Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique !

3 participants

Aller en bas

Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique ! Empty Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique !

Message  Octo Jeu 26 Mai 2011 - 15:00

DANGER ! - PÉTITION : IL FAUT S'OPPOSER AU PROJET FRANÇAIS DE LOI BIOÉTHIQUE !

Chers pères, soeurs, cher(e)s ami(e)s
Projet de loi bioéthique.
En pièce jointe : lettre à mon Député

----------

UNE HONTE ABSOLUE

Alerte à la '(pro)création d’êtres humains par clonage, par création d’êtres humains artificiels contre l’Ordre naturel, par destructions d’embryons pour assouvir la société des chercheurs et le lobby, y compris homosexuel, et destructeur de notre civilisation fondée sur le respect de la vie et de la création homosexuel'


Le projet de loi bioéthique arrive en 2ème lecture à l’Assemblée Nationale.

Plusieurs défenseurs de la vie ADV et d’autres protestent sur une grave disposition introduite par le Sénat : la liberté totale de recherche sur les embryons, qui inclut le clonage humain, et la création d’êtres humains artificiels (et le droit d’accès aux techniques artificielles de procréation pour les femmes homosexuelles). De fortes oppositions se manifestent au sein du Gouvernement et notre mobilisation peut changer la donne.

Soutenez de toute urgence la pétition « sauvegardons les droits des enfants et le moratoire qui interdit la recherche sur les embryons qui incluse la création possible d’êtres humains artificiels et le clonage humain, un crime contre l’origine de la Vie ET contre l’espèce humaine, condamnée à Nuremberg ».

- Signez en ligne sur :

http://web.stan.free.fr/index.php?option=com_petitions&view=petition&id=63&Itemid=115

- Diffusez largement cette alerte en trouvant dans tous les départements le plus grand nombre de soutiens possible.

Écrivez à vos députés, écrivez à vos sénateurs (Priez pour eux : ils se font responsables d'une abomination sans précédent ) ... dites à tout votre carnet d'adresse d'écrire ceci aussi à ADV, à genethique.org, AFC et CNAFC, Udaf, aux diocèses qui ont une commission bioéthique, à vos communautés (carmels, bénédictins, foyers de charité, ND de Vie, équipes Notre-Dame, Emmanuel, Chemin neuf etc. ...) à vos curés, a vos maires, à Fillon, à Sarkozy ; Car hélas nous n'avons pas la puissance des "porte-voix" qui ont un poids qui pourrait faire comprendre ce qui se passe à des décideurs pour la loi.

La semaine du 22 mai au 26 mai les députés en décideront : faites vite !!! Pour chercher l'adresse e mail de votre député c'est facile sur Google, idem pour votre évêque ou votre curé ou votre maire, idem pour les porte-paroles de la défense de la vie ou des commissions bioéthiques diocésaines.

Argumentaire : encore une fois IL EST PLUS, monstrueusement plus, REGRETTABLE que la plupart des défenseurs de la vie (ADV, liberté politique) n'alertent pas sur l'essentiel qui ne concerne pas, seulement, les femmes homosexuelles : le clonage humain, la création d’êtres humains par des techniques contre l’Ordre naturel (fusion de gamètes mâles et femelles inscrits dans le désir d’enfant laissée avec champ libre aux chercheurs) !!!!!!

En effet, dans ce texte de loi, la possibilité de recherche sur les embryons ET pour l'AMP celle de créer des embryons par clonage humain, un crime contre l'espèce humaine, est une transgression sans précédent, car elle se produit au moment où Dieu crée une âme spirituelle (qui donne à l'homme son caractère sacré et à l'image de Dieu), base de la dignité de l'homme, des droits humains, de son caractère sacré : « qui vous touche, touche à la prunelle de Mon Œil ».

Un homme créé ainsi par des techniques de clonage est "fait" par scission ou fission d'une cellule humaine : cet acte est contraire au « Désir » divin de donner la vie dans le désir des parents, et par la fusion (fécondation) de gamètes mâles et femelles (26 chromosomes féminins et masculins du père et de la mère après la fécondation in vivo ou in vitro). Il s'agit bien d'une Grimace au Créateur source de Vie et de Bonté infinie que servent les députés au Prince de ce monde, ajoutant au massacre des plus petits, celui de la création d'êtres humains sans père ni mère biologique, sans source de vie fondée sur un amour même humain (porté par la fusion biologique de leurs dons de cellules paternelles et maternelles), et dont il ne peut sortir que des hommes ou des femmes dramatiquement ... traumatisées, détraquées et inhumaines

C'est contraire à la Volonté de Dieu et c'est Obliger Dieu de participer (car Il ne renie pas les Dons de Sa création et tout ce qui donne vie humaine) par le Don d'une âme spirituelle, parcelle de Sa Vie divine : « Dieu crée une âme spirituelle qui imprègne et vivifie la toute première cellule humaine vivante, animée » (Jean-Paul II février 1998).

C'est bien une profanation grave faite à la création de Dieu, à l'ordre naturel et divin, à la destruction abominable de l'homme dans son essence par ... des hommes.

Il est stupéfiant que les défenseurs de la vie qui interviennent auprès des élus de bonne foi ne les éclairent pas, et les laissent, pour la plupart, face au silence assourdissant des défenseurs présumés de la vie et de l'Église, sans des informations de décryptage d’abomination que le projet de loi et dont ils ne sont même pas prévenus des vrais « tenants et aboutissants » de cette loi qu'ils sont appelés à voter et qui sont maintenus dans l’ombre de ce silence assourdissant, de cet surdité générale, de cet occultisme tout puissant ! VOILÀ ce qu'il faut dire, sinon auprès de l'ADV, genetique.org, les commissions bioéthiques diocésaines engagées (Toulon), les évêques qui manifestement, porte-paroles n'en disent RIEN, du moins aux députés qui sont les vôtres ; une surdité et un aveuglement, un mutisme qui se paiera très cher, la moindre lettre à son député peut éclairer toute l’Assemblée : tous doivent s’en donner la peine !!.

Ainsi, nous avons réussi à prévenir une personne au Sénat où ils ont fait passer un article de loi qui interdit de créer des chimères et des monstres (ce qui ne peut se faire que par la technique du clonage humain), c'est passé !! Ce qui est la preuve que la loi autorise de créer des êtres humains par clonage humain et que le contenu de la loi le rend possible !!

Prions le bienheureux Jean-Paul II qu'il ne laisse pas TOUS ces porte-paroles et tous ces députés et sénateurs sans la lumière divine et humaine qui est nécessaire pour contrer courageusement, intelligemment et efficacement cette haute trahison de notre pays, et de notre Église qui DOIT suivre le Pape et son affirmation : "Dieu crée une âme spirituelle qui imprègne et vivifie (chaque ) première cellule humaine" (février 1998) : c'est la clé qui fait comprendre tout le reste et la spécificité abominable de ce qui se déroule quand on ne parle que de quotas des footballeurs ... UNE HONTE ABSOLUE.

Nous sommes des David, mais Dieu écoute les plus petits, n'hésitons pas !!

Demandez l'intercession du bienheureux Jean-Paul II qui sur les affiches à Rome tendait les mains comme pour dire : "donnez moi vos intentions".

Bien à tous, un frère bien petit et pauvre dans cette "affaire"

Bruno de Vergeron

Seigneur !!! c'en est trop : nous te supplions de libérer de l'assourdissant silence sur cette loi abominable qui autorise la transgression sans précédent, sans que personne ne parle, n'intervienne, sinon sur des "coups" qui ne ressemblent qu'à des diversions, parfois, pourtant, sur des interventions qui permettent des percées dont pourront se servir d'autres intervenants pour que des articles interdisent le clonage d'êtres humains tant au niveau de la recherche sur les embryons qu'au niveau de la procréation médicale assistée (tel celui des sénateurs qui mettent à jour que cette loi libéralise bien la création d'embryons humains par clonage, en obtenant l'interdiction de fabriquer des monstres, chimères ou animaux humains .... il ne reste plus qu'à ajouter une interdiction de créer des embryons proprement humains !!!)
NB : je vais tenter de préparer quelque chose avec quelques-uns de notre réseau vigilance clonage qui travaille ce sujet depuis 1995, et surtout depuis la décision, quelques jours avant la tempête de 1999, par Jospin qui avait pour intention explicite d'autoriser le clonage humain, en évitant soigneusement que ce soit explicite -donc en prenant toutes les précautions pour occulter aux français cet acte, et encore plus sa légalisation, que l'opinion réprouve unanimement- "la tempête de 1999 a été que, de façon frappante, un signe à rapprocher de cette prise de décision par la plus haute autorité exécutive de notre pays. Cette décision a été signée le 19 décembre, au même moment, s'est déclenché le cyclone dans les Açores qui ravagea les départements français de Guyane et des caraïbes avant Noël, et qui se retourna de façon totalement inédite vers la Grande Bretagne (qui laissait faire le clonage humain dans ses laboratoires) et la France qui décidait de l'y autoriser par une Loi. Soi dit en passant c'est le jour de la Fête des saints innocents de 1999, qu'en France 70 millions d'arbres furent "couchés".

À rapprocher d'une prophétie faite lors d'un voyage de jeunes français dans le Bronx, le 11 juillet 2001, ces dizaines de jeunes étaient accompagnés d'un prêtre ermite qui -en entendant du haut des tours de Manhattan la nouvelle à la radio suivante : "M Bush décidait d'interdire le clonage humain dans les laboratoires publics, commenté immédiatement par : « ce qui veut dire qu'il en autorisait la mise en œuvre dans les laboratoires privés » Dans une sainte colère proclama :

Ce pays est (con) damné par cette décision prise par son Roi, et d'ailleurs les deux tours que vous voyiez en face de nous, dans 60 jours il n'en restera rien !"

Sommé de se taire, devant cette « prophétie de malheur », il se reprit et proclama encore plus fort car il y avait une foule d'américains au sommet de la même tour, la même phrase ...en anglais : 60 jours plus tard les tours étaient en cendres.


http://trinite.1.free.fr

////////////////////////////////////////////////////////////////

VIGILANCE CLONAGE


Mai 2011 : Projet de révision de la loi de bioéthique de 2004, modèle de lettre à adresser à son député.
Objet : Projet de loi relatif à la bioéthique


Madame, Monsieur le Député,

Vous êtes appelé(e) à examiner en deuxième lecture le texte du projet de loi relatif à la bioéthique. Comme vous le savez, le Sénat a introduit de nouvelles dispositions.

Ce nouveau texte est irrecevable en l’état, tant les transgressions qu’il propose sont contraires à nos principes juridiques fondateurs :
- le premier d’entre eux : la dignité due à tout être humain et en toute circonstance. L'embryon, tel que défini en France, étant considéré comme tel dès sa création et non, comme quelques textes altérés l'indiquent, après sa « constitution » ou « nidation »
- et le second : le clonage humain est un crime contre l’espèce humaine, et qui est fondé sur un point essentiel: la constitution de clone humain est certes interdite dans la Loi Bioéthique , mais pas leur conception (En effet la constitution de clone humain est interdite dans la rédaction actuelle de la Loi mais pas leur conception (à des fins thérapeutiques, y compris dans les articles correspondants, en matière de pénal) (*).

Le texte, voté par les sénateurs, modifie celui adopté par les députés le 15 février dernier, notamment sur deux points fondamentaux :
- *de la levée de l’interdiction de la recherche sur l’embryon, assortie de dérogations (*) ;
- *et la possibilité de création d’embryons pour la Procréation Médicale assistée (*).

Ils induisent non seulement que l’embryon humain, issu de la Procréation Médicale Assistée, est désormais abandonné aux laboratoires comme matériau de recherche à des fins médicales (et non plus thérapeutiques, alors que les récentes découvertes montrent des alternatives possibles et prometteuses avec des Cellules Souches non embryonnaires), mais aussi toutes les dérives que la loi rend désormais possible :
- la fabrication et le développement d’êtres humains artificiels ;
- et la production de clones humains.

L'amendement des sénateurs, fort bienvenu, qui vient interdire la production de clones homme-animal et d'embryons transgéniques, confirme à tous que le texte de loi autorisait le clonage par transfert nucléaire; cet amendement ne mérite-t-il pas d’être complété par l’interdiction de la production par clonage d'embryons homme-homme (et même d’êtres humains créés en contrefaçon de l’ordre naturel de la genèse humaine par fusion de gamètes mâle et femelle des parents) ?

La loi française déconsidérera-t-elle la France en promulguant une Loi qui déroge totalement à ses propres engagements de la protéger d'un crime contre l'espèce humaine, inscrits au principe même de cette loi, qui, pourtant, vient y déroger en ses articles d'application !

Nous vous demandons instamment d'intervenir pour introduire un moratoire qui « (*) interdise le clonage humain dans le code de la Santé Publique, la création d’embryons en dehors des gamètes des parents dans le cadre de leur projet parental pour la PMA , et la recherche d'embryons à des fins médicales » qui inclue toutes ces dérives, et bien d’autres non encore détectées » (*).

Je fais appel à votre honnêteté et votre courage pour rejeter les articles contraires au respect de l’être humain et pour proposer les alternatives qui associent éthique et progrès scientifique.

Confiant(e) dans votre attachement au respect des principes essentiels qui fondent notre civilisation et notre société humaine, je vous prie d'agréer, Madame le député, l'expression de toute ma considération.

Nom : XXXXXXXXXXXX

Signature : XXXXXXXXXXX


(*) Note facultative mais éclairante : l’adresse URL du site VGLC (vigilance clonage) qui décrypte la Loi de 2004, à fins d’exposer aux députés que le clonage humain est concrètement autorisé (et dépénalisé au stade de la conception) et les amendements nécessaires pour l’interdire, est le suivant : http://catholiquedu.free.fr/2011/DECRYPTAGE2010.htm.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Chers pères et sœurs, cher(e)s ami(e)s


Additif : Projet de loi Bioéthique


"Pour trouver le mail de votre député à qui vous pourrez joindre la lettre que nous vous proposons :

Utilisez l'adresse électronique de votre député en cliquant ici :

Liste par ordre alphabétique :

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=13

Liste par département, commune ou canton :

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/communes/recherche_new.asp"

Et c'est facile sur Google, pour votre évêque ou votre curé ou votre maire, idem pour les porte-paroles de la défense de la vie ou des commissions bioéthiques diocésaines.

Courage, Confiance, Espérance.

VIGILANCE-CLONAGE

P.S. - LE SITE DE VIGILANCE CLONAGE EST : http://catholiquedu.free.fr/INSTITUTNAZARETH.htm
mis à jour très régulièrement !!!"

SOURCE : Reçu par e-Mail !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16990
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique ! Empty Bioéthique : le Grand Orient attaque l'église catholique

Message  Violaine Sam 28 Mai 2011 - 15:58

Bioéthique : Le Grand Orient attaque l'Eglise catholique

Par Jean-Marie Guénois le 25 mai 2011 16h29 | Lien permanent | Commentaires (8)


Cela faisait longtemps que le Grand-Orient, première obédience de la Franc-Maçonnerie en France n'avait pas attaqué frontalement l'Eglise catholique. Par un communiqué, publié le 25 mai, cette obédience connue pour son combat constant pour une stricte laïcité, "s'étonne et s'inquiète" des "réactions' de l'Eglise catholique (lire note précédente), quant à la révision des lois de bioéthique discutées en ce moment à l'Assemblée nationale.
Le communiqué critique explicitement la phrase du cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris qui a parlé, le 23 mai, lors d'une conférence de presse solennelle, de "recul de civilisation". Cela "dénote un obscurantisme et un mépris des positions éthiques laïques" estime le Grand Orient.
L'obédience reconnaît "à l'Eglise le droit de dire une morale qui concerne ses adeptes" mais elle rappelle que le débat en cours "intéresse le pays tout entier dans la diversité de ses composantes philosophique et religieuses". Avec cette conclusion : "l'Etat est chez lui et l'Eglise doit rester chez elle". Il en va du "respect de la laïcité".
A moins de ne pas connaître la réalité - actuelle - de l'Eglise de France qui n'a rien à voir avec celle de la fin du XIX° siècle, l'accusation "d'obscurantisme et de mépris des positions éthiques laïques" rassurera certains mais ne peut avoir beaucoup de portée pour qui est informé de l'état d'esprit de l'écrasante majorité des catholiques qui s'opposent certes, et par principe, à la "destruction de l'embryon" mais où ne règne pas une vision monolithique sur ces questions et aucune volonté de freiner la recherche scientifique à commencer par les cellules souches adultes.
Quant au "mépris" il est indéniable que l'Eglise catholique est l'un des rares corps organisés à s'être intéressé de près à ces questions et aux différentes positions émises à leur sujet. Notamment pour en débattre comme elle l'a fait, sur un plan local, dans les différents départements. Le président du Comité Consultatif National d'Ethique, Alain Grimfelfd, lui, s'est engagé pour réaliser des débats démocratiques de terrain sur ces questions mais s'est souvent heurté à beaucoup d'indifférences. Le "mépris pour les positions éthiques laïque" n'est peut-être pas là où l'on croit mais plutôt dans une lourde indifférence.
Il est donc curieux qu'une argumentation à exigence rationelle utilise des slogans à l'emporte pièce qui fleurent bon 1905, utiles et sympathiques pour la polémique, mais peu convaincants.
Le second point de l'argumentation est lui, beaucoup plus intéressant puisqu'il touche directement la question de la ligne jaune à franchir ou à ne pas franchir par une entité religieuse quand elle intervient sur une question d'intérêt général. C'est le coeur même de la laïcité.
Au fond, la pointe de la critique exprimée par le Grand Orient est là. Et il apparaît nettement que ce n'est pas tant l'Eglise - que cette obédience combat depuis toujours et sans complexe - qui est visée et à qui l'obédience reconnaît "le droit de dire une morale qui concerne ses adeptes" mais l'Etat.
Lui, l'Etat va devoir effectivement prendre, via le parlement, une décision souveraine, républicaine.
Car il est "chez lui" insiste le communiqué et doit tenir compte de la "diversité" des opinions. Dont - en toute logique - de l'opinion de l'Eglise catholique et des autres religions. Et a fortiori de toutes les familles de pensée qui forment la société.
Mais au moment de la décision, la question pour l'Etat et la République, n'est plus l'étiquette - religieuse ou non - ou la traçabilité idéologique de telle ou telle opinion. Mais plutôt ce que dit vraiment cette opinion et de la solidité de son propos.
Pour ma part je ne vois pas en quoi s'opposer ou non au tri sélectif des embryons qui comportent un risque de maladie ou de handicap comme la fait le cardinal Vingt-Trois relève de la religion ? C'est une question de philosophie et c'est la conscience humaine qui est sollicitée. En sachant que la sélection, en amont, d'un type d'homme à naître, sans défaut, est la définition même de l'eugénisme.
Violaine
Violaine
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.

Messages : 558
Date d'inscription : 17/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique ! Empty La recherche sur l'embryon devrait rester interdite en france

Message  Violaine Sam 28 Mai 2011 - 16:07

La recherche sur l'embryon devrait rester interdite en France

Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique ! D0c3eb8ca18907492a4b337b5cec5193Par Yves Clarisse | Reuters – jeu. 26 mai 2011








Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique ! 2011-05-26T092351Z_01_APAE74P0Q3T00_RTROPTP_2_OFRTP-FRANCE-BIOETHIQUE-PARLEMENT-20110526Agrandir la photo



  • LA RECHERCHE SUR L'EMBRYON DEVRAIT RESTER INTERDITE EN FRANCE




PARIS (Reuters) - Le gouvernement français et sa majorité ont gagné jeudi à l'Assemblée nationale leur bras de fer les opposant à la gauche à propos de la recherche sur l'embryon, qui restera interdite comme le demandait l'Eglise.
Les députés ont adopté en seconde lecture par 73 voix contre 33 un amendement du rapporteur du texte, Jean Leonetti (UMP), qui maintient l'interdiction de la recherche sur les embryons, avec des dérogations limitées. Le Sénat engagera pour sa part une seconde lecture à compter du 8 juin.
Lors de la première lecture, les députés s'étaient prononcés pour ce statu quo en ce qui concerne la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires, qui est utilisée pour modéliser des maladies et développer des médicaments.
Mais le Sénat, contre l'avis du gouvernement, avait voté en faveur d'une autorisation encadrée. En commission, les députés s'étaient alignés sur les sénateurs en votant eux aussi en faveur de cette option et ce malgré l'opposition du rapporteur du texte, l'UMP Jean Leonetti, et du gouvernement.
Plusieurs élus de la majorité avaient voté avec l'opposition conduite par le socialiste Alain Claeys, président de la commission spéciale chargée d'examiner ce projet de loi, qui jugeait "hypocrite" une interdiction assortie de dérogations et plaidait en faveur d'une autorisation encadrée.
Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a réaffirmé son opposition à toute recherche, même encadrée.
"Le gouvernement souhaite maintenir le principe, assorti de dérogations, d'interdiction de la recherche sur l'embryon parce que cela montre l'importance que notre société accorde à la protection de l'embryon", a-t-il dit.
"C'est une position équilibrée parce qu'ainsi nous prenons en compte la dimension particulière de l'embryon humain et, en même temps, nous permettons à la recherche de progresser pour le bien de tous", a-t-il poursuivi.
Le vote par le Sénat puis en commission à l'Assemblée en faveur de l'autorisation de recherche encadrée avait entraîné de vives réactions d'une soixantaine de députés de la majorité qui avaient dénoncé "les dangers" de la recherche sur l'embryon.
La cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence des évêques de France, avait lui aussi exprimé ses craintes.
Si le Sénat rétablit l'autorisation encadrée lors de la seconde lecture, la commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat devra trouver un compromis.
En cas de désaccord, et si le gouvernement entend imposer ses vues, le projet de loi devra alors revenir devant l'Assemblée qui, constitutionnellement, a le dernier mot et peut donc imposer sa position.
Emile Picy, édité par Yves Clarisse
Violaine
Violaine
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.

Messages : 558
Date d'inscription : 17/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique ! Empty Chère Violaine, je vous invite à signer cette pétition.

Message  Enihparés Sam 28 Mai 2011 - 16:08

http://www.signezcontreleugenisme.org/

Ti-Pit-Pit
Enihparés
Enihparés
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 207
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique ! Empty Re: Danger ! - Pétition : Il faut s'opposer au projet français de loi bioéthique !

Message  Octo Sam 28 Mai 2011 - 16:16

@ Violaine :

Merci pour cette importante info !

@ Séraphine :

Merci pour le lien conduisant à cette pétition :

http://www.signezcontreleugenisme.org/

@ Tous :

Voici un autre lien conduisant à une autre pétition :

http://web.stan.free.fr/index.php?option=com_petitions&view=petition&id=63&Itemid=115

Octo !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16990
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum