Saint Séraphin de Sarov
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Saint Séraphin de Sarov

Aller en bas

Saint Séraphin de Sarov Empty Saint Séraphin de Sarov

Message  Invité le Lun 10 Mai 2010 - 17:00

J'aime beaucoup Saint Séraphin de Sarov.Avec mon épouse un prêtre de la paroisse Saint Séraphin de Sarov à Paris nous a offert une merveille grande icône de ce Saint. nous avons souci de le faire connaitre

Divéiévo
(monastère, oblast de Nijni Novgorod)


Saint Séraphin de Sarov NN_oblast

Quelques images du grand monastère
de la Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov
situé à Divéiévo
(région de Nijni Novgorod) prises en 2006.

Saint Séraphin de Sarov 01635

Saint Séraphin de Sarov 01635-3

Plan et vue générale du couvent de la
Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov (Свято-Троицкий
Серафимо-Дивеевский женский монастырь, Дивеевский р-н, с. Дивеево).

Ce monastère a été fondé dans les années 1760 sur les terres du
village de Divéiévo par Agaphie Semionovna Melgounova (mère Alexandra,
Агафья Семеновна Мельгунова, в схиме матушка Александра) venue du
monastère de Kiev-Florovski, à la suite de sa vision de la Vierge Marie
en ce lieu (la quatrième apparition reconnue par l'église orthodoxe). Le
couvent se développera par la suite notamment sous l'impulsion de son
père spirituel, Séraphin de Sarov (Преподобный Серафим, Саровский
чудотворец, 1754-1833) dont les reliques y reposent depuis 1991. Ce
grand monastère, situé à à 65 km au sud-ouest d'Arzamas et à 12 km de
Sarov (autre lieu spirituel où se trouve le célèbre monastère du
révérend Séraphin – mais la ville, connue sous le nom d'Arzamas-16 à
l'époque soviétique, est fermée en raison de la présence d'un centre de
recherche nucléaire) comprend plusieurs magnifiques églises et
cathédrales construites entre la fin du XVIIIe et le début du XXe
siècles aujourd'hui en grande partie restaurées et que nous allons voir.
La zone en rouge sur le plan ci-dessus délimite le Kanavka (Святая
Канавка Царицы Небесной) ou canal sacré de la Vierge Marie (Séraphin y
avait vu la Vierge s'y promener), en fait un profond (plus de 2 mètres)
et étroit fossé le long duquel les nonnes et les pèlerins peuvent
réciter la prière afin d'être bénis et de voir leur vœux exaucés. A la
veille de la révolution de 1917, le couvent comptait plus de 1000
nonnes, 9 églises et 14 autels. Fermé en 1927, la plupart des ses
édifices religieux furent par la suite profanés et rasés et son haut
clocher s'est tu pendant 70 ans. Le monastère retournera à l'Eglise
orthodoxe fin 1991 et son activité a depuis repris : on y compte de nos
jours à nouveau quelques centaines de nonnes et novices qui vivent pour
la plupart sur le territoire du couvent (le plus grand de Russie) ou à
proximité immédiate et qui entretiennent de façon admirable le site,
tout en se dévouant aux pèlerins et visiteurs de passage (repas gratuit
servi dans le réfectoire sous le regard amusé des jeunes novices toutes
de noir vêtues, étonnées de la présence ici de cet « espion de Rome » –
chuuuutt... Merci mes sœurs !).

A l'extérieur du territoire du monastère se trouvent plusieurs
sources sacrées (Святые источники) également très fréquentées par les
pèlerins (la plus visitée est celle du père Séraphin à une dizaine de km
au sud de Divéiévo – voir plus loin).

Saint Séraphin de Sarov Tn_01635-6 Saint Séraphin de Sarov 01635-4 Saint Séraphin de Sarov 01635-5

A gauche, mère Alexandra (†1789), fondatrice du couvent (canonisée
en 2000) et, à droite, père Séraphin de Sarov (†1833), guide spirituel
et faiseur de miracles (canonisé en 1903). Au centre, une vue du
monastère sur une lithographie datant de 1876 (le clocher n'est pas
encore construit)

Saint Séraphin de Sarov 01635-7

Une vue générale du couvent d'après une lithographie couleur de 1904
: de la gauche vers la droite, l'église de
l'Icône-de-la-Vierge-de-Kazan, le clocher, la cathédrale de la
Sainte-Trinité, le réfectoire et l'église de
l'Icône-de-la-Vierge-de-Tikhvine

Saint Séraphin de Sarov 01623 Saint Séraphin de Sarov 01623-5

A droite : l'église de la l'Icône-de-la-Vierge-de-Kazan et cellules
monacales représentées sur une fresque (2004) (photo © http://www.4udel.nne.ru)

Le premier édifice religieux rencontré après avoir franchi l'entrée
principale (à l'ouest) du couvent de la
Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov est l'église de
l'Icône-de-la-Vierge-de-Kazan (церковь в честь Казанской иконы Божией
Матери / Казанская церковь) construite en pierre en 1773-1780. Lors de
son arrivée à Divéiévo vers 1765, existait à cet emplacement une vieille
église en bois à laquelle mère Alexandra ajouta par la suite deux
chapelles, la première consacrée à l'icône de la Vierge-de-Kazan (1772)
et la seconde en l'honneur de Saint-Nicolas-Thaumaturge (1776). L'icône
méritant un plus beau trône, une nouvelle église fut construite en
pierre à proximité de l'ancienne à partir de 1773 et sa consécration eut
lieu sept ans plus tard. Deux autres chapelles, dédiées à Saint-Nicolas
et à l'évêque Stéphane y furent également accolées. L'église en bois
sera quant à elle transférée peu de temps après dans le village de
Bolchoïé Tchérévatovo. Au XXe siècle, à l'époque des persécutions,
l'église, fermée en 1937 puis occupée par un dépôt, verra son dôme et
son clocher démolis. Ce n'est qu'en 1992 que l'église sera à nouveau
rattachée au couvent et il faudra attendre 2003 pour qu'elle soit
entièrement restaurée.

Saint Séraphin de Sarov 01623-6 Saint Séraphin de Sarov 01623-7

Service liturgique en l'église de l'Icône-de-la-Vierge-de-Kazan
(photo © http://www.4udel.nne.ru)

A l'entrée de l'édifice, en avant et collée au clocher, se trouve la
petite église de la Nativité-du-Christ (храм Pождества Христова) qui
fut bâtie en 1829 par Mikhaïl V. Mantourov pour remercier Dieu de
l'avoir guéri – par le truchement de son maître Séraphin – d'une maladie
mortelle. En sous-sol, Mantourov construisit un an après une deuxième
église, dite de la Nativité-de-la-Vierge-Marie (храм Pождества
Богородицы). La tombe de Mantourov (1798-1858) se trouve contre le mur
de l'église, à l'extérieur de celle-ci. Les reliques de mère Alexandra
(†1789) – la fondatrice du couvent – sont conservées dans cette dernière
église, de même que celles de Marfa Milioukova (†1829) et d'Elena V.
Mantourova (†1832).

Saint Séraphin de Sarov 01623-4

A l'intérieur de l'église de la Nativité-de-la-Vierge (photo © http://diveevo.52.ru)

Saint Séraphin de Sarov 01649

Saint Séraphin de Sarov 01634

Le très haut (55 mètres jusqu'à la corniche supérieure, 70 mètres
jusqu'à la croix) et magnifique clocher (Колокольня) à quatre étages et à
horloge du couvent de la Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov a
été érigé entre 1893 et 1901, bien que sa construction ait été un moment
suspendue en raison d'une inclinaison suspecte. Ses cloches se sont
tues en 1927 après la fermeture du monastère et n'ont retenti à nouveau
que 70 ans plus tard. A l'époque soviétique, des ateliers occupaient ses
ailes nord et sud. Privé de sa croix et de sa coupole sommitale, le
clocher fut également utilisé comme relais de télévision et ses portes
s'ouvraient sur un garage. Réhabilité à partir de 1991, le clocher
ouvrit ses portes pour le retour des reliques du père Séraphin dans le
couvent. Il est à présent entièrement restauré, ses ailes abritant des
bureaux et des logements.

Saint Séraphin de Sarov 01634-1

Panorama sur le couvent de la
Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov et son haut clocher (photo ©
2005 mirandalina)

Saint Séraphin de Sarov 01634-2

Le clocher du couvent de la
Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov émerge de la brume au-dessus
de la rivière Vitchkinza (photo © 2006 Benevolentov)

Saint Séraphin de Sarov 01641 Saint Séraphin de Sarov 01641-3

Le clocher du couvent de la
Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov (à droite, photo © 2004
df2002)

Saint Séraphin de Sarov 01637

La cathédrale de la Sainte-Trinité (Свято-Троицкий собор) du couvent
de la Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov a été bâtie entre 1865
et 1875 (on prétend que, pendant sa construction, elle fut le siège de
plusieurs miracles). Ces cinq coupoles correspondent aux cinq autels
dont, outre le principal, ceux des chapelles consacrées en l'honneur de
l'icône de la Vierge-de-Tendresse (1880), de l'icône de la Vierge de
Vladimir (1884), de Saint-Jean-Baptiste (1884) et enfin du père
Séraphin-de-Sarov canonisé en 1903. La cathédrale eut pour architecte
A.I. Rézanov qui était un élève du grand académicien K.D. Ton et qui
acheva la construction de la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou (d'où
probablement une certaine ressemblance). L'intérieur était orné de
fresques élégantes réalisées par les sœurs du couvent et ayant pour
sujet l'Ancien et le Nouveau Testament ainsi qu'une impressionnante
scène de la Crucifixion. Une copie du début du XXe siècle de l'icône de
la Vierge-de-Tendresse (miraculeuse) – devant laquelle est décédé le
père Séraphin – se trouve dans la cathédrale. Comme tous les autres
édifices du couvent, celui-ci fut fermé entre 1927 et 1990. En 1991, les
reliques du saint-père Séraphin y furent rapatriées de
Saint-Pétersbourg et, depuis, les pèlerins ne cessent d'affluer pour s'y
recueillir et l'embrasser. [Attention ! Il est en principe interdit de
photographier à l'intérieur (comme dans toutes les églises sur le
territoire du couvent d'ailleurs, sauf dérogation spéciale)]

Saint Séraphin de Sarov 01637-2 Saint Séraphin de Sarov 01637-3 Saint Séraphin de Sarov Tn_01637-4

Les reliques du saint-père Séraphin-de-Sarov dans la cathédrale de
la Sainte-Trinité du couvent (photos © 2005 S. Kalinine/АиФ ; © 2006 http://www.4udel.nne.ru)
et l'icône de la Vierge-de-Tendresse devant laquelle mourût le père
Séraphin (photo prise en 1904)

Saint Séraphin de Sarov 01638

Saint Séraphin de Sarov 01638-3 Saint Séraphin de Sarov 01638-5

La cathédrale de la Sainte-Trinité au début du XXe siècle et en mars
1990

Saint Séraphin de Sarov 01620

Saint Séraphin de Sarov 01620-3 Saint Séraphin de Sarov 01620-2

Les reliques du père Séraphin dans la cathédrale de la
Sainte-Trinité (photo © http://diveevo.52.ru)
et l'iconostase avec, à gauche, le trône sous lequel se trouvent les
reliques (photo © http://www.4udel.nne.ru)

Saint Séraphin de Sarov 01643

Saint Séraphin de Sarov 01631 Saint Séraphin de Sarov 01631-2

Tombes des sœurs et mères du couvent dans le petit cimetière qui
jouxte la cathédrale de la Sainte-Trinité (ici la tombe de la
bienheureuse sainte Maria Ivanovna, †1931) (photo © 2006 http://www.4udel.nne.ru)

Saint Séraphin de Sarov 01645

Une partie du grand parvis (1 hectare) des cathédrales du couvent de
la Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov. De la gauche vers la
droite : l'église de l'Icône-de-la-Vierge-de-Kazan (церковь в честь
Казанской иконы Божией Матери, 1773-1780), le clocher (Колокольня,
1893-1901), la cathédrale de la Sainte-Trinité (Свято-Троицкий собор,
1865-1875) et la cathédrale de la Transfiguration-du-Christ
(Спасо-Преображенский собор, 1907-1916). Le Kanavka (ou sainte-rigole)
est dans notre dos.

Saint Séraphin de Sarov 01632

Une autre vue prise depuis le début du Kanavka (la sainte-rigole)
montrant les cathédrales (Sainte- Trinité et Transfiguration-du-Christ)
et le clocher du couvent. Le bâtiment jaune et blanc visible sur la
gauche est le grand réfectoire (jusqu'à 1600 couverts) construit dans
les années 1890 (à l'époque soviétique il abritait un club, une
bibliothèque et un cinéma) avec son église Alexandre-Nevski consacrée en
2000 (трапезный храм во имя св. блгв. князя Александра Невского).

Saint Séraphin de Sarov 01632-4

Le réfectoire vu depuis la cathédrale de la Sainte-Trinité (photo © http://www.4udel.nne.ru)

Saint Séraphin de Sarov 01644

La cathédrale de la Transfiguration-du-Christ (Спасо-Преображенский
собор) du couvent de la Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov ici
vue en travaux (remplacement des anciennes coupoles noires par des
coupoles dorées). La légende veut, qu'avant sa mort, le père Séraphin
ait émis le souhait de construire une seconde cathédrale entre celle de
la Sainte-Trinité et la sainte-rigole (Kanavka). Ivan Tikhonov
Tolstochéïev avait bâti dans les années 1840 à cet emplacement la petite
église d'hiver (chauffée) de l'Icône-de-la-Vierge-de-Tikhvine. Lorsque
se posa la question de son remplacement, il fut décidé, bien que
l'église fut en mauvais état au début du XXe siècle, de la conserver et
de construire la cathédrale tant désirée à côté (l'église de Tikhvine
sera détruite lors d'un incendie en 1928). Grâce aux dons (en
particulier de l'honorable citoyen moscovite F.V. Dolguintsev et de son
épouse – leurs tombes se trouvent derrière la cathédrale de la
Sainte-Trinité), la nouvelle cathédrale sera érigée entre 1907 et 1916
par A.A. Roumantsev selon les plans de l'architecte A.E. Antonov dans le
style néo-russe. Son architecture lui confère une élégance et une
légèreté certaine. A l'intérieur, les murs étaient ornés du sol au
plafond de fresques réalisées par les sœurs du couvent sous la conduite
du maître de Palekh P. Parilov. A cause de la révolution, la cathédrale
ne sera pas consacrée. Transformé en garage à l'époque soviétique, le
bâtiment parviendra complètement délabré en 1991, année où il sera
restitué au monastère. Après restaurations, la cathédrale fut enfin
consacrée en 1998 en l'honneur de la Transfiguration-du-Christ (il
existait auparavant, sur le territoire du couvent près du Kanavka, une
ancienne petite église en bois portant le même nom ; à l'emplacement de
celle-ci se trouve de nos jours une école). Plusieurs chapelles
flanquent l'autel principal de la cathédrale, l'une d'elle est consacrée
à l'icône de la Vierge-de-Tikhvine en souvenir de l'ancienne église,
une autre a été consacrée à Tous-les-Saints (c'était également une
chapelle de l'ancienne église disparue).

Saint Séraphin de Sarov 01644-4 Saint Séraphin de Sarov 01644-7

L'église de l'Icône-de-la-Vierge-de-Tikhvine et l'église en bois de
la Transfiguration (aujourd'hui disparue) construite sur le territoire
du couvent en 1855, près du cimetière, ultérieurement démolie pour faire
place à des bâtiments scolaires

Saint Séraphin de Sarov 01644-3 Saint Séraphin de Sarov 01644-5

A l'intéreur de la cathédrale de la Transfiguration (photo © 2006 http://www.4udel.nne.ru)

Saint Séraphin de Sarov 01629-3 Saint Séraphin de Sarov Tn_01629-2

Le 29 août 2006 lors de la célébration de l'Assomption : levées à 2
heures du matin, les sœurs ont entièrement recouvert la promenade
d'herbe et de fleurs fraîchement cueillies ; le kanavka à la tombée du
jour avec vue sur les cathédrales

Un aperçu de la sainte-rigole ou canal sacré (Святая Канавка Царицы
Небесной) – le fossé visible en contrebas de la barrière – longé par une
promenade pavée que parcourent les pèlerins ou les sœurs en procession
dans le couvent. Près de la fin du « circuit » se trouve une petite
chapelle en bois récemment bâtie.

Saint Séraphin de Sarov 01629

Saint Séraphin de Sarov 01652

A proximité du couvent de la
Sainte-Trinité-de-Saint-Séraphin-de-Sarov se trouvent plusieurs sources
sacrées où les visiteurs, pèlerins et les habitants du village viennent
s'abreuver, se soigner (c'est une source miraculeuse) ou se purifier en
s'y baignant (voire s'y faire baptiser). L'une d'elles, la plus proche,
est la source sacrée de mère Alexandra Divéiévskaïa (Melgounova), la
fondatrice du monastère (la source jaillit dans la cabane à droite)
(святой источник преп. Александры, с. Дивеево). La croyance populaire
veut que l'eau bénie de cette source provienne de la tombe de mère
Alexandra. Souvent inondée par la rivière toute proche, la source en a
été protégée par la création d'un petit barrage et d'un étang (de
l'autre côté de la route). Au-dessus de la source actuelle (la source
d'origine a probablement disparu) se trouve une pharmacie... A côté de
la source a été construite une petite chapelle en bois en l'honneur de
mère Alexandra (le lieu a été réaménagé en 2003). On peut également
citer la source de l'icône-de-la-Vierge-de-Kazan (la plus ancienne) et
la source de l'icône-de-la-Vierge-d'Ibérie. Toutes ces sources sacrées
et/ou miraculeuses se situent le long de la petite rivière Vitchkinza et
ont été récemment rénovées sur des fonds privés.

Saint Séraphin de Sarov 01654 Saint Séraphin de Sarov 01652-1

La source miraculeuse de mère Alexandra (à droite, photo © http://www.4udel.nne.ru)

Saint Séraphin de Sarov 01657

L'une des plus sources sacrées les plus connues aux alentours de
Divéiévo et de Sarov est sans nul doute celle du père Séraphin située
sur les terres du village de Tsyganovka, en bordure d'une forêt, au bord
de la rivière Satis (святой источник преп. Серафима Саровского около д.
Цыгановка Дивеевского р-н).

Saint Séraphin de Sarov 01657-12 Saint Séraphin de Sarov 01657-11

Le père Séraphin priant devant la source miraculeuse (tableau de
Saïda M. Afonina) et procession des nonnes du couvent de Divéiévo autour
de la source sacrée (photo © 2003 http://www.roadtoemmaus.net)

La croyance populaire dit que, du vivant et après la mort du saint
père, l'eau de la source située dans une forêt près de son monastère de
Sarov est à l'origine de plusieurs guérisons et faits miraculeux. Ainsi,
l'impératrice Alexandra Fiodorovna, épouse du tsar Nicolas II, s'y
serait baignée, suppliant le ciel de lui donner un fils... un an plus
tard naissait le tsarévitch Alexis ! Après la fermeture du monastère à
l'époque soviétique, la source, non entretenue, s'est progressivement
comblée et a été rebouchée dans les années 1950. Une légende raconte
que, dans les années 1960, alors que la zone était devenue interdite
d'accès (les soviétiques avaient installé un centre de recherche
nucléaire à Sarov/Arzamas-16, installations qui existent toujours), un
vieillard à la tunique blanche se serait présenté devant les gardes qui
protégeaient la zone militaire. Lui demandant de passer son chemin, les
militaires auraient été tout surpris de voir le vieil homme frapper le
sol de son bâton et, à cet endroit précis, sur la berge de la petite
rivière Satis, de voir jaillir une gerbe d'eau souterraine. Bientôt les
pèlerins, mis au courant, affluèrent. Du coup, les barbelés furent
éloignés afin de laisser libre le passage à cette nouvelle source.

Saint Séraphin de Sarov 01657-8

La source sacrée du père Séraphin en 2003 (photo © http://www.bioactivator.ru)

Suite de la légende... Dans les années 1970, les autorités locales
décidèrent de reboucher la nouvelle source et on fit appel pour cela à
un bulldozer. Pour une raison inconnue, alors qu'il était à pied
d'œuvre, une pièce de l'engin se cassa et, alors que son conducteur, un
certain Vassili, attendait d'être dépanné, le vieillard en tunique
blanche réapparut et lui intima l'ordre de ne pas toucher à la source. «
Vassili, tu n'en feras rien » lui aurait dit le vieillard qu'il ne
connaissait pas. Finalement, la pièce de rechange fut introuvable et,
trois jours plus tard, de façon inexplicable, un ordre arriva de Moscou
déclarant toute la zone réserve naturelle et donc intouchable. Non
croyant mais impressionné, Vassili rapporta son aventure à sa famille
qui contacta mère Margarita, l'une des dernières nonnes encore vivantes
du couvent de Divéiévo fermé après la révolution. La nonne présenta à
Vassili une icône de Saint-Séraphin et celui-ci reconnut aussitôt le
vieillard ! Il n'en fallait pas plus pour que les pèlerins affluent à
nouveau sur le site. Il parait qu'encore, de temps à autres, au cœur de
la nuit, d'étranges plaintes émanent de la profonde forêt entre Sarov et
Divéiévo...

L'eau de la source est censée posséder les mêmes propriétés
bienfaitrices et curatives que la première ; elle est particulièrement
recommandée en cas d'état dépressif. Au pied de la source fut inaugurée
une chapelle en bois consacrée par le patriarche Alexis II en août 1993.
Par la suite, le lit de la rivière Satis toute proche fut aménagé : il
contourne désormais la source qui s'épanche dans un petit lac au bord
duquel des bains ont été installés afin que les pèlerins et les
visiteurs puissent se tremper ou s'immerger dans l'eau de la source et
purifier ainsi leur corps (et remplir leurs bouteilles et autre
jerricans de l'eau bénite). Plus récemment, trois nouvelles cabines en
bois sont apparues, venant abriter du regard les baigneurs toujours plus
nombreux. La zone est toujours en cours d'aménagement. Depuis cette
prise de vue, une nouvelle chapelle en bois a été érigée au cours de
l'été 2006.

Saint Séraphin de Sarov Tn_01657-9 Saint Séraphin de Sarov Tn_01657-6 Saint Séraphin de Sarov Tn_01657-10 Saint Séraphin de Sarov Tn_01657-7

Quelques vues de la source en 2000 (photo © http://www.serafimsarov-sky.ru),
en 2004 (photo © http://orthodox.tts.lt),
en septembre 2005 (photo © 2005 olgapro/http://gallery.saransk.ru)
et au cours de l'hiver 2005-2006 avec les nouvelles cabines de bain
(photo © Иулия/http://www.galereia.ru)

Saint Séraphin de Sarov 01656

Saint Séraphin de Sarov 01657-2 Saint Séraphin de Sarov 01657-4

Quelques vues de la source en septembre 2006 avec les nouveaux
aménagements (photos © http://www.k111.ru)

Saint Séraphin de Sarov 01657-3 Saint Séraphin de Sarov 01657-5

Рыбак рыбака видит издалека.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saint Séraphin de Sarov Empty merci

Message  marie-france le Lun 10 Mai 2010 - 20:58

Merci a vous de nous avoir fait partager ce merveilleux endroit c est magnifique et tres inspirant!



marie-france bisous!
marie-france
marie-france
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 100
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Saint Séraphin de Sarov Empty citation de st séraphin de sarov

Message  marie-france le Jeu 13 Mai 2010 - 9:31

bonjour j ai trouver dans mes cartes de citations de saints ...st séraphin de sarov...il me semblait que j avais entendu parler de saint auparavent....les voici:``Trouve la paix en ton ame et des milliers,autour de toi,trouverons la paix``

¨`Nous devons occuper nos pensées,nosdésirs et nos actions a obtenir la paix de Dieu``



`Le vrai but de la vie chrétienne consiste en l acquisition du Saint-Esprit``


marie-france
marie-france
marie-france
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 100
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Saint Séraphin de Sarov Empty Re: Saint Séraphin de Sarov

Message  Invité le Sam 15 Mai 2010 - 16:08

Bonsoir



Entretien

de St Séraphim de Sarov

avec Motovilov


sur la lumière

du St Esprit
Saint Séraphin de Sarov Serafim



TABLE DES MATIÈRES






Titre
et
Introduction


I - Le
but de la
vie chrétienne.


II. - Notre
Seigneur compare
notre vie à un marché.


III. - La
prière est supérieure
aux autres vertus.


IV. - Perte
de contact avec Dieu.


V. - La
venue du Christ révélée
par l'Esprit-Saint.


VI. - L'action
de l'Esprit-Saint et
celle de l'ennemi.


VII. - Manifestation
de la présence
de l'Esprit-Saint.


VIII - La
révélation de Saint
Séraphim.


Commentaire
de
l'archevêque Benjamin
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Saint Séraphin de Sarov Empty SAINT SERAPHIN DE SAROV

Message  martin_l le Mar 27 Juil 2010 - 22:13

SAINT SERAPHIN DE SAROV est le Saint qui m'a choisi. Et Il m'a choisi avant que je m'apperçoive 2 jours plus tard, qu'Il avait aussi choisi le Forum en lisant le fil des conversations...

Décidement, je suis un peu frappé par les choses que je découvre dans le forum.

Je ne connaissait scincèrement pas ce Saint homme, mais ce n'est pas un hasard qu'il croise ma route, et toute la notre par la même occasion comme .

Voici un lien pour en connaître plus sur lui, et surtout sur l'Esprit Saint:

http://www.pagesorthodoxes.net/saints/seraphim/seraphim-motovilov.htm

On y découvre quel est le but de la Vie Chrétienne dans une conversation qu'Il a eu avec Nicolas Motovilov. J'avoue honêtement que je n'ai rien lu d'aussi beau sur le sujet.

Les manifestation d'une Effusion de l'Esprit sont toute différente. J'en retiens de mon expérience la chaleur intense, la paix interieure inexprimable et une joie extraordinaire dans tous le coeur. C'est extraordinaire.

J'aurais vraiment aimer sentir le parfum du Saint Esprit, mais ce sera peut être une prochanie fois!

J'aime aussi la parabole des vierges folles. C'est à couper le souffle. Un passage lu cent fois, mais jamais expliqué de cette façon limpide et incarnée.

La leçon d'économie spirituelle est aussi très intéressante...

"Vous savez ce que c'est que d'acquérir de l'argent? Pour le Saint-Esprit, c'est pareil. Pour les gens du commun, le but de la vie consiste en l'acquisition d'argent - le gain. Les nobles, en plus, désirent obtenir des honneurs, des marques de distinction et autres récompenses accordées pour des services rendus à l'État. L'acquisition du Saint-Esprit est aussi un capital, mais un capital éternel, dispensateur de grâces ; très semblable aux capitaux temporels, et qui s'obtient par les mêmes procédés. Notre Seigneur Jésus Christ, Dieu-Homme, compare notre vie à un marché et notre activité sur terre à un commerce. Il nous recommande à tous " Négociez jusqu'à ce que je vienne, en économisant le temps, car les jours sont incertains " (Lc 19,12-13 ; Ép 5,15-16),autrement dit : Dépêchez-vous d'obtenir des biens célestes en négociant des marchandises terrestres. Ces marchandises terrestres ne sont autres que les actions vertueuses faites au Nom du Christ et qui nous apportent la grâce du Saint-Esprit."

C'est merveilleux, merci Saint Seraphin de nous guider sur les chemins de l'Esprit Saint.

Merci Octo pour la belle initiative du forum. Depuis 1 semaine, j'y trouve des trésors éternels.
martin_l
martin_l
Première Demeure : J'évite le péché mortel.
Première Demeure :  J'évite le péché mortel.

Messages : 18
Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Bois-Francs Québec

Revenir en haut Aller en bas

Saint Séraphin de Sarov Empty Re: Saint Séraphin de Sarov

Message  Invité le Mar 27 Juil 2010 - 22:55

Saint Séraphin de Sarov Seraph4a

Merci Martin pour ce lien !
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum