Le juste vit de la foi (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le juste vit de la foi (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Aller en bas

Le juste vit de la foi (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles). Empty Le juste vit de la foi (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Message  Invité le Lun 31 Oct 2011 - 6:04

28 mai 1978
«Le juste vit de la foi». La foi trouve sa raison d'être en Moi, qui suis l'éternelle Parole vivante de Dieu, trouve sa raison d'être en Moi, qui suis la Vérité, laquelle a rendu témoignage de Moi, Voie, Vérité et Vie.
Fils, tu voudrais toujours connaître le pourquoi de chaque chose. Je t'ai averti de ne pas le faire, pour que ta foi soit parfaite et qu'elle te conduise au total abandon à mon Coeur miséricordieux.
Aujourd'hui, c'est la fête de mon Corps et de mon Sang. Ce mystère doit être accepté et vécu sur base de la véracité de ma Parole. Ce mystère, déjà annoncé à plusieurs reprises dans la Sainte Bible, révélé ensuite par Moi, institué durant la Dernière Cène, est le don le plus grand que Dieu pouvait faire à l'humanité, mais spécialement à son Eglise, pour la vie même de cette dernière. Il est au centre des épreuves exigées par le Père pour l'entrée dans le Royaume des Cieux; il est l'objet de ces épreuves; il en constitue l'âme, qui se transforme en vie par l'espérance et l'amour. Oh! si les hommes, mon fils, savaient préserver leur coeur pur et exempt du péché, quelle force, quelle lumière ils trouveraient dans ce mystère d'amour. Le mystère de mon Corps et de mon Sang est tout ce que Dieu, dans son infinie munificence, a pu et voulu donner à l'humanité, comme témoignage de son Amour infini pour cette humanité.
L’Amour me tient prisonnier dans le Mystère eucharistique
Miracle continuel, mon fils, qui ne le cède en rien au miracle de la création de l'univers, de la Rédemption, qui ne le cède en rien à tous les miracles accomplis dans le temps, avant et après ma venue, source perpétuelle placée dans le monde pour que les hommes puissent durant leur bref cheminement sur la terre s'approcher de la Source de Vie et se nourrir de cette Vie comme les Hébreux dans le désert se nourrirent de la manne que le Père faisait tomber du ciel pour qu'ils ne deviennent pas la proie de la mort. Celui qui mange ce Pain aura la Vie et ne mourra pas éternellement, mais celui qui, de propos délibéré, n'en mange pas et celui qui en mange indignement périront éternellement.

-Oh, mon cher Jésus, Toi qui connaissais depuis toujours le sort qui était réservé à ta Divine Présence dans le mystère de l'Amour par l'ingratitude et la méchanceté humaines, comment donc ne T'es-Tu pas préoccupé d'empêcher un tel mal ?
-L'Amour qui m'a conduit sur la Croix est le même Amour qui me tient prisonnier dans le Mystère eucharistique. Mon amour pour les hommes est infini et dépasse de très loin la méchanceté et l'ingratitude humaines.

Mon fils, les motifs de crédibilité de ce grand mystère ne manquent pas ; bien plus, non seulement ils ne manquent pas, mais ils abondent. S'il y a des chrétiens qui affirment ne pas y croire, c'est uniquement par une volontaire et coupable ignorance religieuse; s'il y a des chrétiens qui profanent le mystère de l'Amour, c'est parce que ces chrétiens se sont donnés corps et âme à Satan, lequel a si profondément pénétré dans leur coeur qu'il en est devenu le maître absolu.

L' heure est proche et inévitable
Si, ensuite, il y a des prêtres, et il y en a tant, et pas seulement de simples prêtres, qui célèbrent de façon sacrilège le Sacrifice de la Messe, ceux-ci, comme les anciens prêtres hébreux, dominés par les deux concupiscences de l'esprit et de la chair, ne peuvent comprendre et ne peuvent voir, parce qu'ils sont enveloppés de la même obscurité démoniaque, de sorte qu'on peut dire d'eux avec raison : « L'homme naturel n'est pas en état de recevoir ce qui vient de l' Esprit de Dieu. » (I Co 2,14)
Mon fils, tu connais parfaitement l'état de terrible dépression dans lequel est tombée mon Eglise. Désormais, elle en est saturée. Tous les appels n'ont servi à rien, l'heure est proche et inévitable, et mes ennemis, les nouveaux Judas vendus aux puissances obscures du Mal, seront détruits et dispersés comme poussière au vent.
Prie, mon fils, répare par tes souffrances ! Il importe peu que tu comprennes; il importe qu'avec une grande humilité tu puisses croire, croire fermement en Moi, Parole vivante et éternelle de Dieu, présent dans mon Eglise dans le grand mystère de l'Amour et de la Foi, présent et très souvent «seul» dans mes tabernacles.

Je te bénis, fils, et avec toi toutes les personnes qui te sont chères.
(Source : Editions du Parvis – Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles – 1990 – chapitre 139 ( pages 279/280
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum