Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Page 79 sur 80 Précédent  1 ... 41 ... 78, 79, 80  Suivant

Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Dim 7 Juil 2019 - 7:13

Afghanistan: au moins 12 morts dans un attentat-suicide taliban
AFP
Modifié le 07/07/2019 à 13:08 - Publié le 07/07/2019 à 11:25 | AFP
Afghanistan: au moins 12 morts dans un attentat-suicide talibanAfghanistan: au moins 12 morts dans un attentat-suicide taliban © AFP / STR
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
Un attentat-suicide, revendiqué par les talibans, a tué au moins douze personnes et en a blessé 179 autres dimanche dans l'est de l'Afghanistan, a-t-on appris auprès du ministère de la Santé afghan, alors que des pourparlers de paix se tiennent au Qatar entre responsables américains et insurgés.

Un kamikaze s'est fait exploser à bord d'une voiture piégée dans la ville de Ghazni (Est), prenant pour cible les services de renseignement, a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouverneur de la province éponyme de Ghazni, Aref Noori.

Selon le porte-parole du ministère de la Santé Wahidullah Mayar, 12 personnes sont mortes et 179 autres, "pour la plupart des civils, dont des enfants", ont été blessées par la déflagration.

Un précédent bilan, fourni par des responsables locaux à Ghazni, faisait état de cinq ou six morts et 70 blessés.

Les talibans ont revendiqué l'attaque, perpétrée par un de leurs "martyrs", dans un message WhatsApp.

L'attentat survient alors qu'insurgés et représentants américains sont réunis au Qatar, où les Etats-Unis tentent de mettre fin à près de 18 ans d'engagement militaire en Afghanistan, la plus longue guerre de leur histoire.

La septième série de pourparlers entre les deux parties vise à conclure un accord en vertu duquel les militaires américains quitteraient l'Afghanistan en échange de diverses garanties.

Talibans et responsables américains ont fait état de progrès substantiels dans les discussions, qui sont suspendues dimanche et lundi, pendant que les talibans rencontrent les représentants afghans pour un dialogue dit intra-afghan.

07/07/2019 13:03:27 - Ghazni (Afghanistan) (AFP) -
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Sam 13 Juil 2019 - 10:14

Syrie: 14 civils tués dans des bombardements sur la région d'Idleb (OSDH)
AFP
Publié le 13/07/2019 à 14:47 | AFP
Syrie: 14 civils tués dans des bombardements sur la région d'Idleb (OSDH)Syrie: 14 civils tués dans des bombardements sur la région d'Idleb (OSDH) © AFP / Omar HAJ KADOUR

Au moins 14 civils, dont six enfants, ont été tués dans le nord-ouest syrien par de nouveaux bombardements sur la région d'Idleb, dominée par les jihadistes et cible de frappes du régime et de son allié russe, rapporte samedi l'Observatoire syrien des droits humains.

"Samedi après minuit, les frappes russes ont touché un campement informel de déplacés près de Khan Cheikhoun", une ville du sud de la province d'Idleb, a indiqué l'Observatoire (OSDH).

Dans ces raids aériens, au moins huit civils, dont quatre enfants, ont été tués, d'après la même source. Il s'agissait d'habitants du nord de la province voisine de Hama, qui avaient déjà fui les frappes et les combats dans leur région, selon l'OSDH.

Samedi matin, un homme et une femme enceinte ont également péri dans la localité de Kefraya, dans l'est d'Idleb, d'après le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane, qui rapporte dix blessés.

Les secouristes des Casques blancs ont retrouvé le corps de la femme enceinte et celui de l'enfant sorti du ventre de sa mère, ensanglanté et encore muni du cordon ombilical, a constaté un correspondant de l'AFP.

L'Observatoire n'était pas en mesure de préciser si Kefraya avait été visée par des bombardements du régime ou de l'allié russe.

L'ONG, qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, détermine les auteurs des raids à partir du type d'avion utilisé, du lieu de la frappe, des plans de vol et des munitions utilisées.

Par ailleurs dans le nord de la province de Hama, trois civils, dont un enfant, ont été tués par des tirs d'artillerie, selon l'OSDH.

Depuis fin avril, les bombardements se sont intensifiés sur Idleb et ses environs, où vivent trois millions de personnes, dont de nombreux déplacés contraints d'abandonner d'autres régions de la Syrie en guerre à cause des combats et reconquêtes du régime.

Idleb échappe toujours au contrôle du régime et reste dirigée par les jihadistes du groupe Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda). D'autres factions rebelles et jihadistes y sont présentes.

Plus de 590 civils y ont été tués depuis fin avril dans des bombardements russes ou syriens, et 45 en raison de tirs rebelles ou jihadistes, selon l'OSDH.

Quelque 330.000 personnes ont fui les combats, d'après l'ONU, qui craint une catastrophe humanitaire.

Le regain de violence intervient malgré un accord conclu en septembre 2018 entre la Russie et la Turquie, parrain de certains groupes rebelles, visant à éviter une offensive d'envergure des forces loyales de Damas.

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a déjà tué plus de 370.000 personnes.

13/07/2019 14:46:18 - Kefraya (Syrie) (AFP) - © 2019 AFP


Somalie: 26 morts dans l'attaque d'un hôtel de Kismayo par des shebab

AFP
Modifié le 13/07/2019 à 14:12 - Publié le 13/07/2019 à 09:40 | AFP
Somalie: 26 morts dans l'attaque d'un hôtel de Kismayo par des shebabSomalie: 26 morts dans l'attaque d'un hôtel de Kismayo par des shebab © AFP / -

Au moins 26 personnes ont été tuées et 56 blessées dans l'attaque par les militants islamistes shebab d'un hôtel de la ville portuaire de Kismayo, dans le sud de la Somalie, au terme d'un siège qui a duré près de 12 heures et pris fin samedi matin.

Parmi les victimes figurent plusieurs étrangers et une journaliste canado-somalienne dont la mort a provoqué une vive émotion.

L'attaque a commencé vendredi en fin d'après-midi, quand un véhicule piégé a explosé à l'entrée du Medina, un hôtel très fréquenté du centre de Kismayo, selon des sources sécuritaires.

Des hommes armés ont ensuite pénétré dans le bâtiment, où ils ont affronté les forces de sécurité présentes. Les shebab, qui ont revendiqué l'assaut, ont reproduit là un schéma qu'ils ont l'habitude d'utiliser dans la capitale Mogadiscio.

"Vingt-six personnes ont été tuées dans l'attaque et 56 blessées. Parmi les tués, figurent des étrangers: trois Kényans, une Canadienne, un Britannique, deux Américains et trois Tanzaniens. Il y a aussi deux citoyens chinois blessés", a déclaré en conférence de presse Ahmed Madobe, président de la région semi-autonome du Jubaland.

L'AFP a pu confirmer auprès de leur famille qu'au moins quatre de ces personnes avaient la double nationalité. Ce pourrait aussi être le cas des autres, hormis les deux Chinois.

Le siège s'est terminé samedi en début de matinée. "Les forces de sécurité ont maintenant le contrôle (de l'hôtel), le dernier terroriste a été tué", a déclaré à l'AFP un responsable local de la sécurité, Abdiweli Mohamed.

"Nous pensons que quatre hommes armés étaient impliqués dans l'attaque", a-t-il précisé.

Selon des témoins, l'hôtel a été largement détruit par l'explosion et les éclats de balles. "Le bâtiment entier est en ruines, il y a des corps morts et des blessés qui ont été récupérés à l'intérieur, et les forces de sécurité ont bouclé toute la zone", a expliqué un témoin, Muna Abdirahman.

Selon plusieurs sources locales, l'hôtel abritait surtout des hommes d'affaires et des hommes politiques qui étaient en ville pour la préparation de l'élection du président du Jubaland, prévue fin août. Un des candidats à cette élection a été tué, selon les autorités locales.

'Triste journée' pour les journalistes
Les shebab, qui ont à plusieurs reprises mené ce type d'opérations à Mogadiscio, ont revendiqué dans un communiqué l'attaque contre les "officiels apostats de l'administration du Jubaland".

Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, y compris dans la capitale, contre des objectifs gouvernementaux, sécuritaires ou civils.

Affiliés à Al-Qaïda, ils ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 20.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Le Syndicat somalien des journalistes (SJS) a annoncé dans un communiqué la mort dans cette attaque de deux journalistes, Mohamed Omar Sahal et Hodan Naleyeh. "C'est une nouvelle triste journée pour les journalistes somaliens", a déploré Abdalle Ahmed Mumin, le secrétaire général du SJS.

Selon le SJS, ils sont les deux premiers journalistes tués cette année en Somalie. Hodan Naleyeh, dont l'époux a également été tué, était récemment rentrée en Somalie après avoir longtemps vécu au Canada.

De nationalité somalienne et canadienne, elle était reconnue dans la diaspora de son pays d'origine pour son travail en faveur de la paix et de l'unité de la Somalie sur les réseaux sociaux, où sa mort a provoqué une forte émotion.

La mission des États-Unis en Somalie a "condamné" cette attaque et promis de continuer à oeuvrer pour "le combat contre l'extrémisme violent en Somalie". L'Amisom a dénoncé dans les shebab un groupe doté d'intentions "criminelles, meurtrières et destructives", qui ne peut prétendre lutter pour la "bonne gouvernance" du pays.

La région du Jubaland et Kismayo avaient été pendant quatre ans à partir de 2008 une place forte des shebab, qui tiraient de substantiels revenus du port. La ville avait été reprise en 2012 par des milices locales épaulées par les forces kényanes.

Le port, situé à environ 500 km au sud-ouest de Mogadiscio, et la région du Jubaland alentour sont désormais dirigés par un gouvernement local affilié aux autorités fédérales somaliennes.

Après avoir perdu le contrôle de Kismayo, les shebab ont continué à lancer des attaques contre l'armée somalienne et les forces de l'Amisom dans la région. Mais c'est la première fois qu'ils mènent une telle opération dans la ville.

13/07/2019 14:10:51 - Mogadiscio (AFP) - © 2019 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Jeu 18 Juil 2019 - 12:16

Afghanistan: une attaque des taliban fait au moins 12 morts à Kandahar
Par Le Figaro avec Reuters Publié le 18/07/2019 à 17:58
Douze personnes, au moins, ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées ce jeudi dans une attaque commise par des taliban contre un commissariat de police situé à Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, a appris l'AFP auprès des autorités et des insurgés.

» LIRE AUSSI - Attaque des talibans en plein Kaboul, six tués, 105 blessés

Les assaillants ont fait exploser deux voitures devant l'entrée d'un commissariat avant d'ouvrir le feu sur les positions défendues par des policiers appartenant à une unité antidrogues. Selon un porte-parole du gouverneur de la province, les victimes sont des membres des forces de l'ordre et des passants.

Un médecin de l'hôpital provincial a dénombré 83 blessés, des civils en majorité. Les taliban affirment de leur côté que certains de leurs combattants sont entrés dans le commissariat et que les combats se poursuivent.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Mar 23 Juil 2019 - 12:09

RDC: 12 morts dans deux attaques de milices ougandaises présumées
Par Le Figaro avec AFP Mis à jour le 23/07/2019 à 12:36 Publié le 23/07/2019 à 12:19
Douze civils, dont deux enfants, ont été tués à la machette et par balle dans deux attaques attribuées aux milices ougandaises musulmanes de Forces démocratiques alliées (ADF) dans le territoire de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo, a appris l'AFP ce mardi de sources administrative et militaire.

» LIRE AUSSI - RDC: 2 civils et 4 miliciens tués à Beni, un centre de triage d'Ebola pillé

«Nous avons subi deux attaques simultanées à Beni-territoire. A Oïcha Mabasele, les ADF ont fait irruption dans l'agglomération. Ils ont tué neuf civils et quatre sont blessés. Il y a deux enfants parmi les victimes», a déclaré à l'AFP Donat Kibwana, administrateur du territoire de Beni. «Au même moment à Eringeti, trois civils ont été tués», a-t-il ajouté, précisant que les tueries avaient eu lieu dans la nuit de lundi à mardi. L'armée a confirmé ces attaques.

«La cité d'Oïcha a été attaquée lundi soir. L'armée a vite réagi, malheureusement ces terroristes ont fauché la vie de neuf de nos populations civiles que nous déplorons. Les opérations de poursuite se poursuivent», a déclaré pour sa part le major Mak Hazukay, porte-parole de l'armée dans le Nord-Kivu. Une autre attaque a été repoussée à Eringeti, a-t-il ajouté.

Des habitants ont toutefois une fois de plus critiqué l'impuissances des autorités à stopper ces massacres qui se produisent régulièrement dans la région. «Nous avions alerté les autorités sur la présence des ADF aux environs d'Oïcha il y a de cela plusieurs semaines. La population est plongée dans la panique parce que l'attaque a été menée au centre de l'agglomération d'Oïcha», a déploré à l'AFP Noella Muliwavyio, présidente de la société civile du territoire de Beni, confirmant le bilan.

«J'ai été surpris par des tirs le soir. J'ai fui vers l'hôpital pour me cacher avec mes quatre enfants. J'ai retrouvé mon épouse seulement ce matin», a témoigné Pascal Soli, infirmier à Oïcha, déplorant la mort de son voisin «égorgé». Les habitants d'Oïcha quittent leurs maisons pour fuir à Beni-ville, selon plusieurs témoins interrogés par l'AFP.

Miliciens musulmans ougandais présents dans l'est de la RDC depuis 1995, les ADF sont accusés par le gouvernement congolais et la mission de l'ONU, la Monusco, d'être responsables de massacres des civils dans la région de Beni ayant fait plus de mille morts depuis octobre 2014. Selon un rapport du Groupe d'étude sur le Congo (GEC) de l'Université de New York, les ADF portent effectivement une part très importante de responsabilité dans ces tueries, mais au côté d'autres éléments armés, parmi lesquels des soldats de l'armée régulière.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Mer 31 Juil 2019 - 12:10

Pakistan : la mousson fait au moins 12 morts à Karachi
Par Le Figaro avec AFP Publié le 31/07/2019 à 14:31
Au moins 12 personnes ont été tuées par la mousson dans la ville portuaire de Karachi, au sud du Pakistan, a appris l'AFP ce mercredi de sources concordantes, les inondations ayant également provoqué d'importantes pannes de courant. La plupart des décès sont dus à des électrocutions causées par des lignes électriques mal entretenues, la mégalopole aux vingt millions d'habitants ayant été privée de courant pendant des heures, et dans certains quartiers plusieurs jours.

» LIRE AUSSI - Bangladesh: plus de cent morts du fait de la mousson

Selon la Fondation Edhi, l'un des services d'assistance sanitaire et sociale les plus importants du pays, jusqu'à 15 personnes ont été tuées par les inondations de Karachi. Les hôpitaux publics de la ville ont toutefois fait état d'un bilan de 12 morts ces derniers jours liés aux inondations.

La vidéo de deux enfants, vraisemblablement électrocutés par une ligne électrique qui était tombée dans une flaque d'eau, a suscité l'indignation sur les réseaux sociaux. «La compagnie d'électricité doit être tenue responsable de la mort des enfants car la sécurité et la sûreté sont de sa responsabilité», a déclaré Faisal Edhi, qui dirige la Fondation Edhi. Neuf personnes, électrocutées, ont été «amenées mortes» à l'hôpital de l'université médicale Jinnah, a déclaré son directeur, le Dr Seemin Jamali.

Trois autres dépouilles, dont celles des deux enfants de la vidéo, ont été transportées à l'hôpital Abbasi Shaheed, a déclaré un docteur à l'AFP. La plus grande ville du Pakistan, et sa capitale économique, est inondée par de fortes pluies depuis lundi. Le trafic, généralement extrêmement soutenu, a été mis à l'arrêt, des rues ayant disparu sous les flots. «Nous vivons sans électricité ni eau courante depuis trois jours. Aucun secours officiel n'est venu nous secourir», a témoigné Qaiser Khan, 24 ans, habitant de Karachi.

Des centaines de personnes sont mortes ces dernières semaines du fait de pluies torrentielles en Asie du Sud, qui ont affecté des millions d'habitants, principalement en Inde et au Népal. Mi-juillet, 23 personnes étaient mortes dans le Cachemire pakistanais lorsque la mousson avait transformé un petit cours d'eau tranquille en vague déchaînée, détruisant 150 maisons et commerces. Faisant rage de juin à septembre, la mousson est essentielle à l'irrigation des cultures et au remplissage des réserves d'eau de ce sous-continent où réside un cinquième de la population mondiale.

Mais chaque année, les violentes précipitations sont aussi accompagnées de leur cortège de victimes et de destructions.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Mer 31 Juil 2019 - 12:13

Afghanistan: au moins 34 civils tués dans l'explosion d'une bombe
Par Le Figaro avec AFP et Reuters Mis à jour le 31/07/2019 à 08:28 Publié le 31/07/2019 à 07:12
Au moins 34 personnes, «essentiellement des femmes et des enfants», sont mortes ce mardi matin dans l'ouest de l'Afghanistan lorsque l'autobus dans lequel elles circulaient a sauté sur une bombe placée en bord de route par «les talibans», ont indiqué les autorités.

» LIRE AUSSI - Afghanistan: que veulent vraiment les talibans?

«Ce matin [mardi] vers 06h00 (01h30 GMT), un bus circulant entre Kandahar et Herat a sauté sur une bombe placée en bord de route par les talibans. Pour l'instant il y a au moins 28 morts et 10 blessés», a indiqué le porte-parole de la police dans la province de Farah (ouest), Muhibullah Muhib. Selon lui, la bombe était destinée à frapper les forces de sécurité. Les talibans n'ont fait aucun commentaire dans l'immédiat.

Ces décès surviennent au lendemain de la publication d'un rapport des Nations Unies regrettant que les civils continuent de mourir et d'être blessés à un rythme «inacceptable» en dépit des discussions visant à mettre fin à des décennies de guerre.

Malgré une baisse de 27% du nombre de victimes au premier semestre 2019 par rapport aux six premiers mois de 2018, 1366 civils ont été tués et 2446 blessés, a indiqué la Mission de l'ONU en Afghanistan (Manua) dans un rapport semestriel. Un tiers de ces victimes sont des enfants (327 morts et 880 blessés). La Manua a souligné que davantage de civils ont été tués par les forces pro-gouvernementales que par les groupes insurgés (717 morts contre 531), en grande partie du fait des frappes aériennes afghanes et américaines.

Les Etats-Unis ont engagé depuis l'année dernière un dialogue direct inédit avec les talibans dans l'espoir de trouver un accord de paix. Washington semble déterminé à accélérer ces pourparlers de paix, à l'approche de l'élection présidentielle afghane prévue fin septembre et de la course à la Maison Blanche en 2020.

Le négociateur américain Zalmay Khalilzad se trouve actuellement à Kaboul et se rendra dans les prochains jours à Doha, au Qatar, pour de nouvelles discussions avec les insurgés. Si les deux parties parviennent à un accord, un dialogue «inter-afghan» entre talibans et une délégation afghane, devrait ensuite s'ouvrir à Oslo, en Norvège.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Lun 5 Aoû 2019 - 9:52

A tous ceux qui croyaient que c'était fini en Libye,

Libye: 42 civils tués dans un raid aérien sur une ville du sud
AFP
Publié le 05/08/2019 à 15:27 | AFP
Libye: 42 civils tués dans un raid aérien sur une ville du sudLibye: 42 civils tués dans un raid aérien sur une ville du sud © AFP / Mahmud TURKIA
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
Au moins 42 civils ont été tués dans une frappe aérienne contre une ville du sud de la Libye, a indiqué lundi un responsable local en accusant les forces de Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est de ce pays plongé dans le chaos.

Le gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli et reconnu par l'ONU, a confirmé cette frappe dimanche soir contre le quartier Al-Qalaa à Morzouk, qui a fait "des dizaines de morts et de blessés parmi les civils". Il a lui aussi attribué le raid aux forces du maréchal Haftar, rival du GNA.

Ce nouveau drame est survenu alors que près de huit ans après la chute du régime de Mouammar Kadhafi après une révolte en 2011, le pays riche en pétrole reste meurtri par les luttes de pouvoir, les combats et les attaques.

Selon Ibrahim Omar, membre du conseil municipal de Morzouk, "dimanche vers 17H00 (15H00 GMT), un bâtiment gouvernemental où étaient réunies plus de 200 personnes, des notables et doyens de la ville pour régler des différends sociaux, a été visé par trois frappes".

"Les bombardements ont fait 42 morts parmi les civils et plus de 60 blessés dont 30 dans un état grave" a-t-il affirmé, ajoutant que l'hôpital de la ville était "débordé".

Joint par téléphone par l'AFP, M. Omar a appelé "les organisations locales et internationales à l'aide pour gérer cette catastrophe".

Il a expliqué qu'"il n'y avait pas de personnes armées ou recherchées parmi celles réunies, contrairement à ce que certains médias ont prétendu. Haftar a bombardé des civils sans armes".

Opération contre le Sud
Le GNA a, dans un communiqué sur sa page Facebook, condamné "avec force" ce raid et fait porter "aux milices de Haftar l'entière responsabilité de cette attaque mais également celle de toutes les hostilités et les violations depuis la présence de ces milices dans la ville et dans le Sud de manière générale".

Les forces du général Haftar, qui contrôlent la ville de Morzouk, étaient injoignables dans l'immédiat.

Avec ses 50.000 habitants majoritairement de l'ethnie Toubou et son emblématique forteresse construite il y a plus de sept siècles, Morzouk est une oasis du sud-ouest de la Libye située à près de 900 kilomètres au sud de Tripoli.

En janvier dernier, l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée du maréchal Haftar avait mené dans le sud-ouest du pays une opération militaire visant, selon elle, à y éliminer les "groupes terroristes et criminels". Elle s'était alors emparée sans combats de la ville de Sebha et d'importants champs pétroliers.

En février les pro-Haftar sont entrées à Morzouk qui avec les villes de Sebha et d'Oubari, se trouvent dans une région marginalisée et marquée, depuis 2011, par des combats tribaux et ethniques sanglants entre les communautés Toubou, Touareg et des tribus arabes.

Une partie des habitants de Morzouk était hostile à l'opération de l'ANL, redoutant des actes de vengeance de leurs rivaux arabes ayant pour la plupart rallié l'ANL. Certains membres de la communauté Toubou avaient crié au "nettoyage ethnique".

Risques
Le raid sanglant dans le sud a eu lieu alors que des combats ont lieu entre forces du GNA et l'ANL, qui a lancé une offensive le 4 avril pour conquérir Tripoli. Après près de quatre mois, les pro-Haftar stagnent aux abords de la capitale, freinés par les pro-GNA.

Illustrant l'insécurité dans ce pays, un avion de ligne libyen qui s'apprêtait à atterrir à l'aéroport de Mitiga, le seul fonctionnel de Tripoli, a échappé de justesse dimanche soir à un bombardement de l'aéroport, selon une source aéroportuaire. Le trafic aérien a été suspendu pendant quelques heures.

L'ANL, qui a mené plusieurs fois des frappes contre Mitiga, accuse le GNA d'utiliser cet aéroport "à des fins militaires", d'où décollent, selon elle, des drones turcs qui visent ses forces.

La semaine dernière, l'émissaire de l'ONU en Libye, Ghassan Salamé, a exhorté les belligérants à faire une trêve et s'est inquiété de l'escalade des combats.

Le président français Emmanuel Macron a discuté dimanche avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi de la Libye "avec pour objectif de soutenir le plan des Nations unies en vue d'un cessez-le-feu à brève échéance et d'une reprise du dialogue".

05/08/2019 15:25:55 - Tripoli (AFP) - © 2019 AFP

antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Dim 11 Aoû 2019 - 8:05

Yémen: 40 morts dans les violences à Aden, l'ONU appelle à protéger les civils
AFP
Modifié le 11/08/2019 à 13:48 - Publié le 10/08/2019 à 20:19 | AFP
Yémen: 40 morts dans les violences à Aden, l'ONU appelle à protéger les civilsYémen: 40 morts dans les violences à Aden, l'ONU appelle à protéger les civils © AFP / Nabil HASAN
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
Quelque 40 personnes ont été tuées et 260 blessées, dont des civils, dans les combats entre séparatistes et soldats gouvernementaux dans la ville yéménite d'Aden (sud), a annoncé dimanche l'ONU, s'inquiétant d'une aggravation de la crise humanitaire dans ce pays en guerre.

"Il est douloureux de constater que pendant l'Aïd al-Adha, les familles pleurent la mort de leurs proches au lieu de célébrer (cette fête) dans la paix et l'harmonie", a déclaré Lise Grande, coordinatrice humanitaire de l'ONU, dans un communiqué.

Des combats entre séparatistes réclamant l'indépendance du sud du Yémen et unités gouvernementales ont éclaté mercredi à Aden. Ils sont venus s'ajouter à la guerre principale qui oppose depuis plus de cinq ans les rebelles Houthis au gouvernement du Yémen soutenu par une coalition militaire menée par l'Arabie saoudite.

Dimanche, cette coalition a mené une frappe contre des séparatistes qui s'étaient emparés la veille du palais présidentiel à Aden et de trois casernes, leur intimant de s'en retirer.

Le gouvernement du Yémen a dénoncé l'action des séparatistes du Sud, qui luttaient pourtant à ses côtés contre les Houthis, comme un "coup d'Etat".

Même si le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi vit à Ryad, la prise du palais présidentiel n'en demeure pas moins symbolique, Aden étant la capitale provisoire depuis que les Houthis, des rebelles issus du Nord, se sont emparés de vastes portions du territoire, dont la capitale Sanaa, il y a près de cinq ans.

"Selon des informations préliminaires, 40 personnes ont été tuées et 260 blessées depuis le 8 août" à Aden, dont de nombreux civils, a précisé la coordinatrice de l'ONU.

Médecins sans frontières (MSF) avait indiqué auparavant dans un tweet avoir admis 119 blessés en 24 heures dans un de ses hôpitaux.

Les organisations humanitaires continuent de fonctionner à Aden où 1,9 million de personnes reçoivent une aide alimentaire chaque mois, a indiqué Mme Grande, appelant les belligérants à "tout faire pour protéger tous les civils".

Crise latente
Le port d'Aden est l'une des principales portes d'entrée des marchandises commerciales et humanitaires au Yémen, a rappelé l'ONU.

En raison de la guerre qui fait rage depuis plus de cinq ans entre Houthis et camp antirebelles, le Yémen connaît déjà la pire crise humanitaire du monde. Près de 80 % de la population totale, soit 24,1 millions de personnes, ont besoin d'assistance.

Selon des habitants, la situation était toutefois calme dimanche à Aden, premier jour de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha. Les rues se sont animées à mesure que l'heure avançait et de nombreux habitants sont sortis en famille célébrer l'Aïd al-Adha, selon un correspondant de l'AFP.

Les circonstances du déclenchement des hostilités entre séparatistes et unités gouvernementales restent floues, mais des responsables séparatistes ont accusé le parti islamiste Al-Islah d'avoir tué un de leurs commandants.

Et selon eux, Al-Islah a infiltré le gouvernement du président Hadi, tenu à bout de bras politiquement et financièrement par l'Arabie saoudite.

Dans un tweet, le vice-ministre saoudien de la Défense, Khaled ben Salmane, l'un des fils du roi, a réaffirmé le soutien de Ryad au "gouvernement légitime du Yémen" et a souligné la nécessité de "préserver l'unité et la stabilité" du pays.

Le Yémen du Sud était un Etat indépendant jusqu'en 1990. Dans le sud, existe toujours un fort ressentiment contre les Yéménites originaires du Nord, accusés d'avoir imposé par la force l'unification du pays.

"Pas sous la menace"
Les affrontements meurtriers à Aden ont mis à nu des divisions entre les deux piliers de la coalition soutenant le gouvernement yéménite: l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

Le ministère yéménite des Affaires étrangères a accusé les Emirats d'être "responsables du coup d'Etat" à Aden. Les Emirats ont formé la force "Cordon de sécurité", liée aux séparatistes et directement impliquée dans la prise des casernes et du palais présidentiel.

"Nous demandons aux Emirats d'immédiatement cesser leur soutien matériel et militaire aux groupes qui se sont rebellés contre l'Etat", a-t-il déclaré.

La coalition a quant à elle appelé à une "réunion d'urgence" des parties en conflit en Arabie saoudite.

Dimanche, le Conseil de transition du sud (STC, séparatistes) a indiqué être disposé au dialogue, mais pas "sous la menace", a souligné son vice-président Hani ben Breik.

Ce n'est pas la première fois que les séparatistes du Sud s'opposent aux unités loyales au président Hadi.En janvier 2018, des combats entre eux avaient fait au moins 38 morts.

Le Yémen est à présent confronté au risque d'une "guerre civile dans la guerre civile", a estimé le centre de réflexion sur les conflits International Crisis Group (ICG).

11/08/2019 13:47:32 - Aden (AFP) - © 2019 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Mer 28 Aoû 2019 - 12:06

Tchad: 11 morts dans des combats entre éleveurs et cultivateurs dans le Sud
Par Le Figaro avec AFP Publié le 28/08/2019 à 17:55

Onze personnes ont été tuées dans des combats entre éleveurs nomades et cultivateurs sédentaires dans le sud du Tchad, pays où ces conflits entre ces communautés dégénèrent souvent en violences meurtrières, a annoncé mercredi à l'AFP le gouverneur de la région.

» LIRE AUSSI - L'étrange intervention de l'armée française dans le désert tchadien

Les animaux d'un éleveur ont dévasté un champ, ce qui a déclenché les hostilités lundi, a précisé le gouverneur du Moyen-Chari, Abbadi Sahir, dans un entretien téléphonique. Ces affrontements entre communautés avaient conduit le président Idriss Déby Itno à décréter l'état d'urgence le 18 août dans deux provinces de l'est.



Mexique: 23 morts dans l'incendie vraisemblablement criminel d'un bar
Par Le Figaro avec AFP Mis à jour le 28/08/2019 à 13:04 Publié le 28/08/2019 à 11:54
Abonnez-vous à Figaro Premium

Au moins 23 personnes ont été tuées et 13 blessées dans l'incendie vraisemblablement criminel d'un bar de la ville de Coatzacoalcos, dans l'Etat mexicain de Veracruz (est), a annoncé ce mercredi le bureau du procureur.

» LIRE AUSSI - Notre reportage saisissant au cœur de la guerre des cartels mexicains

Huit femmes se trouvent parmi les victimes, a ajouté le procureur en indiquant qu'une enquête avait été ouverte par le parquet de Veracruz, une des régions les plus touchées par la violence liée au trafic de drogue. Selon les médias locaux, l'incendie s'est déclaré lorsque des attaquants ont fait irruption dans le bar et ont lancé des cocktails molotov. Les familles des employés sont vite arrivées sur place pour tenter d'avoir des nouvelles. «Ce que je veux savoir, c'est s'il va bien», a expliqué la mère d'un jeune homme chargé de faire le ménage dans les toilettes du bar, revenue sur les lieux après être allée dans trois hôpitaux à la recherche de son fils.

Cette attaque présumée «ne restera pas impunie», a twitté le gouverneur de l'Etat de Veracruz, Cuitláhuac García. «Nous ne tolérons pas les groupes criminels», a-t-il ajouté. L'Etat de Veracruz est une des régions les plus violentes du pays, en raison de sa situation au bord du golfe du Mexique qui la place sur une des principales routes d'exportation de drogue vers les Etat-Unis. On y recense également de nombreux enlèvements, y compris de migrants.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 79 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Lun 23 Sep 2019 - 13:37

Indonésie: au moins 20 morts dans les émeutes en Papouasie
Par Le Figaro avec AFP Publié le 23/09/2019 à 15:10
Abonnez-vous à Figaro Premium

Au moins 20 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans de nouvelles émeutes qui ont éclaté lundi 23 septembre en Papouasie, province d'Indonésie agitée par des violences depuis la mi-août, a annoncé l'armée.

» LIRE AUSSI - Prison de Bomana : une lueur d'espoir en enfer

«La plupart sont morts dans un incendie», a déclaré un porte-parole militaire, Eko Daryanto. «Le bilan pourrait augmenter car de nombreuses personnes sont piégées dans des boutiques en feu».


Au moins 35 civils tués dans un assaut des forces afghanes
Par Le Figaro avec Reuters Publié le 23/09/2019 à 11:03

Au moins 35 civils ont été tués et 13 autres blessés dans un assaut mené par les forces afghanes dans la province de Helmand, dans le sud de l'Afghanistan, ont déclaré lundi deux responsables provinciaux.

» LIRE AUSSI - Afghanistan: Trump négocie «sa» sortie

Les victimes civiles assistaient à un mariage dans une salle adjacente à un bâtiment visé dimanche soir par les forces afghanes. Ce bâtiment a été pris pour cible car, selon les autorités afghanes, il était utilisé par les taliban pour former des candidats à des attentats suicides. «Trente-cinq civils ont été tués et 13 sont blessés. Ces gens assistaient à un mariage près du site de l'attaque dans le secteur de Khaksar dans le district de Musa Qala», a dit Attaulah Afghan, membre du conseil provincial de Helmand.

Un autre conseiller provincial, Abdul Majid Akhundzadah, a avancé un bilan de 40 civils tués.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3107
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 79 sur 80 Précédent  1 ... 41 ... 78, 79, 80  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum