Le 28/3 1998 à Dozulé, j'ai rencontré un prêtre italien en soutane noire...
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le 28/3 1998 à Dozulé, j'ai rencontré un prêtre italien en soutane noire...

Aller en bas

Le 28/3 1998 à Dozulé, j'ai rencontré un prêtre italien en soutane noire... Empty Le 28/3 1998 à Dozulé, j'ai rencontré un prêtre italien en soutane noire...

Message  sylvia le Dim 2 Déc 2012 - 18:03

SOYONS TÉMOINS

Le 28 mars 1998, jour du pèlerinage demandé par notre Seigneur Jésus-Christ par sa servante Madeleine Aumont : Que chaque année y soit célébrée une fête solennelle, jour où Madeleine a vu la Croix pour la première fois, le 28 mars 1972.

Pèlerin, j'allais d'abord au Bassin de Purification me laver le visage, puis je partais en silence, sans parler à quiconque, chantant la Vierge Marie en l'honneur de notre Dieu au pied de la Croix Glorieuse érigée à l'endroit indiqué par le Seigneur, là où il y avait un pommier, arbre du péché qui a laissé place à cette Croix.

J'embrassais cette Croix puis je repartais au car des pèlerins pour le retour. Sur mon chemin, j'ai rencontré un prêtre italien en soutane noire, un peu râpée, qui m'a béni avec ma Croix de 738 mm (millième de la Croix demandée en ce lieu béni et sacré) au Nom de la Très Sainte Trinité. Puis continuant je vois monter sur la Butte, à pied, un prêtre et une femme habillés tous les deux en noir. Je me jette aux pieds du Prêtre en demandant sa bénédiction.

Voici le déroulement qui s'ensuit :

17 H 00 : Un prêtre portant une soutane noire faite d’un très beau tissu, accompagné d’une femme en jupe noire et pull-over noir. Tous deux portent sur la poitrine une Croix en Or suspendue à un cordon noir.

Moi Mon père, voulez-vous me bénir ? (je me jette à ses pieds)

Lui Bien sûr !

Elle Oui !

Lui Relevez-vous ! (Une voiture monte vers la Butte).

Moi Je n’ai pas peur !

Lui Relevez-vous ! (sur un autre ton où il impossible de ne pas obéir).

Lui Je vous bénis - contre toutes les maladies,

- contre tous les ennemis de la Sainte Église,

- pour les missions.

Je ne me souviens d’aucune, mais je les ai toutes entendues distinctement prononcées avec une voix très claire.

Elle Nous vous bénissons. (Gestes simultanés de bénédiction, index et majeurs serrés)

Pendant tout ce temps mes yeux ne cessaient de tourner, regardant la Croix du Prêtre (Grand Prêtre), son fort thorax, sa soutane et sa large ceinture noires, étoffes moirées magnifiques, la Croix de la femme de même dimension, une jupe longue noire, son pull-over noir tendu à quatre épingles, comme sortant du teinturier, dessinant une poitrine parfaite, pas un seul petit point blanc, pas un pli en ce printemps où le vent soufflait et balayait les feuilles et la poussière, ses yeux bleus profonds qui regardent plus loin que votre visage et vous intriguent. Du Grand Prêtre je n'ai ni vu son visage, ni ses mains, ni ses pieds.

Le 29 mars 1998 Notre-Dame de France (Baillet-en-France)

Juste avant d’arriver, au volant de ma voiture : Le jardinier ! et je m'arrête, mes yeux sont emplis de larmes, je ne puis plus conduire.

Ombretta, une italienne, avait vu le jardinier le 22 Juillet 1997 sur la Haute-Butte, elle m'avait dit qu'elle avait vu un jardinier de grande taille et que le lendemain elle était retournée pour le rencontrer de nouveau, elle a bien vu un jardinier, mais plus petit qui lui a dit : je suis ici le seul jardinier, jamais personne n'est venu m'aider. Ce jour était la fête de sainte Marie-Madeleine.

Trois jours plus tard, un ami me téléphone et me dit : J'étais au Bassin et j'ai rencontré un prêtre qui m'a béni pour que je pose des Croix, je ne sais pas comment il pouvait savoir que je posais des Croix. Je lui ai répondu : Oh celui-là tu sais il sait tout ! et tu lui as parlé ? Oui me dit-il, je lui ai demandé de quel diocèse il était. Oui, et il t'a répondu. Oui, il m'a dit qu'il était du diocèse de Bayeux-Lisieux, je le retrouverai. Ne pense pas le retrouver, tu as eu la grâce de le rencontrer, contente-toi de cela, car c'est une grande grâce que de rencontrer notre Seigneur. Oui, comme sur le chemin d'Emmaüs, nous avons rencontré le Seigneur et avec Lui sa Mère qu'Il nous a donnée sur la Croix.

Merci Seigneur, nous témoignons de ce que nous avons vu et entendu, et notre témoignage est vrai !
G. et F.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
sylvia
sylvia
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 6068
Date d'inscription : 06/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum