Le reniement de Pierre et le mien Par Léandre Lachance
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le reniement de Pierre et le mien Par Léandre Lachance

Aller en bas

Le reniement de Pierre et le mien Par Léandre Lachance Empty Le reniement de Pierre et le mien Par Léandre Lachance

Message  fabienne le Dim 9 Oct - 12:22

Le reniement de Pierre et le mien
Par Léandre Lachance

Dans notre vie de tous les jours, il nous arrive de porter des jugements sévères sur les autres. De plus en plus, dans ma vie, je m’efforce de ne pas tomber dans ce piège. Je vous partage une expérience vécue qui m’a vraiment fait réfléchir.

Lors de mon anniversaire de naissance, en janvier 1989, mes enfants m’ont donné un gros livre tout blanc en me disant: «Ce que tu nous as transmis, nous ne voulons pas que ça se perde; veux-tu l’écrire?» S’il y a une chose que je ne pensais jamais faire, c’était bien d’écrire un livre. Je n’estimais pas avoir ce talent, ni la plume, ni la compétence. Comme ce désir venait de mes enfants, par amour pour eux et surtout pour mes petits-enfants, je me suis mis à l’oeuvre, non sans difficulté. En décembre 1989: «Pour le bonheur des miens, 42 ingrédients pour parvenir au sommet» voyait le jour. Mes enfants furent les premiers à le recevoir et, par la suite je l’ai distribué à des amis. Mission accomplie, j’ai remisé mon crayon…
J’ai été surpris par les nombreux témoignages qui me confiaient en avoir retiré des fruits pour leur vie personnelle. Ils m’encourageaient à récidiver avec un deuxième. J’ai donc, à plusieurs reprises, repris le crayon. Je couchais bien quelques idées sur papier mais il n’y avait pas de suite. L’inspiration n’était pas là. J’étais convaincu que ma carrière d’écrivain était bel et bien terminée.
Le 7 novembre 1996, alors que j’étais en prière, j’ai senti en moi une inspiration d’écrire ce qui me montait au coeur dans mes moments de prière et d’intimité avec le Seigneur. J’ai été le premier surpris, en me relisant, d’être touché par ces réflexions. En 1999, en accord avec mon directeur spirituel, un premier livre a été publié, sous le titre: «Pour le bonheur des Miens, Mes choisis, Jésus». Ainsi, Il faisait référence au titre de mon 1er livre écrit de ma plume. Ce titre voulait dire que c’était le Seigneur qui prenait l’initiative et je le ressentais vraiment. Un jour, alors que je méditais sur la Passion de Jésus, j’ai porté un jugement sévère sur Pierre qui renie Jésus. En mon for intérieur, je me disais:
«Ton reniement n’a pas de sens. Toi qui avais vécu pendant près de trois ans avec Jésus, qui avais assisté à tant de miracles, toi qui avais vu Lazare revenir à la vie, toi qui avais vécu le mont Thabor, toi qui avais été si près de Jésus?». Un peu plus tard dans la semaine, j’étais dans mon bureau pour une rencontre d’affaire avec trois personnes. Vers la fin de la rencontre, l’un d’entre eux s’exclame: «J’ai lu votre livre!»
Ce à quoi je rétorque: «le premier?» Il reprend: «Pour le bonheur des miens, 42 ingrédients pour parvenir au sommet». Je m’empresse d’expliquer que c’était à la demande de mes enfants suivant mon expérience de vie. Il me demande: «Vous en avez écrit un deuxième?» Ce à quoi je réponds: «Qui vous a dit que j’en avais un deuxième?»
Et il ajoute «C’est vous qui m’avez demandé si c’était le premier. C’est donc dire que vous en avez écrit au moins un autre. Quel est le titre?»
Embarrassé de témoigner d’une telle expérience de foi, j’ai dit: «Pour le bonheur des Miens, mes Choisis». Et je me suis arrêté là. Je n’ai pas eu le courage de dire le nom de Jésus.
Après leur départ, j’ai constaté comment j’avais été lâche en omettant de dire le nom de Jésus. J’ai dit à Pierre: «Je crois que si j’avais été à ta place, je n’aurais pas fait mieux que toi.» Comme lui, j’en ai pleuré, à plusieurs reprises d’ailleurs. J’ai reconnu ma faute et demandé sincèrement pardon au Seigneur. Depuis, je demande à saint Pierre d’intercéder pour moi, afin qu’en toutes circonstances j’aie le courage de témoigner de ma foi et, au contraire, de ne pas avoir honte et d’être fier de mon appartenance au Christ…
Regardons la belle miséricorde de Jésus en Jean 21,15: Jésus voulant montrer à Pierre qu’il était bien pardonné, qu’il était toujours son ami, il l’a regardé avec tendresse et il est venu lui dire qu’il avait bien besoin de lui en s’adressant à lui par 3 fois: «Pierre, m’aimes-tu?» Ce à quoi Pierre finira par répondre dans les larmes:
«Seigneur, toi, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime!». La réponse de Pierre fut un grand OUI. Maintenant, quelle est ta réponse à la question de Jésus?
Malgré nos faiblesses lorsque nous donnons nos oui à Jésus, nous sommes comblés. Comme vous pouvez le constater dans le message suivant, après avoir été comblé par le Seigneur, je lui dis: Seigneur Jésus, je veux vous remercier, vous rendre grâce, vous bénir pour les grâces abondantes que vous avez déversées hier dans la cellule de partage communautaire, et pour l’Amour que vous avez permis à chaque membre de goûter. Je Vous aime.
La réponse de Jésus:
«Mon tout-petit, ce que vous avez vécu, hier, n’est qu’un tout petit début de ce que Je vous appelle à vivre. Ce ne sont que de tout petits feux que je commence à allumer. Ces petits feux de mon amour vont enflammer toute la terre selon que librement vous vous laisserez consumer comme des bûches. Tout le processus de transformation et d’efficacité [la chaleur du feu et le temps qu’il va prendre à se propager] est conditionné à votre désir de vous laisser consumer au feu de mon amour, pour devenir l’amour, l’amour feu qui, non seulement flambe, mais allume ceux et celles que le Père mettra sur votre route. Acceptez-vous de dire «oui» à ce Feu consumant qui veut faire disparaître en chacun de vous le «je, me, moi» qui cherche toujours à occuper une place, quand ce n’est pas toute la place, afin d’être remplacé par deux choses:
1. Accueillir Mon Amour;
2. Le transmettre aux membres de votre cellule pour vous entraîner à le transmettre aux autres, de jour et de nuit, tout au long de l’année, tant dans le visible que dans l’invisible.
Voilà votre véritable mission, ce pourquoi vous avez été créés et choisis comme apôtres ou disciples des derniers temps.
Le «oui» est toujours nécessaire pour aller plus loin, car le Père respecte toujours la grande liberté qu’Il a donnée à chacun de ses enfants. Même s’Il reçoit des «non» alors qu’Il réclame des «oui», il ne retire jamais son amour. Il demeure que c’est la personne qui bloque ou retarde son avancement. Elle retarde également le plan d’amour que le Père a prévu pour la terre entière. Heureux, heureuses êtes-vous d’être choisis pour une aussi belle et grande mission, laquelle est la mission des missions; ce pourquoi je suis venu sur la terre, que je suis mort sur une Croix, que je suis ressuscité, permettant à toute l’humanité d’être libérée des forces du mal et d’entrer de plein pied dans le plan d’amour du Père. C’est à genoux devant chacun et chacune de vous que je viens vous supplier de donner votre «oui total», sans restriction ni condition aucune.
Je vous aime et je brûle du désir de vous voir devenir l’amour. Tendrement, Je vous aime tous.» Parallèlement, «Acceptes-tu de dire «oui» à ce feu consumant qui veut faire disparaître en toi le «je, me, moi» qui cherche toujours à occuper une place, quand ce n’est pas toute la place?»

Léandre Lachance


fabienne
fabienne
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 242
Date d'inscription : 10/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le reniement de Pierre et le mien Par Léandre Lachance Empty Re: Le reniement de Pierre et le mien Par Léandre Lachance

Message  Octo le Lun 10 Oct - 1:54

@ Tous :

Léandre Lachance a écrit:Après leur départ, j’ai constaté comment j’avais été lâche en omettant de dire le nom de Jésus. J’ai dit à Pierre: «Je crois que si j’avais été à ta place, je n’aurais pas fait mieux que toi.» Comme lui, j’en ai pleuré, à plusieurs reprises d’ailleurs. J’ai reconnu ma faute et demandé sincèrement pardon au Seigneur. Depuis, je demande à saint Pierre d’intercéder pour moi, afin qu’en toutes circonstances j’aie le courage de témoigner de ma foi et, au contraire, de ne pas avoir honte et d’être fier de mon appartenance au Christ…

Très bonne réflexion et très bonne leçon a-t-il eu ce Léandre !

Octo !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum