LA MISERICORDE DIVINE N'AURA-T-ELLE PAS PITIE DE CEUX QUI NE SAVAIENT PAS, SERONT-ILS TOUS DAMNES?
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

LA MISERICORDE DIVINE N'AURA-T-ELLE PAS PITIE DE CEUX QUI NE SAVAIENT PAS, SERONT-ILS TOUS DAMNES?

Aller en bas

LA MISERICORDE DIVINE N'AURA-T-ELLE PAS PITIE DE CEUX QUI NE SAVAIENT PAS, SERONT-ILS TOUS DAMNES? Empty LA MISERICORDE DIVINE N'AURA-T-ELLE PAS PITIE DE CEUX QUI NE SAVAIENT PAS, SERONT-ILS TOUS DAMNES?

Message  Célestine Lun 22 Nov 2021 - 11:45


LA MISÉRICORDE DIVINE N’AURA-T-ELLE PAS PITIÉ DE CEUX QUI NE SAVAIENT PAS , SERONT-ILS TOUS DAMNÉS ?

( Un enseignement de Jésus donné à Soeur BEGHE : Vendredi 19 novembre 2021 )

Venez les bénis du Père

Mes enfants, Je vous ai expliqué que l’âme est destinée à la vie éternelle et à la résurrection de son corps. Je vous ai expliqué que l’homme est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu or Dieu, Jésus-Christ, est corps, âme et Esprit (Dieu). Je vous ai expliqué la chute de l’homme par le péché originel, Je vous ai expliqué pourquoi J’ai laissé le Déluge occasionner la pire catastrophe terrestre à ce jour, Je vous ai expliqué le Ciel, le purgatoire, l’enfer.

Je suis auprès de vous, Je veille sur vous comme seul un Père exceptionnel peut veiller sur Ses enfants, mais combien d’entre vous avez pour Moi le grand amour filial d’un saint enfant de Dieu ?

M’aimez-vous au point de sacrifier vos plaisirs de la terre, comme l’ont fait les ermites ou des enfants chéris comme saint François d’Assise et tant d’autres saints ?

M’aimez-vous et vous sacrifierez-vous pour Moi comme Je me suis sacrifié pour vous sur la Croix ?

L’Eglise primitive, oui, s’est sacrifiée pour Moi. Combien n’y a-t-il pas eu de chrétiens tués dans les amphithéâtres par des animaux de proie, dans des combats sanglants pour amuser la population païenne, et tous ceux qui ont refusé de sacrifier aux dieux. Puis, quand la religion chrétienne s’établit dans l’empire et dans les royaumes, il y eut tous ceux qui se consacrèrent à Dieu dans les couvents, les monastères, les œuvres pieuses et enseignantes.

La sainte Eglise catholique s’étendit à travers le monde et aujourd’hui, elle est une institution bien implantée à travers les continents. Mais que voit-on ?

Le nombre de fidèles dans les pays autrefois catholiques diminuent, la ferveur s’est attiédie, le confort et le matérialisme l’érodent et Mon Nom est de moins en moins respecté.

Je suis le seul Seigneur, le Dieu unique qui a fait le ciel et la terre, et l’humanité dans son ensemble vit comme si J’étais absent. Et pourtant le pape Pie XI a voulu instituer la fête du Christ-Roi le dernier dimanche d’octobre pour affirmer Ma Royauté sur les nations et sur les sociétés, pour affirmer Mes prérogatives royales comme Dieu et comme homme, comme Verbe incarné et comme Rédempteur que le monde renie. La grande réalité du christianisme n’est pas un homme mort sur une croix, mais bien le Christ Ressuscité qui règne dans tout l’éclat de Sa victoire au milieu de Ses élus qui sont Sa conquête.

Le Seigneur Jésus vous veut vraiment à Lui et Il ne cesse de le dire à Ses enfants : « Venez les bénis du Père » (Mt 24, 34), or ceci est dit si souvent dans les saintes Écritures.

Mais qu’en sera-t-il de tous les autres, ceux qui n’auront pas manifesté leur amour filial ?

Seront-ils tous damnés ?

La Miséricorde divine n’aura-t-elle pas pitié de ceux qui ne savaient pas, qui n’ont pas pu savoir ?

Seront-ils mis au même rang que les bénis du Père ?

Toutes ces questions sont bien difficiles à résoudre pour les pauvres créatures que sont les hommes. La méditation sur la grandeur de la Miséricorde de Dieu ne peut être séparée de celle de la Justice de Dieu qui est parfaite et inconditionnelle, elle aussi.

Pensons à certaines paroles de Jésus-Christ au cours de Sa vie sur la terre : « Pour celui qui parle contre l’Esprit Saint, il n’y aura pas de rémission » (Lc 12, 10). Est-ce contraire à la rémission des péchés qui est un dogme de foi ?
Voici une autre parole : « Qui mange Ma chair et boit Mon sang a la vie éternelle et Je le ressusciterai au dernier jour » (Jn 6, 54). Cette parole ne limite-t-elle pas la vie éternelle et la résurrection de la chair aux seuls communiants ? Or la résurrection est un dogme de foi.
N’y a-t-il pas lieu de méditer profondément ces paroles, qui sont celles de Dieu ?

Moi, le Seigneur, Je vous laisse à votre méditation et voyez comment accorder la vérité de Ma Parole à la vérité des dogmes de la foi.

Soyez bénis, Mes enfants, et Je suis avec vous si vous M’aimez, M’êtes fidèles et M’adorez.



https://maranathanoustattendons.travel.blog/2021/11/22/la-misericorde-divine-naura-t-elle-pas-pitie-de-ceux-qui-ne-savaient-pas-seront-ils-tous-damnes/

Célestine
Célestine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 155992
Date d'inscription : 18/07/2013

stjeanlagneau aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum