LE RENOUVELLEMENT DE L'EGLISE
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

LE RENOUVELLEMENT DE L'EGLISE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE RENOUVELLEMENT DE L'EGLISE

Message  Invité le Lun 6 Sep 2010 - 0:01

Renouvellement de l’Eglise

1. Fondement biblique

Ps 101,13-23 :

« 13 Mais toi, Seigneur, tu es là pour toujours ; d’âge en âge on fera mémoire de toi. 14 Toi, tu montreras ta tendresse pour Sion, il est temps de la prendre en pitié l’heure est venue. 15 Tes serviteurs ont pitié de ses ruines, ils aiment jusqu’à sa poussière. 16 Les nations craindront le nom du Seigneur, et tous les rois de la terre sa gloire : 17 quand le Seigneur rebâtira Sion, quand il apparaîtra dans sa gloire, 18 il se tournera vers la prière du spolié, il n’aura pas méprisé sa prière. 19 Que cela soit écrit pour l’âge à venir, et le peuple à nouveau créé chantera son Dieu : 20 « Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s’est penché ; du ciel, il regarde la terre 21 pour entendre la plainte des captifs et libérer ceux qui devaient mourir ». 22 On publiera dans Sion le nom du Seigneur et sa louange dans tout Jérusalem, 23 au rassemblement des royaumes et des peuples qui viendront servir le Seigneur ».

Ps 146,2-3 (traduction liturgique):

« 2 Le Seigneur rebâtit Jérusalem, il rassemble les déportés d’Israël 3 il guérit les cœurs brisés et soigne leurs blessures ».

2. Constitution dogmatique « Lumen Gentium » sur l’Eglise

- extrait du § 8 « L’Eglise, à la foi visible et spirituelle » :

« […] Le Christ a été envoyé par le Père "pour porter la bonne nouvelle aux pauvres, ... guérir les cœurs meurtris" (Lc 4,18), "chercher et sauver ce qui était perdu" (Lc 19,10): de même l'Eglise enveloppe de son amour tous ceux que la faiblesse humaine afflige, bien plus, dans les pauvres et les souffrants elle reconnaît l'image de son fondateur pauvre et souffrant, elle s'efforce de soulager leur misère et en eux c'est le Christ qu'elle veut servir. Mais tandis que le Christ saint, innocent, sans tache (He 7,26) n'a pas connu le péché (2 Co 5,21), venant seulement expier les péchés du peuple (Cf. He 2,17), l'Eglise, elle, qui enferme des pécheurs dans son propre sein, est donc à la fois sainte et appelée à se purifier et poursuit constamment son effort de pénitence et de renouvellement. "L'Eglise avance dans son pèlerinage à travers les persécutions du monde et les consolations de Dieu (1), annonçant la croix et la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne (Cf. 1 Co 11,26). La vertu du Seigneur ressuscité est sa force pour lui permettre de vaincre dans la patience et la charité les afflictions et les difficultés qui lui viennent à la fois du dehors et du dedans, et de révéler fidèlement au milieu du monde le mystère du Seigneur, encore enveloppé d'ombre, jusqu'au jour où, finalement, il éclatera dans la pleine lumière ».

Note :

(1) : « Saint Augustin, Cité de Dieu, 18,51,2 : PL 41,614 ».

- extrait du § 12 « Le sens de la foi et les charismes dans le peuple chrétien » :

« [L’] Esprit Saint ne se borne pas à sanctifier le peuple de Dieu par les sacrements et les ministères, à le conduire et à lui donner l'ornement des vertus, il distribue aussi parmi les fidèles de tous ordres, "répartissant ses dons à son gré en chacun" (1 Co 12,11), les grâces spéciales qui rendent apte et disponible pour assumer les diverses charges et offices utiles au renouvellement et au développement de l'Eglise, suivant ce qu'il est dit: "C'est toujours pour le bien commun que le don de l'Esprit se manifeste dans un homme" (1 Co 12,7). Ces grâces, des plus éclatantes aux plus simples et aux plus largement diffusées, doivent être reçues avec action de grâce et apporter consolation, étant avant tout ajustées aux nécessités de l'Eglise et destinées à y répondre ».

3. Benoît XVI

- extrait de l’acte de consécration des prêtres au Cœur Immaculé de Marie du 12 mai 2010, en l’Eglise de la Très Sainte Trinité, lors du voyage apostolique à Fatima au Portugal :

« Épouse de l’Esprit Saint, obtiens-nous l’inestimable don d’être transformés dans le Christ.
Par la puissance même de l’Esprit qui, étendant sur Toi son ombre, t’a rendue Mère du Sauveur, aide-nous afin que le Christ, ton Fils, naisse aussi en nous. Que l’Église puisse ainsi être renouvelée par de saints prêtres, transfigurée par la grâce de Celui qui fait toutes choses nouvelles ».

4. Sainte Catherine de Sienne

De l’ouvrage « Vie de Sainte Catherine de Sienne » écris par le directeur spirituel de Sainte Catherine, le Bienheureux Raymond de Capoue :

- intégralité du chapitre 10 « Catherine jouit du don de prophétie et s’en sert pour arracher plusieurs personnes aux périls qui menaçaient leurs corps et leurs âmes », pages 283 et 284 :

« Voici maintenant un (autre) fait dont j’ai été moi-même témoin avec Frère Pierre de Velletri de mon Ordre, actuellement pénitencier à Saint-Jean-de-Latran. Tout lecteur intelligent y verra facilement comment l’esprit de prophétie éclatait merveilleusement en notre sainte. C’était en l’année 1375, époque où la méchanceté de beaucoup d’Italiens avaient soulevé contre le Pontife romain, Grégoire XI, presque toutes les cités et tous les pays sur lesquels l’Église romaine avait cependant des droits incontestables. La sainte se trouvait alors à Pise et j’y étais avec elle ; nous habitions un hospice nouvellement fondé, près de ces petites maisons qu’on voit encore sur la place qui entoure le couvent et l’église des Frères Prêcheurs en cette ville. On nous annonça la révolte de la ville de Pérouse. Cette nouvelle remplit mon âme d’une grande amertume ; car je voyais bien que, parmi les chrétiens, on ne trouvait plus de crainte de Dieu, plus de respect pour sa sainte Église, et par conséquent nul souci des sentences d’excommunication, nul scrupule de violer les droits d’autrui, que dis-je, les droits de l’Épouse du Christ. Le cœur tout pénétré de douleur, je m’en allai donc triste et chagrin en compagnie de Frère Pierre de Velletri à l’hospice où se trouvait notre vierge et je lui annonçai cette nouvelle rébellion, avec des larmes qui disaient assez ma désolation intérieure. Après m’avoir entendu, elle s’associa tout d’abord à ma douleur et manifesta sa compassion pour la ruine des âmes et le grand scandale qui affligeait l’Église de Dieu. Mais, voyant que j’accordais trop à mes pleurs et voulant y mettre un terme, elle ajouta : "Ne commencez pas sitôt à pleurer, car vous auriez trop de larmes à verser. Ce que vous voyez maintenant est lait et miel, en comparaison de ce qui suivra". A l’entendre parler ainsi, je cessai de pleurer, non que je fusse consolé, mais en raison même de l’excès de mon affliction et de mon étonnement, et je lui demandai : "Pouvons-nous donc, ma Mère, assister à de plus grands malheurs, puisque nous voyons que les chrétiens ont perdu toute dévotion, tout respect envers la Sainte Église, dont ils ne craignent plus les sentences, comme si, en pratique, ils l’avaient déjà publiquement et tout à fait reniée. Il ne leur reste plus maintenant qu’à renier complètement la foi au Christ lui-même. - O Père, me dit-elle alors, ce sont aujourd’hui les laïcs qui agissent ainsi, mais vous verrez bientôt combien les clercs feront pire. De plus en plus stupéfait, je lui dis : "Quel malheur ! Les clercs se révolteraient-ils donc contre le Pontife Romain ? - Vous le verrez bien, me répondit-elle, quand le Pontife voudra réformer leurs mœurs, ils susciteront dans toute la sainte Église de Dieu un scandale universel, qui la divisera et la troublera comme le ferait la peste de l’hérésie" - Ne me possédant plus d’étonnement, j’ajoutai : "Nous aurons donc une hérésie, ma Mère, de nouveaux hérétiques? Ce ne sera pas, me dit-elle, une hérésie proprement dite, mais quelque chose qui ressemble à une hérésie, une division de l’Église et de toute la chrétienté. Préparez-vous donc à la patience, vous verrez ces malheurs". A ces paroles, je gardai le silence ; tout attentif à celle qui me parlait, je vis bien qu’elle était disposée à en dire davantage, mais elle se tutelle aussi pour ne pas augmenter mon angoisse. J’avoue ne pas l’avoir comprise à ce moment, à cause du peu de lumières de mon intelligence, car je crus que tout cela devait arriver au temps du Souverain Pontife Grégoire XI, alors régnant. Le seigneur pape Urbain VI lui ayant succédé, j’avais oublié déjà cette prophétie, quand je vis commencer dans l’Église le schisme actuel, c’est alors que mes yeux se sont ouverts et que j’ai pu voir se vérifier tout ce que Catherine m’avait prédit. Me reprochant à moi-même mon peu d’intelligence, je désirais rencontrer encore la sainte pour l’entretenir à nouveau de ce sujet. Le Seigneur m’a accordé cette faveur, quand, sur l’ordre d’Urbain VI, au commencement du schisme, Catherine est venue à Rome. Je lui rappelai alors ce qu’elle m’avait dit à Pise, quelques années auparavant. Elle s’en souvint parfaitement et ajouta : Je vous avais dit que les malheurs de cette époque étaient lait et miel, eh bien, je vous affirme que ce que vous voyez aujourd’hui n’est que jeu d’enfant, en comparaison de ce qui doit arriver, surtout dans les pays qui nous entourent". Elle me désignait par là le royaume de Sicile, l’État romain et les pays adjacents. Cette prophétie s’est dans la suite complètement réalisée. La reine Jeanne vivait alors ; mais depuis, que de malheurs se sont abattus sur cette reine, sur son royaume, sur son successeur et sur tous ceux qui sont venus de régions lointaines pour envahir ce pays ! Que de terres ont été ravagées ! Personne ne l’ignore, parmi ceux qui connaissent l’Italie. A moins d’être complètement dépourvu d’intelligence, vous voilà donc obligé, lecteur, de reconnaître à notre sainte des lumières prophétiques si abondantes qu’elle n’ignorait presque rien de ce qui devait avoir dans l’avenir quelque importance et quelque retentissement.

Annonce d’une réforme du clergé

Et ne dites pas, nouvel Achab, ce que celui-ci disait de Michée (1 R 22,18) : Ses prophéties n’annoncent jamais le bien, mais toujours le mal. "Après vous avoir rapporté ce qui est amer, je vous servirai ce qui est doux, et, du trésor très pur de notre vierge, je tirerai pour vous des enseignements nouveaux et anciens" (Mt 13,52). Apprenez donc qu’après avoir entendu Catherine me faire la dernière prédiction que je viens d’écrire, je devins curieux d’en savoir davantage, et lui fis cette question "Mère bien-aimée, dites-moi, je vous prie, après tous ces malheurs, qu’en arrivera-t-il de la sainte Église de Dieu ? - Quand ces tribulations et ces angoisses seront passées, me dit-elle, Dieu saura, par des moyens invisibles aux hommes, purifier sa sainte Église, il donnera une nouvelle vie à l’esprit de ses élus, il s’ensuivra une si grande réforme dans l’Église de Dieu, et un tel renouveau de sainteté parmi ses pasteurs, qu’à cette seule pensée, mon esprit exulte dans le Seigneur. Comme je vous l’ai déjà souvent répété, l’Épouse du Christ, aujourd’hui défigurée et vêtue de loques, sera alors toute belle, ornée de précieux joyaux et couronnée du diadème de toutes les vertus. Les peuples fidèles se réjouiront de la gloire que leur apporteront d’aussi saints pasteurs, et les infidèles, attirés par la bonne odeur de Jésus-Christ, rentreront au bercail du catholicisme et reviendront au vrai Pasteur, à l’Évêque de leurs âmes. Rendez donc grâces au Seigneur, car après cette tempête il accordera un grand calme à son Église […]. Cela dit, elle se tut ; et moi qui sais combien le Dieu tout-puissant nous sert plus volontiers le doux que l’amer, j’espère très fermement que les malheurs prédits par la sainte étant arrivés seront infailliblement suivis de jours heureux ; et ainsi tout Israël., depuis Dan jusqu’à Bersabée (expression souvent employée dans la Bible pour désigner l’ensemble du peuple fidèle), saura que la vierge Catherine de Sienne a été la véridique interprète des fidèles oracles du Seigneur ».

5. La Très Sainte Vierge Marie aux bergers de La Salette

De l’ouvrage « La Vrai Mélanie de la Salette » :

- extrait du message secret de La Salette, écrit et daté par Mélanie Calvat à Castellamare, le 21 novembre 1878, page 278 :

« Tout à coup, les persécuteurs de l'Eglise de Jésus-Christ et tous les hommes adonnés au pêché périront, et la terre deviendra comme un désert. Alors se fera la paix, la réconciliation de Dieu avec les hommes ; Jésus-Christ sera servi, adoré et glorifié ; la charité fleurira partout. Les nouveaux rois seront le bras droit de la Sainte Eglise qui sera forte, humble, pieuse, pauvre, zélée et imitatrice des vertus de Jésus-Christ. L'Evangile sera prêché partout, et les hommes feront de grands progrès dans la foi, parce qu'il y aura unité parmi les ouvrier de Jésus-Christ et que les hommes vivront dans la crainte de Dieu ».

6. Notre-Dame du Très Saint Rosaire à Kérizinen

De l’ouvrage « Kérizinen, messages du Christ et de la Sainte Vierge, 1938-1965 » :

- intégralité du message de la 30 ième apparition donné le 5 mars 1995 (premier samedi du mois), page 48 :

Jeanne-Louise : « La Sainte Vierge pleure de nouveau. Un tableau se forme au-dessous d'Elle, représentant le monde dans l'indifférence et les châtiments qui frappent ».

La Très Sainte Vierge Marie : « Je souffre de l'indifférence des hommes. Mon Cœur saigne des offenses, surtout impures, faites à mon divin Fils, aussi l'heure de la Justice Divine ne peut tarder à sonner. Mais, Chrétiens, courage, le Règne de Dieu est proche. Il s'ouvrira par un fait aussi éclatant qu'inattendu. Dieu se plaira à confondre l'orgueil des impies. Il brisera les obstacles et renversera les projets de ceux qui empêchent la lumière de se faire.
Mais pour hâter ce règne de Dieu, ce triomphe de l'Eglise, va et dis aux prêtres de bâtir ici une chapelle, (1) d'y célébrer le Saint Sacrifice de la Messe avec Communion Réparatrice pour outrages impurs. Ils y trouveront forces et grâces d'état. Les âmes justes s'y sanctifieront, les pécheurs s'y convertiront et ainsi le Monde en sera renouvelé et pacifié.
Et la France, cette nation de lumière, une fois sa dette payée sera sauvée par des moyens en dehors de toute connaissance humaine et récompensée par une abondance de grâces et de bénédictions; et toutes ces puissances qui, à ses côtés, auront combattu avec tant de courage et d'intrépidité, recevront cette belle récompense de prendre place au sein de l'Eglise Romaine et Catholique qui sortira elle-même renouvelée et rajeunie de ce baptême de sang; car à la place de ces trônes impies, s'élèveront deux trônes glorieux, celui du Cœur Sacré de Jésus et celui de mon Cœur Immaculé. Et ainsi le nom de Dieu sera glorifié par toute la terre. Car plus le Monde aura été hostile au surnaturel, plus merveilleux et extraordinaires seront les faits qui confondront cette négation du surnaturel ».

Note :

(1) : « Comme Notre-Dame du Très Saint Rosaire l’avait déjà demandé le 6 août 1949 ».

- extrait du message de la 44 ième apparition donné le 15 décembre 1959 (octave de l'Immaculée Conception), pages 83 et 84 :

La Très Sainte Vierge Marie : « Aimez-vous mon Fils ? M'aimez-vous ? Croyez-vous en nous ? Alors, ne nous refusez pas d'intervenir d'une manière directe pour avertir l'Humanité dans la route glissante où elle s'est engagée. Parce que nous vous aimons et voulons votre salut, nous multiplions nos présences parmi vous, les accompagnant de signes assez manifestes pour éclairer les âmes de bonne volonté, sans forcer la liberté de ceux qui ne veulent ni voir, ni entendre. Depuis plus d'un siècle, Nous ne cessons de répéter les mêmes messages, les mêmes avertissements : retour à Dieu ou graves châtiments. L'heure est extrêmement grave. Vous êtes au tournant tragique et décisif de l'Histoire car, dans le Monde trépidant et fiévreux, se joue le combat entre la lumière et les ténèbres. Tant d'âmes sont prises dans les filets sataniques, filets mortels en plein Monde ! Aussi, la Justice de Dieu se fait voir de tous côtés, parce qu'on refuse sa Miséricorde. En Messagère de Paix, Je vous redis : priez bien, priez en état de grâce et avec confiance, alors, Dieu se laissera toucher (1). La durée de l'épreuve sera remplacée par l'intensité et le feu du Ciel rendra les hommes sages, contrits et humbles. Un Monde nouveau surgira et Jésus sera glorifié, l'Eglise renouvelée sera mieux obéie et plus respectée. Il y aura sur la terre une nouvelle génération de saints, d'humbles serviteurs, d'apôtres zélés et surnaturels, vrais ministres de Dieu. Comme d'angéliques serviteurs, ils iront porter au Monde la parole du Saint Evangile avec un feu nouveau, celui du Saint-Esprit, pour l'amener à l'Amour Infini et à la lumière de Jésus, qui est le Bon Pasteur, et dont le véhément désir est de n'avoir plus qu'un bercail et un Pasteur selon son Cœur. Glorifiez Dieu qui m'envoie sur Terre pour vous guider vers Lui et préparer son Règne. Ma mission est de multiplier les enfants de lumière et de grouper les consacrés et les fidèles en un cœur et une âme comme au temps de la Pentecôte, afin que vienne ce temps, le plus beau vécu sur Terre, où Dieu régnera en Roi d'Amour […] ».

Note :

(1) : « Ceci, est un écho direct du message de Pontmain donné, en 1871, par la Sainte Vierge Marie : "Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher" ».

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE RENOUVELLEMENT DE L'EGLISE

Message  Invité le Lun 6 Sep 2010 - 0:03

7. La Très Sainte Vierge Marie à Schio

- intégralité du message donné le 24 janvier 1990, page 242 :

« Bénissons le Père. Mon fils, tu sais combien je souffre de voir un peuple qui a tout reçu et qui, avec la richesse, est devenu orgueilleux ! Oh, mes enfants, mes appelés, combien je vois de cœurs endurcis, qui, bien qu’ayant tout, ne savent pas remercier ; riches d’égoïsme, bien que débordant de toute chose, ils n’étendent pas la main mais préfèrent tuer avec violence. On fait l’église de l’homme et non l’Église de Dieu ! Le Père interviendra et Jésus rendra à son Église sa splendeur et renouvellera le monde. Je vous bénis tous, vous qui m’écoutez ».

8. Notre Seigneur Jésus à Domenico

Du tome 1 de l’œuvre « Je suis votre Dieu…Ecoutez-Moi ! »,

- extrait du message « Je restaurerai tout » donné le 7 février 1950, pages 90 et 91 :

« Dans la misère gît désormais le méchant à bout de forces, sans pouvoir connaître ce qu’il adviendra maintenant des âmes auxquelles il assena des coups féroces et tendit des pièges mortels. Il gît et, déjà défait après tant de défaites, il entend, avec haine, les chants angéliques qui reprennent l’ « hosanna » de Bethléem. L’heure est grave, mais il ne faut surtout pas désespérer. Ce que j’ai placé dans le monde ne sera pas étouffé par le sang de mes martyrs. Bien au contraire ; il en sera vivifié, et chaque motte de terrain trempée de ce sang béni criera miséricorde devant mon trône d’amour. Pasteurs et fidèles donneront le témoignage attendu et dans les membres mystiques de l’Eglise débordera une nouvelle sève vitale. Moi je ne m’arrêterai pas là. J’irai de l’avant vers les buts fixés, et avec l’acquiescement des hommes et la discipline de la nouvelle église je restaurerai tout, parce que tout sera tombé en ruine. Mes Martyrs demandent que sur le monde descende la paix. Et paix il y aura ! Le Fils de Dieu la promet durable, sans que d’autres obstacles puissent l’empêcher. Je restaurerai d’abord l’Eglise, puis je rassemblerai les Hébreux errants, puis je poursuivrai en direction de Jérusalem. De là, j’admonesterai l’adepte de Satan et je le battrai avec l’épée d’Elie. Petit peuple, tu m’as acclamé pendant la Passion renouvelée parmi les peuples. Maintenant t’acclamera la cohorte angélique envoyée par moi. Paix sur la terre, crie l’Amour, la paix dans les cœurs ! Que s’enfuient et se dispersent dans la nuit infernale les esprits détracteurs et rebelles. Il importe que vous soyez unis, parce que dans peu de temps vous serez assaillis non pour votre défaite, mais plutôt pour la grande humiliation de l’éternel rebelle. Paix, vient maintenant la paix et, avec la paix, l’amour ».

9. Notre Seigneur Jésus à Mgr Ottavio Michelini

De l’ouvrage « Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles » :

- extrait du message donné le 3 janvier 1976, § 7 « La Rédemption continue », page 22 :

« […] Moi, Je veux une Eglise régénérée, où la justice, la paix et l’amour puisent resplendir avec un éclat jamais vu. Je veux mettre un terme à l’hémorragie d’âmes qui se perdent ; Je veux rétablir l’ordre qui a été troublé. Je veux que mon peuple redevienne le peuple de Dieu, et tout cela, Moi, Je l’obtiendrai en me servant de la sottise et de l’iniquité des hommes ».

- extrait du message donné le 8 décembre 1975, § 55 « Même aujourd’hui ils ne croient pas », page 110 :

« Je guérirai les peuples et les nations. Je guérirai mon Eglise. Ce ne sera pas l’œuvre des théologiens dont un bon nombre, aveuglés par l’orgueil de Satan, au lieu d’être lumière sont devenus ténèbres, accroissant par leurs doctrines insensées la confusion et la désorientation. Moi, Je suis l’Etre simple par excellence, et tout ce qui provient de Moi est simple, tandis que beaucoup d’entre eux sont compliqués. Moi, je rends simple ce qui est compliqué, eux rendent compliqué ce qui est simple. Ne t’étonne pas s’ils n’acceptent pas ces messages, s’ils les repoussent dédaigneusement. Comme les docteurs du Temple, jamais ils n’admettront la vérité qui ne vient pas d’eux, car ils ne sont pas de la vérité. Ne te trouble pas ! Je te bénis. Donne-toi à Moi, tel que tu es, avec ce que tu as. Donne-Moi tes peines : Je les enfermerai dans Mon Cœur miséricordieux pour te les restituer en pluie de grâces ».

- extrait du message donné le 8 juin 1976, § 57 « Le double jeu », page 114 :

« Mon Eglise ne périra pas ! Je la régénérerai dans la douleur, de même que dans la douleur, dans l’humiliation et dans le sang, J’ai accompli le Mystère du salut. Mon Corps mystique répandra son sang. Moi, son Chef, J’ai répandu le mien, et l’Eglise, après l’an 2000, régénérée et renouvelée, remontera la pente, Mère et non marâtre des peuples ».

- extrait du message donné le 5 mai 1977, § 127 « L’heure décisive n’est pas éloignée », pages 259 et 260 :

« Les hommes croient-ils vraiment qu’ils peuvent sottement se moquer de Dieu ? Jusques à quand ?

Eglise nouvelle signifie Eglise régénérée par l’action de l’Esprit-Saint, Eglise libérée des intrigues, des ambitions, des égoïsmes, des divisions qui la déchirent et la livrent en pâture à ses ennemis visibles et invisibles. Eglise renée, régénérée, veut dire Eglise unie, veut dire Pasteurs saints, prêtres saints, chrétiens saints, unis entre eux par le premier et le plus grand commandement de l’amour de Dieu et du prochain. Eglise régénérée veut dire bloc granitique qu’aucune force adverse ne pourra entamer, au sommet duquel Je serai Moi, Verbe éternel de Dieu, vari Dieu et vrai homme, présent jusqu’à la consommation des temps. Non, fils, l’Eglise avec son chef invisible et son chef visible, le Pontife romain, ne périra pas. Ma Parole, qui est parole de vérité et de vie, en rend témoignage. L’Eglise est mon Corps mystique, mais réel, et de même que votre corps se renouvelle en rejetant de lui-même les cellules mortes et inactives, de même mon Corps mystique rejettera de lui-même toutes les cellules mortes (et il y en a tant !) pour laisser la place à des cellules neuves et vivantes. Cette régénération, ô fils, est en cours, mais elle éclatera sous la prodigieuse action de l’Esprit vivificateur au moment fixé dans les éternels desseins de Dieu ».

10. La Très Sainte Vierge Marie à Don Stefano Gobbi

Du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge » :

- extrait du message n ° 153 « Mon heure est arrivée » donné le 13 mai 1978, page 179 :

« g) Bientôt, tout le monde verra l’Eglise refleurir et se renouveler sous l’action de votre Maman du Ciel ».

- extrait du message n ° 165 « Mère de l’Eglise » donné le 8 décembre 1978, page 193 :

« o) Je suis la Mère victorieuse de l’Eglise.
p) A travers la cohorte de mes Prêtres, J’ai déjà commencé mon action victorieuse qui fera resplendir sur le monde entier mon Cœur Immaculé.
q) Ce sera le triomphe de la miséricorde et du pardon. Je rassemble mes fils bons et dociles, pour qu’ils reconstruisent ensemble avec Moi tout ce que détruisent le Malin et ses partisans.
r) C’est ainsi qu’a déjà commencé le renouvellement de l’Eglise et du monde. Il s’accomplit dans le silence, car le bruit ne convient pas à l’action de votre Mère du Ciel, dans le secret et dans l’humilité.
s) Mais à chaque jour qui passe, ce renouvellement deviendra plus clair et plus complet. Plus mes fils répondront à la douce invitation de leur Maman Immaculée, plus seront abrégés les temps de la bataille et hâtée l’heure de la grande victoire ».

- extrait du message n ° 168 « Premier signe : la confusion » donné le 28 janvier 1979, page 198 :

« b) Le règne glorieux du Christ sera précédé d’une grande souffrance qui servira à purifier l’Eglise et le monde et à les amener à leur renouvellement complet.
c) Jésus a déjà commencé son œuvre miséricordieuse de renouvellement avec l’Eglise, son Epouse ».

- extrait du message n ° 246 « L’heure de l’Esprit-Saint » donné le 30 mai 1982, pages 304 et 305 :

« a) Dans le Cénacle de mon Cœur Immaculé, préparez-vous à recevoir le Feu d’Amour de l’Esprit-Saint, qui amènera mon Eglise à vivre le joyeux moment de sa Pentecôte et qui renouvellera toute la face de la terre […].
d) A travers des souffrances intérieures, par des épreuves qui renouvelleront pour elle les heures sanglantes de la Passion qu’a vécu mon Fils Jésus, l’Eglise sera conduite à sa divine splendeur.
e) Elle sera guérie de la plaie de l’erreur, qui se répand comme un cancer secret et menace le dépôt de la Vérité.
Elle sera purifiée de la lèpre du péché qui obscurcit sa sainteté. Elle sera purifiée de tous les éléments humains qui l’éloigne de l’esprit de l’Evangile.
f) Elle sera dépouillée de ses biens terrestres et purifiée de nombreux moyens de pouvoir, pour redevenir pauvre, humble, simple et chaste.
Elle sera de nouveau crucifiée dans ses pasteurs et dans son troupeau, afin de rendre un témoignage parfait à l’Evangile de Jésus ».

- extrait du message n° 265 « Des cieux nouveaux et une nouvelle terre » donné le 22 mai 1983, page 334 :

f) Esprit d’Amour, donne-nous une Eglise renouvelée par la force irrésistible de Ta divine action qui rend droit ce qui faussé, qui assouplit ce qui est raide, guérit ce qui est malade, baigne ce qui est aride et ouvre ce qui est fermé.
g) Esprit d’Amour, donne-nous une Eglise fidèle à l’Evangile, annonciatrice de la Vérité et resplendissante d’une grande sainteté.
h) Esprit d’Amour, donne-nous une Eglise humble, évangélique, pauvre, chste et miséricordieuse.
i) De ton feu divin, brûle ce qu’il y a en elle d’imparfait ; dépouille-la de nombreux moyens humains de pouvoir ; libère-la du compromis avec le monde dans lequel elle vit et qu’elle doit sauver ; fais que, de sa purification, elle sorte complètement renouvelée, toujours plus belle, sans tache et sans ride, à l’imitation de Marie, sa Mère Immaculée et ton Epouse très aimée ».

- extrait du message n° 284 « Mon Don pour vous » donné le 28 janvier 1984, page 368 :

« […] p) Mais surtout le don de mon Cœur immaculé, ce sera la Nouvelle Pentecôte. De même qu’au Cénacle de Jérusalem, les Apôtres, réunis en prière avec Moi, ont préparé l’instant de la première Pentecôte, de même dans le Cénacle de mon Cœur Immaculé, et par conséquent dans les cénacles où vous vous réunissez en prière, vous les apôtres de ces derniers temps, avec votre Maman du Ciel, vous pouvez obtenir une nouvelle effusion de l’Esprit-Saint.
q) Ce sera l’Esprit d’amour, par sa puissante action de feu et de grâce, qui renouvellera le monde entier depuis ses fondations.
r) Ce sera lui, l’Esprit d’amour qui par sa grande force de sainteté et de lumière, redonnera une splendeur nouvelle à mon Eglise et la rendra donc humble et pauvre, évangélique et chaste, miséricordieuse et sainte.
s) Ce sera l’Esprit d’amour qui, à travers le feu d’innombrables souffrances, renouvellera toute la création, afin qu’elle redevienne ce jardin de Dieu, nouveau Paradis terrestre, où Jésus sera toujours avec vous, comme un soleil de lumière qui réfléchira partout ses rayons ».

11. Notre Seigneur Jésus à Vassula Ryden

- extrait du message donné le 16 mai 1988, cahier 24, pages 153 et 154 du tome 2 :

« Je t'aime, Création. Mon Eglise tout entière sera renouvelée. Ces éléments qui vont vous être rendus L'embelliront et La rendront parfaite. Mais d'abord Je couronnerai Pierre, Pierre-de-Mes-Agneaux ; Je lui ai donné ce nom qu'il gardera. Je vais entrer dans Mon Temple exactement comme Je l'avais fait lorsque J'étais sur terre, et de Ma Ceinture d'Intégrité Je frapperai tous ces imposteurs. J'entrerai avec force et Je renverserai tous les adorateurs de l'argent. Je vais entrer dans "Jérusalem" afin que la Nouvelle Jérusalem puisse commencer à voir la Lumière. Je balaierai ces blocs et J'ouvrirai le Chemin. Cela, Ma Vassula, sera connu comme la Grande Tribulation de Mon Eglise ».

- extrait du message donné le 26 juillet 1988, cahier 26, page 180 du tome 2 :

« Mon Eglise a été sauvagement blessée... et dans peu de temps les Fondations d'Ecclesia seront ébranlées. Cela sera suivi de l'extirpation de tous ceux qui ont causé Ses Plaies et qui se sont accumulés dans Mon Corps dans l'intention de Le blesser. Ses Tribulations ne font que commencer. Les murs de Jérusalem vont s'écrouler en un monceau de poussière afin que Ma Nouvelle Jérusalem puisse être rebâtie. C'est Moi le Seigneur qui La reconstruirai. Je renouvellerai Ses murs, Je L'embellirai afin que vous puissiez tous vivre sous Son Nouveau Toit, sous un Nouveau Ciel et une Nouvelle Terre, et l'Amour retournera à vous comme Amour vivant parmi vous. Je serai votre Dieu et sous Mon Nom, vous vivrez tous pacifiquement. Votre esprit sera rempli de sainteté et de pureté. Oui, Vassula, Je vais descendre d'en haut comme l'éclair, La renouvelant entièrement ».

- extrait du message donné le 16 août 1988, cahier 27, pages 193 et 194 du tome 2 :

« C'est Moi Jésus-Christ. Je t'ai appelée depuis Ma Croix ; Je t'ai appelée, dans Mon agonie, pour te montrer comme Moi qui suis la Tête de Mon Eglise, Je Me trouve aujourd'hui. L'Image (1) de Moi gisant mort dans les bras de Ma Mère est un moyen symbolique de vous montrer à tous combien votre apostasie a trahi Mon Eglise. Tu vois, Ma fille, Je t'ai guidée pour te montrer l'image correcte de l'Eglise d'à présent. Tu as vu sur Ma Mère Son chagrin et tu as vu dans Ses bras Mon Corps mort, trahi, brisé, flagellé, transpercé et crucifié, et c'est exactement ainsi qu'est Mon Eglise aujourd'hui. Ma Mère verse sur Elle des larmes de sang, comme Elle a pleuré sur Mon Corps, au Golgotha. Mais dans très peu de temps, Mon Eglise sera renouvelée, transfigurée et ressuscitée, comme Moi le Seigneur, Je fus Ressuscité ; Elle ne va pas rester gisant plus longtemps dans cet état déplorable. Mes ennemis avaient détruit Mon Temple, mais par Ma Puissance descendant d'En Haut et par Ma Grâce, Moi le Seigneur, J'ai rebâti Mon Temple en trois jours seulement. Je vous promets que Mon Eglise revivra et que Je vais La renouveler et La transfigurer comme Je fus transfiguré. Je vais rebâtir Mon Temple, et l'Intégrité sera l'écharpe autour de Sa taille, et la Fidélité la ceinture de Ses hanches (2) ; et la Pureté sera Sa Torche pour conduire dans Sa Lumière tous ceux qui ont profané Mon Nom, et les purifier, car Moi le Seigneur des Seigneurs, l'Agneau, Je vivrai en Elle et Elle sera reçue par les Siens comme Je fus reçu par les Miens après Ma Résurrection. Alors, comme une mère qui réconforte son enfant, Moi aussi, Je vous réconforterai encore plus. Je vous étreindrai dans Mes Bras avec tant d'amour ! Ah ! Enfants bien-aimés ! Je vous prépare un Nouveau Ciel et une Nouvelle Terre pour y vivre, une Terre remplie de fruits qui viennent de l'Arbre de Vie. Ses fruits porteront les noms de Paix, Sainteté et Amour, puisque Sa racine est l'Amour. (3) Alors, vous serez face à Moi, votre Dieu, remplis de Mon Saint Esprit comme à la première Pentecôte. Mon Esprit va vous remplir d'Amour... Mon Jardin, Je vais l'embellir, Je vais irriguer Mes parterres de fleurs ; Ma rosée de Droiture va descendre sur vous, Mes bien-aimés, et Ma Lumière fortifiera vos tiges faisant briller la discipline. Courage, Ma fille ; courage, Mes bien-aimés ; Je sais qu'il est difficile de vivre dans la désolation, mais la Fin de ces Temps est bientôt avec vous. Bientôt Je vais descendre vous purifier. Moi le Seigneur, Je vous dis solennellement que Je vais vous saisir par surprise en induisant Ma Lumière en vous. Mes Cieux vont secouer la terre, et tous ceux qui M'aiment Me glorifieront, en fléchissant leur genou et beaucoup se souviendront de Moi et retourneront à Moi. Cela sera connu comme la Grande Conversion de l'Eglise ».

Notes :

(1) : « Sainte Marie tenant dans Ses bras Jésus après la Crucifixion, en l'église San Silvestro, à Rome ».
(2) : « Cf. Is 11,5 ».
(3) : « Le Rejeton de David (Ap 5,5) ; le Rejeton de la racine de Jessé (Is 11,1). L'explication m'a été donnée plus tard, le 26 août 1988 ».
- extrait du message donné le 17 août 1988, cahier 27, page 196 et 197 du tome 2 :

« Moi votre Sauveur, Je vais vous renouveler, création, et vous offrir Mon Don (1). Mon Don va descendre du Ciel, Une Nouvelle Jérusalem Resplendissante, une Eglise Rénovée, Pure et Sainte, parce que Moi qui étais, qui suis et qui dois venir, Je vivrai dans Son sein et dans Son Ame-même. Vous La sentirez tous, palpitante et vivante, parce que Mon Sacré Coeur battra en Elle. Moi le Seigneur des Seigneurs, Je suis comme sur du feu et Mon Sacré Coeur est en flammes ardentes, tellement avide du désir de vous envelopper tous pour vous plonger dans Ma Fournaise d'Amour, vous laissant embrasés dans un ravissement total et en extase d'amour pour Moi, votre Dieu Bien-Aimé ! Oui, Je ferai de chacun de vous un autel vivant, embrasé par Mon Feu ».

Note :

(1) : « Le Seigneur m'a donné une vision intérieure : des millions d'anges descendant du Ciel en portant, comme sur un plateau, une nouvelle cité ; une Nouvelle Eglise Bénie descendait du Ciel ».

- extrait du message donné le 23 décembre 1990, cahier 48, page 81 du tome 4 :

« Mon Retour est imminent. La Nouvelle Jérusalem (1) est à portée de main. Je M'apprête à renouveler Mon Eglise et Mon Peuple. Aussi, Mon enfant, descends de Mes Genoux et va dans le monde... par amour pour Moi... et fais connaître Mon Amour au monde ; que le monde réalise combien J'aime Mes enfants. En fait, ce n'est pas toi qui M'as recherché, c'est Moi qui t'ai trouvée et qui t'ai choisie pour aller dans le monde avant Mon Grand Jour […]. Que ton cœur chérisse maintenant tout ce que Je t'ai dit, et rappelle-toi : offre-Moi des prières pour M'atteindre comme de l'encens, pour la conversion des âmes et pour le renouvellement de Mon Eglise ».

Note :

(1) : « L'Eglise renouvelée, enfin unie ».

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE RENOUVELLEMENT DE L'EGLISE

Message  Invité le Lun 6 Sep 2010 - 0:04

12. Notre Seigneur Jésus à Françoise

Du tome 1 de l’œuvre « Jésus revient dans Sa Gloire » :

- extrait du message donné le 17 octobre 1994, page 85 :

« […] Je te bénis, Mon enfant, toi qui désires consoler Mon Cœur Sacré, et Je te dis : Ma nouvelle Eglise est en train d’être formée : une (unie) sainte (devant Dieu), catholique (parce que la seule vraie). Mes anges sont au travail dans les âmes humbles et simples qui veulent la Lumière de Dieu et non la lumière des hommes qui est ténèbres de Satan ».

Du tome 3 de l’œuvre « Jésus revient dans Sa Gloire » :

- extrait du message donné le 21 septembre 1998, page 66 :

« En ce moment, Je suis en train de lever une armée d’enfants de Marie qi vont prendre la place des faussaires et ramener l’Eglise à Pierre, dans la droit chemin. Ces enfant, ce sont des prêtres et des laïcs, des âmes sacerdotales, religieuses ou laïques, qui sont à l’écoute de l’Esprit Saint envoyé en force sur votre ère : ces hommes, ces femmes, vont rendre à Pierre sa primauté, et aider à rebâtir Mon Eglise telle que Je la souhaite ».

- extrait du message donné le 28 novembre 1998, page 182 :

« […] Un jour, l’Eglise refleurira, prochainement, parce que l’Esprit Saint est en train d’œuvrer pour cela. Les charismes particuliers que Je donne sont Mon Esprit Saint offert en abondance ».

Du tome 4 de l’œuvre « Jésus revient dans Sa Gloire » :

- extrait du message donné le 12 décembre 1999, pages 55 et 56 :

« Quand tu espères en Ma venue, toujours plus fort, en toi, tu Me glorifies […]. Oui Je reviens dans les cœurs comme Je te l’ai annoncé, par Ma présence constante, Ma Tendresse, manifestées à tous ceux qui veulent me suivre. Mais Mon Retour parmi vous va dépasser encore ce que tu perçois à présent. Car Je ne peux laisser la Terre se détruire elle-même, par le péché des hommes. Voilà pourquoi il va y avoir un renouvellement de toute chose, et des manifestations sensibles de Dieu sur la Terre. Alors, les hommes sauront que Je Suis. C’est en ce temps que tu dois Me servir puissamment, par Ma grâce : temps qui commence vraiment avec ce Jubilé de l’an 2000. Oui, Je reviens, et cela dépasse votre entendement…Que Mes petits Me suivent, que Mes agneaux M’écoutent, et que ceux qui refusent Dieu se cachent, car le mal va être détruit. Enfant, accueille avec joie cette espérance d’un monde nouveau qui est là, à vos portes, par le retour de Jésus et de Marie ; espérance qui t’est donnée par l’Esprit Saint pour que tu fasses partie de Mes zélés serviteurs qui donnent tout pour Moi ».

Du tome 3 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs » :

- extrait du message donné le 18 mai 1998, page 139 :

« […] Mon souffle balaiera tous les débris de cette Terre. Ce jour de Gloire est proche. Ma nouvelle Eglise est en train de se former, et son enfantement est pénible, mais elle sortira rayonnante de pureté. Les débris dont Je parle, les âmes mortes spirituellement, vont se trouver chassées de Mon Corps parce qu’elles auront accepté Satan dans leurs cœurs ».

- extrait du message donné le 26 mai 1998, page 166 :

« Mon Eglise est bouleversée mais elle renaîtra : elle sera vivante et rayonnante et Je la nommerai Eglise pure. Ce siècle de décadence va prendre fin et la nouvelle Pentecôte sera là ».

- extrait du message donné le 3 juin 1998, page 189 :

« La nouvelle Eglise est en train de se constituer, de s’affermir. Œuvrez pour Moi rapidement, en dévoilant Mon Cœur à toute l’humanité. Que Mes dons soient pour chacun ».

Du tome 4 de l’œuvre « Messages de conversion des cœurs » :

- extrait du message donné le 14 novembre 1998, page 114 :

« […] Comprends-tu que maintenant est le temps de Ma clémence, de Ma Miséricorde ? Beaucoup d’âmes vont en faire l’expérience ; ainsi la nouvelle (1) Eglise, pure, apparaîtra. Beaucoup d’âmes vont être revivifiées par le souffle de Mon Esprit : ainsi, elles M’accueilleront, et renaîtront en Moi ».

Note :

(1) : « renouvelée ».

- extrait du message donné le 24 novembre 1998, page 121 :

« Mon Eglise doit vivre et retrouver la vie. Je suis en train de la purifier, Je vais lui redonner des prêtres saints, Je vais la faire renaître de Mon Esprit. Pour cela, J’ai besoin d’âmes dévouées prêtes à entrer dans Mon Eglise pour dénoncer le mal (la ‘bête’) en Mon Nom et le chasser. Alors l’Eglise refleurira ».

- extrait du message donné le 3 décembre 1998, page 132 :

« Mon Enfant, Mon Eglise est en train de renaître, alors qu’elle subit des assauts terribles. Mais Je viens et la tourmente cessera ».

Du tome 8 de l’oeuvre « Messages de conversion des cœurs » :

- extrait du message « Pour la réunion de prière du 21 janvier à Verrières-le-Buisson (91) » donné le 19 janvier 2006, page 71 :

« Bientôt, Mon Eglise sera restaurée, grâce à Mes petits, par Ma venue dans les cœurs et dans la Gloire ».

13. Notre Seigneur Jésus à Jnsr

Du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie » :

- extrait du message « La Terre sera belle » donné le 31 août 2005, pages 75 et 76 :

« Déjà les premières lueurs apparaissent dans vos esprits. Vous ressentez Ma Présence en vos cœurs, vous M’entrouvrez la porte jusqu’alors fermée et vous commencez à Me comprendre. Le Souffle de Dieu se met à balayer certaines aspérités qui se sont formées pendant bien des années dans vos esprits et qui ne laissent pas passer Ma Lumière.

Aujourd’hui, Je viens réveiller ceux que Mon Père appelle en dernier. Le premier travail qui leur sera demandé est l’apprentissage qui va leur faire découvrir la vraie nature de leur âme. Mes Ouvriers de la dernière heure ne savent même pas ce qu’ils sont ; toute leur vie, ils n’ont entendu que ce que l’on a bien voulu leur dire : fainéant, bon à rien, inutile et pauvre d’esprit...

Moi aussi, Je fus traité de "glouton et d’ivrogne" et, à l’heure actuelle, certains doutent encore de Ma Divinité. Mais Je suis le Seul à bien vous connaître pour pouvoir bien vous juger.

En Vérité, le Monde n’a pas beaucoup progressé en intelligence du cœur. Le progrès n’a fait que cacher Ma Vérité, et vous, qui croyez savoir tout, Je sais ce qui intéresse la plupart : c’est d'écraser sous vos pieds ceux que vous avez jugé inutiles et bons à rien. Mais vous allez changer d’avis car Je viens changer vos cœurs. Vous allez enfin reconnaître, apprécier et bien accueillir ceux qui viendront vous offrir leur aide, leur soutien et même leur savoir-faire. Vous verrez fleurir les déserts, jaillir de l’eau fraîche d’anciens volcans et même surgir des bourgeons du bois sec.

Vous verrez des choses inattendues, inconcevables. Ce temps de désastres annonce la Perfection. Ne rejetez pas Ma Main, Je viens vous aider. Votre Terre sera belle, renouvelée, aimée de chacun, comme ces Ouvriers de la dernière heure qui reviennent d’un passé où ils furent rejetés par la haute société. Ils étaient les derniers... Et si Je désire qu’ils soient les premiers ! Ils sont là. Cela n’est pas seulement un bien pour eux, mais aussi un très grand avantage pour tous ceux qui vont les suivre. En chaque cœur naîtra la Fleur de l’Humilité.

Aujourd’hui, ne considérez pas le Pouvoir et l’Argent comme le moteur de votre société. Vous aurez grand besoin des mains d’où naîtra, avec l’Aide de Dieu, votre Terre Nouvelle.
Elle aura comme base l’Amour de votre Sauveur et les murs s’élèveront aussi transparents que les cœurs de tous Mes enfants métamorphosés dans Ma Sainte Miséricorde. Je ne vous parle pas en paraboles, rien n’est seulement implicite, tout est très clair dans Ma Sainte Volonté.

Pour mériter que s’élève et vive votre Nouvelle Terre, tout sera mis en commun : la joie comme la souffrance, la patience comme l’espérance, le dénuement comme le nécessaire, et aussi l’Abondance pour le Partage.

Les Ouvriers déploieront tout leur savoir, leur cœur rempli de Mon Pardon. Je vois leur repentir sincère et Je vois dans leurs yeux cette Lumière nouvelle qui habite tout leur être. C’est la compassion, la Charité, donc l’Amour qui, à lui seul, a édifié les fondations et la charpente de cette Nouvelle Terre aussi belle que le Ciel qui vous découvre, à son tour, les Nouveaux Cieux.

Point de surveillance dans ce Nouveau Monde : chacun sait où est son devoir, chacun regardera l’autre avant de se voir lui-même. Vous aurez à cœur de toujours aider votre prochain. Pas de place pour ce qui déplaît à Dieu.

La première fois que Je vins sur Terre, Je vous ai donné Ma Vie sur Ma Croix et Je vous ai ouvert la voie de la Vie éternelle dans Mon Royaume. A présent, par Mon Esprit Saint, Je viens vous offrir Ma Sainte Présence. En chacun de vous, elle Se retrouvera, bien vivante, dans le Monde entier, elle vivra.

Vous ne serez plus jamais seuls. Je vous guiderai. Mon Esprit Saint vient faire l’Unité en tout et en tous et, en premier lieu, l’Unité se fera dans Mon Église afin que tous soient un, comme Toi, Père, Tu es en Moi et Moi en Toi, qu’eux aussi soient en Nous. L’Amour de Dieu vous bénit ».

14. Notre Seigneur Jésus à Lucie

Du livret « L’œuvre accomplie de Dieu » :

- extrait du message page 62 :

« Terrassé par la Gloire de Dieu l’homme se convertira, debout dans la Gloire de Dieu, l’homme se détachera des liens terrestres, prosterné devant la Gloire de Dieu, le cœur de l’homme s’embrasera…Ce sera dans le cœur de l’homme le triomphe de ces trois Vertus : Foi - Espérance - Charité, car la Foi, fera sa conversion, l’espérance, son détachement, la Charité, son embrasement. Comprends, ma fille que, présentes dans le cœur de l’homme, ces trois vertus préparent la venue de l’esprit saint et ma venue dans la gloire de mon Père. Ces trois grandes Vertus, l’Esprit Saint les jettera à profusion sur la terre ».

15. La Vierge de l’Eucharistie à Débora

De l’ouvrage « Manduria » :

- extrait du message donné le 17 août 1995, page 156 :

« […] Avec ces petits, Je suis en train de restaurer ma Maison. C’est avec le sacrifice de leur patience que je suis en train de l’orner. Et c’est avec leur sourire dans les épreuves physiques et morales que je puis rendre ma Maison sainte et pleine d’Amour. Je dis qu’aucun ne se sauvera de ceux qui, partisans de la guerre, ont agi avec iniquité et offert en holocauste ces petits. Mon Eglise doit changer, elle doit mettre en œuvre une véritable renaissance, elle doit s’ouvrir et utiliser ses dons, par exemple la prudence dans la mesure où Moi, le Christ, je l’ai ordonnée ».
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum