace très sérieuse", a-t-il déclaré au Daily Signal.

"Je ne suis pas surpris que les ennemis de la liberté d'expression et du bon sens utilisent cette tactique, mais je la trouve profondément inquiétante", a déclaré M. Walsh.

"Les démocrates (et l'ADL n'est qu'une branche activiste du parti démocrate, bien sûr) veulent clairement utiliser la force pour faire taire les discours qui menacent leur discours", a déclaré M. Walsh. "Nous nous dirigeons dans cette direction depuis un certain temps. Je m'attends à ce que, si Biden est réélu, nous commencions à voir, d'ici un an ou deux, des conservateurs qui s'expriment ouvertement se voir infliger des amendes et être arrêtés pour 'discours de haine', etc.

Le billet de l'ADL décrit également M. Rufo, largement connu pour ses travaux visant à exposer les fondements idéologiques et le fonctionnement de la théorie critique de la race (un cadre réinterprétant la société américaine comme étant systématiquement raciste), comme "un extrémiste anti-LGBTQ+".

Connu auparavant pour ses propos alarmistes sur la théorie de la race critique, M. Rufo s'intéresse désormais aux prétendus "dangers" de l'"idéologie du genre", une théorie du complot sans fondement, vieille de plusieurs décennies, selon laquelle le mouvement progressiste cherche à détruire les familles traditionnelles et les valeurs conservatrices en élargissant les droits des femmes et des personnes LGBTQ+", peut-on lire dans le billet de blog.

M. Rufo s'est exprimé sur les efforts de l'ADL lors d'un entretien téléphonique mardi.

"L'ADL tente de mobiliser le gouvernement à des fins de persécution politique, mettant en péril notre droit à la liberté d'expression", a-t-il déclaré au Daily Signal. "Le fait que l'ADL souhaite que le gouvernement enquête sur les critiques de l'idéologie transgenre dans le cadre du "terrorisme intérieur. Les dispositions sont scandaleuses".

"Je ne reculerai pas devant cette campagne d'intimidation ; au contraire, je me battrai plus fort que jamais", a-t-il ajouté. "Si des agents du contre-terrorisme viennent frapper à la porte, je leur dirai d'aller se faire voir ailleurs. Nous sommes toujours en Amérique et nous avons toujours le droit à la liberté d'expression.

La Commission européenne a qualifié son compte de "média social extrémiste anti-LGBTQ+" qui "cible fréquemment les éducateurs, les professionnels de la santé et les travestis qui s'identifient comme LGBTQ+ ou qui travaillent sur des questions liées aux LGBTQ+".

Parmi les récits notables promus par LoTT figurent une "enquête" sur l'hôpital pour enfants de Boston et un méga fil de discussion vilipendant les spectacles de travestis pendant le Mois de la Fierté", indique l'ADL, en référence à la publication par Raichik d'un article sur le thème de l'égalité entre les sexes. "Les personnes visées rapportent souvent avoir subi des menaces, du harcèlement et des violences réelles à la suite de la campagne de la LoTT à leur encontre.

M. Raichik a déclaré au Daily Signal que l'ADL s'engageait sur une "voie vraiment dangereuse" en disant essentiellement que "critiquer quelqu'un ou quelque chose signifie que vous êtes un criminel".

"Leur marque consiste à décider qui est un extrémiste, qui est un raciste, qui est un transphobe, qui est un bigot, et toutes les entreprises les suivent et s'inspirent d'elles", a-t-elle fait remarquer.

LE TRAVAIL DE L'ADL AVEC LES FORCES DE L'ORDRE

L'ADL n'a pas répondu aux nombreuses demandes de commentaires pour cet article. Toutefois, l'organisation indique sur son site web qu'elle "estime que les forces de l'ordre ont l'obligation fondamentale de préserver les droits civils et les libertés dans une démocratie et qu'elles jouent un rôle essentiel dans les efforts visant à protéger les personnes et les communautés des crimes de haine et de l'extrémisme".

L'organisation gauchiste, qui dispose de bureaux régionaux à travers les États-Unis, affirme qu'elle fournit aux forces de l'ordre avec un "développement professionnel adapté" aux besoins et aux rangs de chaque agence.

L'ADL indique également qu'elle propose un certain nombre de formations et d'"opportunités éducatives" aux agences et au personnel chargés de l'application de la loi, bien qu'elle ait supprimé la page relative à ces opportunités éducatives. Une version archivée de la page examinée par The Daily Signal indique qu'"une partie importante de notre travail consiste à s'assurer que les agences et le personnel chargés de l'application de la loi aux niveaux local, étatique et fédéral comprennent les menaces qui pèsent sur les populations vulnérables".

"Pour y parvenir efficacement, l'ADL partage ses ressources et son expertise en matière d'extrémisme", peut-on lire sur la page archivée. "Rien qu'en 2020, le Center on Extremism (COE) de l'ADL a fourni aux forces de l'ordre des renseignements essentiels sur l'extrémisme plus de 1 000 fois et a suivi plus de 5 000 nouveaux incidents de haine sur notre carte H.E.A.T. interactive en ligne."

L'ADL indique que ses efforts de collaboration avec les forces de l'ordre consistent notamment à "aider" les forces de l'ordre à protéger les personnes et les communautés contre "la haine et l'extrémisme - tant en ligne que sur le terrain", ainsi qu'à "fournir" aux forces de l'ordre "des informations et une formation pour faire face aux nouvelles menaces extrémistes, tant en ligne qu'hors ligne".

En 2014, selon l'ADL, le Metropolitan Police Department a adopté ses recommandations "pour améliorer sa réponse aux crimes de haine et pour renforcer les relations du MPD avec la communauté LGBTQ+".

Certains des actes violents de l'ADL comprennent des documents sur les "éléments de l'extrémisme violent" et la "reconnaissance de l'extrémisme violent", qui incluent un aperçu de la perception par l'ADL des "idéologies et groupes extrémistes".

Reproduit avec l'autorisation de Le signal quotidien.

SOURCE :

https://www.lifesitenews.com/fr/news/ladl-alerte-les-forces-de-lordre-sur-les-critiques-de-lagenda-lgbt-en-tant-que-rapport-dextremistes/?utm_source=editions_menu&utm_campaign=usa

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Ven 2 Fév 2024 - 13:18

L'UE VEUT EFFACER TOUT LANGAGE GENRÉ !


CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Unna1386


30 janvier 2024

Un organisme de l’Union européenne a demandé que tout « langage genré » soit éliminé de la vie, y compris des expressions tout à fait inoffensives telles que « Joe Public », ainsi que des mots tels que « viril » qui, selon l’organisme, sont trop souvent associés aux hommes.

Le Telegraph rapporte que l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (oui, cela existe) a rédigé un document de 61 pages décrivant les mots qui devraient être supprimés de l’existence et remplacés par des mots plus « sensibles ».

Le document a été baptisé « Boîte à outils sur la communication sensible au genre ». Parmi les exemples de mots et de termes à reléguer aux oubliettes de l’histoire, citons « Maître de cérémonie », « No man’s land », « Main d’œuvre » (Manpower) et « Réparateur » (Repairman).

Dans le jargon de l’UE, ces termes deviendraient « hôte », « territoire non revendiqué », « puissance humaine » et « réparateur », tandis qu’ils veulent que le terme « Joe public » soit remplacé par « citoyen ordinaire ».

Adhérez à tout cela, citoyen ordinaire.

Le député conservateur Nigel Mills a déclaré : « C’est de la pure folie. C’est une attaque contre la langue anglaise ».

L’UE propose également d’interchanger les mots « King and Queen » (roi et reine), de sorte que la reine vienne en premier. Le problème fondamental est que la raison pour laquelle les gens placent le « roi » en premier est qu’il est le responsable. Il est censé avoir été choisi par Dieu pour être le chef. La reine n’est que la femme qu’il a épousée. Elle n’est responsable de rien. Le fait d’intervertir les mots ne change rien à ce concept, cela donne juste l’impression d’être un peu stupide.

Mais là où cela devient vraiment effrayant, c’est avec l’appel à effacer des mots qui n’ont rien à voir avec le genre.

Le document suggère que des mots comme « dominateur » (bossy), « poussif » (pushy) et « strident » ne devraient pas être utilisés parce qu’ils « ont des connotations fortes qui sont fortement associées aux femmes ».

Le mot « fort » a été utilisé deux fois dans ce document.

Pour remplacer ces mots, ils suggèrent « assertive » (affirmation de soi) et « high-pitched » (voix aiguë) ou « grating voice » (voix grinçante).

Essayons ceci pour voir.

« La commentatrice sportive est agaçante par ses aigus et sa voix grinçante. »

Est-ce acceptable ?

L’institut européen souhaite également reléguer le concept de virilité aux oubliettes, estimant qu’il est « fortement associé aux hommes » et qu’il devrait être remplacé par « fort ou énergique ».

Ils aiment vraiment le mot « fort ».

Cette évolution s’inscrit dans le sillage de légions d’autres efforts visant à contrôler et à modifier un langage considéré comme « insensible » ou « genré ».

SOURCE :

https://www.aubedigitale.com/lue-veut-effacer-tout-langage-genre/

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Mer 7 Fév 2024 - 12:17

@ Tous :


Applaudir

10 sur 10 !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Empty Re: CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" !

Message  Admin Mar 13 Fév 2024 - 14:38

PARLEMENTAIRE MEXICAINE CONDAMNÉE POUR AVOIR QUALIFIÉ UN DÉPUTÉ "TRANS" D'HOMME BIOLOGIQUE !


CHRONIQUE DE LA DÉCADENCE NO 14 : "Transexualisme et PMA - Bienvenue chez les fous" ! - Page 19 Parlem10


par Joaquim De Alburquerque

9 février 2024

L’Amérique latine n’échappe pas à la négation du réel, cette folie venue d’Occident. La Chambre Suprême du Tribunal Électoral du Pouvoir Judiciaire de la Fédération (TEPJF) du Mexique a ratifié la condamnation de la parlementaire María Teresa Castell, du Parti d’action nationale (PAN), pour « violence politique basée sur le genre » à l’encontre de l’un de ses collègues.

De quelle violence cette jeune femme s’est-elle rendue coupable ? Elle a qualifié « Salma » Luévano, l’un de ses collègues notoirement transgenre, d’ « homme biologique »…

Le fait que le député transgenre soit membre du parti présidentiel d’Andrés Manuel López Obrador n’est peut-être pas étranger à la condamnation d’une parlementaire de l’opposition.

Interdiction de dénoncer le fait que des transgenres occupent les places réservées aux femmes dans la vie politique

C’est une interview de María Teresa Castell, diffusée via la chaîne YouTube Atypique Te Ve, et désormais supprimée, qui a été prise comme preuve.

María Teresa Castell déclarait, entre autres choses, qu’ « aujourd’hui, deux hommes biologiques, qui sont des députés trans, occupent des places de femmes et veulent que les femmes soient effacées ».

Selon le tribunal mexicain, les propos de María Teresa Castell « constituent une violence symbolique » et un « rejet social de la communauté LGBTTTIQA+ » (ndlr : ils ont encore allongé l’acronyme !).

La peine prononcé contre María Teresa Castell est une amende d’un montant de 6 735,40 pesos mexicains (environ 395 dollars américains) et l’inscription de son nom dans le Registre national des personnes sanctionnées dans les affaires politiques contre les femmes pour leurs raisons de genre !

Après avoir entendu le jugement du Tribunal, María Teresa Castell a réagi :

« J’ai été qualifiée de transphobe et ces derniers jours, j’ai même été accusée d’être une meurtrière pour avoir voulu exercer ma liberté parlementaire et défendre l’intégrité et le bien-être des générations futures. »

Cependant, la représentante fédérale a souligné que « son combat n’est pas vain et qu’il ne s’arrête pas là », et a assuré qu’elle poursuivrait « avec détermination la bataille ».

Gabriel Quadri, représentant fédéral du PAN ; et Rodrigo Iván Cortés, président du Front national pour la famille (FNF), avaient déjà reçu des sanctions similaires.

Gabriel Quadri a été condamné fin 2022 par le tribunal électoral  pour avoir déclaré que les personnes « trans » occupent les places réservées aux femmes au Congrès de l’Union, l’organe législatif fédéral du Mexique composé de la Chambre des députés et du Sénat.

Rodrigo Iván Cortés a connu un sort similaire le 10 août 2023 pour avoir qualifié Luévano d’« un homme qui se dit femme ».

Joaquim De Alburquerque

SOURCE :

https://www.medias-presse.info/parlementaire-mexicaine-condamnee-pour-avoir-qualifie-un-depute-trans-d-homme-biologique/186005/

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66273
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum