Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring

Message  Ginou Saliba le Ven 18 Sep 2015 - 22:53

Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring


Voici une reprise d'une lettre adressée par Kelly Bowring au Pape François le 1er octobre 2014. Elle est un peu longue mais présente bien les enjeux actuels pour l'Eglise

Cher Pape François,

L’Église enseigne qu’à titre de théologien catholique, je suis autorisé à soulever des questions concernant la teneur de vos interventions (On the Ecclesial Vocation of the Theologian, 24).
Depuis que vous êtes Pape, une grande partie de vos actions et de vos déclarations ont suscité de l’inquiétude chez bien des cardinaux catholiques. J’ai moi aussi soulevé quelques questions, particulièrement sur le fait que vos paroles et vos actions semblent être l’accomplissement de prophéties catholiques crédibles pour notre temps. L’essentiel de cette attitude croissante porte sur ce qui semble être votre intention de changer ou d’altérer la doctrine catholique et de peut-être faire des concessions pastorales concernant l’enseignement doctrinal de la foi et de la morale.
Je soulève simplement des questions

Je commence par demander si c’est à vous et à vos acolytes que Benoît XVI faisait allusion dans sa célèbre déclaration au début de son pontificat : « Priez pour que je ne fuie pas devant les loups. » ? Avez-vous le projet de fourvoyer un grand nombre de catholiques en commençant d’abord par la famille (changer la signification du mariage, transiger sur des questions de morale sexuelle et de vie), qui est le fondement de la société et de l’église domestique ? Pourquoi avez-vous minimisé l’importance des doctrines sur l’homosexualité, la cohabitation, l’avortement et la contraception ? Pourquoi avez-vous stratégiquement placé à des postes clés des chefs de l’Église qui promeuvent le changement et le compromis doctrinal, et causent ainsi déjà de la confusion ? Êtes-vous sur le point d’amener l’Église catholique à faire un certain nombre de déclarations alarmantes concernant les raisons pour lesquelles elle doit changer et amender diverses parties de sa structure et de ses croyances ? Pourquoi nous semble-t-il que les changements dans les lois de nos pays soient opérés à l’instigation des changements proposés dans nos églises et en union avec elles, ces deux séries de lois nouvelles se rejoignant pour redéfinir et accueillir toutes sortes de péchés ?
Cela pourrait-il devenir une question de validité papale ?

Il est objectivement impossible qu’une seule doctrine de foi soit changée, rejetée, ou fasse l’objet d’un compromis. L’Église enseigne que même un pape peut tomber en hérésie personnelle s’il refuse de croire même une seule doctrine et, dans ce cas, il devient de facto un pape invalide. Y a-t-il une seule doctrine de la foi en laquelle vous refusez de croire ? Ou que vous essayez de changer ? Ou que vous changerez bientôt ?

Saint Thomas d’Aquin confirme que tout membre de l’Église qui refuse obstinément de croire même en une seule doctrine de foi perd toute la grâce de la foi théologique ; et en maintenant ainsi délibérément ne serait-ce qu’une sorte d’opinion en accord avec sa propre volonté, il se rend hérétique. Cela devient davantage matière à scandale lorsque les chefs de l’Église traitent la doctrine comme si elle ne l’était pas, prétendent qu’une doctrine a été jusqu’à maintenant controversée et s’efforcent alors de la redéfinir en la traitant comme une question toujours ouverte, une matière d’opinion ou de discussion entre experts. C’est alors pure supercherie. Un autre sujet d’inquiétude apparaît lorsque des membres de la hiérarchie de l’Église affirment qu’ils n’ont pas l’intention de changer une doctrine de l’Église, alors qu’ils se préparent à faire des concessions pastorales apparemment miséricordieuses, mais en réalité condamnées par l’Église et avec l’intention secrète de rendre ainsi une doctrine obsolète.
Vous ne pouvez changer une seule doctrine dans le catéchisme


Bien que toutes les doctrines dans le Catéchisme ne soient pas infailliblement définies, le Catéchisme n’enseigne que la vérité, une vérité qui fut « transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 3). Altérer de façon significative tout enseignement du Catéchisme, source de doctrine sacrée, « texte de référence sûr et authentique pour l’enseignement de la doctrine catholique » (FD 3), qui sans aucune erreur « synthétise pour notre temps de façon normative — en vertu de son autorité apostolique — la globalité de la foi catholique » (DGC 120), et les « les vérités fondamentales du salut qui expriment la foi » (DGC 124), cela conduit objectivement à l’hérésie et à l’apostasie. Que vous changiez une doctrine ou que vous la transgressiez au nom d’une concession pastorale (peu importe la noblesse apparente de la raison invoquée) ou que vous la remplaciez simplement par de nouvelles lois de tolérance, tout cela constituerait une hérésie. Changer la doctrine de l’Église même sous l’apparence d’une innovation pastorale ne valide pas le changement. On assiste aujourd’hui à un vaste libéralisme radical de compassion erronée, de fausse miséricorde et de tolérance excessive sous prétexte de modernité pastorale. Mais seul ce qui est pastoralement vrai peut être vraiment pastoral. La miséricorde ne peut jamais être alléguée comme alternative ni aller à l’encontre de la doctrine. La vérité doctrinale ne peut pas être adaptée aux croyants et à l’âge, mais le croyant et l’âge doivent être invités à s’adapter à la vérité doctrinale. Un enseignement nouveau ou révisé de l’Église, ou une permission qui transgresse ou change n’importe quel article de foi, ou qui ne fait même que lui donner une interprétation différente de celle reconnue comme traditionnelle et véritable, serait nécessairement hérétique. Est-ce cela que vous avez en vue ?

Jésus-Christ est la Voie, la Vérité et la Vie, et il n’y a pas de salut en dehors de lui. Il est la plénitude de toute révélation divine laquelle subsiste pleinement et uniquement dans l’Église catholique. Le fidèle catholique doit croire vraie toute la doctrine de l’Église. Cette foi « est nécessaire au salut » (CEC 882) de ceux qui en ont connaissance. Et si le pape « a sur l’Église, en vertu de sa charge de Vicaire du Christ et de Pasteur de toute l’Église, un pouvoir plénier, suprême et universel », cela ne s’avère que s’il est et demeure valide. Votre fonction de pape vous donne pour mission de sauvegarder consciencieusement et d’interpréter authentiquement les doctrines confiées au Magistère authentique de l’Église par notre divin Rédempteur (Mt 16.18, 18.18), mais ces doctrines ne sont pas sujettes à être soumises par vous, à titre individuel, au jeu du pouvoir et des programmes. Et si l’enseignement de l’Église sur le « développement doctrinal » autorise un progrès authentique dans l’articulation et la compréhension de la Révélation, il ne permet jamais de changer, d’abandonner ou de rejeter une seule doctrine de l’Église.

Le Verbe, tel qu’il nous est donné dans l’Écriture (la Bible) et la Tradition (le Catéchisme), ne peut être changé. La divine vérité de la foi tout entière, qui nous a été transmise sous la forme de la doctrine sacrée, est « sagesse au-dessus de toute sagesse humaine » et n’est comprise et acceptée qu’avec une profonde et authentique « crainte du Seigneur ». C’est le devoir de la hiérarchie de l’Église d’appeler les fidèles à une « obéissance de foi » à la vérité tout entière de la doctrine sacrée dans l’Écriture et la Tradition avec une liberté de conscience qui n’est jamais liberté « de » la vérité, mais toujours et uniquement liberté « dans » la vérité. Et tout travail de pluralité véritable doit sauvegarder l’unité de la foi dans son intégrité doctrinale.

Au lieu d’appeler l’humanité à la conversion au Christ et à la vérité de la doctrine en remplissant la mission du Christ d’aller enseigner toutes les nations « leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé » pour la conversion par le Baptême, il en est qui voient que vous cherchez plutôt à trouver des compromis pour adapter la doctrine aux tendances actuelles de la pensée et du comportement séculier, et à la plier pour accommoder d’autres orientations religieuses.

Pape François, nous devons tenir fermement à ce qui nous a été confié par le Christ et ses Apôtres, c’est-à-dire, l’intégralité du dépôt de la foi trouvé dans la doctrine sacrée (1 Tm 6.20). Nous sommes appelés à laisser la vérité surnaturelle du Christ parler d’elle-même, car « Le motif de croire [la doctrine] n’est pas le fait que les vérités révélées apparaissent comme vraies et intelligibles à la lumière de notre raison naturelle [spécialement dans le contexte d’une société moralement corrompue]. Nous croyons à cause de l’autorité de Dieu même qui révèle et qui ne peut ni se tromper ni nous tromper » (CEC 156). Mais si Dieu ne peut pas se tromper, un pape le peut, spécialement avec un insigne trompeur d’humilité (fausse) et d’amour (faux) pour l’humanité, que l’on exhibe sans les pratiquer véritablement. Plusieurs ont exprimé leurs inquiétudes concernant vos intentions véritables à cet égard.

Pour réitérer mon point principal – Pape François, vous ne pouvez changer, altérer ou rejeter même une seule doctrine sans démanteler le dépôt de la foi tout entier. « Car quiconque aura observé toute la loi, s’il vient à faillir en un seul point, est coupable de tous. » (Jc 2.10). Même si la plus petite ou la plus insignifiante doctrine est rejetée, changée ou accommodée, c’est alors la vérité tout entière de Dieu qui est compromise.

Pape François, vous pouvez mettre à jour ou changer les traditions de l’Église, comme beaucoup dans la hiérarchie l’ont fait validement, mais vous ne pouvez pas changer la doctrine de l’Église, pas même un iota, pas même la moindre doctrine (par exemple, la communion pour les remariés, une bénédiction de l’Église pour les couples de même sexe, la signification de la Sainte Eucharistie), sans rendre de facto invalide votre pontificat.

Il serait impossible pour un chef de l’Église de permettre un changement pastoral substantiel à une doctrine parce que cela rendrait nécessairement cet accommodement pastoral incompatible avec la doctrine, ce qui une fois encore s’apparente à l’hérésie et à l’apostasie. Accepter un compromis pour une seule doctrine catholique, c’est ouvrir une boîte de Pandore avec pour effet d’enlever toute légitimité à la doctrine catholique.

Êtes-vous en train de conduire l’Église vers la Grande Apostasie et le Schisme ?
Pape François, êtes-vous en train d’organiser un nouveau mouvement évangélique qui sera annoncé par étapes et avec une stratégie de gradualité, afin d’éviter trop de questions, mais qui sera reçu par beaucoup comme une bouffée d’air frais ? Êtes-vous en train de former une fausse confrérie œcuménique faisant partie d’une Église nouvelle et rénovée, cherchant à unir les églises du monde en une Nouvelle Église Mondiale, qui mènera à des rituels nouveaux et à de nouvelles abominations ? L’Église n’a pas à s’adapter au monde moderne et sa doctrine ne doit pas être changée pour devenir inclusive afin d’accommoder des confessions, des religions et des modes diverses.

Et peu importe le bien que vous faites, peu importe l’engagement humanitaire que vous promouvez ou le concours de popularité que vous gagnez, si vous détournez les fidèles du droit chemin, vous ne serez rien d’autre qu’un faux pape. Tout comme nous, vous avez deux choix – celui de rester loyal à la Vérité du Christ ou de l’abandonner pour embrasser des mensonges, ce qui est de l’hérésie, et de répandre ces mensonges par une apostasie trompeuse et fourbe en divisant ainsi l’Église par un schisme.

Pape François, quels que soient vos projets, le fait est que beaucoup sont d’avis que vous ajoutez déjà à la confusion spirituelle de notre temps. Votre attention semble vouloir se porter sur l’homme plus que sur Dieu, impressionner ou plaire à l’homme plus qu’à Dieu, et apparemment à aider l’homme dans son péché plus qu’à servir Dieu et à obéir à Ses Commandements. Si tel est le cas, où cela vous mènera-t-il ? Et où emmenez-vous l’Église ?
Le faux prophète est-il parmi nous ?

Pape François, il y a beaucoup d’enseignements et de nombreuses prophéties bibliques sur le faux prophète et vous semblez en remplir quelques-unes. Pourquoi soutenez-vous vigoureusement des évêques dissidents qui proposent des concessions pastorales hérétiques et cherchent effectivement à falsifier la doctrine sacrée, alors que vous renvoyez, rétrogradez ou déresponsabilisez impitoyablement d’autres évêques connus pour leur fidélité à la doctrine ? Pourquoi faites-vous preuve d’une extraordinaire sensibilité pastorale envers des gens qui ne veulent même pas pratiquer la foi et sont même résolus à l’offenser, alors que vous démontrez un fort antagonisme envers ceux qui la pratiquent ? Pourquoi certains ont-ils de plus en plus l’impression qu’une désorientation diabolique quoique intentionnellement nébuleuse de la doctrine de l’Église se prépare sous votre gouverne ?
La Bible nous met en garde contre les faux prophètes qui fourvoient le peuple de Dieu par leurs mensonges et leur imprudence. Saint Jude nous dit qu’ils travestiront la grâce de notre Dieu en licence. Notre-Seigneur nous a avertis à plusieurs reprises contre les faux prophètes qui en conduiront beaucoup à leur perte.
Jésus nous raconte la parabole du bon grain et de l’ivraie, où l’ivraie de la fausse doctrine ressemble si bien au bon grain que même les fermiers (théologiens/apologistes/évêques) ont de la difficulté à la reconnaître, car le diable aime masquer la fausseté avec la vérité, à utiliser la vertu pour justifier le vice et à déformer la doctrine pour justifier l’hérésie, si bien que même les fidèles sont trompés. Jésus nous a effectivement prévenus de nous méfier des faux prophètes qui viennent déguisés en bergers, mais sont en réalité des loups voraces. Et Saint Paul déclare en parlant de ces scélérats : « Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème ! »

Pape François, êtes-vous le loup déguisé en berger dont parle la prophétie catholique ? Êtes-vous le faux prophète prophétisé, qui par les mensonges et la tromperie mènera l’Église au schisme ? Êtes-vous l’anti-Jean le Baptiste, précurseur de l’Antichrist qui régnera sur le monde ? Serez-vous bientôt au seuil de la mort, comme celui que prophétise le livre de l’Apocalypse, et qui alors, tout comme si un miracle avait eu lieu, semble être ressuscité des morts ?

Deux sources de révélations privées reconnues par l’Église méritent ici notre considération. Premièrement, à La Salette, Notre-Dame nous avertit que Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist, que l’Église sera éclipsée et que nous ne saurons plus qui est le vrai pape. Et deuxièmement, à Akita, Notre-Dame nous prévient que l’action du diable s’infiltrera même dans l’Église, de sorte qu’on verra des (bons) cardinaux s’opposer à des (mauvais) cardinaux, et où l’Église sera entraînée dans une révolution. Et il existe un grand nombre d’autres prophéties catholiques crédibles qui nous avertissent concernant notre temps, des prophéties que chaque catholique devrait connaître. Elles nous disent qu’un chef de l’Église s’en vient et qu’il trompera le monde par un grand nombre d’actions considérées comme des œuvres de grande charité, mais accomplies derrière une façade d’humilité et de belles paroles présentées avec un merveilleux charisme extérieur d’amour du prochain. Par ses enseignements, il encouragera l’humanité à remplacer Dieu par un humanisme exalté.

Il est tout à fait possible pour un maître trompeur de duper les fidèles catholiques : le père Maciel, fondateur des Légionnaires du Christ, avec son orthodoxie et son humilité apparentes, ses témoignages de sainteté, a réussi à tromper même un saint pape (saint Jean-Paul II).
Le Catéchisme déclare même que dans les derniers temps un grand nombre de fidèles seront trompés, expressément par une duperie religieuse. Pape François, êtes-vous un imposteur qui va compromettre la doctrine de l’Église, proclamer fièrement votre solution pour unir toutes les églises en une seule, et entraîner l’Église catholique dans un schisme ? Allez-vous bientôt organiser un référendum qui adaptera les lois de l’Église pour admettre de nouvelles pratiques de péché en accord avec des droits de l’homme tordus, et forcer alors un nouveau serment d’allégeance de l’Église à cette nouvelle et fausse doctrine ? Allez-vous tourner en dérision la foi et la morale catholiques au nom d’un changement de discipline, d’une action pastorale et d’un vote populaire, et mettre en œuvre ce programme pour placer la conscience individuelle au-dessus de la doctrine catholique ?
En notre temps et plus que jamais, Satan veut causer un tort spirituel considérable à l’humanité par ses mensonges. Nous savons que le faux prophète va se faire passer pour un ami des catholiques, des protestants, des juifs et des musulmans. Il est au contraire le faux prophète entré dans la maison de Dieu pour tromper et détruire les âmes par ce qui sera la plus grande tromperie religieuse de l’histoire.

Pape François, si vous êtes le faux prophète qui cherche à voler les âmes par la duperie, alors vous allez perdre. Le livre de l’Apocalypse nous dit que le faux prophète et l’Antéchrist seront tous deux précipités dans l’étang de feu où ils souffriront pour l’éternité. « Le mauvais aura peut-être son heure, mais Dieu aura sa journée » (Vénérable Fulton Scheen). Une grande partie de ce qui arrivera à l’Église en ces temps a été prédite, et nous savons que Dieu permettra ces abominations pour une bonne raison. L’Église, comme le Christ, souffrira sa passion, la crucifixion et la mort, et alors seulement elle connaîtra sa résurrection pour entrer dans la nouvelle Ère de Paix (Fatima). Et nous savons qu’il n’y aura pas de défaite pour les fidèles qui resteront fermes dans la foi et maintiendront la Vérité – le Verbe de Dieu – même face à l’adversité, à l’hérésie, à l’apostasie et au schisme. Pape François, quelle que soit la défense que vous puissiez avoir ou préparer concernant les questions que j’ai soulevées, l’avenir nous fera connaître la vérité.
Aux fidèles catholiques

Aux fidèles catholiques, je dis ceci : nous vivons des temps sombres et dangereux où la foi et la morale sont attaquées et réprimées de tous côtés, et très sinistrement de l’intérieur de l’Église elle-même. Saint Paul nous a prévenus dans sa première lettre à Timothée « que dans les temps à venir, certains abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des [fausses] doctrines diaboliques » (1 Tm 4.1). Vous devez maintenant prendre connaissance des signes des temps qui ont été prophétisés dans l’Écriture, y compris dans le livre de l’Apocalypse et dans les prophéties crédibles mariales et modernes. Une prophétie catholique sérieuse indique que nous sommes actuellement dans la grande bataille annoncée dans l’Écriture pour les temps derniers. Peu importe ce qui viendra, l’Église catholique de Jésus restera intacte, même s’il n’y en aura plus qu’un reste. Jésus a promis que la Vérité ne pourra jamais changer ou être vaincue. Ceux qui se séparent de l’Église en ces temps par des compromis avec la doctrine, même en suivant un pape, ne seront plus unis à la véritable Église.

Priez pour la grâce de discerner la Vérité. La victoire appartient au Seigneur. Tout ce que vous avez à faire c’est de faire confiance à la Vérité afin de pouvoir éviter les pièges qui peuvent être posés pour voler votre âme. Ne permettez pas qu’on vous impose une fausse doctrine si vous êtes (faussement) accusés de manquer de tolérance, de manquer de compassion, de manquer d’amour, de manquer de respect des droits de l’homme, et de porter injustement des jugements. Que Jésus vous ouvre les yeux sur toutes les tromperies possibles ou les mensonges qu’on peut vous présenter avec des demi-vérités, un double langage ; et que le Seigneur ne permette pas qu’un faux chef divise l’Église. Priez pour la grâce du discernement pour ne jamais refuser d’admettre la Vérité. Soyez fermes dans votre foi au Verbe divin, à l’enseignement de l’Église et aux Sacrements. Peu importe la violence des attaques contre l’Église de Jésus, Dieu ne permettra jamais qu’elle soit détruite (le célèbre rêve de saint Jean Bosco sur la guerre dans la Barque de Pierre nous vient ici à l’esprit). Nous assistons peut-être à un plan sournois pour nous conduire à l’apostasie, le premier sceau du livre de l’Apocalypse, et ce sera la plus grande tromperie de l’histoire ; examinez donc à partir de maintenant tout ce qui vous est dit, même par le Pape François. Car l’homme ne peut pas vivre uniquement de pain, mais seulement de la Parole véritable de Dieu. Refuser d’admettre ou abandonner même une seule doctrine de foi c’est nier et abandonner le Christ lui-même, comme le fit Judas. Les fidèles doivent être sur leurs gardes concernant tout programme cherchant à altérer ou à rejeter une doctrine en suivant les caprices de la modernité et du relativisme.

Aux fidèles catholiques et aux hommes de bonne volonté, je déclare qu’il faut maintenant faire preuve de vigilance ! Ne permettez pas que des mensonges, de n’importe quelle source de l’Église, viennent vous tromper, et ne témoignez pas d’une loyauté mal placée. Suivez la Parole de Dieu telle qu’elle vous a été présentée depuis le commencement. Ne vous laissez pas prendre par de faux appels de charité lancés en faveur des droits de ceux qui cherchent à faire accepter leur propre vie de péché, alors qu’ils défient les lois de Dieu et pourraient maintenant bientôt recevoir l’approbation de l’Église pour continuer dans cette voie. Et maintenant : même si le pape conduit l’Église dans l’hérésie, les doctrines de l’Église resteront vraies. Et comment les fidèles peuvent-ils le savoir – si n’importe quel enseignement nouveau affirme que Jésus approuve le péché, vous saurez alors que c’est un mensonge. La vérité, c’est que Jésus a toujours et clairement détesté tout péché, sans équivoque, par amour du pécheur. Jésus n’accepterait jamais un compromis avec sa vérité !

Pour terminer
Pape François, si votre intention est d’adapter n’importe quelle doctrine de foi au monde profane et séculier d’aujourd’hui, ou même de minimiser une certaine doctrine de façon à permettre une nouvelle tolérance au péché, l’Église ne vous suivra pas, les fidèles ne l’accepteront pas. Car une telle apostasie rendrait invalide votre pontificat. Je vous adjure plutôt de répondre à votre véritable vocation qui est de sauvegarder et de promouvoir clairement et plus activement la doctrine sacrée, et de former avec elle des évangélisateurs qui soient d’authentiques témoins vivants de la foi pour former les saints du troisième millénaire chrétien. J’encourage aujourd’hui tous les catholiques à vous aimer et à vous obéir, Pape François, en tout ce qui concerne la vraie foi ; mais j’encourage également les fidèles à être plus conscients et plus avertis concernant les signes des temps. Pape François, si vous deviez encore et toujours décider de permettre tout changement à la doctrine, la hiérarchie légitime de l’Église avertira alors clairement les fidèles en leur disant qu’elle devrait être notre meilleure réponse en toute bonne foi. Sinon, uniquement amour, obéissance et prière pour vous, Pape François, tout en demeurant à juste titre vigilant et attentif aux signes prophétiques des temps présents.
Sincèrement dans le Christ,
Kelly Bowring

1er octobre 2014

----
Kelly Bowring, S.T.D., a obtenu sa maîtrise en théologie (M.A.) et ministère chrétien avec certificat supérieur en catéchèse de l’Université franciscaine de Steubenville, sa licence en théologie sacrée (S.T.L.) de la Dominican House of Studies (et de l’Institut pontifical Jean-Paul II) à Washington, D.C., et son doctorat en théologie sacrée de l’Université pontificale Saint-Thomas-d’Aquin, à Rome.
Kelly Bowring a reçu le mandatum pour enseigner la théologie. Il a enseigné et dirigé un institut au St. Mary’s College of Ave Maria University et a été professeur de théologie sacrée au Southern Catholic College où il a supervisé le programme de théologie et a été doyen de Spiritual Mission.
Kelly Bowring a écrit de nombreux articles et son livre To Hold and Teach the Catholic Faith est publié par St. Paul/Alba House. Il est l’auteur de divers livres liturgiques et de prière publiés chez W. J. Hirten Co. Son nouveau livre, Your Life Redeemed, est également publié par Two Hearts Press, LLC.
Kelly Bowring et son épouse Diana ont huit enfants.
----
Traduction : Jean-Claude Lemyze

http://www.denissto.eu/forumv3/viewtopic.php?f=37&t=9648&sid=6209d91b17ef9861d94bef8e2cf1b05d

_________________
La Parole ! Est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier.Paix ! 
avatar
Ginou Saliba
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 5975
Date d'inscription : 13/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring

Message  Admin le Ven 18 Sep 2015 - 23:37

@ Ginou Saliba :

Comme je l'ai déjà écrit, vous êtes une Perle des Antilles !

Idée de génie !

Quel post important et intéressant !

Nous ne sommes donc pas les seuls à voir le Faux-Prophète dans le Pape François !

J'en parlerai dans ma prochaine Newsletter !

Le Livre d\'or

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 38098
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring

Message  Ginou Saliba le Sam 19 Sep 2015 - 9:26

@Admin:

Rendons gloire à Dieu de nous avoir choisi de toute éternité.

_________________
La Parole ! Est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier.Paix ! 
avatar
Ginou Saliba
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 5975
Date d'inscription : 13/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring

Message  robert adelaide le Sam 19 Sep 2015 - 11:02

@ ginou  Applaudir

rien a rajouter , tout est dit 

désormais, le bon pape françois ne pourra pas dire qu'il n'a pas eu une alerte , le temps d'une saine réflexion pour ne pas commettre l’irréparable .. 

Merci ! Diplômé
avatar
robert adelaide
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2004
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 57
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring

Message  stjeanlagneau le Sam 19 Sep 2015 - 16:41


Félicitations ! 

Merci Ginou

avatar
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 20454
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 50
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring

Message  Sainte Croix le Lun 21 Sep 2015 - 6:13

Merci à vous tous pour l'initiative de tous ces posts de forte utilité publique pendant ses temps troublants qui suivent annonciateurs des derniers instants de la grâce...

Pour moi le plus frappant c'était ceci...

"Cela devient davantage matière à scandale lorsque les chefs de l’Église traitent la doctrine comme si elle ne l’était pas, prétendent qu’une doctrine a été jusqu’à maintenant controversée et s’efforcent alors de la redéfinir en la traitant comme une question toujours ouverte, une matière d’opinion ou de discussion entre experts. C’est alors pure supercherie."

Je pense qu'il vient d'avantage dans le sens du péché originel, post tout récent aussi...

Applaudir

Bien à tous Bye Bye ! Rose
avatar
Sainte Croix
Première Demeure : J'évite le péché mortel.
Première Demeure :  J'évite le péché mortel.

Messages : 43
Date d'inscription : 14/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte au Pape François de Kelly Bowring

Message  Admin le Lun 21 Sep 2015 - 13:32

@ Sainte Croix :

Meeerci ! pour ce beau Message !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 38098
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum