31 décembre : Saint Sylvestre 1er
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

31 décembre : Saint Sylvestre 1er

Aller en bas

31 décembre : Saint Sylvestre 1er Empty 31 décembre : Saint Sylvestre 1er

Message  ami de la Miséricorde Ven 30 Déc 2022 - 17:42

31 décembre : Saint Sylvestre 1er Sans-titre860

SAINTS DU 31 DECEMBRE

31 décembre : Saint Sylvestre 1er

Pape


Elu à la succession de Miltiade, Sylvestre fut pape pendant près de vingt-deux ans (du 31 janvier 314 au 31 décembre 335) sous le règne de Constantin le Grand (306-337), gouvernant l’Eglise à l’époque où elle passait de la persécution au pouvoir.

Il eut la satisfaction de voir l'Eglise de Rome enrichie et embellie par les largesses impériales auxquelles on doit de grands édifices comme la Basilique Constantinienne, plus tard Saint-Jean-du-Latran avec son baptistère, et les basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul.

Le pape Sylvestre organisa parfaitement le service des pauvres. Il reorganisa l'Eglise en profondeur comme par exemple en prescrivant aux prêtres et aux diacres de porter le colobium, tunique flottante et sans manches; il ordonna de remplacer le nom des dieux que portaient les jours par les numéros des féries, il fit des dimanches et des jeudis des jours de fête, des mercredis, vendredis et samedis des jours de jeûne.

Saint Sylvestre mourut à un âge avancé et fut enterré dans le cimetière de Sainte-Priscille sur la Via Salaria (31 décembre 335).

Source : missel.free

Biographie de St Sylvestre 1er.

Prière de Dom Guéranger pour la Saint Sylvestre « Ô Vicaire du Christ, souvenez-Vous de ce Peuple Chrétien qui a été le Vôtre » :

« Saint Sylvestre, Pontife suprême de l’Église de Jésus-Christ, vous avez donc été choisi entre tous vos frères pour décorer de vos glorieux mérites la Sainte Octave de la Naissance de l’Emmanuel.

Vous y représentez dignement le chœur immense des Confesseurs, vous qui avez tenu, avec tant de vigueur et de fidélité, le gouvernail de l’Église après la tempête. Le diadème pontifical orne votre front ; et la splendeur du Ciel se réfléchit sur les pierres précieuses dont il est semé.

Les Clefs du Royaume des Cieux sont entre vos mains : et vous L’ouvrez pour y faire entrer les restes de la gentilité qui passent à la foi du Christ ; et vous le fermez aux Ariens, dans cet auguste Concile de Nicée, où vous présidez par vos Légats, et auquel vous donnez autorité, en Le confirmant de votre suffrage apostolique.

Bientôt des tempêtes furieuses se déchaîneront de nouveau contre l’Église ; les vagues de l’hérésie viendront battre la Barque de Pierre ; vous serez déjà rendu au sein de Dieu ; mais vous veillerez, avec Pierre, sur la pureté de la Foi Romaine.

Vous soutiendrez Jules, vous sauverez Libère ; et, par vos prières, l’Église Romaine sera le Port où Athanase trouvera enfin quelques heures de paix. Sous votre règne pacifique, Rome Chrétienne reçoit le prix de son long martyre. Elle est reconnue Reine de l’humanité chrétienne, et son empire le seul empire universel.

Le fils de votre zèle, Constantin, s’éloigne de cette ville de Romulus, aujourd’hui la Cité de Pierre ; la seconde majesté ne veut pas être éclipsée par la première ; et, Byzance fondée, Rome demeure eux mains de son Pontife. Les temples des faux dieux croulent, et font place aux Basiliques Chrétiennes qui reçoivent la dépouille triomphale des Saints Apôtres et des Martyrs.

Enfin, la Victoire de l’Église sur le Prince de ce monde est marquée, ô Silvestre, par la défaite de ce dragon qui infectait les hommes de son haleine empoisonnée, et que votre bras enchaîna pour jamais.

Étant honoré de dons si merveilleux, ô Vicaire du Christ, souvenez-Vous de ce Peuple Chrétien qui a été le Vôtre. Dans ces jours, il vous demande de l’initier au divin Mystère du Christ Enfant. Par le sublime Symbole qui contient la Foi de Nicée, et que vous avez confirmé et promulgué dans toute l’Église, vous nous apprenez à Le reconnaître Dieu de Dieu, Lumière de Lumière, engendré et non fait, consubstantiel au Père. Vous nous conviez à venir adorer cet Enfant, comme Celui par qui toutes choses ont été faites. Confesseur du Christ, daignez nous présenter à Lui, comme l’ont daigné faire les Martyrs qui vous ont précédé. Demandez-Lui de bénir nos désirs de vertu, de nous conserver dans son Amour, de nous donner la Victoire sur le monde et nos passions, de nous garder cette Couronne de Justice à laquelle nous osons aspirer, pour prix de notre Confession.

Pontife de la Paix, du séjour tranquille où vous vous reposez, considérez l’Église de Dieu agitée par les plus affreuses tourmentes, et sollicitez Jésus, le Prince de la Paix, de mettre fin à de si cruelles agitations.

Abaissez vos regards sur cette Rome que vous aimez et qui garde si chèrement votre mémoire ; protégez, dirigez son Pontife. Qu’Elle triomphe de l’astuce des politiques, de la violence des tyrans, des embûches des hérétiques, de la perfidie des schismatiques, de l’indifférence des mondains, de la mollesse des chrétiens.

Qu’Elle soit honorée, qu’Elle soit aimée, qu’Elle soit obéie. Que la Majesté du Sacerdoce se relève ; que la Puissance spirituelle s’affranchisse, que la Force et la Charité se donnent la main ; que le Règne de Dieu commence enfin sur la terre, et qu’il n’y ait plus qu’un troupeau et qu’un Pasteur.

Veillez, ô Silvestre, sur le sacré dépôt de la foi que vous avez conservé avec tant d’intégrité ; que sa Lumière triomphe de tous ces faux et audacieux systèmes qui s’élèvent de toutes parts, comme les rêves de l’homme dans son orgueil.

Que toute intelligence créée s’abaisse sous le joug des Mystères, sans lesquels la sagesse humaine n’est que ténèbres ; que Jésus, Fils de Dieu, Fils de Marie, règne enfin, par son Église, sur les esprits et sur les cœurs. Priez pour Byzance, autrefois appelée la nouvelle Rome, et devenue sitôt la capitale des hérésies, le triste théâtre de la dégradation du Christianisme.

Obtenez que les temps de son humiliation soient abrégés. Qu’elle revoie les jours de l’unité ; qu’elle consente enfin à honorer le Christ dans son Vicaire ; qu’elle obéisse, afin d’être sauvée.

Que les races égarées et perdues par son influence, recouvrent cette dignité humaine que la pureté de la foi seule maintient, que seule elle peut régénérer.

Enfin, ô Vainqueur de Satan, retenez le Dragon infernal dans la prison où Vous l’avez enfermé ; brisez son orgueil, déjouez ses plans ; veillez à ce qu’il ne séduise plus les peuples ; mais que tous les Enfants de l’Église, selon la Parole de Pierre, votre prédécesseur, lui résistent par la force de leur Foi ».
Ainsi soit-il.

Source : site-catholique.fr

Légende Dorée du Bx Jacques Voragine pour la fête de Sainte Sylvestre.
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10150
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum