"L'Illumination de la conscience," d'après la Fille du Oui !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

"L'Illumination de la conscience," d'après la Fille du Oui !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "L'Illumination de la conscience," d'après la Fille du Oui !

Message  Octo le Mar 15 Nov 2011 - 5:26

"L'ILLUMINATION DE LA CONSCIENCE," d'après la Fille du Oui !

Ma vie s’est accomplie. Maintenant, ma vie va se regarder (l’illumination des consciences)

by sylvieamiedejesus
Le 7 octobre, soir, partie 1


Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Plantagenet, Ontario,
par son instrument, la Fille du Oui à Jésus




2011-10-07 – Soir Partie 1



Jésus : En chacun de vos cœurs, la Source de Vie coule. La Parole est celle de Dieu. Toute parole doit porter l'empreinte de Dieu. Elle doit nourrir, elle doit habiter l'être d'amour. Tout ce que vous êtes, vous devez l'être pour Dieu, que pour Dieu. Vous êtes faits de l'amour de Dieu.

Mes petits enfants, que faites-vous de ce que je vous ai donné? Ces temps sont des temps de grâce, ces temps sont des temps de lumière. Regardez et vous verrez, vous verrez que le Ciel est avec vous sur la terre. Le Royaume de Dieu doit être en votre cœur. Vous devez vivre la Volonté de mon Père sur la terre. Parce que vous ne vivez pas la Volonté de mon Père sur la terre, vous souffrez. Les gens de ce monde souffrent parce qu'ils refusent la Volonté de mon Père. Vous qui êtes instruits par la Parole de Vie, vous qui avancez dans un temps où les autres ne voient pas, vous êtes là, ici, ce soir, pour que vous puissiez entendre ce que vous devez entendre po ur que le monde entier puisse comprendre.

Qu'est-ce que le monde entier doit comprendre? Que c'est le temps de Dieu pour la très Grande Purification de la chair. Une chair prévenue est une chair qui s'ouvre. La chair est vivante, la chair comprend ce qu'elle veut comprendre. La chair appartient à Dieu, la chair ne vous appartient pas, elle vous a été donnée pour que vous puissiez faire des œuvres et ces œuvres doivent être de bonnes œuvres pour Dieu. Ce que vous êtes, vous devez l'être dans l'action. Lorsque vous vous accomplissez pour faire votre travail, lorsque vous vous accomplissez pour faire ce que vous devez faire au quotidien, en la prière, cela doit être fait pour Dieu, pour mon Père. Tout doit monter vers mon Père.

Enfants d'amour, n'ai-je pas dit cela lorsque je suis venu sur la terre, marchant avec les gens de la terre? Est-ce que mes paroles ne sont pas vivantes? Elles sont vivantes mes paroles puisque vous les entendez par la puissance de Dieu. Enfants de la Divine Volonté, j'ai choisi pour vous : elle est instrument entre les mains de la Divine Volonté. Tout ce qu'elle entend sort par ma Volonté et tout ce qu'elle est, elle l'est pour moi. Ces deux instruments sont pour moi afin que vous soyez, vous, témoins de mon agir. Je vous prépare depuis des années, mes enfants, à ce qui s'en vient.

On parle d'événements, on parle de ce que la terre va subir, mais on ne veut pas parler de moi. Si on entend parler des événements, si on se prépare à vivre cela, c'est parce que le Ciel a parlé. Satan ne vous instruira pas, mais il s'arrangera pour mêler les cartes. Aujourd'hui, les gens de la terre sont troublés par les événements. Ils sont dans la peur, la peur de disparaître de la surface de la terre. La terre appartient à mon Père, elle n'appartient pas à Satan, mais les gens de la terre ont choisi de ne pas écouter le Créateur. Tout leur avait été donné, tout leur avait été présenté, mais ils ont dit : 'Non, je veux marcher sur cette terre en être indépendant, je veux marcher sur cette terre avec mes propres connaissances, ma volonté'. Et l'homme marcha et la femme marcha. Tel était leur choix.

Encore aujourd'hui les gens sur cette terre marchent dans leur volonté humaine et ils marchent dans la peur. Ils ne comprennent pas que ce qu'ils sont en train de faire est contre eux-mêmes. Il y a des bouleversements de par le monde parce que l'homme subit ses conséquences. L'homme et la femme sont imbus d'eux-mêmes, ils ne veulent pas croire en la Parole Vivante, ils rejettent du revers de la main la Bible, ils rejettent ce qui est vivant. L'homme a reçu du Ciel ce qu'il devait connaître par les prophètes.

Je vous préviens encore, mes enfants, que le temps que vous vivez est achevé. Votre temps, dans votre volonté humaine, est achevé. Écoutez ma Voix qui sort et qui se fait entendre. Telle est ma Volonté. Moi, le Fils de Dieu bien-aimé du Père, je parle en présence même de vous, mes enfants choisis. Moi, le Fils choisi, l'Élu, pour venir sur cette terre, je vous ai parlé de la Volonté de mon Père et je fais la Volonté de mon Père. Ce qui est, est de la Volonté de mon Père. Que celui qui croit entre dans cette grâce. Que celui qui refuse demeure dans sa noirceur. Tout ce que vous êtes, vous devez l'être pour Dieu et tout ce que vous voulez être pour vous-même demeure dans votre vous-même.

Mes enfants, depuis tant et tant et tant de temps à vous parler, qu'avez-vous compris? Seuls les petits ont laissé leur intérieur ouvert. Ceux qui ne voulaient pas passer avant Dieu, ceux qui laissaient leur volonté humaine de côté, ne voulant croire qu'en Celui qui EST, sont les petits. Vous avez tous, mes enfants, été devant ma Volonté. Certains d'entre vous ont fait leur volonté. Dans la souffrance, ils ont compris qu'il fallait faire ce qui devait être fait pour entrer dans la grâce de la Lumière. Vous êtes tous présents, mes enfants, devant Celui qui parle à travers ces instruments. C'est moi, le Fils de Dieu, le Bien-aimé du Père, le Ressuscité, qui vous dis ces paroles.

Le temps que le Ciel vous avait accordé, maintenant, est terminé. Les petites poussières qui tomberont seront des poussières de rappel pour que vous puissiez réaliser que cela s'accomplit. Le Ciel vous a donné ce temps. Le Ciel vous a guidés et il vous a montré le chemin. J'appelle tous les enfants de la terre à écouter la Voix du Seigneur. J'appelle tous les enfants qui ont reçu et qui doivent donner. Soyez les premiers à entendre ce qui est. Je vais frapper le cœur, je vais pénétrer et laisser voir la lumière. Que tous ceux qui entendent ces paroles soient enveloppés de ma Volonté. Je vais vous parler maintenant de ce qui est.

Vous entendrez un grand Vent. Vous pénétrerez dans vos demeures ( ici nos demeures sont notre intérieur ). Ce Vent se fera connaître à vous. Il vous saisira par l'intérieur. Vous connaîtrez une grande douceur. Vous ressentirez un repos vous envahir. Vous demeurerez dans ce repos sans vous inquiéter. Personne de ceux qui se seront laissé envahir et qui connaîtront ce repos ne s'inquiétera de ceux qu'ils aiment, car ils sauront que Dieu a tout préparé. Du vieillard au petit bébé, tous, vous serez dans ce mouvement d'amour. Je révèle à vous, mes enfants, ce qui est, afin que vous soyez le tout de mon Tout, en mon Tout. Personne n'échappe ra à ce mouvement d'amour.(ici on parle de l'Avertissement)


Vous, mes choisis, vous tous de par le monde, en votre cœur tout se passera. Tout est pour Dieu. Avancez, enfants d'amour, et n'ayez crainte. Le Ciel s'ouvre à vous, le Ciel vous parle, le Ciel vous dit ce qui est. Ne croyez pas que cela est de la fiction. Ne croyez pas à ces mensonges. Je vous dis, moi, la vérité, car je suis la Vérité. Vous saurez que tout est vrai lorsque vous serez abandonnés dans ce mouvement. En ce moment même, il est pour vous un mouvement d'amour, il vous fait vivre la connaissance. Qui peut vous faire vivre la connaissance? Vous qui avez tant voulu, soyez dans cette révélation présente.

C'est moi qui vous amène à connaître, c'est moi qui vous amène au présent. Mon présent est en moi. Je me donne à vous, donnez-vous à moi. Soyez dans ce mouvement, mes enfants. Ne perdez pas un seul instant en dehors de ce présent, car lorsque vous perdez un instant en dehors de ce présent, c'est que vous vous maintenez encore dans vos interrogations. C'est moi qui viens vous chercher là où vous êtes : en dehors du présent. C'est moi qui vous amène à savoir et à connaître le présent.

Qui est dans l'éternité? Que Dieu. Qui est l'éternité? Dieu. Qui croit en moi a la vie éternelle. Qui croit en ce que je dis est en l'éternité. Qui se tient en dehors de cette éternité n'est pas présent, il se maintient dans sa propre volonté. Je vous amène à vivre ces instants de présence. Connaissance, ô connaissance, sois pour ces enfants une réalité. J'arrête cet instant de connaissance pour vous apprendre.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Ce que nous venons d'entendre, c'est ce que le Seigneur attend de nous. Le Seigneur, il nous a préparés à cet instant. Cet instant se fera, telle est la Volonté de Dieu. Qui peut analyser les paroles de Dieu? Personne. Nous avons vécu des souffrances, nous avons vécu tant d'éloignement envers notre Dieu, notre seul Dieu. Aujourd'hui, l'Église est dans une souffrance parce que la volonté humaine a pénétré l'Église. Nous devons tout accepter comme le Seigneur le veut.

Si nous nous regardons aujourd'hui, nous allons nous apercevoir combien notre chair est souffrante, combien notre chair a de la difficulté à croire en ce que nous venons d'entendre. Nous sommes tous là à entendre des paroles qui viennent directement du Ciel, et comment réagissons-nous? Des milliers d'années à attendre cet instant. Le peuple de Dieu attend sa libération, le peuple de Dieu est nous. Nous ne formons qu'un seul peuple. Nous sommes tous les créés de Dieu. Nous venons de notre Dieu et notre Dieu nous annonce que le temps est arrivé, et comment sommes-nous? Regardons-nous : nous voulons y croire, nous nous efforçons d'y croire. Nous ne sommes pas dans notre nature, n ous sommes en dehors de notre nature. Si nous étions en notre nature, il y a quelque chose qui sortirait de nous et qu'on ne pourrait pas retenir : notre amen, notre amen, ta Volonté!

Ma vie s'est accomplie. Maintenant, ma vie va se regarder, mais nous constatons les petites poussières qu'il faut qu'elles tombent encore. Voilà notre tribut. Si nous étions dans cette foi que Dieu nous a demandé d'être, nous aurions tous prononcé notre amen avec un cœur, avec un seul cœur : l'Église.

Nous avons tous été instruits depuis plusieurs années. Dieu nous a parlé en notre cœur qui ne formait qu'un seul cœur. Il est sorti de nous des paroles qui nous ont guéris, qui nous ont libérés, mais il en reste encore, n'est-ce pas, puisque nous n'avons pas sorti ce que nous aurions dû sortir. Parce que cela est, nous devons le vivre et Dieu prévient : nous serons torturés par tout ce que nous, nous sommes. "Est-ce que c'est vrai? Est-ce que ce n'est pas vrai? C'est-tu le temps? Comment cela va se passer? Est-ce que je vais bien entendre le Vent? Est-ce que ce Vent ne sera pas un vent trompeur?" Nous le saurons, nous le saurons par la paix qui nous envahira. Qui, en dehors de Dieu, peut nous apporter la paix?

Salle : Personne.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Alors, nous le saurons. À nous de nous préparer. Pensons que cela peut arriver à n'importe quel moment maintenant. Est-ce que nous sommes prêts? Nous devons nous maintenir amour, amour, amour, amour devant notre Dieu, amour pour ce que Dieu a fait de nous. Dieu m'a créé, Dieu nous a créés.

Tout ce que nous sommes, nous le sommes parce que c'est Dieu qui l'a voulu. J'ai mon caractère et ce caractère doit répondre à Dieu. Je dois m'en servir pour la plus grande Gloire de Dieu. Dieu s'est penché sur moi et il a créé l'être que je suis pour sa Gloire. Ce que je suis, je le suis pour Dieu. C'est lui que je dois servir et je ne dois pas me servir. Je n'ai pas à m'adorer, mais à adorer mon Dieu. Je n'ai pas à pleurer sur moi, mais à me consacrer qu'à Dieu. Je dois m'ouvrir pour Dieu et ce que je suis, je dois l'être tout entier. J'ai à m'accomplir à chaque instant, parce que mon accomplissement c'est l'œuvre de Dieu pour moi. J'ai des mains, bien, ces mains doivent servir Dieu, et ce qu'elles doivent créer par Dieu, par les grâces, est présent é constamment à Dieu.

Présent, futur et passé sont dans mes mains. Voilà ce que je vais présenter à Dieu et c'est aujourd'hui que j'accepte cela, c'est aujourd'hui que j'accepte les œuvres que j'ai accomplies. Je ne me tricherai pas et je ne voudrai pas qu'on me triche. Je vais donc regarder qui je suis et aimer qui je suis, et si mes œuvres n'ont pas été les œuvres que j'aurais voulu être, je sais maintenant qui je suis : un enfant de Dieu. J'ai toujours eu besoin de Dieu, mais les moments où je n'ai pas été vers Dieu, aujourd'hui, je les lui donne. J'ai toujours été pour mon Dieu, mes œuvres n'ont pas toujours été pour mon Dieu. Aujourd'hui, je redonne à Dieu toute œuvre bonne : pour chanter la Gloire de Dieu, mauvaise : pour crier la miséricorde Dieu. Je suis enfant de Dieu, et je me regarde comme enfant de Dieu. Il m'a aimé jusqu'à donner sa Vie pour moi, pour qu'un jour je puisse regarder mes œuvres. Il a connu mes œuvres avant que moi j'accomplisse toute œuvre, et son Sang m'a enveloppé.

Voilà qui je suis. Et que je pénètre mes pensées, bonnes ou pas bonnes, ces pensées sont à Dieu, vais-je donc retenir ces pensées? Aujourd'hui, je sais qu'elles ne m'appartiennent pas, que ces pensées appartiennent à Dieu et qu'elles se donnent totalement à Celui qui en connaît le contenu. Tout est à Dieu. Mes paroles appartiennent à Dieu : passées, présentes et futures, elles appartiennent à Dieu. Je ne me chargerai pas d'un fardeau qui est à Dieu. Il a pris tout de moi et, aujourd'hui, je consens avec mon intelligence, avec mon oui, à tout lui donner, car à la minute où je vis, tout se présente : je me présente devant mon Dieu, je me suis présenté devant mon Dieu et je me prése nterai devant mon Dieu, car je suis enfant de la Divine Volonté. Je fais un tout de moi, car je le consens.

Mon Dieu est mon juge : "Je te supplie, ô mon Dieu, juge-moi, ne me laisse pas me juger. Je te donne tout, mon Maître! En te donnant tout, ô mon Maître, tu vas tout prendre." Donc, je vais me retrouver comment? Je vais me retrouver comme un bébé, et un bébé ne peut pas se juger. Dieu prend tout sur lui. Dieu va aller jusque-là et Dieu nous a avertis qu'il irait jusque-là. «Je vais tout prendre et, avec ma force, mes enfants, je vais vous accompagner. Jamais, vous ne serez seuls.» N'est-ce pas les paroles que notre Dieu, notre Sauveur, m'a fait écrire? Qui a lu "Amour pour tous les Miens"? Vous l'avez lu ou vous ne l'avez pas lu? Avez-vous lu le 1, 2, 3, 4? Si vous ne les avez pas lus, vous allez les lire! Il en dépend de notre vie éternelle! Avons-nous compris la Bible, l'Ancien Testament au Nouveau Testament? Qui l'a compris? Levez la main. Ne levez pas la main si vous ne l'avez comprise qu'un petit peu. Qui l'a compris pour la vivre sur la terre, comme au Ciel? Personne? Bien, merci, vous n'êtes pas menteurs.

Les quatre livres, ces quatre volumes, ces quatre tomes, appelez-les comme vous voulez, ont été écrits par Dieu lui-même, par le Ciel. Même lorsque Marie parlait, elle parlait parce que c'était le Ciel qui le voulait. Lorsqu'une âme parlait, c'était parce que le Ciel le voulait. C'est Dieu, de la page, le couvercle, jusqu'à la dernière, le couvercle, des quatre. Et l'instrument que je suis vous le confirme : "Que je meure instantanément si cela n'est pas la vérité! Devant Dieu, devant mon Sauveur, devant Dieu le Père, devant Dieu le Saint-Esprit, devant la Vierge Marie, devant tous les saints et saintes du Ciel, devant toutes les âmes du purgatoire, que je meure en enfer si je conte des mensonges". Vous n'avez pas compris le dernier mot : mensonges. "Si je conte un mensonge, que je passe, pour l'éternité, en enfer!"

Tout ce qui est écrit, que ce soit un 'je', un 'et', a été dicté par Dieu. Et ce qui est écrit, notre Dieu sera avec nous et sa Passion sera avec nous jusqu'au dernier qui devra répondre, que ce soit un oui ou un non. Tous ceux qui vont vivre cet instant – et il n'en manquera aucun de ceux qui seront sur la terre vivants – seront dans la Passion du Christ. Alors, lorsque Dieu dit : «Soyez un bébé», un bébé n'a rien à lui. Alors, apprenons à tout donner à Dieu, et il faut commencer si vous n'avez pas commencé : pensée, regard, écoute, parole, action, sentiment, il faut tout donner à Dieu. Il faut mourir, il faut mourir en le Christ, il faut tout lui donner.

Croyez en ce que vous entendez. Ce moment que nous avons entendu est vrai. J'ai entendu ces mots et je les ai répétés. Vous avez entendu ces mots comme moi et cela est la vérité. Nous avons à donner parce que nous n'avons pas sorti notre amen! Voyez-vous qu'on a à donner? Il faut s'accomplir. Ces moments sont très importants et cela se fait connaître de par le monde. Nous ne sommes pas les seuls privilégiés. Oui, c'est un privilège d'avoir entendu notre Seigneur. Ne vous occupez pas du son que cela a pris. Mon son, s'il s'en est servi, c'est son affaire. Ce qui est important, il l'a dit : «Je suis la Parole Vivante». C'est ça qui est présent : la Parole, la Parole de Dieu.Nous avons à nous laisser entre les mains de Marie pour qu'on puisse vivre ces p'tites, p'tites, p'tites poussières dans ce petit, petit, petit, petit temps.

Vous savez, il y a de nos amis qui sont pris par un cancer et qui sont en train d'agoniser. Comment vivent-ils les derniers moments? La plupart, ils vivent seulement que les dernières secondes parce que la chair est tentée. Elle se garde toujours l'espoir de ne pas quitter la terre. La volonté humaine qui fait souffrir la chair : tu vas quitter tes enfants…, t'es bien trop jeune encore…, t'es pas prêt…, t'as trop de projets…, c'est pas le temps : volonté humaine qui fait souffrir la chair parce que la volonté humaine écoute qui? Celui qui ne veut pas que la chair s'abandonne : Satan, le menteur, qui envoie ses acolytes qui font souffrir la chair. Mais à un moment donné, là, la chair, il faut qu'elle réponde à son dernier souffle et, au dernie r souffle, il y a comme un étourdissement : l'air ne rentre plus. La chair, maintenant, elle sait qu'elle est en train de vivre son dernier moment sur la terre. Elle crie, mais rien ne sort; alors, elle laisse pénétrer la mort, car elle ne peut plus résister. Là, la mort a pris la chair : 'Tu n'as pas été fidèle à ton éternité, je te fais connaître ton choix.' N'est-ce pas notre choix? N'oublions pas que Dieu avait averti : «Il t'arrivera un grand malheur si tu vas vers la connaissance du bien et du mal». À cet instant, la mort présente à la chair son choix.

Ce que l'être humain doit savoir, c'est que lorsque la mort vient chercher la chair, il reste encore un temps. C'est à ce moment que l'être humain, avec son âme, doit prendre un choix : Dieu ou moi. C'est le même choix qu'Adam et Ève avaient à choisir : Dieu ou moi. Sur la terre, nous avons dit : moi. Mais là, on quitte la terre. À cet instant où on doit vivre ce moment, c'est le moment où la chair quitte la vie sur la terre. On se retrouve devant une vérité. Dieu nous dit : «Je t'ai donné la vie, me donnes-tu ce que je t'ai donné?» Et à nous de choisir : oui ou non. Si la personne qui quitte et qui vit ce moment dit : oui, voici ma v ie, alors là, elle a l'éternité, mais si elle dit non, elle a la Mort éternelle pour l'éternité.

Nous devons donner tout à notre Dieu, pour qu'au moment de ce choix-là nous soyons libérés de tout. Lorsque nous allons, par la puissance de Dieu, entrer en nous – n'est-ce pas ce qu'il nous a dit tantôt? – nous pénétrerons notre intérieur et on devra regarder tout ce qui a été dans notre vie, absolument tout. Et tous ceux qui verront cela devront choisir : «Je vais te montrer ta vie et tu vas regarder avec ce que tu as consenti à être.» La miséricorde de Dieu, y croyez-vous? (R : Oui.) Alors, recourons à la miséricorde de Dieu. Allons tout de suite, tout de suite, nous réfugier dans la miséricorde de Dieu, car si nous attendons le moment où on entrera en nous, tout commencera.

Là, il nous donne ce petit temps-là. 'Oh! Je vais aller tout donner à la miséricorde de Dieu! Je vais prendre une assurance!' Hein? C'est notre façon de parler. Je vais m'assurer que je vais dire toujours oui pour chaque action, pour chaque regard, pour chaque pensée, vous avez compris, hein? Pour chaque sentiment, pour chaque parole. Oui, oui, oui, oui! Alors, si j'ai été tout donner ça à Jésus, et lui qui me donne sa miséricorde, hein, c'est avec ça que je vais me présenter quand le moment commencera. N'est-ce pas le plus grand mouvement de la miséricorde? La miséricorde de Dieu va être… hein, il l'a dit l'autre fois : grande, grande, grande, grande , grande, grande, grande. Oui, elle va être grande la miséricorde de Dieu! Et voilà! Et c'est ça que Dieu est, en ce moment même, en train de nous enseigner.

Jésus est venu sur la terre pour enseigner et il nous enseigne encore. Il faut tout donner à Jésus pour tout recevoir de Jésus : la grande miséricorde de Dieu. Allez-vous continuer encore de vous inquiéter pour vos enfants? Combien d'entre vous sont en train de s'inquiéter? Vous êtes lourds sur les épaules! Laissez à Dieu ce qui est à Dieu. Vous êtes présents et vous n'êtes pas présents. Je vous sens là et, en même temps, je vous sens qui reculez en arrière! Restez avec nous!

Enfants de la Divine Volonté, soyons ensemble! Soyons un seul cœur et ne séparez pas votre cœur en mille morceaux, car nous saurons. Si Dieu permet que nous sachions ça, Dieu permet aussi qu'on se soutienne. On ne sait cela que pour être ensemble. À cet instant même, nous sommes en train de nous laisser instruire par Dieu. Ne perdez pas une seconde, une fraction de seconde, laissez-vous prendre par la puissance de Dieu. Et c'est très important ce que nous entendons. La miséricorde de Dieu veut se faire connaître pour que nous puissions l'accepter. Nous sommes dans le Précieux Sang de Dieu, nous n'avons jamais sorti du Précieux Sang de Dieu.

Lorsque Jésus a laissé couler son Précieux Sang sur la Croix, c'est sur nous que cela coulait. Nous avons tous été purifiés par Dieu, mais avons-nous tous vécu en connaissance de cause cela? Nous pouvons en témoigner par petites bribes : j'ai pardonné, j'ai souri, j'ai encouragé, j'ai soutenu. Tout ce que nous avons fait de bon, c'est que c'est Dieu qui purifiait notre chair, mais il reste ces moments où nous avons manqué de foi. Cela nous a amenés à dire des mensonges, à avoir peur, à nous mettre en colère, à nous éloigner des sacrements, et encore et encore tout ce qui nous a fait connaître la souffrance. Dieu nous maintient dans son Précieux Sang parce que nous avons besoin de lui. Nous avons besoin d'être purifiés en notre âme et en notre chair pour vivre ce moment de miséricorde.

Lorsque nous sommes enveloppés du Précieux Sang de Jésus, lorsque nous sommes devant ce que nous avons fait et qui n'était pas de Dieu, là, nous donnons, nous donnons à Dieu ce qui est à lui et il prend, il prend, notre Dieu, il nous enveloppe de sa miséricorde. Il faut continuer jusqu'au bout. Une peur? Je te la donne. Une inquiétude? Je te la donne. Un doute? Je te le donne. Un moment dans le passé, je te le donne. Sans arrêt, il faut faire cela. Il faut se dépouiller de notre vieille carcasse.

C'est un moment où tous les enfants de Dieu auraient aimé vivre. Lorsqu'il a dit : «Maintenant, c'est le temps», comment avez-vous vécu ça, cet instant? J'avais les yeux fermés, moi, là. Alors, si on chantait un amen? Mais on le chante, là!

♪♪♪ Amen, amen, amen, amen, amen.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Criez-le! Criez-le, dans vos gestes, dans votre regard, dans vos paroles! Ne faites pas simplement vous balancer, allez-y de toutes vos tripes!

♪♪♪ Amen, amen, amen, amen, amen.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Personne ne vous obligera à le dire. Vous seuls vous le vivrez ce amen. À tous les jours, vous allez vivre ce amen. Il est à la hauteur de votre choix à cet instant même. Vivez-le ce amen! Ce amen n'est pas inventé, il nous appartient, il sort de notre cœur! Si vous ne le faites pas, c'est parce qu'il ne veut pas sortir de votre cœur, votre chair est en train de l'emprisonner! Allons-nous vivre encore dans cette chair meurtrie? On n'en veut plus. On veut y croire, il faut y croire.

Soyons des enfants! Ce sont les grands qui ne crient pas amen! Allons, fermez vos yeux et dites-vous, là : "Oh, j'ai quelques jours là, je crie parce que je sors du ventre de maman, là! Est-ce que ça vous prend une tape sur les fesses? (des rires)On est vivants! Croyez-vous que les apôtres ne crieraient pas leur amen? Eh bien! Moi, je vais le crier le amen.

♪♪♪ Amen, amen, amen, amen.

SOURCE : http://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com/2011/11/14/ma-vie-sest-accomplie-maintenant-ma-vie-va-se-regarder-lillumination-des-consciences/

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum