Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Invité le Mar 1 Juin 2010 - 15:12

Très beau texte du Sacré Cœur de Jésus

Bonne lecture



http://pagesperso-orange.fr/tadou/s_coeur/chrono_d1.html


Cordialement dans le Christ

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Invité le Mar 1 Juin 2010 - 17:17

Très Belle Litanie du Sacré Cœur de Jésus



Litanies (I) du Sacré-Cœur
de Jésus

Seigneur, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.


Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié
de nous.
Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez
pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié
de nous.
Cœur de Jésus, Fils du Père éternel,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans
le sein de la Vierge Mère, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, d'une majesté infinie, ayez pitié
de nous.

Cœur de Jésus, temple saint du Seigneur, ayez pitié
de nous.

Cœur de Jésus, tabernacle du Très Haut, ayez
pitié de nous.

Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, ayez
pitié de nous.

Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l'amour,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, plein d'amour et de bonté, ayez
pitié de nous.

Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus, ayez
pitié de nous.

Cœur de Jésus, très digne de toutes les louanges,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, roi et centre de tous les coeurs, ayez
pitié de nous.

Cœur de Jésus, en qui se trouvent tous les trésors
de la sagesse et de la science, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, en qui réside toute la plénitude
de la divinité, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, objet des complaisances du Père
céleste, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, dont la plénitude se répand
sur nous tous, ayez pitié de nous

Cœur de Jésus, le Désiré des collines
éternelles, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, patient et très miséricordieux,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous
invoquent, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, rassasié d'opprobres, ayez pitié
de nous.

Cœur de Jésus, broyé à cause de nos péchés,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, percé par la lance, ayez pitié
de nous.


Cœur de Jésus, source de toute consolation, ayez pitié
de nous.

Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation,
ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, victime des pécheurs, ayez pitié
de nous.

Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en
vous, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent
dans votre amour, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, délices de tous les saints, ayez
pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
ayez pitié de nous.
Jésus, doux et humble de cœur. Rendez notre cœur semblable
au vôtre.

ORAISON: Dieu tout-puissant et éternel regardez le Cœur de votre
Fils bien-aimé, soyez attentif aux louanges et aux satisfactions qu'il
vous rend au nom des pécheurs. Apaisé par ces divins hommages,
pardonnez à ceux qui implorent votre miséricorde, au nom du
même,
Jésus-Christ, votre Fils, qui vit et règne avec vous, en l'unité
du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Litanies (II) du Sacré-Cœur de Jésus
SEIGNEUR, prends pitié de nous. R. Seigneur, prends pitié de
nous.
Seigneur, prends pitié de nous. Christ, écoute-nous. R. O Christ,
de grâce écoute-nous.
Père du Ciel, qui es Dieu. R. Prends pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui es Dieu R.
Esprit Saint, qui es Dieu, R.
Trinité Sainte, qui es un seul Dieu, R.
Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein
de la Vierge Mère, R.
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu, R.
Cœur de Jésus, d'une infinie majesté, R.
Cœur de Jésus, temple saint de Dieu, R.
Cœur de Jésus, tabernacle du Très-Haut, R.
Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, R.
Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité, R.
Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l'amour, R.
Cœur de Jésus, plein d'amour et de bonté, R.
Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus, R.
Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges, R.
Cœur de Jésus, roi et centre de tous les cœurs, R.
Cœur de Jésus, en qui se trouvent tous les trésors de la
sagesse et de la science, R.
Cœur de Jésus, en qui réside toute la plénitude
de la Divinité, R.
Cœur de Jésus, objet des complaisances du Père, R.
Cœur de Jésus, dont la plénitude se répand sur nous
tous, R.
Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles,
R.
Cœur de Jésus, patient et très miséricordieux, R.
Cœur de Jésus, libéral pour tous ceux qui t'invoquent,
R.
Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté, R.
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, R.
Cœur de Jésus, rassasié d'opprobres, R.
Cœur de Jésus, broyé à cause de nos crimes, R.
Cœur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort, R.
Cœur de Jésus, percé par la lance, R.
Cœur de Jésus, source de toute consolation, R.
Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection, R.
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, R.
Cœur de Jésus, victime des pécheurs, R.
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en toi, R.
Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent en toi, R.
Cœur de Jésus, délice de tous les saints, R.
Agneau de Dieu, qui effaces le péché du monde, pardonne-nous
Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effaces le péché du monde, exauce-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effaces le péché du monde, prends pitié de
nous, Seigneur.
Jésus, doux et humble de Cœur, rends notre Cœur semblable
au tien.
Prions: Dieu éternel et Tout-puissant, considère
le Cœur
de ton Fils bien-aimé, ainsi que les louanges et les satisfactions
qu'il
t'a offertes au nom des pécheurs: à ceux qui implorent ta miséricorde,
accorde avec bienveillance le pardon au nom de ce même Jésus-Christ,
ton Fils, qui règne avec toi dans les siècles des siècles.
Amen!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Invité le Mer 2 Juin 2010 - 7:38

Neuvaine au Sacré-Cœur de Jésus, par Saint Alphonse de Liguori
(‘’Affections et Prières’’)










Premier Jour :
cœur aimable de
Jésus








Mon aimable
Rédempteur, quel objet plus digne que vous de tout amour votre Père
éternel pouvait-il me commander d'aimer ? Vous êtes la
beauté du paradis, vous êtes les délices de votre Père, votre cœur
est le siège de toutes les vertus. O Cœur aimable de mon Jésus, l'amour
de tous les cœurs vous est dû à bon droit. Pauvre et
malheureux le cœur qui ne vous aime pas ! Malheureux, mon cœur l'a
été, durant tout le temps où il s'est refusé à vous. Mais je ne veux pas
prolonger mon infortune : je vous aime et je
veux vous aimer toujours, ô mon Jésus. Seigneur, j'ai vécu dans
l'oubli de vous ; et maintenant, qu'est-ce que j'attends ? Peut-être que
mon ingratitude vous contraigne vous-même à
m'oublier totalement et à m'abandonner ? Non, mon bon Sauveur, ne le
permettez pas. Vous êtes l'amour d'un Dieu : et vous pourriez ne pas
être l'amour d'une créature chétive et
pécheresse, comblée de vos bienfaits, entourée de votre tendresse ? O
belles flammes, qui avez pour foyer le cœur plein d'amour de mon Jésus,
allumez aussi dans mon misérable cœur ce feu
saint et béni dont Jésus est venu embraser la terre. Réduisez en
cendres, anéantissez, dans les affections de mon cœur, tout germe
malfaisant, qui m'empêcherait d'être entièrement à mon Dieu. Ce
cœur, ô Tout-Puissant, réduisez-le à ne vivre que pour vous, pour
vous aimer, à mon doux Sauveur. Le temps où je vous méprisais n'est
plus : maintenant je vous proclame roi de mon cœur. Je
vous aime, je vous aime, et je ne veux rien souffrir en moi qui gène
votre amour. Mon Seigneur bien-aimé, ne dédaignez pas d'accueillir pour
ami fidèle l'infortuné qui fut votre désolation. Un
cœur qui n'avait pour vous qu'éloignement et mépris, donnez-vous la
gloire de le montrer à vos anges, dévoré des ardeurs de votre amour.
Sainte Vierge Marie, mon espérance, aidez-moi : priez
Jésus de me rendre, par sa grâce, tel qu'il me désire.




















Deuxième

Jour :
Cœur aimant de Jésus







O Cœur adorable
de mon Jésus, Cœur épris des hommes, Cœur créé tout exprès pour aimer
les hommes, comment se peut-il que vous trouviez, auprès
des hommes, si peu de correspondance et tant de mépris ?
Malheureux ! Moi aussi j'ai été un de ces ingrats, je n'ai pas su vous
aimer ! Pardonnez-moi, ô mon Jésus, ce grand
péché : ne vous avoir point aimé, vous aimable à l'excès, vous dont
l'amour a épuisé tous les moyens pour venir à bout de mes résistances !
Je l'avoue, la juste punition de mes refus
passés, ce serait de me voir réduit à ne pouvoir plus vous aimer.
Oh ! non, mon bon Sauveur ! Infligez-moi tout autre châtiment, mais non
celui-là. Accordez-moi la grâce de vous
aimer : cela fait, envoyez-moi telle peine qu'il vous plaira. Mais
comment puis-je craindre une pareille rigueur, alors que je vous entends
m'intimer encore ce doux et cher
commandement : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur ?
Oui, ô mon Dieu, c'est votre volonté que je vous aime, et c'est ma
volonté de vous aimer. Que dis-je ? Je veux
n'employer mon cœur qu'à aimer un Dieu qui m'a tant aimé. O amour de
Jésus, vous êtes mon amour. O Cœur enflammé de Jésus, enflammez aussi
mon cœur. Ne permettez pas qu'à l'avenir je vive encore,
ne fût-ce qu'un seul moment, privé de votre amour : plutôt la mort !
Plutôt l'anéantissement ! Ne laissez plus voir au monde cette horrible
ingratitude, qu'un être aussi aimé de
vous, inondé par vous de grâces et de lumières, recommence à
mépriser votre amitié. Non, mon Jésus, ne le permettez pas. Votre sang
répandu pour moi me donne cet espoir que toujours je vous
aimerai, que vous m'aimerez toujours, que cet amour entre vous et
moi sera indissoluble éternellement. O Mère du bel amour, Marie, vous
désirez tant que votre Jésus soit aimé : attachez-moi
étroitement à votre Fils, si étroitement que je n'aie plus le
malheur de m'en séparer jamais.




















Troisième

Jour :
Cœur de Jésus tout
désireux d'être
aimé








Mon doux
Rédempteur, je vous dirai avec Saint Augustin : Vous me commandez de
vous aimer, et, si je m'y refuse, vous me menacez de l'enfer.
Mais quel enfer plus horrible, quel malheur plus affreux peut-il y
avoir pour moi que d'être privé de votre amour ? Si donc vous voulez
m'inspirer la crainte, menacez-moi seulement de me
laisser vivre sans vous aimer ; ce seul châtiment m'épouvante plus
que mille enfers. Si, au milieu de leurs flammes, les damnés pouvaient
brûler de votre amour, ô mon Dieu, l'enfer se
changerait en un paradis ; et si, dans le ciel, les bienheureux ne
pouvaient plus vous aimer, le paradis deviendrait un enfer. Je le vois,
mon Seigneur bien-aimé, mes péchés me mériteraient
d'être abandonné de votre grâce et, dés lors, de ne pouvoir plus
vous aimer. Mais je vous entends me redire votre commandement d'amour et
je sens en moi-même un ardent désir de vous aimer. Ce
désir est un don de votre grâce, il me vient de vous ; ajoutez-y
donc la force de le réaliser, et faites que désormais, d'un cœur sincère
et résolu, je vous dise et vous redise sans
fin : Je vous aime, ô mon Dieu ! je vous aime, je vous aime. Vous
désirez mon amour; je désire le vôtre. Oubliez donc, ô mon Jésus, les
déplaisirs que mon passé vous a causés,
aimons-nous à jamais ; je ne vous abandonnerai pas, et vous ne
m'abandonnerez pas ; vous m'aimerez toujours, et toujours je vous
aimerai. Mon bon Sauveur, vos mérites sont mon
espérance : faites-vous aimer, sans fin et sans mesure, d'un pécheur
qui vous a beaucoup offensé. O Marie, Vierge immaculée, prêtez-moi
assistance, priez Jésus pour moi.




















Quatrième

Jour :
Cœur meurtri de Jésus







O adorable Jésus,
ô tout bon Jésus, voici à vos pieds celui qui a tant fait saigner votre
très aimable cœur. O Dieu ! Comment ai-je pu
contrister à ce point un cœur qui m'a tant aimé, qui n'a rien
épargné pour gagner mon affection ? Mais consolez-vous, oserai-je dire, ô
mon Sauveur ! Votre grâce a blessé mon cœur, de
la sainte blessure d'amour ; et ce cœur éprouve maintenant un vif
regret des offenses qu'il vous a faites : il en voudrait mourir de
douleur. O mon Jésus, qui me donnera cette douleur
de mes péchés que vous avez ressentie vous-même durant votre vie !
Père éternel, je vous offre la peine et la détestation que votre Fils
eut de mes fautes. Au nom de ce Fils, je vous prie de
m'accorder une grande douleur de vous avoir offensé, une douleur qui
me fasse vivre dans une perpétuelle affliction et désolation, à la
pensée que j'ai méprisé votre amitié. Et vous, ô mon Jésus,
inspirez-moi désormais une répulsion telle pour le péché qu'elle me
fasse fuir avec horreur les moindres fautes, par la raison qu'elles vous
déplaisent, à vous qui ne méritez aucun déplaisir, ni
grave ni léger, mais, au contraire, un amour infini. Tout ce qui
vous blesse, ô mon doux Seigneur, je le déteste maintenant : et, à
l'avenir, je ne veux aimer que vous et ce que vous aimez.
Soyez mon aide, soyez ma force ; donnez-moi la grâce de vous
invoquer toujours, ô mon Jésus, et de toujours vous répéter cette
prière : Mon Jésus, donnez-moi votre amour, donnez-moi
votre amour, donnez-moi votre amour ! Et vous, très sainte Vierge
Marie, obtenez-moi la grâce de recourir sans cesse à vous pour vous
redire : Ma Mère, faites-moi aimer
Jésus-Christ !




















Cinquième

Jour :
Cœur compatissant de
Jésus








Cœur compatissant
de mon Jésus, ayez Pitié de moi. Jésus très doux, soyez-moi
miséricordieux. Je vous le dis maintenant, mais accordez-moi la
grâce de vous le redire toujours : Très doux Jésus, soyez-moi
miséricordieux. Avant de vous offenser, ô mon Rédempteur, je ne
méritais, certes, aucune des grâces dont vous m'avez comblé.
Vous m'avez créé, vous avez répandu sur moi tant de lumières, sans
aucun mérite de ma part. Mais, après avoir péché contre vous, non
seulement je n'avais nul droit à vos faveurs, c'est votre
abandon, c'est l'enfer que je méritais. Votre tendre pitié, c'est
elle qui vous a porté à m'attendre, à me conserver la vie, alors que
j'étais dans votre disgrâce. C'est elle qui m'a éclairé, qui
m'a invité à la réconciliation ; elle qui m'a inspiré la douleur de
mes fautes et le désir de vous aimer ; et si, maintenant, je puis me
croire dans votre grâce, c'est à elle que je le
dois. O mon Jésus, ne vous arrêtez pas ! Continuez à user avec moi
de bonté compatissante. La miséricorde que je demande, c'est que vous me
donniez lumière et force pour ne plus vous être
infidèle. Oh ! non, mon amour, je ne prétends pas vous trahir
encore, en comptant que vous me pardonnerez de nouveau : ce serait là
une présomption qui mettrait obstacle à vos
miséricordes à mon endroit. Et quelle pitié devrais-je encore
attendre si, renouvelant mon ingratitude, je méprisais votre amitié et
si je rompais avec vous ? 0h ! non, mon Jésus !
je vous aime et je veux vous aimer toujours. Voici la grâce que
j'espère, que je réclame de votre miséricorde : Ne permettez pas que je
me sépare de vous ! Ne permettez pas que je me
sépare de vous ! A vous aussi, à ma mère Marie, j'adresse cette
prière : Ne permettez pas que jamais plus, je me sépare de mon Dieu !




















Sixième

Jour :
Cœur libéral de Jésus







Ah ! Mon Jésus,
vous n'avez pas hésité à me donner votre sang et votre vie, et moi
j'hésiterais à vous donner mon pauvre cœur ! Non,
mon Rédempteur aimé : je vous l'offre tout entier. Je vous abandonne
ma volonté sans réserve : daignez l'accepter et en disposer selon votre
bon plaisir. Je n'ai rien et ne puis rien,
cependant, j'ai mon cœur, que vous m'avez donné, et que personne ne
peut me ravir : on peut tout me prendre, mes biens, mon sang, ma vie,
tout, hormis mon cœur. Et avec ce cœur je puis vous
aimer : avec ce cœur je veux vous aimer. Enseignez-moi donc, ô mon
Dieu, le parfait oubli de moi-même ; montrez-moi le chemin à suivre pour
atteindre à votre pur amour, à cet amour dont
vous m'avez, dans votre bonté, inspiré le désir. Je sens en moi une
ferme résolution de vous plaire ; mais pour la réaliser, j'attends de
vous le secours, et je vous le demande. C'est à
vous, ô Cœur aimant de Jésus, de rendre vôtre entièrement mon pauvre
cœur, autrefois si ingrat envers vous et privé, par sa faute, de votre
amour. Faites que mon cœur se consume pour vous des
mêmes flammes dont le vôtre est embrasé pour moi. Unissez
entièrement ma volonté à la vôtre, pour ne plus vouloir que ce que vous
voulez vous-même : qu'ainsi votre sainte volonté soit
désormais l'unique règle de mes actions, de mes pensées, de mes
désirs. Je l'espère, Seigneur, vous ne me .refuserez point votre grâce
pour exécuter la résolution que je prends aujourd'hui à vos
pieds, d'accepter en paix toute disposition de votre Providence, sur
moi et sur tout ce qui est mien, pour ma vie et pour ma mort. O
Immaculée Marie, heureuse êtes-vous d'avoir vécu dans une
perpétuelle et totale uniformité entre votre cœur et le Cœur de
Jésus ! Daignez m'obtenir, ô ma Mère, qu'à l'avenir je n'aie plus ni
volonté ni désir en dehors de la volonté de Jésus et de
votre volonté.




















Septième

Jour :
Cœur reconnaissant de
Jésus








O mon bien-aimé
Jésus, voici à vos pieds un ingrat. Aux créatures, je n'ai pas ménagé ma
reconnaissance : j'ai réservé mon ingratitude à
vous seul, à vous, dis-je, qui êtes mort pour moi et qui avez épuisé
tous les moyens de m'obliger à vous aimer. Ce qui me réconforte et
m'encourage, c'est que j'ai affaire à un cœur d'une bonté
et d'une miséricorde infinies, qui déclare oublier toutes les
offenses d'un pécheur, dés qu'il se repent et vous aime. Mon bon Jésus,
par le passé je vous ai offensé, je vous ai méprisé :
mais maintenant je vous aime par-dessus toutes choses, plus que
moi-même. Dites-moi ce que vous voulez de moi, car, avec le secours de
votre grâce, je ne reculerai devant rien. Je le crois :
c'est par amour que vous m'avez créé, que vous m'avez donné votre
sang et votre vie. Je le crois aussi : c'est pour moi que vous avez
voulu demeurer sur la terre dans le Saint-Sacrement. Je
vous en remercie, ô mon Amour ! Ah ! ne permettez pas qu'à tant de
bienfaits, à tant de témoignages d'amour, je réponde encore par
l'ingratitude. Attachez-moi à votre Cœur par
d'indestructibles liens, si bien que, ma vie durant, il ne m'arrive
plus de vous déplaire, de vous contrister. Voilà bien assez de péchés, ô
mon Jésus ! désormais je veux vous aimer.
Ah ! si mes années perdues pouvaient revenir ! Hélas ! non, elles ne
reviendront pas, et peut-être me reste-t-il peu de temps à vivre. Mais,
court ou long, tout le temps que j'ai
encore à passer ici-bas, je le veux employer à vous aimer, ô mon
Dieu, mon Souverain Bien, qui méritez un amour éternel et infini. Marie,
ma Mère, ne me laissez pas redevenir ingrat envers votre
divin Fils ; priez Jésus pour moi.




















Huitième

Jour :
Cœur de Jésus méprisé







O Cœur de mon
Jésus, abîme de miséricorde et d'amour, à la vue de votre bonté pour moi
et de mon ingratitude envers vous, comment puis-je ne pas
mourir, ne pas me consumer de douleur ? Vous, mon Sauveur, après
m'avoir donné l'être, vous m'avez donné votre sang et votre vie ; vous
vous êtes livré aux opprobres et à la mort pour
mon amour ; non content de tout cela, vous avez inventé le moyen de
vous immoler chaque jour pour moi dans la sainte Eucharistie, et, les
connaissant par avance, vous n'avez pas refusé
d'affronter les outrages que vous deviez subir dans ce sacrement
d'amour. Mon Dieu, comment puis-je me représenter mon ingratitude à
votre égard sans mourir de confusion ! Seigneur, mettez
fin à mes ingratitudes en blessant mon cœur de votre amour et en me
gagnant tout entier à vous. Souvenez-vous du sang et des larmes que vous
avez versés pour moi, et accordez-moi mon pardon.
Ah ! qu'elles ne soient pas perdues pour moi, vos souffrances
accumulées ! Alors que vous me voyiez si ingrat, si indigne de votre
amour, alors que je ne vous aimais pas et qu'il
m'était même indifférent que vous m'aimiez, vous n'avez pas laissé
pour autant de m'aimer. Combien plus je dois espérer votre amour,
maintenant que je n'ai d'autre volonté ni d'autre aspiration
que de vous aimer et d'être aimé de vous ! Ah ! contentez pleinement
ce désir de mon cœur, ce désir qui est encore plus le vôtre que le
mien, puisque c'est vous qui me l'inspirez.
Faites que ce jour soit celui de ma totale conversion, que je
commence aujourd'hui à vous aimer, pour ne jamais cesser de vous aimer,
vous, le souverain Bien. Faites que je meure entièrement à
moi-même, de manière à ne plus vivre que pour vous, pour brûler sans
cesse de votre amour. O Marie, votre cœur fut ce bienheureux autel où
la flamme du divin amour ne s'éteignit jamais. Ma Mère
chérie, rendez-moi semblable à vous : demandez cette grâce à votre
Fils, qui met sa joie à vous honorer en exauçant chacune de vos prières.




















Neuvième

Jour :
Cœur fidèle de Jésus







Mon Rédempteur
bien-aimé, que n'ai-je été fidèle envers vous comme vous l'avez été
envers moi ! Chaque fois que je vous ai ouvert mon cœur,
vous y êtes entré pour m'apporter le pardon et me recevoir dans
votre amitié. Chaque fois que je vous ai appelé, Vous êtes accouru pour
me secourir. Oui, vous avez été fidèle. Mais moi, jusqu'où
n'ai-je pas poussé l'infidélité ! Mes engagements à votre service,
je les ai si souvent violés ; mes promesses d'amour ont été suivies de
tant de reniements ! Comme si vous, mon
Dieu, mon Créateur, mon Rédempteur, vous méritiez moins d'amour que
ces créatures, que ces misérables satisfactions auxquelles je vous ai
sacrifié ! Pardonnez-moi, ô mon Jésus ! Je
reconnais mon ingratitude et je l'ai en horreur. Je reconnais que
vous êtes une Bonté infinie, digne d'un amour infini, digne surtout
d'être aimé par une âme que vous avez tant chérie après en
avoir été tant offensé ! Malheur à moi si je me damnais ! Les grâces
dont vous m'avez comblé, les témoignages de particulière affection que
vous m'avez prodigués, seraient, grand
Dieu ! l'enfer de mon enfer. Oh ! non, mon Amour ! Ayez pitié de
moi : ne permettez pas que je renouvelle mes trahisons, et que j'aille
ensuite, frappé d'une trop juste
condamnation, payer encore en enfer, par le blasphème et par la
haine, l'amour que vous m'avez porté. O Cœur plein d'amour, ô Cœur
fidèle de Jésus, mettez dans mon pauvre cœur votre divine
flamme, afin que je vous rende ardeurs pour ardeurs ! En ce moment, ô
mon Jésus, il me semble que je vous aime ; mais je vous aime bien peu :
faites que je vous aime beaucoup et
que je vous sois fidèle jusqu'à la mort. C'est la grâce que je vous
demande, avec celle de vous la demander toujours. Faites-moi mourir
avant que je sois de nouveau traître à votre amour. O
Marie, ma Mère, soutenez ma fidélité dans l'amour de votre divin
Fils.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Invité le Mer 2 Juin 2010 - 8:02

Bonjour



Saints
et saintes liés au culte du Sacré-Cœur de Jésus [modifier]




Marie du Divin-Cœur (1863-1899)






  • saint Jean Eudes
  • sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647 -
    1690)
  • vénérable Anne-Madeleine Rémusat (1696 - 1730)
  • sainte Madeleine-Sophie Barat (1779 - 1865)
  • saint Michel Garicoïts (1797 - 1863)
  • Adèle Garnier (1836 - 1924)
  • bienheureuse Sœur Marie de Jésus Crucifié (1846 - 1878)
  • bienheureuse Marie du Divin Cœur de Jésus
    (1863-1899)


Cordialement dans le Christ



















Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Invité le Mer 2 Juin 2010 - 11:29

Bonjour





http://www.salve-regina.com/Histoire/Histoire_sacrecoeur.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Invité le Jeu 3 Juin 2010 - 11:36

prières, puissiez-vous avoir le désir de parvenir à
Jésus et à la sainteté, but ultime de toute vie...



christtheking2




Fidèle
à l'esprit de la liturgie de l'Eglise, cette célébration veut
familialement exprimer :


* par les monitions du prêtre, une CATECHESE de la FOI en l'amour de
Dieu manifesté en Jésus-Christ, dont le Cœur ouvert reste le signe
offert aux hommes de tous les temps, afin qu'ils y puisent foi,
espérance et charité.

* par la liturgie de la Parole de Dieu, une RECONNAISSANCE de son AMOUR
par la famille qui s'engage solennellement à Lui en rendre hommage et à
en porter témoignage à travers toutes ses activités privées,
professionnelles et sociales.

1. Rituel
en usage aujourd'hui
2. Rituel proposé par l'Œuvre du Sacré-Coeur en 1917
« Rien,
en effet, n'a plus d'opportunité dans les temps présents que votre
entreprise. Pervertir dans la vie privée comme dans la vie publique le
tempérament moral engendré et affiné par l'Eglise, et après en avoir
effacé presque tout vestige de sagesse et d'honnêteté chrétienne,
ramener la société humaine aux misérables conceptions du paganisme,
voilà ce que trop d'hommes, hélas ! rêvent aujourd'hui et s'efforcent de
réaliser, et plût à Dieu que ce fût sans effet. […] Vous faites donc
bien, cher fils, en prenant en main la cause de la société humaine,
d'exciter avant tout et de propager l'esprit chrétien dans les foyers
domestiques, en établissant au sein de nos familles la charité de
Jésus-Christ pour qu'elle en soit comme la reine. En agissant ainsi,
vous obéissez à Jésus-Christ lui-même, qui a promis de répandre ses
bienfaits sur les maisons où l'image de son Cœur serait exposée et
honorée.
Accorder à notre très aimable Rédempteur le culte et l'honneur en
question, est donc faire œuvre sainte et salutaire ; mais tout n'est pas
là. Il importe aussi grandement de connaître le Christ ; de connaître
sa doctrine, sa vie, sa passion, sa gloire : le suivre n'est pas se
laisser guider par un sentiment superficiel de religiosité qui émeut
facilement les cœurs tendres et mous et tire des larmes faciles, mais
laisse les vices intacts ; le suivre, c'est l'entourer d'une foi vivace
et constante, qui influe tout à la fois sur l'esprit et le cœur, qui
dirige et règle les mœurs. […] Continuez donc, cher fils, vos efforts et
votre apostolat, afin de susciter à travers les foyers catholiques les
flammes d'amour à l'égard du Cœur Sacré de Jésus. Mais efforcez-vous et
faites auparavant – c'est Notre volonté – que cet amour, dans toutes les
maisons que vous visiterez, suive, jusqu'à son degré le plus grand et
le plus élevé, la connaissance de Jésus-Christ et la connaissance
apportée par lui-même de sa vérité et de sa loi. »


Lettre de Benoît XV au Père Mateo, 27 avril 1915, in Vers le
Roi d'Amour
, Recueil des Prédications du R.P. Mateo, Lyon, Œuvre de
Propagande du Sacré-Cœur, 1920.




Cérémonial

Le Prêtre, revêtu du surplis et de l’étole, bénit l’image du Sacré-Cœur.

Benedictio Imaginis Sacratissimi Cordis Jesu Christi, Domini Nostri.
V/ Adjutorium nostrum in nomine Domini
R/ Qui fecit coelum et terram
V/ Dominus vobiscum
R/ Et cum spiritu tuo

OREMUS

Omnopotens sempiterne Deus, qui Sanctorum tuorum imagines pingi non
reprobas, ut quoties illas oculis corporis, intuemur, toties, eorum
actus, et sanstitatem ad imitandum memoriae oculis meditemur hanc,
quaesumus Imaginem in honorem et memoriam Sacratissimi Cordis Unigeniti
Filii tui Domini nostri Jesu Christi adaptatam bene + dicere et
sanctificare, digneris : et praesta ut quicumque coram illa Cor
Sacrissimi Unigeniti Filii tui suppliciter colere et honorare studuerit,
illius meritis et obtentu, a le gratiam in praesenti, et aeternam
gloriam obtineat in futurum. Per Christum Dominum nostrum.
Amen.

(Ultimo aspergeat aqua benedicta.)

Tous réciteront alors à haute voix un Credo, afin de rendre un
témoignage explicite de la foi de toute la famille.
Le Prêtre rappelle ce que Notre-Seigneur attend des familles qui lui
sont plus particulièrement consacrées, et les bénédictions spéciales et
surabondantes dont elles sont l’objet.


Acte de Consécration

(Lu par le Prêtre ou, à défaut, par le père ou la mère.)

Seigneur Jésus, daignez visiter cette demeure en compagnie de votre très
Sainte Mère, et répandez sur les heureux habitants de ce foyer les
grâces que vous avez promises aux familles spécialement consacrées à
votre divin Cœur. C’est vous-même, ô Sauveur du monde, qui, en vous
révélant à votre servante la Bienheureuse Marguerite-Marie (1),
avec demandé, dans un but plein de miséricorde, un solennel hommage
d’universel amour à votre divin Cœur, qui a tant aimé les hommes et qui
en est si peu aimé ! Cette famille s’empresse de répondre à votre appel,
et, en réparation de l’abandon et de l’apostasie de tant d’âmes, elle
vient, ô divin Cœur, vous proclamer son aimable Souverain, et vous
consacrer sans retour les joies, les labeurs et les tristesses, le
présent et l’avenir de ce foyer, qui veut désormais n’appartenir qu’à
vous.
Bénissez donc ceux qui sont ici présents ; bénissez aussi ceux que, par
la volonté du ciel, la mort nous a enlevés ; bénissez les absents, ô
Jésus ! Au nom de la Vierge Marie nous vous en supplions, daignez, ô
Cœur plein d’amour, établir dans cette maison le règne de la charité.
Répandez dans tous ses membres votre esprit de foi, de sainteté et de
pureté. Soyez l’unique maître de ces âmes ; détachez-les du monde et de
ses folles vanités. Ouvrez-leur, Seigneur, l’adorable blesure de votre
Cœur miséricordieux : et comme dans une Arche de salut, gardez-les y
tous, car ils sont à vous jusqu’à la vie éternelle !...
Qu’il vive toujours aimé, béni et glorifié parmi nous, le Cœur
triomphant de Jésus ! Ainsi soit-il !

Personne ne devant manquer au foyer en un jour si
solennel, à cette heure bénie, évoquons le souvenir et la présence des
chers défunts de la famille et récitons pour eux et pour les absents un
Pater et un Ave.
Ensuite, le père ou la mère de famille installe l’image du Sacré-Cœur de
Jésus à la place d’honneur qui lui a été réservée, et aussitôt tous
récitent à genoux la prière suivante :



Prière

(Lue par le Prêtre et toute la famille.)

Gloire au Sacré-Cœur de Jésus, pour la miséricorde infinie dont il a usé
envers les heureux serviteurs de ce foyer, en le choisissant, entre
mille autres, comme un héritage d’amour et un sanctuaire de réparation
où on le dédommagera de l’ingratitude des Hommes !
Quelle n’est pas, ô Seigneur Jésus !la confusion de cette portion de
votre troupeau fidèle en acceptant l’honneur insigne de vous voir
présider notre famille ! Comme elle vous adore en silence et se réjouit
de vous voir partager sous le même toit, les fatigues, les soucis et les
joies innocentes de vos enfants ! Nous ne sommes pas dignes, il est
vrai, que vous entriez sous cet humble toit ; mais vous avez déjà
prononcé une parole où s’est peinte la beauté de votre Cœur très saint,
et nos âmes qui ont soif de vous, ont trouvé dans la blessure de votre
côté, ô bon Jésus, les eaux vives qui jaillissent jusqu’à la vie
éternelle.
Aussi donc, contrits et confiants, nous venons nous donner à vous qui
êtes la vie immuable. Restez au milieu de nous, ô Cœur trois fois saint,
car nous sentons l’irrésistible besoin de vous aimer et de vous faire
aimer, vous qui êtes le buisson ardent qui doit embraser le monde, pour
le purifier. Oh ! oui ; que cette maison soit pour vous un asile aussi
doux que celui de Béthanie, où vous puissiez trouver le repos près des
âmes aimantes qui ont choisi la meilleure part dans l’heureuse intimité
de votre Cœur ! Qu’elle soit, ô Sauveur aimé, l’humble mais hospitalier
refuge de l’Egypte pendant l’exil que vous infligent vos ennemis !
Venez Seigneur Jésus, venez, car ici, comme à Nazareth, on aime d’un
tendre amour la Vierge Marie, cette douce Mère que vous-même nous avez
donnée. Venez remplir par votre douce présence les vides que le malheur
et la mort ont laissé parmi nous. O ami très fidèle, si vous aviez été
ici aux tristes heures de la douleur et du deuil, nos larmes auraient
été moins amères, nous aurions senti le baume salutaire sur ces secrètes
blessures que vous seul connaissez ; venez, car voici que s’approche
peut-être pour nous le soir angoissant des chagrins et que décline le
jour furtif de notre jeunesse et de nos illusions. Restez avec nous, car
déjà il se fait tard, et le monde pervers veut nous envelopper des
ombres de ses négations, alors que nous ne voulons nous attacher qu’à
vous, parce que seul vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie. Laissez
entendre, ô Jésus, ces mots des temps passés : « Il faut
qu’aujourd’hui vous me donniez l’hospitalité dans cette maison »
.
Oui, Seigneur, établissez ici votre séjour, pour que nous vivions de
votre amour et dans votre compagnie, nous qui vous proclamons notre Roi,
car nous n’en voulons pas d’autre que Vous.
Aimé, béni et glorifié, soit à jamais dans ce foyer, le Cœur triomphant
de Jésus ! que son règne arrive ! Ainsi soit-il !

On récite un Salve Regina, comme hommage d’amour au Cœur immaculé de
Marie.
Salut, ô Reine, Mère de
miséricorde, notre vie, notre douceur et notre espérance, salut. Enfants
d’Eve, exilés, nous élevons vers vous nos cris de détresse. Vers vous
nous soupirons dans cette vallée de larmes. De grâce, ô notre Avocate,
tournez vers nous les regards si doux de votre miséricorde. Et après cet
exil, faites-nous voir Jésus, le fruit béni de vos entrailles. O
clémente, ô bonne, ô douce Vierge Marie !
Salve, Regina Mater
misericordiae, vita, dulcedo et spes nostra, salve. Ad te clamamus
exules, filii Hevae. Ed te suspiramus, gementes et flentes in hac
lacrymarum valle. Eia ergo, advocata nostra, illos tu os misericordes
oculos ad nos converte. Et Jesum benedictum fructum ventris tui, nobis
post hoc exilium ostende. O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria.
Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous ! (Trois fois)
Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous !
Saint Joseph, priez pour nous !
Bienheureuse Marguerite-Marie, priez pour nous !

Le prêtre, bénissant l’assistance : Benedictio Dei
omnipotentis, etc.



Indulgences

1° Indulgence de 7 ans et de 7 quarantaines à tous les membres de la
famille qui, au moins contrits de cœur, assisteront pieusement à la
cérémonie de l’Intronisation du Sacré-Cœur de Jésus dans leur foyer ;
2° Indulgence plénière aux mêmes, si, étant confessés et ayant communié
ce jour-là, ils visitent une église ou un oratoire public et y récitent
quelques prières aux intentions du Souverain Pontife ;
3° Indulgence de 300 jours aux mêmes si, le jour anniversaire de
l’Intronisation, ils renouvellent leur consécration devant l’image du
Sacré-Cœur.


(1) : Marguerite-Marie Alacoque, religieuse
au monastère de la Visitation de Paray-le-Monial, béatifiée le 18
septembre 1864, sera canonisée le 13 mai 1920.


Catéchisme sur l’Intronisation du Sacré-Cœur et la Consécration des
Familles – Lyon, Œuvre du Sacré-Cœur, 1917.



Dossier
complet : La dévotion au Sacré-Coeur
Prières
au Sacré-Coeur à télécharger
Exposition
: Histoire et actualité de la dévotion au Sacré-Coeur
Rayonnement
du Coeur Miséricordieux de Jésus

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Invité le Jeu 3 Juin 2010 - 21:45

Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous !
Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous !
Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous !
Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous !
Saint Joseph, priez pour nous !
Bienheureuse Marguerite-Marie, priez pour nous !
Amen

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Josephine le Ven 4 Juin 2010 - 1:55

Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous !
Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous !
Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous !
Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous !
Saint Joseph, priez pour nous !
Bienheureuse Marguerite-Marie, priez pour nous !

Josephine
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.

Messages: 569
Date d'inscription: 16/04/2010
Age: 45
Localisation: France

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Invité le Ven 4 Juin 2010 - 6:10

Consécration au Sacré Cœur les 1 vendredi d chaque mois



Pratiques

Selon le désir du divin Maître, célébrer avec
piété la fête du Sacré Cœur.— Consacrer le premier vendredi de chaque
mois au Sacré Cœur, spécialement en faisant une fervente communion
réparatrice ce jour-là. — Chaque matin, offrir au Cœur de Jésus les
actions de la journée. — Par amour pour Notre-Seigneur, fuir le péché
et lutter contre nos défauts. — Placer dans notre maison une belle image
du sacré Cœur de Jésus, pour avoir part aux bénédictions promises à
ceux qui lui feraient cet hommage et faire la cérémonie de
l’intronisation.

Promesses

Promesses faites par Notre Seigneur à sainte
Marguerite Marie, en faveur des personnes qui ont une vraie dévotion à
son divin Cœur. Voici comment elles sont résumées :

  1. Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires dans
    leur état.
  2. Je mettrai la paix dans leur famille.
  3. Je les consolerai dans toutes leurs peines.
  4. Je serai leur refuge assuré, pendant la vie, et
    surtout à la mort.
  5. Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes
    leurs entreprises.
  6. Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et
    l’océan infini de la miséricorde.
  7. Les âmes tièdes deviendront ferventes.
  8. Les âmes ferventes s’élèveront à une grande
    perfection.
  9. Je bénirai même les maisons où l’image de mon Cœur
    sera exposée et honorée.
  10. Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les
    cœurs les plus endurcis.
  11. Les personnes qui propageront cette dévotion, auront
    leur nom inscrit dans mon Cœur, et il n’en sera jamais effacé.
  12. Dans l’excès de la miséricorde de mon Cœur, son
    amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront neuf
    fois de suite
    , le premier vendredi du mois, la grâce
    de la pénitence finale.

Cordialement dans le Sacré Cœur de Jésus

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE juin , mois DU COEUR DE JESUS

Message  Invité le Dim 6 Juin 2010 - 8:40

ORAISONS JACULATOIRES AU SACRE-CŒUR DE JÉSUS

Jésus doux et humble de Cœur rendez mon cœur semblable au Vôtre
Jésus doux et humble de cœur rendez mon cœur semblable au Vôtre
Jésus doux et Humble de cœur rendez mon cœur semblable au Votre

Doux Cœur de Jésus soyez mon Amour
Doux Cœur de Jésus soyez mon Amour
doux Cœur de Jésus soyez mon Amour

Cœur sacré de Jésus j'ai confiance en vous
Cœur sacré de Jésus j'ai confiance en vous
Cœur sacré de Jésus j'ai confiance en vous

Coeur sacré de Jésus que votre règne arrive
Cœur sacré de Jésus que Votre Règne arrive
Cœur sacré de Jésus que Votre règne arrive

Cœur de Jésus brulant d'amour pour nous, embrasez nos cœurs d'amour pour vous
Cœur de Jésus brulant d'amour pour vous,embrasez nos cœurs d'amour pour vous
Cœur de Jésus brulant d'amour pour nous, embrassez nos cœurs d'amour pour vous

Aimé soit partout le Sacré-Cœur de Jésus
Aimé soit partout le Sacré-Cœur de Jésus
Aimé soit partout le Sacré-Cœur de Jésus

Cordialement dans le Sacré-Cœur de Jésus

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum