18 novembre Dédicace de Saint Pierre et Saint Paul de Rome
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

18 novembre Dédicace de Saint Pierre et Saint Paul de Rome

Aller en bas

18 novembre Dédicace de Saint Pierre et Saint Paul de Rome Empty 18 novembre Dédicace de Saint Pierre et Saint Paul de Rome

Message  ami de la Miséricorde Jeu 17 Nov 2022 - 15:56

18 novembre Dédicace de Saint Pierre et Saint Paul de Rome Giovanni_Paolo_Panini_-_Interior_of_St._Peter%27s%2C_Rome

Saint Paul Hors-les-Murs

SAINTS DU 18 NOVEMBRE

18 novembre : Dédicace des basiliques St Pierre et St Paul

L'église Saint-Pierre s'élève sur l'emplacement du cirque de Néron, et sous un maître-autel reposent les restent sacrés du chef des apôtres qui en font avec Saint Jean de Latran, le centre du monde chrétien tout entier.

La basilique Saint-Paul située à l'autre extrémité de la ville, ayant presque été détruite par un incendie en 1823 fut reconstruite avec une magnificence inouïe par les papes Grégoire XVI et Pie IX, et consacrée par ce dernier le 10 décembre 1854.

Ce fut lui aussi qui institua cette fête, en réunissant les anniversaires de ces deux Dédicaces sous la date primitive du 18 novembre.
Prions pour l'Eglise.

Missel Vespéral romain 1937

Dédicace des Basiliques St-Pierre et St-Paul

SIXIÈME SERMON POUR LA DÉDICACE DE L'ÉGLISE de Saint Bernard de Clairvaux .

Respect dû aux lieux-Saints.


1. La dédicace de notre maison, que dis-je? notre dédicace à nous est un jour de fête domestique, car cette aspersion, cette bénédiction, cette consécration de la main des pontifes, cette solennité, dis-je, dont nous célébrons tons les ans le souvenir par des veaux et des chants de louange, c'est à nous qu'elle se rapporte. Est-ce que Dieu a souci de la pierre? Sons-ce les. pierres, ne sont-ce point les hommes qui disent : « Il a souci de nous ( I Petr. V, 7)?» Jacob tout homme qu'il était, vit, dans son sommeil, les anges qui montaient et qui descendaient. C'est peu, il nous assure même qu'il vit présent le Seigneur même des anges, car il s'écria : « En vérité, le Seigneur est dans ce lieu, et moi je ne le savais pas (Gen. XXVIII, 16). » Il s'étonne de cette grâce, il est stupéfait de cet excès d'honneur.

Combien ce lieu est terrible, puisque il est certain et évident que le Seigneur habite en ce lieu ! dans ce lieu, où se trouvent réunis, non pas deux ou trois, mais de si nombreux fidèles en son non. Qu'on le sache donc bien et que nul de vous ne l'ignore ; nous n'avons pas reçu l'esprit de ce monde, mais l'esprit qui est de Dieu pour savoir ce qui nous a été donné de Dieu. Oui, C'est un lieu vraiment terrible et digne de tous nos respects que celui où les fidèles habitent, que les anges saints (a) fréquentent, que Dieu même honore de sa présence.

2. Mais comment un si grand Patriarche a-t-il pu ignorer qu'il n'y a pas de lieu où Dieu ne se trouve ? Mais peut-être s'est-il étonné qu'il en fût autrement, quand il s'est écrié : « En vérité le Seigneur est en ce lieu. » Il est vraiment là où les anges et les hommes se rassemblent en son nom, et là, il est vraiment Seigneur. Car bien que celui qui ne peut être enfermé nulle part se trouve partout, cependant on dit de lui plus particulièrement, « Notre Père qui êtes aux cieux; » parce qu'il y montre sa présence d'une autre manière que partout ailleurs et d'une façon tout à fait particulière ; non pas qu'il soit lui-même différent, mais parce qu'il distingue lui-même ce qui diffère. Il est donc en tons lieux parce qu'il contient sans exception, et disposé toutes choses, mais il est d'une manière en un lieu, et d'une manière en un autre.

Dans les méchants il est présent et fait comme s'il n'y était pas ; dans les élus il opère et conserve ; quant aux esprits célestes, il est en eux parce qu'il les repaît et repose sur eux ; pour ce qui est des enfers, il y est pour reprendre et condamner. Il fait lever son soleil sur les méchants même, mais toutes les fois qu'en attendant il dissimule chez les méchants il semble qu'il n'y est pas en vérité.

Ainsi, s'il m'est permis de m'exprimer de la sorte, chez les impies Dieu se dissimule, chez les justes il est en vérité, chez les anges il est en félicité, et dans les enfers il se trouve, avec toute, sa cruauté. Ce dernier mot sonne, mal à vos oreilles, mais j'ai peur même de sa colère et de sa fureur. « Seigneur ne me reprenez pas dans voire fureur, est-il dit, etc. (Psal. VI, 2). » Vraiment, dit le Patriarche, le Seigneur est dans ce lien. » En effet, là où il fait tomber sa pluie sur les bons comme sur les méchants, il est présent en Père, et en Père des miséricordes qui attend les hommes à résipiscence. Là, où il condamne les pécheurs endurcis, il est présent en juge, or, il est horrible de tomber entre les mains dit Dieu vivant (Hebr. X, 31). Là où il repose, il est présent en époux, et bienheureuse l'âme qu'il introduit dans sa chambre.

3. Après tout, le Seigneur est véritablement en ce lieu, si toutefois nous l'y servons en esprit et en vérité; mais il n'était pas véritablement parmi ceux à qui il disait : « Pourquoi m'appelez-vous Seigneur, Seigneur, et ne faites-vous pas ce que je vous dis (Luc. VI, 46) ? » Les saintes Lettres attestent que le premier homme, Adam, fut autrefois placé dans le paradis pour y travailler et pour le garder.

Ainsi, le second Adam a été placé dans l'assemblée des saints, dans la réunion des siens, dans le jardin de délices, car ses délices, c'est d'être avec les enfants des hommes, comme il l'a été, dis-je, dans ce lieu, pour opérer et pour les gauler mais d'une autre manière, ainsi qu'il est : « Si le Seigneur ne bâtit une maison, c'est en vain que travaillent ceux qui la bâtissent, (Psal. CXXXVI, 1), » ainsi, s'il ne garde lui-même une cité, c'est en pure, perte que veille celui qui monte la garde sur ses murs. Or le Patriarche a vu que les anges montent et descendent dans ce lieu (Gen. XXVIII, 12), s'ils montent, c'est pour voir la face du Père, et s'ils descendent, c'est afin de pourvoir à nos besoins. Quoi donc ? Comment devons-nous être dans ce lieu, dans quels sentiments de respect devons-nous nous y tenir, puisque Dieu y opère et y conserve ; les anges y montent et y descendent ? Il faut donc que nous nous y tenions dans des sentiments de pénitence et d'attente, c'est-à-dire oublier ce qui est derrière nous, ignorer, réprouver, et repasser, dans l'amertume de notre esprit, toutes nos années passées, et désormais nous porter en avant par la pensée, et avec une sorte d'avidité. C'est pour cela que nous sommes ici. Ce qu'on nous demande, c'est donc le regret de nos péchés passés, et l'attente des récompenses futures.

Source: bibliotheque-monastique.ch

Visite virtuelle de Saint Pierre de Rome

Visite virtuelle de Saint Paul Hors-Les-Murs
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 9023
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 64

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum