JESUS, A CESAREE MARITIME , PARLE AUX GALERIENS.
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

JESUS, A CESAREE MARITIME , PARLE AUX GALERIENS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JESUS, A CESAREE MARITIME , PARLE AUX GALERIENS.

Message  Invité le Sam 17 Déc 2011 - 8:36

JESUS, A CESAREE MARITIME , PARLE AUX GALERIENS.
( Maria Valtorta, tome 3, chapitre 14 pages 49/51 )

Jésus parle :

«Je veux dire à ces malheureux que Dieu aime, d’être résignés dans leur souffrance, d’en faire seulement une flamme qui rompt plus vite les chaînes de la galère et de la vie dans le désir de Dieu, cette pauvre journée qu'est la vie, journée sombre, orageuse, remplie de peurs et de privations, pour entrer dans le jour de Dieu lumineux, serein, sans plus jamais de peurs ni de souffrances. Vous entrerez dans la grande paix, dans l'infinie liberté du Paradis, ô martyrs d'un sort douloureux, pourvu que dans votre souffrance vous sachiez être bons et aspiriez à Dieu.»

Qui est Dieu ? Je parle aux gentils qui ne savent pas qui est Dieu. Je parle aux fils des peuples soumis qui ne savent pas qui est Dieu. Dans vos forêts, ô Gaulois, ô Ibères, ô Thraces, ô Germains, ô Celtes, vous avez quelque chose qui manifeste Dieu.

L'âme tend spontanément vers l'adoration, car elle se souvient du Ciel. Mais vous ne savez pas trouver le Dieu Vrai qui a mis une âme dans vos corps, une âme égale à la nôtre, fils d'Israël, égale à celle des Romains puissants qui vous ont subjugués, une âme qui a les mêmes devoirs et les mêmes droits à l'égard du Bien et à laquelle le Bien, c'est-à-dire le Dieu vrai, sera fidèle.

Soyez-le également, vous aussi à l'égard du Bien. Le dieu ou les dieux que vous avez jusqu'à présent adorés, dont vous avez appris le nom ou les noms sur les genoux maternels, le dieu auquel peut-être maintenant vous ne pensez plus parce que de lui vous ne voyez pas venir un réconfort dans vos souffrances, que peut-être vous arrivez à haïr et à maudire dans le désespoir de votre journée, n'est pas le vrai Dieu.

Le vrai Dieu est Amour et Pitié. Etaient-ils cela, par hasard, vos dieux ? Non. Ils n'étaient que dureté, férocité, mensonge, hypocrisie, vice, vol. Et maintenant ils vous ont laissé sans le minimum de réconfort qu'est l'espérance d'être aimés et la certitude du repos après tant de souffrances. Il en est ainsi, car vos dieux n'existent pas. Mais Dieu, le Dieu vrai qui est Amour et Pitié, et dont je vous affirme l'existence, c'est Celui qui a fait les cieux, les mers, les montagnes, les forêts, les arbres, les fleurs, les animaux, l’homme. C'est Celui qui inculque à l'homme victorieux de la pitié et un amour, semblables aux siens, à l'égard des pauvres de la terre.

Puissants, ô maîtres, pensez que vous avez tous la même origine. Ne vous acharnez pas sur ceux qu'un malheur a fait tomber entre vos mains et soyez humains aussi envers ceux qu'une faute a attachés aux bancs de la galère. De nombreuses fois l'homme pèche. Personne n'est sans fautes plus ou moins secrètes.

Si vous y réfléchissez, vous serez bons pour des frères qui, moins chanceux que vous, ont été punis pour des fautes que vous aussi vous avez commises, tout en restant impunis. La justice humaine est tellement incertaine dans ses jugements qu'il serait malheureux que la justice divine le fût également. Il y a des coupables qui ne semblent pas l'être, et des innocents que l'on estime coupables. Ne cherchons pas à savoir pourquoi. Ce serait trop d'accusation pour l'homme injuste et rempli de haine envers son semblable ! Il y a des coupables qui le sont bien réellement mais qui ont été portés au crime par des forces puissantes qui excusent en partie leur faute.

Vous, par conséquent, qui êtes préposés aux galères, soyez humains.
Au-dessus de la justice humaine, il y a la justice divine qui est bien plus élevée. Celle du Dieu vrai, de Celui qui a créé le rot et l'esclave, le rocher et le grain de sable. Il vous regarde : vous les rameurs, et vous préposés à la chiourme, et ...
malheur à vous si vous êtes cruels sans raisons. Moi, Jésus le Christ, le Messie du Dieu vrai, je vous en donne la certitude : Lui, à votre mort, vous attachera à une galère éternelle en confiant le fouet maculé de sang aux démons et vous subirez les mêmes tortures et les mêmes coups que vous avez infligés.
Car s'il y a une loi humaine qui prévoit la punition du coupable, il faut dans la punition ne pas dépasser la mesure. Sachez vous en souvenir. Celui qui est puissant aujourd'hui peut être misérable demain. Dieu seul est éternel.

Je voudrais changer le coeur et je voudrais surtout rompre les chaînes, vous rendre la liberté et vos patries perdues. Mais, frères galériens, si vous ne voyez pas mon visage, je n'ignore pas votre coeur avec toutes ses blessures.

En échange de la liberté et de la patrie terrestre que je ne puis vous donner, ô pauvres hommes esclaves des puissants, je vous donnerai une plus haute liberté et une meilleure Patrie. Pour vous, je me suis fait prisonnier et j'ai quitté ma patrie, pour vous racheter je me donnerai Moi-même, pour vous, même pour vous qui n'êtes pas l'opprobre de la terre comme on vous appelle, mais la honte de l 'homme oublieux de la mesure, dans la rigueur de la guerre et de la justice, je ferai une nouvelle Loi sur la terre et une douce demeure au Ciel. Rappelez-vous mon nom, fils de Dieu, qui pleurez. C'est le nom de l'Ami. Dites-le dans vos peines. Soyez assurés que si vous m'aimez, vous me posséderez même si sur la terre nous ne nous voyons jamais.

Je suis Jésus Christ, le Sauveur, votre Ami.


Au nom du Dieu vrai, je vous réconforte. Que la paix, vite, vienne sur vous.»
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum