Le divin Agriculteur (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le divin Agriculteur (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Aller en bas

Le divin Agriculteur (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles). Empty Le divin Agriculteur (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Message  Invité Ven 14 Oct 2011 - 8:42

1er décembre 1976
La vocation au sacerdoce est un mystérieux germe de vie surnaturelle, que Dieu implante dans l'âme de celui qu'Il choisit, pour que, sous la conduite de ses parents ou de personnes députées à cette oeuvre délicate de gestation, l'appelé fasse mûrir la semence jusqu'à ce qu'elle atteigne son complet développement.
L'âme qui porte en elle la semence, si précieuse qu'aucune perle au monde ne peut l'égaler, doit être instruite de la grande valeur de ce don, doit être encouragée à la prière, doit être orientée dans ses dévotions vers Jésus, réellement présent dans le mystère d'infinie humilité, sagesse et puissance du Mystère eucharistique, doit être résolument orientée vers l'amour, la prière à l'Esprit-Saint et à la Reine des Apôtres, pour que ce soit elle, la Vierge très sainte, qui mène à terme la maturation de la vocation. Dans la période de gestation de la vocation, l'âme élue devra être instruite également du mystère de l'Eglise, dont elle fera partie et sera un membre vivant, assumant avec elle des fonctions vitales.

Les éducateurs sont des collaborateurs de Dieu

Dieu agit généralement par le biais des causes secondes. Voici donc les séminaires, les ordres et les congrégations religieuses qui ont la tâche spécifique d'entrer en action auprès des "appelés". Ils doivent, au moyen de l'instruction sacrée et profane, en tant qu'instruments de Dieu et collaborateurs de Dieu prédisposés dans le plan de l'économie divine pour compléter la formation et la maturation de la vocation, conduire les appelés à l'ordination sacerdotale.
Il n'est permis à personne de troubler l'ordre et l'harmonie pré-ordonnés par Dieu dans la nature et dans la grâce. Ce serait une très grave rébellion contre le Père, rébellion qui ne pourrait rester impunie, étant donné qu'elle constituerait une grande faute de superbe et d'orgueil; d'où la grave responsabilité des éducateurs, de tous les éducateurs, mais de façon toute particulière de ces éducateurs appelés à la tâche la plus délicate dans mon Eglise.
D'eux sont requises une solide sainteté et une grande perfection de vie ; il est évident et logique que, si ne préexistent pas sainteté et perfection, on ne peut les communiquer aux autres.
Cette sainteté et cette perfection de vie comportent : orthodoxie indiscutée, fidélité absolue au Souverain Pontife et possession de tant d'autres vertus chrétiennes.
Les éducateurs doivent être des personnes au-dessus de tout soupçon, estimées pour la rectitude de leur vie. En un mot, ils doivent être des modèles de vraie vie chrétienne.

Lourde responsabilité pour les éducateurs, démolisseurs de la foi

Les Pasteurs d'âmes ont une grave responsabilité dans le choix des éducateurs pour leurs séminaires. Mieux vaut un séminaire fermé que confié à des démolisseurs de la foi et des vertus chrétiennes, comme c'est malheureusement souvent le cas de nos jours.
Gare à ceux qui ont endossé la lourde responsabilité de choix erronés; ils se sont rendus complices, par incapacité ou faiblesse, par lâcheté ou par peur, de l'oeuvre destructrice de Satan en vue de la ruine des âmes.
Evêques et éducateurs devront rendre un compte rigoureux à la Justice divine de tout le mal dont ils se sont rendus responsables... Et qu'ils ne pensent pas trouver miséricorde, étant donné qu'ils ont sacrifié à eux-mêmes et à leur prestige personnel le bien suprême des âmes; ce seront les prêtres trompés, ce seront les âmes ruinées par eux qui se lèveront comme témoins au Tribunal sans appel.
Mon fils, ne t'étonne pas si une fois de plus Je te répète des choses dont J'ai fait mention précédemment, mais il est nécessaire que tout ce que Je te dis soit écrit et divulgué : le bien de mon Eglise le requiert.

Ils répondent par une glaciale et diplomatique froideur
Combien ont déploré la tragique situation de séminaires et d'ordres religieux infestés d'hérésies ! ... Combien d'âmes-victimes se sont offertes et immolées pour qu'il soit porté remède à une telle ruine, à un tel massacre ! ... Mais leur sacrifice n'a pas réussi à émouvoir la glaciale et diplomatique froideur de ceux qui auraient dû, pour mille motifs, être extrêmement sensibles à ce problème, le plus important pour la fonction vitale de l'Eglise.
Les prêtres de l'Eglise régénérée auront une vision bien différente des natures, fonctions et finalités du sacerdoce; ils devront être, comme en réalité ils seront, de vrais corédempteurs, c'est-à-dire des constructeurs de mon Règne dans les âmes.

Maintenant, Je te bénis, fils; ne crains pas, écris tout ! Bannis les appréhensions, car Je serai toujours près de toi.
(Source : Editions du Parvis – Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles – 1990 – chapitre 79 pages 159/161).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum