Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Page 81 sur 82 Précédent  1 ... 42 ... 80, 81, 82  Suivant

Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Sam 11 Jan 2020 - 23:58

Niger : le bilan de l'attaque d'une base militaire s'alourdit à 89 morts
Par Le Figaro avec Reuters
Publié hier à 22:14
Le bilan de l'attaque commise jeudi contre un camp militaire du Niger s'est alourdi à au moins 89 morts, soit plus que la précédente attaque meurtrière à Inates revendiquée par l'Etat islamique, a appris Reuters ce samedi 11 janvier de quatre sources sécuritaires.

Le gouvernement nigérien avait fait état jeudi de 25 soldats tués et de 63 «terroristes neutralisés» lors de cette attaque survenue à Chinagodrar, à 200 km environ au nord de la capitale Niamey.

À lire aussi : Une base militaire attaquée au Niger, au moins 25 soldats tués
Contacté par Reuters, le ministre de la Défense Issoufou Katambe a fait savoir qu'un nouveau bilan serait annoncé lundi à l'issue d'une réunion du conseil national de sécurité.

Un sommet G5 Sahel se tiendra lundi
L'attaque de Chinagodrar, contre laquelle l'armée française est intervenue en appui, survient un mois après l'attaque menée à Inates au cours de laquelle 71 soldats nigériens avaient été tués.

À lire aussi : Niger: une attaque terroriste fait 71 morts dans un camp militaire
Suscitant une vive émotion, cette attaque avait provoqué le report d'un sommet G5 Sahel prévu à Pau, dans le sud-ouest de la France, en présence des chefs d'Etat de Mauritanie, du Mali, du Burkina Faso, du Niger et du Tchad et du président français.

À lire aussi : Après l’attaque au Niger, l’Élysée annule le sommet du G5 Sahel à Pau
Ce sommet, qui devait entre autres permettre de clarifier le cadre d’intervention de la France dans la bande sahélo-saharienne, se tiendra finalement lundi prochain et devrait déboucher sur l'adoption d'une déclaration commune.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3187
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Mer 29 Jan 2020 - 13:58

RDC: au moins 36 civils tués dans le massacre près de Beni
Par Le Figaro avec AFP
Publié il y a 1 min
Au moins 36 civils ont été tués mardi dans le territoire de Beni, dans l'Est de la République démocratique du Congo, selon le dernier bilan mercredi de sources locales, deux fois plus lourd qu'un premier bilan d'une quinzaine de victimes donné en milieu de journée.

À lire aussi : Félix Tshisekedi: «Le Congo vit une expérience délicate»
«Vingt-deux autres corps de civils viennent d'être retrouvés, tués à l'arme blanche. Ceci porte (le bilan) à 36 corps», a déclaré l'administrateur du territoire de Beni (responsable politico-administratif) Donat Kibwana à un correspondant de l'AFP.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3187
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Dim 2 Fév 2020 - 11:58

Burkina: une vingtaine de civils tués dans une attaque djihadiste
Par Le Figaro avec AFP
Publié il y a 19 min
Une vingtaine de civils ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche dans une «attaque djihadiste» à Lamdamol, un village de la commune de Bani, à 40km de Gorgadji, dans la province du Séno, au nord du Burkina Faso, a appris l'AFP dimanche de source sécuritaire.

À lire aussi : Au Burkina Faso, les massacres s’enchaînent
«Des individus armés non identifiés ont attaqué le village de Lamdamol dans la nuit de samedi à dimanche, faisant près d'une vingtaine de morts parmi les populations civiles», a déclaré cette source à l'AFP. «Les assaillants lourdement armés et à bord de motocyclettes ont littéralement exécuté les habitants de la localité».
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3187
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Ven 28 Fév 2020 - 11:43

Syrie : tensions entre Moscou et Ankara après la mort de 33 soldats turcs
La Turquie accuse l'armée syrienne d'être à l'origine de l'attaque. Alors que l'Otan condamne celle-ci, Poutine et Erdogan ont discuté au téléphone de la situation, qui fait craindre une escalade.

Par Alexis Feertchak et AFP agence
Publié il y a 11 heures, mis à jour il y a 5 heures
Syrie: vers un «bain de sang» à Idlib?
Depuis trois mois, le régime syrien, soutenu par les Russes, est passé à l’offensive pour reprendre la dernière province tenue par les rebelles, où s’entassent 3 millions de personnes. L’ONU craint un « bain de sang » et redoute un « massacre »

Dans le nord-ouest de la Syrie, au moins 33 soldats turcs ont été tués jeudi dans la province d'Idlib dans des raids attribués au gouvernement de Bachar el-Assad par Ankara, qui a aussitôt riposté en bombardant des positions de Damas, faisant 16 morts du côté des combattants syriens selon une ONG.

À lire aussi : Idlib: la Russie et la Turquie sont au bord de l’affrontement
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont discuté au téléphone ce vendredi, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Ce coup de fil a eu lieu à l'initiative d'Ankara, a précisé le chef de la diplomatie russe qui a présenté ses condoléances à la Turquie, assurant vouloir éviter que de «telles tragédies» se reproduisent et que Moscou «fait tout pour assurer la sécurité des soldats turcs» déployés en Syrie. Convoquée par la Turquie, qui en est membre, une rencontre entre les ambassadeurs des pays membres de l'Otan a été suivie de déclarations de son secrétaire-général, Jens Stoltenberg, qui a appelé «la Russie et le régime syrien à cesser les combats, les attaques aériennes aveugles (...) à respecter pleinement le droit international (...) et à s'engager pleinement dans les efforts menés par l'ONU pour trouver une solution pacifique au conflit en Syrie».

La Turquie, elle, s'est abstenue de mettre en cause la Russie elle-même, principal parrain du régime syrien, mais qui entretient avec Ankara des liens approfondis dans le règlement du conflit, et plus largement en matière de sécurité et d'énergie. Ce développement dans le conflit syrien traduit néanmoins la fragilité de ce lien russo-turc, les deux parties soutenant sur le terrain des camps opposés. Ces dernières semaines, face aux groupes rebelles, largement djihadistes et soutenus par la Turquie, le régime syrien a repris le contrôle d'une large bande de territoire dans la région d'Idlib, à l'ouest d'Alep, sécurisant notamment une autoroute stratégique, ce qui a déclenché la colère d'Ankara, qui a perdu au total 53 soldats en février. L'armée turque est officiellement déployée dans la province d'Idlib au niveau de «points d'observation» établis le long de la ligne de front et négociés dans le cadre des accords d'Astana, parrainés par la Russie et auxquels participent la Turquie, mais aussi l'Iran.

La flotte russe au large de la Syrie
«Des militaires turcs, se trouvant au sein d'unités combattantes de groupes terroristes, ont été pris sous le feu des soldats syriens», a indiqué le ministère russe de la Défense, qui affirme que la partie turque n'avait pas communiqué la présence de ses troupes dans la zone concernée et qu'elles «n'auraient pas dû s'y trouver». Ankara a aussitôt démenti la version russe. «J'aimerais souligner qu'aucun élément armé ne se trouvait au côté de nos unités au moment de cette attaque», a déclaré le ministre turc de la Défense Hulusi Akar, cité par l'agence de presse étatique Anadolu.



Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de Rob Lee
Signe des tensions, la flotte russe de la mer Noire a déployé en Méditerranée orientale, au large de la Syrie, deux frégates - l'Amiral Grigorovitch et l'Amiral Makarov - équipées de Kalibr, des missiles de croisière capables de frapper des cibles terrestres à plus de 1500 km de distance. Ces deux navires de guerre, qui ont franchi le détroit du Bosphore, vont rejoindre le «groupe naval russe permanent en Méditerranée», qui comprend déjà une frégate et deux sous-marins eux aussi équipés de Kalibr. Une arme déjà employée par le passé en Syrie par Moscou lors des moments de crise les plus graves.

Ankara demande une «zone d'exclusion aérienne»
Dans ce contexte, la Turquie a appelé ce vendredi la communauté internationale à mettre en place une zone d'exclusion aérienne dans le nord-ouest de la Syrie pour empêcher les avions du régime syrien et de son allié russe de mener des frappes. «La communauté internationale doit prendre des mesures pour protéger les civils et mettre en place une zone d'exclusion aérienne» dans la région d'Idlib, a déclaré le directeur de la communication de la présidence turque Fahrettin Altun. Sauf que, dans les faits, cette zone d'exclusion aérienne existe déjà, mais sous contrôle de la Russie, qui dispose de radars et de nombreuses batteries anti-aériennes - notamment des S400 à long rayon d'action, modèle aussi acheté récemment par la Turquie, au grand dam de l'Otan.

Froissée avec l'Alliance atlantique pour ce rapprochement récent avec Moscou, la Turquie n'en a pas moins appelé à la rescousse l'Otan, dont elle est membre, en vertu de l'article 4 du traité, qui peut être invoqué par un allié estimant son intégrité territoriale, son indépendance politique ou sa sécurité menacée, selon un communiqué de l'Alliance. En réaction, le secrétaire général de l'organisation, Jens Stoltenberg, a annoncé une réunion en urgence ce vendredi des ambassadeurs des 29 pays de l'Otan, qui ont condamné, sans surprise Moscou et Damas, sans envisager d'actions concrètes comme l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne.

Conseil de sécurité à Ankara
Outre les 33 morts, une trentaine de militaires turcs ont été blessés dans les frappes aériennes attribuées par Ankara au régime syrien. Les blessés ont été rapatriés en Turquie pour être hospitalisés, a déclaré Rahmi Dogan, le gouverneur de la province turque de Hatay, frontalière de la Syrie.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3187
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Ven 28 Fév 2020 - 11:44

Syrie : tensions entre Moscou et Ankara après la mort de 33 soldats turcs
La Turquie accuse l'armée syrienne d'être à l'origine de l'attaque. Alors que l'Otan condamne celle-ci, Poutine et Erdogan ont discuté au téléphone de la situation, qui fait craindre une escalade.

Par Alexis Feertchak et AFP agence
Publié il y a 11 heures, mis à jour il y a 5 heures
Syrie: vers un «bain de sang» à Idlib?
Depuis trois mois, le régime syrien, soutenu par les Russes, est passé à l’offensive pour reprendre la dernière province tenue par les rebelles, où s’entassent 3 millions de personnes. L’ONU craint un « bain de sang » et redoute un « massacre ».

Dans le nord-ouest de la Syrie, au moins 33 soldats turcs ont été tués jeudi dans la province d'Idlib dans des raids attribués au gouvernement de Bachar el-Assad par Ankara, qui a aussitôt riposté en bombardant des positions de Damas, faisant 16 morts du côté des combattants syriens selon une ONG.

À lire aussi : Idlib: la Russie et la Turquie sont au bord de l’affrontement
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont discuté au téléphone ce vendredi, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Ce coup de fil a eu lieu à l'initiative d'Ankara, a précisé le chef de la diplomatie russe qui a présenté ses condoléances à la Turquie, assurant vouloir éviter que de «telles tragédies» se reproduisent et que Moscou «fait tout pour assurer la sécurité des soldats turcs» déployés en Syrie. Convoquée par la Turquie, qui en est membre, une rencontre entre les ambassadeurs des pays membres de l'Otan a été suivie de déclarations de son secrétaire-général, Jens Stoltenberg, qui a appelé «la Russie et le régime syrien à cesser les combats, les attaques aériennes aveugles (...) à respecter pleinement le droit international (...) et à s'engager pleinement dans les efforts menés par l'ONU pour trouver une solution pacifique au conflit en Syrie».

La Turquie, elle, s'est abstenue de mettre en cause la Russie elle-même, principal parrain du régime syrien, mais qui entretient avec Ankara des liens approfondis dans le règlement du conflit, et plus largement en matière de sécurité et d'énergie. Ce développement dans le conflit syrien traduit néanmoins la fragilité de ce lien russo-turc, les deux parties soutenant sur le terrain des camps opposés. Ces dernières semaines, face aux groupes rebelles, largement djihadistes et soutenus par la Turquie, le régime syrien a repris le contrôle d'une large bande de territoire dans la région d'Idlib, à l'ouest d'Alep, sécurisant notamment une autoroute stratégique, ce qui a déclenché la colère d'Ankara, qui a perdu au total 53 soldats en février. L'armée turque est officiellement déployée dans la province d'Idlib au niveau de «points d'observation» établis le long de la ligne de front et négociés dans le cadre des accords d'Astana, parrainés par la Russie et auxquels participent la Turquie, mais aussi l'Iran.

La flotte russe au large de la Syrie
«Des militaires turcs, se trouvant au sein d'unités combattantes de groupes terroristes, ont été pris sous le feu des soldats syriens», a indiqué le ministère russe de la Défense, qui affirme que la partie turque n'avait pas communiqué la présence de ses troupes dans la zone concernée et qu'elles «n'auraient pas dû s'y trouver». Ankara a aussitôt démenti la version russe. «J'aimerais souligner qu'aucun élément armé ne se trouvait au côté de nos unités au moment de cette attaque», a déclaré le ministre turc de la Défense Hulusi Akar, cité par l'agence de presse étatique Anadolu.


Rob Lee
@RALee85
En réponse à @RALee85
Photos of the Black Sea Fleet's Admiral Makarov and Admiral Grigorovich Project 11356 frigates passing through the Bosporus on their way to the Mediterranean Sea. 52/https://vk.com/milinfolive?w=wall-123538639_1351417 …

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
11
10:13 - 28 févr. 2020
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Voir les autres Tweets de Rob Lee
Signe des tensions, la flotte russe de la mer Noire a déployé en Méditerranée orientale, au large de la Syrie, deux frégates - l'Amiral Grigorovitch et l'Amiral Makarov - équipées de Kalibr, des missiles de croisière capables de frapper des cibles terrestres à plus de 1500 km de distance. Ces deux navires de guerre, qui ont franchi le détroit du Bosphore, vont rejoindre le «groupe naval russe permanent en Méditerranée», qui comprend déjà une frégate et deux sous-marins eux aussi équipés de Kalibr. Une arme déjà employée par le passé en Syrie par Moscou lors des moments de crise les plus graves.

Ankara demande une «zone d'exclusion aérienne»
Dans ce contexte, la Turquie a appelé ce vendredi la communauté internationale à mettre en place une zone d'exclusion aérienne dans le nord-ouest de la Syrie pour empêcher les avions du régime syrien et de son allié russe de mener des frappes. «La communauté internationale doit prendre des mesures pour protéger les civils et mettre en place une zone d'exclusion aérienne» dans la région d'Idlib, a déclaré le directeur de la communication de la présidence turque Fahrettin Altun. Sauf que, dans les faits, cette zone d'exclusion aérienne existe déjà, mais sous contrôle de la Russie, qui dispose de radars et de nombreuses batteries anti-aériennes - notamment des S400 à long rayon d'action, modèle aussi acheté récemment par la Turquie, au grand dam de l'Otan.

Froissée avec l'Alliance atlantique pour ce rapprochement récent avec Moscou, la Turquie n'en a pas moins appelé à la rescousse l'Otan, dont elle est membre, en vertu de l'article 4 du traité, qui peut être invoqué par un allié estimant son intégrité territoriale, son indépendance politique ou sa sécurité menacée, selon un communiqué de l'Alliance. En réaction, le secrétaire général de l'organisation, Jens Stoltenberg, a annoncé une réunion en urgence ce vendredi des ambassadeurs des 29 pays de l'Otan, qui ont condamné, sans surprise Moscou et Damas, sans envisager d'actions concrètes comme l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne.

Conseil de sécurité à Ankara
Outre les 33 morts, une trentaine de militaires turcs ont été blessés dans les frappes aériennes attribuées par Ankara au régime syrien. Les blessés ont été rapatriés en Turquie pour être hospitalisés, a déclaré Rahmi Dogan, le gouverneur de la province turque de Hatay, frontalière de la Syrie.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3187
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Ven 28 Fév 2020 - 13:58

Syrie: 31 combattants du régime tués dans des tirs de représailles turcs (ONG)
AFP
Publié le 28/02/2020 à 19:50 | AFP
Syrie: 31 combattants du régime tués dans des tirs de représailles turcs (ONG)Syrie: 31 combattants du régime tués dans des tirs de représailles turcs (ONG) © AFP / Abdulwajed HAJ ESTEIFI
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
Des bombardements de représailles menés par l'armée turque ont tué 31 combattants du régime syrien dans le nord-ouest de la Syrie, a rapporté vendredi une ONG, après la mort de 33 soldats turcs dans des raids attribués par Ankara au pouvoir de Damas.

Durant la nuit, des premiers bombardements turcs menés "par l'artillerie ou avec des drones" armés ont visé des positions du régime, notamment dans le sud et dans l'est de la province d'Idleb, tuant 27 combattants des forces gouvernementales, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Vendredi, quatre combattants du régime ont été tués par des tirs d'artillerie turcs dans le nord-est de la province voisine d'Alep, selon l'OSDH. Des factions syriennes soutenues par des forces turques se trouvent dans ce secteur.

Un premier bilan de l'OSDH faisait état de 20 soldats du régime tués.

Les autorités de Damas n'ont pas commenté l'escalade avec Ankara, ni fourni de bilan. Une source militaire citée vendredi par l'agence officielle syrienne Sana a toutefois laconiquement dénoncé "l'exagération des pertes" essuyées par l'armée de Damas.

Ankara avait confirmé avoir riposté dans la nuit à des raids attribués au régime syrien ayant tué jeudi 33 soldats turcs dans la province d'Idleb.

"Toutes les positions connues du régime (syrien) ont été prises sous le feu de nos unités terrestres et aériennes", a affirmé le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, dans un communiqué.

Les lourdes pertes essuyées par Ankara jeudi interviennent après des semaines de tensions croissantes à Idleb entre les forces turques et celles du régime, qui se sont affrontées à plusieurs reprises depuis le début du mois.

Les bombardements meurtriers de jeudi portent à au moins 53 le nombre de militaires turcs tués à Idleb en février.

Contre-offensive
Avec le soutien de l'aviation de Moscou, Damas est reparti à l'offensive en décembre pour reprendre la région d'Idleb, le dernier grand bastion rebelle et jihadiste.

Vendredi encore, quatre civils d'une même famille, dont deux enfants, ont été tués dans des raids aériens dans la région de Jabal al-Zawia à Idleb, selon l'OSDH, qui n'était pas en mesure d'identifier l'auteur des frappes.

La Turquie, qui soutient certains groupes rebelles et a déployé des troupes dans le nord-ouest syrien, n'a de cesse de réclamer un arrêt de l'offensive.

Ankara, qui accueille déjà plus de 3.6 millions de réfugiés syriens sur son territoire, craint que les violences ne provoquent un nouvel afflux vers sa frontière, qu'elle maintient fermée.

La poussée de fièvre des deux derniers jours intervient après que les rebelles et les jihadistes ont réussi à reprendre la ville stratégique de Saraqeb, dans la province d'Idleb, avec un appui d'Ankara, selon l'OSDH.

Citée jeudi par l'agence officielle syrienne Sana, une source militaire a accusé "le régime turc de fournir un soutien aux terroristes (...) dans les combats en cours sur l'axe de Saraqeb".

Les combats se poursuivent vendredi à Saraqeb, toujours tenue par les rebelles et les jihadistes.

Sur ce front, "les frappes d'artillerie turques en soutien aux rebelles entravent l'avancée des forces du régime", selon Rami Abdel Rahmane. Les forces de Damas ont seulement pu reconquérir la zone industrielle de la ville, d'après lui.

28/02/2020 19:49:02 - Beyrouth (AFP) - © 2020 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3187
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  stjeanlagneau le Ven 28 Fév 2020 - 16:44



Merci Antoine.

La tension est largement monté d'un cran.

Exorcisme

_________________

Bonne Nouvelle "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

La Parole !
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 21981
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 52
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Ven 6 Mar 2020 - 22:58

Une trentaine de morts dans le premier attentat à Kaboul depuis l'accord USA-talibans
AFP
Modifié le 07/03/2020 à 00:07 - Publié le 06/03/2020 à 13:22 | AFP
Une trentaine de morts dans le premier attentat à Kaboul depuis l'accord USA-talibansUne trentaine de morts dans le premier attentat à Kaboul depuis l'accord USA-talibans © AFP / STR
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT À 1€ LE 1ER MOIS !
Une trentaine de personnes ont été tuées vendredi dans une attaque contre un rassemblement politique à Kaboul, la première dans la capitale afghane depuis la signature de l'accord entre les Etats-Unis et les talibans, un attentat revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

"Vingt-neuf personnes, dont des femmes, ont été tuées et 61 blessées", a déclaré Nasrat Rahimi, le porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur. Wahidullah Mayar, le porte-parole du ministère de la Santé, a fait état auprès de l'AFP de "32 morts, dont cinq femmes, et 58 blessés".

L'EI a revendiqué l'attaque via l'application Telegram. Deux jihadistes "ont visé un rassemblement d'apostats dans la ville de Kaboul avec des armes automatiques, des grenades et des lance-roquettes", a affirmé l'organisation jihadiste.

Plus tôt, les talibans avaient nié toute responsabilité dans cette attaque qui souligne le niveau d'insécurité toujours élevé en Afghanistan malgré l'accord signé le 29 février à Doha entre le gouvernement américain et les insurgés. Washington a promis le retrait de toutes les forces étrangères dans les 14 mois en échange de garanties sécuritaires des talibans.

L'attaque visait une cérémonie commémorant la mort d'Abdul Ali Mazari, un homme politique de la minorité hazara, dont les membres sont très majoritairement chiites dans un Afghanistan largement sunnite.

L'année dernière, cette même cérémonie avait déjà été la cible de tirs de mortier revendiqués par l'EI, qui avaient tué au moins onze personnes.

De nombreux membres de l'élite politique afghane étaient présents, dont le chef de l'exécutif afghan Abdullah Abdullah, qui revendique la victoire à la présidentielle de septembre même si les résultats officiels le donnent perdant.

"Tous les responsables de haut niveau ont été évacués des lieux en toute sécurité", a commenté Nasrat Rahimi, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Les deux assaillants, qui avaient ouvert le feu à partir d'un chantier voisin, ont été abattus, a-t-il ajouté.

"Crime contre l'humanité"
Le président Ashraf Ghani a dénoncé "un crime contre l'humanité".

"Les attaques contre des civils sont inacceptables et ceux qui commettent de tels crimes doivent rendre des comptes", a renchéri le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a également condamné cette "attaque odieuse". "Attaquer des innocents sans défense lors d'une commémoration est un signe de faiblesse, pas une démonstration de force", a-t-il dit dans un communiqué, estimant que le "processus de paix en cours" devait justement permettre aux Afghans de former "un front uni face à la menace de l'EI".

Mais ce processus de paix est déjà lui-même menacé.

Après une semaine de trêve partielle globalement respectée avant la signature de l'accord de Doha, les talibans ont repris lundi leurs attaques contre les forces de sécurité afghanes.

Les négociations de paix inédites entre les talibans et le gouvernement de Kaboul, censées commencer le 10 mars, selon le texte conclu au Qatar, semblent donc compromises.

D'autant que le président afghan Ashraf Ghani a aussi rejeté pour l'instant un des principaux points de cet accord, dont le gouvernement de Kaboul n'est pas signataire: la libération de jusqu'à 5.000 prisonniers talibans en échange de celle de jusqu'à 1.000 membres des forces afghanes aux mains des insurgés.

Un porte-parole des talibans, Suhail Shaheen, a répété vendredi sur Twitter que son groupe était prêt à entamer les négociations mardi si les prisonniers étaient bien libérés. Tout retard ne pourra donc être imputé qu'aux "autres parties", a-t-il prévenu.

Mike Pompeo, qui tente de ne pas faire dérailler le processus de paix interafghan avant même qu'il démarre vraiment, a relativisé les violences de cette semaine. "Les niveaux de violence sont malgré tout inférieurs à ce qu'ils ont été pendant les cinq ou six dernières années", a-t-il dit vendredi matin sur la chaîne américaine CNBC.

Le groupe Etat islamique, présent en Afghanistan depuis 2015, a multiplié les attaques contre la communauté chiite dans ce pays. Ces derniers mois, il a été fragilisé par des frappes aériennes américaines et de multiples offensives des forces gouvernementales ainsi que des talibans.

Chassés de son bastion du Nangarhar, une province frontalière du Pakistan, ses combattants demeurent présents dans le territoire voisin du Kunar ainsi qu'à Kaboul.

07/03/2020 00:06:22 - Kaboul (AFP) - © 2020 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3187
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  antoine le Mer 25 Mar 2020 - 0:37

Tchad: 92 militaires tués par Boko Haram dans la province du Lac
Par Le Figaro avec AFP
Publié hier à 21:49
Une attaque du groupe jihadiste Boko Haram a tué 92 militaires, a affirmé mardi le président tchadien Idriss Déby Itno, qui s'est rendu sur les lieux de l'attaque, à Boma, dans la province du Lac.

À lire aussi : Niger: 50 combattants de Boko Haram «neutralisés» dans le sud-est
«Nous avons perdu 92 de nos soldats, sous-officiers et officiers» dans l'attaque qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi, «c'est la première fois que nous perdons autant d'hommes», a déclaré le président dans une intervention retransmise sur une chaîne d'Etat. «L'ennemi a porté un coup dur à notre système de défense dans cette zone», a reconnu un officier supérieur qui a réclamé l'anonymat.

Multiplication des attaques
L'attaque qui visait les militaires de la presqu'île de Boma a duré au moins sept heures et les renforts envoyés ont eux-mêmes été pris pour cible, a affirmé un autre militaire à l'AFP. Selon lui, 24 véhicules de l'armée ont été détruits dont des blindés, tandis que du matériel militaire a été récupéré et emporté sur cinq hors-bords par des éléments de Boko Haram.

Boko Haram multiplie ces derniers mois les attaques dans les îles marécageuses du bassin du lac Tchad, à la frontière du Nigeria, du Tchad, du Niger et du Cameroun.

L'insurrection de Boko Haram a fait 36.000 morts et près de 2 millions de déplacés dans le Nord-Est du Nigeria depuis son début en 2009, selon l'ONU. Le groupe jihadiste a étendu son action au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins.

Depuis 2015, les pays de la région luttent contre ces jihadistes au sein de la Force multinationale mixte (FMM), une coalition régionale engagée autour du lac Tchad avec l'aide de comités de vigilance composés d'habitants.

Une ville de Guinée secouée par des violences meurtrières
Par Le Figaro avec AFP
Publié hier à 22:56, mis à jour hier à 22:58
Plusieurs personnes ont été tuées ces jours derniers à Nzérékoré, ville du sud de la Guinée en proie selon des habitants à des troubles intercommunautaires depuis le référendum contesté de dimanche.

Le bilan humain varie fortement selon les sources, le gouverneur parlant de trois morts, un médecin et un responsable local de l'opposition faisant état de 15 morts, sous couvert d'anonymat.

Ces chiffres ne peuvent être vérifiés immédiatement de sources indépendantes.

Nzérékoré, l'une des plus grandes villes du pays en Guinée forestière voisine du Liberia, est le théâtre d'affrontements depuis la tenue dimanche dans toute le pays d'un référendum voulu par le pouvoir pour une nouvelle Constitution.

Couvre-feu instauré
Des habitants joints par les correspondants de l'AFP ont fait état de heurts entre communautés religieuses et ethniques, d'attaques et de représailles contre des églises et des mosquées.

Un couvre-feu a été instauré mardi matin, selon le gouverneur Mohamed Ismaël Traoré joint par téléphone.

Après des mois de tensions qui avaient déjà coûté la vie à au moins 32 civils et un gendarme, le président Alpha Condé et son gouvernement ont décidé de tenir le référendum dimanche et de passer outre aux protestations de l'opposition, à la réprobation internationale et aux soupçons sur la régularité des listes électorales.

Au moins 14 personnes ont été tuées dans les violences entachant le vote à travers le pays, selon l'opposition. Les autorités parlent de six morts, dont deux dues à un «accident» et un problème de santé.

La rédaction vous conseille
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3187
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter. - Page 81 Empty Re: Voici le temps pour l'ouverture du second Sceau, car les guerres vont augmenter.

Message  stjeanlagneau le Mer 25 Mar 2020 - 15:53



HORRIBLE Triste

_________________

Bonne Nouvelle "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

La Parole !
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 21981
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 52
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Page 81 sur 82 Précédent  1 ... 42 ... 80, 81, 82  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum