Que feras-Tu, Seigneur ? (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Que feras-Tu, Seigneur ? (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Aller en bas

Que feras-Tu, Seigneur ? (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles). Empty Que feras-Tu, Seigneur ? (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Message  Invité le Ven 28 Oct 2011 - 18:37

1er janvier 1976
Par son action dévastatrice, Satan harcèle rageusement l'humanité et en particulier l'Eglise.
En effet, aujourd'hui se produisent dans l'Eglise des choses qui ne peuvent humainement s'expliquer, si ce n'est par l'utilisation forcenée, de la part de Satan, de toutes les puissances de l'enfer, piégeant, subornant et tourmentant les âmes.
Il suffit d'être un tant soit peu objectif pour se rendre compte des sacrilèges commis par l'entremise de la presse, de la télévision, des films.
Satan n'épargne personne. Il est entré partout. Il règne en maître à la base de l'Eglise et n'a pas épargné le sommet.
Le Pape, mon Vicaire sur la terre, doit se mouvoir au milieu de mille difficultés.

Je n'entre pas dans les détails de cette puissante offensive de l'enfer contre mon Eglise, contre les fils de Dieu. Ce que vous pouvez entrevoir est amplement suffisant, même si cela reflète seulement en partie ce que vous ne pouvez pas voir.
-Que feras-Tu, Seigneur, pour empêcher que ton Eglise ne vienne à succomber ?
-Je te répète que si les eaux putrides continuent à monter, on ne le doit pas seulement à l'action venimeuse de l'enfer. Des responsabilités pèsent aussi sur l'âme des Pasteurs, prêtres et religieux, qui n'ont pas réagi comme il convient aux pièges de l'ennemi, qui n'ont pas endigué le mal. Assez souvent ils ont secondé les plans du démon; parfois ils en sont devenus les exécuteurs. Douloureuse réalité qui a augmenté la hardiesse des forces du Mal et énormément affaibli les forces du Bien.
Qu'est-ce que J'ai fait et qu'est-ce que Je fais, Moi ?
Je suis la Vie et la vie est mouvement tendu vers le bien des âmes que J'aime et que Je veux sauver. J'ai suscité de grands saints, J'ai envoyé ma Mère qui s'est manifestée en tant de lieux et à tant de personnes.
J'ai déjà dit que bon nombre d'interventions de ma Mère ont été contrecarrées et niées par suite de craintes injustifiées, par respect humain. Pour éviter des ennuis, on cherche la paix, mais ainsi on ne pourra pas avoir la vraie paix.
J'ai choisi pour mon Eglise de saints Pontifes. J'ai suscité des mouvements pour la sanctification du clergé. J'ai voulu et promu le Concile.
Si tout ce que J'ai suscité dans mon Eglise avait été accueilli avec une intelligente et efficace application, avec une adéquate mobilisation de tous les consacrés, comme du reste Pie XII, par un appel pathétique le demanda à toute l'Eglise, les eaux tourbillonnantes n'auraient pas atteint le niveau actuel.
Tu me demandes, fils, ce que Je fais pour sauver mon Eglise. Je continue à répandre mon Sang, même s'il est profané de façon sacrilège.

Les âmes charismatiques
J'ai envoyé mon Esprit qui est amour. Il est un feu qui brûle, qui transforme, qui éclaire et réchauffe, qui purifie et vivifie et qui souffle sur beaucoup d'âmes appelées charismatiques.
J'en ai suscité dans toute l'Eglise, mais même parmi celles-ci, Satan s'est insinué, semant des ambitions, des rivalités, des divisions. Ces âmes doivent demeurer spirituellement unies et mettre les dons reçus au service de la communauté ecclésiale.
Les vrais charismatiques sont choisis par l'Esprit-Saint dans l'Eglise, pour l'Eglise. Ils ne sont pas l'Eglise.
L'Eglise fondée par Moi est l'Eglise hiérarchique.
Le charisme est destiné au bien de la communauté.
Les charismatiques se complètent et s'intègrent dans l'unité spirituelle entre eux (bien que dans la distinction des missions particulières) et avec la hiérarchie.
Le charismatique est un instrument de l'Esprit-Saint et, comme tel, il doit être docile et disponible pour la réalisation d'un plan qu'il ne connaît pas lui-même dans toute son ampleur, mais que la Providence divine qui l'a prédisposé connaît bien.
Le charismatique est l'administrateur d'un trésor qui doit servir au bien de tous. Il ne peut pas l'accaparer pour lui-même, pas même un instant. Gare à lui s'il se laisse détourner de cette fin ! Qui a en garde un trésor veille aussi à dissuader toute tentative de l'ennemi pour le lui ravir.

Vous, pèlerins sur la terre, combien en avez-vous eu de signes, d'appels et de prodiges de la part de ma Mère, de mes saints, combien ! Mais les ténèbres de l'orgueil ont rendu aveugles fidèles, prêtres et même un çertain nombre de Pasteurs. On a refusé la lumière, on a refusé les intenses appels intérieurs et extérieurs, de sorte que vous vous êtes éloignés toujours davantage de Dieu.
-Qu'adviendra-t-il, Seigneur ? Qu'adviendra-t-il, mon Jésus ?
-Tu sais ce qui adviendra. Miséricorde et Justice divines ne peuvent tolérer que l'on continue, avec une monstrueuse ingratitude, à peupler l'enfer. Dieu ne peut tolérer davantage que l'ordre établi (ordre moral, social, international, mondial) soit si effrontément bouleversé par l'Ennemi. Il ne peut tolérer que le Rebelle et ses légions puissent régner encore en maîtres sur l'humanité rachetée par Moi.
Je te le répète, et que les évêques et les prêtres se le mettent bien en tête, que si "I'inimicus hominis" est entré dans la vigne, c'est aussi parce que ceux à qui la vigne a été confiée n'ont pas veillé, ne l'ont pas clôturée et défendue avec les moyens mis à leur disposition. Qu'ils fassent sur cela un sévère examen de conscience ! On ne désarme pas en face d'un ennemi aguerri et toujours aux aguets.
Faiblesse, inconscience et ambitions ont été les portes ouvertes à l'Ennemi. Les relâchements des religieux et religieuses, des consacrés en général, qui se sont doucement adaptés aux astuces de l'Ennemi sous l'influence du néo-paganisme, ont été autant de barrières abattues.
La prolifération des théories douteuses de certains théologiens, assoiffés d'eux-mêmes plus que de vérité, a augmenté le chaos dans mon Eglise. Le dommage causé aux âmes ne peut être évalué par un esprit humain. Moi seul, Juge éternel, en vois la gravité, en mesure l'ampleur, en estime la responsabilité et les conséquences. Ces théologiens ont foulé Dieu aux pieds, ils ont transpercé mon Corps mystique, ils ont profané mon Sang, ils ont acheminé beaucoup d'âmes sur la route de la perdition.
Serviteurs et collaborateurs de Satan, ils ont relevé leur tête superbe contre mon vicaire, pour répéter le cri diabolique "Non serviam".
Si ces serpents ne se convertissent pas, ils périront au milieu des flammes de l'enfer, de cet enfer auquel ils se sont refusés à croire.
Moi, Je suis Juge d'infinie Miséricorde, mais aussi de terrible Justice.

Les tièdes abondent

Tu iras, mon fils, porter les messages aux évêques et aux prêtres. Qu'ils méditent sur les responsabilités qui pèsent sur leur conscience.
Je t'ai dit que ne manquent pas les saints évêques et les très bons prêtres, mais malheureusement aussi abondent les tièdes, les indifférents, les présomptueux; ne manquent pas les hérétiques et les mécréants.
Cela ne semble-t-il pas absurde et anachronique ? Et pourtant c'est la réalité.
Prie, mon fils. Ne te lasse pas, offre-Moi tes souffrances. De toi Je veux faire une lampe, un instrument dans mes mains pour le salut de beaucoup de tes confrères.
Ne te soucie pas de l'opinion des hommes. Ne détourne pas ton regard de Moi qui t'aime.

Je te bénis, en même temps que ceux qui travaillent avec toi pour la diffusion de mes messages.
(Source : Editions du Parvis – Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles – 1990 – chapitre 129 pages 262/265).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum