Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle !

Aller en bas

Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle ! Empty Re: Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle !

Message  Admin Lun 21 Mai 2018 - 10:09

VOICI COMMENT LE VATICAN VEUT LARGUER HUMANAE VITAE À LA POUBELLE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


(13 mai 2018) - Mgr Pierangelo Sequeri a proféré beaucoup de mots vides lors d’une conférence à Milan le 10 mai afin de saper l’intention et le contenu de l’encyclique Humanae Vitae de Paul VI (1968).

Un exemple : Sequeri a déclaré que le « côté sage » de Humanae Vitae – quel qu’il soit – était « le centre du concept de la responsabilité parentale » [hein ?].

Sequeri, un musicien, a été imposé par le pape François en tant que président de l’Institut [ruined] de la famille romaine Jean-Paul II, bien qu’il soit incompétent sur le terrain.

Sa stratégie au cours de la conférence était évidente : il a loué Humanae Vitae tout en détournant de son objectif principal, l’interdiction de la contraception artificielle que le parti Bergoglio veut annuler.

Comme le pape François, Sequeri est un idéologue qui appartient au passé. L’Église qui appartient à Dieu, vise à augmenter le nombre de ses enfants, non à le diminuer.

SOURCE : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66994
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle ! Empty Re: Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle !

Message  Admin Mar 22 Mai 2018 - 7:05

PROFESSEUR GRYGIEL : LA THÉOLOGIE ILLÉGITIME MENACE DE MINER HUMANAE VITAE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sommaire :

Le Professeur Stanislaw Grygiel met en garde contre les théologiens qui « élèvent la faiblesse de l'homme à la dignité du principe de la vie ».


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Par : Edward Pentin
Le 14 mai 2018
SOURCE : National Catholic Register

Les théologiens qui souhaitent adoucir l'enseignement de l'encyclique Humanae Vitae du Bienheureux Paul VI sont contaminés par des « intérêts politiques et des digressions sociologiques » et mettent la faiblesse humaine plutôt que le Christ au centre du salut, a déclaré un ami de longue date du Pape Jean-Paul II .

Dans une récente allocution, Stanislaw Grygiel, Professeur invité d'anthropologie philosophique à l'Institut théologique Pontifical Jean-Paul II pour les Sciences du Mariage et de la Famille, a déclaré que de tels théologiens incitent à une théologie qui menace dangereusement la Foi et conduit à une nouvelle casuistique ».

Le Professeur, un ancien élève de Jean-Paul II, a déclaré qu'une telle « théologie pragmatique » qui cherche à changer l'enseignement de l'Encyclique qui est contre la contraception artificielle, « ne peut qu'être une théologie illégitime ».

Citant le poète Polonais du 19ème siècle, C.K. Norwid, il l'appelait la théologie « bâtarde » parce que, pour Norwid, « toutes les intelligences pratiques et pragmatiques ne sont pas Chrétiennes — et toutes les intelligences Chrétiennes ne sont pas pratiques ».

Grygiel s'exprimait lors du lancement du mois dernier du livre « Karol Wojtyła et Humanae Vitae » — un livre du théologien Polonais Don Paweł Gałuszka sur les contributions de Saint Jean Paul II et des théologiens Polonais à l'Encyclique de Paul VI.

Humanae Vitae, dit Grygiel, est un « rempart de la liberté » qui libère la personne humaine d'être objectivée et exploitée — une conséquence de la contraception artificielle qui sépare le sens unitif et procréatif des relations sexuelles, conduisant à la dégénérescence et à la destruction de la communion conjugale.

« Le Malin, qui a peur de l'amour et conséquemment n'aime pas les gens [ unis ], provoque le chaos dans le coeur des gens » a-t-il dit, conduisant à des « digressions psychologiques et sociologiques » parmi les pasteurs et les prélats qui élèvent alors la faiblesse à la hauteur de la dignité du principe de la vie ».

Ceux qui croient qu’encourager cette faiblesse « est un idéal pratique et qui l'appellent miséricorde, désintègrent la personne et par conséquent désintègrent l'Église et la société » a déclaré Grygiel. « Ils les plongent dans la colère et la luxure ».

Il a rappelé que Paul VI et Jean-Paul II étaient conscients de l'injonction de Saint Paul de ne pas être « emportés par toutes sortes d'enseignements étranges ». L'enseignement de l'Église, ajoute-t-il, « n'a pas besoin de verbosité qui déroute habituellement » mais plutôt de « paroles claires et concises » de la Parole de Dieu.

En outre, il a souligné qu'approfondir la compréhension du Verbe Divin dans Humanae Vitae ne signifie pas « changer son contenu ». Ceux qui le voient ainsi ne reconnaissent pas la « dignité inestimable » de l'homme, continua Grygiel, et considèrent à la place cette dignité comme juste quelque chose « sur laquelle fixer un prix, selon les circonstances politiques, psychologiques et sociologiques ».

Les commentaires du Professeur Polonais suivent les démarches de certains hauts responsables du Vatican pour adoucir l'enseignement de l'Encyclique Humanae Vitae afin de le coïncider avec le 50ème anniversaire du document cette année.

En décembre, le Professeur Maurizio Chiodi, théologien moral et membre nouvellement nommé de l'Académie Pontificale pour la Vie, s'est inspiré de l'Exhortation Apostolique du Pape François, Amoris Laetitia, pour affirmer que « là où les méthodes naturelles sont impossibles ou irréalisables, ce serait un acte de « responsabilité » d'utiliser la contraception artificielle dans certains cas ».

Msgr. Pierangelo Sequeri, Président de l'Institut Jean-Paul II, théologien et musicologue, a déclaré la semaine dernière que la « pierre angulaire » de Humanae Vitae « n'est plus simplement une question d'éthique individuelle », mais plutôt le « concept de responsabilité parentale » même si son discours a également été considéré comme une défense robuste de l'Encyclique

L'académicien Italien est membre d'une commission controversée du Vatican qui fait une « enquête historico-critique sur comment la l'Encyclique fut composée » selon son coordinateur, Mgr. Gilfredo Marengo. L'année dernière, Mgr Sequeri a écrit la préface d'un livre qui a soutenu qu'Amoris Laetitia représente un changement de paradigme pour toute la théologie morale, et particulièrement dans l'interprétation de Humanae Vitae.

Mgr Vincenzo Paglia, Grand Chancelier de l'Institut Jean-Paul II, dans un discours prononcé mardi, argumentera de la même manière à savoir qu'Amoris Laetitia, en mettant l'accent sur la recherche de nouvelles voies ( discernement, accompagnement, « intégration de la fragilité » ) pour gérer la complexité des relations d'aujourd'hui qui peuvent s'appliquer à Humanae Vitae si c’est guidé par le Saint-Esprit.

SOURCE : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66994
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle ! Empty Re: Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle !

Message  Admin Lun 18 Juin 2018 - 13:13

LES TEMPS ONT CHANGÉ : DES PRÊTRES CATHOLIQUES SOUTIENNENT HUMANAE VITAE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


(17 juin 2018) - Près de 500 prêtres britanniques ont signé une déclaration à l’appui de Humanae Vitae de Paul VI (1968), qualifiant le texte de « vraiment prophétique » et « plus pertinent que jamais ».

Le père Marcus Holden écrit sur Twitter le 15 juin que la déclaration représente un énorme changement car, en 1968, Humanae Vitae n’avait que peu de partisans.

La déclaration explique que les prêtres témoignent quotidiennement de la crise de la vie de famille et du mariage,

« L’enseignement sur l’inséparabilité des fins procréatives et uniformes du mariage doit être proclamé de nouveau avec confiance. »

SOURCE : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66994
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle ! Empty Re: Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle !

Message  Admin Mar 23 Mai 2023 - 13:19

HUMANAE VITAE : LES PREMIERS COUPS DE FEU D'UNE GUERRE À VENIR ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


(Catholic Herald) Humanae Vitae : les premiers coups de feu d'une guerre à venir ?

"Tout cela intervient alors que des inquiétudes se font jour à propos d'un livre publié en juin 2022 par le président de l'Académie pontificale pour la vie, Mgr Vincenzo Paglia, intitulé Etica Teologica della Vita, qui suggère que l'enseignement sur la contraception et la chasteté conjugale contenu dans l'encyclique Humanae Vitae de Paul VI peut être modifié."

"Des sources affirment qu'un document est également en cours de préparation pour le pape François, sous la supervision de Paglia, qui jetterait les bases du renversement d'Humanae Vitae.

Flèche  Flèche  Flèche

"Interrogé sur la prétendue annulation imminente d'Humanae Vitae, le Dr Haas a répondu : "Je n'ai entendu que des rumeurs. Mais il ne s'agit pas de renverser Humanae Vitae, mais aussi Casti Connubii de Pie XI, Evangelium Vitae et Familiaris Consortio de saint Jean-Paul II, ainsi que l'ensemble de sa Théologie du corps. Cela signifierait également le rejet de Gaudium et Spes de Vatican II. En effet, renverser Humanae Vitae reviendrait à rejeter toute la tradition morale de l'Église catholique".

Source : Facebook - KB

Les prophéties nous ont annoncé bien à l'avance que la fausse église accepterait le péché mortel... On y arrive.

Restons fidèles avec un vrai Catéchisme dans nos mains, afin de ne pas perdre notre âme.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66994
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle ! Empty Re: Voici comment le Vatican veut larguer Humanae Vitae à la poubelle !

Message  Admin Ven 22 Mar 2024 - 12:17

LE LIVRE DE L'ORGANE DU VATICAN, "LA JOIE DE VIVRE", CONTREDIT LES ENSEIGNEMENTS DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le livre de l'organe du Vatican intitulé "La joie de vivre" contredit les enseignements fondamentaux de l'Église catholique, en prônant l'euthanasie et en approuvant la fécondation artificielle, ce qui est contraire à la doctrine traditionnelle.


par Tommaso Scandroglio

21 mars 2024

(Boussole quotidienne) - La joie de vivre (La joie de la vie) est un texte, publié le mois dernier, et " le fruit de la réflexion commune d'un groupe qualifié de théologiens qui se sont réunis à l'initiative de l'Académie pontificale pour la vie ", comme l'indique la page de couverture. Un texte né comme base de travail pour le séminaire de l'Académie Pontificale pour la Vie (PAV) en 2021 et publié aujourd'hui pour célébrer le 30ème anniversaire de la mort de Jean-Paul II. Evangelium vitae (et non le 25 comme l'écrit l'archevêque Vincenzo Paglia, président de la PAV). Les erreurs dans ce texte sont si nombreuses et si graves que le volume La joie de vivre ne peut certainement pas être considérée comme une célébration de l'œuvre de Jean-Paul II.

Pour des raisons d'espace, nous devons nous concentrer sur quelques questions seulement, et encore, seulement partiellement. La première : l'euthanasie. Interdire ou ne pas interdire ? Le texte affirme qu'il est bon de ne pas interdire parce qu'"il pourrait en résulter un préjudice plus grand pour le bien public et la coexistence civile, en amplifiant les conflits ou en favorisant des formes clandestines de pratiques officiellement illégales" (p. 150). Mais Thomas d'Aquin, souvent mal cité dans ce volume mais pas dans ce cas, dit : "[Les vices] nuisibles à autrui, sans l'interdiction desquels la société humaine ne peut subsister, comme le meurtre, le vol et autres, sont interdits" (Summa Theologiae, I-II, q. 96, a. 2 c.).

L'euthanasie est un meurtre et, en tant que tel, doit toujours être interdite même si, par hypothèse, une telle interdiction augmenterait les conflits civils et favoriserait l'euthanasie clandestine (pour mémoire, tous les meurtres sont clandestins) car, sans cette interdiction, le bien commun serait détruit. Que se passe-t-il si l'euthanasie est légitimée ? Elle présente l'inconvénient de "cautionner" et, dans une certaine mesure, de justifier une pratique éthiquement controversée ou rejetée. [La question se pose toutefois de savoir si la responsabilité pénale et civile - par exemple dans le cas de l'assistance au suicide - ne pourrait pas être nuancée, dans des limites clairement établies et à l'issue d'un débat culturel et politico-institutionnel" (p. 151). Il n'est pas permis de remettre en cause la légitimité de l'assistance au suicide : la seule option moralement valable est son interdiction.

L'interruption de la nutrition, de l'hydratation et de la ventilation assistée est également favorisée, car ces interventions visent à "se concentrer sur le maintien des fonctions de l'organisme, considérées isolément. La globalité de la personne et son bien-être général sont ainsi perdus de vue" (p. 173). Or, la nutrition, l'hydratation et la ventilation assistées, sauf dans les rares cas où elles constituent des traitements disproportionnés, sont des aides à la vie nécessaires et obligatoires. Les supprimer revient, selon les auteurs du texte, à tuer la personne pour qu'elle ne souffre plus. Il s'agit de l'euthanasie.

En ce qui concerne le respect du principe de proportionnalité des traitements afin de ne pas tomber dans des traitements déraisonnables, il est affirmé que le patient a toujours le dernier mot pour décider de la proportion du traitement (cf. pp. 85, 148-149, 172). Cela peut être vrai dans certains cas, par exemple en ce qui concerne les thérapies antalgiques, mais ce n'est pas toujours vrai comme le texte tente de le faire valoir ; car le patient, même s'il est informé, peut se tromper dans son évaluation de la proportionnalité, par exemple en renonçant à l'amputation d'un bras gangrené qui lui sauverait la vie parce qu'il considère lui-même que l'intervention est disproportionnée. Enfin, les déclarations anticipées de traitement font l'objet d'une faveur absolue (voir p. 149).

Les positions en faveur de l'euthanasie exprimées ici sont manifestement contraires au contenu de l'avis de la Commission. Evangelium vitaeLe texte qui est censé être célébré par ces pages.

En contradiction flagrante avec les écrits de Jean-Paul II et avec toute la doctrine morale de l'Église catholique en la matière, on trouve aussi l'ouverture sans réserve à la fécondation artificielle, même homologue : "Dans la procréation assistée homologue sous ses diverses formes [...] la génération n'est pas artificiellement séparée du rapport sexuel, parce que celui-ci "est en soi" stérile. Au contraire, la technique agit comme une forme de thérapie qui permet de remédier à la stérilité, non pas en se substituant au rapport sexuel, mais en permettant la génération" (p. 130).

Tout d'abord, il convient de préciser que dans la relation sexuelle entre mari et femme où l'un ou les deux sont stériles ou la femme infertile, la relation reste fertile par nature : elle est essentiellement fertile et accidentellement infertile en raison d'une pathologie ou d'une intervention chirurgicale ou de l'âge. Elle n'est donc pas en soi infertile, comme l'écrit PAV. Deuxièmement, même en supposant - hypothèse fantaisiste - que le prélèvement de l'ovocyte et du sperme ait lieu après le rapport sexuel et que la conception in vitro ait lieu ensuite, le moment unitif est séparé du moment procréatif, parce que ce dernier n'a pas lieu après le rapport sexuel, mais après l'intervention du technicien de laboratoire. Ici, la médecine n'aide pas à accomplir ce qui s'accomplit par sa propre vertu (comme c'est le cas dans l'insémination artificielle où la conception - le moment topique du passage entre l'être et le non-être - a lieu dans le corps de la femme grâce à la mobilité des spermatozoïdes et non grâce à l'intervention d'un autre). Contrairement à ce qui est écrit dans La joie de vivre (La joie de vivre), la médecine remplace un acte et son développement naturel, qu'il n'est pas licite de remplacer. De plus, dans l'insémination artificielle, la conception n'a pas lieu dans le seul endroit conforme à la dignité de la personne, c'est-à-dire dans le corps de la femme, mais en dehors de celui-ci.

Ces positions aberrantes et non catholiques en bioéthique découlent d'une vision anthropologique tout aussi aberrante. Le point de départ est le suivant : il célèbre "la primauté de l'expérience de la vie et de la vie croyante" (p. 13). Le primat n'est pas en Dieu mais dans l'expérience, pas dans la transcendance mais dans l'immanence. Mais que signifie "expérience" en anthropologie ? Il s'agit de l'ego qui décide de faire des choix, d'agir. Au centre de l'anthropologie, nous trouvons l'ego qui devient un acte, la liberté autoréférentielle, l'ego coïncide avec l'acte en relation avec d'autres ego-actes, renversant ainsi la perspective catholique et d'autres perspectives qui considèrent la personne comme une substance individuelle de nature rationnelle : "Une herméneutique de la personne en termes de liberté en relation représente un dépassement définitif de la notion traditionnelle de la personne en tant que rationalis naturae individua sostantia. La personne ne doit pas être comprise à la lumière de catégories substantialistes, mais plutôt en termes de processus historique. [Le passage d'une interprétation de la personne en termes de substance à une interprétation en termes d'acte implique la prise de conscience que la compréhension de la personne implique en fin de compte une valence pratique et non théoriquement objectivante. [L'identité humaine n'est pas donnée une fois pour toutes, mais elle a une forme historique et narrative originale" (p. 94).

La personne en tant que telle n'est pas donnée une fois pour toutes, mais se construit par soi-même dans les choix en relation avec les autres : "L'être humain existe dans la différence de la relation" (Ib.).

Sous cet angle anti-métaphysique parce qu'historiciste, il n'y a plus la esse (être), mais le agere (faire) : la praxis et donc l'existence l'emportent sur l'être. C'est pourquoi la pastorale l'emporte sur la doctrine, le processus sur la norme, la volonté sur l'intellect, l'histoire sur la géographie, le temps sur l'espace. Evangelium Gaudium, n° 222).

Cette perspective anthropologique d'une matrice fichtéenne où l'ego se pose et s'absolutise, où la personne est auto-fondatrice - c'est-à-dire constitutivement composée de ses actions, ontologiquement être en action - est logiquement erronée car il y a d'abord l'être et ensuite l'action. C'est la personne qui permet l'acte et la relation, ce n'est pas l'acte et la relation qui fondent la personne, celle-ci est antérieure aux choix et aux relations.

Si au centre de l'anthropologie nous trouvons le je-acte en relation, il s'ensuit qu'au centre de la morale nous trouverons une conscience qui choisit l'acte en relation avec d'autres consciences et contingences, un subjectivisme éthique en perpétuel dialogue. C'est ce qu'on appelle la "phénoménologie de la conscience morale" (p. 19). Et plus analytiquement : "l'injonction éthique [...] appartient à la conscience humaine et ne peut être réduite à une loi abstraite séparée de l'expérience, personnelle et culturelle" (p. 17) ; "il y a un accès phénoménologique au langage normatif, parce que c'est ainsi que l'on s'adresse aux revendications morales. [Le langage moral des règles et des normes est constitutivement référé à la réalité de l'interaction humaine et de la communication des expériences éthiques et de la notion de bien humain" (p. 90) ; "les normes de l'action morale sont acquises historiquement, à travers un processus de vérification au sein d'une communauté dont l'expérience devient l'un des points de référence pour l'articulation doctrinale du magistère lui-même" (pp. 91-92) ; "la loi [...] est le fruit du dialogue des consciences. Le rapport entre la conscience et la loi [morale] doit être pensé de manière dialectique" (p. 96).

Le résultat est le suivant : "La connaissance elle-même exerce une fonction active et constitutive par rapport à la vérité" (p. 91). Ainsi, l'acte cognitif ne reconnaît pas la vérité, mais la crée. La vérité, même morale, n'est donc plus la vérité. adaequatio rei et intellectus (l'adéquation de la chose et de l'intellect), où la réalité est antérieure à la connaissance, mais où la vérité est un produit postérieur à l'activité cognitive en confrontation constante avec les autres et le contexte. L'objectif est miné par le subjectif (cf. p. 84).

En ce sens, les premiers principes de la loi naturelle s'évaporent (cf. p. 93) et avec eux les actions intrinsèquement mauvaises - qui ne sont jamais mentionnées dans le texte - et font place aux normes particulières produites par la conscience en confrontation dialectique avec d'autres expériences (cf. p. 96-97), une conscience qui n'a plus la nature humaine comme paradigme de valeur, ni même, comme nous le verrons, les commandements divins, mais le moi lui-même en relation avec d'autres consciences et la situation spécifique. C'est le fameux processus de discernement qui conduit à l'éthique de situation : "en analysant [l'acte dans les circonstances concrètes], tel acte "objectivement" en dehors de la norme peut se révéler légitime" (p. 102). D'où, par exemple, l'interprétation voilée en faveur de la contraception des paroles de Paul VI, contenues dans le discours qu'il prononça le 31 juillet 1968 pour expliquer le sens de l'encyclique Humanae vitae (cf. n. 28 p. 85), et les ouvertures sur l'euthanasie et l'insémination artificielle.

Cette anthropologie et théorie morale subjectiviste et donc relativiste est non seulement nécessairement en antithèse avec le Magistère de toujours, mais inévitablement aussi avec les Saintes Écritures et donc avec la loi divine positive, qui ne peut plus affirmer des vérités immuables, mais seulement des vérités contingentes. La conscience historique du sujet en relation avec d'autres consciences opérant dans une circonstance particulière ne peut pas ne pas historiciser la Révélation sur les questions morales. Le texte le dit clairement :

Il devrait nous être impossible aujourd'hui de traiter les Écritures comme des propositions et des normes intemporelles, en prétendant en extraire des vérités immuables. [Il semble que le message biblique s'élabore, s'approfondit au fil du temps, selon un parcours de réécritures et de reformulations. La vérité révélée est une vérité qui mûrit, qui se développe progressivement, au prix d'être corrigée d'un moment à l'autre. Il en va de même pour les paroles placées sous l'autorité de Moïse, qui véhiculent aussi les commandements de Dieu. (pp. 22-23)

C'est une hérésie parce que la PAV affirme que l'on peut corriger la vérité révélée - et que l'on ne peut corriger que ce qui est faux - mais que dans la Bible, en matière de foi et de morale, il n'y a pas d'erreurs. C'est une hérésie parce qu'elle contredit le dogme de l'inerrance biblique :

Puisque donc tout ce qu'affirment les auteurs inspirés ou les hagiographes doit être tenu pour affirmé par l'Esprit Saint, il faut par conséquent déclarer que les livres de l'Écriture enseignent fermement, fidèlement et sans erreur la vérité que Dieu, pour notre salut, a voulu délivrer dans les Lettres sacrées. (Concile Vatican II, Constitution dogmatique Dei Verbum, n° 11)

Sur le plan moral, cela signifie que, comme le dit explicitement PAV, même les dix commandements peuvent être surmontés.

Reproduit avec l'autorisation de la Boussole quotidienne.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66994
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum