Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Homélie du dimanche avec Normandt

4 participants

Page 14 sur 22 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 18 ... 22  Suivant

Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 22 Oct 2022 - 7:36

C 30e Dimanche TO 23 Octobre 2022
Lc 18, 9-14 2Tm 4,6-8. 16-18 2 Si 35, 15b…

Dans le livre du Siracide, il est écrit : « Le Seigneur est un juge qui se montre impartial envers les personnes ». Il ne fait pas de différence entre les hommes. Que les personnes se donnent la première ou la dernière place, Dieu ne s’en préoccupe pas. Mais c’est préoccupant pour les personnes.

Le pharisien prend la première place et ne reconnais pas ses torts. Plus encore, les autres ont tort. ‘Je ne suis pas comme les autres’ : « ‘Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes : voleurs, injustes, adultères, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.' » L’orgueil tenaille le Pharisien. Un tel est comme si, l’autre est comme ça, et ça continue.

« Le publicain, lui, se tenait à distance et n'osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : 'Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis!' » Il reconnaît qu’il est pécheur et c’est le message que Jésus veut nous transmettre.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Va87cluuu08wfacbq3s6bxpq0dihlg0rj49n4oy

Sortons maintenant du texte. Il y aurait une autre manière de voir la personne qui se tient à l’arrière. Imaginons qu’elle se dit dans son cœur : ‘si je suis toujours à la dernière place, c’est sûr que je serai un saint et que j’entrerai au ciel à la fin de mes nombreux jours.’ Cette attitude serait aussi de l’orgueil. C’est comme si nous dirions, je vais me placer toujours à l’arrière, car moi je me regarde et je m’humilie devant le Seigneur. Attention à l’orgueil. Il y a un risque de s’emmurer et de ne pas aller vers les autres. Nous pouvons vouloir être les derniers, mais nous devons être prudent de ne pas enfouir nos talents, sinon nous tombons dans la peur.

Reconnaissons plutôt que nous sommes pécheurs, mais continuons de placer notre confiance en Dieu et d’avoir confiance que Jésus est dans le cœur de mes sœurs et de mes frères aussi.

Saint Paul semble faire exactement pareil que le Pharisien. Écoutons bien : « Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là. » D’un coup d’œil rapide nous pourrions en déduire que Paul n’est pas mieux que le Pharisien. Ce qui pourrait nous échapper au sujet de Paul, c’est sa relation à Jésus.

Paul vit une relation ouverte avec Jésus, une relation d’Apôtre. Le cœur de Paul a changé parce qu’il s’est ouvert au Christ et il s’est laissé transformer par sa Lumière. Il a laissé au Saint Esprit toute la place dans sa vie. Il a redonné à la communauté ce qu’il reçoit de l’Esprit Saint.

Paul est près de Jésus. Et il ajoute: « ceux qui désirent avec amour la manifestation de l’Esprit Saint. » Ceux et celles qui désirent le Christ avec amour avancent dans la paix et la confiance en Dieu, quelle que soit la place qu’ils ont.

Mais est-ce que nous connaissons vraiment le cœur de la personne et son lien réel avec Jésus? Avons-nous fait, nous-mêmes, une réelle expérience personnelle avec Jésus ? Nous pouvons révéler aux personnes les beautés de Dieu en elles.

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 29 Oct 2022 - 6:45

C 31e Dimanche TO 30 Octobre 2022
Lc 19, 1-10 2Th 1,11-2,2 Sa 11, 22-12,2

Jésus est de passage à Jéricho. Des gens l’entourent pour toutes sortes de raisons. Mais il y en a un qui ressent une vibrante secousse dans son être. Il s’élance et grimpe dans un arbre pour mieux voir Jésus. Zachée :

« cherche à voir qui est Jésus, mais il ne le peut pas à cause de la foule, car il est de petite taille. Il court donc en avant et grimpe sur un sycomore pour voir Jésus qui va passer par là. » Luc, chapitre 19, versets 3 à 4

Zachée, « en petit curieux », monte dans un arbre et il observe Jésus. Monter dans l’arbre suppose qu’il se passe quelque chose en lui. Le bond dans l’arbre est aussi le bond qui se réalise dans son cœur. Mais pour nous qui observons la scène ou pour les personnes qui le voient se percher, il est difficile de comprendre la raison pour laquelle il monte dans le sycomore.
Jésus nous dit comme il le dit à Zachée : « Descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Luc, chapitre 19, verset 5

C’est le moment, je suis là, semble dire Jésus! Je passe chez toi et tu es libre de m’accueillir. Zachée est le chef : « des collecteurs d’impôts, et c’est quelqu’un de riche. » Luc, chapitre 19, verset 2

Mais, comme nous le lirons plus loin, il est aussi voleur. Il profite des gens. Il monte dans l’arbre naturellement, pour être le maitre de la situation. C’est un endroit où il a l’habitude d’être à l’aise et où il a la main mise sur son environnement. En hauteur, il voit loin, il observe et il analyse les passants.

L’arbre ou le piédestal de Zachée est une fuite du réel et une fausse sécurité. Parfois, nous sommes rendus tellement haut, que nous avons besoin d’une personne pour nous resituer dans le concret, dans le réel.

Nous avons tendance à gérer notre vie sans Dieu et ce qui est de travers en nous, nous le projetons sur les autres. Nous pouvons aussi avoir décidé de prendre le sort des autres entre nos mains et nous allons trouver des moyens de régler leur vie. Quoi qu’il en ressorte de cette attitude, c’est un piège pour la foi.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Ibupzyfptuo6n881o5s275asojgdbe2rf0h86c4

Jésus est le « petit nouveau » du quartier. Or, Zachée s’élance en hauteur pour bien cerner ce personnage qui approche : « Zachée est petit de taille. » Luc, chapitre 19, verset 3b

Sa petite taille peut être un aspect de son corps. Mais puisque Luc est considéré comme un poète, il peut vouloir démontrer que Zachée, de voleur qu’il est, il est à l’écart et diminué personnellement puisqu’il n’a pas égard aux autres. Il est davantage centré sur son intérêt personnel.

Ces quelques mots de Jésus changent sa vie : « Zachée, descends vite. » Luc, chapitre 19, verset 5

Jésus invite Zachée à descendre de l’arbre. Il s’exécute avec hâte. Approfondissons ce que veut dire « descendre de son arbre » pour Zachée. Tout est réglé pour Zachée et il vit au-dessus de la moyenne des gens. Il est « bien perché » dans « son arbre ». Or, il doit faire le contraire de ce qu’il a toujours fait. Il doit apprendre à descendre de son piédestal.

Et c’est là que le salut se noue pour Zachée, là où sa conversion débute. Puisqu’il a blessé les personnes par le moyen de l’argent et de la gloire personnelle, il doit déconstruire son royaume et redescendre au niveau d’elles, puis décidément… au niveau de Dieu. Jésus semble lui dire : « Descends et reviens aussi à mon niveau. Remarque que je suis Dieu et je me tiens au niveau des personnes qui m’entourent. Je suis avec eux et non pas au-dessus d’eux. » Jésus lui lance l’invitation : « Zachée, descends vite. »

Pour Zachée, Jésus ne lui a pas dit de bêtises. Il n’a pas coincé Zachée dans sa faute, il ne lui a pas fait de remontrances sur son attitude passée. Jésus a une tendresse, une pitié, une miséricorde envers Zachée qui fait fondre le mur de glace de son cœur. Il rejoint Zachée et il interpelle sa liberté de choisir.
Terminons la phrase de Jésus :

« Aujourd’hui, il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Luc, chapitre 19, verset 5

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 5 Nov 2022 - 6:41

C Dimanche 6 novembre 2022
32e TO Lc 20, 27. 34-38 2 Th 2, 16-17; 3, 1-5 2M 7, 1-2.9-14

Nous approchons des célébrations de l’Avent et il est question de la résurrection de Jésus aujourd’hui. Pourtant, l’Avent est précurseur de la naissance de Jésus. Le rapport est simple, c’est que la naissance de Jésus est nécessaire afin qu’il nous indique le chemin vers la sainteté, vers la vie éternelle et vivre le passage vers la résurrection. Or, tout se tient dans la vie de Jésus. Sa vie sur terre est en réalité les bras de Dieu qui sont venus nous embrasser, nous consoler, nous aimer.

Dans le deuxième livre des Martyrs d’Israël, une famille complète est torturée à mort, et la mère des sept frères comprend que la vie en Dieu a une plus grande valeur que le simple passage sur terre. Elle l’a enseignée à ses fils pour qu’ils soient bien préparés à leur dernière mission de témoins de Dieu. Elle a eu un vrai cœur de mère, ne pouvant rien pour sauver ses enfants, elle a placé sa confiance en Dieu. Le lien avec l’Amour de Dieu est Premier et nous garde unis dans cette vie et lors de notre retour en lui.

Dans la deuxième lettre de saint Paul aux Thessaloniciens, nous avons une belle prière de saint Paul qui se termine par : « Que notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et Dieu notre Père qui nous a aimés et nous a pour toujours donné réconfort et bonne espérance par sa grâce, réconfortent vos cœurs et les affermissent en tout ce que vous pouvez faire et dire de bien. » Que le Christ soit toujours attendu dans notre cœur, qu’il y fasse sa demeure et que nous devenions des saintes et des saints.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 G8ae6h1ayzchvu3lzcgakixq7828vp9fnduv4vt

Le mariage est bien pour soutenir les personnes pendant leur pèlerinage sur la terre, mais le mariage ne sera plus nécessaire pour entrer au ciel. Le mariage est un moyen de comprendre l’Alliance de Dieu pour nous. L’alliance dans laquelle les futurs mariés entrent est signe d’une union à trois personnes; le couple s’unit dans l’Alliance d’Amour de Dieu. Au ciel, nous nous aimerons tous et toutes et sur la terre nous avons, chaque personne, les moyens pour y parvenir selon notre vocation, moi comme prêtre, vous comme mariés, et d’autres comme célibataires. Mais c’est toujours l’Amour de Dieu qui comble chaque personne.

Dieu est la raison de notre vie sur terre. L’Amour de Dieu est avec nous jusqu’au ciel. Nous sommes sur terre pour aider les personnes à trouver le chemin qui conduit à la sainteté, au Cœur de Dieu. Nous avons été créés pour demeurer dans la vie de notre Créateur.

Et quelle plus belle maison que celle de l’Amour, quel plus beau Royaume que le Royaume de Dieu. Or, l’Amour de Dieu est déjà notre demeure. Mais cela n’est pas assez. Il faut aussi vouloir tout recevoir par la grâce de Dieu.

Car, si les sacrements nous aident à dire oui à Dieu, nous devons aussi nous aider à y rester, à vouloir la sainteté, à vouloir que Jésus soit le Roi de notre vie, de notre existence, car c’est le seul chemin qui vaut la joie et de vivre éternellement avec Dieu, en Dieu et Dieu en nous.

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 12 Nov 2022 - 6:26

Dimanche, 13 novembre 2022 33e TO Lc 21, 5-19 2 Th 3, 7-12 Ml 3, 19-20

Dans le livre de Malachie, il est écrit : « pour vous qui craignez mon Nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. »

« Craindre le nom de Dieu. » Difficile à même penser que nous devons craindre le nom de Dieu. Mais c’est ce qui arrive lorsque, d’une époque à une autre, les mots changent de signification. Alors, que veut dire réellement : « Craindre le nom de Dieu. » Saint Paul dans un de ses textes a dit que la crainte de Dieu, c’est la foi en Dieu. Ça veut tout simplement dire : ‘Avoir la foi en Dieu’. Dans cette compréhension, nous n’avons vraiment rien à craindre de Dieu. Dieu est Amour et nous plaçons notre foi dans son Amour.

Maintenant, saint Paul nous relance dans un autre mot qui semble assez radical, l’oisiveté. Il le dit comme ceci : « Nous apprenons que certains parmi vous vivent dans l'oisiveté, affairés sans rien faire. » J’essaie d’imaginer ce que saint Paul veut dire, mais à défaut de l’interpréter, il serait préférable de comprendre que personne n’est réellement dans l’oisiveté pure.

Sainte Thérèse de Lisieux, qui n’était pas dans le monde, peut sembler dans l’oisiveté. Mais sa prière est très active. Donc, nous ne pouvons pas dire que Thérèse était dans l’oisiveté. Ça peut dépendre de la perception de chaque personne.

Parfois, nous nous attendons à ce qu’une personne soit comme ci ou comme ça, mais elle n’est peut-être pas du tout comme nous le pensons. Et qui peut dire qu’elle est la mission que Jésus donne à une personne?

Il est beau de reconnaître les fruits que le Saint Esprit nous offre à chacun. Dans le Psaume, il y en a qui ont la mission de jouer de la cithare, ou de la trompette : « Jouez pour le Seigneur sur la cithare, sur la cithare et tous les instruments ; au son de la trompette et du cor, acclamez votre roi, le Seigneur ! » S’ils ont la mission de jouer de la cithare, eh bien, qu’ils jouent de la cithare. Ils rejoignent les personnes qui vibrent la liturgie divine au son de leur musique.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 C11m0py2liamh9my0aq3bwhlp1hr8q7pg48fzdm

Ailleurs, il est écrit : « Jouez de vos instruments. » Quels sont nos instruments de musiques, ou bien les autres instruments que Dieu nous a offert? Quels sont nos talents, nos charismes, nos dons? Osons-nous offrir nos services dans la mission de Jésus? Personne n’est trop jeune ou trop vieux, ou n’a pas assez d’expérience, personne ne va se faire rire d’elle.

Jésus veut que nous développions les grâces que nous avons reçues et c’est en les partageants avec les autres que nous les découvrirons. Nos talents s’épanouissent dans la mesure où nous les partageons. Demandons à Jésus de nous permettre de voir nos talents.

L’Évangile selon saint Luc alimente souvent des théories de la fin du monde. ‘Tremblements de terre’, ‘persécutions’, ‘des faits terrifiants’, ‘de grands signes’ ébranleront la terre. Si nous y pensons un peu, ces signes sont les signes de notre conversion. Notre vie va trembler, parce qu’elle va se laisser modeler en une vie de sainteté. Les persécutions ne changent pas beaucoup, que nous croyions ou non, mais comme croyant nous semblons en être plus conscients, c’est ce que nous appelons, être réalistes.

Ce qui est si ‘terrifiant’ c’est de ne pas laisser les choses inutiles du passé ou bien nous nous accrochons trop au futur. Tous ces grands signes sont des signes d’une conversion continue à la suite de Jésus. La montagne de roche va s’écrouler de notre cœur. Alors, s’il y en a qui pensent que ce sera la fin du monde, ce ne sera pas celle de la terre, nécessairement, mais ce sera la fin de ce monde qui n’est pas le nôtre. C’est le monde qui, en nous et à l’extérieur de nous, nous éloigne de Jésus. Jésus nous dit à la fin de son message : « C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. »

Grâce à notre décision de suivre Jésus, il nous donnera la persévérance et avec cette persévérance, notre monde personnel deviendra le monde de Jésus. Cette vie en Jésus nous permet d’utiliser nos talents, nos dons et charismes pour la venue de son Royaume sur la terre. Que la fin d’un monde terrifiant se termine pour les personnes piégées autour de nous et que la vraie réalité du monde en Jésus, commence.

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 19 Nov 2022 - 7:22

C Dimanche 20 Novembre 2022
Lc 23, 35-43 Col 1, 12-20 2 S 5, 1-3

Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers

L’Ancien Testament porte en lui les révélations de la venue du Christ Roi de l’Univers. Cette parole du livre de Samuel convient bien à Jésus : « Tu seras le pasteur d'Israël mon peuple, tu seras le chef d'Israël. »
Grâce à notre Unique Pasteur, il nous est proposé une voie unique, comme le mentionne saint Paul dans l’épître aux Corinthiens : « Rendrez grâce à Dieu le Père, qui vous a rendus capables d'avoir part, dans la lumière, à l'héritage du peuple saint. »

La prochaine phrase est très intéressante. Elle nous permet de faire la différence entre ce qu’est la royauté que les humains veulent trop souvent par gloriole et la Royauté de Dieu qui est tout simplement Amour. Il est écrit dans la Genèse : « La royauté n'échappera point à Juda, ni le commandement, à sa descendance, jusqu'à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront. » La royauté de Juda est basée sur le fait que tout le monde obéisse à un seul roi. La Royauté de Dieu est que tout le monde se laisser aimer par son Amour.

Nous y observons une nette différence. Le roi, ou premier ministre, ou président sur la terre, sera vraiment roi dans la mesure où il pourra laisser passer l’Amour de Dieu dans son territoire, son pays, sa province. En fin de compte, seul l’Amour de Dieu peut faire évoluer un peuple si toutes les personnes acceptent cette évolution d’Amour.

Beaucoup de personnes aiment savoir qui sont les personnes qui les ont précédées sur cette terre. Dans l’Évangile de saint Mathieu, il y a la généalogie des ancêtres de Jésus. Et il n’est pas surprenant que des grands noms de la foi y soient présents : Abraham, Isaac, Jacob, Marie.

Nous avons beau nous rendre jusqu’à Adam, notre raison n’est pas tranquille. Humainement, c’est très vrai que Jésus est de cette lignée de personnes ayant vécue sur la terre, mais divinement Jésus est de l’ultime lignée royale.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 L7z5kuhlcksme0o2zumunki35n8tcprl7gwght8

Jésus est le Roi et le premier de toute cette descendance. Dieu est le créateur de l’être humain. Dieu est le Roi de l’univers. Cette descendance qui a reçue Jésus est la même descendance qui a reçu la Vie de Lui.

Et nous ne l’avons pas reconnu. Nous n’avons pas reconnu sa Lumière, comme saint Jean nous le rappelle dans son Prologue : « Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. Ce qui fut en lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas saisie. » (Jn 1, 1-5)

Jésus a passé par toutes les étapes. Il est entré à Jérusalem et nous l’acclamions comme un roi en balançant les rameaux de gauche à droite comme nous l’avions fait pour le roi Salomon. Puis Jésus a réuni ses Apôtres pour un dernier repas. Nous l’avons aussi crucifié. Et comme il est mentionné dans l’Évangile selon saint Luc, un écriteau a été placé au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. » Les Juifs ne reconnaissent pas leur Roi. Après sa résurrection, Marie Madeleine l’a vue dans le jardin avec les autres femmes.

Entrons plus à fond dans notre cheminement à la suite de Jésus. Demandons à Jésus, notre Roi, de nous conduire pendant notre vie, par sa Lumière.

La soumission au Christ est agréable puisque Jésus ne peut pas nous conduire ailleurs que dans la joie et l’Amour éternel. Osons vivre notre foi à plein, et seulement en vivant notre foi à plein pourrons-nous être davantage des personnes d’une foi lumineuse pour les autres.

Laissons Jésus nous dire le jour de notre mort, afin de ressusciter avec lui: « Amen, je te le déclare : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis ». Puisse Jésus être le Roi de notre cœur, l’Amour qui nous transforme jour après jour et qui nous guide vers le Royaume du Roi, Notre Père.

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 26 Nov 2022 - 6:21

A Dimanche 26 Novembre 2022
1er Avent Mt 24, 37-44 Rm 13, 11-14a Is 2, 1-5

Nous embarquons dans une aventure qui nous conduira à un avènement, à une venue. Ce n’est pas comme si Jésus n’était jamais venu dans notre histoire, dans notre vie, mais c’est pour nous souvenir d’un événement qui a changé le cours de l’histoire et qui a transformé les cœurs. Dieu s’est fait proche de nous. Dieu s’est incarné en prenant chair, jusque dans la fibre même de notre cœur, de notre vie.

Nous avons besoin de nous souvenir, parce que nous sommes humains, parce que la vie, avec ses bas, ses moyens, ses hauts, nous soutire, j’oserais dire, nous arrache parfois à la Présence de Dieu en nous, de son Amour qui n’a pour unique but que de nous enflammer de joie.

Le titre de la première lecture, tiré du Livre d’Isaïe est très évocateur : « Rassemblement des peuples et paix pour toujours. » Et comment rassembler un peuple dans la noirceur? Impossible. Ça prend une lumière, quelque chose qui rassemble le peuple. Jésus est la Lumière. La paix est ce qui rassemble un peuple, une famille. La paix est signe qu’il y a une présence de quelque chose d’autre que nous ne voyons pas, mais que nous ressentons tout au fond de nous-mêmes.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Dix869or5yzi82g8zhjfxhq5kvalipeisqtoj8g

Isaïe nous transmet une révélation : « Venez, montons à la montagne du Seigneur, au temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers. Car c'est de Sion que vient la Loi, de Jérusalem la parole du Seigneur. » Montons, soyons en mission, là où Moïse est monté dans la montagne et d’où il est redescendu lumineux, là où les Apôtres sont montés dans la chambre haute pour recevoir l’Esprit Saint et les langues de feu sont tombés sur eux, montons et entrons dans la sagesse et la paix de Dieu et sa lumière nous sera offerte.

Marchons et montons vers la lumière du Seigneur. Montons dans notre cœur rejoindre la source de la Lumière, Lumière que nous avons reçus à notre Baptême. « Allons dans la joie à la rencontre du Seigneur. » « Élevons notre cœur. (bis) »

Saint Paul nous dit dans sa lettre aux Romains : « Frère, vous le savez : c'est le moment, l'heure est venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu'à l'époque où nous sommes devenus croyants. » Il est temps de sortir de notre sommeil. Il est temps de, parfois, laisser derrière certaines activités, d’entrer dans notre cœur et d’entamer un dialogue, ou un nouveau dialogue avec Jésus. Le salut est plus près de nous qu’au jour de notre conversion. Le salut est en nous et nous sommes invités à y entrer davantage. Saint Paul le confirme : « La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière. »

Jésus, dans l’Évangile selon saint Matthieu nous dit : « Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra. » Nous tenir prêts, nous tenir dans la prière, entrer dès à présent dans un mouvement de recevoir l’Amour de Dieu. Et Dieu n’aura plus à nous surprendre. Pas parce que Jésus n’est pas là dans notre cœur, mais parce que parfois, nous ne sommes pas dans notre cœur avec Lui. Il est toujours là, dans notre cœur, mais est-ce que nous lui ouvrons suffisamment la porte?

Comme sur la chasuble, montons avec Joseph et Marie avec Jésus dans son ventre. Allons en pèlerinage avec eux afin de les observer, Marie la main sur son ventre, l’âne qui avance d’un pas certain et Joseph qui est maintenant convaincu de sa mission. Marchons avec eux, pour mieux connaître Jésus, notre Lumière, pour devenir, nous-mêmes davantage incarnés dans la réalité humaine dans laquelle nous sommes. Osons la route de la mission.

Pour continuer notre marche, écoutons ces paroles du Psaume : « Appelez le bonheur sur Jérusalem : « Paix à ceux qui t'aiment ! Que la paix règne dans tes murs, le bonheur dans tes palais ! » Que la paix règne en nos murs, en notre cœur, pendant que nous contemplons la marche de Marie, Joseph et Jésus.

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 3 Déc 2022 - 5:53

A Dimanche 4 décembre 2022
2e Avent Mt 3, 1-12 Rm 15, 4-9 Is 11, 1-10

Isaïe nous dit : « Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l'esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur, qui lui inspirera la crainte du Seigneur. » Ce que nous attendons est la Lumière du monde, la Lumière qui veut passer dans nos peines et nos faiblesses, nos doutes et nos refus. La Lumière que nous attendons est le sommet de ce dont nous avons besoin dans notre vie pour éclairer notre route. Cette Lumière qu’est Dieu veut nous conduire dans son Amour comme la lumière aide la personne la nuit à conduire l’automobile vers sa destination.

Quand nous sommes touchés par l’Amour de Dieu, rien ne peut être aussi suave, rien ne peut nous combler autant, rien de ce qui est sous le soleil. Nous sommes appelés à l’Amour ultime et nous sommes invités à le vouloir constamment. Sainte Thérèse d’Avila nous dit que pour devenir l’Amour, devenir sainte et saint, il y a trois conditions. La première c’est : vouloir. La deuxième c’est : vouloir. La troisième condition c’est de vouloir. Vouloir vivre dans l’Amour de Dieu et Dieu fera le reste.

C’est ce que le Siracide voit en Élie, la présence de Dieu. Le Siracide fait l’éloge d’Élie, mais plus encore il fait l’éloge de Dieu qui vit dans l’âme d’Élie.

Il voit Dieu en Élie. Le Siracide voit tellement Dieu dans la vie d’Élie qu’il en vient à la conclusion qu’Élie doit revenir, c’est-à-dire de renaître. Mais ce que le Siracide voit en Élie, c’est la présence de Dieu. Et le Siracide veut rencontrer Élie à nouveau, c’est-à-dire, Dieu qui est en lui.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Ltokp266j6iy4tbosla54ija8d1gyii9ixuhowy

Le but de notre vie est de toujours nous rapprocher de Dieu et de le laisser nous toucher le cœur. Chaque fois que nous nous arrêtons pour penser à Dieu, il est là. Chaque fois que nous nous arrêtons pour prier, Dieu est avec nous. Dans les difficultés comme dans la joie, Dieu est là. Il est avec nous en ce moment, à chaque instant qu’on y pense ou non.

Comme être humain, nous avons besoin de ce temps de l’Avent pour nous remémorer que Dieu a décidé de prendre notre chair, nous montrer comment vivre avec Lui et il vient pour nous sauver.

Saint Paul nous dit dans sa lettre aux Romains : « Accueillez-vous donc les uns les autres comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu. » Tout va ensemble. Premièrement, se laisser transformer par Dieu, tout laisser à Dieu de ce qui est bien et moins bien et nous deviendrons légers pour informer des personnes autour de nous, sans rien forcer chez les autres, simplement en étant soi-même.

Dans l’Évangile de saint Luc, Jean Baptiste annonce le même message qu’Isaïe : « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers : tout être vivant verra le salut de Dieu. » Se rapprocher de Dieu, c’est se laisser transformer au feu de son Amour. C’est permettre à Dieu d’ouvrir le chemin de notre cœur comme pour les disciples d’Emmaüs. Dieu habite en nous. Dieu est avec nous.

Dans l’Évangile selon saint Mathieu que nous venons de lire, saint Jean Baptiste nous invite à nous laisser convertir le cœur par celui qui vient, par sa Lumière : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche.

» Le Royaume de Dieu est déjà présent dans notre cœur. Continuons de nous convertir intimement à la Lumière de l’Amour de celui qui vient ?

Laissons toute la place dans notre cœur au petit enfant qui va naître dans une mangeoire. Accueillons la Lumière du monde.

Accueillons Jésus comme Marie l’a accueillie en elle. Le Seigneur est déjà avec nous… dans le ventre de Marie.

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 10 Déc 2022 - 6:59

A Dimanche 11 Décembre 22
3e Avent Mt 11, 2-11 Jc 5, 7-10 Is 35, 1-6a.10

Dans le texte d’Isaïe, c’est rempli de joie, accueillons la joie de Dieu. Il est écrit : « Le désert et la terre de la soif, qu’ils se réjouissent ! Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse comme la rose, qu’il se couvre de fleurs des champs, qu’il exulte et crie de joie ! »

Tout ce qui a rapport à la venue de Jésus, dans la Bible, est rempli de joie. Ce qui est sec sera arrosé, et le pays fleurira comme la rose.

Lorsque nous parlons davantage de Jésus, simplement, avec délicatesse, nos âmes se réjouissent. C’est pareil pour les personnes autour de nous. Plus nous trouvons des moyens pour parler de l’Amour de Dieu aux gens et plus il y aura de conversion.

Nous pouvons parler de la paix, de la joie, de l’Amour et Dieu y est déjà. Quel langage simple pourrions-nous développer pendant ce temps de la fête de Jésus, afin que des personnes soient touchés au cœur? Simplement poser la question à Jésus et lui nous donnera des réponses.

Le Seigneur libère les cœurs comme il est écrit en Isaïe : « Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête, couronnés de l’éternelle joie. Allégresse et joie les rejoignent, douleur et plainte s’enfuient » Wow, c’est la fête dans les cœurs. Si j’accepte en ce moment, l’Amour et la joie de Dieu, c’est aussi la fête dans mon cœur. La personne qui découvre Jésus, qui l’accueille, est remplie de joie. La personne qui peut partager sa foi à d’autres, la joie deviendra intense dans son cœur.

Et pendant que nous permettons à des personnes de connaitre Jésus, que se passe-t-il ? La douleur et la plainte s’enfuient de notre pensée et de la vie des autres. La joie intense vient prendre place en nous.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Urfsg1n9j1s9mcg1nakkxadnwaklbd7jxqmb1kv

Notre espérance grandit quand nous voyons le Seigneur à l’œuvre dans notre vie et dans la vie des personnes. Même si Jésus n’est pas encore né, que nous l’attendons, cette attente nous permet de nous pratiquer à nous réjouir et à dire : Bonne fête Jésus ! en levant nos verres devant la crèche à Noël!

Et même après Noël, passons la nouvelle année à recevoir Jésus. Et à chaque seconde, rappelons-nous que nous sommes Aimés de Jésus et la joie grandira en nous. Cette joie rejoint le cœur des personnes sur notre route. C’est trop simple à réaliser. Juste nous laisser Aimer de Jésus et il touche le cœur des autres. Cela remet la fête en nous et notre cœur s’épanouit comme une rose!
Continuons avec l’Évangile.
Jean Baptiste, qui ressent la fin de sa vie approcher, fait demander, par ses disciples, à Jésus : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »

Jésus leur dit de répondre à Jean que : « les aveugles retrouvent la vue et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. »

Tout est transformé avec Jésus. Par la pensée, pensons-y. Pensons à la joie qui est dans notre cœur, même si nous avons l’impression qu’elle n’est pas là. La joie est totalement dans notre cœur. Plus nous y pensons, plus elle se manifeste, puisqu’elle était déjà là. C’est un exercice trop simple, mais qui donne d’excellents résultats. Laissons les propos négatifs. Donnons le mal et la souffrance une fois pour toutes à Jésus et laissons son Amour prendre sa place en nous.

Marie a su dire le « oui » que Dieu attendait de l’humanité. Et ce oui a permis à Marie de porter en elle le Sauveur du monde, l’Emmanuel, Dieu avec nous. Le oui de Marie est l’écho du « Oui » de Dieu. Dieu qui est un « Oui » éternel à rejoindre le cœur de l’humanité. Avec l’Eucharistie, nous porterons aussi le Sauveur du monde en nous.

Et Joseph est l’homme juste qui a reçu cette justesse par la grâce du Fils en Marie. Dans le ventre de Marie, Jésus est déjà le Juste, le sommet de la Justice qui est l’Amour de la Trinité pour nous. Jésus, c’est le Cœur et les bras de Dieu qui vient entourer son peuple.

Dieu nous Aime. Laissons-nous aimer et laissons son Amour passer de notre cœur au cœur des autres. Bonne descente, en toute humilité, vers la crèche où naitra notre Sauveur.

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 17 Déc 2022 - 6:37

A Dimanche 18 décembre 2022
4e Avent Mt 1, 18-24 Rm 1, 1-7 Is 7, 10-16

« Le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel. »

Dans le temps de l’Avent, il y a deux personnes principales qui reviennent constamment après Jésus. Joseph et Marie. Joseph est la personne juste dont Dieu avait besoin pour accompagner Marie. Il a su, malgré tous les signes qui démontraient que Marie était enceinte, Joseph a su bien observer, analyser et discerner la gravité et aussi la divinité de la situation.

Joseph était un homme de prière, il était uni à Dieu pour qu’il puisse être à l’écoute comme il l’a été. Il n’a pas voulu que Marie reçoive du mal. Il a décidé de tout garder secret, dans son cœur. Il a eu soucis de la personne qu’il aimait. Et cela lui a valu une grande surprise, une grande joie : « lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Accepter d’observer et de voir les personnes autrement, accepter de voir les personnes avec les yeux et la Sagesse de l’Esprit Saint, c’est voir notre sœur et notre frère avec toute la lumière qu’ils portent en eux.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Xri1bxn5k8sh3kwe1wwywzqmims1ortvbpbo067

Dans l’Encyclique, l’Évangile de la joie, qui est le premier texte entièrement de la main du Pape François. Je désire, écrit-il, « m’adresser aux fidèles chrétiens, pour les inviter à une nouvelle étape évangélisatrice marquée par cette joie et indiquer des voies pour la marche de l’Église dans les prochaines années. « Il s’agit d’un appel vibrant à tous les baptisés afin que, avec une ferveur et un dynamisme nouveaux, ils portent à leurs prochains l’amour de Jésus dans un « état permanent de mission », en évitant « le grand risque du monde d’aujourd’hui, celui de tomber dans « une tristesse individualiste ». Notre pape François parle d’un : « état permanent de mission ».

Passons ce temps de l’Avent à porter Jésus aux autres.

Osons être juste comme Joseph, osons être ajustés à Dieu comme Joseph et nous recevrons des surprises en ce moment de partage et de réjouissance, dans l’attente du Roi de notre cœur. Le premier cadeau est d’offrir les grâces que nous avons reçues gratuitement. Offrons aux personnes, à partir de notre cœur, les grâces que nous recevons de Dieu Trinité. Observons aussi les tonnes de cadeaux que Dieu offre chaque jour dans le cœur de chaque personne, maintenant et tout au long de la nouvelle année.

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Empty Re: Homélie du dimanche avec Normandt

Message  Normandt Sam 31 Déc 2022 - 7:15

A Dimanche, 1 Janvier 2023
Lc 2, 16-21 Ga 4, 4-7 Nb 6, 22-27 Sainte Marie, Mère de Dieu

Nous sommes au moment de la bénédiction. Et le livre des Nombres rapporte que Dieu offre sa bénédiction au peuple en préparant Lui-Même, Aaron par l’entremise de Moïse: « Voici comment Aaron et ses descendants béniront les fils d'Israël : 'Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu'il se penche vers toi ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu'il t'apporte la paix !' C'est ainsi que mon nom sera prononcé sur les fils d'Israël, et moi, je les bénirai. » Nous pouvons dire que cette bénédiction est sur nous aussi. L’être humain est toujours béni.

La première bénédiction que Dieu nous a offerte est de créer les humains, représentés par Adam et Ève et il a établi une Alliance, une union parfaite avec nous. L’harmonie totale et paisible avec Dieu. Nous savons que le péché, que notre éloignement, est venu contrer cet Amour gratuit de Dieu pour nous. Dieu continue de nous aimer, mais nous nous éloignons de cette bénédiction.

Dans le livre aux Galates, saint Paul nous dit : « Et voici la preuve que vous êtes des fils : envoyé par Dieu, l'Esprit de son Fils est dans nos cœurs, et il crie vers le Père en l'appelant « Abba ! ». Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils, et comme fils, tu es héritier par la grâce de Dieu. » Dieu continue de nous offrir sa bénédiction et il a trouvé le meilleur moyen pour nous la transmettre; par son Verbe.

Homélie du dimanche avec Normandt - Page 14 Unhzc3k1zwbtk90vpg9kwarb2kh55fd8xpmppq5

Saint Jean, dans sa première lettre, nous dit : « Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté. Nous savons que lors de cette manifestation nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu'il est. » Nous verrons Dieu tel qu’il est, nous serons libres du péché et de la mort, nous entrerons dans la joie éternelle. Dieu avec nous et nous avec Dieu. Dieu nous aime tellement qu’il nous offre encore et encore la Vie comblée de sa Présence.

Chaque jour qui nous est présenté dans la nouvelle année est un moment précieux de nous recentrer sur le Christ. Chaque jour. Marie, la Mère de Jésus a reçu cette grâce d’être constamment centrée sur le Christ pendant ces neuf mois de grossesse. Elle a reçu en elle la chair de Notre Seigneur et elle a été transformée naturellement dans tout son être. Il n’y a rien de plus naturel que d’être uni à Dieu. Marie a été formée comme Mère de Dieu par la Présence de Dieu en elle. Toutes ses années furent une bénédiction, une grâce de Dieu sur elle. Elle est la pleine de grâce.

Nous sommes appelés à la même bénédiction, à devenir pleins de grâces, à être transformés à l’image et à la ressemblance de Dieu, comme à l’origine de notre propre création, à marcher sur la voie de la sainteté. C’est beaucoup plus simple de marcher sur la voie de la sainteté, que de vivre sans Dieu.

Continuons de vivre la conversion à chaque jour. Nous sommes invités à revenir à la base et vivre une conversion personnelle profonde si nous voulons que notre monde change et retrouve ses valeurs.

« Quand les bergers arrivent à Bethléem, ils découvrent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire, » nous dit l’Évangile selon saint Luc. C’est ce que je nous souhaite. Que nous soyons en un lieu, à la maison, au travail, dans la cuisine, dans le garage, au centre-d’achats, en vacance, que le Saint Esprit nous trouve avec Jésus comme les bergers ont découvert ‘Marie et Joseph, avec le nouveau-né’. Prenons cette résolution : Portons en nous Jésus afin que le monde se transforme pour le mieux autour de nous.

Pendant cette Eucharistie, offrons à Jésus l’année 2022 et demandons-lui de nous guider sur la voie de la conversion personnelle, sur la route de la sainteté pendant l’année 2023.

_________________
Dieu te dis: Je t'Aime
-
Merci Seigneur de m'Aimer
et de passer de mon coeur
au coeur des autres.
Normandt
Normandt
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1623
Date d'inscription : 28/09/2020
Localisation : Québec

https://www.facebook.com/normand.thomas

Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 22 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 18 ... 22  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum