89. Fonctionnarisme sacerdotal (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

89. Fonctionnarisme sacerdotal (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Aller en bas

89. Fonctionnarisme sacerdotal (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles). Empty 89. Fonctionnarisme sacerdotal (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Message  Invité Dim 16 Oct 2011 - 14:04

29 mai 1976
L'actuelle pastorale est contaminée par de graves maux, dont l'un est le fonctionnarisme, qui la fait considérer comme n'importe quelle autre profession. Il ne peut en être autrement, en raison de la carence de la foi qui donne l'empreinte à l'action.
La foi est à l'action ce que le moteur de la voiture est à la carrosserie. Il y a des moteurs de diverses puissances et des carrosseries de divers gabarits. Si le moteur ne fonctionne pas, la carrosserie est inutile et reste sur place.
Regardez-les, les prêtres de cette génération, regardez-les dans leurs comportements ! Quelle différence remarquez-vous entre leur manière de se vêtir, entre leur façon de se comporter et de parler, et la façon commune de vivre du peuple ? Que de moteurs éteints, surnaturellement parlant ! Nous pourrions dire moteurs inutiles, voire nuisibles pour le Corps mystique, dont ils forment une partie si importante...
Foi, espérance et amour, les trois vertus infuses, devraient briller d'un éclat tout particulier dans les prêtres, ces vertus étant si intimement unies qu'elles ne formeraient qu'un tout qui s'appelle la vie de la grâce. Au lieu de cela... Par conséquent, si le prêtre manque de foi il manque aussi d'espérance, c'est-à-dire du ressort essentiel pour surmonter les innombrables difficultés que comporte la vie pastorale, de sorte que voici des chutes, des scandales et des misères, des dépressions morales et spirituelles allant jusqu'à l'apostasie.
Combien ont apostasié ! Combien qui, sans avoir apostasié, sont restés malheureusement comme des rameaux secs dans le Corps mystique, tumeurs contagieuses pour beaucoup d'âmes, cause non de salut mais de perdition !
Quelles terribles chaînes tiennent ces malheureux prêtres liés à l' Ennemi du sacerdoce !

Sans amour
Fonctionnarisme froid, infécond et hypocrite que celui du prêtre sans foi, sans espérance et sans amour. Devant les souffrances de ces âmes dont il est le père, il n'a que des paroles de convenance, vides et privées de toute efficacité, des paroles sans âme.
Les paroles émanant du prêtre en communion avec le Prêtre éternel sont des paroles de vie. Pénétrées de cette onction et de cette efficacité qu'ont les paroles du prêtre saint, elles deviennent un baume capable d'adoucir les souffrances de nombreuses personnes.
Le prêtre fonctionnaire n'est pas en mesure de faire un diagnostic des âmes souffrant par la faute du Malin, auquel d'ailleurs il ne croit pas. Son âme est aride et l'aridité est impuissante à déceler les maux de l'esprit quand elle est coupable, comme c'est le cas chez beaucoup de prêtres de cette génération incrédule.
Quelle est l'attitude à avoir vis-à-vis de ces prêtres ? Ils sont les plus malheureux des hommes, et, malgré toutes les apparences contraires, ils méritent d'être aidés aussi bien par la prière et par l'offrande à Dieu de vos propres souffrances que par un langage respectueux, prudent, sincère et réaliste. Il faut faire sentir, faire parvenir à leur coeur des sentiments de vraie amitié et fraternité. Ils ne savent plus, peut-être ne l'ont-ils jamais su, qu'ils sont des créatures humaines et divines à la fois, devenues participantes de la Vie, du sacerdoce, du pouvoir émanant de Moi, le Christ Jésus.
Ils ne savent pas qu'ils sont des hommes de Dieu, choisis par Dieu pour le salut éternel des âmes qu'Il a rachetées par le sacrifice de son Fils Unique.
Ils ne savent pas qu'ils sont les hommes dont les âmes ont besoin pour être lavées, purifiées, sanctifiées dans mon Sang.
Ils ne savent pas qu'ils sont l'enjeu d'un Amour infini et d'une haine illimitée.

Prie, fils, répare et bénis, pour les aider à briser les chaînes qui les tiennent liés dans le plus horrible des esclavages.
Je te bénis; aime-Moi !
(Source : Editions du Parvis – Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles – 1990 – chapitre 89 pages 179/180).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum