Rédemption - sanctification pour tous (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Rédemption - sanctification pour tous (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Aller en bas

Rédemption - sanctification pour tous (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles). Empty Rédemption - sanctification pour tous (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Message  Invité le Ven 11 Nov 2011 - 10:00

26 novembre 1976
Le Père, Créateur et Seigneur de toutes les créatures et de toutes les choses, les dirige avec sagesse, bonté et amour infini vers la réalisation de leur fin, dans l'harmonie de l'univers.
De mon Eglise elle-même, née et sortie de la blessure de mon Coeur, - société humaine et divine, terrestre et céleste, en harmonie et conformité avec le Père - les âmes sont appelées à faire partie pour que toutes et chacune puissent atteindre leur fin, leur sanctification sur la terre et leur glorification dans le ciel, à la place qui leur est assignée.
Dans toute société, tous ne font pas et ne peuvent pas faire les mêmes choses, mais chacun, en suivant ses aptitudes -il serait plus exact et conforme à la vérité de dire en suivant sa vocation- accomplit cette mission voulue et prédisposée par le Suprême Ordonnateur pour le bien de tous.
Et c'est ainsi que les créatures, même si elles n'en sont pas toujours et pas toutes conscientes, s'intègrent et se complètent, par un acte d'amour réciproque, essentiel à la vie en société et à la survie de la nature humaine, dans un acte d'amour naturel qui forme le ciment de l'union pour faire de tous une seule famille, une seule société, où les différents membres ne sont pas et ne doivent pas se considérer ordonnés à leur seul bien personnel, mais plutôt au bien commun de tous.
C'est ainsi que le Père a ordonné et ordonne la société humaine.

Mission de mon Eglise

Celui qui se révolte contre les desseins du Père, Créateur et Seigneur, Suprême Ordonnateur de toutes les choses et de toutes les créatures, enfreint le droit divin et naturel et pèche gravement contre Dieu et contre ses frères, c'est-à-dire contre la société, provoquant une série de désordres personnels d'abord, sociaux ensuite, d'une gravité illimitée.

C'est pourquoi l'actuelle organisation sociale des peuples, capitalistes et communistes, de même que certaines situations dans mon Eglise appellent et crient vengeance devant Dieu.
Les hommes et les chrétiens ont enfreint l'ordre préétabli en foulant aux pieds le droit et la justice; Dieu ne peut plus tolérer cela davantage et les confondra dans la rencontre avec le Christ libérateur et rédempteur ...


Mon Eglise est fondée sur les principes généraux sur lesquels doit être établie la grande famille humaine, mais mon Eglise se distingue de toutes les autres sociétés humaines par son organisation, en tant que société parfaite, où l'humain et le divin se rencontrent, s'entrelacent et se fondent, de sorte qu'elle se différencie, se distingue et s'élève au-dessus des familles, des peuples, des autres sociétés humaines, précisément à cause de sa nature mystérieuse qui a pour fin de guider et d'orienter les peuples, par la lumière des vérités dont elle est dépositaire et gardienne, sur la voie du salut éternel.
Aucune autre société, en dehors de mon Église, n'a une égale mission, par conséquent une égale dignité et action salvatrice ! Mais qu'il soit bien clair que la grandeur de mon Eglise ne tire pas son origine du faste, de la richesse, de la pompe, de l'extériorité, mais toujours et uniquement du mystère de sa nature, humaine et divine, de sa mission dans le monde, qui est de guider les hommes et les peuples vers la Patrie céleste.

Dans l'Eglise, le sacerdoce a une place de première importance

Tâche noble et ardue, mais réalisable. Le mystère de l'Eglise se reporte aussi sur le sacerdoce qui, par son institution hiérarchique, occupe une place de première importance.
De mon sacerdoce découle la royauté; Moi Je suis le Roi souverain et éternel. Par Moi toutes les choses ont été faites et toutes m'appartiennent, et de ce royal et éternel sacerdoce, Je rends participants ceux qui ab aete no ont été choisis par mon Père céleste.
Ces élus, créatures humaines, sont investis de ma divine et royale dignité sacerdotale, avec le devoir de devenir dans mon Eglise collaborateurs et corédempteurs, pour la réalisation du mystère du salut qui est en cours.
Mon fils, il n'est pas possible de t'expliquer en termes humains la grandeur humaine et divine de la nature, du pouvoir, de la dignité du sacerdoce, parce que vos paroles, vos mots, ne peuvent pas expliquer le divin, le surnaturel, l'éternel, l'infini... mais une attentive réflexion de la part de mes prêtres sur le mystère dont ils sont participants peut servir à rendre ces derniers plus responsables, plus attentifs à leurs devoirs.
Je te bénis et avec toi Je bénis tous ceux qui te sont particulièrement chers. Aime-Moi et offre-Moi tes souffrances et tes prières pour la conversion de beaucoup de mes prêtres.
(Source : Editions du Parvis – Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles – 1990 – chapitre 6 (pages 19/21).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum