LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ?
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ?

2 participants

Aller en bas

LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ? Empty LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ?

Message  Admin Mer 22 Mar 2023 - 13:04

LE SYNODE DE LA MORT - QUEL EST LE BUT OFFICIEL DE CE SYNODE 2021-2023 ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


QUEL EST LE BUT OFFICIEL DE CE SYNODE 2021/2023 ?

LE SYNODE DE LA MORT

Nous nous doutions que le synode sur la synodalité lancé par le « pape
» François en octobre 2021 serait l’instrument pour achever l’Eglise
et faire périr définitivement le peu de catholicisme authentique qui
restait encore présent, nous en avons désormais la quasi certitude.

Quel est le but officiel de ce synode ?

En septembre 2021, lorsqu’il est annoncé au grand public, voici
comment il était présenté :

« Le pape François et son équipe convoquent pour le 10 octobre un
synode qui va durer deux ans, invitant les diocèses à « refonder le
chemin de la vie ecclésiale » [en clair, changer l’Eglise].

Comment veulent-ils faire ? En bâtissant « l’Eglise synodale » et
fraternelle, « impliquant la participation de tous » ; une « voie
royale » prône le pape, offrant la possibilité « d’être écouté ».

Mais écouter qui ? En donnant la parole « aux laïcs, aux jeunes, aux
femmes, aux exclus » et aux « marginalisés » ; en apprenant à «
composer » avec d’autres « communautés de croyants, d’autres
religions, des organisations de la société civile, des mouvements
populaires… ». Il s’agit en définitive d’élaborer un nouveau mode
d’existence, basé sur « la responsabilité partagée ».

J’ai tiré ces lignes d’un article d’Ouest France rédigé, c’est
évident, à partir du dossier de presse fourni par le Vatican. Merci au
journaliste d’avoir effectué la synthèse à notre place.

Le 10 octobre 2021, lors de l’ouverture de ce synode, le Figaro titrait :

« François lance sa grande réforme de l’Eglise »

Donc personne ne se méprend sur le contenu réel et les objectifs de
cette démarche, ni Rome qui ne se cache plus, ni les médias grand
public.

C’est très simple : la méthode consiste à entreprendre des réformes de
fond, décidées et prévues depuis longtemps, sous le couvert de la
volonté populaire. On expliquera que les décisions prises ne
proviendront pas de l’autorité ecclésiastique souveraine, mais des
souhaits de la base, c’est à dire des croyants et des pratiquants du
monde entier, après les avoir consultés.

Ceci est d’une totale hypocrisie, il s’agit en réalité d’un faux
synode, d’une consultation pipée, dont les conclusions étaient déjà
écrites avant même qu’il ne s’ouvre.

Voilà ce que nous pressentions il y a un an. Nous avons désormais la preuve
que ces intuitions étaient les bonnes.

En effet, ce synode se déroulant sur deux ans, la première phase vient
de se terminer.

Elle consistait à organiser des consultations dans chaque pays, chaque
conférence épiscopale devant compiler les résultats dans un rapport à
expédier à Rome pour le 15 août 2022.

La plupart des assemblées synodales locales ont rendu public leur
rapport une fois bouclé, nous en connaissons donc les contenus.

Le synode entrera ensuite dans sa phase continentale : en février et
mars 2023, évêques, prêtres et religieux se réuniront sur chaque
continent pour étudier un document de travail qui doit être rédigé par
Rome d’ici la fin de l’année.

Petit aparté : il semblerait que les Eglises locales n’aient pas
toutes appliqué le principe aberrant d’étendre la consultation à tous,
à commencer par ceux qui ne sont pas concernés par le catholicisme.
Alors en janvier 2022, on a repoussé la première étape d’avril au 15
août 2022 pour forcer les diocèses catholiques à au moins y associer
les protestants et les orthodoxes, sous prétexte de « dimension
œcuménique » du processus synodal.

« Le Vatican a publié une lettre demandant aux évêques catholiques
d’inviter les dirigeants orthodoxes et protestants locaux à participer
à l’étape diocésaine du processus de deux ans menant au Synode de 2023
sur la synodalité. » ; lettre du 17 janvier cosignée par le cardinal
Mario Grech, secrétaire général du Synode des évêques, et le cardinal
Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de
l’unité des chrétiens.

« Le dialogue entre chrétiens de différentes confessions, unis par un
seul baptême, occupe une place particulière dans le cheminement
synodal », avancent-ils pour justifier cette démarche.
« En effet, la synodalité et l’œcuménisme sont des processus de «
marcher ensemble ».

Là encore le ton est donné.

Mais si les catholiques demandent leur avis aux autres, en quoi
resteront-ils catholiques ? Devons-nous nous fondre et nous confondre
avec le monde ou bien au contraire défendre et renforcer ce qui fait
notre spécificité et notre différence ? Ne sommes-nous pas capables
par nous-mêmes d’analyser nos forces et nos faiblesses, et d’évaluer
comment nous sommes perçus, et pourquoi ?

Revenons à ce document de travail que doit préparer Rome pour la
seconde phase du synode.

Sur quoi va-t-il se baser ? Sur une synthèse des consultations nationales.

Cette synthèse, nous pouvons la faire dès maintenant, car se dégagent
des grandes lignes communes à presque tous les rapports, et qui sont
sans surprise, comme si tout le monde suivait un mot d’ordre établi
d’avance. Ce qui n’a rien d’étonnant, je le rappelle, les dés sont
pipés.

Je me suis basé sur les rapports Français, Espagnol et Suisse ; nous
savons aussi que ceux des Pays-Bas et de l’Allemagne sont du même
acabit. Seul le rapport Polonais se détache, à ma connaissance, du
réformisme ambiant.

Il n’est pas nécessaire d’aller plus loin ou d’ajouter d’autres
rapports, ils seront de toute façon dans le même état d’esprit, à
quelques nuances près.

Une religion peut-elle ou doit-elle se réformer ?

Il est essentiel de rappeler quelques données fondamentales avant
d’entrer dans le détail de ces propositions : une religion n’est pas
une institution comme les autres.

Une religion a pour but de relier l’homme à Dieu, et particulièrement
la religion catholique, puisqu’elle revendique le privilège d’être la
seule religion à relier l’homme au seul, vrai et unique Dieu : la
Sainte Trinité : UN seul Dieu en trois Personnes (Père, Fils et
Saint-Esprit).

D’autre part, le catholicisme fonde sa doctrine, ses dogmes et ses
rites sur la Révélation, à savoir sur l’enseignement donné par Dieu en
personne aux hommes, tout au long de l’Ancien Testament, et surtout
par le Verbe, Jésus-Christ, Dieu fait homme, venu sur terre pour
enseigner les hommes et créer son Eglise (celle qui est à Rome), qu’il
a chargée de perpétuer son œuvre par l’enseignement de sa doctrine et
l’administration des sacrements, afin de procurer aux hommes le salut
de leurs âmes et la vie éternelle.

Par conséquent, il n’appartient pas à l’homme de modifier quoi que ce
soit de cet enseignement, ou de le réinterpréter ou de l’adapter au
gré de ses caprices et de ses envies.

J’ajoute que cet état d’esprit est partagé par toutes les religions ;
même si les autres, en dehors des catholiques et des orthodoxes,
estiment à tort relier les hommes à Dieu, elles connaissent au moins
les fondamentaux et se les attribuent.

Ainsi donc, il est totalement incongru, inadapté et même sacrilège de
demander aux hommes leur avis sur une doctrine, des règles, des
valeurs et un culte qui ont été définis par Dieu en personne et
transmis, explicités et ordonnancés fidèlement par ceux qu’il en avait
chargés : les apôtres et leurs successeurs (la fameuse succession
apostolique que seule l’Eglise catholique peut revendiquer
historiquement par ses papes).

Répétons-le, car c’est nécessaire, aucune autre religion, pourtant
fausse, ne se permet de tels impairs, de telles violations de ses
propres fondements.

Seuls quelques aspects concernant le rite et ses applications
pratiques, ou la nécessité de préciser certains points de doctrine
selon l’évolution des mœurs et l’apparition de nouvelles pratiques, ou
idées, peuvent être envisagés dans la vie d’une religion. Mais c’est
tout.

Il faut donc prendre conscience du niveau d’apostasie, de
désorientation et d’ignorance abyssales des catholiques contemporains,
à commencer par la haute hiérarchie, pour ne serait-ce qu’envisager de
discuter ou de réformer des points de doctrine, de valeurs, ou
d’application du culte (la liturgie) qui ne dépendent pas des hommes
mais de Dieu.

Quel est l’enjeu à ce stade ?

Il faut déjà savoir que le concile Vatican II a radicalement modifié,
déformé et perverti le visage de l’Eglise, ses bases, sa perception du
monde, la définition de sa mission, sa place et son rôle dans la
société, et surtout l’interprétation et l’enseignement de sa doctrine.
Il a aussi dévoyé considérablement l’administration des sacrements, et
par conséquent altéré la puissance et l’efficacité des grâces qui en
découlent, par la désacralisation et la dénaturation de la liturgie.

C’était ses buts cachés, mais les élites qui ont convoqué ce concile
savaient ce qu’ils faisaient, et ils sont parvenus à leur but.

Il en est résulté une apostasie générale, car :

– de l’Eglise du Christ, on est passé à l’Eglise de l’homme ;
– du christianisme, on a basculé dans l’humanisme ;
– de la recherche de la vie éternelle on est passé à la défense de la
dignité de la personne humaine ;
– de la royauté sociale du Christ, on a opté pour la définition
luciférienne et maçonnique des droits de l’homme ;
– du respect et de la défense de la loi naturelle, on a choisi la foi
dans les progrès scientifiques, techniques et sociaux humains.

SUITE ET SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66787
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ? Empty Re: LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ?

Message  Nox434 Jeu 30 Mar 2023 - 15:16

Je suis un peu désorienté par cette longue étude de Louis d'Alençon. Je pense qu'il a tout à fait raison de nous alerter sur les graves dérives potentielles de ce synode, d'autant que les prophéties nous annoncent pour très bientôt un destin funeste pour l'église catholique, dont ce synode devrait être l'instrument.

Cependant, quand je lis la collecte nationale pour l'église de France ici ou la lettre d'accompagnement des évêques français ici j'y trouve surtout un grand désir de mieux connaître la Parole de Dieu, un attachement à la liturgie (même si le langage et les symboles ne sont pas accessibles à tous), une grande attente pour plus de fraternité et pour une reconnaissance du rôle des laïcs. En revanche une véritable urgence est identifiée : "la manière dont les femmes sont traitées dans l’Église n’est pas ajustée à la mission de celle-ci" qui débouche sur l'accès à des responsabilités, dans l'organisation de la paroisse ou dans la liturgie, notamment l'accès au diaconat et, de façon moins récurrente, l'accès à la prêtrise. A titre anecdotique il y a beaucoup de reproches envers ceux des curés de paroisse qui n'écoutent pas les laïcs et qui pratiquent un autoritarisme dépassé. Bref, si on met de côté la question de l'ordination des femmes, les soucis de l'église de France ne touchent ni au dogme, ni à la liturgie, ni à la structure institutionnelle. Il me semble que la quasi totalité des problèmes identifiés pourraient être résolus au niveau de la Conférence épiscopale...
Je note en particulier qu'à aucun moment ces deux textes ne mentionnent une consultation des orthodoxes ou des protestants...

Je reconnais bien humblement que mon analyse est très partielle puisque je n'ai pas consulté les rapports des autres pays européens. Je sais en particulier que l'église d'Allemagne défraie régulièrement la chronique par son progressisme. Nous verrons bien quelle sera la synthèse pour l'Europe.

Si c'est vraiment Satan qui est aux commandes, le rapport pour le continent européen ne tiendra aucun compte des contributions telles que celle de la France, et sera un décalque des rapports les plus progressistes.

Il me restera la consolation de savoir que l'église de France est moins malade que les autres !

Même chose au niveau mondial. Par curiosité j'ai jeté un œil sur la synthèse de l'église de Côte d'Ivoire, grand pays africain catholique ici. Les préoccupations des catholiques ivoiriens ont surtout trait à l’ethnocentrisme, au tribalisme et au racisme. Ils demandent que soit mieux explicitée la position de l'Eglise sur la question du genre et sur le mariage, et (comme les Français) se plaignent de la piètre qualité managériale d'une partie du clergé...
Je suis à peu près certain que le rapport pour le continent africain sera sur la même ligne.

Mais là encore, si les forces du Mal sont aussi présentes dans la hiérarchie de l'Eglise que le disent les prophéties, le rapport final ne tiendra aucun compte de ce qu'ont écrit les continents traditionalistes...

Il faudra scruter avec grande attention les rapports de l'étape continentale et le rapport final. Et tenons nous prêts à entrer en résistance...
Attention !

_________________
Qui cherche la vérité
Nox434
Nox434
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 176
Date d'inscription : 30/09/2020
Age : 66
Localisation : Montpellier - France

Revenir en haut Aller en bas

LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ? Empty Re: LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ?

Message  Admin Sam 1 Avr 2023 - 12:50

@ Nox434 :

Vous dites :

Bref, si on met de côté la question de l'ordination des femmes, les soucis de l'église de France ne touchent ni au dogme, ni à la liturgie, ni à la structure institutionnelle. Il me semble que la quasi totalité des problèmes identifiés pourraient être résolus au niveau de la Conférence épiscopale...

La question des femmes dans l'Église Catholique représente un très gros morceau qui pourrait conduire à des incongruités innommables et à des Hérésies qui s'attaqueront aux Dogmes de l'Église Catholique puisque les deux derniers Papes s'étaient fermement opposés à l'ordination des femmes et au Diaconat des femmes.

Il en est de même de la question des Divorcés-remariés !

Et de la question des Homosexuels dans l'Église Catholique !

Vouloir mettre ces morceaux de côté, c'est vouloir balayer la poussière en-dessous du tapis !

Bref, ce Synode sent le Souffre de l'Enfer. Inutile de fermer nos yeux car l'odeur reste pestilentielle !

Ce qui doit arriver va arriver !

Il ne nous reste qu'à se préparer !

Boubye !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66787
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ? Empty Re: LE SYNODE DE LA MORT - Quel est le but officiel de ce Synode 2021-2023 ?

Message  Admin Sam 1 Avr 2023 - 12:54

@ Nox434-Bis :

Vous semblez oublier l'avertissement de Mgr Schneider :

- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les dés sont pipés et tout est joué à l'avance !

On pourrait aussi souligner cet Anathème venant du Patriarcat Byzantin Catholique :

- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Inutile de se mettre la tête dans le sable !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66787
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum