Le Pape crée 5 nouveaux Cardinaux
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le Pape crée 5 nouveaux Cardinaux

Aller en bas

Le Pape crée 5 nouveaux Cardinaux Empty Le Pape crée 5 nouveaux Cardinaux

Message  AnneLéa Dim 21 Mai 2017 - 22:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le Pape pipe les dés
Il crée 5 nouveaux Cardinaux
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le pape François a annoncé dimanche au Vatican la tenue d'un consistoire le 28 juin prochain au cours duquel il va créer cinq nouveaux cardinaux, de cinq pays différents, tous âgés de moins de 80 ans
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Pape l'a annoncé aujourd'hui, le Consistoire se tiendra le 28 juin. Il vient de piper les dés :

Les cardinaux de plus de 80 ans ne peuvent pas siéger dans un conclave et participer à l'élection d'un nouveau pape.

"Je désire annoncer la tenue d'un consistoire le mercredi 28 juin pour la nomination de cinq nouveaux cardinaux. Leur provenance de diverses régions du monde montre la catholicité de l'Eglise présente sur toute la terre", en d'autres termes l'universalité de l'Eglise, a-t-il dit à l'issue de la prière Regina Coeli.

Les cinq hauts prélats sont tous nés dans les années 1940, le plus jeune étant Mgr Arborelius, né en septembre 1949, le plus âgé Mgr Rosa Chavez, né en septembre 1942.

Selon l'agence italienne AGI, Mgr Arborelius sera le premier cardinal scandinave tandis que Mgr Rosa Chavez sera le premier évêque auxiliaire à recevoir sa "barrette" pourpre, une coiffe ecclésiastique en forme de toque quadrangulaire, ainsi qu'une bague.

En novembre dernier, le pape François avait créé 17 nouveaux cardinaux, dont 13 électeurs lors d'un conclave.

C'est une surprise : au terme de la prière du Regina Coeli, ce dimanche 21 mai 2017, le Pape a annoncé la création de cinq nouveaux cardinaux. Ils seront élevés à la pourpre cardinalice le 28 juin prochain, à la veille de la fête des saints Pierre et Paul, le 29 juin, durant laquelle les nouveaux cardinaux concélèbreront la messe avec le Pape François et les nouveaux archevêques nommés durant l'année écoulée.

Ces futurs nouveaux cardinaux sont :

Mgr Jean Zerbo, 73 ans, archevêque de Bamako (Mali), très engagé dans le dialogue islamo-chrétien.

Mgr Anders Arborelius, 67 ans, évêque de Stockholm (Suède). Il avait accueilli le Pape dans son pays en 2016, dans le cadre d'une commémoration oecuménique de la Réforme luthérienne.

Mgr Juan José Ornella, 71 ans, archevêque de Barcelone (Espagne). Il s'agit du seul siège traditionnellement cardinalice parmi les cinq nouveaux cardinaux qui seront créés le 28 juin.

Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, 73 ans, vicaire apostolique de Paksé (Laos). Il devient le premier cardinal originaire de ce petit pays d'Asie du sud-est, dont le régime communiste autoritaire a longtemps bridé la liberté de la petite minorité catholique. Le dimanche 11 décembre 2016, 17 martyrs du Laos, parmi lesquels dix missionnaires français, morts pour la foi entre 1954 et 1970, avaient été béatifiés ensemble à Vientiane, la capitale de ce pays indépendant depuis 1953.

Mgr José Gregorio Rosa Chavez, 74 ans, évêque auxiliaire de San Salvador (Salvador). Il s'agit du premier cardinal de l'histoire de ce petit pays très catholique d'Amérique centrale, marqué par la figure de Mgr Romero, assassiné en 1980 et béatifié en 2015. À noter qu'il est très inhabituel qu'un simple évêque auxiliaire soit élevé à la pourpre cardinalice, mais ce choix du Pape est certainement lié au très long service de cet évêque, en responsabilité dans ce diocèse depuis 1982, et qui a dû accompagner depuis 25 ans une communauté traumatisée par la mort de Mgr Romero, par la répression de l'ex-dictature d'extrême-droite et par l'insécurité liée notamment au trafic de drogue et à la pauvreté.

Il s'agira de la quatrième convocation d'un consistoire extraordinaire voué à la création de nouveaux cardinaux depuis le début du pontificat du Pape François. Il en avait créé 56 lors de trois consistoires en 2014, 2015 et 2016, offrant les premiers cardinaux de l'histoire à de nombreuses nations "périphériques" comme le Lesotho, la Papouasie Nouvelle-Guinée ou encore les Iles Tonga.

Ce "mini-consistoire" de 2017 confirme cette attention portées à des territoires inhabituels, avec la création des premiers cardinaux de l'histoire du Mali, du Laos, du Salvador et de la Suède.

«Leur provenance de diverses parties du monde manifeste la catholicité de l'Église, diffusée sur toute la terre, et l'attribution d'un titre ou d'une diaconie de l'Urbe (de "la Ville", de Rome, ndlr) exprime l'appartenance des cardinaux au diocèse de Rome, qui, selon la célèbre expression de saint Ignace, "préside à la charité" de toutes les Églises», a expliqué le Pape.

«Confions les nouveaux cardinaux à la protection des saints Pierre et Paul, afin qu'avec l'intercession du Prince des Apôtres, ils soient d'authentiques serviteurs de la Communion ecclésiale, et qu'avec celle de l'Apôtre des gentils, ils soient des annonciateurs joyeux de l'Évangile dans le monde entier, et qu'avec leur témoignage et leur conseil, ils me soutiennent plus intensément dans mon service d'évêque de Rome, pasteur universel de l'Église», a exhorté le Pape François.

Anders Arborelius, un religieux suédois pétri d’œcuménisme
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Anders Arborelius lors de la venue du pape François en Suède le 1er novembre 2016 / Emil Langvad/TT NEWS AGENCY/AFP

Né en Suisse en 1949, MgrAnders Arborelius a grandi dans une famille luthérienne, à Lund en Suède, là même où le pape François est venu en octobre 2016 lancer les commémorations des 500 ans de la Réforme. Il devient ainsi le premier Scandinave à être créé cardinal. Converti au catholicisme à l’âge de 20 ans, il a, chevillé au cœur, le sens de l’unité des chrétiens et des relations œcuméniques.

Deux ans après sa conversion, il entre dans la communauté des Carmes déchaux, au Carmel de Norroby, en Suède. Après avoir étudié la philosophie et la théologie à Bruges en Belgique et à Rome, il prononce ses vœux perpétuels en 1977, puis est ordonné prêtre le 8 septembre 1979. Le 29 décembre 1998, il devient le premier évêque catholique de Suède d’origine suédoise depuis la Réforme. Mgr Anders Arborelius est actuellement vice-président de la Conférence épiscopale de Scandinavie, qu’il a dirigée de 2005 à 2015.

A lire : Le pape François en Suède sous le signe de l’œcuménisme

Juan José Omella, un Espagnol au solide sens pastoral
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Juan Jose Omella / JOSEP LAGO/AFP

Dix-huit mois à peine après avoir été nommé archevêque de Barcelone, Mgr Juan José Omella, 71 ans, est créé cardinal par le pape François. C’est dire la proximité entre les deux hommes, auxquels les observateurs prêtent des profils similaires : une apparence a priori austère, que vient nuancer un tempérament chaleureux et cordial, une grande proximité avec les fidèles et un vrai sens pastoral.

À Barcelone, ce non-Catalan d’origine a su se faire accepter de fidèles dont il parle la langue, sait écouter les revendications sans partager les options nationalistes d’une partie d’entre eux. Ordonné prêtre en 1970 pour le diocèse de Saragosse, il en devient l’évêque auxiliaire en 1996. Depuis vingt ans, ce membre de la Congrégation des évêques peut s’appuyer sur une solide expérience épiscopale : nommé évêque de Barbastro-Monzón, dans l’Aragon, en 1999, il occupera parallèlement les fonctions d’administrateur apostolique de deux diocèses avant de partir pour le diocèse de Calahorra et La Calzada-Logrorio, en 2004, puis à Barcelone, fin 2015.

A lire : Le pape François a annoncé la création de cinq nouveaux cardinaux

Louis-Marie Ling Mangkhane-khoun, au nom des martyrs du Laos
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun / AsiaNews

Le 11 décembre 2016, était célébrée au Laos la messe de béatification de 17 martyrs – prêtres, religieux et laïcs – ayant perdu la vie à cause de leur foi entre 1954 et 1970. Vicaire apostolique de Paksé dans le sud du pays, depuis 2001, Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, 73 ans, affirmait alors que cette reconnaissance était « un don de Dieu pour la petite Église au Laos ». Une Église dont il ne cache pas les difficultés d’action, alors que les catholiques sont encore victimes de persécution, et à laquelle il se consacre avec courage depuis son ordination sacerdotale en 1972.

Après avoir passé vingt-cinq ans dans le diocèse de Ventiane, dont il fut notamment le vicaire général, il est nommé, le 30 octobre 2000, vicaire apostolique de Paksé, à la tête d’une petite communauté de 11 000 fidèles – sur un total de 900 000 habitants –, deux prêtres, dix-neuf religieuses et des catéchistes laïcs. Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun est également président de la Conférence épiscopale du Laos et du Cambodge.

Gregorio Rosa Chávez, en mémoire d’Oscar Romero
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Gregorio Rosa Chávez / Adveniat

Qu’un évêque auxiliaire reçoive le chapeau cardinal par-dessus la tête de son archevêque est chose inédite dans l’Église. Mais Mgr Gregorio Rosa Chávez est d’abord très lié à la figure du bienheureux Oscar Romero. « Un ami si cher que j’ai depuis si longtemps », a écrit de lui l’archevêque assassiné en 1980. Originaires du même diocèse de San Miguel, ils se connaissaient en effet de longue date et Mgr Rosa Chávez doit en partie sa vocation à la figure de proue de l’Église des pauvres en Amérique latine.

Après ses études à l’Université catholique de Louvain, il a aussi été professeur de séminaire à San Salvador, quand son aîné était l’archevêque de la ville. Devenu évêque auxiliaire deux ans après le martyre de Mgr Romero, Mgr Rosa Chávez a beaucoup fait pour faire vivre son héritage. Très impliqué dans son procès en béatification puis en canonisation, il est aussi responsable des Caritas pour l’Amérique latine.

Jean Zerbo, la nécessité du dialogue
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
11 avril 2012: Mgr Jean ZERBO / Laurent LARCHER/CIRIC

« Il a toujours existé chez nous une « alliance des religieux », qui réunit les confessions chrétiennes et les divers courants musulmans. Dans ce cadre, nous avons toujours essayé de désarmer les crises », expliquait en octobre 2013 à La Croix, Mgr Jean Zerbo, archevêque de Bamako. Depuis que des mouvements islamistes ont profité de la rébellion touarègue pour prendre le contrôle du nord du pays, poussant le président Amadou Toumani Touré à la démission en 2012, cet homme d’une grande douceur n’a cessé de poursuivre son œuvre de dialogue et de réconciliation, sans hésiter à attirer l’attention internationale sur les souffrances de son peuple.

Né le 27 décembre 1943, à Segou -diocèse pour lequel il sera ordonné en 1971 –, Jean Zerbo a effectué une grande partie de sa formation en France, à Lyon. Nommé évêque auxiliaire de Bamako, en 1988, il y retourne dix ans plus tard, après avoir été évêque de Mopti (1994-1998). Archevêque depuis près de vingt ans, il s’est imposé comme une figure de paix.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
AnneLéa
AnneLéa
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 31663
Date d'inscription : 04/07/2014
Localisation : Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum