Ils sont devenus ténèbres (message de Jésus à Mgr Ottavio Michelini).
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Ils sont devenus ténèbres (message de Jésus à Mgr Ottavio Michelini).

Aller en bas

Ils sont devenus ténèbres (message de Jésus à Mgr Ottavio Michelini). Empty Ils sont devenus ténèbres (message de Jésus à Mgr Ottavio Michelini).

Message  Invité Mar 11 Oct 2011 - 8:46

29 novembre 1977
Je désire que tu prennes acte de la dimension de la sottise des hommes qui refusent d'écouter Dieu, Dieu qui, tel un Père aimant, les appelle avec insistance pour les ramener sur le droit chemin, les ramener à Lui qui, contraint par leur surdité, doit recourir à la sévérité pour les réveiller de leur sommeil de mort. Voici que les multiples inondations, les tremblements de terre et tant d'autres calamités, fruit de l'inconscience humaine, n'ont servi à rien !
Fils, réfléchis, médite sur l'inconscience des hommes et de tant de mes consacrés, choisis pour être maîtres de vérité, lampes allumées pour dissiper les ténèbres, et au contraire devenus eux-mêmes ténèbres, de sorte qu'ils ont des yeux et ne voient pas, des oreilles et n'entendent pas les choses monstrueuses qui se disent et se font, lesquelles ne peuvent s'expliquer sans l'intervention directe et personnelle de Satan et de ses troupes, Satan, maître et fauteur de tous les horribles complots et conjurations qui se succèdent, qui s'enchaînent dans un crescendo effrayant. Aujourd'hui seuls les aveugles ne le voient pas, plongés qu'ils sont dans les ténèbres, ce qui déchire l'Eglise et avec l'Eglise tous les peuples de la Terre. La force tyrannique de Satan est en train de parvenir au niveau maximum, au-delà duquel elle ne pourra plus aller.
Moi, J'ai toujours dit, mon fils, que Je ne veux pas le mal, car Je suis Dieu, car Je suis l'Amour. Je suis Dieu, perfection infinie, et le mal est toujours imperfection. Mais Moi, Je permets le mal pour m'en servir comme d'un levier au profit du bien.

Purification nécessaire dans mon Corps mystique
Satan, bien que sachant cela, n'abandonne pas son activité exaspérée et perfide, parce qu'il fut et est fixé dans le mal.
Fils, on est en voie d'atteindre l'ultime phase de cet énorme conflit, phase dans laquelle vous serez témoins des plus absurdes trahisons, des plus horribles sacrilèges contre Dieu et mon Eglise, consommés précisément par ceux qui devaient en être les vaillants défenseurs.
Fils, les peuples et les nations sont guérissables, mais à quel prix ! Il suffirait d'une lecture attentive de la Bible pour s'en faire une idée.
Je préviens, fils, ta question : ne pourrais-tu pas, Toi qui es le Fils du Dieu vivant, neutraliser toute la néfaste activité des démons en les reléguant dans l'enfer, leur lieu naturel de peine?
Si, mon fils, Je pourrais le faire, parce que Je suis Dieu, mais si Je ne le fais pas, c'est parce que J'ai de bonnes raisons de ne pas le faire.
Je t'ai déjà fait connaître quelques-unes de ces raisons dans de précédents messages; il est nécessaire que l'heure de la purification s'accomplisse dans mon Corps mystique, comme un jour elle fut assumée dans mon Corps physique. La Miséricorde et la Justice doivent atteindre leur total accomplissement.
Mes appels, mes appels réitérés n'ont servi à rien; mes divines promesses n'ont servi à rien; mes interventions sur la terre n'ont servi à rien; les très nombreuses interventions sur la terre de ma et votre Mère n'ont presque servi à rien; mes avertissements n'ont servi à rien; très peu les ont accueillis; et cependant c'était des appels, des avertissements provenant de mon Coeur miséricordieux, de Moi, Fils Unique du Père, Dieu comme le Père et le Saint-Esprit. Ils ont ri de Moi, ils m'ont raillé, insulté de toutes les façons par leur sotte incrédulité; mais ils verront combien terrible sera la colère de Dieu. Ils l'ont voulue, ils l'ont provoquée !
Les sots, ils se sont assis à la table de mes ennemis qui sont aussi les leurs et par eux ils ont été trompés et séduits. Satan les a enchaînés à lui par les plus abjectes passions, les entraînant dans la damnation éternelle.
Indifférents, des consacrés et même des évêques sont passés à l'ennemi et maintenant ils collaborent avec lui, le secondant dans son abominable jeu. De ces succès, l'ennemi est extrêmement orgueilleux et jaloux. Ce sont ces succès qui lui permettront de décharger sa haine contre Moi et de me reprocher l'échec et l'inutilité de la Croix. Pauvre sot qui se leurre, il verra la Toute-Puissance divine se manifester au ciel et à la terre dans son infinie étendue ! Mais il ne s'en convaincra pas totalement, si ce n'est à la fin, quand Je reviendrai sur la terre, en grande majesté et gloire, pour juger les vivants et les morts.

Qui croit en Moi ne mourra pas pour toujours

Satan verra encore une fois ce que peuvent l'Amour et la Justice divine: une Eglise comme il n'y en eut jamais, resplendissante, devenue le spectacle de délices du ciel et de la terre.
Lui, l'ennemi irréductible, devra admettre malgré lui qu'il a eu une part importante dans le total renouvellement de mon Eglise au moment même où, par sa perverse activité, il se promettait de la détruire...
L'heure est venue, mon fils, où les bons, tous les bons, doivent prendre une claire conscience et une claire vision des temps et des événements en cours qui impliquent avec mon Eglise l'humanité entière.
Croire, croire fermement, espérer, aimer Celui qui ne ment pas et ne déçoit pas.
Qui croit en Moi ne mourra pas pour toujours. Moi seul Je suis la Résurrection et la Vie.
Je sauverai de la colère de ses ennemis celui qui croit en Moi et qui M’aime. Je ne l’oublierai pas à l’heure de l’épreuve.
Je te bénis, fils, ne crains pas ; aime-Moi, comme Moi Jésus, Verbe Eternel de Dieu, Je t’aime.
(Source : Editions du Parvis – Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles – 1990 – chapitre 69, pages 138/140).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum