Cet enfant, Adam, a été le premier enfant de ma création...il était de Moi.
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Cet enfant, Adam, a été le premier enfant de ma création...il était de Moi.

Aller en bas

Cet enfant, Adam, a été le premier enfant de ma création...il était de Moi.   Empty Cet enfant, Adam, a été le premier enfant de ma création...il était de Moi.

Message  sylvia Mer 18 Avr 2012 - 5:33

Cet enfant, Adam, a été le premier enfant de ma création. Par mon Souffle qui se répandit en lui, il était de moi

Message du Ciel donné à la Fille du Oui à Jésus - Volume 3 - n° 201 – 5 août 2001 Le Père Éternel

Mes enfants, vous devrez choisir ma loi d’amour ou vos besoins égoïstes.

Ma bien-aimée Fille du Oui à Jésus, je t’aime. Tu es ma fille, tu t’abandonnes à l’Amour. Mes enfants chéris, c’est l’Amour qui crie en vous de venir à lui. Je suis votre Dieu d’amour qui ai conçu ce monde pour que vous soyez en harmonie avec
moi, le Créateur.

Mes enfants d’amour, je ne puis vous laisser vous désunir en étant des êtres infâmes sous la tutelle de l’ange de la ténébreuse descente vers la mort, je suis la Lumière. La Lumière de la Lumière a lui et, lorsque l’ange déchu a vu le Fils de Dieu fait homme, il a dit: «Non, je n’adore pas cet humain», alors il a connu le déclin de sa supériorité, car son orgueil l’a dominé. Qui n’adore pas mon Fils connaître lui aussi sa perte. J’ai tout créé, le tout est ma création. J’ai en moi le monde, je suis le Créateur de tout ce qui existe.

Toutes mes créatures sont en le Tout, je suis le Tout. Je suis votre Père du Ciel qui vous a donné la vie, afin que vous soyez des êtres conçus pour aimer et être aimés. Mes enfants d’amour, je suis un Dieu qui vous aime. Je suis votre Papa, un Père qui s’attendrit devant la beauté de ses créatures.

Oh! que je suis triste de constater toutes vos étourderies! Je suis, moi, votre Père, et je ne puis permettre qu’un seul de mes enfants puisse donner un mauvais exemple à un seul de ses frères et sœurs. Mes enfants, quand un seul d’entre vous est ce que moi je ne veux pas qu’il soit, je ne puis laisser cet enfant parmi mes autres enfants de peur que ceux-ci puissent suivre son influence, cela est contraire à l’amour.

Si un enfant d’amour aime, il est entier, il ne peut être en désaccord avec lui-même, cela le détruirait, il en souffrirait trop. S’il a en lui une partie infinitésimale d’un manque d’amour envers l’Amour, cela est un atome destructeur pour lui qui est amour. Ce qui ne va pas avec vous, mes enfants, c’est que vous ne vous connaissez pas; vous ignorez que vous êtes amour.

Si vous continuez à être ce que vous êtes présentement, le monde d’amour dans lequel vous vivez ne sera plus, il se détruira. C’est lui-même qui s’autodétruira en restant humainement imparfait. Mes enfants, vous êtes en train de vous détruire complètement.

Dès le début du monde, j’ai fait l’homme à mon image. Toute créature de ce monde a été créé pour l’Amour. L’Amour est en vous, il vit en vous. Vous êtes l’amour, vous êtes ma création. C’est moi, le Créateur, qui vous ai donné la vie. Moi, je suis la Vie. Je suis le Souffle d’amour qui vous a donné la vie. Par ma toute puissance, j’ai créé la terre dans laquelle l’homme devait habiter.

L’homme a été fait de ma terre. J’ai moulé une forme semblable à mon image. J’ai insufflé dans ses narines un vent d’amour qui est sorti de mon Être. Il est devenu vivant, il est devenu un enfant de ma Divine Volonté, un être d’amour. Il était de moi, Dieu. Il vivait par moi, mon Souffle était en lui. J’ai fait cet enfant, je suis son amour.

J’ai sorti de l’homme une partie de lui qui a formé son complément: la femme. Deux êtres d’amour sont sortis de l’Amour pour être unis, afin de faire d’autres êtres d’amour pour créer un monde d’amour où ils devaient vivre dans ma Divine Volonté. Tout tournait autour de ma Présence. Tout était d’une telle beauté! Tout était en moi.

Ils étaient des êtres resplendissants, vivant de ma propre Vie. Vos premiers parents devaient m’être fidèles en demeurant libres. Ils devaient vivre d’amour, dans la confiance, dans l’abandon et dans la liberté. Par Dieu, ils ont connu le choix de se donner dans l’amour en étant des enfants de liberté. J’étais si amoureux d’eux!

Voici que j’utilise le présent, car je suis omniprésent: «Mes deux amours, je vous veux ici, dans ce Paradis. Aimez-vous, regardez la beauté. Elle vous est agréable? C’est pour vous, vous avez tout pour être heureux. Demeurons ensemble dans ce mouvement d’amour que j’ai créé. Je suis votre Créateur. Je vous ai donné mon amour, il vous appartient. Vous devez en prendre soin, soyez-y fidèles. Viendra le moment où je vous demanderai si votre fidélité est à la mesure de l’amour de
votre Créateur.

«Moi, Dieu Éternel, je vous aime, je vous veux en moi, dans mon amour. Comme vous êtes mes propres enfants sortis de mon Être qui est parfait, soyez comme moi je suis: parfaits en tout. Vous serez récompensés pour votre fidélité à mon amour, je suis la Puissance. Je vous veux dans l’Amour, libres d’aller et de faire ce que vous voulez en demeurant fidèles à mon amour.

«Ce lieu d’amour est pour vous. Je vous mets à l’épreuve, mes amours, en vous demandant de ne pas approcher d’un lieu (1) qui n’est pas pour mes enfants d’amour. Si vous approchez de ce lieu du bien et du mal, vous causerez à votre intérieur un malheur. Ne prenez pas en vous ce qui est défendu. Allez partout, sauf à ce lieu de la connaissance qui fait découvrir ce qui est bien et ce qui est mal; moi, je sais ce qui est bien pour vous, faites-moi confiance, je vous aime.

Vous êtes mes enfants d’amour, n’allez pas vers l’arbre du bien et du mal, il n’est pas pour vous, il n’est pas à l’égal de l’Arbre de Vie qui est tout amour, nourrissez-vous de lui plutôt. Vous êtes mes enfants, tout est conçu pour vous. Je suis le Père d’amour, je suis l’Éternel.» Mais cet arbre défendu a été connu d’eux.

Satan, l’ange déchu, les a trompés en les séduisant. Il leur a dit que s’ils mangeaient des fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils deviendraient comme des dieux alors que moi seul, leur Dieu, je connais tout. Ils ont écouté le séducteur. Ils ont désobéi à ma recommandation de demeurer loin de cet arbre. Ils ont connu le mal en eux, eux qui étaient remplis d’amour pour moi. Leurs yeux se sont voilés, leur intelligence s’est embrouillée, leur perception des choses s’est envenimée, ils sont devenus honteux d’eux-mêmes.

Eux, mes enfants parfaits, connurent leur nudité, car le mal était entré en eux. Ils ont été dans la crainte, sachant que je leur avais dit de ne point manger le fruit de l’arbre du bien et du mal. Moi, leur Créateur, suis venu les voir, leur demandant: «Pourquoi vous cachez-vous? » Mais, mes deux enfants avaient péché contre l’Amour, ils n’ont pu soutenir mon regard. Dans leur honte, ils se sont cachés pour ne pas se montrer dans leur nudité.

Eux, mes créés, n’ont pas été capables de résister au mal. C’est eux qui ont laissé le mal pénétrer en eux. Ils ne m’ont pas demandé de l’aide. Moi, leur Créateur, je leur aurais donné la force de résister à Satan. Seuls, sans venir vers moi, ils ont failli à mon amour. Je les ai chassés du Paradis de mes délices où tout était fait pour eux. Comme ils n’étaient plus parfaits, ils ne pouvaient habiter mon Paradis. Ils ont été dans la douleur en se voyant condamnés à vivre dans leur propre volonté.

Mes enfants, vos premiers parents ont connu ce qui n’était pas bien pour eux. Vous êtes les descendants de mes deux enfants qui n’ont pas pu demeurer des enfants d’amour. Ils ne m’ont pas été fidèles, moi qui leur avais démontré tant d’amour. Ils ont connu le mal en allant vers l’arbre du bien et du mal pour goûter ce fruit défendu.

Mon Fils d’amour, mon Enfant unique, mon Enfant parfait, a donné la plus grande preuve d’amour à moi son Père: sa Vie. Seul mon Fils pouvait racheter tout l’affront que ces enfants et vous, mes enfants, allaient me faire. Sa Vie, qu’il m’a offerte, est de toute éternité l’offrande la plus parfaite et la plus grandiose de tout ce que vous pouvez concevoir. Il s’est donné par amour à son Père pour effacer l’affront que les enfants de ce monde, passé, présent et futur, allaient me causer.

Cet enfant, Adam, a été le premier enfant de ma création. Par mon Souffle qui se répandit en lui, il était de moi. Il fut le premier de mes enfants d’amour. Par son refus d’écouter ma voix qui lui soufflait d’écouter l’Amour, il a failli à l’Amour. Il n’a pas prouvé à lui-même qu’il était l’amour de l’Amour. Il s’est fait sa propre raison en refusant d’obéir à l’Amour. Il a vécu de sa propre volonté.

Moi, votre Père, je vous aime et je vous veux, vous, comme étant mes enfants d’amour. Soyez des êtres d’amour et dites oui à l’Amour, je vous ai donné l’amour par le Sacrifice de mon Fils. L’Amour est né en ce monde par le oui de ma sainte
Fille, Marie. Elle est votre Mère, la Mère de l’Amour.

L’Amour s’est laissé crucifier par amour pour l’Amour. Par sa mort, mes enfants, il vous a tous, sans exception, fait renaître à l’amour. C’est à vous seuls maintenant de reprendre votre place en l’Amour. Moi, votre Papa, je vous veux en moi, car je suis l’Amour. Je ne puis, mes enfants, vous obliger à répondre par un oui à cette demande. Comprenez bien que seul l’amour régnera dans ma Nouvelle Terre.

Je laisse l’Amour venir à vous pour que l’amour seul règne en vous. Qui dira non à l’Amour restera, pour l’éternité, loin de l’Amour. Où que vous soyez, vous serez soit dans l’amour, soit dans l’enfer. Seuls mes enfants d’amour verront mes jours de joie en ce monde: plus de haine entre vous, que de l’amour. Il n’y aura plus de différence entre vous, mes enfants, vous serez tous amour.

Moi, votre Père du Ciel, je vous laisse devant votre propre choix. À vous maintenant de choisir l’amour ou la haine. Lorsque je vous demanderai de choisir, vous qui ne prenez pas en vous le oui qui vous est demandé, comment allez-vous pouvoir répondre? Vous allez être engourdis par votre manque de position.

Mes enfants, c’est maintenant qu’il faut que vous preniez en vous le choix de dire oui à l’Amour, pas plus tard, cela est si risqué que vous disiez non. Je ne peux plus attendre que vous vous corrigiez en faisant souffrir mes enfants d’amour. C’est présentement que vous devez vous préparer à répondre à cette preuve d’amour.

À vous seuls de prendre le lieu de votre choix pour votre vie éternelle: le Paradis terrestre ou l’enfer. Votre Papa d’amour qui vous veut de retour en son lieu d’amour.

Amen.

1. Lieu où l’arbre de la connaissance du bien et du mal était planté, au milieu du jardin d’Éden.
(apparitions mariales)

sylvia
sylvia
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 6068
Date d'inscription : 06/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum