16 novembre : Saint Gertrude d'Helfta
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

16 novembre : Saint Gertrude d'Helfta

Aller en bas

16 novembre : Saint Gertrude d'Helfta Empty 16 novembre : Saint Gertrude d'Helfta

Message  ami de la Miséricorde Mar 15 Nov 2022 - 16:11

16 novembre : Saint Gertrude d'Helfta Hqdefault3

SAINTS DU 16 NOVEMBRE

16 novembre : Saint Gertrude d'Helfta

Biographie de Sainte Gertrude d'Helfta.

Sainte Marguerite par Sainte Gertrude.

CHAPITRE XLV.
DE SAINTE MARGUERITE VIERGE.


1En la fête de l'illustre vierge la bienheureuse Marguerite, comme elle assistait aux Vêpres avec dévotion cette glorieuse vierge lui apparut toute brillante dans la splendeur de l'immortelle béatitude. Elle était parée du vêtement incomparable de la gloire et se tenait devant le trône de la divine Majesté. Lorsqu'on entonna le répons : Virgo veneranda 1, une lumière éclatante fut projetée par la parfaite pureté de la très innocente et virginale Humanité du Seigneur Jésus pour accroître encore la beauté virginale de la bienheureuse Marguerite. Le Seigneur semblait vouloir ainsi renouveler et redoubler en elle le mérite de la chaste virginité, comme le peintre vernit un riche tableau pour le faire briller davantage.

A cette parole : in magna stans constantia : conservant une grande fidélité, le Fils de Dieu, pour augmenter la gloire de son épouse et mettre le comble aux mérites de ses souffrances, dirigea de nouveau vers elle une lumière merveilleuse, qui provenait de la gloire incomparable de la très innocente et très amère Passion du Christ, et qui fit resplendir dans l'âme de cette vierge une ineffable beauté.

Ensuite, comme on chantait dans l'hymne ces paroles: « Sponsisque reddens proemia : qui récompense ses épouses », le Seigneur, s'adressant avec tendresse à son épouse, lui dit : « O Vierge, n'ai-je pas suffisamment augmenté la récompense due à vos mérites, pour qu'on me demande encore pour vous de nouvelles faveurs ? » Et la caressant avec amour, il attira en lui-même la dévotion de tous ceux qui, dans le monde entier célébraient la fête de la bienheureuse Marguerite. Par toute cette dévotion il augmenta encore les inestimables récompenses de la glorieuse vierge.

2Alors la bienheureuse Marguerite se tourna vers celle-ci et lui dit : « Réjouis-toi et sois dans l'allégresse, ô toi que le Seigneur a élue, parce que en vérité, après avoir souffert un peu de temps2 en ce monde diverses maladies et adversités, tu te réjouiras éternellement dans la gloire du ciel. Pour chaque instant de souffrance corporelle, ton Époux et l'ami de ton âme te rendra mille et mille années de consolations célestes. Les souffrances que tu éprouves en ton cœur ou que tu rencontres dans tes travaux, c'est lui qui te les envoie par une disposition toute spéciale de son amour ; par ce moyen, il te sanctifie d'une façon admirable d'heure en heure, de jour en jour, et te prépare à la béatitude éternelle. Songe qu'à l'heure de ma mort, c'est-à-dire au jour où je reçus cette gloire dans laquelle je tressaille maintenant, je n'étais pas vénérée par tout l'univers comme je le suis ; j'étais au contraire méprisée et regardée à peu près comme une misérable.

Crois donc fermement qu'au terme heureux de ta vie, tu jouiras dans une gloire sans fin des doux embrassements de l'Époux immortel, au sein de ces célestes délices que l’œil n'a pas vues, que l'oreille n'a pas entendues, que le cœur de l'homme n'a pas conçues et que Dieu prépare à ceux qui l'aiment. »
1. R/ Virgo veneranda in magna stans constantia verba contempsit judicis ; * Nil cogitans de rebus lubricis.
V/ Coelestis proemii spe gaudens, in tribulatione erat patiens. * Nil cogitans.

R/ La vierge digne de louange, ferme et constante, méprisa les paroles du juge. Sa pensée s'éloignait de ce qui est impur V/ Joyeuse dans l'espoir de la céleste récompense, elle souffrait l'épreuve avec patience.

2. C'est la troisième fois que nous voyons dans ces révélations la bienheureuse Gertrude recevoir l'annonce de sa mort prochaine. Voir ch. xxxiv et xxxv, et Livre V. ch. xxiii. Il faut donc penser que son âme s'envola vers le ciel peu après cette fête.

Source : jesusmarie.free.fr/gertrude_d_helfta_le_heraut_de_l_amour_divin_livre_4.html

Prière donnée par Jésus à sainte Gertrude de Helfta pour délivrer 1000 âmes du Purgatoire.

Des litanies écrites par elle-même.

O Dieu, Trinité sainte, fontaine d’éternelle lumière, par ta divine toute-puissance soutiens-moi, par ta divine sagesse conduis-moi, par ta divine bonté fais-moi selon ton coeur.
O Père céleste, Roi des rois, de grâce daigne faire en moi des noces au Roi ton Fils.
O Fils du Dieu vivant, Jésus-Christ, de grâce, que mon amour se marie à toi, parce que tu es mon roi et mon Dieu.
O Saint-Esprit, Consolateur, de grâce, par ce lien d’amour dont tu unis le Père et le Fils, unis ensemble à tout jamais, mon coeur avec Jésus.
Sainte Marie, Mère du Roi, de l’Agneau, de l’Epoux des vierges, de grâce, introduis-moi pure de coeur et de corps en l’union de ton fils Jésus.
Tous les saints Anges et Archanges, de grâce, obtenez-moi d’entrer avec une pureté angélique en la chambre nuptiale de mon Époux Jésus.
Tous les saints Patriarches et Prophètes, de grâce, obtenez-moi la charité, aussi grande, aussi pure que l’exige de moi mon Époux Jésus.
Tous les saints Apôtres, de grâce, obtenez-moi de goûter le baiser de cette bouche plus douce que le miel, de cette bouche du Verbe vivant de Dieu, que vous avez touchée, vous.
Tous les saints Martyrs, de grâce, obtenez-moi une si grande force de désir, que je mérite d’aller avec la palme du martyre, au-devant de Celui qui porte une couronne de roses et de lis.
Tous les saints Confesseurs, de grâce, obtenez-moi d’imiter en toute perfection et sainteté les vertus de mon Époux Jésus.
Toutes les saintes Vierges, priez pour moi, de grâce, afin que par un chaste amour, je mérite de faire mon nid comme une tourterelle, en la plaie d’amour de mon Époux Jésus.
Tous les saints, de grâce, obtenez-moi de me préparer dignement à entrer aux noces de l’Agneau, comme chacun de vous est entré pour voir la face de Dieu.
Sois propice, Seigneur, et fais-moi selon ton coeur.
Sois propice, Seigneur, et de tout ce qui m’empêche d’aller à toi, délivre-moi.
Par ton incarnation: fais-moi de tout coeur t’aimer suavement, sagement et fortement.
Par ta passion et ta mort, fais-moi mourir à moi et vivre à toi seul.
Par ta résurrection glorieuse et ton ascension merveilleuse, fais-moi de jour en jour, de vertu en vertu, profiter toujours.
A l’heure de la mort, par toutes les entrailles de ta Miséricorde, viens à mon secours, et réjouis-moi par la joie de voir ton visage, Seigneur.
Au jour du jugement, que mon âme ne craigne pas d’entendre la rude parole, mais fais-moi entendre la majesté de ta voix disant: Venez, les bénis de mon Père.
Par ta mère, fais-moi comme une vraie épouse goûter l’alliance de ton chaste amour.
Pécheurs que nous sommes, nous t’en prions, écoute-nous.
Que tu daignes garder en moi, pour toi, entier et sans tache, comme la prunelle de l’œil, le vœu de chasteté que je t’offre: nous t’en prions, écoute-nous.
Que tu me fasses goûter dans ton amour d’époux, dans ton baiser d’époux, qui tu es et quel tu es : nous t’en prions, écoute-nous
Que tu m’accordes les arrhes de ton Esprit, et la dot de ton très parfait amour: nous t’en prions, écoute-nous.
Qu’à l’heure de la mort, au, milieu des vierges sages, tu me fasses comme épouse aller au-devant de toi comme époux, avec l’habit de noces, et la lampe allumée: nous t’en prions, écoute-nous.
Qu’avec le baiser de ta bouche plus douce que le miel, tu me fasses entrer, comme tout à fait tienne, en la chambre nuptiale de ton amour en fête: nous t’en prions, écoute-nous.
Que nous toutes qui te servons en ce lieu, tu nous fasses t’aimer de tout coeur, nous attacher à toi inséparablement, et te plaire en une perpétuelle pureté d’âme et de corps : nous t’en prions, écoute-nous.
Que tu nous fasses demander ce qu’il te plaît d’exaucer: nous t’en prions, écoute-nous.
Jésus, fils du Dieu vivant, exauce-nous par l’efficace de ton divin amour.

Agneau de Dieu, qui ôtes les péchés du monde, efface mes péchés, selon l’immensité de ta Miséricorde
Agneau de Dieu, qui ôtes les péchés du monde, à toutes mes négligences supplée par ton inépuisable charité.
Agneau de Dieu, qui ôtes les péchés du monde, à l’heure de la mort, laisse-moi partir en une telle paix, que je te voie face à face.

Seigneur, aie pitié.
Christ, aie pitié.
Seigneur, aie pitié.

ORAISON

De grâce, ô Jésus, Époux tout en fleurs, comme la mort sépare l’âme du corps, que ton amour emporte mon coeur en toi, afin que je demeure attachée à toi par un lien indissoluble. Mon Jésus, reçois-moi en l’abîme de ta Miséricorde: et lave-moi de toute tache en la mer de ta bonté. Mon Jésus, reçois-moi en l’embrassement qui me fasse en tout travailler avec toi, afin que je mérite de devenir ton épouse par l’alliance d’une union parfaite. Mon Jésus, reçois-moi en le très doux mariage de ton amour, et là fais-moi goûter le baiser de ta bouche d’où coule le miel.

Source : jesusmarie.free.fr/gertrude_d_helfta_les_exercices.html


Les exercices spirituels de Sainte Gertrude.
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 9023
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 64

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum