Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile !

Aller en bas

Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile ! Empty Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile !

Message  Admin le Dim 25 Avr 2010 - 8:46

UNE RELIGION SANS DIEU. LES DROITS DE L'HOMME CONTRE L'ÉVANGILE

Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette représentation de la première Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen devrait faire réfléchir tous les catholiques un tant soit peu prudents. Un texte pondu par des hommes et qui se pique d’être figuré ainsi, à la manière des “Tables de la Loi”…n’est-ce pas là un des plus beaux chefs d’oeuvre de l’orgueil humain, dépassant à bien des égards le “Veau d’Or” ?! Pour ceux qu’un pareil blasphème n’émeut pas, voici un texte de Jean-Marc Berthoud qui a le mérite de replacer l’église au milieu du village :

L’étude de la Bible nous conduit à relever les points suivants qui démontrent l’incompatibilité absolue entre l’idéologie des Droits de l’Homme et la pensée biblique :

1.L’idéologie des Droits de l’Homme est fondée sur une vision faussement optimiste de l’homme. La seule affirmation des Droits de l’Homme serait, dans cette perspective optimiste, suffisante pour établir et maintenir la justice sociale. La Bible nous présente, malgré son affirmation de la bonté originelle de la création et l’espérance de la rédemption, une vision beaucoup plus sombre de la nature humaine et du monde présent. La bonté originelle parfaite de la création de Dieu a été blessée par la faute du premier homme. Depuis la chute, l’homme est dégradé de sa perfection originelle et le monde corrompu. Dans une telle situation la seule affirmation de ses droits abstraits et absolus conduira immanquablement l’homme à en abuser.

2.La conséquence de cette perspective réaliste va de soi. Nous ne trouvons dans la Bible aucune affirmation des Droits de l’Homme en tant que tels. Nous ne pouvons y trouver, ni la notion idéologique des droits théoriques, ni celle d’un homme conçu comme atome individuel, séparé de Dieu, de ses semblables et de l’ordre de la création. A la place de tels droits entièrement théoriques, nous trouvons une liste précise des devoirs des hommes envers Dieu et envers leur prochain, devoirs résumés dans les Dix Commandements et détaillés dans les lois contenues dans la Bible tout entière. La Bible tout entière ne doit-elle pas être considérée comme Loi ?

3.Il est faux d’affirmer que la contrepartie automatique de ces devoirs bibliques serait une liste des Droits de l’Homme. La loi de Dieu définit de façon exacte et détaillée la différence entre le bien et le mal. C’est en conséquence cette loi, et cette loi seule, qui doit déterminer notre attitude envers ce qui est bien et ce qui est mal. Il ne s’agit jamais dans la Bible du droit que nous aurions à revendiquer ce qui nous paraît bien ou à repousser ce qui nous paraît mal. Il s’agit toujours de notre devoir, de notre obligation, du commandement qui nous est fait de résister au mal – Ayez le mal en horreur (Romains XII, 13) – et d’aimer et d’obéir au bien – Attachez vous fortement au bien (Romains, XII,9). Le problème fondamental est celui d’un homme foncièrement pécheur, toujours tenté de réclamer abusivement des droits qui ne sont pas les siens. Il faut, en conséquence, limiter sa convoitise et diriger son attention vers ses devoirs.

4.Tous les droits appartiennent au Créateur. En conséquence tout ce qui nous vient de Lui doit être accepté dans un esprit de reconnaissance comme étant des grâces, qu’il s’agisse de notre vie, de nos circonstances, du cadre fixe de l’ordre de la création, de la loi divine, de la Révélation et, évidemment du salut lui-même. Nous sommes en conséquence exhortés, non à réclamer nos droits pour tout, mais à rendre grâce pour toutes choses.

5.La revendiction de ses droits manifeste une attitude où l’homme prétend que tout lui serait dû. L’homme imagine qu’il mérite que l’on satisfasse certains droits et il les réclame. Cette attitude de revendication est au fond une attitude de commandement ; ce commandement appartient à Dieu seul. Ce fut une telle attitude revendicatrice de la part de nos premiers parents – Donne moi le droit d’être comme Dieu – qui fut la cause de la chute de l’humanité. Cette attitude de revendication de ses droits est une infraction flagrante au Xe commandement qui nous interdit toute convoitise. La réclamation universelle des Droits de l’Homme est une incitation universelle à la convoitise.

6.Le Nouveau Testament, avec les apôtres Pierre, Paul et Jean nous fournit une définition précise de cette attitude de revendication. Il l’appelle la convoitise de la chair (Rom. 13: 14 ; Eph. 2:3 ; I Pi 2:11 ; 2 Pi 2:18 ; I Jn 2:16). Il s’agit avant tout de défendre et d’accroître la revendication des droits de notre moi au libre épanouissement. La Bible tout entière nous enseigne que le développement du moi pécheur, charnel, égoïste n’est que croissance dans le péché. La loi nous a été donnée, entre autres, pour brider ce moi et la croix du Christ a pour but de le faire mourir. En tant que chrétien ce n’est pas mon MOI qui doit s’épanouir. Je dois renoncer à moi-même, même mourir à moi-même afin que le Christ vive en moi, qu’il grandisse en moi. La revendication des Droits de l’Homme est ainsi en contradiction radicale avec l’oeuvre et la prédication de la croix de Jésus-Christ. De sorte qu’être partisan des Droits de l’Homme n’est pas autre chose qu’être ennemi de la croix du Christ, avoir pour dieu son ventre, c’est-à-dire la satisfaction de ses propres convoitises. (…)

7.La réclamation de nos droits est signe de notre orgueil et le chemin de l’enfer dans ce monde comme dans le monde à venir, tandis que le souci des droits de Dieu, c’est-à-dire le souci de se soumettre à sa souveraineté et d’obéir à ses commandements, est signe d’humilité et conduit à ce que le règne de Dieu vienne sur la terre comme au ciel. La revendication par des chrétiens des Droits de l’Homme est un signe manifeste de leur apostasie…”

RÉFÉRENCE : BERTHOUD (Jean-Marc), Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile, Paris, L’Age d’Homme, 1993.

SOURCE : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 43730
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile ! Empty Droits devoirs et responsabilités

Message  Erdèatét le Dim 25 Avr 2010 - 10:15

Ces droits de l'homme devraient se nommer Droits de l'être Humain en y ajoutant des devoirs et des responsabilités .
Erdèatét
Erdèatét
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.

Messages : 681
Date d'inscription : 14/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile ! Empty Droits de l'Homme sans Dieu

Message  Invité le Dim 25 Avr 2010 - 14:38

Admin a écrit: La revendication par des chrétiens des Droits de l’Homme est un signe manifeste de leur apostasie…”
Je suis tout à fait conquis, et depuis longtemps, par cette analyse un peu ardue mais pertinente. Il ne peut être question d'améliorer ces prétendus "Droits de l'Homme" puisqu'ils s'opposent fondamentalement à ceux de Dieu. Ils ont provoqué assez de malheur ou justifié assez de mal dans le monde, dans le passé et aujourd'hui encore, pour qu'on réfléchisse à s'en passer.
La seule alternative, ce sont les dix commandements, qui ont l'immense avantage d'obliger chacun au lieu d'exiger que l'autre les respecte !
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile ! Empty Re: Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile !

Message  Invité le Dim 25 Avr 2010 - 15:21

bien parlé Tarcissius, je vous rejoins
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile ! Empty Les "Droits de l'Homme" ou les "Droits de l'Enfer" ?

Message  Octo le Dim 25 Avr 2010 - 15:41

@ Tarcissius :

Les Droits de l'Homme actuels pourraient aussi bien s'appeler les Droits de l'Homme "libérés" de Dieu,

ou encore,

les Droits de l'Homme "contre" Dieu !!!

Ce que je veux dire, c'est que des Droits de l'Homme tels qu'on les connaît actuellement et qui ne sont pas soumis au Décalogue, ce dernier pouvant s'appeler aussi la Charte des Droits de Dieu et des Devoirs de l'Homme, sont une folie des hommes apostats et sont une hérésie dirigée contre le Père du Ciel.

En d'autres mots, des Droits de l'Homme qui ne sont pas subordonnées au Décalogue sont, ni plus ni moins, que la Charte de l'Enfer ou, pour le dire autrement, un Billetterie pour l'Enfer !!!

"Tickets !, Tickets !, Tickets pour l'Enfer !", nous crient inlassablement les successeurs des deux rédacteurs principaux de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme adoptée par l'ONU en 1948, soit le Français René Cassin, considéré comme le "père spirituel" et le rédacteur principal de cette Déclaration, et le Canadien (de Montréal) John Humphrey qui a rédigé la première version de cette fameuse Déclaration.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
John Peters Humphrey

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
René Cassin

Avez-vous pris votre ticket pour l'Enfer ?

Octo de la Sainte Répugnance !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile ! Empty Re: Une religion sans Dieu. Les Droits de l’Homme contre l’Evangile !

Message  Invité le Dim 25 Avr 2010 - 18:11

Qui n'est pas AVEC DIEU est contre Dieu.

La Bible et les Évangiles sont le chemin de Vie pour nous Hommes( femmes ) Ceux-ci nous mène vers la Vie Éternelle.

Amen
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum