Magnifique Message de Jésus à Véronique sur les événements à venir. À LIRE ABSOLUMENT !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Magnifique Message de Jésus à Véronique sur les événements à venir. À LIRE ABSOLUMENT !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Magnifique Message de Jésus à Véronique sur les événements à venir. À LIRE ABSOLUMENT !

Message  Admin le Lun 18 Juil 2016 - 17:14

MAGNIFIQUE MESSAGE DE JÉSUS À VÉRONIQUE SUR LES ÉVÉNEMENTS À VENIR. À LIRE ABSOLUMENT !




Message reçu par notre petite sœur Véronique.

Bonne lecture à vous tous et toutes et que maman du ciel vous bénissent et vous couvre de son saint manteau de grâces amen !

Votre frère amis de jésus, amen,

Remy, remy


-----------------------------------


GARDEZ-VOUS EN ÉTAT DE GRÂCE", - Votre Maman.

Vous, mes petits que je chéris, comme votre Maman est heureuse de vous annoncer que la venue de mon Fils est pour vous. Oui, vous, les enfants de ce monde, vous avez été choisis pour voir la gloire de Dieu le Fils car, tous, vous serez en présence de votre Dieu : vous le verrez en votre intérieur. Vous verrez sa gloire, vous qui êtes prêts à le recevoir avec votre âme pure. Par le sacrement de la repentance, gardez-vous précieusement ainsi, et grande sera votre joie.

Vous verrez la splendeur de la Lumière, l’Être de la lumière laissera passer sa grande puissance à travers lui. Moi, votre Maman, j’ai connu une immense joie le jour où je vis pour la première fois la splendeur de mon saint Fils : la Lumière. Le cristal le plus pur n’avait pas son égal. Votre intérieur sera dans le ravissement devant cette clarté céleste. Seuls ceux qui seront purs seront dans une très grande extase lorsqu’ils seront dans cette luminosité, alors que tout autour d’eux ne sera que noirceur. Tous, vous serez en présence de cette lumière à l’intérieur de vous.

C’est que votre Maman veut vous préparer à cette grande joie : celle de voir votre unique Sauveur Jésus-Christ, mon Fils, votre Dieu. Oui, que tout votre être se réjouisse d’un tel événement, car ce moment ultime de votre vie est arrivé ; oui, il en est de votre vie éternelle, car seul ceux qui diront oui à mon Fils connaîtront la vie éternelle. Il faut que vous soyez prêts, mes chers petits, je vous aime tant ! Je vous demande d’aller plus souvent à la confession, de recevoir mon Fils dans l’Eucharistie, d’assister à la messe le dimanche, de faire des jeûnes, pour ceux qui le peuvent, d’aimer votre prochain, de prier le rosaire - si vous ne le pouvez pas, dites des ave -, de porter le scapulaire brun tel que je vous l’ai demandé, et de faire pénitence.

Faire pénitence, mes enfants, c’est accorder à Dieu votre temps ; même si cela vous semble pénible, c’est si important de le faire. Ce temps, qui vous est accordé, est celui qui précède celui qui ne sera qu’amour : profitez de ce temps. Dieu attend de chacun de vous votre participation ; il voit bien que vous ne vous conduisez pas bien, alors faites des actes de pénitence, vous verrez que cela va vous aider à découvrir l’amour qui vous habite. Chacun a de l’amour en lui, mais vous vous êtes si négligés en ne faisant rien qui vous le prouverait. Allez, mes petits, faites bien vos devoirs d’enfants de Dieu, faites pénitence. Jacinthe, François et ma chère Lucie ont fait des sacrifices, ils ont écouté leur Maman du Ciel ; grande a été la récompense de Jacinthe et de François, et comme elle sera grande la récompense de ma petite Lucie lorsqu’elle sera en face de mon Fils, son adorable Jésus.

Par exemple, commencez à fermer votre écran de télévision lorsqu’il y a un de vos programmes préférés ; quand vous allez marcher, parlez de Dieu plutôt que de parler du repas qu’il faut que vous fassiez ; faites un sourire à celui qui vient de vous refuser un service ; organisez votre journée en vue de plaire aux autres plutôt que de plaire à vous-mêmes ; accordez votre temps à vos enfants qui s’ennuient plutôt que de vous affairer à votre ménage, attendez plutôt le moment où ils seront occupés à jouer seuls ; ne soyez pas avares de vos compliments et de vos je t’aime pour ceux qui ne font pas ce qui vous plaît, eux font de leur mieux ; gardez le silence si on vous fait une remarque désobligeante ; si vous faites tout avec amour, combien ces exemples de pénitence vont être agréables à Dieu ! À vous de penser à ce que vous pourriez faire pour plaire à Dieu, car votre monde a oublié que c’est Dieu qui l’a créé.

Mes enfants, comme je vous aime ! Moi, votre Maman d’amour, je vous recommande d’être en moi, en mon Fils, dans la prière. Mon amour pour chacun de vous est si grand ! Que Jésus, mon Fils, soit loué ! Je vous bénis au nom de Dieu le Père, mon Père, au nom de Dieu le Fils, mon Fils, au nom de Dieu le Saint-Esprit, mon saint Époux. Amen.

"Tout vous sera montré", - Jésus.

Mes enfants chéris, Jésus est pour vous un être rempli de bienveillance. Je suis si amour, si tendresse ! Je vous veux amoureux de votre Sauveur. Il vient le temps où je viens me montrer en vous. Croyez que mes paroles sont vérité, pleines de puissance et de lumière ; elles jaillissent de votre intérieur. Sachez que tout ce qui est en vous crie vers moi ! Lorsque vous vous languissez de ma venue, moi, Jésus, qui sais que ce moment d’attente est très important pour vous, je dépose en vous des grâces qui vous préparent à me voir car, sans ces grâces, vous ne pourriez résister à tant d’amour. Il y a si longtemps que j’attends ce moment d’amour auprès de chacun de vous.

Voyez-vous, si peu d’entre vous sont prêts pour cet événement, car peu y croient et peu s’y préparent ; ils sont trop préoccupés de se donner du temps pour leurs propres besoins et ils oublient leur vie spirituelle. Pour certains de mes enfants, cette vie d’indifférence est terminée. Oui, des enfants tout comme vous ont choisi de dire oui à l’Amour et ils ont reçu des grâces d’amour d’une telle intensité que tout leur être en a été transformé ; aujourd’hui, ils peuvent percevoir ma lumière qui jaillit en eux.

Certains d’entre eux peuvent témoigner qu’ils entendent Dieu par locutions intérieures ou par inspirations du Saint-Esprit ; d’autres connaissent des joies si intenses que des larmes coulent sans qu’ils puissent les retenir ; d’autres ont des visions intérieures et extérieures ; d’autres, qui acceptent de souffrir pour les âmes, reçoivent des grâces de force et d’amour si puissantes que leurs douleurs ne peuvent les empêcher d’être joyeux ; d’autres sentent des odeurs qui viennent du Ciel ; d’autres sont témoins de l’agir de Dieu : des statues et des objets bénits suintent et parfois ils dégagent des odeurs de roses et d’encens ; d’autres entendent des voix qui viennent des êtres chers qui sont, soit auprès de nous, au Ciel, soit au purgatoire ; d’autres perçoivent le Ciel en eux ; d’autres sont témoins de signes venant du Ciel et d’autres voient ma Présence auprès d’eux ainsi que celle de ma Mère. Voyez-vous, mes enfants, tout cela est voulu de la Divine Volonté, ce sont des signes du Ciel.

J’ai annoncé le règne de mon Père sur la terre comme au Ciel. Ces signes du Ciel vous annoncent ma venue en gloire dans le cœur de mes enfants : voyez et comprenez. C’est vous, les incroyants, les indécis, les indifférents, qui rejetez loin de vous mes élans d’amour. Vous ne voulez pas de ma sainte Présence en vous ; vous rejetez les prières, les sacrements et la messe. Les plaisirs terrestres vous ont ensorcelés à un tel point que vous êtes devenus des êtres illicites avec des tempéraments de peureux, de non-croyants.

Mes enfants, seuls ceux qui disent oui à ma venue ne souffriront pas, car ils sont présentement en train de vivre leur purification. Ceux qui attendent de me voir en eux pour prononcer leur oui ne souffriront que le temps de leur purification, cela est vrai ; mais combien grandes seront leurs souffrances, ils regretteront d’avoir attendu, car la joie qu’ils auraient pu avoir ne sera pas connue d’eux. Ceux qui disent non à ma venue et soutiendront leur non devant l’Amour, ce sont eux qui choisiront de souffrir pour l’éternité.

Regardez autour de vous, ne voyez-vous pas que ce monde dans lequel vous vivez est plus pourri que Sodome et Gomorrhe ? Est-ce que tout cela vous convient ? Si oui, c’est donc que vous avez choisi délibérément de dire non à l’Amour. Alors, si vous voulez continuer votre vie sans rien changer, vous serez déçus, car le temps de l’amour est celui qui remplacera ce temps où tout tourne à la dérive.

Mes enfants, moi qui suis la Vie, je ne peux plus vous laisser vivre avec vos erreurs ; il faut me croire lorsque je vous dis que je vais venir en vous et que vous verrez vos erreurs ; je ne blague pas ! Je suis Dieu Amour, j’ai fait votre monde, je ne puis donc vous leurrer. Si vous pensez pouvoir vous cacher derrière votre ignorance volontaire, c’est vous qui vous leurrez, car je viens en vous pour vous le démontrer ; oui, je viens bon gré mal gré. Vous qui êtes dans le péché depuis si longtemps, tout s’accomplira ; que cela soit bien clair.

Tout est là prêt pour vous tous, les enfants de Dieu : enfants de toute race, de toute langue, de toute religion, de toute nation ; chacun de vous sera appelé par son propre nom, car je vous connais tous. Vous serez dans mon amour et vous verrez toute votre vie : rien ne sera oublié. Vous connaîtrez les moindres détails de votre vie intérieure et de votre vie extérieure : rien ne vous sera épargné. Toutes les paroles et tous les gestes que vous avez faits, qu’ils soient bons ou mauvais, vous seront connus : rien n’est aussi puissant que ma justice.

Par cet écrit, je veux vous montrer que vous devez vous préparer à une Grande Purification. Tous les ravages faits à votre esprit, à votre corps, à votre cœur et à votre âme seront irradiés par le feu de l’amour. Tel le fer qui se laisse blanchir par le feu afin qu’il soit exempt de toute impureté, vous aussi vous serez blanchis par le feu purifiant afin que vous soyez exempts de toute impureté. Tout ce qu’il y a en vous sera devant vous, car vous serez en vous.

Lisez ceci :

• Les sentiments de rancœur, d’envie, de colère, de frustration, d’orgueil, d’avarice, de peur, de jalousie, de haine, de supériorité, d’hypocrisie, d’indifférence, de perversité, d’égoïsme, de malveillance et autres, qui ont nui à votre âme et à celle de votre prochain et ont été contre l’Amour, ne pourront plus être cachés en vous, vous saurez ce qu’ils ont produit et vous en porterez le poids.

• Vos moindres pensées contre moi, l’Amour, contre votre prochain et contre vous-mêmes, telles des pensées d’impureté, de convoitise, de destruction, de vengeance, de gourmandise, de jugement, d’infidélité, de tricherie, de paresse, de luxure, et combien d’autres que vous avez nourries vous seront montrées.

• Toutes vos paroles, mêmes celles qui n’ont été prononcées qu’en vous, que vous avez dites contre moi, l’Amour, contre votre prochain et contre vous-mêmes, tels vos remarques, vos jugements, votre humour noir, vos mensonges, oh ! vos blasphèmes, vos injures, vos insolences, vos moqueries, vos comparaisons blessantes, vos opinions, vos calomnies, vos critiques, vos parjures, vos sottises, vos mauvais discernements, et d’autres, rien de tout cela ne pourra être caché, vous ne pourrez vous reconnaître innocents devant ces faits.

• Tous vos gestes contre moi, l’Amour, contre votre prochain et contre vous-mêmes, tels les meurtres, les viols, l’inceste, les ventes interdites, les achats illégaux, les fraudes, la pédophilie, les plaisirs sexuels abusifs, la violence physique, la gourmandise, la paresse, l’adultère, la domination, les manipulations, les complots, les séquestrations, les révoltes, les protestations, les refus d’amour, les désobéissances, les abus de boissons, les abus de médicaments, les abus de drogues, l’idolâtrie, les scandales, les parades immorales, les manques de partage, les gestes contre la nature, les gestes contre toute espèce animale, et combien d’autres, tout ce qui est de vous sera mis au jour : vous découvrirez votre intérieur qui vous a fait faire le mal.

• Les raisons qui vous ont poussés à faire le mal, en refusant de vous en éloigner, et pour lesquelles vous avez refusé de donner de l’amour à moi, l’Amour, à votre prochain et à vous-mêmes vous seront montrées, tels les mauvaises influences de la télévision, les mauvaises revues, les mauvais films, les musiques diaboliques, les danses endiablées et langoureuses, les jeux malsains, les endroits clandestins, les lieux de débauche, les sciences occultes, les contrebandes de produits défendus, les sortilèges - et vous savez qu’il y en a d’autres, et moi aussi -, tout cela vous le connaîtrez puisqu’il ne sera plus possible de cacher vos bassesses.

• Vos manques de charité envers votre prochain qui ont été la cause de leurs souffrances, vous les verrez.

• Savoir que vous avez contribué à des bassesses tels le racisme, l’athéisme, l’exclusion, le manque de compassion, la révolte, le parjure, les complots, etc., seront des raisons de vous cacher pour ne pas voir que vous avez manqué d’amour envers votre prochain.

• Vos regards froids, hautains, mesquins, snobs, haineux et autres, vous les affronterez.

• Vous serez en face de tous ceux qui ont souffert à cause de vous, tels votre époux ou votre épouse, vos enfants, vos parents, vos frères, vos sœurs, vos proches, vos amis, vos professeurs, vos camarades, vos dirigeants, vos employeurs, les enfants avortés, les membres actifs de mon Église, les religieux, les religieuses, vos frères et vos sœurs de toute race, de toute langue, de toute religion, de toute nation ; oui, vous ressentirez la honte, car je les mettrai devant vous ; cela se fera par ma puissance de présence puisque je les porte en moi.

• Vous prendrez connaissance de toute animosité envers moi, l’Amour, et envers votre prochain.

• Vous serez en face des préjudices faits à votre prochain par votre mauvaise conduite.

• Vous qui avez voulu connaître le plaisir au détriment de l’amour du prochain, je vous montrerai combien de fois vous avez fait souffrir ceux qui ont prié pour vous, alors que vous les avez ridiculisés.

• Vous qui parlez contre l’Église de Rome et contre toutes les Églises qui en font partie - leur nombre est beaucoup plus grand que vous croyez car, là où est ma Présence, c’est l’Église -, vous connaîtrez les conséquences de vos paroles et de vos rejets face à mes Églises qui sont un ensemble de mon Édifice royal.

• Vous qui parlez contre mes consacrés, vous apprendrez que vous êtes membres de mon Église tout comme eux et vous verrez tout ce que vous avez fait contre mon Corps Mystique qui est moi, eux et vous. Parce que vous avez voulu l’abaisser à votre niveau en détaillant ses fautes humaines sans penser à vous qui en faites partie, vous en souffrirez, car vous verrez que le Corps Mystique est fait d’hommes et de femmes qui ont donné leur vie pour rendre à Dieu l’amour. Ces hommes et ces femmes ont tout quitté pour suivre des chemins rudes en apportant aux autres du secours. Ils ont instruit les enfants de Dieu en ne calculant pas leur temps, ils ont soigné les enfants de Dieu en ne pensant pas à leurs propres douleurs, ils ont porté secours aux plus démunis en ne cherchant pas un but personnel.

• Vous, mes consacrés, vous seuls serez devant toutes les paroles que vous aurez dites et devant tous les gestes que vous aurez posés contre moi, l’Amour, contre votre prochain et contre vous-mêmes ; vous verrez toutes les conséquences de vos actes, tout vous sera dévoilé. Parce que vous aurez été la cause de beaucoup de douleurs, vous connaîtrez des émois terribles et, plus grand encore, vous répondrez des affronts que vous aurez faits à votre sacerdoce devant moi, le Christ Prêtre, et chaque membre actif qui compose l’Église Mystique. Toute conséquence due à votre infidélité sera mise au jour ; vous connaîtrez toutes les âmes qui se sont perdues à cause de votre négligence.

• Vous, les baptisés de mon Église, vous découvrirez votre manque de fidélité à mon sacrement : le baptême. Parce que vous avez refusé à vos petits enfants ce sacrement alors que vous-mêmes avez reçu la grâce purifiante qui a effacé la tache originelle, vous serez devant les bienfaits d’amour de ce sacrement et vous ressentirez un très grand vide devant tout ce qu’ils ont manqué à cause de vous. Vous prendrez conscience de la douleur que vous avez fait subir à leur âme et à votre âme, elles qui ont souffert des atrocités parce qu’elles n’ont pas été protégées contre les morsures du Démon.

• Tous les baptisés de mon Église, tous les enfants de toute religion et tous les enfants d’aucune religion, mais croyant à la bonté, seront devant leur foi et, face à leur croyance, ils seront leur propre juge devant tout ce qu’ils ont négligé de faire pour l’amour de Dieu qui est la Bonté, pour l’amour du prochain et pour l’amour d’eux-mêmes.

• Vous qui avez été baptisés et qui avez refusé de venir vous nourrir de mon Corps et de mon Sang, vous comprendrez l’importance de l’Eucharistie. Parce que vous aurez choisi de ne pas me recevoir en vous, vous vous sentirez comme des êtres inférieurs devant ceux qui auront reçu ma Présence.

• Vous qui m’aurez reçu en état de péché véniel, vous connaîtrez la honte de ne pas avoir été au plus tôt à confesse. Votre intérieur vous montrera votre indifférence à ne pas désirer me plaire.

• Vous qui m’aurez reçu en état de péché mortel, vous serez devant vos propres gestes qui sont si noirs et vous découvrirez mon amour pour vous, moi qui suis monté au Calvaire. Je vous montrerai mon geste d’amour et vos gestes impurs vous feront ressentir une forte douleur comme un étau qui serre votre cœur froid devant mes plaies qui s’ouvraient à chaque fois que vous me preniez en vous.

• Vous qui aurez touché à mon Corps pur avec vos mains sales, vous sentirez la saleté de vos mains qui auront une odeur de soufre. Vous saurez que je me suis laissé prendre par amour, alors que je me donnais dans l’oubli de mon Être pur ; cela vous démontrera votre négligence envers moi, le parfait Être du Fils de Dieu le Père.

• Vous qui n’aurez pas fait attention à ma Présence en vous alors que je venais de me donner à vous dans l’Eucharistie, vous vous reconnaîtrez comme des enfants peu dignes de la Présence de Dieu. Vous sentirez une solitude intérieure, vous saurez ce que vous avez fait à moi, la Présence.

• Vous qui aurez négligé de venir m’adorer, vous verrez votre manquement et vous vous sentirez inconfortables devant l’Amour, le Roi des rois ; vous vous sentirez indignes de tant d’amour.

• Vous qui n’avez pas vu la nécessité de fléchir les genoux et d’incliner votre tête pour m’adorer au moment de l’élévation de mon Corps et de mon Sang, parce que vous n’avez vu là qu’un culte quelconque, vous serez dans la honte face à votre manque d’égards envers moi, le Roi des rois ; je vous montrerai ce que vous n’avez pu avoir : mes innombrables grâces que je ne réserve qu’à mes sujets.

• Vous qui aurez profané mon lieu saint et tout ce qui est dans son enceinte, vous vous verrez dépossédés de toute action. Vous allez vouloir fuir, car vous vous sentirez à découvert. Parce que vous aurez violé mon enceinte, vos membres ressentiront l’immobilité et vous saurez que c’est à cause de ce que vous aurez fait. Vous, les renégats, serez dépourvus de tout égard envers vous-mêmes, car vous n’aurez pas respecté tout ce qui est sacré et votre être entier sera dans la douleur, car vous ressentirez ce que, moi, j’ai ressenti lorsque vous commettiez ce sacrilège contre mon lieu d’amour.

• Gare à vous qui avez pratiqué : messes noires, sacrifices, incantations, idolâtrie satanique, etc. et aussi à vous qui y avez participé, vous serez devant l’Amour que vous avez trahi. Parce que vous avez pratiqué des messes noires en faisant des sacrifices dans le but de faire périr des âmes, de nuire aux enfants de Dieu, d’obtenir par la force ce qui satisferait votre soif du pouvoir, en sacrifiant des humains et en faisant couler le sang des créatures de Dieu, vous vous êtes marqués du signe de la Bête. Comme vous allez souffrir vous, les traîtres ! Pourquoi avoir choisi tant de souffrances ! Vous n’avez voulu que vivre en votre être sans penser que je suis la Vie en vous. Vous vous êtes condamnés à la mort éternelle ; vous serez ce que vous aurez voulu être : des êtres immondes pour l’éternité. Vous verrez tout ce que vous avez fait contre moi ; toutes vos actions et toutes vos pensées se mettront ensemble pour vous ********, vous connaîtrez ce qu’est d’avoir les fers aux mains et aux pieds et être plongés dans une eau bouillante ; tous les instruments de ******* que vous avez utilisés vous tortureront, toutes vos paroles blessantes vous atteindront au plus profond de vous-mêmes, tout de vous sera dans la douleur de ne pas pouvoir vous défendre contre ces tortures. Ce qui sera le plus pire pour vous, c’est de savoir que tout ce que vous m’avez fait subir n’aura pas réussi à me détruire ni à détruire la foi en ceux qui m’aiment. Vous avez compris que tout ce que vous allez subir, ce sera tout ce que vous m’avez fait endurer. Oh ! que tout cela fera votre perte, car une rage plus grande contre moi se fera sentir en vous et elle se tournera contre vous, les êtres donnés à Satan. Ne vous croyez pas plus fins que vous ne l’êtes, Satan vous a trompés et vous saurez bientôt ce qu’il vous réserve ; ce que je viens de vous décrire n’est rien comparé à ce qui vous attend en enfer.

• L’Amour sera en vous et c’est avec mon amour en vous que vous ressentirez tous ces manquements. Vous seuls vous vous jugerez. Vous ne pourrez fuir votre propre jugement. Vous qui m’avez été donnés par mon Père vivrez tout cela, ainsi que vous tous dont votre nom n’apparaît pas dans le Livre de la Vie. Même si nous savons que vous portez un non à l’Amour, vous aussi vivrez tout cela, mais comme vous aurez accepté d’être le mal à l’état pur, peu après la Grande Purification, la terre ouvrira son ventre pour vous avaler afin qu’il n’y ait plus jamais de mal sur la terre de l’Amour. Il aurait mieux valu que vous ne soyez pas venus au monde.

• Vous qui portez un oui à l’Amour, parce que je vous connais tous, mes grâces vous soutiendront, car je vous veux en moi pour l’éternité. Lorsque vous me verrez devant vous, vous saurez que je suis celui qui vous a sauvés de l’enfer ; j’éradiquerai de vous tout ce qui vous a fait souffrir, car je veux arracher de vous tout mal. Je suis votre bon Pasteur et vous, mes brebis ; mes brebis me connaissent, c’est pourquoi vous vous laisserez purifier. Vous qui ne voulez pas vous préparer dès maintenant, vous connaîtrez la Grande Purification ; tout cela se fera dans une très grande souffrance. Pourquoi ne pas répondre à notre appel dès maintenant ? Moi, j’ai répondu à votre sauvetage, je ne puis donc pas être pour vous un Être négligent ; ce que vous ne voulez pas que je sois pour vous, ne le soyez pas pour vous.

Mes enfants, comme je vous aime ! Je me donne, à chaque instant, sur tous les autels du monde afin de purifier vos offrandes. Venez m’offrir votre vie pour qu’à chaque jour je puisse tout purifier. Je ne vous demande pas de venir à la messe à tous les jours, bien que mon Cœur en serait content, mais venez-y le dimanche.

Donnez-vous du courage et faites votre possible ; est-ce si dur que ça de vous permettre de vivre sans trop souffrir ? J’ose encore vous dire que la fin de ce monde de haine est arrivée, que cette terre sera transformée par l’Amour ; alors venez, mes enfants, moi, Jésus, je vous attends dans la lumière de votre intérieur. Je vous aime. Amen.

"Une voix crie de vous préparer", - Jésus.

Que toute vérité soit écrite ; abandonne-toi et écris. Tout ce qui sera dicté dans cet écrit est lumière pour chacun de vous, mes enfants. Voilà que le temps de la pénombre est arrivé sur vous. Vous êtes, en ce moment, dans une torpeur, car vous vous êtes laissés envahir par un manque d’amour envers vous-mêmes. Mes enfants, chaque enfant sur la terre a subi un lavage de cerveau, car Satan règne en maître sur la terre, il a conçu des plans pour mettre la volonté humaine à son service. Sa manœuvre est pratiquement une réussite ; oh ! constatez ce désastre autour de vous ! Ses armes sont la haine, la jalousie, la désobéissance, l’orgueil, l’avarice, la gourmandise, la paresse, l’impureté, le modernisme, le socialisme, les guerres, les révoltes, les peurs, les violences, les jugements, les opinions, les mauvais discernements et les discordes : mère contre fille, père contre fils, frère contre sœur, race contre race, langue contre langue, nation contre nation, religion contre religion, et pendant ce temps vous ne vous préoccupez pas de votre âme qui se meurt par manque d’amour.

Oui, mes enfants, Satan sait ce qu’il fait et, vous, vous ne savez même plus où est votre place ; vous vous demandez si votre existence dans ce monde de haine est en train de vous faire perdre le nord. Vous vivez les moments les plus culminants pour votre vie éternelle et vous ne le réalisez pas. Si vous continuez ainsi vous allez être dans une impasse de non-retour. Écoutez vos raisonnements et prenez conscience de ce que vous vivez, vous réaliserez que vous êtes sur le point de détruire votre vie. Oui, ce qui se passe autour de vous et en vous est la conséquence du péché : le péché, c’est la mort. Par votre propre comportement, vous acceptez de ne plus vivre, car lorsque quelqu’un refuse de vivre en être d’amour, il meurt à petit feu en lui. Vous êtes complètement déchirés parce que vous avez voulu régenter votre vie avec votre propre vouloir. Moi, Jésus Amour, je vous mets en garde contre votre volonté humaine. Vous ne voulez pas voir que vous êtes sur le point de disparaître de la surface de cette terre. À cause de votre volonté humaine, vous raisonnez en êtres insouciants car, en refusant de vivre en êtres d’amour, vous refusez la vie éternelle.

Vous n’avez plus foi en ma Parole qui est mon Évangile ; vous refusez de voir que les événements annoncés dans mon Évangile sont présents autour de vous ; vous vous bouchez les oreilles pour ne pas entendre mes avertissements ; vous demeurez incrédules lorsque quelqu’un vous parle des apparitions de ma Mère ; vous reniez ma Présence auprès de mes choisis des derniers temps ; vous ne voulez pas renoncer à vos erreurs ; vous ne croyez pas que bientôt vous me verrez en vous.

Oui, mes enfants, je viens me montrer à vous ; je viens vous montrer votre vie et je viens vous dire que l’Amour qui vit présentement en vous va vous demander de choisir : vivre ou mourir. L’Amour ne pourra habiter un corps qui dira non à l’Amour. L’enfant qui refusera n’aura aucune place dans ce nouveau monde d’amour : mon monde.

Mes enfants, que cela soit bien compris, tout a été préparé depuis le commencement de votre monde. Ce monde a été fait pour l’amour, non pour la haine, la violence et la tiédeur. Tout doit être amour, c’est pourquoi, moi Jésus, moi l’Amour, je vous interpelle à l’amour. Mes enfants, que tout soit clair pour vous, quand vous serez devant moi, votre vie et tous les péchés que vous avez accumulés, oui, tout ce qui a fait de vous des êtres impropres à l’amour, tout vous sera montré. Ne réalisez-vous pas que ce temps n’est pas amour ? Il faut que vous vous mettiez au diapason avec moi, l’Amour, sinon, mes pauvres enfants, vous qui ne voulez pas savoir que l’Amour est en vous, vous devrez prendre position et cela, malgré votre entêtement.

Lisez bien ceci :

• Une noirceur totale vous envahira, tout sera noir autour de vous ; cela ne sera pas agréable puisque vous vous retrouverez seuls avec vous-mêmes.

• Le Saint-Esprit, par sa puissance, vous fera entrer en vous, car il est la Toute-Puissance et vous serez confondus avec une lumière qui brillera à l’intérieur de vous.

• Vous ne serez plus capables de réagir avec votre volonté humaine, car tout de vous sera devant la Divine Volonté, et c’est moi, la Volonté.

• Vous ne pourrez sortir de votre stupéfaction que lorsque je vous aurai enveloppés de mon agir puisque j’aurai mis en vous mon amour ; ainsi vous ne serez plus capables de nier mon amour pour vous.

• Tous les enfants de Dieu connaîtront mon amour pour eux : vous, les générations des générations d’Abraham et, vous, les enfants choisis de mon Père du Ciel, le Grand Éternel.

• Par ma puissance, vous ne ferez que ce que moi, son Fils, je voudrai que vous fassiez, c’est-à-dire voir et entendre.

• Ce sont vos gestes et vos paroles que vous verrez et entendrez.

• Tout vous sera montré depuis votre venue sur terre jusqu’à ce moment choisi par mon Père.

• Votre être recevra des grâces de force parce que vous en aurez besoin, autant les bons que les mauvais, car aucune personne ne pourrait supporter autant de puissance.

• Ma puissance se fera sentir en vous.

• Seules les grâces de Dieu vous tiendront en vie.

• Vous ne sombrerez pas dans la folie.

• Je vous couvrirai de ma puissance et vos yeux s’ouvriront, vous verrez absolument tout et vos oreilles entendront tout, rien ne vous échappera.

• Tout ce que vous êtes sera dans mon amour et, devant mon Être, vous ne ferez que vous exécuter, c’est moi qui suis l’Agir.

• Rien ne se fera selon votre volonté, vous vous exécuterez selon notre Volonté d’amour.

• Tous vous serez devant votre vie, et Dieu vous montrera tout ce qui a été votre vie.

• Vous, les choisis de mon Père, vous ne pourrez que vous exécuter devant moi, car je suis la Lumière et en vous vous serez.

• Et vous qui n’êtes pas inscrits dans le Livre de Vie, vous ne pourrez fuir, vous serez là où Dieu l’a voulu : dans la lumière.

• Vous verrez tout, même la plus petite de toutes vos petites actions vous sera montrée.

• Si vous avez fait des erreurs, c’est évident que vos yeux, vos pensées, vos actions, votre cœur et votre chair ont vu et connu le mal, par conséquent, ils ont été impurs ; tout cela vous le verrez.

• Le degré de souffrance que vous ressentirez sera à la mesure de tout ce que vous avez fait d’impur ; plus vos péchés seront grands, plus vous souffrirez.

• La plus petite impureté que vous avez en vous devra disparaître de vous, et votre être entier, qui a été affecté par la moindre impureté, devra être purifié.

• Un feu purifiant brûlera la moindre impureté, tout ce qui n’est pas amour devra disparaître.

Oh ! que de joie pour ceux qui se seront bien conduits, mais que de souffrances pour ceux qui n’auront pas bien agi !

Mes enfants, tout ce que vous ressentirez, à ce moment-là, dépendra de vos agissements que vous avez faits. Faites attention, ne prenez pas cela à la légère. Vos entêtements vous empêchent de vous préparer à ma venue et vous souffrirez à cause de cela. Je ne puis vous forcer à vous y préparer, c’est à vous seuls de savoir.

Si vous préférez attendre que la noirceur soit sur vous, à vous d’en supporter les conséquences ; la noirceur vous couvrira comme un grand manteau sans crier gare et, vous, vous serez dans son mouvement ; elle vous enveloppera et aucun rayon de lumière ne passera. Tout autour de vous sera noir ; en vous, seule ma Présence brillera. Le temps que j’annonce va faire suite à ce temps qui est déjà commencé.

Petits enfants, vous vous demandez si tout cela est vrai, si tout cela n’est pas pour un temps éloigné étant donné que les apôtres pensaient, eux aussi, que cela était pour arriver dans leur temps, si tout cela n’est pas encore des avertissements qui se répètent. Oui, mes enfants, ce sont les mêmes avertissements que j’ai donnés à mes apôtres. C’est au temps de mes apôtres que j’ai annoncé que le Royaume de mon Père viendrait sur la terre ; en cela, je leur faisais savoir qu’un mouvement nouveau commençait : la fin d’un monde sans amour. Mes enfants, lorsque quelque chose est mis en marche, il faut s’attendre à ce que cela se termine. Je vous dis que vous verrez la fin de ce qui a été amorcé.

Mes apôtres ont prié et ont rendu grâce à Dieu pour ce qui venait de commencer ; mes disciples ont prié pour qu’ils puissent toujours demeurer fidèles pour le moment tant attendu ; les premiers chrétiens ont donné leur vie pour Dieu, ils savaient ce que Dieu préparait ; mon Église a toujours mis en garde ses fidèles pour qu’ils soient prêts de jour comme de nuit ; des enfants ont vu et entendu ma Mère rappelant à l’ordre tous les enfants pour ce qui vient ; mes enfants de lumière se sont préparés étant sûrs que cela était pour arriver dans les jours qui viennent et, moi, je vous dis que cela est arrivé.

Oui, mes enfants, j’ai dit que lorsqu’il y aura de faux prophètes, soyez vigilants, beaucoup seront trompés par eux ; vous, priez, demeurez en paix, aimez votre prochain et restez droits devant Dieu. J’ai aussi dit que lorsqu’on vous dira : « Viens, il parle ! » n’y allez pas, ou « Il est là ! » ne vous déplacez pas ; le Fils de l’homme viendra sur la nuée seulement lorsque son Père le décidera. J’ai dit, lorsqu’il y aura des guerres, des rumeurs de guerres, ne vous inquiétez pas, il faut que cela arrive ; mais avant, il y aura des nations qui se dresseront contre des nations, des tremblements de terre se feront sentir, des soulèvements causeront des guerres, il y aura la famine, la terre vomira du feu, les vents s’élèveront violemment et de grands signes viendront du Ciel ; voyez-vous que tout cela est autour de vous.

Par mon fils Paul, sorti de sa bouche pour vous les incrédules, ce qui vous concerne : la grande apostasie. « Lorsque les hommes ne croiront plus à rien, le faux christ se présentera comme étant l’élu. Il se prévaudra de son pouvoir et il siégera sur le trône de Pierre dans mon sanctuaire. » C’est vous, sans que vous le réalisiez, qui avez permis son entrée dans mon Église, car son plan était de vous séduire. Tant qu’il y avait de la foi en vous, il ne trouvait pas que le moment était propice ; maintenant que vous avez perdu la foi, il ne craint plus pour sa victoire sur moi, le Fils de Dieu. C’est par votre refus de croire en l’Église que cela arrive, vous ne pourrez échapper à tout ce qui va se passer.

L’Église sera persécutée. On me reniera, moi qui suis l’Église. Ma Présence sera foulée aux pieds. Vous ne pourrez vous prévaloir du droit d’appartenance à ma sainte Église fidèle à l’Évangile, ma Parole ; on voudra vous excommunier pour trahison. Vous ne pourrez vous montrer comme mes serviteurs fidèles, car tous ceux qui n’adoreront pas le faux christ seront considérés comme des traîtres. Vous serez contre la masse des infidèles qui se sera tournée vers l’idolâtrie. Vous ne pourrez vous débattre seuls, je serai avec vous. Ne craignez pas pour votre vie, qui la perdra sera dans le Royaume de mon Père, il vous accueillera les bras ouverts.

Mon Vicaire, mon enfant fidèle souffre pour vous tous qui êtes en moi, l’Église.

Mon Église, qui est déjà persécutée, jugée, ridiculisée, elle sera rejetée, elle souffrira beaucoup. Que d’enfants sont aveugles ! Mais lorsque leurs yeux s’ouvriront, ils seront désolés de ne pas avoir cru en elle. Vous, les infidèles, votre entêtement vous fait douter de la vérité et vous ne vivez plus dans la paix ; vous ressentez de la froideur face à votre manque de foi. Vous trahissez vos frères et vos sœurs qui sont demeurés fidèles à mon Église, ils sont les cibles de vos sarcasmes, vous êtes insensibles devant la souffrance que cela leur cause ; bientôt, vous serez devant votre propre mépris et vous ressentirez en vous les souffrances qu’ils ont endurées à cause de vous. (2 Thessaloniciens, ch. 2, 3-12)

Êtres infidèles à mon Église, vous êtes devenus les enfants des ténèbres ; oui, vous avez folâtré avec l’ange de la mort. Moi, le Fils de Dieu, je viendrai vous libérer des griffes de Satan et je le jetterai en enfer, là où il ne vous nuira plus, jusqu’au jour où il reviendra avec sa rage et tous ceux qui l’ont suivi pour combattre les enfants d’amour, et du souffle de Dieu sortira un feu qui l’anéantira pour les siècles des siècles.

Mes enfants de la Lumière, préparez-vous en vous gardant dans la paix ; demeurez calmes et ayez confiance, je viens en vous, vous me verrez. Vous n’aurez pas besoin de vous déplacer, tout se fera en un clin d’œil. Mais pour ceux qui ne croient pas et ne se préparent pas, ils seront les seuls responsables de leur étourderie. Ce temps, vous le vivrez, vous verrez le Fils de l’homme dans toute sa gloire. Croyez et vous serez dans ma gloire.

Pourquoi prendrais-je le temps de venir vous parler à travers ces messages, si ce n’est que le temps que vous vivez présentement est primordial pour votre âme ?

Qui ferait écrire des messages en vous recommandant de vous aimer, de vous pardonner, de vous donner la paix, de ne pas vous rendre dans des endroits impurs, de ne pas voler, de ne pas juger, de ne pas mentir, de ne pas prendre à la veuve le peu qui lui reste, de prendre soin de l’orphelin, de toujours tout donner à Dieu, de l’adorer, de l’aimer de tout votre cœur, de toute votre âme, de toutes vos forces et de tout votre esprit, sinon moi, Jésus le Crucifié ? Je ne suis pas habité par Béelzébul, car tout bien est en moi. Je ne peux être contre moi, je suis l’Église et ma demeure est en mon Père du Ciel. Il est l’auteur de toute demeure. Je suis en lui, nous ne faisons qu’un avec le Saint-Esprit. Demandez des grâces de lumière à mon Paraclet, il est en toute vérité.

Mes enfants, soyez donc des êtres attentifs à mes avertissements. Réalisez-vous qu’en vous, vous êtes dans un état lamentable ? Je sais que vous m’avez déjà entendu dire que je viens mais, voyez-vous, si je m’arrêtais de vous parler, c’est parce que je serais devant vous. Mes enfants, venez en moi, je suis en vous ; je vous veux près de moi parce que l’Amour vous aime. Je vous le dis : tout s’accomplit. Amen.

"Peu de jours il vous reste", - Jésus.

Mes enfants, vous avez lu que bientôt la lumière brillera à l’intérieur de chacun de vous, mais vous ne réalisez pas encore que ma venue est imminente. Je parle en le cœur de certains de mes enfants qui ont prononcé leur oui à l’Amour. J’ai permis à certains enfants de la Lumière d’entendre ma voix en eux et cela se fait par la puissance du Saint-Esprit. Je déverse présentement de tels élans d’amour en mes enfants qui prononcent leur oui que tout leur être se languit de moi, Jésus. Je suis si présent en eux qu’ils ressentent ma Présence.

Oui, c’est vous, mes enfants de la Lumière, qui choisissez de vous abandonner et, moi, je me manifeste en vous. Par votre oui à l’Amour, vous invitez votre Dieu à vous faire sentir sa Présence en votre intérieur. Oh ! mes pauvres petits qui ne croient pas en ma Présence en eux, ils ignorent toute cette tendresse ; comme ils sont seuls avec eux-mêmes ! Ils ne savent même pas qu’ils sont amour et que l’Amour les habite. Ils sont si ignorants d’eux-mêmes qu’ils se font souffrir tant leur solitude d’amour les rend vulnérables à la souffrance.

Qui de vous ne sait pas que vivre sans amour, c’est souffrant ? Si vous pouviez saisir l’importance de vous découvrir amour, que vos souffrances seraient plus acceptables, cela deviendrait pour vous méritoire, et que de grâces vous obtiendriez pour les supporter. Mais lorsque vous êtes sans mes grâces, vos souffrances vous font sentir des douleurs si fortes que votre corps se tord sous les convulsions et d’autres, parfois, vous laissent sans mots, si bien que vous ne pouvez les décrire tant elles vous font mal. La douleur est quelque chose de pénible qui vous habite et que vous ne pouvez aimer. Même si vous l’acceptez, vous ne pouvez souhaiter que votre prochain la ressente.

Toutes ces douleurs, vous les vivez dans votre chair. Moi, je veux que vous me les donniez afin que votre chair soit moins sensible à la douleur. Vous me direz : « Comment cela se peut-il ? » C’est moi qui suis là avec cette douleur ; je suis la Vie, je vis en vous. Ce sont mes grâces qui vont faire en sorte de vous donner de la force.

Une douleur acceptée, c’est moins douloureux, alors qu’une douleur offerte, c’est très gratifiant ; je vous en ai déjà parlé. Je vous le demande, ne résistez pas à mon appel. Bientôt, vous connaîtrez des douleurs plus grandes encore que celles que vous connaissez présentement. C’est pourquoi je veux vous aider à comprendre mes desseins d’amour. Parce que je vous aime, je ne puis vous laisser vivre ce qui vient sans que je puisse vous dire que seuls ceux qui me donneront leurs douleurs seront dans mes grâces.

Beaucoup blasphémeront contre mon Nom à cause de ce qui va leur arriver.

Ils me maudiront, tant leurs douleurs seront fortes. Ce temps vous prépare à ce qui vient bientôt, ne soyez pas sourds. J’ai fait avertir Lot par mes anges de sortir de Sodome, je vous avertis aussi du danger qui vient. Seuls les justes ne souffriront pas parce qu’ils me donneront tout. Moi, l’Amour, je prendrai en moi ce qui vous fera souffrir, votre douleur sera ma douleur. N’ai-je pas tout pris en moi ? J’ai déjà souffert toutes vos souffrances physiques, je les ai endurées tout le long de ma Passion ; comme je suis omniprésent, ma Passion est toujours en moi. Mes enfants, le temps presse ; il est temps que vous vous mettiez au diapason de ma venue mais avant, il est bon que vous viviez votre purification dès maintenant.

Le temps où vous avez envenimé votre vie par vos erreurs est à l’apogée de son arrêt ; bientôt, votre vie s’arrêtera devant vous et vous devrez choisir si vous voulez vivre dans la pureté. Il ne peut y avoir une deuxième vie, celle que vous vivez ici présentement est unique. C’est sur la terre que vous accumulez des œuvres pour votre vie qui sera éternelle. Les œuvres qui ne porteront pas de fruits seront brûlées dans un feu ardent. Votre vie terrestre dans ce monde sans amour est terminée ; oui, je dis bien terminée, car ce qui reste ce sont des miettes de temps que je vous donne ; ce temps vous est nécessaire pour vous préparer à vivre ce qui vient. Mes enfants, pourquoi ne pas profiter de ces miettes de temps pour sauver votre pauvre vie ? Prenez l’exemple du bon Lazare qui voulait se nourrir des miettes de pain qui tombaient de la table, cela vous démontre son désir de vivre. À vous de profiter du peu de temps qui reste, votre désir de vivre n’est-il pas en vous ? Ce temps sans amour tire à sa fin ; je crie en vous de venir à l’Amour ; il faut m’écouter.

Oh ! faites vite ! ma voix n’est plus qu’un écho.

Je vous aime, mes enfants. Venez, je suis en vous ; je vous veux tous en moi. Je vous dis que ce temps sans amour s’achève et que le temps où l’amour régnera partout est prêt. Grande et puissante est ma sainte Présence en chacun de vous. Amen, je vous le dis : « À tous ceux qui demanderont, je donnerai. À tous ceux qui ne demanderont rien, je retiendrai mes grâces. Et à tous ceux qui me donneront leurs douleurs, je les fortifierai. » Ne suis-je pas là en chacun de vous ? À vous de venir puiser votre sécurité d’amour, en venant en moi qui suis la Lumière. Ne demeurez pas dans votre noirceur, elle vous empêche de voir mes élans d’amour et, moi qui suis en vous, je fais attention pour ne pas trébucher, tant votre noirceur est quasi complète.

Amen !

SOURCE : Reçu par courriel. Merci à Véro !

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 34125
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 115
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Scapulaire brun

Message  Bois de Croix le Lun 18 Juil 2016 - 22:14

Le scapulaire brun, fin du 3 eme paragraphe, jacarei aussi aujourd'hui en parle...


Je vous demande d’aller plus souvent à la confession, de recevoir mon Fils dans l’Eucharistie, d’assister à la messe le dimanche, de faire des jeûnes, pour ceux qui le peuvent, d’aimer votre prochain, de prier le rosaire - si vous ne le pouvez pas, dites des ave -, de porter le scapulaire brun tel que je vous l’ai demandé, et de faire pénitence.


Sacré-Coeur

Bois de Croix
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 254
Date d'inscription : 27/03/2015
Localisation : Sept-Iles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Magnifique Message de Jésus à Véronique sur les événements à venir. À LIRE ABSOLUMENT !

Message  Admin le Sam 23 Juil 2016 - 13:45

@ Bois de Croix :

Le Scapulaire Brun est, en effet, un sacramental donné par le Ciel qui est très efficace pour qui le porte sur lui et y croit de tout son cœur !

Merci ! à Maman Marie pour ce cadeau du Ciel !

Boubye !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 34125
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 115
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum