Patrick Norman, une tournée d'adieu avant la suite (d'accords de guitare) !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Patrick Norman, une tournée d'adieu avant la suite (d'accords de guitare) !

Aller en bas

Patrick Norman, une tournée d'adieu avant la suite (d'accords de guitare) ! Empty Patrick Norman, une tournée d'adieu avant la suite (d'accords de guitare) !

Message  Admin Dim 6 Nov 2022 - 11:36

PATRICK NORMAN, UNE TOURNÉE D'ADIEU AVANT LA SUITE (D'ACCORDS DE GUITARE) !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sylvain Cormier
5 novembre 2022


« Rhiannon avec deux n, Giddens avec deux d, c’est ça ? » Oui. Rhiannon Giddens, la meilleure chanteuse au monde. Elle vend moins d’albums que Taylor Swift, mais sa voix est incomparable, et son univers musical, du bluegrass à l’opéra, est vaste et unique. « Je pense que je sais quoi faire entre les shows dans les prochaines semaines », dit Patrick Norman, tout heureux du partage.

Louane : en mini jupe à lanières de cuir et chemisier transparent, la chanteuse surprend dans The Voice Kids
Et c’est ainsi qu’on se retrouve depuis trois décennies. Entrevue certes justifiée par l’actualité — en l’occurrence, sa tournée d’adieu et son passage à Coup de coeur francophone —, mais entrevue qui vire invariablement en feu de camp autour de la musique. Chacun ajoute des bûches de bon bois. Le bois dont on fait les guitares. Oh la belle flamme ! Ça fait des flammèches dans la conversation depuis Passion vaudou. En 1990, une génération de journalistes et de chroniqueurs, Marie-Christine Blais, Laurent Saulnier, Claude Rajotte et l’auteur de ces lignes, s’enflammait pour le chanteur populaire et ce disque juteux et goûteux comme des écrevisses à l’étouffée, qui faisait penser à du Daniel Lanois et à de l’Aaron Neville à la fois. Des guitares formidables, une voix incomparable. Fallait que ça se sache !

« Et ça s’est su ! C’était incroyable pour moi. Je pensais qu’on me niaisait. On m’avait regardé de haut pendant tellement longtemps, et là, je me sentais écouté, entendu, compris. Ça se pouvait quasiment pas. » Ça s’est confirmé, affirmé, solidifié : le splendide Whispering Shadows en 1994 nous donnait raison. Plus fort encore, l’album Chez moi, en 1995, ouvrait de vastes horizons : la chanson Six heures moins quart sonnait comme du bon Michel Rivard mâtiné de James Taylor. Québécitude assumée, américanité du folk-rock. Dans la belle équipe de musiciens, il y avait notamment Jeff Smallwood.

La cure de jeunesse des Fabuleux Élégants

En 1998, Patrick Norman ravivait Les Fabuleux Élégants : il était dans un groupe ainsi baptisé en 1966. Mais cette fois, l’inspiration était plutôt les Traveling Wilburys, qui réunissaient George Harrison, Jeff Lynne, Tom Petty, Roy Orbison et Bob Dylan. Un groupe pour le plaisir de jouer, tout le monde à égalité. Bourbon Gautier le pince-sans-rire, Jeff Smallwood le wiseguy frisé, William Dunker le bassiste belge pas triste (mais de santé fragile, remplacé par Pierre Bertrand), partageaient la scène avec un Patrick Norman lousse et content. « C’est là que j’ai commencé à m’en foutre. D’être une vedette, je veux dire. J’avais retrouvé mon fun, comme j’avais avec mes chums à l’école, dans le garage. J’avais une nouvelle gang. Des gars de talent, et en même temps de joyeux malades. C’est bien fait, vraiment bon, mais rough, pas aseptisé. Jeff appelait ça “ignorant music”… [Patrick rigole en douce au bout du fil…], “fucking beautiful ignorant music, man” ! Jeff, c’était le kid, il nous libérait. Ça fait que, la perruque, c’était fini. »

Euthanasié, le paquet de poils, « la maudite moumoute ». Au panier, la vieille image, bonjour le Patrick authentique, lequel adoptera le foulard, le bandeau, jusqu’à ce qu’il en vienne à comprendre que sa bonne tête, au naturel, était la plus belle. « Ça me prenait une transition. Maintenant, je n’y pense même plus. Je suis bien. C’est fou de penser que je me suis accroché si longtemps à la perruque, à ce que je croyais devoir être mon image de chanteur grand public. Ma découverte, c’est que le grand public, justement, était heureux pour moi, m’aimait encore plus sans artifice. » Ça a beaucoup réconcilié Yvon Éthier et son personnage de Patrick Norman, au point de devenir les acteurs d’un dialogue dans la biographie Patrick, Yvon et vous (« propos recueillis et mis en forme » par l’essentielle Carmel Dumas), parue en 2020.

Si on y allait… finalement !

Cette année-là, rappelons-le aux complotistes de tout acabit, s’est déclarée une pandémie. Patrick avait un nouvel album tout frais, Si on y allait, pour lequel il avait réalisé un rêve : confier la base voix-guitare aux champions de sessions de Nashville. « Il y avait six chansons connues au Québec, et des nouvelles. Eux autres, ils ne savaient pas qui était Patrick Norman, et ils ont fait les arrangements à leur façon. » Leur approche, leur manière, et une voix extraordinairement belle à servir. C’est peu de dire qu’ils en ont profité. Plus que l’intéressé, qui, ravi du résultat, l’était moins du destin. « C’est un album qui n’a pas vraiment pu vivre sa vie, à cause de la pandémie. J’avais ce disque, une grande fierté pour moi, un rêve réalisé. On devait célébrer mes 50 ans de carrière. J’avais du temps devant moi. Là, j’en ai moins. »

Si la tournée en est une d’adieu, c’est donc aussi la tournée de Si on y allait. Il y va. Ils sont au rendez-vous. Chaque soir est plus chéri que simplement vécu, puisque c’est chaque fois un dernier soir. « On a des spectacles prévus au moins jusqu’en juin 2023. Ce que la pandémie m’a apporté, c’est ce qui manque le plus en tournée : être chez soi. À 75 ans, j’ai découvert que j’aimais ça, passer du temps à la maison. »

Avec des guitares. De nouvelles mélodies en tête. Des projets pour la suite. « C’est aussi le constat que j’ai moins de dextérité qu’avant. Il faut être capable de reconnaître ses limites physiques. Je sais ça depuis mon triple pontage en 2011. Mais je suis encore capable de jouer correctement et de chanter, un peu moins de me promener d’hôtel en hôtel. C’est correct. La musique et moi, c’est pour la vie. »

Se confier à Tommy Emmanuel

Et Patrick Norman d’évoquer sa dernière rencontre avec l’as guitariste Tommy Emmanuel. Avec Chet Atkins, dans « son livre », Tommy est LE grand des grands. Retrouvailles à l’émission En direct de l’univers, en 2021. Pas seulement à l’écran. « Dans la journée, on a pas mal de temps dans nos loges, et comme il joue tout le temps la porte ouverte, je l’entends. Il me voit, me fait signe. Come on in ! J’entre. Il ferme la porte. Klow ! Et il me joue une toune inspirée par sa petite-fille. Juste pour moi. J’éclate en sanglots. Et je lui déballe tout, que je commence à avoir des problèmes de mains, que je pensais jamais avoir la chance de rejouer avec lui. Je lui dis : “Ce que je vis là, c’est un bonheur débordant. Je veux juste que tu saches ça, parce que je vieillis et que c’est difficile, parfois, quand les capacités physiques déclinent.” »

« On a neuf ans de différence, précise Patrick. Tommy Emmanuel m’a regardé droit dans les yeux et il m’a répondu : “Merci de me montrer comment [en anglais]…” Eh oui, ça arrivera même à Tommy Emmanuel. Une tournée d’adieu, ça se peut. Et comme Patrick Norman, il jouera tant qu’il pourra. La dextérité est une chose, la passion pour la musique en est une autre. « À partir de ce moment-là, j’ai compris que j’allais jamais baisser les bras. »

Patrick Norman présente le spectacle Si on y allait au Club Soda le 11 novembre, dans le cadre du festival Coup de coeur francophone, et en tournée québécoise jusqu’en juin 2023 (au moins).

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66309
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

AnneLéa aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Norman, une tournée d'adieu avant la suite (d'accords de guitare) ! Empty Re: Patrick Norman, une tournée d'adieu avant la suite (d'accords de guitare) !

Message  Admin Sam 12 Nov 2022 - 23:07

@ Tous :


L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66309
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

AnneLéa et mateus888 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum